Vous êtes sur la page 1sur 50

,

)

ANDRÉ RICORDEAU

DOSSIER

CLAUDE CORBET

DE

,

TECHNOLOGIE

,

DE CONSTRUCTION i

~-

C.A.P.,

B.E.P.

et

B.P.

DE

LA

MÉCANIQUE

1

BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS

COURS

DE

PROMOTION.

FORMATION

CONTINUE

(

Édition revueet corrigée

Éditions

1993

~

CASTEILLA

CASTEILLA, 25 RUE MONGE, 75005 PARIS

v~ ~.

I

"

CAHIER

N'

1

EXERCICES RAPIDES DE DESSIN INDUS1RIEI.

EXERCICES

DE

DESSIN

RAPIDES

INDUSTRIEL

,.Ç,AHIER N° 1 . NOUVELLE~b"i'i'iON

Ce cahier

contrées en dessin industriel.

- Quelques pages d'écriture.

- Lectures de dessin - avec ou sans coupe.

- Intersections simples: Entaille/plan

propose

34 ex""e~i;es ;;;ides

suries

pren:iTêresdiffi"cuîtéSren-

.

- cylindre/plan.

- Cotations

-

Filetages -

Raccordements.

 

-

- Perspectives

cavalières

et

isométriques

de

volumes

entaillés

et chan-

frei nés. Cahier format 210 x 150 - 48 pages - Un exercice par page.

1ëAiii'ËRN°2 .-NOUVELLEEbl'frON-

- -

----

'Ce-œhTer propose"'42'e'XerciCes rapides difficiles problèmes d'intersection.

qû'rpermettent

de résoudre1es

Intersections:

Entaille/plan

-

Cylindre/plan

- Cylindre/cylindre -

Congé/plan. Des références au tracé énoncé sur la Méthode Active facilitent

l'exécution

Il propose également les diverses coupes et sections - Les filetages - Un rappel sur les raccordements - Des exercices sur les perspectives cavalières et isométriques des circonférences et cylindres. Cahier format 210 x 150 - 48 pages - Un exercice par page.

des exercices.

CAHIER

N'

2

EXERCICES RAPIDES DE DESSIN 1NDUS1RIEL

EXERCICES RAPIDES

DE COTATION

FONCTI~NELLE

CAHIËR"NO'4":'"OOTATibYFOllfëTI'ONNEL"LE--

-

--

-

.~

-

-

--

-

Cecahier propose 44 exercices rapides sur la cotation fonctionnelle.

le dessin de

définition de chaque pièce les cotes fonctionnelles qui résultent de

l'étude précédente.

Les élèves écrivent ensuite les équations:

Le calcul d'une

est facultatif). Cahier format 210 x 150 - 56 pages

est proposé à chaque exercice (ce calcul .

Les élèves établissent des chaines de cotes et reportent

cote fonctionnelle

condition

sur

mini et condition

maxi.

ëAHIERN° 5-. -LESËL~MENTSDELIAlsON- - --

--

Ce-cahier s':"adresseaux éThves de 2e -r des tycées, aux élêves préparant le C.A.P. de dessin, ou l'un des B.P. de la mécanique.

avec vis - boulons - goujons.

Une méthode logique simple de résolution de ces problèmes est exposée dans la première partie du cahier.

Il est le complément du cours de Technologie de construction.

Il propose 37 exercices rapides de construction

Cahier

format

210

x

150

-

48

pages

-

Un

exercice

par

page.

CAHIER

N'

5

LES ËLËMENTS

DE

LIAISON

I.S.B.N.; 2.7135.1230.1

(

Toute reproduction,mêmepartielle,de cet ouvrage,est interdite. Unecopieou reproduction,parquelque procédéque ce soit, photographie,photocopie,microfilm, bandemagnétique,disqueou autre, constitue une contrefaçonpassibledespeinesprévuespar la loi du 11mars1957surla protectiondesdroitsd'auteur.

@ ÉDITIONSCASTEILLA- PARIS. 1993

~

~

A MM. LESPROFESSEURS

L'ouvrageque nousvous présentonsdonne la possibilitéd'enseignerla technologiede constructionau coursdeséancesdedessinsansempiéterexagérémentsurle tempsindispensableà l'analyse techniqueet à l'exécutiongraphique.

