Vous êtes sur la page 1sur 86

UNIVERSITE KASDI MERBAH OUARGLA

Faculté des Sciences Appliquées


Département de Génie Electrique

Mémoire
MASTER ACADEMIQUE
Domaine : Sciences et technologies
Filière : Génie électrique
Spécialité : Electrotechnique Industrielle
Présenté par :
SAIFI imane
Thème:

Alimentation d'onduleurs multiniveaux :


analyse des possibilités de réalisation et
méthodes de répartition de la puissance

Soutenu publiquement
Le : 01/06/2016
Devant le jury :
Mr Meghni Billal MA (B) Président UKM Ouargla
Mr Bouakaz Ouahid MA (A) Encadreur/rapporteur UKM Ouargla
Mr Lakhdar benyoussef MA (B) Examinateur UKM Ouargla

Année universitaire 2015/2016


Nous tenons à exprimer notre gratitude et remerciement à ALLAH qui
nous a donné la force et le pouvoir pour effectuer ce modeste travail.
Nous tenons tout d'abord à remercier notre encadreur Monsieur,
BOUAKAZ Ouahid, Maître Assistante à l'université Kasdi Merbah Ouargla,
pour nous avoir proposé ce sujet, pour sa contribution estimable et son aide
indispensable qui nous ont été donné pour atteindre la réalisation de ce travail
ainsi que toutes ces remarques constructives qui nous ont permis d'approfondir
les connaissances scientifiques.
Nous remercions amplement tous les membres de jury qui ont accepté de
juger ce travail et d'y apporter leur caution :
Monsieur, MAGHNI Bilal, maître assistant à l'université kasdi merbah
OUARGLA, qui nous fait le grand honneur d'accepter la présidence du jury.
Monsieur, BENYOUSSEF Lakhdar, maître assistant à l'université
kasdi merbah OUARGLA, pour l'honneur qu'il nous fait en acceptant de
participer à ce jury.
Nos remerciements vont en particuliers à tous les enseignants et à tout ce
qui a contribué de loin ou de près à la réalisation de ce travail Monsieur TAIBI
Djamel, maître assistant à l'université kasdi merbah OUARGLA, Monsieur
SAHRAOUI lazhar, maître assistant à l'université kasdi merbah OUARGLA,
Monsieur LAAMAYED Tahar, maître assistant à l'université kasdi merbah
OUARGLA.
Dédicace
Avant tous, je remercie Allah le tout puissant de m'avoir
donner le courage et la patience pour réaliser ce modeste travail
malgré tout les obstacles mais aussi toutes les difficultés
rencontrées.
Je dédie également ce travail :
A mes très chers parents, que Allah les garde et
les protège pour de me présenter leurs soutien moral , leurs
encouragements et leurs bénédictions sacrifices qu'ils ont
endurés.
A tout membre de ma grande famille ;
Mes frères ;
Mes sœurs ;
Mes très chers neveux ;
Mes très chères nièces ;
Mon fiancé ;
Sans oublier mes chères amies
A tous les amis (es) d'études surtout ceux d'électrotechnique
promotion 2015 ;

IMANE
Sommaire
Remerciement i
Dédicace ii
Sommaire iii
Nomenclatures vi
Liste des figures viii
Liste des tableaux xiii
Introduction générale…………………………………………………………….. 01

Chapitre un : Etat de l'art des onduleurs multiniveaux


1.1. Introduction …………………………………………………………................... 03
1.2. Les onduleurs multiniveaux …………………………………………………... 03
1.2.1. Les onduleurs multiniveaux avec diodes de bouclage ………………………….. 03
1.2.1.1. Topologies NPC classiques ………………………………………………........... 03
1.2.1.2. Topologies basées sur NPC ………………………………………………........... 05
1.2.2. Les onduleurs multiniveaux à condensateur flotteur (ou FC) …………….......... 06
1.2.3. Les onduleurs multiniveaux en pont en H (H-Bridge) ………………….......... 07
1.2.3.1. H-Bridge Classiques ……………………………………………………….......... 7
1.2.3.2. Topologies basées sur le pont en H ……………………....................................... 08
1.3. Etat de l'art des stratégies de commande des onduleurs Multiniveaux ………….. 09
1.3.1. Commande par paliers …………………………………………………………... 09
1.3.2. Modulation Sinusoïdale (MS) …………………………………………………... 10
1.3.2.1. MS classique mono-porteuse ………………………………………………….... 10
1.3.2.2. Modulation sinusoïdale multi-porteuse …………………………………………. 10
1.3.2.3. Modulation sinusoïdale multi-porteuse classique ……………………………….. 11
1.3.2.4. Modulation sinusoïdale modifiée de premier type (MSM1) ……………………. 11
1.3.2.5. Modulation sinusoïdale modifiée de deuxième type (MSM2) ………………….. 12
1.4. Avantages des Onduleurs Multiniveaux ……………………………………….. 15
1.4.1. Les Avantages technologiques ………………………………………………….. 15
1.4.2. Les Avantages fonctionnelles pour le convertisseur ……………………………. 15
1.4.3. Les Avantages fonctionnelles pour les machines tournantes …………………… 15
1.5. Domaines d'application des onduleurs mutiniveaux…………………………….. 16
1.6. Conclusion……………………………………………………………………….. 16

__________________________________________________________________________
iii
Chapitre deux : Onduleur multiniveaux en pont en H
symétrique
2.1. Introduction …………………………………………………............................... 17
2.2. Onduleurs multiniveaux symétriques …………………………………………… 17
2.2.1. Principes de base …………………………………………………....................... 17
2.2.2. Alimentation des cellules …………………………………………………........... 18
2.2.3. Variante des onduleurs multiniveaux symétriques ……………………………… 19
2.3. Uniformité du pas des onduleurs multiniveaux à cellules en série ……………… 19
2.3.1. Niveaux et pas des onduleurs multiniveaux …………………………………….. 19
2.3.2. Condition d'uniformité du pas …………………………………………………... 19
2.3.2.1. Condition d'uniformité pour 2 cellules ………………………………………….. 20
2.3.2.2. Amplitude de la sortie et nombre de niveaux …………………………………… 20
2.3.2.3 Condition générale d'uniformité ……………………………………………….... 20
2.3.3. Condition d'uniformité du pas des onduleurs 3 niveaux ………………………... 20
2.4. Onduleur monophasé en pont complet (en H)…………………………………… 21
2.5. Dimensionnement d'un onduleur de type Cascade en pont en H……………….. 21
2.5.1. Onduleur à trois niveaux de type Cascade en pont en H.………………………... 21
a. Structure………………………………………………………………………….. 21
b. Principe de fonctionnement………………………………………….................... 22
2.5.1.1. Onduleur monophasé à trois niveaux …………………………………………… 23
a. La stratégie de commande en pleine onde……………………………………….. 23
b. Modulation de largeur d'impulsion (MLI)……………………………………….. 25
2.5.1.2. Conduite de la MAS alimentée par un onduleur de type en pont en H à trios 27
niveaux……………………………………………………………………………
a. La stratégie de commande en pleine onde……………………………………….. 27
b. Modulation de largeur d'impulsion (MLI)……………………………………….. 31
2.5.2. Onduleur à cinq niveaux de type Cascade en pont en H.………………………... 35
a. Structure………………………………………………………………………… 35
b. Principe de fonctionnement………………………………………….................... 35
2.5.2.1. Onduleur monophasé à cinq niveaux ……………………………………………. 37
a. La stratégie de commande en pleine onde……………………………………….. 37
b. Modulation de largeur d'impulsion (MLI)……………………………………….. 39

__________________________________________________________________________
iv
2.5.2.2. Conduite de la MAS alimentée par un onduleur de type en pont en H à cinq
niveaux.......………………………………………………………………………. 40
a. La stratégie de commande en pleine onde……………………………………….. 40
b. Modulation de largeur d'impulsion (MLI)……………………………………….. 44
2.6.. Comparaison des résultats de simulation des onduleurs étudiés………………… 47
a. Onduleur monophasée…………………………………………………………… 47
b. Onduleur triphasée……………………………………………………………….. 48
2.7. Conclusion……………………………………………………………………….. 48

Chapitre trois : Onduleur multiniveaux en pont en H


asymétrique
3.1. Introduction……………………………………………………………………… 50
3.2. Onduleurs multiniveaux asymétriques ………………………………………….. 50
3.2.1. Alimentation des onduleurs multiniveaux asymétriques ………………………... 51
3.2.2. Variantes d'onduleurs multiniveaux asymétriques ……………………………… 51
3.3. Terminologie des convertisseurs multi-niveaux ………………………………… 52
3.3.1. Concept de dissymétrie totale ………………………………………………….... 52
3.3.2. Concept de dissymétrie partielle ………………………………………………… 52
3.3.3. Convertisseurs multiniveaux symétrique ………………………………………... 52
3.3.4. Convertisseurs multiniveaux asymétrique ………………………………………. 53
3.3.5. Convertisseurs multiniveaux à pas uniforme ……………………………………. 53
3.4. Les onduleurs multiniveaux hybrides……………………………………………. 54
3.5. Stratégie de modulation………………………………………………………….. 55
3.5.1. Modulation par gradin…………………………………………………………… 55
3.5.2. Modulation hybride……………………………………………………………… 55
3.6. Onduleur multiniveau monophasé…………………………………………….... 55
3.6.1. Onduleur en deux ponts en H à cinq niveaux……………………………………. 56
3.6.2. Onduleur en deux ponts en H à sept niveaux……………………………………. 57
3.7. Comparaison entre déférentes structures de l'onduleur étudiées………………... 59
3.8. Conclusion……………………………………………………………………….. 59
Conclusion générale……………………………………………………………... 60
Annexe 62
Référence Bibliographique 63

__________________________________________________________________________
v
Nomenclatures
NPC Neutral Point Clamped
MPC Multiple Point Clamped
FC Flying Capacitor
H Pont H (H-bridge)
k Nombre de niveau
s Nombre de source continue
DC Source continue
bc Nombre de condensateurs
n Nombre de transistors
d Nombre de diodes
m Nombre de transistors de puissance
nn Le nombre de niveaux de la tension
ns Le nombre de sources indépendantes
V1 Première source de tension d'entrée DC
V2 Deuxième source de tension d'entrée DC
E La tension
αi Angles de commutations
MLI Modulation de Largeur d'Impulsions
PWM Pulse Width Modulation
Vréf 123 Tension de références 1, 2 ou 3 (sinusoïdal)
Vao, Vbo et Vco Les tensions simples entre les bornes du moteur et le point milieu
Va,Vb,Vc Tensions des références
nP Le nombre de triangulaires
SHO Sub-Harmonic Optimal
ma La modulation d'amplitude
Ar L'amplitude de référence
Ap L'amplitude de porteuse
mf Le rapport de fréquence
fp La fréquence de porteuse
fr La fréquence de référence
ma min a minimum valeur de modulation

_________________________________________________________________________
vi
MLIS MLI sinusoïdale
MLIV MLI vectoriel
Us Tension de sortie du convertisseur
ΔUA et ΔUB Le pas des cellules
a Le nombre de niveaux de la cellule
ΔUok L'amplitude maximale de la tension de sortie
Nk Le nombre de niveaux d'un onduleur constitué de k cellules
ΔUk Le pas et de niveaux de kième cellule
Nk Le nombre de niveaux de kième cellule
Ui,1 Le pas de l'onduleur résultant
Ui,k La tension d'entrée de la kième cellule
Ej Tension continue
J Numéro de niveaux
K Nombre de pont complet
Nmin, Le nombre de niveaux minimum
Nmax Le nombre maximum
λj Facteur de dissymétrie totale de la cellule partielle de rang j
Udj Tension continue alimentant la cellule partielle de rang j
Ue Tension continue équivalente que peut générer un convertisseur
multiniveau
δh Facteur de dissymétrie partielle entre deux cellules partielles consécutives
Vp Porteuse triangulaire
f réf Fréquence de la tension de référence
fp Fréquence de la porteuse triangulaire
M Indice de modulation
r Taux de modulation
Vab, Vbc et Vca Les tensions composées aux bornes de la machine
V réf max (V) Amplitude de la tension de référence.
Wr Vitesse rotorique
Ce Couple électromagnétique
THD Taux de distorsion harmonique

_________________________________________________________________________
vii
Liste des figures
Figure (1-1) Onduleur NPC à trois niveaux 04
Figure (1-2) Onduleur MPC à quatre niveaux 04
Figure (1-3) Topologies basées sur le modèle NPC 06
Figure (1-4) Onduleurs FC à trois et à quatre niveaux (par phase) 06
Figure (1-5) Onduleur en pont en H à 5 niveaux, monophasé (à gauche) et triphasé 07
(à droite)
Figure (1-6) Un modèle de topologie parallèle de phase avec bobine d'interphase 08
Figure (1-7) Un onduleur de tension en pont en H avec un pont de Vienna 09
Figure (1-8) Forme d'onde multiniveau (7 niveaux) générée par une commande 10
par paliers et tensions aux bornes de trois cellules en série sur une
phase
Figure (1-9) MLI Classique intersective 10
Figure (1-10) Principe de la MLI à doubles triangles 11
Figure (1-11) Modulation sinusoïdale modifié 12
Figure (1-12) Circuit analogique qui ajoute la séquence de zéro pour SFO-PWM 13
Figure (1-13) Forme d'ondes des multi porteuses est basé sur SFO-PWM (k = 6, mf 14
= 21, ma = 0.8)
Figure (1-14) Les trois techniques importantes pour la stratégie de commande 15
Figure (2-1) Schéma d'une branche d'onduleur multiniveau cascadé 18
Figure (2-2) Connexion série de 2 cellules 20
Figure (2-3) Schéma triphasé d'un onduleur cascade en pont en H à 3 niveaux 22
Figure (2-4) Bras d'onduleur cascade en pont en H à trois niveaux 22
Figure (2-5) Séquences de fonctionnement d'un bras d'onduleur trois niveaux en 23
pont en H
Figure (2-6) Schéma bloc d'un onduleur cascade en pont en H à trois niveaux 24
Figure (2-7) Séquence de commande d'un onduleur à trois niveaux 24
(K1,K2,K3,K4)
Figure (2-8) la tension de sortie Vs 25
Figure (2-9) Spectre harmonique de la tension 25
Figure (2-10) le courant de sortie Is 25
Figure (2-11) Spectre harmonique du courant 25

