Vous êtes sur la page 1sur 13

Chapitre 1 : L'unité didactique

1. Qu'est-ce qu'une « unité didactique » ?

Le document joint n°1 vous permet de prendre connaissance du tableau des contenus d'une
méthode de FLE pour adultes et grands adolescents de niveau A1 intitulée Entre Nous et éditée par
La maison des langues.

Exercice 1 : Observez le document joint n° 1 et identifiez


 la tâche que les apprenants devront réaliser à l'issue de l'unité 5,
 les objectifs communicatifs / pragmatiques de l'unité,
 les objectifs linguistiques de l'unité,
 les objectifs socioculturels et sociolinguistiques de l'unité.

Cet exercice nous permet d'avoir une idée concrète de ce qu'est une unité didactique, notion que
Puren (2011) définit notamment ainsi :

« Les unités didactiques découpent la totalité des contenus et objectifs d’apprentissage en


portions qui vont pouvoir être disposées de manière progressive dans un parcours rationnel
balisé et contrôlé par des objectifs intermédiaires et des évaluations périodiques ».

Dans le même article, il poursuit en précisant que :

« Les unités didactiques, comme leur nom l’indique, mettent de l’unité, c’est-à-dire de la
cohérence, entre les différents domaines d’activité didactique, qui se trouvent être nombreux
et hétérogènes : compréhensions de l’oral et de l’écrit, productions orale et écrite,
grammaire, lexique, phonétique, culture».

Mais il note aussi que:

« Les unités didactiques mettent en synergie les différentes tâches proposées aux apprenants
dans ces différents domaines, de manière à ce qu’elles se renforcent les unes les autres ».

Myriam Abou-Samra – Didactique générale et didactique du FLE/S - Master 1 MIC & CTU – UFC - 2017-2018
De l'analyse du tableau des contenus du manuel Entre nous et des définitions fournies par Puren
(2011), on peut ainsi retenir que l'unité didactique permet de découper les contenus d'apprentissage
en les organisant de façon cohérente, en mettant en relation diverses compétences (la
compréhension orale, la compréhension écrite, la grammaire, le lexique, la production orale, la
production écrite, etc.) et en sollicitant des activités différentes (comprendre globalement un
document, comprendre un document de façon détaillée, conceptualiser les règles de grammaire,
s'entraînant en faisant des exercices, écrire un texte, réaliser un jeu de rôle, etc.).

Nous allons maintenant nous pencher sur une unité didactique extraite de la méthode de FLE Edito,
niveau A2 afin de voir concrètement comment s'enchaînent les diverses activités au sein de l'unité
didactique (document joint n°2).

2. Quelles sont les étapes de l'unité didactique ?

Afin d'être en mesure de dégager les principales étapes d'une unité didactique, je vous propose de
travailler à partir d'un extrait du manuel Edito A2 (cf document joint n°2). Il s'agira dans un premier
temps d'analyser le document qui sert de support à l'activité (exercice 2, 3 et 4) avant de passer à
l'analyse des activités que propose le manuel (exercice 5).

Exercice 2 : Observez le document joint n°2 et choisissez les éléments qui correspondent le
mieux à sa description.

a. Ce document est un article de presse accompagné d'une photo.


b. Ce document est une interview accompagnée d'une photo.

c. Il s'agit de documents fabriqués qui revêtent néanmoins les caractéristiques de documents


authentiques.
d. Il s'agit de documents authentiques.

e. Le document est intitulé « Trouver un logement à Montréal », il est présenté sur deux colonnes et
comprend une note explicative de bas de page. Il comprend également un chapeau et 4 sous-parties.
f. Le document est intitulé « Partir étudier ou travailler à Montréal », il est présenté sur deux
colonnes et comprend une note explicative de bas de page. Il comprend également un chapeau et 4
sous-parties.

Myriam Abou-Samra – Didactique générale et didactique du FLE/S - Master 1 MIC & CTU – UFC - 2017-2018
g. Ce document a sans doute été écrit par un journaliste pour un public d'étudiants.
h. Ce document a sans doute été écrit par un journaliste pour un public de retraités.

i. Ce document a été écrit dans le but de permettre à ses lecteurs de trouver facilement un logement
à Montréal.
j. Ce document a été écrit dans le but de permettre à ses lecteurs de connaître les formalités
permettant de suivre des études supérieures à Montréal.

k. On présente dans ce document différentes formules de logement ainsi qu'un aperçu des quartiers
de la ville.
l. On présente dans ce document différentes formules de logement ainsi qu'un aperçu des
universités de la ville.

Exercice 3 : Quels sont les objectifs que ce document peut permettre de travailler ? Reliez
chaque objectif aux éléments lui correspondant.