La constitution d'un DOSSIERDE TECHNOLOGIEDE CONSTRUCTIONpar l'élève, du début à la fin de sascolarité,éviteà coupsûrlesleçonsrépétéesinutilementet facilite lesconsultations continuellesnécessairesendessintechnique.

L'analysedecertainsmécanismess'effectueuniquementsurdesschémastechnologiques (Exemples:variateurs,boitesdevitesse,freins.J. Il est souhaitable,pourcomplétercesétudes,de présen- ter auxélèvesdesdessinsderéalisationstechniques.Cesdocuments,plusconcrets,peuventêtre destirages ou desprojections(projectionsdediapositivesou projectionsau rétroprojecteur).Bienentendu,le contactde

l'élèveavecl'objet réel serarecherchétoutes les fois quecelaserapossible.l'utilisation de maquettesest égalementsouhaité.

1

L'ordredesleçonsquenousvousproposonsn'estabsolumentpasImpératif. L'étude d'un chapitre interviendraà l'occasionde l'analysed'un ensemble.Le chapitreseraalorstraité

totalement ou partiellement.De nombreuxchapitrespeuventfaire l'objet, en ~ehorsde la classe,d'une rechercheindividuelle ou collective,soit pour terminer une étude commencée,soit pour préparer unB étude à venir.

Toutes les fois que celaserapossible,l'élèveétudieraune liaison en complétant: un graphe,un élémentde circuit ou un tableaudeslibertés.En vousreportantà la page9, voustrouverezdes exemplesillustrant la manièrede les compléter. Nous pensonsque cette méthoded'analyseest logique, simpleet rapide: il suffit d'entourerlesélémentsqui conviennent.

Un élève n'a pas toujours le même professeurde dessinpendanttoute sa scolarité:

le répertoiredesacquisitions,page150,donneauprofesseurle moyenderecenseravecprécision,au débutde l'annéescolaire,les connaissancesprécédemmentacquisespar sesnouveauxélèves.De plus,ce répertoire sera pour l'élèvel'outil facilitant lesrecherchespour lesrévisionsou tout simplementpour faire le point.

Lesauteurs

(

LecontenudeceIl DossierdeTechnologiedeConstructionIl constituela basedeconnaissances qu'unélèveou un étudiantde l'enseignementtechniquedoit avoiracquisà la fin de sa formationpremière.

Il est souhaitable,afindefaciliterla liaisonenseignement-vieprofessionnelle,demettreencon. tact,chaquefoisquecelaestpossible,lejeunetechnicienavecdescataloguesoudesdocumentsdefabricants.

 

5

~

~

~

TABLEDESCHAPITRES

Vocabulaire

Les contraintes

Chapitres

Lescotes tolérancées

Lesajustements 1 Lesajustementset la cotation fonctionnelle

Les liaisons

démontables

.démontables

Liaisonsnon

Vis d'assemblage

Boulons

1 Goujons

1 Vis de pression

Écrous - rondelles

Freinage

vis-écrou

Goupillage

Rivetage

plates

Emmanchement forcé Soudage-collage

Liaison pivot glissant

Liaison glissière hélicoidale

Caractères

No

~I

1

1

1

1

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

111

:

.

13

12

14

15

16

Liaison

pivot

Liaison

glissière

1Palier Paliers- fluide classification

1 Coussinets

Roulements

Protection roulements des

1

Caractères

'18 17

1

19

)20

21

.

i

22

1 Clavetage libre

Usinage desrainures

Rotule

Caractères

,23

124

1

25

1 26

1

27

Articulationscylindriques î 28

Clavetageforcé

l

Liaison élastique

29.

