Vous êtes sur la page 1sur 6

LE NETTOYAGE DU FOIE ET DE LA VÉSICULE BILIAIRE

Synthèse du livre d’Andreas Moritz « L’étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire »


aux éditions Ener-chi Wellness Press

Avertissement :
Ces quelques pages ont pour objectif premier de faciliter l’approche de la cure
susmentionnée en y présentant ses éléments principaux. Elles ne remplacent en aucun cas
l’ouvrage original dans lequel figurent l’intégral des informations et développements
nécessaires à une parfaite compréhension de cette approche de la santé.

Introduction

Les calculs biliaires ne se trouvent pas uniquement dans la vésicule biliaire, en réalité la
plupart de ceux-ci sont formés dans le foie. Ces calculs représentent l’un des principaux
obstacles pour maintenir ou retrouver une bonne santé et vitalité.
La grande majorité des maladies ou troubles de la santé sont causés par une obstruction dans
l’organisme. Cela est aussi valable pour le foie qui a un contrôle direct sur le développement
et le fonctionnement de chaque cellule dans le corps. Pour ne citer que quelques unes de ses
fonctions : principal approvisionnement en « carburant » du corps humain, transformation de
produits chimiques, synthèse des molécules de protéine, nettoyage de l’organisme,
neutralisation des hormones, de l’alcool et des médicaments...
Un mauvais fonctionnement ou la croissance anormale d’une cellule découlent principalement
d’un fonctionnement réduit du foie causé par l’obstruction de ses voies par des calculs
biliaires. La présence de morceaux de bile durcie (les calculs biliaires) dans le foie et la
vésicule biliaire interfère fortement avec les processus vitaux de la digestion, de l’élimination
des déchets et de la désintoxication de substances nuisibles dans le sang. En libérant les
conduits biliaires du foie et de la vésicule biliaire, les quelques 60 à 100 milliards de cellules
du corps pourront à nouveau « respirer » plus d’oxygène, recevoir une quantité suffisante de
substances nutritives, éliminer efficacement leurs déchets métaboliques et maintenir des
liaisons parfaites avec le système nerveux, le système endocrinien et toutes les autres parties
du corps.

Des calculs biliaires dans le foie : un risque pour la santé

Imaginez votre foie comme une grande ville avec des milliers de maisons et de rues. Il y a des
canalisations souterraines pour livrer l’eau, le mazout et le gaz. Un système des eaux usées et
des camions d’ébouage s’occupent d’emporter les déchets. Des lignes à haute tension livrent
l’énergie aux foyers et aux entreprises. Les usines, systèmes de transport et magasins
approvisionnent quotidiennement les habitants de cette ville. Celle-ci est donc organisée de
manière à fournir à la population tout ce dont elle a besoin. Cependant, si une grève générale,
une longue coupure de courant ou une catastrophe naturelle paralysent tout à coup la ville, sa
population ne tardera pas à en souffrir dans tous ses secteurs vitaux.
Il en va de même pour le foie avec ses centaines de fonctions différentes et ses liaisons avec
chaque partie de l’organisme. Caractérisé par son labyrinthe complexe de veines, conduits et
cellules spécialisées, le foie doit rester libre de toute obstruction afin de maintenir une chaîne
de production et un système de distribution sans accrocs.
L’élimination de tous les calculs biliaires grâce au nettoyage du foie aide à restaurer
l’homéostasie, à perdre du poids et à créer les conditions nécessaires pour que le corps puisse

  1  
se guérir lui-même. C’est également un excellent outil de prévention.
Symptômes susceptibles de révéler la présence de calculs biliaires dans le foie et la
vésicule biliaires :
• Manque d’appétit • Envies incontrôlables de certains aliments • Désordres digestifs •
Diarrhée • Constipation • Selles de couleur « argile » • Hernies • Flatulences • Hémorroïdes •
Douleurs du côté droit • Difficultés de respiration • Cirrhose du foie • Hépatite • La plupart
des infections • Taux de cholestérol élevé • Pancréatite • Maladies cardiaques • Troubles du
cerveau • Ulcères duodénaux • Nausées, vomissements • Personnalité « bilieuse » ou
colérique • Dépression • Impotence • Ostéoporose • Obésité • Fatigue chronique • Maladies
des reins • Cancer • Problèmes de menstruation • Troubles de la ménopause • Troubles de la
vision • Yeux bouffis • Problèmes de peau • Grains de beauté (dos des mains et figure) •
Vertiges, évanouissements • Perte de tonus musculaire • Amaigrissement extrême • Fortes
douleurs (épaule, dos, omoplate) • Cernes sombres sous les yeux • Teint morbide • Langue
luisante ou chargée (blanche ou jaune) • Scoliose • Goutte • Maladie d’Alzheimer • Difficulté
de sommeil • Cheveux très gras et perte de cheveux • Maladies de la prostate • Problèmes
urinaires • Déséquilibres hormonaux • Asthme • Maux de tête et migraines • Bouffées de
chaleur, frissonnement • Mains et pieds froids • Maladies articulaires •
Engourdissements/paralysies dans les jambes • Sciatique • Problèmes de dents et de gencives