Objectif pragmatique a) Les expressions de comparaison.

b) La ville de Montréal.
Objectifs linguistiques
c) Le lexique du logement.

Objectifs socioculturels et sociolinguistiques d) Choisir son logement.

Les exercices 2 et 3 nous ont permis de mettre en avant l'importance qu'il y a à analyser les
documents avant de se pencher sur leur didactisation. L'exercice 2 nous a fourni une description
détaillée des documents faisant apparaître un certain nombre d'éléments que vous trouverez
spécifiés ci-dessous1 :
Les activités proposées s'articulent autour d'un article de presse (type de texte) accompagné d'une
photo. Il s'agit d'un documents authentique extrait de L'Etudiant didactisé par les auteurs de la
méthode Edito (source). L'article est intitulé « Trouver un logement à Montréal », il est présenté
sur deux colonnes et comprend une note explicative de bas de page. Il comprend également un
chapeau et 4 sous-parties (manière dont il est organisé). Ce document a sans doute été écrit par un
journaliste pour un public d'étudiants (émetteur / destinataire) pour leur permettre de trouver
1 Notez que dans le cas d'un document iconographique les objets, les personnages, les formes et les couleurs sont des
éléments à prendre en considération.

Myriam Abou-Samra – Didactique générale et didactique du FLE/S - Master 1 MIC & CTU – UFC - 2017-2018
facilement un logement à Montréal (fonction). On y présente différentes formules de logement ainsi
qu'un aperçu des quartiers de la ville (résumé)…

Ce n'est qu'après avoir réalisé l'exercice 2 que nous avons été en mesure de dégager les objectifs
pragmatiques, linguistiques, socioculturels et sociolinguistiques (exercice 3) que ces documents
permettaient de travailler. Ainsi, avant de didactiser un document, je vous invite à l'analyser au
préalable afin d'être en mesure d'effectuer un choix pertinent. Lors de votre analyse, vous veillerez
notamment à préciser le type de texte dont il s'agit, la source, la manière dont le document est
organisé, son émetteur et ses destinataires, sa fonction et, le cas échéant le lieu et le moment où
s'effectue la communication, l'objectif de la communication et le statut des interlocuteurs. Il peut
également être intéressant de proposer un bref résumé en une phrase. Afin de vous permettre de
vous entraîner à réaliser ce travail, je vous propose de réaliser seul un exercice similaire portant sur
un document extrait d'Edito A2.

Exercice 4 : Lisez le document joint n°3 puis décrivez-le et analysez-le afin d'être en mesure
de dégager les objectifs qu'il permet de travailler.

Maintenant que vous savez décrire un document déclencheur et identifier les objectifs qu'une unité
permettait de travailler, nous allons pouvoir passer à l'analyse des activités. Je vous propose pour se
faire de revenir au document « Trouver un logement à Montréal » afin que nous nous appuyons sur
les activités proposées par le manuel (document joint n°4).

Exercice 5 : Lisez attentivement les consignes des activités présentées dans le document joint
n° 4 afin de relier chacune d'entre elles à son objectif.

Activités Objectif
a) On propose des activités où l'expression est induite par le contexte de la
situation de communication, où la production est donc plus libre, afin de
- Question 1 permettre aux apprenants de réemployer les éléments appropriés
précédemment.

- Questions 2,3 b) Après une 2ème lecture, on demande aux apprenants de repérer des
éléments plus précis qui correspondent à nos objectifs.

- Questions 4,5,6 c) Après avoir dégagé certaines régularités de fonctionnement, les


apprenants formulent une règle avec leurs propres mots.

- Echauffement d) Avant la lecture, on demande aux apprenants de repérer des informations

Myriam Abou-Samra – Didactique générale et didactique du FLE/S - Master 1 MIC & CTU – UFC - 2017-2018
qui leur permettront d'anticiper sur le sens du document qu'ils vont écouter
et de faciliter ainsi sa compréhension.
- Fonctionnement
e) Une fois que le document est compris, on accompagne les apprenants
dans la constitution d'un corpus d'analyse. Un corpus est un ensemble
- Entraînement constitué d’éléments linguistiques issus du document de départ qui illustrent
l'objectif communicatif fixé.

- Production orale / f) Après une 1ère lecture, on demande aux apprenants de rechercher des
écrite. indices pour infirmer ou confirmer les hypothèses émises précédemment.

g) On propose des activités où l'expression est complètement guidée afin de


permettre aux apprenants de fixer les éléments langagiers conceptualisés
précédemment.

