Vous êtes sur la page 1sur 9

CATIA V5 - Formation PARTIE : 4 – PIÈCES PLASTIQUES

SUJET : Analyse de dépouille


DETAIL : sur pièce
Generative Shape Design (GSD)
OBJECTIF : analyser les dépouilles sur un solide.

- Choisir la commande Analyse de dépouille.


- Choisir le Mode désiré. Pour afficher les échelles, le premier icône dans Affichage
doit être enfoncé.
- Ajuster l'échelle : double clic sur une couleur pour la changer. double clic sur une
valeur pour la changer : pour éviter les erreurs, mettre une valeur légèrement en
dessous de l'angle de dépouille, tel 0,49 pour une pièce qui démoule à 0,5 degré.
- Cliquer sur le 2e icône dans Direction (boussole), puis déplacer la boussole sur le
plan ou l'axe de démoulage. Pour une pièce dessinée en position, il est souvent
préférable d'amener la boussole sur la pièce avant d'activer la commande.
- Cliquer sur la pièce pour mettre l'analyse en lien avec la dernière opération
affichée.
Note : Assurez-vous d'afficher les matériaux pour voir les couleurs.
Pour une meilleur visualisation, enfoncer le 4e icône
sous Affichage (Effet de lumière).

Page 4.1
CATIA V5 - Formation PARTIE : 4 – PIÈCES PLASTIQUES
SUJET : Démoulage
DETAIL : Fer sur fer

OBJECTIF : reconnaître un fer sur fer.

- La notion de fer sur fer est surtout applicable aux pièces plastiques, mais elle peut
aussi s'appliquer aux pièces moulées en aluminium et autres matériaux.
- Un fer sur fer est lorsque les 2 parties du moule viennent en contact dans une
inclinaison presque parallèle à la direction de démoulage.
- Afin d'éviter une usure prématurée du moule, les surfaces en contact doivent avoir
idéalement 7 degrés avec la direction de démoulage.
- Dans l'exemple ci-dessous, le trou dans la pièce est créé par un fer sur fer.

Page 4.2
CATIA V5 - Formation PARTIE : 4 – PIÈCES PLASTIQUES
SUJET : Démoulage
DETAIL : Trous

OBJECTIF : faire des trous dans toutes les sens.

- Seul
La notion
le trou
dedans
fer sur
l'axe
ferde
est
démoulage
surtout applicable
peut êtreaux
faitpièces
avec laplastiques,
commandemais
Poche
ellepuis
peuty
aussi s'appliquer
ajouter une Dépouille
aux pièces
sans problème.
moulées en aluminium et autres matériaux.
- Pour
Un fer
lesur
trou
ferà est
angle,
lorsque
il estles
préférable
2 partiesde
dufaire
mouleune
viennent
Extrusion
en contact
dans un dans
Corpsune
de pièce
inclinaison
séparé, y ajouter
presque la parallèle
Dépouille, à la
puis
direction
effectuer
de démoulage.
un Retrait.
- Afin d'éviter
- Note :une
Seulusure
un cylindre
prématurée
peut être
du moule,
dépouillé
les surfaces
dans uneendirection
contact autre
doiventqueavoir
son
idéalement
axe, dans une
7 degrés
certaine
avec
limite.
la direction
Les oblongs
de démoulage.
et autres vont créer une erreur et vous ne
pourrez simplement pas effectuer la dépouille. Pour
est effectuer un fer
trou oblong,
- Dans l'exemple ci-dessous, le trou dans la pièce créé par un sur fer.
simplement faire un rectangle, ajouter les dépouilles nécessaires et rayonner.
- Pour le trou perpendiculaire à l'axe de démoulage, le Retrait des blocs du moule
reste la meilleur solution. S'assurer d'avoir le 7 degré pour le fer sur fer dans le trou.
L'autre solution serait d'ajouter un « lifter » dans le moule, mais c'est plus coûteux.

Trou à angle par rapport à Trou perpendiculaire à


Trou dans l'axe de l'axe de démoulage l'axe de démoulage
démoulage

Page 4.3
CATIA V5 - Formation PARTIE : 4 – PIÈCES PLASTIQUES
SUJET : Démoulage
DETAIL : Marques de retrait

OBJECTIF : éviter les marques de retrait.

- Les marques de retrait sont des creux visibles sur les surfaces esthétiques des pièces
plastiques. Ils sont créés par des nervures et autres géométries du côté intérieur de la
pièce.
- Pour éviter ses marques, il faut soit les créer aux endroits où la surface esthétique
n'est pas plane, soit diminuer l'épaisseur de ces géométries.
- L'épaisseur varie selon le procédé et le matériel utilisé, mais pour du Polypropylène
injecté, le ratio est de 40%. Autrement dit, pour une pièce d'épaisseur nominal de
3.0mm, les nervures intérieures ne devraient pas dépasser 1,2mm à leurs racines.
- Lorsque l'on doit créé des géométries plus épaisses, par exemple un cylindre pour
accueillir une vis plastique, une des solutions est le « Dog house ». Il s'agit une cabane
qui démoule avec un lifter (préférablement à 90 degré de l'axe principale de
démoulage), dont la racine est amincie pour éviter les marques de retrait.
« Dog house »

Page 4.4
CATIA V5 - Formation PARTIE : 4 – PIÈCES PLASTIQUES
SUJET : Démoulage
DETAIL : Textures

OBJECTIF : concevoir une pièce avec textures.