Posit ionnement-centrage

,

30

Pages

1

10

1 11

12

26

1

28

30

32

34

36

37

1 38

1

44

40

45

46

47

48 48

49

50

61

62

67

69

1

1

70

71

72

74

76

77

'1

Il

Il

'1

1

1

Il

1

Il

Il

Chapitres

Transmissions1 Rouesde friction

de mouvement 1 Engrenages

1Mécanismes divers

Changements

de vitesse

1 Boitesde vitesse

Réducteurs

II

Transformations

de mouvement

Transmissions

hydrauliques

1

et pneumatiques

Variateurs

Accouplements

Embrayages

Freins

Système

vis-écrou

Cames

Systèmebielle-manivelle

Vérins Schémas de circuits

Distributeurs

Pompes

Compresseurs

Usinage

sanscopeaux

Travaildes

métauxen

feuil!es

Métallurgie

des poudres

1

Moulageen Moulage- Généralités sable

Moulageen carapace

Moulage en coquille

1 Moulage des M.P.

Matriçage- estampage

Extrusion

Découpageà lapresse

Cambrageà la presse

Emboutissage

à la oresse

Frittage

No

~

Page~

136

1

88

1

37

1

95

138

1

96

 

1

391

99

140

1 41

1100

1102

1

42

1106

l' 43

1111

 

144

1114

1

45

1115

1'46

1116

48

47

149

150

51

153 52

1

1

54

55

156

1

57

60

161

1

62

118

119

1 121

1124

1126

1127

1127

1129

1

130

1131

1132

1137

1138

1139

(

 

Graissage

31

1

78

Il::II:::::::!ii::II:I:ItII:'I;::::::II1Joint tournant pneuma.

rrN°11140

'1Étanchéité

! 321

81

Il

~YA.pipAe

1Butée micrométrique

IN° 21 142

Transmissions

Poulieset courroies

33

85

u

u

u

Cylinqre rotatif

pneuma.N°

3 1 146

~6

de mouvement

Pignons et chaines

34

-

86

Renvoi

d'angle

IN° 4

'

148

~

.-

CLASSEMENTALPHABeTIQUE

l

A

---

-

Accouplements.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Ajustements.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Articulations cylindriques.

B

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Bielle-manivelle(système)

Boitesde vitesse.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Boulons.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

--.C

--=--===-

Cames.

Cambrage à

.

.

.

la presse.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Cardan(jointde)

Centrage.

Ch~

~~

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Changementsde

Clavetageforcé.

.

.

.

.

. Cotation fonctionnelle.

.

.

Compresseurs.

Contraintes.

Clavetagelibre.

Collage.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

~-

.

~

-

CourrôÎes

(poulies

Coussinets.

-0-

--

.

-

.

.

.

et)

.

.

.

--

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

-- ---

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

---Ch;pitreP.

-

.

.

.

.

41

3

28

102

12

74

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

46

38

5

-'-

45

60

41

30

34

37

27

23

12

51

1

33

19

3.--

116

96

28

_1

115

137

102

77

86

95

72

67

40

126

10

12

85

49

1

Découpage à la

- It

presse.

-

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

59

49

134

121

-- -- ----

---- -

~crous

Emboutissageà la

Embrayages.

.

.

.

.

.

.

.

.

de fabrication)

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Emmanchement forcé.

Engrenages.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

(procédé

--

~tanchéité

Extrusion

T

Freinage-desviseiécrous

.

.

Frittage

- (j--

----------

Freins

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

-

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Goupillage- goupilles.

Graissage.

Goujons.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

-

"'R~- -

-

- - --

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

---

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

--

--

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

-.~

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

8

61

42

13

36

32

58

9

. 43

.

62

6

10

31

----

~-

Hydrauliques (matériel pour transmissions)

47

34

138

106

44

88

81

133

:--

-36-

111

139

30

37

78

-

118

----

-

J

--

---

-

---

---

Chapitre

Page

Jointdecardan

1 -C- -

-- ----

--- -

41

-

102

-

liaison encastrement.

Liaisonélastique.

.

.

.

.

.

.

.

liaison

glissière hélicoidale

Liaisonglissière

Liais-onrotule.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Liaisonpivot glissant.

lubrification

(graissage)

.

.

.

.

.

- - -- M-- -

-

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

-

.

.

.

;

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

-

Matériel pour trans. hyd. et pneu.

Moulageen

Moulageen carapace.

Moulageencoquille

Moulagedes matières

r---

--~

-

Paliers- classification.

Palierfluide

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

-

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

26

29

15

22

16

25

14

31

-----. --

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

,

-------

.