__________________________________________________________________________
viii
Figure (2-12) Schéma bloc d'un onduleur cascade en pont en H à trois niveaux 26
Figure (2-13) Principe de la MLI à deux porteuses pour un onduleur à trois niveaux 26
Figure (2-14) la tension de sortie Vs 26
Figure (2-15) Spectre harmonique de la tension 26
Figure (2-16) le courant de sortie Is 27
Figure (2-17) Spectre harmonique du courant 27
Figure (2-18) Schéma bloc d'un onduleur cascade en pont H à trois niveaux 27
triphasés
Figure (2-19) Séquence de commande d'un onduleur à trois niveaux (K1, ….., K12) 28
Figure (2-20) Tensions simples Vao, Vbo et Vco 28
Figure (2-21) Spectre harmonique de la Tension simple Vao 28
Figure (2-22) Tensions composées Vab, Vbc et Vca 29
Figure (2-23) Spectre harmonique de la Tension composée Vab 29
Figure (2-24) Tensions de phases Van, Vbn et Vcn 29
Figure (2-25) Spectre harmonique de la Tension de phase Van 29
Figure (2-26) Courants de phases Ian, Ibn et Icn 30
Figure (2-27) Spectre harmonique du courant de phase Ian 30
Figure (2-28) Le couple Ce à vide 30
Figure (2-29) La vitesse Wr à vide 30
Figure (2-30) Le couple Ce en charge 30
Figure (2-31) La vitesse Wr en charge 30
Figure (2-32) Schéma bloc d'un onduleur cascade en pont H à trois niveaux 32
triphasés
Figure (2-33) Principe de la MLI à deux porteuses pour un onduleur à trois niveaux 32
Figure (2-34) Tensions simples Vao, Vbo et Vco 32
Figure (2-35) Spectre harmonique de la Tension simple Vao 32
Figure (2-36) Tensions composées Vab, Vbc et Vca 33
Figure (2-37) Spectre harmonique de la Tension composée Vab 33
Figure (2-38) Tensions de phases Van, Vbn et Vcn 33
Figure (2-39) Spectre harmonique de la Tension de phase Van 33
Figure (2-40) Courants de phases Ian, Ibn et Icn 34
Figure (2-41) Spectre harmonique du courant de phase Ian 34
Figure (2-42) Le couple Ce à vide 34

__________________________________________________________________________
ix
Figure (2-43) La vitesse Wr à vide 34
Figure (2-44) Le couple Ce en charge 34
Figure (2-45) La vitesse Wr en charge 34
Figure (2-46) Schéma d'un onduleur cascade en pont en H à 5 niveaux 35
Figure (2-47) Pont en H 5 niveaux : Principe et exemples de mécanisme de 36
commutation a)- Génération de Vao = + E ,b)- Génération de Vao = 0
, c)- Génération de Vao = -2E
Figure (2-48) Schéma bloc d'un onduleur cascade en pont en H à cinq niveaux 37
Figure (2-49) Séquence de commande d'un onduleur à cinq niveaux (K1, ……, K8) 38
Figure (2-50) la tension de sortie Vs 38
Figure (2-51) Spectre harmonique de la tension 38
Figure (2-52) le courant de sortie Is 38
Figure (2-53) Spectre harmonique du courant 38
Figure (2-54) Schéma bloc d'un onduleur cascade en pont en H à cinq niveaux 39
Figure (2-55) Principe de la MLI à quatre porteuses pour un onduleur à cinq
niveaux 39
Figure (2-56) la tension de sortie Vs 40
Figure (2-57) Spectre harmonique de la tension 40
Figure (2-58) le courant de sortie Is 40
Figure (2-59) Spectre harmonique du courant 40
Figure (2-60) Schéma bloc d'un onduleur cascade en pont en H à cinq niveaux 41
triphasés
Figure (2-61) Tensions simples Vao, Vbo et Vco 41
Figure (2-62) Spectre harmonique de la Tension simple Vao 41
Figure (2-63) Tensions composées Vab, Vbc et Vca 42
Figure (2-64) Spectre harmonique de la Tension composée Vab 42
Figure (2-65) Tensions de phases Van, Vbn et Vcn 42
Figure (2-66) Spectre harmonique de la Tension de phase Van 42
Figure (2-67) Courants de phases Ian, Ibn et Icn 43
Figure (2-68) Spectre harmonique du courant de phase Ian 43
Figure (2-69) Le couple Ce à vide 43
Figure (2-70) La vitesse Wr à vide 43
Figure (2-71) Le couple Ce en charge 43

__________________________________________________________________________
x
Figure (2-72) La vitesse Wr en charge 43
Figure (2-73) Schéma bloc d'un onduleur cascade en pont en H à cinq niveaux 44
triphasés
Figure (2-74) Principe de la MLI à quatre porteuses pour un onduleur à cinq 44
niveaux
Figure (2-75) Tensions simples Vao, Vbo et Vco 45
Figure (2-76) Spectre harmonique de la Tension simple Vao 45
Figure (2-77) Tensions composées Vab, Vbc et Vca 45
Figure (2-78) Spectre harmonique de la Tension composée Vab 45
Figure (2-79) Tensions de phases Van, Vbn et Vcn. 46
Figure (2-80) Spectre harmonique de la Tension de phase Van 46
Figure (2-81) Courants de phases Ian, Ibn et Icn 46
Figure (2-82) Spectre harmonique du courant de phase Ian 46
Figure (2-83) Le couple Ce à vide 47
Figure (2-84) La vitesse Wr à vide 47
Figure (2-85) Le couple Ce en charge 47
Figure (2-86) La vitesse Wr en charge 47
Figure (3-1) Schéma de l'amplificateur quasi-linéaire proposé par Müller 51
Figure (3-2) Schéma de la structure asymétrique proposée par K.A. Corzine. X. 52
Kou propose d'utiliser Ue,2 = 4Ue,1
Figure (3-3) Exemple de tension de phase multiniveaux 53
Figure (3-4) Hybridation en pont de 2 onduleurs multiniveaux 54
Figure (3-5) Hybridation en cascade d'onduleurs multiniveaux 54
Figure (3-6) Hybridation côte-à-côte d'onduleurs multiniveaux 54
Figure (3-7) Structure monophasée d'un onduleur cascade à deux cellules 56
Figure (3-8) Schéma block d'un onduleur multiniveaux asymétrique (5niveaux) 56
Figure (3-9) la tension V11 56
Figure (3-10) la tension V12 56
Figure (3-11) la tension Vs 57
Figure (3-12) Spectre harmonique de la tension 57
Figure (3-13) Le courant Is 57
Figure (3-14) Spectre harmonique du courant 57
Figure (3-15) Schéma block d'un onduleur multiniveaux asymétrique (7 niveaux) 57

__________________________________________________________________________
xi
Figure (3-16) la tension V11 58
Figure (3-17) la tension V12 58
Figure (3-18) la tension Vs 58
Figure (3-19) Spectre harmonique de la tension 58
Figure (3-20) Le courant Is 58
Figure (3-21) Spectre harmonique du courant 58

__________________________________________________________________________
xii
Liste des tableaux
Tableau (1-1) Nombre d'éléments des onduleurs NPC et MPC multiniveaux 05
Tableau (2-1) Principe de base 18
Tableau (2-2) États possibles de 1'onduleur Cascade à 3 niveaux 23
Tableau (2-3) États possible es de l'ondu1e UT cascade à 5 niveaux 37
Tableau (2-4) Facteurs de distorsion de chaque type d'onduleur 48
Tableau (2-5) Facteurs de distorsion de chaque type d'onduleur 48
Tableau (3-1) Facteurs de distorsion de chaque type d'onduleur 59

_________________________________________________________________________
xiii
Introduction générale

Introduction générale
L'Electronique de puissance est l'une des branches de l'Electrotechnique, nous
devrions d'ailleurs nommer « électronique de conversion d'énergie », [1]. Depuis la fin du
XIXe siècle, on a inventé en électrotechnique des « machines » utilisant les propriétés du
magnétisme, et plus particulièrement du ferromagnétisme, pour réaliser les diverses
conversions possibles des formes d'énergie électrique, [2].
Aujourd'hui près de 25 % de l'énergie électrique produite est convertie sous une
forme ou une autre. Au cours de ces années la taille, le poids et le coût des convertisseurs
n'ont fait que diminuer, en grande partie grâce aux progrès fait dans le domaine des
interrupteurs électroniques, [1].
Paraileur. On a retrouvé certaines applications dont elles exigent une alimentation
électrique à haute ou moyenne tension, facilement réglable et ayant de bonnes performances
spectrales.
Grâce aux progrès récents dans la technologie des composants de puissance à semi-
conducteur, les onduleurs multiniveaux constituent désormais la configuration standard dans
la commande des moteurs à courant alternatif de moyennes et de fortes puissances. L'adoption
de ce type d'onduleurs dans les installations industrielles a été motivée par des avantages dont
l'amélioration du facteur de puissance et la réduction. L'utilisation des onduleurs multiniveaux
permet de générer des tensions très proches de la sinusoïde. Les onduleurs à deux et à trois
niveaux sont bien adoptés surtout pour les moteurs à moyenne puissance.
L'utilisation des onduleurs conventionnels ou multiniveaux commandés par des
techniques dites " Modulation de Largeur d'impulsion " MLI ou " pleine onde ", peuvent
illuminer des défauts structurels. Ce type de dysfonctionnement induit des contraintes qui
peuvent générer l'endommagement pour les installations industrielles ; il est donc évident de
voir le comportement de la machine asynchrone lorsque ces onduleurs ont le fonctionnement
asymétrique, [3].
Lorsque le convertisseur multiniveau génère une tension découpée de sortie
composée d'au moins trois niveaux, Il présentera essentiellement deux avantages :
Le premier, c'est que les structures multiniveaux permettent de limiter les contraintes
en tension subies par les interrupteurs de puissance. Le second, c'est que la tension de sortie
délivrée par les convertisseurs multi niveaux présente d'intéressantes qualités spectrales. Le

__________________________________________________________________________________
1
Introduction générale

fait de multiplier le nombre de niveaux intermédiaires permet de réduire l'amplitude de


chaque front montant ou descendant de la tension de sortie.
Ce mémoire comporte trois chapitres :
- Le premier chapitre sera consacré à l'état de l'art des onduleurs multi niveaux, où on
présente les différentes topologies de ces onduleurs, leurs avantages, domaines
d'application.
- Le deuxième chapitre fera l'objet d'une étude d'un onduleur multi-niveaux en pont en
H à trois et à cinq niveaux, ainsi que, la conduite de la MAS alimentée par ces deux
topologies, avec les résultats de simulations et leurs interprétations.
- Le troisième chapitre sera l'extension ou la suite du deuxième, pour cela, nous
débuterons par une approche terminologique des convertisseurs multiniveaux, pour
arriver à l'idée des onduleurs hybrides, en utilisant aussi l'hybridation des stratégies de
commande, des résultats de simulation seront commentés.

__________________________________________________________________________________
2
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

1.1. Introduction :
Au début des années 90, l'évolution croissante des calibres en tension et en courant
des semi-conducteurs de puissance a stimulé le marché des convertisseurs statiques de
puissance spécialement dédiés aux applications de moyennes et de fortes puissances, allant de
quelques kilowatts jusqu'à plusieurs mégawatts.
Néanmoins, malgré les avancées significatives des technologies utilisées en
développement et en fabrication des interrupteurs de puissance, l'évolution des technologies
des semi-conducteurs est assez lente par rapport au marché mondial, [4].
Les principales applications de la topologie multiniveau se trouvent généralement
dans la traction et la propulsion électriques : locomotives de 3kV, navires électriques,
variateurs de vitesse de 4.5kV, ainsi que dans les systèmes de génération et de transport de
l'énergie électrique.
L'utilisation des convertisseurs multiniveaux dans les installations industrielles a été
motivée par des avantages énergétiques, largement éprouvés de nos jours.
Toutefois, ces convertisseurs présentent des inconvénients. On peut citer: le nombre
élevé de composants électriques, la complexité de la commande, [1].
Ce chapitre comprend une présentation des différentes catégories d'onduleurs
multiniveaux. Ensuite, nous décrivons les différentes stratégies de commande des onduleurs
multiniveaux.
1.2. Les onduleurs multiniveaux:
Les principales topologies des onduleurs multi-niveaux sont:
1) les onduleurs à diodes de bouclage (en anglais clamping diodes appelé diode
clamp) NPC (Neutral Point Clamped) et MPC (Multiple Point Clamped);
2) l'onduleur à condensateur flotteur [ou Flying Capacitor (FC)];
3) l'onduleur à pont en cascade H-bridge.
1.2.1. Les onduleurs multiniveaux avec diodes de bouclage:
1.2.1.1. Topologies NPC classiques :
L'onduleur NPC (Neutral Point Clamped) est proposé par Baker, [5]. Cet onduleur
permet d'avoir un niveau impair de tension, [1].
Le premier onduleur NPC a été développé pour une tension de sortie à trois niveaux
par la superposition de deux interrupteurs élémentaires alimentés chacun par une source de
tension continue distincte, [6].

__________________________________________________________________________________
3
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

Après le premier onduleur NPC breveté par Baker, d'autres chercheurs ont développé
les différentes structures basées sur NPC. L'onduleur NPC permet de disposer d'un nombre
impair de niveaux dans le motif de la tension en sortie, [1].
Cependant, l'onduleur MPC (Multiple Point Clamped) a été développé dans les
années 90 pour un nombre pair de tensions. Ces deux types d'onduleurs sont montrés sur les
figure (1-1) et figure (1-2).
Les principaux avantages de l'onduleur NPC à trois niveaux sur onduleur classique à
deux niveaux, [7] sont :
- Les semi-conducteurs de puissance bloquent une tension inverse égale à la moitié de la
tension de l'étage continu;
- La topologie de base peut être facilement généralisée pour générer un convertisseur
avec un nombre de niveaux supérieur.

Figure (1-1) : Onduleur NPC à trois niveaux.

Figure (1-2) : Onduleur MPC à quatre niveaux.