Cet exercice nous permet de dégager les principales étapes de l'unité didactique. Nous en avons
identifié sept, que nous pourrions brièvement présenter de la sorte (Courtillon, 2003 ; Lemeunier,
2005) :

1) La première étape consiste en un travail d'anticipation qui se déroule avant la lecture ou


l'écoute du document. Elle a pour objectif de préparer les apprenants à la lecture ou à
l'écoute en leur permettant d'imaginer ce qu'ils vont trouver dans le document. Les
questions que l'on pose concernent généralement les paramètres de la situation de
communication, on va ainsi chercher à savoir qui va parler à qui (journaliste aux étudiants),
de quoi (de la recherche de logement), où et quand va se dérouler la situation (à Montréal,
pendant l'année universitaire). Cette étape peut nous amener à utiliser d'autres documents
(un plan de Montréal par ex pour nous permettre de situer les quartiers évoqués).
2) La deuxième étape consiste, après une première lecture ou écoute du document, à vérifier les
hypothèses émises précédemment. On vise ici une compréhension globale du document
puisqu'il va s'agir de vérifier que l'on a bien compris qui parlait à qui, de quoi, où et quand.
3) La troisième étape se déroule après une deuxième, voire également une troisième, écoute ou
lecture du document. On vise ici une compréhension détaillée du document. Lorsqu'on
parle de compréhension détaillée, cela ne signifie absolument pas que l'on souhaite que les
apprenants comprennent l'intégralité du document mais plutôt que l'on souhaite qu'ils
concentrent leur attention sur les éléments qui relèvent des objectifs que nous avons
préalablement identifiés et définis.
4) Une fois que le document a été compris, on peut se pencher sur le travail sur la langue. Il
s'agira dans un premier temps de constituer un corpus, c'est-à-dire de relever les éléments

Myriam Abou-Samra – Didactique générale et didactique du FLE/S - Master 1 MIC & CTU – UFC - 2017-2018
du document qui illustrent l'objectif communicatif que nous visons.
5) Il faudra ensuite analyser notre corpus afin de dégager des règles de fonctionnement.
C'est donc l'analyse du corpus qui permettra aux apprenants de formuler une règle,
l'enseignant jouant ici le rôle de guide.
6) La sixième étape permettra aux apprenants de réaliser des exercices et des activités de
systématisation qui ont pour objectif de fixer les éléments analysés.
7) L'étape de production vient clore l'unité : elle a pour objectif de faire produire des textes
(écrits ou oraux) librement et elle permet de ce fait d'évaluer le niveau de maîtrise des
compétences des apprenants.

C'est en nous situant dans ce cadre que nous concevrons des supports pédagogiques à partir de
document authentique. Cependant, avant de passer à la réalisation des activités qui nous
intéressent, il me semble important que nous nous attardions sur les notions de document
authentique et de document fabriqué, notions que nous avons mentionnées lors de l'analyse du
document déclencheur.

3. Unité didactique et document authentique.

Avec l'approche communicative, le matériel pédagogique a été enrichi par l'introduction de


documents authentiques. Un document est dit « authentique » lorsqu'il n'a pas été conçu à des fins
pédagogiques mais à des fins communicatives réelles : il s'agit donc de productions de la vie
quotidienne, administrative, médiatique, culturelle, professionnelle, etc. qui se différencient des
documents fabriqués « créé[s] de toutes pièces pour la classe par un concepteur de méthodes ou par
un enseignant » (Robert, 2002 : 14). L'un des documents que nous avons analysé précédemment est,
bien que possédant les caractéristiques du document authentique, un document fabriqué – ce qui est
très courant dans les niveaux débutants car on voit à la fois la difficulté qu'il y a à utiliser une
« vraie » biographie. Ceci étant, il faut donc penser à se demander en quoi le recours à des
documents authentiques peut-être intéressant et à quelles conditions ce dernier doit se réaliser.

Les documents authentiques sont ancrés dans une situation de communication réelle : dénués
de toute préoccupation pédagogique, ils présentent la langue et son fonctionnement tels qu'ils sont
dans la réalité. Ils permettent de contextualiser l'apprentissage, de rappeler la fonction sociale du
langage mais aussi de favoriser l'autonomie de l'apprenant qui prend ainsi l'habitude d'être confronté
à des documents de la « vraie vie » et non uniquement à des documents créés spécifiquement pour

Myriam Abou-Samra – Didactique générale et didactique du FLE/S - Master 1 MIC & CTU – UFC - 2017-2018
la classe. Malgré un intérêt évident, notamment pour ce qui à trait à la motivation des apprenants, il
faudra se garder d'utiliser n'importe quel document sous prétexte qu'il est authentique. Il importera
notamment de s'assurer que le document :
 représente un intérêt pour notre cours (sur le plan linguistique et / ou culturel),
 correspond au niveau de notre classe,
 traite d'un sujet qui n'est pas trop polémique, adapté à l'âge et aux centres d'intérêt de notre
public,
 présente des informations fiables et toujours d'actualité.
Au moment où l'on sélectionne un document pour en faire un support de cours , on peut parfois être
amené à y apporter des modifications afin de le rendre accessible à nos apprenants : coupes,
reformulations de certaines phrases, ajout d'images ou de notes de bas de page, etc. Notons
cependant que pour certains, un document retouché ne peut plus être caractérisé d'authentique...