.

.

.

.

.

47

53

54

55

56

17

18

--'

7:1

76

46

62

47

70

45

78

-

118

127

129

130

131

-'

48

48

Pignonset chaines Pneumatique(matérieU Pompes

Positionnement.

Poulies et

Protection

.

.

.

.

.

.

.

des roulements.

:-'"'"B:_--

--

.

.

.

.

.

.

.

.

Rainures(usinagedes)

Rivetage.

.

.

.

.

Roulements

'- - J)--

Soudage.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

--

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

31

.

.

.

.

.

.

---

.

.

.

.

.

-,'

.

.

.

.

.

34

47

et 50

30

33

21

--

---

24

39

11.

~--8

20

.

.

.

.

.

--

12

---:J:

-

-- -

-=.- _:-:-=

Tolérances(cotestolérancées)

Transformationsdemouvement:

2

-

-

-

système vis -écrou.

les cames.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

système bielle manivelle.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

44

45

46

-

~ 86

118

124

77

85

61

-- - -

-

69

99

38

34

50

--

--

40

.

:-:-- :

11

114

115

116

[-v - -=--

Variateurs.

Vérins.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Vis d'assemblage.

Visde

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

-- -----

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

:

.

.

.

.

.

.

.

.

40

48

4

7

100

119

22

82

--- .

7

)

~

.

. J#

p

REMARQUESCONCERNANTLESLIAISONS

.

.

 

@

:

Pièces rivées

-~LlAISO!'J_CO~PLfTË(ct -=~

ÜAI~9NPARTiËLiE1CL.:

-

La liaison est complète lorsqu'aucun

La liaison est partielle lorsque, dans

 

mouvement relatif entre les pièces liées n'est possible. Exemples:

une direction au moins,un mouvement relatif entre lespièces liéesest possible. Exemples:

A-B-C-D

E - F

 

@:

Piècesserties

 

1

2

L

8

--

-L.I~ISON RIGID~

---

Jd_-- --

La

liaison

est

rigide

lorsqu'elle

n'est

élastique

dans aucune

direction.

(Voir

liaison élastique)

A

Exemples:

- B . C

- D - E

---

---

1 _JJAIS.DN !~J!STIQUEi!J

La liaison est élastique lorsque, dans une direction au moins, le déplacement provoque, directement ou indirecte- ment, la déformation d'un élément élastique. Exemple:

F

1 :LlAJ.mN DEMONT~BJ.EId.!). -' Cii4,ISON 'NON giijO_NTAQ.(e <1ii

La liaison est démontable lorsqu'il est possible de supprimer la liaison sans provoquer la détérioration des pièces liéesou des éléments de liaison. Exemples:

La liaison est non démontable lorsqu'il n'est pas possiblede supprimer la liaison sans provoquer la détérioration des piè- ces liées ou des éléments de liaison. Exemples:

C

- D

- E

- F

A-B

L~IAISON~PARADH~R~NCt("L.1

Laliaisonest «par adhérence» lorsqu'un phénomène d'adhérence s'oppose à la suppression de la liaison. Exemples:

C -

D

--

---1IAIS'p~ (iQu @LDIR~ÇTE1!IjL

La liaisonpar obstacle ou par adhérence

est directe lorsque la forme des pièces liées participe directement à la liaison.

Exemples:

B : Liaisonpar obstacle, directe

D : Liaison par adhérence,

directe

r -LliiSO~PABJlB.SIlliiLi.L--

La liaison est. par obstacle lorsque la rupture d'un obstacle est nécessaire pour supprimer la liaison.

Nous dirons également que la liaisonest par obstacle lorsqu'elle n'est pas par adhérence. Exemples:

A-B

1 _LJAlSOl'UirWa)INQJRECTE~(jjj) 1

La liaisonpar obstacle ou par adhérence est indirecte. lorsqu'elle nécessite un élément ou un ensemble d'éléments intermédiaires pour assurer la liaison.