Cependant, pour les topologies avec diodes de bouclage, la pratique a révélé


plusieurs difficultés techniques qui compliquent ses applications au cas des grandes
puissances. On peut citer :

__________________________________________________________________________________
4
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

- Le NPC exige des diodes de bouclage à vitesse de commutation élevée qui doivent
être capables de supporter le courant de la pleine charge.
- Pour les topologies avec plus de trois niveaux, les diodes de bouclage (clamping
diodes) peuvent augmenter les contraintes en tension. Une connexion série des diodes
pourrait donc être exigée ce qui complique la conception et soulève des questions de
fiabilité, et de coût de réalisation, [4-7].
- Le maintien de l'équilibre de la charge des condensateurs demeure toujours une
question ouverte pour les topologies des onduleurs NPC avec plus de trois niveaux.
Bien que le NPC à trois niveaux fonctionne avec un facteur de puissance élevé,
l'onduleur NPC multiniveaux est employé surtout dans les circuits de compensation.
Cela est dû au problème d'équilibrage des capacités.
Pour un onduleur NPC ou MPC à k niveaux, les nombres d'éléments constituant les
topologies NPC et MPC : s pour la source DC, bc pour les bancs de condensateurs, n pour les
transistors de puissance et d pour les diodes de bouclage, sont donnés, pour chaque phase, par
les relations du tableau suivant :

Tableau (1-1) : Nombre d'éléments des onduleurs NPC et MPC multiniveaux.


NPC MPC
s 1 1
bc 2*(k -1) k- 1
n (k -1) 2*(k- 1)
d 2*(k-2) K

1.2.1.2. Topologies basées sur NPC :


Il existe plusieurs variantes de convertisseurs multiniveaux dont la configuration est
une modification de la topologie NPC de base. Ces variantes permettent par exemple de
repousser certaines limitations de la structure de base, comme l'inégalité des tensions inverses
supportées par les diodes. La figure (1-3) montre 3 niveaux a NPC ; dans la configuration 3-b,
les états de commutation peuvent être utilisés pour doubler la fréquence de découpage
apparente, [1].

__________________________________________________________________________________
5
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

Figure (1-3) : Topologies basées sur le modèle NPC.

1.2.2. Les onduleurs multiniveaux à condensateur flotteur (ou FC) :


Le convertisseur à condensateurs flottants (Flying Capacitor Multilevel Inverters) ou
convertisseur multicellulaire est une topologie de conversion d'énergie qui repose sur la mise
en série d'interrupteurs commandés. Elle est apparue au début des années 1990 à la suite d'un
brevet déposé par Meynard et Foch. Cet onduleur est obtenu par raccordement de cellules de
condensateurs de bouclage. L'avantage de cette topologie est l'absence des diodes de bouclage
propres aux topologies des onduleurs NPC et MPC. De plus, les contraintes en tension
imposées aux composants de puissance sont naturellement limitées : on note une faible valeur
de dv/dt aux bornes des composants, [1]. Des "redondances" de commutation dans les
séquences de fonctionnement introduisent des états qui peuvent être utilisés pour le maintien
de l'équilibre des charges des condensateurs. Ainsi, par phase, une seule source DC est
nécessaire. Les onduleurs FC peuvent présenter des nombres pairs ou impairs de niveaux,
comme montre figure (1-4).

Figure (1-4) : Onduleurs FC à trois et à quatre niveaux (par phase).

Le FC a quelques inconvénients comme, [8]:


- Le contrôleur de la charge du condensateur augmente la complexité du contrôle du
circuit entier;
__________________________________________________________________________________
6
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

- Il exige des condensateurs mis en parallèle, dont, les forts courants pourront circuler à
travers ces condensateurs;
- Il existe un potentiel de résonance parasite entre les condensateurs découplés.
Pour un onduleur à k niveaux, le nombre des éléments constituant la topologie : s
pour la source DC, bc pour les bancs de condensateurs, n pour les transistors de puissance est
donné, pour chaque phase, par les relations suivantes :
𝑠=1
𝑛 = 2 ∗ (𝑘 − 1)
𝑏𝑐 = (𝑘 − 2) (1 − 1)
1.2.3. Les onduleurs multiniveaux en pont en H (H-Bridge) :
1.2.3.1. H-Bridge Classiques :
Le premier modèle d'onduleur était l'onduleur en pont en H (en anglais H-bridge),
apparu en 1975, [4-8].
Un progrès des onduleurs multiniveaux a été dû au modèle en pont en H cascadé en
série. La première application d'onduleur en pont en H était pour la stabilisation des plasmas
en 1988, [1]. Les sorties des onduleurs en pont sont connectées en série de telle sorte que
l'onde de la tension synthétisée soit la somme des tensions de sortie. L'avantage majeur de
cette approche est que le nombre de paliers sur le motif de la tension de sortie peut être
augmenté sans aucun ajout de nouveaux composants. L'utilisation de cellules de conversion
de puissance en série permet d'accroître le nombre de niveau de tension et de puissance du
convertisseur. Mais l'inconvénient majeur de cette topologie est le grand nombre de tensions
continues isolées exigées pour chaque pont.

Figure (1-5) : Onduleur en pont en H à 5 niveaux, monophasé (à gauche) et triphasé (à droite).

__________________________________________________________________________________
7
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

Pour un onduleur à k niveaux, le nombre des éléments constituant sa topologie : s


pour les sources DC isolées, m pour les transistors de puissance sont données, pour chaque
phase, par les relations suivantes :
𝑠 = (𝑘 − 1)/2
𝑚 = 2 ∗ (𝑘 − 1) (1 − 2)
Cependant, les cellules peuvent être alimentées par des transformateurs à phase
ns
décalée de moyenne tension afin de fournir une puissance plus élevée. Dans ce cas, si est le
nn
nombre de sources indépendantes, le nombre de niveaux de la tension en sortie est donné
par l'équation ci-dessous, [1] :
𝑛𝑛 = 2𝑛𝑠 + 1 (1 − 3)
1.2.3.2. Topologies basées sur le pont en H :
Une autre structure couramment utilisée des onduleurs en pont en H est la topologie
parallèle de phase. Dans cette topologie chaque phase est connectée à un en pont en H et
reliée à un transformateur par des bobines d'interphase composées des enroulements de
transformateurs avec différents rapports de transformation. Le grand avantage de cette
structure est qu'elle utilise une seule source de tension continue, et par le biais des bobines
d'interphase elle est utilisable pour les courants élevés, bien que les échelles de tension et de
courant des transistors soient réduites, [1].

Figure (1-6) : Un modèle de topologie parallèle de phase avec bobine d'interphase.

Une autre topologie développée à partir d'un onduleur en pont en H est un pont de
Vienna commutateur bidirectionnel reliant le point central de la banque de condensateurs à
une charge figure (1-7), [7].

__________________________________________________________________________________
8
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

Figure (1- 7) : Un onduleur de tension en pont en H avec un pont de Vienna.

1.3. Etat de l'art des stratégies de commande des onduleurs Multiniveaux:


Les stratégies de commande des convertisseurs multiniveaux sont adaptées de celles
qui sont appliquées aux convertisseurs à deux niveaux. Dans cette section, nous présentons
quelques unes d'entre elles.
1.3.1. Commande par paliers :
La méthode de commande par paliers consiste à quantifier la grandeur de référence
(l'image du fondamental), en un nombre déterminé de paliers, comme l'illustre la figure (1-8).
Cette méthode de commande offre deux degrés de liberté à l'utilisateur :
- Le convertisseur peut être à pas uniforme, dans ce cas les tensions E1, E2, E3= E. Les
angles de commutations αi sur une période (αi , i = 1…α / 2 ) peuvent donc être choisis
de façon à atteindre certaines performances.
- Le pas de la tension et les angles de commutation peuvent être choisis afin de pouvoir
obtenir la minimisation du taux de distorsion harmonique, la suppression de certaines
harmoniques à basses fréquences entre autres.
Cette commande est facile à implémenter et pour passer d'un niveau de tension à
l'autre les angles de commutation peuvent être déterminés à l'avance.
Dans cette technique de commande, on constate que les différentes cellules n'ont pas
une même durée de conduction. Il en résulte donc un déséquilibre dans la répartition des
pertes par commutation et par conduction. Par une rotation adéquate des commutations, ces
pertes peuvent être équilibrées entre les différentes cellules, sans modification de l'onde de
tension générée à la sortie du convertisseur, [1].

__________________________________________________________________________________
9
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

Figure (1-8) : Forme d'onde multiniveau (7 niveaux) générée par une commande par paliers et
tensions aux bornes de trois cellules en série sur une phase.

1.3.2. Modulation Sinusoïdale (MS) :


1.3.2.1. MS classique mono-porteuse :
La technique de modulation de largeur d'impulsions (MLI ; en anglais : Pulse Width
Modulation, soit PWM), est la plus utilisée pour la commande des onduleurs classiques (deux
niveaux). C'est aussi la stratégie de modulation la plus utilisée dans les onduleurs
multiniveaux dite à modulation sinusoïdale.
Elle consiste à comparer d'une onde de référence ou modulante, généralement
sinusoïdale (le signal à synthétiser) à une porteuse généralement triangulaire figure (1-9), [1].
Le signal de sortie change d'état à chaque intersection de la modulante et de la porteuse.

Figure (1-9) : MLI Classique intersective.

1.3.2.2. Modulation sinusoïdale multi-porteuse :


Dans les onduleurs multiniveaux, nous observons souvent les modulations
sinusoïdales multi-porteuses.
On peut diviser la modulation sinusoïdale multi-porteuse en trois catégories :
1) Classique;
2) Commande modifiée de premier type ;
3) Commande modifiée de second type ;
__________________________________________________________________________________
10
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

En général, pour la commande d'un onduleur à k niveaux, nécessite k-1 ondes


porteuses.
1.3.2.3. Modulation sinusoïdale multi-porteuse classique :
Dans cette technique de modulation nous utilisons les différentes porteuses afin de
pouvoir construire toutes les commandes nécessaires à tous les interrupteurs. Dans cette
technique, la référence est comparée en permanence avec chacun des signaux triangulaires. Si
la référence est supérieure à un signal triangulaire, le signal de sortie vaut 1, donc
l'interrupteur correspond à cette modulation est actif, si la référence est inférieure à un signal
triangulaire, le signal de sortie change donc d'état.
A titre d'exemple, pour un onduleur à trois niveaux, les deux signaux triangulaires
ont même fréquence et même amplitude, c'est la modulation sinusoïdale à double triangle. La
figure (1-10) ci-dessous montre une modulation sinusoïdale avec deux signaux triangulaires.

Figure (1-10) : Principe de la MLI à doubles triangles.

1.3.2.4. Modulation sinusoïdale modifiée de premier type (MSM1) :


Ce genre de modulation permet de diminuer la valeur de la tension homopolaire
générée par les techniques de modulation MLI, [1]. On y utilise trois signaux sinusoïdaux de
référence Vref1, Vref 2 et Vref3 décalés de 120°, et une seule onde porteuse. Les résultats de
la comparaison donnent trois nouveaux signaux respectivement V1, V2 et V3, figure (1-11).
On combine ces signaux entre eux pour donner les signaux :

__________________________________________________________________________________
11
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

𝑉1 − 𝑉2
𝑉𝐴𝑂 =
2
𝑉2 − 𝑉3
𝑉𝐵𝑂 = (1 − 4)
2
𝑉3 − 𝑉1
𝑉𝐶𝑂 =
2

Figure (1-11) : Modulation sinusoïdale modifié.

Afin de généraliser cette technique aux onduleurs de niveaux supérieurs à trois, on


doit déterminer le nombre de triangulaire requises pour les niveaux impairs. Cette relation est
définie par la relation suivante :
𝑘−1
𝑛𝑃 = (1 − 5)
2
- nP est le nombre de triangulaires.
- k est le nombre de niveau.
1.3.2.5. Modulation sinusoïdale modifiée de deuxième type (MSM2) :
Cette technique de modulation développée pour la première fois par Menzies est
aussi appelée MLI optimale (Sub-Harmonic Optimal "SHO-PWM") Figure (1-12). Dans cette
technique, nous comparons le signal de référence avec les multi-porteuses (multi-triangulaire)
selon la figure (1-13). Cette méthode prend instantanément la moyenne du maximum et du
minimum des trois tensions de référence (Va, Vb, Vc) et soustrait cette valeur de chacune des
tensions de référence, c'est-à-dire,

__________________________________________________________________________________
12
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

Max(Va ,Vb ,Vc )+Min(Va ,Vb ,Vc )


Voffset = (1 − 6)
2

VaSHO = Va − Voffset
𝑉𝑏𝑆𝐻𝑂 = 𝑉𝑏 − 𝑉𝑜𝑓𝑓𝑠𝑒𝑡 (1 − 7)
𝑉𝑐𝑆𝐻𝑂 = 𝑉𝑐 − 𝑉𝑜𝑓𝑓𝑠𝑒𝑡
Le schéma équivalent analogique pour la commande est illustré à la figure (1-12).

Figure (1-12) : Circuit analogique qui ajoute la séquence de zéro pour SFO-PWM.

Afin de pouvoir appliquer cette méthode aux onduleurs classiques, il faut connaitre :
1) La modulation d'amplitude;
𝐴
𝑚𝑎 = 𝐴 𝑟 (1 − 8)
𝑝

2) Le rapport de fréquence;
𝑓𝑝
𝑚𝑓 = , (1 − 9)
𝑓𝑟
- Ar L'amplitude de référence.
- Ap L'amplitude de porteuse.
- fr La fréquence de référence.
- fp La fréquence de porteuse.
Pour utiliser le MSM2 à un onduleur multiniveau, il faut connaitre trois paramètres
importants :
1) Le nombre de niveau est k.
2) La modulation d'amplitude pour les onduleurs multiniveaux qui peut être calculé:
𝐴𝑟
𝑚𝑎 = (1 − 10)
(𝑘 − 1)𝐴𝑝
Dans la méthode SHO, la minimum et la maximum valeur de modulation peut être
calculé comme :

__________________________________________________________________________________
13
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

𝑘−3
𝑚𝑎 𝑚𝑖𝑛 = (1 − 11)
𝑘 − 1.4
𝑚𝑎 𝑚𝑖𝑛 = 1.15
3) Le rapport de fréquence,
𝑓𝑝
𝑚𝑓 = (1 − 12)
𝑓𝑟

Figure (1-13) : Forme d'ondes des multi porteuses est basé sur SFO-PWM (k = 6, mf = 21, ma
= 0.8).

