Vous êtes sur la page 1sur 2

QCM AUTO - EVALUATION

3 – TRIGONOMETRIE 3.2 – APPLICATIONS A LA GEOMETRIE DU TRIANGLE

QCM 3.2.0.1 : géométrie du triangle


1) Quelle est la longueur de la grande diagonale d'un cube de côté 1 ?
2 3 2 2 2 3
La grande diagonale relie deux sommets du cube opposés (sans face commune). Elle peut être vue comme
l'hypoténuse d'un triangle rectangle dont les deux autres côtés sont la diagonale d'une face et une arête
orthogonale à cette face. Le premier mesure 2 et la longueur du second est 1. Le théorème de Pythagore
permet donc d'écrire (L est la longueur cherchée) : L² = 2 ² + 1² = 3.

2) Dans un triangle rectangle, notons α et β les deux angles non droits. On a alors :
cos α = cos β tan α = tan β tan α × tan β = 1 sin α + sin β = 1
Dans ce triangle, on a : cos α = sin β et sin α = cos β (ce sont deux angles complémentaires). Donc :
sin α cos β 1
= ⇔ tan α = ⇔ tan α × tan β = 1 .
cos α sin β tan β

3) Si le triangle ABC est rectangle en A et M est le milieu de [BC], alors :


AB + AC = 2AM AB×AC = AM² AB²+ AC² = 4AM² AB + AC = AM× 2
La relation de la médiane nous affirme que AM = MB = MB. Donc AM = BC/2. Avec le théorème de Pythagore,
BC² = AB² + BC², nous avons la réponse.

4) Dans un triangle quelconque ABC, notons A, B et C les angles aux sommets. Alors BC2 = AB2 + AC2 − ...
2BC2 cos A 2BC2 sin A 2AB × AC sin A 2AB × AC cos A
Formule de cours.

5) Un triangle ABC est tel que AB = 10, BC = 11 et AC = 12. Combien vaut environ l'angle au sommet A ?
66,44° 59,17° 46,23° 38,73°
Avec la relation de la question précédente : BC² = AB² + AC² - 2 AB × AC cos A .
Ici : 121 = 100 + 144 – 240 cos A ⇔ cos A = 123/240 et A ≈ 59,17°.

6) La somme des angles intérieurs d'un quadrilatère quelconque vaut :


360° 270° 240° 180°
Il suffit de constater que, par une diagonale, le quadrilatère est décomposé en deux triangles. La somme des
angles intérieurs à chacun d'eux est 180°, et donc celle du quadrilatère est 360°.

7) M est le milieu d'un segment [AB] et C n'est pas sur la droite (AB). Alors l'aire du triangle CAM est … celle du
triangle CBM.
égale à le double de la moitié de inférieure à
Si les bases de ces triangles sont choisies toutes les deux sur la droite (AB), alors on s'aperçoit que leurs bases
sont égales ainsi que leurs hauteurs. Ils ont donc la même aire.
8) Un triangle équilatéral et un triangle isocèle (non équilatéral) ont même périmètre. Alors l'aire du second
est … celle du premier.
égale à supérieure à inférieure à la moitié de
"à périmètre égal, le triangle équilatéral est le triangle qui couvre la surface maximale". On peut s'en
convaincre analytiquement : soit c le côté d'un triangle équilatéral. Le théorème de Pythagore nous montre
3 3
rapidement que sa hauteur vaut alors c et ainsi son aire vaut c2 .
2 4
Déformons maintenant ce triangle, en conservant son périmètre et en le maintenant isocèle. Ses côtés
mesurent désormais c − 2 x , c + x et c + x . Le théorème de Pythagore nous montre rapidement que sa
 4x 
2 2
31 + 
c  3c  c 
( + ) − − = + =
2
hauteur vaut alors c x x  3cx c et ainsi son aire vaut
2  4 2
 4x 
31 + 
(c − 2x ) × c 
1 c  3
qu'il n'est pas évident de comparer directement à c2 . Considérons cette
2 2 4
dernière expression comme une fonction de x et étudions ses variations. Sa dérivée est :
 4x  12  4x 
31 +  31 + 
 c  1  c  1 3
−c + (c − 2x) × c × c = −c + (c − 2x) ×
2 2  4x  2 2  4x 
4 3 1 +  3 1 + 
 c   c 
 4x 
3( c − 2x ) − c × 3 1 + 
1  c  −9 x
= = , négative.
2  4x   4x 
3 1 +  3 1 + 
 c   c 
Cette aire est donc une fonction décroissante de x et est par conséquent maximale lorsque x = 0 !

9) La relation des sinus, dans le triangle quelconque, mentionne le rayon de son cercle…
inscrit moyen exinscrit circonscrit
10) Si, dans un triangle quelconque, on fait partir de chaque sommet vers l'intérieur du triangle deux demi-
droites qui divisent en trois angles égaux l'angle au sommet, les intersections de ces six demi-droites
forment un triangle…
rectangle isocèle équilatéral quelconque
Ici, la démonstration du résultat est compliquée ! Pour information, il s'agit du théorème de Morley (1860-
1937) découvert en 1898 seulement.
pour plus d'informations : http://fr.wikipedia.org/wiki/Théorème_de_Morley
pour une figure interactive avec angles modifiables :
www.matha.rwth-aachen.de/geometrie/IV.5.5.Die_Morley-Dreieke.html
L'idée était, pour ce QCM, de vous inciter à tracer quelques triangles quelconques afin de conjecturer ce
résultat en triangle équilatéral.