Exemples:

A

: Liaisonpar obstacle, indirecte

C

: Liaisonpar adhérence,indirecte

1/~/~€~?i~~~:2",

@ :

Outil sur porte-outil

1

2

@:

èontrepointe et poupée mobile de tour

~

@ :

Cylindre et

piston de pompe

2

@:

Cylindre et piston avec ressort de rappel

)

~

~

)

VOC,ABU1AI.B:f

1 -~L~MENttS

'

.~

ËLËMENTS DE LA FONCTION D'UN ORGANE

DE FIXATION.

LIAISON.

ËLËMENTS DU CARACTÈRE D'UNE

-~-I

1

t:

: Liaisoncomplète

E

: Liaison partielle (non complète)

r

: Liaison rigide

r

: Liaison élastique

(non rigide)

: Liaison démontable

: Liaison permanente (non démontable)

a

: Liaison par adhérence

a

: Liaison par obstacle (non adhérence)

di

: Liaison directe (sans élément rapporté)

di

: Liaison indirecte avec élément(s) rapporté(s) .

Une

liaison peut être également:

réglable (ré) ou non régla-

ble (re).

. rz:ïfIiiPHED'UNEFONÇTIOI!-_~

Ënoncé et graphe

de la fonction

Exemple:

Vis de pression.

d'un organe de fixation.

. Ëtablir entre (1) et (2) une liaison:

,

,c.,.

c

1

r

di

€di'

-

Pour compléter

entourez leséléments qui caractérisent

les graphes:

lafonction ou la liaison.

f-

- -

GRAPHEDU CARACT~RED'UNELIAISON

- -

--

-

-

---- -

.

Exemple

1 : Liaison par obstacle.

Le graphe

les liaisons Rf

Au moment ~ rem.p,lirle graphe, le choix

offert

de réflexion.

ci-dessous est identique

pour

et RT (pivot et glissière).

R ou T oblige l'élève

à plus

entre

"

est

possible

ensuite,

de compléter

le

graphe en faisant rayer la liaison non utilisée: celle-ci devient alors une liberté

(R) ou (TI.

Entre(1) et (2) la liaisonest:

c

oC"

C

a

al

Q:;

1di

(SensAI

1

 

1

di

(SensB)

Exemple

2 : liaison par adhérence.

Exemple 3 :

R

T

6)

a

Liaison par adhérence et obstacle.

1

di

@

2

[4.

~,ll (r~~

-

c

Par obstacle

.

~UMENTD E

~

-

CIRCUIT

-

T

-

---

- --

a

~

"'-

t!J1

~

a

di

.

~

di

di.

di

Q)[{ar" .

-- -----

-

'<

Pour compléter les éléments de circuit: entourez les condi-

tions (liberté-liaison)assuréespar la partie d'ensemble étudiée.

1

v

suivantl'axeréférentielDY

Il

1 <E~ 1 F~'

R

\

1.

,

12

1

01 R = Libertéenrotation

T = Liaisonentranslation(non liberté)

/

- --.;"-

[ 5 -mJJ.AU-DE§,ITBËRT_~S-

Pour comprendreou compléter les tableaux des libertés:

- inscrivez «1» dans les cases où il y a liberté,

- inscrivez «0» dans les cases où il y a liaison.

2

-

z.

0

 

R

T

Rx Rv Rz

Tx Tv

Tz

-

-

-

-

 

-

-

0

1

0

0

0

0

Rx =

0:

rotation

impossible au-

tour

de

l'axe

référentiel

 

OX.

Ry =1: rotation

de l'axe'référentiel

possible

OY.

autour

9

rt

'fl!f'

1

~

!

t

,'.~"

,

LIS CI:J'NJ'BAINTES

,'.".

"""

r 1/04~,TORSION

=:]

lES EFFORfS'APPLinUÉS

]

à l'allonger.

La pièce est soumise à l'action d'un couple (deux forces

parallèles, égales et de sens contraire).

Efforts

appliqués

à

l'extrémité

de

 

la

clé

à

tube:

à

la

faire

fléchir.

--,

~

r1/01; -EXTE.NSION

- Efforts appliqués:

,.

A

<$:

Exemples:

0

BA

(A et B) formant

un couple.