La technique SHO peut augmenter le taux de modulation de 15 pour cent pour


attendre l'over-modulation (saturation).
Pour résumer les stratégies de commande les plus courantes, figure (1-14) illustre
trois grandes techniques de la méthode de porteuse utilisées dans un onduleur classique et qui
peut être également appliquée à un onduleur multiniveau :
- MLI sinusoïdale (MLIS ou en anglais SPWM);
- Injection de troisième harmonique à MLI (THMLI ou en anglais THPWM ou
encore SHOPWM);
- MLI vectoriel (MLIV);
- MLIS (en anglais SPWM) est une méthode très populaire dans les applications
industrielles, [1].

__________________________________________________________________________________
14
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

SPWM THPWM

SVM
Figure (1-14) : Les trois techniques importantes pour la stratégie de commande.

1.4. Avantages des Onduleurs Multiniveaux :


Les onduleurs multiniveaux offrent d'énormes avantages par rapport aux onduleurs
2-niveaux. Ces avantages sont visibles, d'une part d'un point de vue technologique et d'autre
part d'un point de vue fonctionnel:
1.4.1. Les Avantages technologiques :
Dans les onduleurs multiniveaux, la répartition de la tension est obtenue de manière
naturelle en régime établi, ce qui permet de commuter chaque semi-conducteur
indépendamment des autres. Ceci rend le convertisseur plus robuste et plus performant
pendant les commutations. La tension commutée est d'amplitude réduite et la commutation est
donc plus simple à gérer.
1.4.2. Les Avantages fonctionnelles pour le convertisseur :
Possibilité d'accéder à des applications de plus forte puissance, [9]. Possèdent de
meilleurs compromis entre performances statiques (tension de saturation) et performances
dynamiques (temps de commutation, pertes par commutation, fréquence de découpage), [10].
1.4.3. Les Avantages fonctionnelles pour les machines tournantes :
Le nombre de tension généré par un onduleur multi-niveaux plus élevé que celui
d'onduleur 2-niveaux de tension, permet d'améliorer la qualité de sa forme d'onde, qui se

__________________________________________________________________________________
15
Chapitre un Etat de l'art des onduleurs multiniveaux

traduira par une réduction de sa distorsion harmonique, [9]. Ceci peut entraîner des avantages
considérables comme la diminution des pertes fer, l'augmentation du temps de vie des isolants
ou la diminution du rayonnement électromagnétique issu des bobinages de la machine.
1.5. Domaines d'applications des onduleurs multi-niveaux:
Les convertisseurs multiniveaux étaient destinés à la base à résoudre certains
problèmes posés par l'utilisation des convertisseurs à deux niveaux de tension, monophasés ou
triphasés. Ils sont donc utilisés afin de régler la fréquence et l'amplitude de la tension, mais
aussi pour le transfert d'énergie entre une ou plusieurs sources d'alimentation à courant
continu ou alternatif et une charge à courant alternatif monophasé ou triphasé. Cette
utilisation ouvre plusieurs opportunités d'applications, dont quelques-unes sont :
- Application dans le domaine de la traction ferroviaire et urbaine;
- Application dans l'alimentation des réseaux de bord et de propulsion des
bâtiments maritimes;
- Application dans le domaine des réseaux électriques;
- Application dans le domaine de l'alimentation des machines électriques.
1.6. Conclusion :
Dans ce chapitre, on a présenté les différents types des onduleurs multiniveaux.
Ensuite les techniques de commandes associées sont discutées, aussi présenté avant d'entamer
l'étude de l'onduleur multiniveaux qui présente notre intérêt dans cette étude. Les différentes
topologies de base de ce dernier sont données toute en exposant leurs avantages à savoir :
- La topologie NPC permet de réduire le taux de distorsion harmonique, et
l'augmentation du niveau des tensions générées;
- La topologie a condensateur flottant aussi permet la réduction du taux de
distorsion mais elle constitue un grand nombre de condensateur;
- La topologie en cascade ou le nombre de niveaux possible de tension de sortie et
plus du double de nombre de sources à courant continu.
On a aussi présenté les différentes techniques de commande relative à ce type de
convertisseur, et quelques exemples d'application de la conversion multiniveau.
Le chapitre suivant, sera consacré à l'étude de l'onduleur de type cascade en pont en
H en mettant l'accent sur le principe de fonctionnement de l'onduleur trois niveaux et cinq
niveaux.

__________________________________________________________________________________
16
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

2.1. Introduction :
Un onduleur est un convertisseur statique, assurant la conversion continu alternatif.
Ces dernières années, des convertisseurs statiques sont de plus en plus exploités dans des
applications diverses. Certaines d'entre elles exigent une alimentation électrique à haute ou
moyenne tension, facilement réglable et ayant de bonnes performances spectrales.
De nouvelles techniques dites multiniveaux ainsi que de nouvelles topologies de
convertisseurs ont été développées. Elles permettent de générer plusieurs niveaux de tension à
la sortie du convertisseur. Le nombre de semi-conducteurs nécessaires à la réalisation de ces
topologies augmente avec le nombre de niveaux désirés, [11].
Ce chapitre représente une étude comparative de structures d'onduleurs multiniveaux
à potentiels distribués cascade en pont en H, nous faisons une analyse théorique des
convertisseurs cascade en pont en H de niveaux trois et cinq suivie de l'application des
stratégies de commande des onduleurs multi niveaux : la commande plein onde et la
commande trianguler- sinusoïdale.
2.2. Onduleurs multiniveaux symétriques :
La dénomination complète de cette topologie, introduite par (Marchesoni et al.) en
1988, [12], devrait être onduleur multiniveaux symétriques à cellules en série.
Ces onduleurs sont également connus sous l'appellation «onduleurs multiniveaux
cascadés» («cascade multilevel inverter» dans la littérature anglosaxonne). Cette
dénomination est imprécise, elle provient du fait que la structure n'a tout d'abord été employée
qu'avec des cellules symétriques, de sorte que la précision était superflue.
2.2.1. Principes de base :
Le principe assez naturel consiste à connecter en série des ponts en H, comme illustré
à la figure (2-1).
En ne prenant en considération que les 3 niveaux distincts générés par chacune de ses
cellules, un convertisseur composé de m ponts en H connectés en série dispose de 3m états de
commutation distincts. Dans la plupart des cas, les cellules sont équivalentes et il y a autant de
manières de générer un niveau, qu'il y a de permutations possibles des cellules, et de
combinaisons distinctes de niveaux d'onduleur conduisant à cette valeur 2. A titre d'exemple,
un convertisseur composé de 4 cellules possède deux combinaisons de niveaux conduisant à
2:

__________________________________________________________________________
17
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

Tableaux (2-1) : Principes de base.


Us,1 Us,2 Us,3 Us,4 Us
+1 +1 0 0 +2
+1 +1 +1 -1 +2

Pour la première combinaison, 6 permutations des cellules sont possibles, 4 pour la


deuxième, ce qui fait un total de 10 possibilités pour générer le niveau 2 sur un total de 34=81
états possibles. A priori, la commande doit permettre de répartir la puissance et les
commutations de manière équivalente sur les cellules, [13].
2.2.2. Alimentation des cellules :
La principale difficulté de cette topologie réside dans l'alimentation des ponts en H.
Il faut autant d'alimentations isolées les unes des autres qu'il y a de cellules.
Pour des applications ne nécessitant pas d'apport de puissance active, on peut se
passer d'alimentation et se contenter d'éléments stockeurs, comme des condensateurs.
C'est par exemple le cas avec la compensation statique de réactif ou d'harmoniques.
Cette structure est très avantageuse pour ce type d'applications, le seul inconvénient étant que
les échanges de puissance entre phases ne sont pas possibles, ce qui a pour effet d'augmenter
les fluctuations de tension (par rapport à une structure permettant ces échanges).

Figure (2-1) : Schéma d'une branche d'onduleur multiniveau cascadé.

Pour d'autres applications, lorsque la réversibilité en puissance n'est pas requise, on


peut se contenter de réaliser les sources de tension avec des redresseurs à diode. P.W.
Hammond, [14] (solution Rubicon) propose d'alimenter les cellules à partir de redresseurs
isolés les uns des autres par des transformateurs triphasés à fréquence industrielle. De plus par
le biais de groupes horaires, les harmoniques injectés par les redresseurs du côté du réseau
sont limités. Cette structure peut simplement être généralisée pour un grand nombre de

__________________________________________________________________________
18
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

niveaux. La tension d'isolation entre les différentes cellules, leurs alimentations et leurs
commandes doit être celle de la tension complète de l'onduleur, ce qui ne va pas sans poser
des problèmes de réalisation.
Pour certaines applications, la réversibilité en puissance est nécessaire. Cela peut être
le cas en traction, lorsqu'on veut faire de la récupération au freinage.
2.2.3. Variante des onduleurs multiniveaux symétriques :
Le problème de l'isolation galvanique peut être contourné en effectuant la mise en
série à travers un transformateur basse fréquence. Pour cela, des onduleurs sont mis en
parallèle du côté continu, leurs côtés alternatifs allant sur des enroulements d'un seul
enroulement haute-tension par phase. Ce type de convertisseur a été réalisé industriellement
pour une puissance de 100 MVA, [15].
D'autres variantes utilisant des transformateurs basse fréquence ou des enroulement
de moteur pour additionner les tensions ont été étudiées, parmi lesquelles on trouve, [16].
Primaires distincts d'un transformateur basse fréquence (à la fréquence de fonctionnement de
la charge). Les contributions des différentes cellules sont ajoutées au niveau magnétique du
noyau du transformateur, le secondaire étant constitué d’un seul enroulement haute-tension
par phase. Ce type de convertisseur a été réalisé industriellement pour une puissance de 100
MVA, [17].
D'autres variantes utilisant des transformateurs basse fréquence ou des enroulement
de moteur pour additionner les tensions ont été étudiées, parmi lesquelles on trouve, [18].
2.3. Uniformité du pas des onduleurs multiniveaux à cellules en série :
2.3.1. Niveaux et pas des onduleurs multiniveaux :
Un onduleur multiniveaux peut être considéré comme une source de tension
contrôlable, capable de prendre un nombre limité de valeurs de tension de sortie. Nous
appellerons ces valeurs, les niveaux de l'onduleur, et la différence entre 2 niveaux successifs,
le pas de l'onduleur.
Lorsque les tensions d'entrée sont équilibrées, le pas des topologies d'onduleurs
existantes est toujours uniforme. Un pas uniforme permet d'obtenir des lois de commande
simples. Dans cette première partie, nous allons décrire les conditions que les tensions
d'entrées doivent respecter pour obtenir l'uniformité du pas, [19].
2.3.2. Condition d'uniformité du pas :
Il a été établi que les facteurs 2 et 3 entre les tensions d'entrée des différentes
cellules, [20] étaient des cas particuliers permettant d'obtenir un pas uniforme.

__________________________________________________________________________
19
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

2.3.2.1. Condition d'uniformité pour 2 cellules :


Pour obtenir une cellule à pas uniforme en associant 2 cellules à pas uniforme en
série, le pas de chacune des cellules doit respecter l'inégalité suivante :
∆𝑈𝐴 ≤ ∆𝑈𝐵 ≤ 𝑎 ∙ ∆𝑈𝐴 (2 − 1)
avec ΔUA et ΔUB le pas des cellules, a le nombre de niveaux de la cellule ayant le plus petit
pas. D'autre part, ΔUB doit être un multiple de ΔUA.
2.3.2.2. Amplitude de la sortie et nombre de niveaux :
Les 2 expressions suivantes permettent d'obtenir l'amplitude maximale de la tension
de sortie ΔU𝑜𝑘 et le nombre de niveaux Nk d'un onduleur constitué de k cellules :
𝑘

ΔU𝑜𝑘 = ∑(𝑛𝑗 − 1) ∙ ∆𝑈𝑗 (2 − 2)


𝑗=1

ΔU𝑜𝑘 ∑𝑘𝑗=1(𝑛𝑗 − 1) ∙ ∆𝑈𝑗


𝑘 (2 − 3)
𝑁 = +1=1+
∆𝑈1 ∆𝑈1
2.3.2.3. Condition générale d'uniformité :
A partir des relations (1) et (3), nous obtenons la condition d'uniformité pour un
nombre quelconque de cellules :
∆𝑈𝑘 ≤ ∆𝑈𝑘+1 ≤ ∆𝑈1 + (𝑛𝑗 − 1) ∙ ∆𝑈𝑗 (2 − 4)
avec ΔUk et nk le pas et le nombre de niveaux de kième cellule; ΔU1 est également le pas de
l'onduleur résultant.
2.3.3. Condition d'uniformité du pas des onduleurs 3 niveaux :
Un cas particulier intéressant est la combinaison série de ponts en H à 3 niveaux.
Dans ce cas, la condition d'uniformité peut-être exprimée en fonction des tensions d'entrée :
𝑘

𝑈𝑖,𝑘 ≤ 𝑈𝑖,𝑘+1 ≤ 𝑈𝑖,1 + 2 ∑ 𝑈𝑖,𝑗 (2 − 5)


𝑗=1

Avec Ui,1 le pas de l'onduleur résultant et Ui,k la tension d'entrée de la kième cellule, [19].

Figue (2-2) : connexion série de 2 cellules.

__________________________________________________________________________
20
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

2.4. Onduleur monophasé en pont complet (en H):


En 1975 les auteurs ont proposé une structure d'un convertisseur multiniveaux basée
sur la mise en série d'onduleurs monophasés ou pont en H, ou cellule partielle (structure
cascade). Chaque cellule partielle est alimentée par une tension continue Ej. Le convertisseur
est dit uniforme ou régulier si la différence entre deux niveaux consécutifs est constante.
Autrement dit :
𝐸2 − 𝐸1 = 𝐸3 − 𝐸2 = ⋯ = ∆𝑈 (2 − 6)
Dans le cas contraire, le convertisseur est dit non uniforme ou irrégulier.
Pour obtenir un onduleur multiniveaux asymétrique à pas uniforme ou régulier, les
tensions continues d'alimentation des cellules partielles Ej= ( j=1…k ) doivent respecter les
deux conditions suivantes :
𝐸1 ≤ 𝐸2 ≤ ⋯ ≤ 𝐸𝑘 (2 − 7)
𝑗−1

𝐸𝑗 ≤ 1 + 2 ∑ 𝐸𝑙 (2 − 8)
𝑙=1

j : Numéro de niveaux. Et k : Nombre de pont complet.