L’importance de la bile

Une des fonctions du foie est de produire de la bile (1,1 à 1,6 litre/jour). Celle-ci est composée
d’eau, mucus, pigment biliaire, sels biliaires, cholestérol, enzymes et bactéries bénéfiques.
Sécrétée par les cellules du foie dans les canalicules, la bile est ensuite acheminée par des
canaux de plus en plus large vers la vésicule biliaire, afin d’assurer une bonne digestion.
Elle permet de transformer les graisses ingérées avec notre nourriture afin que l’intestin grêle
soit capable de digérer et de résorber ces graisses ainsi que le calcium. Une sécrétion
insuffisante de bile entraîne donc une mauvaise résorption des graisses qui, une fois arrivées
dans le côlon, sont pour partie transformées en acides par les bactéries et pour une autre
excrétées avec les selles. Une mauvaise absorption des graisses entraîne également une
mauvaise absorption du calcium et donc un déficit en calcium dans le sang. Pour compenser
ce dernier, l’organisme va alors puiser le calcium dans les réserves osseuses. A long terme,
cela entraîne une décalcification des os (ostéoporose).Les autres fonctions de la bile sont la
neutralisation des toxiques du foie, ainsi que l’acidification et le nettoyage des intestins.

Signes et symptômes de la présence de calculs biliaires dans le foie

Peau : taches noires et plaques brunes (petites ou grandes) ; rides verticales entre les sourcils ;
rides horizontales à travers le haut du nez ; couleur verte ou sombre sur les tempes ; peau
huileuse sur le front, couleur jaune de la peau du visage ; perte de cheveux au milieu de la
tête.
Nez : durcissement et épaississement de la pointe du nez ; nez constamment rouge ; bout du
nez fendu ; renfoncement sur le bout du nez ; nez tordu vers la gauche.
Yeux : cernes légèrement jaunâtres sous les yeux ; cernes gonflées sous les yeux ; nuage
blanc couvrant le centre de l’œil ; rougeur constante dans le blanc de l’œil ; petites taches de
mucus blanc/jaune dans le blanc de l’œil ; épaisse ligne blanche couvrant la périphérie de
l’iris, particulièrement la partie inférieure ; perte du lustre et de la brillance naturelle ; troubles
de la vision.
Bouche : langue chargée d’un mucus blanc/jaune, surtout sur la partie arrière ; impressions
dentaires sur les côtés de la langue ; boutons sur la langue ; fissures dans la langue ; décharge

  2  
muqueuse répétée dans la gorge et la bouche ; mauvaise halène et rots fréquents ; croûtes dans
le coin de la bouche ; taches noires sur les lèvres; lèvres grossies ou épaissies; gencives
gonflées, sensibles ou saignantes ; problèmes dentaires
Mains, ongles et pieds : peau blanche et grasse sur les bouts des doigts ; ongles rouge sombre
; ongles blanchâtres ; stries verticales dans les ongles ; protubérance dure sur la partie
antérieure du pied ; coloration jaune des pieds ; cor ou durillon à la pointe du (ou sous) le
4ème orteil ; gros orteil courbé vers le 2ème orteil ; couleur blanche et surface rugueuse sur
les ongles des 4ème et 5ème orteils.
Constitution des selles : odeur âcre, acide ou pénétrante ; selles sèches, dures ; selles pâles
ou couleur d’argile.