Les efforts appliqués --:J> à la -+ pièce tendent

(A et

B)

il

,

Exemples: , , 0 : ; ., -_::::J L 1o/02}"';GOMP~ÊSjWN, ~ - Les efforts appliqlJés
Exemples:
,
,
0
:
;
.,
-_::::J
L 1o/02}"';GOMP~ÊSjWN,
~
- Les
efforts
appliqlJés à la pièce tendent
à la raccourcir.
f1'/O5
-!LEXION
---+
---+
- Efforts appliqués:
(A et
B)
-
L'effort
appliqué
à
la
pièce
tend
~
B
.
La pièce repose sur deux appuis.
~
,~
Effort appliqué: (A)
3~
nAIn
- :A
Exemples:
0
Remarque:
Si la pièce
est
longue,il
y a risque
de
«flambage».
J
.
La pièce est encastrée.
U.Lll3-
6ISA!h!-EMJ;NJ
~
Effort appliqué: (8)
- Les efforts tranchants
appliqués
à
la pièce
provoquent

~

dans la section qui s'oppose au cisaillement, un glissement

entre les molécules.

~-

- Efforts tranchants appliqués: (A et B)

c/

:8

J

2

---~-

Nota:

Exemples

0

ne pas représenter

.-

les actions

de contact

aux

appuis.

Exemples.-

0

Constation :

Une règle plate soumise à une contrainte de flexion résiste diffé-

le

remment

appliqué

champ.

selon

que

"effort

agisse sur le plat .

ou sur

10:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

b.

Z. COles

tOlÉ"AI\NCÉES

.- -i/05- COTËSToIERANë"'Ës": SYSTEMEISO

--

-

-

-'-

-

-

.

-

Voir Méthode Active - chapitre T 112

-

-

- - -"""'---- '---"'--

2/01 - NécESSITE

DES TOLÉRANCES-

- -

--

-

L'impossibilité de réaliser une cote rigoureusement exacte par suite des imperfections des machines et des

instruments de mesure, de l'usure des outils, oblige le

constructeur

devra

appelée « tolérance ».

à fixer les limites entre

réalisée.

La distance

lesquelles la cote

être

entre ces limites est

2/06

---

Note:

- COMM.ENfRECH,ERCHERLES-ÉCARTS-

---

-

- - -

-- --

--

Les tableaux

cités

ci-dessous

sont

à consulter

sur

la Méthode Active de Dessin Technique.

 

III

RECHERCHE EN UTILISANT

LE TABLEAU

T 1/7

C'est le moyen le plus rapide de recherche.

 

Le ta-

bleau donne directement

les

écarts

de

la

cote

tolérancée.

'

0

RECHERCHEENUTILISANTLESTABLEAUX

2/02-ELÉMEI'1!J$ DU TOLÉRANCEMENT

-

----

---

---

T

1/4

- T

1/5 - T 1/6 et une équation

du chap. T 1/3

Voir Méthode Active - chapitre TTI1

--z7ijj

- INSCRIPTiOifliEs TOLÉRANCES- ---

-- --

----

0 Tolérances chiffrées

Exemple:

cote

tolérancée

34 e 8.

Q) La lecture

de

la cote

nous

apprend:

-

34:

cote nominale (CN)

e:

position de la tolérance d'un arbre

8:

qualité de la tolérance.

1)

Inscrire après la cote nominale la valeur des écarts

en plaçant toujours

l'écart supérieur au-dessus.

2)

Les écarts sont inscrits

dans la même unité

que la

3)

cote nominale; c'est-à-dire en millimètres. Ne pas mettre de signe lorsque l'écart est nul.

4) Lorsque la tolérance est répartie symétriquement

par rapport à la cote nominale, ne donner qu'un écart précédé du signe:!: (plus ou moins).

<3) Consulter

le tableau

T 1/5

Sur ce tableau, connaissant la CN = 34 et la posi-

tion (e) de la tolérance,

a) l'écart fondamental; est-il l'écart supérieur (es)

recher.pher :

ou l'écart inférieur (ei) ?

b) l'écart fondamental est-il positif ou négatif?

c) quelle est sa valeur algébrique en microns?

Exemples:

34 + 0,02

-

0,05

45

+ 0,15

0

63 ~ 0,37

Réponse:es = -

50.