Le nombre de niveaux N pour un groupe de tensions données, s’obtient à partir de la
relation suivante, [21] :
𝑘

𝑁 = 1 + 2 ∑ 𝐸𝑗 (2 − 9)
𝑗=1

Le nombre de niveaux minimum Nmin, et le nombre maximum Nmax que l'on peut
générer est obtenu dès lors que chaque Ej prend sa valeur minimale, respectivement
maximale. Nous avons donc les deux relations ci-dessous, [22].
𝑁𝑚𝑖𝑛 = 2𝑘 + 1 (2 − 10)
𝑁𝑚𝑎𝑥 = 3𝑘 (2 − 11)
Le nombre N dépend non seulement du nombre d'onduleurs partiels en série par
phase, mais aussi de la tension continue qui alimente chacun d'eux, [21].
2.5. Dimensionnement d'un onduleur de type Cascade en pont en H:
2.5.1. Onduleur à trois niveaux de type Cascade en pont en H:
a. Structure :
La structure d'un convertisseur multiniveaux basée sur la mise en série d'onduleurs
monophasés (ou pont en H, ou cellule partielle) est montrée sur la figure (2-3).

__________________________________________________________________________
21
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

Figure (2-3) : Schéma triphasé d'un onduleur cascade en pont en H à 3 niveaux.

Les cellules y sont connectées en étoile, cependant il est également possible de les
connecter en triangle. Chaque cellule de l'onduleur est alimentée par une source continue E et
est composée de quatre interrupteurs qui sont unidirectionnels en tension et bidirectionnels en
courant : il s'agit d'associations classiques d'un transistor et d'une diode en antiparallèle. Les
sources doivent être galvaniquement isolées les unes des autres, afin d'éviter un court-circuit
lors de leur mise en série, [23].
b. Principe de fonctionnement :
Pour mieux comprendre le fonctionnement de la structure cascade en pont en H à
trois niveaux de tension, nous allons nous limiter notre étude à sa structure monophasée,
figure (2-4).
La structure d'un bras d'onduleur trois niveaux de type cascade en pont en H est
identique à celui d'un onduleur classique monophasé en pont complet voir figure (2-4).
Cependant la technique de commande est différente ce qui permettra d'avoir les trois niveaux
de tension.

Figure (2-4) : Bras d'onduleur cascade en pont en H à trois niveaux.

L'objectif visé est donc de déterminer les valeurs que peut prendre la tension Vao
pour les différents états possibles des interrupteurs, de montrer les séquences de conductions
des interrupteurs.
__________________________________________________________________________
22
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

Nous avons trois séquences de fonctionnement possibles:


 Séquences 1 : Génération du niveau maximum
Dans ce cas, les interrupteurs KI, K4 sont passants et K2, K3 sont bloqués comme le
montre la figure ((2-5)-a). Et la tension de sortie Vao est: Vao = +E.
La tension inverse appliquée aux interrupteurs K2, K3 vaut: VK3 = VK2 = +E.

Figure (2-5) : Séquences de fonctionnement d'un bras d'onduleur trois niveaux en pont en H.

 Séquences 2 : Génération du niveau intermédiaire


Dans ce cas, les interrupteurs K2, K4 sont passants et KI, K3 sont bloqués comme le
montre la figure ((2-5)-c). Et la tension de sortie Vao est: Vao = 0.
La tension inverse appliquée aux interrupteurs KI, K3 vaut: Vk1 = VK3 = +E.
 Séquences 3 : Génération du niveau minimum
Dans ce cas, les interrupteurs KI, K4 sont bloqués et K2, K3 sont passants comme le
montre la figure ((2-5)-b). Et la tension de sortie Vao est: Vao = -E.
La tension inverse appliquée aux interrupteurs KI, K4 vaut: VK1 = VK4 = +E.
Les 3 états ou séquences de commutation possibles sont résumés au tableau (2-2).

Tableau (2-2) : États possibles de 1'onduleur Cascade à 3 niveaux.


K1 K2 K3 K4 Vao
1 0 0 1 +E
0 1 0 1 0
0 0 1 1 -E

2.5.1.1. Onduleur monophasé à trois niveaux :


a. La stratégie de commande en pleine onde :
L'idée de cette structure est basée sur la création d'un point milieu qui nous aide à la
mise à zéro de l'onduleur de tension à trois niveaux, qui est illustré par l'angle d'allumage
α=15° ou le retard imposé à la commande des interrupteurs.

__________________________________________________________________________
23
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

La tension continue E est répartie de façon égale entre les deux sources secondaires
alimentant chacun notre onduleur de tension.
La commande d'ouverture et de fermeture des interrupteurs est réalisée par des blocs
« Pulse Générateur ». Les interrupteurs en bas de l'onduleur sont commandés de façon
complémentaire aux interrupteurs de haut.

Figure (2-6) : Schéma bloc d'un onduleur cascade en pont en H à trois niveaux.

 Résultat de simulation :
L'idée serait d'obtenir une tension (ou courant) de sortie de forme sinusoïdale. La
commande décalée fournit un signal plus proche de la forme sinusoïdale.
La séquence de commande des interrupteurs d'un onduleur à trois niveaux est
représentée à la figure (2-7), pendant une période (T = 2.10-2s). La tension continue
d'alimentation de l'onduleur est E=100V et l'angle de décalage α = 15º, R= 10 Ω et
L = 40 mH.

1
K1

0.5
0
0 0.005 0.01 0.015 0.02
1
K2

0.5
0
0 0.005 0.01 0.015 0.02
1
K3

0.5
0
0 0.005 0.01 0.015 0.02
1
K4

0.5
0
0 0.005 0.01 0.015 0.02
Figure (2-7) : Séquence de commande d'un onduleur à trois niveaux (K1, K2, K3, K4).

__________________________________________________________________________
24
50

Tension Vs(
0

-50
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique
-100
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s)

150
Fundamental (50Hz) = 123 , THD= 31.90%
100

100

Amplitude (% of Fundamental)
80
50
Tension Vs(V)

60
0

40
-50

-100 20
Selected signal: 5 cycles. FFT window (in red): 3 cycles

-150 50
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique
0

-5
Figure (2-8) : la tension de sortie. Figure (2-9) : Spectre harmonique de la tension.
0 0.02 0.04 0.06 0.08 0.1
Time (s)

10 Fundamental (50Hz) = 7.656 , THD= 10.31%


100
8

6
Amplitude (% of Fundamental)
80
4
Courant Is(A)

2
60
0

-2
40
-4

-6 20
-8

-10 0
0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09 0.1 0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique

Figure (2-10) : le courant de sortie. Figure (2-11) : Spectre harmonique du courant.

 Interprétation des résultats :


La forme d'onde obtenue avec une commande décalée sur la figure (2-8) montre bien
une allure de trois niveaux de tension : (100V, 0,- 100V).
b. La stratégie de Modulation de largeur d'impulsion (MLI) :
On crée deux signaux:
- Un signal sinusoïdal d'amplitude et de fréquence variable appelé (référence) Vref.
- Un signal triangulaire de fréquence très élevée appelé (porteuse) Vp.
Ces deux signaux son comparés. Le résultat de la comparaison sert à commander
l'ouverture et la fermeture des interrupteurs du circuit de puissance.
Si Vref ≥Vp, Vsortie =1 ; Si Vref<Vp , Vsortie =0.

__________________________________________________________________________
25
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

Figure (2-12) : Schéma bloc d'un onduleur cascade en pont en H à trois niveaux.

2 t
Vref, Vp1, Vp2

Vref
1 Vp1
Vp2
0

-1

-2
0 0.005 0.01 0.015 0.02
Temps (s)
Figure (2-13) : Principe de la MLI à deux porteuses pour un onduleur à trois niveaux.

 Résultats de simulation : 100


Selected signal: 3 cycles. FFT window (in red): 3 cycles
Tension Vs(V)

Dans ce cas, on utilise la technique MLI à deux 50porteuses figure (2-13). A 3 niveaux, la
0
modulante est comparée à 2 porteuses triangulaires. Les trois niveaux de la tension de
-50
sortie « Vs » sont : 0, +E et -E.
-100
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s)

150 Fundamental (50Hz) = 83.22 , THD= 72.66%


100

100 90
Amplitude (% of Fundamental)

80
50 70
Tension Vs(V)

60
0
50

40
-50
30

-100 20

10

-150 0
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique

Figure (2-14) : la tension de sortie. Figure (2-15) : Spectre harmonique de la tension.


__________________________________________________________________________
26
5

Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique


-5
0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09
Time (s)

6
Fundamental (50Hz) = 5.182 , THD= 3.67%
100
4

Amplitude (% of Fundamental)
80
2
Courant Is(A)

60
0

40
-2

-4 20

-6 0
0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09 0.1 0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique

Figure (2-16) : le courant de sortie. Figure (2-17) : Spectre harmonique du courant.

 Interprétation des résultats :


La forme d'onde obtenue à la figure (2-14) montre bien une allure de trois niveaux de
tension : +E, 0,- E.
2.5.1.2. Conduite de la MAS alimentée par un onduleur de type en pont en H :
a. La stratégie de commande en pleine onde :
La commande en pleine onde est une commande classique souvent utilisé pour la
commande des onduleurs, [24]. Plusieurs cas qui se différencient par les manières d'élabore la
séquence de commande des interrupteurs et de régler la valeur de la tension à la sortie de
l'onduleur pour alimenter la machine asynchrone.
Plusieurs commandes pleines ondes sont possibles pour cet onduleur. Cette stratégie
consiste à générer un système de tension dans les fondamentaux constituent un système
triphasées équilibre, [25].
Le schéma bloc de la machine asynchrone est présenté par la figure (2-18) :

Figure (2-18) : schéma block d'un onduleur cascade en pont en H à trois niveaux triphasés.
__________________________________________________________________________
27
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

La séquence de commande des interrupteurs d'un onduleur à trois niveaux est


représentée à la figure (2-19) :

1 1 1

K5

K9
K1

0.5 0.5 0.5


0 0 0
0 0.01 0.02 0 0.01 0.02 0 0.01 0.02
1 1 1

K10
K6
K2

0.5 0.5 0.5


0 0 0
0 0.01 0.02 0 0.01 0.02 0 0.01 0.02
1 1 1

K11
K3

K7
0.5 0.5 0.5
0 0 0
0 0.01 0.02 0 0.01 0.02 0 0.01 0.02
1 1 1

K12
K4

K8
0.5 0.5 0.5
0 0 0
0 0.01 0.02 0 0.01 0.02 0 0.01 0.02

Figure (2-19): Séquence de commande d'un onduleur à trois niveaux (K1, ….., K12).

 Résultats de simulation :
Les figures (2-20) et (2-22) et (2-24) montrent les allures des tensions simples et
composées et tension des phases à la sortie de l'onduleur trois niveaux.
Les figures (2-26), (2-28), (2-29), (2-30), (2-31) représentent les formes du courant
de phase, la vitesse et le couple de la machine asynchrone pour α=15º et Cr=5N.m à t=1ms.

200
Tension Vao(V)

Selected signal: 3 cycles. FFT window (in red): 3 cycles


100 100
Tension Vao(V)

0 50

-100 0

-200 -50
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s) -100
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
200 Temps (s)
Tension Vbo(V)

100
Fundamental (50Hz) = 122.9 , THD= 31.91%
100
0

-100
Amplitude (% of Fundamental)

80
-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s) 60
200
Tension Vco(V)

100 40

0
20
-100

-200 0
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique

Figure (2-20) : Tensions simples Vao, Figure (2-21) : Spectre harmonique de


Vbo,et Vco à la sortie de l'onduleur. la Tension simple Vao.
__________________________________________________________________________
28
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

400

Tension Vab(V)
Selected signal: 3 cycles. FFT window (in red): 3 cycles
200 200

Tension Vab(V)
0 100

-200 0

-400 -100
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s) -200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
400 Temps (s)
Tension Vbc(V)

200 Fundamental (50Hz) = 213 , THD= 16.89%


100
0

-200

Amplitude (% of Fundamental)
80

-400
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s) 60

400
Tension Vca(V)

40
200

0
20
-200

-400 0
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0 5 10 15 20
Ordre harmonique
Temps (s)
Figure (2-22) : Tensions composées Vab, Figure (2-23) : Spectre harmonique de
Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur. la Tension composée Vab.

200
Selected signal: 3 cycles. FFT window (in red): 3 cycles
Tension Van(V)

100 100
Tension Van(V)

0 50
0
-100
-50
-200 -100
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s) 0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s)
200
Tension Vbn(V)

100 Fundamental (50Hz) = 123 , THD= 16.86%


100
0
Amplitude (% of Fundamental)

-100 80

-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 60
Temps (s)
200
Tension Vcn(V)

40
100

0 20

-100
0
-200 0 5 10 15 20
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 Ordre harmonique
Temps (s)
Figure (2-24) : Tensions de phases Van, Figure (2-25) : Spectre harmonique de
Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur. la Tension simple Van.

__________________________________________________________________________
29
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

20

Courant Ian(A)
FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal
10
5

Courant Ian(A)
0

-10 0

-20
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
-5
Temps (s)
1.54 1.55 1.56 1.57 1.58 1.59
20 Temps (s)
Courant Ibn(A)

10
Fundamental (50Hz) = 5.697 , THD= 9.54%
0 100

-10

Amplitude (% of Fundamental)
80
-20
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
Temps (s)
60

20
Courant Icn(A)

40
10

0
20
-10

-20 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique

Figure (2-26) : Courant de phase Ian, Figure (2-27) : Spectre harmonique du


Ibn et Icn. courant de phase Ian.

25 200

20
150
Vitesse Wr(rad/s)
Couple Ce(N.m)

15

10 100

5
50
0

-5 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
Temps (s) Temps (s)
Figure (2-28) : le couple Ce à vide Figure (2-29) : la vitesse Wr à vide.

25 200

20
150
Vitesse Wr(rad/s)
Couple Ce(N.m)

15

10 100

5
50
0

-5 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
Temps (s) Temps (s)

Figure (2-30) : le couple Ce en charge. Figure (2-31) : la vitesse Wr en charge.