Les causes les plus communes de calculs biliaires

Un changement dans la composition de la bile amoindrit la solubilité de ses composantes et


cause des calculs.
On distingue deux types principaux de calculs biliaires :
1. Les calculs de cholestérol composés d’au moins 60% de cholestérol et de couleur
légèrement jaunâtre ou ceux contenant jusqu’à 95% de cholestérol, d’une couleur verte et
généralement mous comme du mastic.
2. Les calculs de pigments, riches en bilirubine et de couleur brune ou noire, peuvent être
calcifiés et sont généralement plus durs et solides que les calculs de cholestérol.
Divers facteurs peuvent entraîner la formation de calculs biliaires : augmentation de la
quantité de cholestérol, diminution de la quantité de sels biliaires, quantité insuffisante d’eau,
augmentation de la concentration de bilirubine.
Processus de formation des calculs biliaires : déséquilibre dans la composition de la bile dans
le foie, formation de petits cristaux de cholestérol, combinaison de ces cristaux avec d’autres
composantes biliaires, formation de petits grumeaux, encombrement des canalicules par ces
grumeaux, ralentissement du flux biliaire, enrobement des grumeaux par des couches de bile,
formation de calculs, passage de certains calculs dans les canaux biliaires, combinaison avec
d’autres calculs ou accroissement de leur taille par eux-mêmes.
Ce processus entraîne un flux de bile de plus en plus réduit dans les grandes voies biliaires et
l’obstruction des grands canaux biliaires. Cela se répercute ensuite sur des centaines de plus
petits canaux biliaires et engendre ainsi un cercle vicieux. Plus le nombre de canaux
intrahépatiques obstrués sera grand, plus la quantité de bile nécessaire aux processus digestifs
en sera réduite et sa composition modifiée. Au final, cela touchera également la vésicule
biliaire dans laquelle viendront se loger et grandir un certains nombre de calculs.
Les causes les plus communes :
• Excès de la table, repas trop riches ou déséquilibrés, quantités trop importantes de nourriture
• Grignotage entre les repas • Consommation de repas trop lourds le soir • Surconsommation
de protéines • Consommation de sel raffiné au lieu de sel non raffiné (riche en minéraux
essentiels) • Déshydratation • Perte de poids rapide • Un régime « graisses réduites » ou
consommation de produits « light » • Nombreux médicaments (pilule contraceptive, thérapie
de remplacement d’hormones...) • Empoisonnement au fluorure • Interruption de l’horloge
biologique (cycles de sommeil et d’éveil, heures des repas...) • Stress émotionnel • Autres
polluants

  3  
Protocole de nettoyage du foie et de la vésicule biliaire

Important : Recourir à cette cure nécessite un réel engagement de votre part. En effet,
plusieurs nettoyages sont nécessaires avant que le foie ne puisse être considéré comme
propre. Cela implique deux nettoyages consécutifs ne produisant plus de calculs. Selon
l’auteur, 6 à 8 nettoyages sont en moyenne nécessaires (dans les cas plus graves, ce peut
prendre 10 à 12 nettoyages ou plus).

Note : Ne faites jamais de nettoyage lorsque vous souffrez d’une maladie aiguë, même s’il
s’agit d’un simple rhume. SI vous êtes enceinte, voyez avec un thérapeute. Si par contre vous
souffrez d’une maladie chronique, le nettoyage du foie peut être très salutaire. Essayez
d’éviter de faire le nettoyage un jour de pleine lune. Le jour de la nouvelle lune est plus
favorable pour se nettoyer et se guérir. Respectez également le temps de pause minimal de 3 à
4 semaines entre chaque nettoyage, ainsi que la durée maximale de 2 mois. De laisser le foie
seulement à moitié nettoyé pendant une longue période (3 mois ou plus) peut en effet causer
plus de malaises que de ne pas l’avoir nettoyé du tout.

Le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire exige six jours de préparation, suivis de 16 à 20


heures pour le nettoyage en soi. Il serait préférable de planifier la partie principale - et finale -
du nettoyage du foie durant le week-end, afin de ne pas être sous pression et d’avoir du temps
pour se reposer. Si vous prenez des médicaments, des alicaments ou des compléments
alimentaires, et s’ils ne sont pas absolument indispensables, évitez de les prendre pendant le
jour du nettoyage du foie.