@ Consulter

le tableau

T

1/6

0

Tolérances

données

par symbole

ISO

La cote nominale est suivie d'une lettre et d'un chiffre; il faut consulter un tableau pour connaître les écarts.

Sur

ce tableau,

connaissant

la CN

(8) de la tolérance,

tolérance

en microns.

rechercher

=

34

et la qualité

la valeur

de cette

Réponse: intervalle de tolérance UT) = 39.

Exemples:

18 H 7

36 h 6

OZ04 - DÉFIN-ISSEZ':.ES ÉLÊM~N

TS

0

0

0

0

=

0 Intervaille de tolérance UT)

0

Cote nominale

CN

=

""""""""'"

Écart

supérieur

es

=

Écart inférieur

ei

=

Cote max

Cote min

=

IT

=

w

cc

CD

cc

«

001

+{t ]-;-----

~~rc

COUSSINET

~'

Échelle 1:2

15 g 7

ChDESSOOS-:-

co

5

0'0

+-

~-

&

j

=

=

t

~;I

«

(IJ

'w

~

<:(

0

0

Calculer

consulter

ei

ei

= es

=

(-

-

l'autre

écart

le chapitre

IT

50)

-

(+

39)

(ej)

;

T 1/3

ei

=

-

La cote

tolérancée

34 e 8

peut

ou

s'écrire:

89

34 -

-

0,050

0,089

1L!?' l

- 5XERÇIÇE$"Rechercherles écarts

0

.

Écartfondamental,s p/inf, son signe et sa valeur:

Cote tolérancée

: 19l5

0 .

.

0

.

0

Intervalle de tolérance UT) :

Calcul de l'autre .,

écart:

0

0

0

0

0

0

Cote nominale

Écart supérieur

Écart inférieur

CN

ES

El

=

=

=

Cote

max

=

Cote min

Intervallé de tolérance

IT

=

""""""""""

=

UT)

=

=

-

~

.

0

.

0

.

0

Cote tolérancée

: 67 H 7

Écart fondamental (sup/infJ,son signe et sa valeur:

.

Intervallede tolérance UT) :

"

,

Calculde l'autreécart:

.

.

.

.

.

.

,

.

.

.

.

.

.

.

.

11

Â

,~

~

'

3. LES AJUSTEM&NtS

ÈTLACOTATIONFoNG'TloNNEL

"

LE

.

-.~

-,

3/01 "lES SYSTÈMESD'AJUSTEMENT-

~~~

---

-

,

0 SYSTÈME À ALÉSAGE NORMAL

Ce système est à employer de préférence. L'alésage est tolérancé (H), le choix de la tolérance de l'arbre permet d'obtenir l'ajustement souhaité.

Exemples:

H8/f7

- H7/h6

- H9/e9

ALÉSAGE

ARBRE

(contenant)

(contenu)

Les tolérances

liste.

1

e 1

f

1

9 1

h 1 js 1

j

1

k l m1

pour les arbres ne se limitent pas à cette

0 SYSTÈME À ARBRE NORMAL

L'arbre

est totérancé

P7/h6

(h), le choix

de la toléran(,~ de souhaité.

l'alésage permet d'obtenir

Exemples:

l'ajustement

- JS9/h8

- M7/h7

ALÉSAGE

ARBRE

1

h

\

D

Les tolérances pour les alésages ne se limitent pas à cette liste.

3/02 -CHOIX DESTOLÉRAN-CES

- --

~

EN FONCTION DU SYSTÈME D'AJUSTEMENT

Voir Méthode Active - chapitre T3.

~

1

3/03-TABLEAJ!'p!§_ÉC~

Voir Méthode Active - chapitre

T 1/7

1 3/04 -fOi1iiANCE D'UNJEUr, L'intervalle de tolérance d'un jeu (lT jeu) est égal à la somme des intervalles de tolérance de l'alésage (lTA) et de l'arbre (lTa).

ITjeu = jeu max -

jeu min

c:

::>

Q) a max

-,

12 1

IT jeu =

ITA + ITa

1

:J

x

C'O

E

""

CI"

-,

:_-~Îbf-A-JUS~~~1AVECJEU:-- - -----

Exemple: H7 -