Vous êtes sur la page 1sur 3

Corps étranger intra-bronchique

Inhalation du corps étranger :


- Accident brutal qui peut être mortel dans quelques minutes
- Il est important de reconnaitre les signes qui évoquent cette pathologie, surtout ceux qui évoquent
l’obstruction complète nécessitant une thérapeutique d’extrême urgence.

Définition
- L’inhalation soudaine d’un corps étranger qui se traduit en règle générale par une asphyxie aigue chez un
sujet auparavant sain et déclenche des mouvement de toux violente qui aboutissent à l’expulsion du corps
étranger dans les V.A.S.
- Il faut toujours respecter cette toux car elle possède une force importante.

Physiopathologie
CirConstanCe de l’aCCident :
L’inhalation est dans la plus part des cas favorisée par une inspiration soudaine profonde.
l’aCCident :
La fausse route est la conséquence d’une mise en défaut des réflexe protecteurs des voies aériennes.

Les réflexes protecteurs :


Au niveau du pharynx-larynx :
Le contact du corps étranger avec la muqueuse laryngée provoque une contraction de fermeture.
- Il y’a tendance de spasme qui peut persister après le passage du corps étranger

Au niveau de la trachée :
Le contact avec la muqueuse trachéale est particulièrement tussigène au niveau de la sous-glotte et la
carène.

Conséquences :
Les conséquences d’inhalation dépendent principalement du corps étranger, de son volume, de sa nature
de sa localisation ainsi que la durée de séjour.

Clinique :
Diagnostic
Signes cliniques :
A- Syndrome de pénétration (obstruction complète) :
En général lors de la déglutition :
- Brusque accès de suffocation
- Une quinte de toux
- Rougeur de visage
- Rarement tirage interne et cyanose
et puis tout rendre dans l’ordre.

B- Asphyxie aigue :
- C’est une urgence respiratoire qui nécessite des manœuvres de réaniamation.

Signes para cliniques :


Radiographie du thorax :
Elle peut être normale ou on peut visualiser un corps étranger lorsqu’il est radio-opaque.
Signes indirectes :
- Pneumatiques, pneumo-thorax, pneumo-médiastin, atélectasie, emphysème .

Traitement :
But :
- Préciser le pronostic vital
- Libérer les V.A.S.
- Eviter les complications et les séquelles

Moyens:
- Bronchoscopie
- Ventilation
- Traitement médical adjuvant : ATB, Corticoïdes.
- Pince Magill lorsque le corps étranger est visible

Manœuvre de Heimlich :
Peut petre réalisée en extrême urgences à domicile et doit être réservée au syndrome d’asphyxie aigue,
elle est dangereuse lorsque le patient ne présente pas une détresse respiratoire aigue, un transfert rapide
vers le secteur spécialisé hospitalier est préférable.

Technique :
- Peut être réalisée chez un malade assis, debout ou couchée.
Malade debout-assis :
- L’opérateur se place derrière le malade, le patient est appliqué au niveau épigastrique.
- Pouce contre l’abdomen de l’autre main libre
- Il saisit le patient directement et effectivement
- Une pression rapide vers le haut
- Le corps étranger est retiré ensuite avec le doigt.
- La manœuvre peut être répétée 3 ou 4 fois si nécessaire.
Malade couché :
- Sur le dos, face tournée vers le plafond, la tête dans l’axe pour éviter toute obstruction de la trachée
- L’opérateur face au patient
- Placer la pomme de la main à plat sur l’abdomen et à l’aide de l’autre main exerce une pression de haut
en bas.

Conduite à tenir pratique : On peut distinguer deux situations :


Asphyxie aigue :
- Rechercher le corps étranger au niveau de pharynx ou larynx et essayer à l’enlever avec la pince MAGILL
ou avec les doigts.
- Pratique de la manœuvre de Heimlich
- Ventilation au masque et une laryngoscopie directe et intuber le malade
- Envoyer le malade vers le service spécialisé

Syndrome de pénétration :
- Impose une hospitalisation avec réalisation d’une endoscopie en absence de signes cliniques et
radiologiques.