Un document authentique peut ainsi être un annuaire téléphonique, un calendrier, un


catalogue de vente par correspondance, une carte postale, un plan, des horaires de trains, un
chèque, un passeport, des petites annonces, une publicité, un dépliant touristique, un programme de
télévision ou de cinéma, un imprimé administratif, un formulaire, un questionnaire, une recette de
cuisine, un billet de banque, une interview, un faire-part, un ticket de bus, un billet de cinéma ou
d’avion, un extrait de bande dessinée, un article de presse, une caricature, des résultats d'enquêtes
ou de sondages (sous forme d'infographie par exemple), un emploi du temps, un mode d'emploi, un
tract, des résultats sportifs, une critique littéraire, un extrait littéraire, une photo de famille ou de
monuments, un tableau, une affiche, un bulletin météo, une chanson, un extrait de film ou de
documentaire, un extrait de journal télévisé ou d'émissions radiophoniques, des échanges oraux de
la vie courante, un clip, un court-métrage, etc.

Lorsqu'on est à l'étranger, il n'est pas toujours évident de trouver du matériel authentique,
bien qu'internet représente aujourd'hui un moyen d'accès privilégié à ce type de documents. Hormis
les traditionnels sites d'information tels que ceux de radiofrance (http://www.radiofrance.fr/) ou du
Monde (http://www.lemonde.fr/) - pour ne citer qu'eux - , je souhaitais attirer votre attention sur
quelques sites proposant des documents didactisés de qualité :
 celui de TV5 – rubrique langue française / enseigner le français
http://enseigner.tv5monde.com/
 celui de RFI – rubrique langue française également

Myriam Abou-Samra – Didactique générale et didactique du FLE/S - Master 1 MIC & CTU – UFC - 2017-2018
https://savoirs.rfi.fr/fr/apprendre-enseigner
 celui du CAVILAM - http://www.leplaisirdapprendre.com/
 et celui de la chaîne de France télévision consacrée à l'éducation
http://education.francetv.fr/

Les documents qui serviront de supports aux activités que nous allons développer dans les
chapitres suivants auront, s'ils ne sont pas authentiques, les caractéristiques de ces derniers. Nous
tacherons de varier les supports, en utilisant à la fois des documents oraux et écrits mais aussi en
nous référant à des documents extraits, ou non, de manuels de FLE. Maintenant que nous avons pu
présenter les notions d' « unité didactique » et de « document authentique », nous allons pouvoir
nous pencher sur la conception d'une unité didactique à partir d'un document authentique. Noter que
ce cours a pour objectif de vous donner une première vue d'ensemble et qu'il sera en relation étroite
avec le cours du 2ème semestre consacré à l'enseignement / apprentissage de la grammaire.

Bibliographie

 Édito, niveau A2, Didier FLE, 2016.


 Courtillon, J. 2003. Elaborer un cours de FLE, Hachette.
 Lemeunier, V. 2005. « Élaborer une unité didactique à partir d'un document authentique »,
http://www.francparler-oif.org/pour-lenseignant/les-articles/2645-elaborer-une-unite-
didactique-a-partir-dun-document-authentique.html
 Entre nous, niveau A2, Éditions Maison des Langues, 2015.
 Puren, C. 2011. « Projet pédagogique et ingénierie de l’unité didactique », Cahiers de
l'APLIUT, Vol. XXX, n°1, Les enseignants de langues, ingénieurs de projets,
http://apliut.revues.org/3119
 Robert, J-P. 2002. Dictionnaire pratique de didactique du FLE. Paris : Ophrys.

Myriam Abou-Samra – Didactique générale et didactique du FLE/S - Master 1 MIC & CTU – UFC - 2017-2018
Production écrite

Vous venez d'emménager dans un studio à Montréal. Vous écrivez à un(e) ami(e) pour lui
raconter votre installation : vous exprimez votre joie et vous l'invitez chez vous (80
mots environ).

Pour exprimer sa joie


– Je suis content(e) de vivre en ville.
– Je suis heureux / heureuse d'habiter ici.
– Mon quartier est très vivant.
– Mon appartement est calme.
– C'est super !
– C'est génial !