Vous êtes sur la page 1sur 3

Introduction à la critique musicale

Authentique croisement des compétences, la critique requiert l’ensemble des


connaissances. Cependant l’étendue des techniques de compositions actuelles
dépend aujourd’hui de nombreux champs de connaissances. C’est dans cette
mesure qu’il faudrait s’interroger sur la compatibilité entre la rigueur nécessaire des
méthodes de recherche et leur réalisation dans le cadre d’un mémoire de master, et
le point de vue de Camille Mauclair.

I. La critique musicale
Elle s’est imposée comme une épreuve incontournable pour tout musicien,
qu’il ait vocation à être amateur ou professionnel.

1. L’intérêt de la critique
La critique pousse à affiner sa perception de la musique et à
augmenter son discernement stylistique comme son sens de la musicalité.

2. Une rigueur nécessaire dans la connaissance de la théorie musicale


La critique musicale n’a de réelle valeur que si l’on met à son service
des compétences en matière de théorie musicale et de technique d’écriture,
car ce sont les points fondamentaux pour toute forme de créativité.

a. Cas de la virtuosité
Il faut des connaissances très précises en technique instrumentale pour
pouvoir s’adonner à une critique élaborée dans le domaine de la
théorie musicale. Exemple de Paganini.

b. Compositions du Moyen-Age jusqu’à la fin du classicisme


Les œuvres qui s’inscrivent dans cette période nécessitent la même
acuité sur le plan de leur écriture pour la bonne construction d’une
critique musicale.
c. Compositions du Romantisme jusqu’au début du XXe siècle
Elles appelèrent des transformations et des enrichissements
manifestes dans la théorie musicale et impliquent une considération
autre dans l’approche de l’écriture.

3. L’émotion et « l’amour de la sonorité et du rythme »


Si la connaissance théorique est nécessaire pour formuler une bonne critique,
elle n’est qu’un tremplin pour accéder au domaine de l’émotion et la capacité
à mettre des mots au service de la sensibilité artistique. La connaissance de la
théorie se doit d’être au service de la sensibilité. Cf Paul Valéry..

II. La critique musicale dans le monde contemporain et dans le cadre de la


recherche d’un mémoire

1. Un champ de connaissances nécessaire


C’est une donnée presque générale : pour être à même de pouvoir
critiquer, la connaissance de ce qui appartient au passé mais aussi au
présent est nécessaire.

a. Evolution culturelle
Il semble intéressant d’envisager une approche de la critique musicale
par le biais d’une imprégnation de la culture contemporaine, qui
pourrait permettre un enrichissement analytique.

b. Etendue des techniques de créations musicales


contemporaines
La considérable avancée technologique en informatique et en
électronique permet d’élargir amplement le panel des techniques de
composition et d’ouvrir de nouveaux champs d’inventions.
2. La composition musicale contemporaine

a. La démarche de composition
Du fait du progrès technologique, la démarche de composition est
différente et n’est plus imprégnée par l’émotion de la même façon.
L’utilisation d’outils mathématiques peut laisser l’informatique prendre
le pas sur l’humain.

b. L’émotion dans la création contemporaine


La production contemporaine aurait un contenu qui tendrait à devenir
purement cérébral et intellectuel et pour lequel l’émotion ne serait plus
à l’origine .

c. L’influence des avancées technologiques musicales


La génération des étudiants en musicologie d’aujourd’hui est
imprégnée par les progrès technologiques et de ce fait souvent
sensibilisée à ces démarches musicales précédemment décrites.

3. Interrogation sur la critique musicale de nos jours


Par l’influence des avancées technologiques on s’interroge sur la
démarche d’un critique musical contemporain. Car dans la qualité d’une
critique musicale, c’est la subjectivité qui entre en compte. C’est pourquoi
concilier deux facettes : vivre avec le progrès mais accorder une place
majeure à sa propre sensibilité.

Conclusion
Considérer les révolutions technologiques et leur répercussion ; cependant la
citation de Camille Mauclair parait toujours d’actualité en ce qu’elle contient
d’essentiel quant à son humanité ; la rigueur qu’impose un mémoire de master doit
honorer l’empreinte artistique et humaine que la musique laisse par-delà le temps.