Ingrédients nécessaires :
• Jus de pomme ou/et jus d’airelle 100% naturel(de préférence bio et non filtré) 6 à 12
litres
• 60 gr de Sulfate de magnésium (Sels d’Epsom) ou chlorure de magnésium.
• 120 ml d’huile d’olive extra vierge pressée à froid
• 180 ml de jus de pamplemousse ; ou 90ml de jus d’orange + 90 ml jus de citron.
Fraîchement pressé.
• 2 récipients : l’un de 1 litre et l’autre de 1⁄2 litre avec un couvercle.
• Teinture mère de noix (Juglans regia). (10ml Pharmacie Conod, Riponne)

La préparation

Nettoyage du côlon : Faites en sorte de nettoyer votre côlon avant et après le nettoyage du
foie.
Avant : idéalement le 6ème jour de préparation ou quelques jours avant le nettoyage.
Après : idéalement le 2ème ou le 3ème jour après le nettoyage afin de déloger les calculs
biliaires qui pourraient rester coincés dans le côlon. L’irrigation du côlon (hydrothérapie)
auprès d’un thérapeute compétent est la méthode la plus facile et rapide pour préparer le côlon
à un nettoyage du foie. Une autre méthode possible est un lavement que vous pouvez
effectuer chez vous.

Si vous avez des calculs biliaires dans la vésicule biliaire :


• pendant deux semaines prendre 2x/jour 1 cuillère à café de concentré de jus d’airelle à
dissoudre dans de l’eau. Alpinamed, Airelle rouge concentré à boire dilué.
• Ou 1/3 de jus d’airelle + 2/3 d’eau. Boire 1 litre par jour pendant 2-3 semaines.

  4  
Jour 1 à 5 :
Jus de pomme : le boire par petites quantités durant la journée (éviter juste avant, pendant, 1
heure après le repas, et le soir)
Alimentation : Préférez les nourritures chaudes ou tempérées à celles froides. Evitez :
aliments d’origine animale, produits laitiers, aliments frits, alcool. Evitez les excès.
Jour 6 :
Jus de pomme : Boire le 6ème litre de jus de pomme jusqu’à 14h au plus tard.
Alimentation : petit déjeuner léger (flocons d’avoine préparés avec de l’eau). A midi :
légumes cuits et natures ou du riz blanc (riz basmati de préférence), assaisonné d’un peu de
sel non raffiné de mer ou de sel cristallin. Evitez : sucre, édulcorants, épices, et surtout le lait,
le beurre, l’huile, le yoghourt, le fromage, la viande et charcuterie, les œufs, les noix, les
céréales froides. En clair, ne mangez pas d’aliments contenant des protéines ou des
graisses. Vous pourriez vous sentir malade pendant le nettoyage. Ne mangez et buvez plus
rien (sauf de l’eau, chaude de préférence) après 14h, autrement vous ne pourrez pas déloger
les calculs!

Le nettoyage
Suivez très précisément l’horaire ci-dessous pour tirer un avantage maximum du nettoyage du
foie.
Jour 6 :
18h00 : Dissoudre les 60gr de sulfate de magnésium dans 720 ml d’eau (4 portions). Buvez
tout de suite votre 1er verre. Afin de neutraliser le goût amer dans la bouche, vous pouvez
prendre 2-3 petites gorgées d’eau ou ajoutez un petit peu de jus de citron au mélange. Une des
fonctions principales du sulfate de Mg est de dilater (élargir) les conduits biliaires, ce qui
facilite le passage des calculs. De plus, il élimine les déchets qui pourraient entraver le
relâchement des calculs.
Note : Si vous avez soif, buvez de l’eau (chaude de préférence), sauf durant la première demi-
heure suivant la prise du sulfate de Mg (et juste avant la prise de celui-ci), ainsi qu’entre
21h30 et 2h du matin (avant et après la prise du mélange d’huile).
20h00 : Buvez votre 2ème portion de sulfate de Mg
21h30 : Si vous n’avez pas encore été aux toilettes et si vous n’avez pas fait de nettoyage du
côlon dans les dernières 24 heures, faites un lavement avec de l’eau : ceci déclenchera un
relâchement de selles.
21h45 : Lavez les pamplemousses ou orange/citron, pressez-les pour obtenir 180 ml de jus.
Filtrez celui-ci pour en ôter la pulpe et versez le dans le pot de 1⁄2 litre avec couvercle.
Ajoutez La teinture mère de noix (20 gouttes pour un enfant, 30 pour 50kg, 40 pour plus de
60kg). Ajoutez les 120 ml d’huile d’olive dans le pot et fermez-le. Secouez-le fortement,
environ 20 fois ou jusqu’à obtenir une solution homogène. Idéalement, vous devez boire ce
mélange à 22h, mais si vous sentez que vous devez encore aller aux toilettes de temps en
temps, vous pouvez retarder cette étape de maximum 10 minutes.
22h00 : Buvez la préparation en position debout, si possible d’une seule traite. Si vous n’y
arrivez pas, ne prenez cependant pas plus de 5 minutes pour le faire. Ensuite, couchez- vous
tout de suite ! Ceci est essentiel pour relâcher les calculs biliaires. Eteignez les lumières et
couchez-vous sur le côté droit ou sur le dos avec un ou deux oreillers pour surélever la tête.
Restez parfaitement immobile dans cette position durant au moins 20 minutes. Essayez
de ne pas parler et portez votre attention sur votre foie. Vous sentirez peut-être les calculs
voyager le long des conduits biliaires. Vous ne ressentirez ni spasmes ni douleur car le sulfate
de Mg maintient les soupapes des conduits biliaires largement ouvertes et détendues, et que la