__________________________________________________________________________
30
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

 Interprétation des résultats :


Ici l'angle de commande des interrupteurs de l'onduleur est α=15º. La tension simple
Vao présente les trois niveaux 0, +E et -E et la tension composée Vab est semblable à une
forme d'escalier. A l'instant t=1s, j'ai provoque un couple de charge de valeur Cr = 5 N.m.
J'observe une diminution de la vitesse et le couple oscille autour de la charge appliquée sur
l'arbre de la machine, pour les courants un fort appel des courants statoriques au régime
transitoire puis se stabilise.
b. Modulation de largeur d'impulsion (MLI) :
Pour générer les impulsions de commande MLI d'un convertisseur à N-niveaux de
tensions, N-I porteuses triangulaires sont nécessaires. Ces porteuses ont la même fréquence fc
et la même amplitude Ac. Les porteuses peuvent être horizontalement ou verticalement
décalées. Si elles le sont horizontalement, le déphasage entre deux signaux consécutifs est
donné par 2/(N-1). Et si elles sont décalées verticalement, les signaux N -1 triangulaires
peuvent être en phase ou non et occupent une bande continue avec le même décalage vertical.
Ils sont ensuite comparés au signal de référence d'amplitude Ar et de fréquence fr. Chaque
comparaison donne l si une porteuse est supérieure ou égale à la référence, et 0 dans le cas
contraire. A la sortie du modulateur, la somme des résultats issus des comparaisons est ensuite
décodée, et donne la valeur correspondant à chaque niveau de tension, [23].
Pour un convertisseur de N niveaux, l'indice de modulation en amplitude m a, et
l'indice de modulation en fréquence mf sont définies comme suit:
𝐴𝑟
𝑚𝑎 = (2 − 12)
(𝑁 − 1)𝐴𝑐
𝑓𝑐
𝑚𝑓 = (2 − 13)
𝑓𝑟
 Résultats de simulation :
Les figures (2-34), (2-36) et (2-38) présente la tension simple Vao du bras de
l'onduleur lié au point milieu O, et la tension composée Vab entre deux phases de l'onduleur,
et les tensions de phase Van, Vbn et Vcn, et les courant Ian, Ibn et Icn illustrés dans la figure
(2.40).
Dans ce cas, on utilise la technique MLI à deux porteuses figure (2-33), avec un
couple de charge Cr =5 N.m.
Le schéma bloc de la machine asynchrone est présenté par la figure (2-32).

__________________________________________________________________________
31
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

Figure (2-32) : schéma block d'un onduleur cascade en pont en H à trois niveaux triphasés.
Vref1, Vref2, Vref3, Vp1, Vp2

1.5 t
Vref1
1
Vref2
0.5 Vref3
Vp1
0 Vp2
-0.5

-1

-1.5
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0.025 0.03 0.035 0.04
Temps (s)

Figure (2-33) : Principe de la MLI à deux porteuses pour un onduleur à trois niveaux.
200
Tension Vao(V)

FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal


100 100
Tension Vao(V)

0 50

0
-100
-50
-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
-100
Temps (s) 0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05
200 Temps (s)
Tension Vbo(V)

100
Fundamental (50Hz) = 83.2 , THD= 72.67%
100
0

-100
Amplitude (% of Fundamental)

80
-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s) 60
200
Tension Vco(V)

100 40

0
20
-100

-200 0
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0 5 10 15 20
Ordre harmonique
Temps (s)

Figure (2-34) : Tensions simples Vao, Figure (2-35) : Spectre harmonique de


Vbo, et Vco à la sortie de l'onduleur. la Tension simple Vao.
__________________________________________________________________________
32
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

400 FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal

Tension Vab(A)
200
200

Tension Vab(V)
100
0
0
-200
-100
-400
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 -200
Temps (s) 0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05
Temps (s)
400
Tension Vbc(V)

200 Fundamental (50Hz) = 144.7 , THD= 41.28%


120
0

Amplitude (% of Fundamental)
-200 100

-400
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 80
Temps (s)
400 60
Tension Vca(V)

200
40
0

-200 20

-400
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0
0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique

Figure (2-36) : Tensions composées Vab, Figure (2-37) : Spectre harmonique de


Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur. la Tension composée Vab.

200
Tension Van(V)

FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal


100
100
Tension Van(V)

0 50

-100 0
-50
-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 -100
Temps (s)
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05
200 Temps (s)
Tension Vbn(V)

100
Fundamental (50Hz) = 83.29 , THD= 41.20%
0 100

-100
Amplitude (% of Fundamental)

80
-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s)
60
200
Tension Vcn(V)

100
40
0

-100 20

-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
0
Temps (s) 0 5 10 15 20
Ordre harmonique

Figure (2-38) : Tensions de phases Van, Figure (2-39) : Spectre harmonique de


Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur. la Tension simple Van.

__________________________________________________________________________
33
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal


20
Courant Ian(A)

Courant Ian(A)
10 5

0 0

-10 -5

-20
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 1.54 1.55 1.56 1.57 1.58 1.59
Temps (s) Temps (s)
20
Courant Ibn(A)

10 Fundamental (50Hz) = 9.409 , THD= 2.82%


100
0

Amplitude (% of Fundamental)
-10 80

-20
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
60
Temps (s)
20
Courant Icn(A)

40
10

0
20
-10

-20 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique

Figure (2-40) : Courant de phase Ian, Figure (2-41) : Spectre harmonique du


Ibn et Icn. courant de phase Ian.

15 200

150
10
Vitesse Wr(rad/s)
Couple Ce(N.m)

100
5
50

0
0

-5 -50
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
Temps (s) Temps (s)

Figure (2-42) : le couple Ce à vide. Figure (2-43) : la vitesse Wr à vide.

15 200

150
Vitesse Wr(rad/s)

10
Couple Ce(N.m)

100
5
50

0
0

-5 -50
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
Temps (s) Temps (s)

Figure (2-44) : le couple Ce en charge. Figure (2-45) : la vitesse Wr en charge.


__________________________________________________________________________
34
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

 Interprétation des résultats :


La forme d'onde en escalier des tensions simples et composées, ainsi que la forme du
courant Ian, ce qui est traduit par les résultats obtenus du THD, son spectre harmonique est
plus petite THD= 2.82% par rapport a celui de l'onduleur a trois niveaux en pleine onde
THD= 9.54%.
Outre, on remarque que le couple oscille autour de sa référence (nulle) pour la vitesse
se stabilise à 156 rad/s, puis se baisse lors de l'application du couple résistant a t = 1s
néanmoins, pour le courant, un fort appel des courants statoriques au régime transitoire puis
se stabilise avec une forme sinusoïdale possède des oscillations mince que le cas précédent.
2.5.2. Onduleur à cinq niveaux de type Cascade en pont en H :
a. Structure :
La structure d'un convertisseur multiniveaux basée sur la mise en série d'onduleurs
monophasés (ou pont en H, ou cellule partielle) est montrée sur la figure (2-46).

Figure (2-46) : Schéma d'un onduleur cascade en pont en H à 5 niveaux.

b. Principe de fonctionnement :
Le principe de fonctionnement du convertisseur cascade en pont en H à cinq niveaux
de tension, sera illustré par sa structure monophasée, figure (2-47).
La structure d'un bras d'onduleur cinq niveaux de type cascade en pont en H est
l'association en cascade de deux onduleurs classiques monophasés en pont complet. De telle
sorte que la tension à la sortie de l'onduleur obtenue est la somme des tensions de sortie des
deux onduleurs classiques.

__________________________________________________________________________
35
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

Comme pour le cas NPC, nous avons les cinq séquences de fonctionnements
suivantes pour le convertisseur cascade en pont en H à cinq niveaux de tensions:
 Séquence 1: K1, K4, K5, et K8 sont passants et K2, K3, K6, et K7 sont bloqués
Dans ce cas le premier pont monophasé (celui du haut) donne une tension de sortie E
et second pont monophasé (celui du bas) donne également E comme tension de sortie. D'où la
tension de sortie du convertisseur en cascadé H à cinq niveaux de tensions : Vao =E+E=2E
 Séquence 2: K1, K4, K5 et K6 sont passants et K2, K3, K7 et K8 sont bloqués,
On a toujours E à la sortie du premier pont, mais cette fois ci 0 à la sortie du second
pont. D'où la tension Vao = E
 Séquence 3: K2, K4, K7 et K8 sont passants et K5, K6, K1 et K2, sont bloqués,
On a alors 0 comme tension de sortie dans les deux ponts monophasés montés en
cascade. Et la tension de sortie du pont en H obtenue vaut: Vao = 0
 Séquence 4: K2, K3, K6 et K7 sont passants et K1, K4, K5 et K7 sont bloqués,
Dans ce cas, la tension de sortie est : Vao = -E
 Séquence 5: K2, K4, K5 et K6 sont passants et K1, K4, K7 et K8, sont bloqués,
On a alors la tension de sortie Vao = -E - E = -2E
Remarque: Les tensions bloquées par les différents interrupteurs au cours des
séquences de fonctionnement valent toutes :
VK1 =E ; i=1.. .. 8, [24].

Figure (2-47) : Pont en H 5 niveaux : Principe et exemples de mécanisme de commutation


a)- Génération de Vao = + E, b)- Génération de Vao = 0, c)- Génération de Vao = -2E.

__________________________________________________________________________
36
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

Les cinq états ou séquences de commutation possibles sont résumés au tableau (2-3).

Tableau (2-3) : États possibles de l'onduleur cascade à 5 niveaux.


K1 K2 K3 K4 K5 K6 K7 K8 Vao
1 0 0 1 1 0 0 1 2E
1 0 0 1 0 1 0 1 E
0 1 0 1 0 1 0 1 0
0 1 1 0 0 1 0 1 -E
0 1 1 0 0 1 1 0 -2E

2.5.2.1. Onduleur monophasé à cinq niveaux:


a. La stratégie de commande en pleine onde :
La commande plein onde pour l'onduleur cinq niveaux est une extension de la
commande à deux et à trois niveaux.
Pendant une période du fonctionnement de l'onduleur triphasé à cinq niveaux à
structure en pont en H.

Figure (2-48) : Schéma bloc d'un onduleur cascade en pont en H à cinq niveaux.

 Résultat de simulation :
La figure (2-49) présente la séquence de commande des interrupteurs (K1, K2,…,
K8) d'un onduleur à cinq niveaux en pont en H pour une même période (2.10-2s), et avec une
tension d'entrée est toujours E=100V et l'angle de décalage α1=15°et α2=30°.

__________________________________________________________________________
37
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

1 1
K1

K5
0.5 0.5
0 0
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0 0.005 0.01 0.015 0.02
1 1
K2

K6
0.5 0.5
0 0
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0 0.005 0.01 0.015 0.02
1 1
K3

K7
0.5 0.5
0 0
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0 0.005 0.01 0.015 0.02
Selected signal: 3 cycles. FFT window (in red): 3 cycles
1 1 200
K4

K8
0.5 0.5

Tension Vs(V)
0 0 100
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0 0 0.005 0.01 0.015 0.02
onduleur à cinq niveaux (K1…..K8).
Figure (2-49): Séquence de commande d'un -100
-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s)
250

200 Fundamental (50Hz) = 233.2 , THD= 20.41%


100
150

100 Amplitude (% of Fundamental) 80


Tension Vs(V)

50
60
0

-50
40
-100
FFT window: 3 of 5 cycles of selected signal
-150 20

-200 10

-250 0
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0 0 5 10 15 20
Ordre harmonique
Temps (s)
-10
Figure (2-50) : la tension de sortie. Figure (2-51) : Spectre harmonique de la tension.
0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09
Time (s)

20
Fundamental (50Hz) = 14.52 , THD= 5.84%
100
15
Amplitude (% of Fundamental)

10 80

5
Courant Is(A)

60
0

-5 40

-10
20
-15

-20 0
0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09 0.1 0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique

Figure (2-52) : le courant de sortie. Figure (2-53) : Spectre harmonique du courant.

 Interprétations des résultats :


La figure (2-51) montre bien les cinq niveaux de tension. On remarque aussi que la
valeur de la tension de sortie de l'onduleur est devenue double que la valeur de la source
__________________________________________________________________________
38
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

d'alimentation ( Vs = 2E) ce qui explique la possibilité d'augmenter la tension à nE avec cette


structure pour les grande puissances.
b. La stratégie de Modulation de largeur d'impulsion (MLI) :
La logique de commande est consiste à comparer la modulante à 4 porteuses
triangulaires, les signaux 1 et 2 permettent respectivement de générer les niveaux +Eet +2E.
Par symétrie, les niveaux –E et –2E sont créés respectivement par les porteuses 3et 4.

Figure (2-54) : Schéma bloc d'un onduleur cascade en pont en H à cinq niveaux.
1.5 t
Vref
Vref, Vp1, Vp2, Vp3, Vp4

1 Vp1
Vp2
0.5 Vp3
Vp4
0

-0.5

-1

-1.5
0 0.002 0.004 0.006 0.008 0.01 0.012 0.014 0.016 0.018 0.02
Temps (s)

Figure (2-55): Principe de la MLI à quatre porteuses pour un onduleur à cinq niveaux.
 Résultats de simulation :
De même, le nombre de porteuses est ; N – 1 = 4 porteuses, comme le montre à la
figure (2-55).

__________________________________________________________________________
39
100

Tension Vs(
0

-100
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique
-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s)

250
Fundamental (50Hz) = 166.5 , THD= 36.76%
100
200

150

Amplitude (% of Fundamental)
80
100
Tension Vs(V)

50
60
0

-50
40
-100 Selected signal: 5 cycles. FFT window (in red): 3 cycles

-150 10
20
-200 5

-250 0 0
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0 5 10 15 20
Temps (s) -5 Ordre harmonique

-10
Figure (2-56) : la tension de sortie. Figure 0(2-57)
0.02 : 0.04
Spectre
0.06 harmonique
0.08 0.1 de la tension.
Time (s)

15
Fundamental (50Hz) = 10.37 , THD= 1.98%
100
10

Amplitude (% of Fundamental)
80
5
Courant Is(A)

60
0

40
-5

-10 20

-15
0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09 0.1
0
0 5 10 15 20
Temps (s)
Ordre harmonique

Figure (2-58) : le courant de sortie. Figure (2-59) : Spectre harmonique du courant.

