Vous êtes sur la page 1sur 15

Les conventions ou accords collectifs fixent les - pour s'acquitter des taches liées & une représenta-

modalités á'applicetion du présent article. tion syndicale ou une représentation du personnel,


selon les durées fixées par les dispositions légales ou
Art. 46. - Sont considérées cornrne périodes de conventionnelles,
travail pour la détermination de la d u r 6 e . d ~congé
annuel :
- pour suivre des cycles de formation pmfession-
helle ou syndicale autorisés par l'employeur et pour
- les périodes de travail accompli, passer des examens acadérniques ou professionnels,
- les périodes de congé annuel, - B l'occasion de chacun des évhnements familiaux
- les périodes d'absences spéciales payées ou autos suivants mariage du travailleur, naissance d'un enfant
risées par l'employeur, du travailleur, mariage de l'un des descendants du
- les périodes de repos Iégal prévues aux articles travailleur, déchs d'ascendant, descendant, et colatéral
direct du travailleur ou de son conjoint, déchs du
ci-dessus,
conjoint du travailleur. Le travailleur bénéficie dans ces
- les périodes d'absences pour maternité, maladies cas de trois (3)jours ouvrables rémunérés,
et accidents du travail,
- les périodes de maintien ou de rappel sous les - l'accomplissement du pélérinage aux lieux saints
drapeaux. une fois durant la carrihre professionnelle du travail-
leur.
Art. 47. - Le congé de maladie de longue durée ne
- peut en aucun cas ouvrir droit B plus d'un mois de congé Art. 55. - Durant les périodes pré et postnatales, les
annue! et ce, quelle que soit la durée du congé de travailleurs féminins bénéficient du congé de maternité
maladte. conformément B la législation en vigueur.

A r t 48. - Le travailleur en congé peut etre rappelé 11s peuvent bénéficier, également de facilités d k les
pour nécecsité impérieuse de service. conditions fmées par le rhglement intérieur de
l'organisme employeur.
Art. 49. - La relation de travail ne peut etre ni
suspendue ni rompue durant le congé annuel. Art. 56. -Des autorisations d'absences spéciales non
rémunérées peuvent etre accordées par l'employeur
Art. SO. - Le travailleur est autorisé B interrompre aux travailleurs qui ont un besoin irnpérieux de
son congé annuel & la suite d'une maladie pour s'absenter dans les conditions furées par le rhglement
bénéficier du congé de maladie et des droits y afférents. intérieur.

Art. 51. - Le programmé de départ en eongé annuel Chapitre V


et son frgctionnement sont fixés par l'employeur aprhs
Formation et promotion en c o m d'empioi
avis du comité de participation institué par la présente
loi, lorsque celui-ci existe.
Art. 57. - Chaque employeur est tenu de réaliser des
Art. 52. - L'indernnité afférente au congé annuel est actions de formation et de perfectionnement en direc-
égale au douzihme de la rémunération totale peque par tion des travailleurs selon un programrne qu'il soumet B
le travailleur au cours de l'année de référence du congé l'avis du comité de participation.
ou au titre de l'année précédant le congé.
L'employeur est tenu également dans le cadre de la
législation en vigueur, d'organiser des actions
Section 2 d'apprentissage pour permettre B des jeunes d'acquérir
Absences des connaissances théoriques et pratiques indispen-
sables B l'exercice d'un métier.
-
Art. 53. Sauf les cas expressément prévus par la loi
ou par la réglementation, le travailleur, quelle que soit Art. 58. - Tout travailleur est tenu de suivre les
ea position dan8 la hidrarchie, ne peut etre rémunéré cours, cycles ou actions de formation ou de perfection-
pour une période non travaillée sans préjudice des nement organisés par l'employeur en vue d'actualiser,
mesures disciplinaires prévues au rhglement intérieur. d'approfondir ou d'accmitre ses connaissances géné-
rales, professionnelles et technologiques.
Art. 54; - Outre les cas d'absences pour des causes
prdvues par la législation relative & la sécurité sociale,
le traveiveur peut bénéfrcer, sous réserve de notifica- Art. 59. - L'employeur peut exiger des travailleurs,
tion et de justification préalable & l'employeur, dont les qualifications ou les compétences le permet-
d'abeencea eane perh de rémunération pour les motifs tent, de contribuer activement aux actions de formation
suivante : et de perfectionnement qu'il organise.
25 avrü 1990 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N*17
Art. 155.,- Les contrevenants aux dispositions de la avril 1975 relative aux conditions générales de travail
présente peuvent mettre fin B l'action pénale dans le secteur privé, les articles 1 B 179 et 199 Q 216.
engagée ii leur encontre par le paiement volontaire de la loi no 78-12 du 5 aoQt 1978 relative au statut
d'une amende de composition dgale au minimurn de la général du travailleur, la loi no 81-03 du 21 février 1981
Wine d'amende prévise par la pdsente loi. furant la durée légale du travail, la loi no81-08du 27juin
1981 relative aux congés annuels, la loi no 82-06 du 27
L& paiement de I'amende de composition ne retire février 1982 relative aux relations individuelies de
pas le caracthre de récidive ii I'infraction
- .
renouvelée. travail et I'ensemble des textes régiementaires pris
pour leur application.
La réglementation détermine les procédures et moda-
lités de paiement de ladite amende de composition.
Toutefois, et sous réserve des dispositions de l'article
TITRE IX 3 ci-dessus les relations de t r a d conclues B la date de
pmmulgation de la présente loi, sauf en leurs disposi-
DISPOSrnONS FINALES tions contraires, continuent de produire plein effet.

Art. 156. - La rdglementation détermine, pour les


besoins de l'application de la présente loi, les livres et Leur modification intewient en conforrnité avec les
registres spéciaux obligatoires pour tout employeur, dispositions de la présente loi.
- -
ainsi que leur contenu. I
Art. 158. - La présente loi sera publiée au Journal
Lesdits registres sont présentés par l'employeur B oficie1 de la République algérienne démocratique et
toute réquisition de I'inspecteur du travail. populaire.
Art. 157. - Toutes dispositions contraires B celles de
la présente loi sont abrogées, notamment I'ordonnance Fait A Alger, le 21 avril 1990.
no 71-74 du 8 novembre 1971 relative B la gestion
socialiste des entreprises, I'ordonnance no 75-31 du 29 Chadli BEM)JEDID.

Irnprlleerie Oñicieiie - 7.9 et 13, Avenue AbdeUrader B e h k - ALger