  5  
bile excrétée avec les calculs sert de lubrifiant. Bonne nuit.
Si vous avez besoin d’aller aux toilettes durant la nuit, faites-le. Vérifiez s’il y a déjà des
petits calculs flottant à la surface de l’eau. Vous pourrez peut-être vous sentir légèrement mal
pendant la nuit et/ou les petites heures du matin. Ceci est surtout dû à un relâchement fort et
soudain de calculs et de toxines du foie et de la vésicule biliaires, qui cause un reflux du
mélange d’huile dans l’estomac. La nausée passera au cours de la matinée.

Jour 7 :
6h00-6h30 : Faites-en sorte de ne pas vous réveiller (ou lever) avant 6h du matin. A ce
moment, buvez votre 3ème portion de sulfate de Mg. Si vous avez soif, buvez un verre d’eau
chaude avant. Idéalement, ne vous recouchez pas. Reposez-vous, lisez, méditez, faites des
exercices légers...
8h00-8h30 : Buvez votre 4ème et dernière portion de sulfate de Mg.
10h00-10h30 : Vous pouvez boire un jus de fruit frais. Une demi-heure plus tard, vous
pouvez manger un ou deux morceaux de fruits frais. Une heure plus tard, vous pouvez
prendre un repas normal, mais léger. Jusqu’au soir ou lendemain matin, vous devriez
retrouver votre état normal et sentir les premiers signes d’amélioration. Continuez à manger
des repas légers durant les jours suivants. Tenez compte du fait qu’il faut 3 à 4 jours pour que
la flore intestinale se reconstitue et que votre foie et votre vésicule biliaire ont subi une grande
« opération chirurgicale », toutefois sans effets secondaires nuisibles.

Nettoyage des reins


A faire avant la première cure du foie et après 3-4 nettoyages du foie.
1. Marjolaine, Origanum majorana 7. Racine d’hortensia, Hydrangea
2. Griffe de chat, Uncaria tomentoas arborescens
3. Racine de grande consoude 8. Rhizome d’eupatoire chanvrine,
4. Semence de fenouil, Foeniculum Eupatorium purpureum
vugare 9. Racine de guimauve, Altaea officinalis
5. Chicorée sauvage, Chichorium intybus 10. Verge d’or, Solidalgo viraurea
6. Busserole, Arctostaphylos
Mélanger 20gr des trois premières plantes et 40gr des autres.
Le soir mettre 3 cuillères à soupe du mélange dans deux verres d’eau, couvrir et laisser
reposer toute la nuit. Le matin suivant porter le mélange à ébullition puis passez-le à la
passoire. Si vous avez oubliée de laisser tremper la nuit, faire bouillir le mélange le matin et
laisser mijoter pendant 5-10 minutes avant de le passer à la passoire.
Boire la décoction en petites gorgées, soit 6-8 portions pendant la journée. Ce mélange peut
être bu chaud ou froid, mais surtout ne le réchauffez pas ! Ne pas ajouter de sucre ou
édulcorants. Ne pas le prendre dans l’heure qui suit le repas. A faire pendant 20 jours.
Alternative : Arkopharma : drainofluide NR1. Une dose tous les matins pendant 20 jours.

Important de boire 1,5-2 litre d’eau /jour pendant le nettoyage des reins. De préférence
de l’eau chaude.

  6