 Interprétation des résultats :


La figure (2-56) illustre les états des interrupteurs de puissance pour les niveaux 0,
+E et +2E de la tension de sortie
2.5.2.2. Conduite de la MAS alimentée par un onduleur de type en pont à cinq niveaux:
a. La stratégie de commande en pleine onde :
La même chose pour l'onduleur a cinq niveaux.
Le schéma bloc de la machine asynchrone est présenté par la figure (2-27):

__________________________________________________________________________
40
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

Figure (2-60) : schéma block d'un onduleur cascade en pont en H à cinq niveaux triphasés.

 Résultats de simulation :
La tension simple Vao du bras de l'onduleur lié au point milieu O et la tension
composée Vab entre deux phases de l'onduleur à cinq niveaux sont présentés respectivement
par Les figures (2-61), (2-63) , la figure (2-65) montre les tensions de phases Van, Vbn , Vcn,
les courant Ian, Ibn et Icn illustrés dans la figure (2.67).

400
Tension Vao()

FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal


200 200
Tension Vao(V)

0 100

-200 0

-400 -100
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s) -200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05

400
Temps (s)
Tension Vbo()

200
Fundamental (50Hz) = 233.2 , THD= 20.42%
100
0
Amplitude (% of Fundamental)

-200
80
-400
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s) 60
400
Tension Vco(V)

200 40

0
20
-200

-400
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0
0 5 10 15 20
Temps (s) Harmonic order

Figure (2-61) : Tensions simples Vao, Figure (2-62) : Spectre harmonique de


Vbo,et Vco à la sortie de l'onduleur. la Tension simple Vao.

__________________________________________________________________________
41
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

500 FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal

Tension Vab(V)

Tension Vab(V)
200
0
0

-200
-500
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 -400
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05
Temps (s)
Temps (s)
500
Tension Vbc(v)

Fundamental (50Hz) = 403.7 , THD= 14.58%


100
0

Amplitude (% of Fundamental)
80

-500
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s) 60

500
Tension Vca(V)

40

0
20

-500 0
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0 5 10 15 20
Ordre harmonique
Temps (s)

Figure (2-63) : Tensions composées Vab, Figure (2-64) : Spectre harmonique de


Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur. la Tension composée Vab.

FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal


400
200
Tension Van()

Tension Van(V)

200
100
0 0

-200 -100

-400 -200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05
Temps (s) Temps (s)
400
Tension Vbn(V)

200 Fundamental (50Hz) = 229.3 , THD= 14.23%


100
0
Amplitude (% of Fundamental)

-200 80

-400
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
60
Temps (s)
400
Tension Vcn(V)

40
200

0
20
-200

-400 0
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0 5 10 15 20
Ordre harmonique
Temps (s)
Figure (2-65) : Tensions de phases Van, Figure (2-66) : Spectre harmonique de
Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur. la Tension simple Van.

__________________________________________________________________________
42
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

50

Courant Ian(A)
FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal
4

Courant Ian(A)
2
0
0
-2

-50 -4
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 -6
Temps (s)
1.54 1.55 1.56 1.57 1.58 1.59
50
Temps (s)
Courant Ibn(A)

Fundamental (50Hz) = 3.715 , THD= 38.32%


0 100

Amplitude (% of Fundamental)
80
-50
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
Temps (s)
60
50
Courant Icn(A)

40
0

20

-50
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
0
Temps (s) 0 5 10 15 20
Ordre harmonique

Figure (2-67) : Courant de phase Ian, Figure (2-68) : Spectre harmonique


Ibn et Icn. du courant de phase Ian.

80 200

60
Vitesse Wr(rad/s)

150
Couple Ce(N.m)

40
100
20

50
0

-20 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
Temps (s) Temps (s)

Figure (2-69) : le couple Ce à vide. Figure (2-70) : la vitesse Wr à vide.

80 200

60
150
Vitesse Wr(rad/s)
Couple Ce(N.m)

40
100
20

50
0

-20 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
Temps (s) Temps (s)

Figure (2-71) : le couple Ce en charge. Figure (2-72) : la vitesse Wr en charge.


__________________________________________________________________________
43
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

 Interprétation des résultats :


Notre choix des angles de commande offre un degré de liberté plus élevé, ce qui est
traduit par la forme d'onde en escalier des tensions simples et composées, et une amélioration
remarquable de la forme d'onde du courant, et pour le courant statorique une nette
amélioration apparu et montre bien que si le nombre de niveaux de l'onduleur augmente la
forme de courant devient plus proche de la sinusoïde.
b. La stratégie de Modulation de largeur d'impulsion (MLI) :
La même chose pour l'onduleur a cinq niveaux.
Le schéma bloc de la machine asynchrone est présenté par la figure (2-73).
 Résultats de simulation :
La tension simple Vao du bras de l'onduleur lié au point milieu O et la tension
composée Vab entre deux phases de l'onduleur à cinq niveaux sont présentés respectivement
par Les figures (2-75), (2-77), la figure (2-79) montre les tensions de phases Van, Vbn et Vcn,
et les courant Ian, Ibn et Icn illustrés dans la figure (2.81).

Figure (2-73) : schéma block d'un onduleur cascade en pont en H à cinq niveaux triphasés.

1.5 t
Vref1, Vref2, Vref3,Vp1, Vp2, Vp3, Vp4

Vref1
1 Vref2
Vref3
0.5 Vp1
Vp2
0 Vp3
Vp4
-0.5

-1

-1.5
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0.025 0.03 0.035 0.04
Temps (s)

Figure (2-74) : Principe de la MLI à quatre porteuses pour un onduleur à cinq niveaux.
__________________________________________________________________________
44
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

200

TEnsion Vao(V)
FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal
100

Tension Vao(V)
0 100

-100 0

-100
-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
-200
Temps (s) 0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05
Temps (s)
200
Tenssion Vbo(V)

100 Fundamental (50Hz) = 166.4 , THD= 36.78%


100
0

Amplitude (% of Fundamental)
-100 80

-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 60
Temps (s)
200
40
Tension Vco(V)

100

0 20

-100
0
-200 0 5 10 15 20
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 Ordre harmonique
Temps (s)
Figure (2-75) : Tensions simples Vao, Figure (2-76) : Spectre harmonique de
Vbo, et Vco à la sortie de l'onduleur. la Tension simple Vao.

FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal


400
Tension Vab(V)

Tension Vab(V)

200
200

0 0

-200
-200
-400
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05
Temps (s) Temps (s)
400
Tension Vbc(V)

Fundamental (50Hz) = 288.5 , THD= 20.09%


200 100

0
Amplitude (% of Fundamental)

-200 80

-400
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 60
Temps (s)
400
40
Tension Vca(V)

200

0 20

-200
0
-400 0 5 10 15 20
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 Ordre harmonique
Temps (s)
Figure (2-77) : Tensions composées Vab, Figure (2-78) : Spectre harmonique de
Vbc, et Vca à la sortie de l'onduleur. la Tension composée Vab.

__________________________________________________________________________
45
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

200 FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal


Tension Van(V)

Tension Van(V)
100
100
0
0
-100
-100
-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05
Temps (s)
Temps (s)
200
Tension Vbn(V)

100 Fundamental (50Hz) = 166.6 , THD= 20.03%


100
0

Amplitude (% of Fundamental)
-100 80

-200
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06
Temps (s) 60

200
Tension Vcn(V)

40
100

0
20
-100

-200 0
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique

Figure (2-79) : Tensions de phases Van, Figure (2-80) : Spectre harmonique de


Vbn, et Vcn à la sortie de l'onduleur. la Tension simple Van.

50 FFT window: 3 of 80 cycles of selected signal


5
Courant Ian(A)

Courant Ian(A)

0
0

-50
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 -5
1.54 1.55 1.56 1.57 1.58 1.59
Temps (s)
Time (s)
50
Courant Ibn(A)

Fundamental (50Hz) = 4.762 , THD= 6.83%


100
0
Amplitude (% of Fundamental)

80
-50
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
Temps (s) 60

50
Courant Icn(A)

40

0
20

-50
0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique

Fiigure (2-81) : Courant de phase Ian, Figure (2-82) : Spectre harmonique


Ibn et Icn. du courant de phase Ian.

__________________________________________________________________________
46
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

50 200

40
150

Vitesse Wr(rad/s)
Couple Ce(N.m)
30
100
20
50
10

0
0

-10 -50
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
Temps (s) Temps (s)
Figure (2-83) : le couple Ce à vide. Figure (2-84) : la vitesse Wr àvide.
50 200

40
150

Vitesse Wr(rad/s)
Couple Ce(N.m)

30
100
20
50
10

0
0

-10 -50
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4 1.6
Temps (s) Temps (s)
Figure (2-85) : le couple Ce en charge. Figure (2-86) : la vitesse Wr en charge.

 Interprétation des résultats :


De ce qui est précédemment discuté, on utilise quatre porteuses identiques, les
resultats obtenues, nous ont décrit la netteté de la forme d’onde du courant qui est très proche
à la sinusoïdale avec des éraflures légères.
Quant aux caractéristiques de la machine, On remarque que le couple oscille toujours
autour de sa référence (nulle), et pour la vitesse se stabilise à la valeur de 156 rad/s, puis elle
va se diminue a l'instant de l’application du couple de charge Cr = 5N.m.
2.6. Comparaison des résultats de simulation des onduleurs étudiés :
Les tableaux (2-4) et (2-5) montre bien et donne une idée générale sur la qualité de
forme d'onde réelle avec sa composante fondamentale. Le facteur de distorsion [THD (%)]
montre bien l'avantage du niveau. On remarque aussi que l'augmentation du niveau de
l'onduleur permet d'améliorer le signal de sortie de l'onduleur, [26].

__________________________________________________________________________
47
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

a. Onduleur monophasée:
Tableau (2-4) : Facteurs de distorsion de chaque type d'onduleur.
Plein ond
Niveau de l'onduleur 3 niveaux 5 niveaux
THD (%) Tension de Courant de Tension de Courant de
Sortie Sortie Sortie Sortie
31.90 10.31 20.41 5.84
MLI (sinus-triangle)
Niveau de l'onduleur 3 niveaux 5 niveaux
THD (%) Tension de Courant de Tension de Courant de
Sortie Sortie Sortie Sortie
72.66 3.76 36.76 1.96

b. Onduleur triphasée:
Tableau (2-5) : Facteurs de distorsion de chaque type d'onduleur.
Plein ond
Niveau de l'onduleur 3 niveaux 5 niveaux
THD (%) Tension Tension Tension Courant Tension Tension Tension Courant
simple composée de de phase simple composée de de phase
Vao Vab phases Ian Vao Vab phases Ian
Van Van

31.91 16.89 16.86 9.54 20.42 14.58 14.23 38.32


MLI (sinus-triangle)
Niveau de l'onduleur 3 niveaux 5 niveaux
THD (%) Tension Tension Tension Courant Tension Tension Tension Courant
simple composée de de simple composée de de phase
Vao Vab phases phase Vao Vab phases Ian
Van Ian Van

72.67 41.28 41.20 2.82 36.78 20.09 20.03 6.83

Lorsque le nombre de niveaux augmente le THD est diminue, ainsi que les résultats
obtenus du THD, son spectre harmonique en MLI (sinus-triangle) est plus grand par rapport a
celui de l'onduleur en pleine onde.

2.7. Conclusion :
Dans ce chapitre, on a présenté les études théoriques des deux catégories : Onduleurs
multiniveaux en série des ponts complet (trois niveaux, cinq niveaux), Enfin, la simulation
__________________________________________________________________________
48
Chapitre deux Onduleur multiniveaux en pont en H symétrique

des types étudiés a démontré : Si on augmente le niveau de l'onduleur, la forme de la tension


de sortie Vs et du courant s'améliorent tandis que l'amplitude des harmoniques indésirables
s'abaisse. Donc, on conclut que l'emploi d'un onduleur à un niveau aussi élevé est le meilleur
choix.
Ce chapitre présent une étude comparative de structures d'onduleurs multiniveaux à
potentiels distribués cascade en pont en H. Dans la première partie, nous faisons une analyse
théorique des convertisseurs cascade en pont en H de niveaux trois et cinq. Ensuite nous
présentons les méthodes de commande permettant de générer les impulsions de commande à
modulation de largeur d'impulsions (MLI) pour les convertisseurs multiniveaux.
Ainsi, pour nos simulations, la méthode MLI choisie est celle à phase décalée. Elle
est aussi simple à réaliser que les autres techniques, et présenter aussi un meilleur THD et
c'est pour toutes les valeurs de l'indice de modulation.
Les onduleurs multiniveaux symétriques ne sont plus efficaces, Ce qui impose l'idée
des onduleurs multiniveaux asymétriques, qui sera l'objet du prochain chapitre.

__________________________________________________________________________
49
Chapitre trois Onduleur multiniveaux en pont en H asymétrique

3.1. Introduction :
Plusieurs investigations ont été publiées sur les différentes topologies de
convertisseurs multi-niveaux. De toutes ces topologies, celle qui est basée sur la mise de k
onduleurs partiels (cellules à ponts complets) en série sur chaque phase présente deux grandes
particularités: la simplicité de configuration, quel que soit le nombre de niveaux de la tension
désirée à la sortie du convertisseur, et l'existence de modules d'onduleurs standards sur le
marché. Cependant, elle nécessite des sources d'alimentation galvaniquement séparées les
unes des autres, ce qui limite encore son expansion industrielle.
Ce chapitre sera consacre a l'étude d'un onduleur hybride dans le but d'obtenir une
topologie simplement commandable à un cout non exorbitant et un bon rendement, [27].
3.2. Onduleurs multiniveaux asymétriques:
Ce type de structure est aussi appelé à juste titre « onduleur hybride ». Dans cette
topologie dérivée de la précédente, le principe de mise en série de cellules de conversion est
généralisé. Par degré d'hybridation croissant, on distingue trois types d'associations :
- la mise en série de pont en H alimentés avec des tensions de différentes valeurs,
[28];
- la mise en série d'onduleurs de topologies différentes (par exemple un onduleur
NPC triphasé combiné avec des ponts en H monophasés, [29]);
- la mise en série de cellules de conversion de topologie et de nature différentes
(par exemple pont en H et amplificateur linéaire]).
Comme pour la mise en série de pont en H, la seule contrainte porte sur les
alimentations des cellules qui doivent être isolées les unes des autres.
Le concept peut être attribué à O.M. Mueller et J.N. Park qui ont publié le principe
dans un article paru en 1994, [30]. Cet article portant sur une application assez pointue
résume bien ce que l'on peut attendre de ce type de structure. Le cahier des charges était
d'obtenir un convertisseur avec une tension de service, une rapidité, un rendement et une
résolution élevés dans une application de résonance magnétique.
Le concepteur de cette solution assez astucieuse l'a dénommée amplificateur quasi-
linéaire. Les convertisseurs associés sont :
- une cellule onduleur de tension élevée;
- une cellule onduleur de tension trois fois plus faible;
- une cellule amplificateur linéaire avec une tension six fois plus faible.