- La plupart des pièces plastiques esthétiques reçoivent une ou plusieurs textures. La


texture choisie va impacter l'angle minimum de démoulage des surfaces texturées.
- La règle du pouce est la suivant : 1,5 @ 2 degré de dépouille par ,001'' (0,025mm) de
profondeur de texture.
- Les profondeurs de textures varient de 0,0005'' @ ,050'' (0,012mm @ 1,25mm).
- Plus une texture est profonde, plus elle cachera les défauts tel les marques de
retrait et les éventuelles égratignures.

Page 4.5
CATIA V5 - Formation PARTIE : 4 – PIÈCES PLASTIQUES
SUJET : Procédés
DETAIL : Soufflage

OBJECTIF : connaître les différents procédés.

- Le procédé de Soufflage (Blow Molding) consiste à insérer 2 feuilles de plastique ou


une éprouvette de plastique entre les 2 parties du moule. Une fois le moule fermé,
une pression de gaz pousse le plastique contre les parois du moule.
- L'épaisseur de plastique diminue plus on étire le matériel. Il est recommandé de
favoriser de grands rayons.
- Ce procédé est surtout utilisé pour des bouteilles, réservoirs d'essence et conduits.
Dans le cas d'un réservoir d'essence, les feuilles de plastique sont composées de
plusieurs couches (multi-layer) pour assurer l'étanchéité et réduire l'évaporation de
l'essence à travers la parois.
- Il est possible de créer des pattes à la pièce, mais celles-ci doivent être sur le ligne
de partition. Sinon, il faudra les coller à la pièce par diverses méthodes. Une
méthode consiste à mettre les pattes pré-injectées dans le moule de soufflage.
Lorsque le matériel sera poussé sur ces pattes, il fusionnera avec.

Page 4.6
CATIA V5 - Formation PARTIE : 4 – PIÈCES PLASTIQUES
SUJET : Procédés
DETAIL : Injection

OBJECTIF : connaître les différents procédés.

- Le procédé d'injection est le plus courant. Comme le nom le dit, il consiste à


injection du plastique liquide dans un moule fermé.
- L'injection est surement le plus versatile des procédés, permettant l'ajouter de blocs
mobiles, « lifters » et autres mécanismes.
- Dans le plastique injecté, on peut retrouver des ajouts de fibres de verre pour
renforcer la pièce, du talc pour rigidifier la pièce et même des nano billes de verre
pour diminuer les décibels traversant le plastique.
- Par contre, les fibres présentent dans le plastique sont d'une longueur limitée. Pour
avoir des fibres plus longues et donc une pièce encore plus résistante, il faut changer
de procédé.
- Chaque type de plastique possède un facteur de retrait différent. Il est possible de
changer de matériel tout en gardant le même moule, mais la pièce va surement sortir
d'une taille différente de celle obtenue avec le premier matériel. Si l'intention de
départ est de mettre 2 types de matériel dans le même moule, la conception de la
pièce doit tenir compte des 2 facteurs de retrait.

Page 4.7
CATIA V5 - Formation PARTIE : 4 – PIÈCES PLASTIQUES
SUJET : Procédés
DETAIL : Thermoformage

OBJECTIF : connaître les différents procédés.

- Le procédé de thermoformage consiste à étendre une feuille de plastique chauffée


sur une seul côté d'un moule.
- Afin que celle-ci épouse la forme du moule, plusieurs moyens sont utilisés.
- Exemple : des petits trous sont usinés dans le moule afin de pouvoir aspirer l'air se
trouvant entre la feuille et le moule. Le résultat va avoir de petites pointes partout
où le vide s'est créé. Le côté opposé sera donc le côté esthétique.
- Ce procédé est peu coûteux en frais d'outillage.

Page 4.8
CATIA V5 - Formation PARTIE : 4 – PIÈCES PLASTIQUES
SUJET : Procédés
DETAIL : Compression

OBJECTIF : connaître les différents procédés.

- Le procédé de moulage par compression consiste à installer une motte semi-fondu


de plastique chargé ou non dans le moule ouvert et ensuite le fermé avec une bonne
pression afin que le plastique s'étendre partout.
- Ce procédé permet l'utilisation de longues fibres de verre, ainsi que de renforts
préalablement positionnés dans le moule pour atteindre un niveau de résistance très
supérieur.
- Ce procédé est semblable un peu à une pièce forgée. Il crée aussi un « flash » qui
doit être retiré lorsque la pièce sort du moule.
- Il existe plusieurs variantes de ce procédé : SMC (sheet molding compound) et DLFT
(Direct Long Fiber Thermoplastic) ne sont que quelques exemples. Les 2 grandes pièces qui composent la
porte arrière de la Smart sont en DLFT

Page 4.9