_________________________________________________________________________
50
Chapitre trois Onduleur multiniveaux en pont en H asymétrique

Cette structure est illustrée à la figure (3-1). Les deux premières cellules de ce
convertisseur permettent de générer 9 niveaux distincts. La dernière cellule permet de corriger
l'erreur et d'obtenir une tension quasi-continue, c'est à dire une réponse quasi-linéaire entre la
tension la plus basse et la plus haute. Par rapport à une solution avec amplificateur seul, les
pertes sont fortement réduites, puisque l'amplificateur linéaire ne fait que corriger l'erreur qui
n'est de l'ordre que d'une fraction de la tension d'alimentation. Cette structure possède toutes
les caractéristiques d'un onduleur multiniveau asymétrique et en résume bien l'essence : des
convertisseurs spécialisés sont combinés de sorte que chacun remplit le rôle pour lequel il est
le mieux adapté. Le concept est simple, sa mise en œuvre est nettement plus complexe,
notamment pour que chacun des convertisseurs travaille de manière optimale.

Figure (3-1) : Schéma de l'amplificateur quasi-linéaire proposé par Müller.

3.2.1. Alimentation des onduleurs multiniveaux asymétriques :


Tout comme pour les onduleurs multiniveaux symétriques, la principale difficulté
des onduleurs multiniveaux asymétriques réside dans la réalisation d'une alimentation
performante, les alimentations des cellules devant être isolées les unes des autres. Le
problème est même plus délicat, car il peut y avoir une circulation de puissance entre les
cellules.
3.2.2. Variantes d'onduleurs multiniveaux asymétriques :
Pour réduire le nombre d'alimentations nécessaires, dans le cadre d'applications de
type alimentation de moteur, K.A. Corzine propose d'utiliser un moteur dont les bornes des
phases sont accessibles, [30]. De cette manière, si les bobinages des phases ne sont pas reliés
entre eux, par exemple par un couplage étoile, il est possible d'alimenter le moteur avec deux
onduleurs triphasés connectés chacun d'un côté des enroulements, comme illustré à la figure
_________________________________________________________________________
51
Chapitre trois Onduleur multiniveaux en pont en H asymétrique

(3-2). Les deux convertisseurs fournissent chacun une part de la tension du moteur. Ce type
de connexion permet de limiter le nombre d'alimentations isolées à deux, alors que la mise en
série de cellules en sortie d'un convertisseur triphasé en nécessite 4. Cela ne change pas la
puissance moyenne fournie à la charge, mais cela permet de limiter un peu la circulation de
puissance entre les alimentations des différentes phases. De manière tout à fait similaire à ce
qui est fait dans cette étude, X. Kou constate qu'il est possible d'utiliser un rapport 4 entre les
tensions d'alimentation de ces deux onduleurs triphasés, [31].

Figure (3-2) : Schéma de la structure asymétrique proposée par K.A. Corzine. X. Kou propose
d'utiliser Ue,2 = 4Ue,1.

3.3. Terminologie des convertisseurs multiniveaux :


L'approche terminologique que nous proposons dans cette section facilite et rend
uniforme le design des convertisseurs multiniveaux :
3.3.1. Concept de dissymétrie totale :
Nous entendrons par "coefficient de dissymétrie totale". λj, le rapport entre la tension
contenue Udj aux bornes d'un onduleur partiel de rang j (j=1…k) sur une phase, et la tension
totale Ue que peut délivrer le convertisseur.
𝑈𝑒
𝜆𝑗 = , ∀𝑗 = 1. . 𝑘 (3 − 1)
𝑈𝑑𝑗
𝑘

𝑈𝑒 = 2 ∙ ∑ 𝑈𝑑𝑗 (3 − 2)
𝑗=1

3.3.2. Concept de dissymétrie partielle :


Le concept de dissymétrie partielle caractérise le rapport entre les tensions qui
alimentent deux onduleurs partiel de rang consécutifs. Nous notons δih le "coefficient de
dissymétrie partielle" entre les convertisseurs de rang j=h-1 et j=h.
𝑈𝑑ℎ
𝛿ℎ = , ∀ℎ = 2. . 𝑘 (3 − 3)
𝑈𝑑(ℎ−1)
3.3.3. Convertisseurs multiniveaux symétrique :
Jusqu'à présent, la plupart des investigations publiées sur la topologie de
convertisseurs multi-niveaux de type cascade considèrent des coefficients identique, tels que:
_________________________________________________________________________
52
Chapitre trois Onduleur multiniveaux en pont en H asymétrique

λ1 = λ2 = ⋯ = λ𝑘 = 𝑛 − 1 (3 − 4)
δ2 = δ3 = ⋯ = δ𝑘 = 1 (3 − 5)
Les équations (3-4) et (3-5) caractérisent un convertisseur multiniveaux symétriques.
3.3.4. Convertisseurs multiniveaux asymétrique :
Des lors que l'un au moins des coefficients λj est différent des autres, alors le
convertisseur est considéré comme étant asymétrique. Dans ce cas, un au moins des
coefficients δh est différent de 1, ainsi la topologie hybride proposée par M.D.Manjrekar et
T.A Lipo, correspond à un convertisseur multiniveaux asymétrique.
3.3.5. Convertisseurs multiniveaux à pas uniforme :
A la figure (3-3), nous avons représenté la forme de la tension généralement
obtenue à la sortie d'un convertisseur multiniveaux quelconque si correspond à la différence
de potentiel entre la phase i (i = 1...3) et le point neutre du convertisseur.
Les valeurs (Usi)1, (Usi)2, …(Usi)n. correspondent aux niveaux possibles de Usi. Le
convertisseur est dit à pas uniforme ou régulier si la différence entre deux niveaux consécutifs
est constante. Autrement dit :
(𝑈𝑠𝑖 )1 − (𝑈𝑠𝑖 )2 = ⋯ = (𝑈𝑠𝑖 )𝑛−1 − (𝑈𝑠𝑖 )𝑛 (3 − 6)
Dans ce cas, les coefficients de dissymétrie totale peuvent se mettre sous la forme de
fractions irréductibles, comme le montre la relation (3-7) :
𝑁𝑗
λ𝑗 = , 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑁𝑗 , 𝐷𝑗 ∈ 𝑁 ∗ (3 − 7)
𝐷𝑗
Si on suppose que les onduleurs partiels sont arrangés de façon que 𝑈𝑑ℎ ≥ 𝑈𝑑(ℎ−1)1 ,
alors les coefficients de dissymétrie partielle sont des entiers naturels non nul.
𝛿ℎ ∈ 𝑁 ∗ , ∀ ℎ = 2. . 𝑘 (3 − 8)
Dans le cas contraire, le convertisseur est dit à pas irrégulier ou à pas non uniforme,
[32].

Figure (3-3) : Exemple de tension de phase multiniveaux.


_________________________________________________________________________
53
Chapitre trois Onduleur multiniveaux en pont en H asymétrique

3.4. Les onduleurs multiniveaux hybrides :


L'onduleur multiniveau triphasé hybride est spécialement dédié grâce à la mise en
série ou en parallèle d'onduleurs de base. Les modèles hybrides peuvent être générés. à
l'entraînement des moteurs synchrones et asynchrones de grande puissance à tension
moyenne. La combinaison réelle de différentes topologies est basée sur les méthodes de la
théorie des graphes. Les topologies hybrides permettent d'améliorer la qualité de puissance et
l'augmentation de nombre de niveau de la tension en utilisant moins de sources de tension
continue à l'entrée et moins de commutations.
Trois types d'hybridation sont développés dans l'industrie :
 Hybridation en pont, généralement entre onduleurs de même nature (Figure
(3-4)) ;
 Hybridation en cascade, les topologies fournissent un effet multiplicateur du
nombre de niveaux selon le modèle de structuration (Figure (3-5)) ;
 Hybridation côte-à-côte pour alimenter deux charges (Figure (3-6)), [1].

Figure (3-4) : Hybridation en pont de 2 onduleurs multiniveaux.

Figure (3-5) : Hybridation en cascade d'onduleurs multiniveaux.

Figure (3-6) : Hybridation côte-à-côte d'onduleurs multiniveaux.


_________________________________________________________________________
54
Chapitre trois Onduleur multiniveaux en pont en H asymétrique

3.5. Stratégie de modulation :


Dans cette section, nous rappelons brièvement le principe de deux stratégies de
modulations : la modulation par gradins ou par paliers, et la modulation hybride, qui combine
la précédente et celle basée sur la modulation à largeur d'impulsions. Le but est d'analyser
pour chacune d'entre-elles, les commutations sur chaque cellule partielle du convertisseur.
Cette analyse aboutit à l'expression analytique des tensions à la sortie de chaque cellule
partielle. Ce qui permettra une analyse précise de l'échange énergétique entre cellules. Ces
expressions seront également exploitées pour la détermination du courant dans les bus
continus, ainsi qu'une modélisation de l'effet de la tension du mode commun sur le
transformateur triphasé multi-enroulements.
3.5.1. Modulation par gradin :
Cette méthode de modulation consiste simplement à générer à la sortie du
convertisseur multi-niveau, une tension par palier non modulée. Cette tension correspond à la
valeur quantifiée de la référence sinusoïdale (image désirée du fondamental). Si le
convertisseur est à pas uniforme, alors on a E1 = E2 = ... = EK = Ud1, [23].
3.5.2. Modulation hybride :
La modulation hybride, proposée dans, [33] combine la modulation par gradins et la
modulation sinusoïdale par largeur d'impulsions. La cellule ayant la plus grande tension uk
interviendra si le signal de référence est supérieur à la somme des autres tensions continues.
Tant que cette condition n'est pas vérifiée, la tension Upk restera nulle. Et l'onduleur
suivant n’interviendra a son tour que si le signal de référence est supérieur a la somme des
autres tensions continues, et ainsi de suite. La dernière référence quant à elle est comparée à
un triangle.
Cette façon de procéder revient simplement à utiliser des comparateurs avec un seuil
de commutation en amplitude fixe en fonction de l'amplitude souhaitée pour chaque cellule
partielle. Le générateur de connexion convertit le signal désiré à la sortie du convertisseur en
impulsions de commande des interrupteurs de puissance.
Les tensions d'alimentation sont normalisées par rapport a l'amplitude maximale de
la tension d'une phase du convertisseur.
3.6. Onduleur multiniveaux monophasée:
La structure monophasée de l'onduleur multi-niveaux asymétrique est représentée sur
la figure (3-7). Pour cet onduleur, deux cellules à pont complet monophasé et deux
alimentations indépendantes sont utilisées (k=2), [19].

_________________________________________________________________________
55
Chapitre trois Onduleur multiniveaux en pont en H asymétrique

Figure (3-7): Structure monophasée d'un onduleur cascade à deux cellules.

 Résultat de simulation :
Les figures illustre les formes d'ondes des cellules partielles V11, V12, et la tension
Vs avec son spectre d'harmonique pour l'onduleur asymétrique avec Ud1 = 100V et
Ud2 = 200V, R =10 Ω et L = 40 mH.
Les fréquences des commutations admissibles ne sont pas les même pour les
différentes cellules, haut fréquence par la première cellule et bas fréquence par la deuxième
cellule.
3.6.1. Onduleur en deux ponts en H à cinq niveaux:

Figure (3-8) : Schéma block d'un onduleur multiniveaux asymétrique (5 niveaux).


150 300

100 200
Tension V12(V)
Tension V11(v)

50 100

0 0

-50 -100

-100 -200

-150 -300
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0 0.005 0.01 0.015 0.02
Temps (s) Temps (s)

Figure (3-9) : la tension V11. Figure (3-10) : la tension V12.


_________________________________________________________________________
56
100

-100
Chapitre trois Onduleur multiniveaux en pont en H asymétrique
-200
0 0.02 0.04 0.06 0.08 0.1
Time (s)

300 Fundamental (50Hz) = 173.8 , THD= 44.81%


100

200

Amplitude (% of Fundamental)
80
Tension Vs(V)

100

60
0

-100 40

Selected signal: 5 cycles. FFT window (in red): 3 cycles


-200 20
10

-300 5
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0
0 0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique
-5

Figure (3-11) : la tension Vs. Figure -10(3-12) : Spectre harmonique de la tension.


0 0.02 0.04 0.06 0.08 0.1
Time (s)

15 Fundamental (50Hz) = 10.82 , THD= 8.64%


100

10

Amplitude (% of Fundamental)
80
Courant Is(A)

60
0

-5 40

-10 20

-15
0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09 0.1 0
0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique

Figure (3-13) : Le courant Is. Figure (3-14) : Spectre harmonique du courant.

3.6.2. Onduleur en deux ponts en H à sept niveaux:

Figure (3-15) : schéma block d'un onduleur multiniveaux asymétrique (7 niveaux).

_________________________________________________________________________
57
Chapitre trois Onduleur multiniveaux en pont en H asymétrique

150 300

100 200

Tension V12(V)
Tension V11(V)
50 100

0 0

-50 -100
Selected signal: 5 cycles. FFT window (in red): 3 cycles

-100
200-200
100
-150 -300
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0 0 0.005 0.01 0.015 0.02
Temps (s) -100 Temps (s)
-200
Figure (3-16) : la tension V11. Figure (3-17) : la tension V12.
0 0.02 0.04 0.06 0.08 0.1
Time (s)

300
Fundamental (50Hz) = 229.4 , THD= 38.06%
100
200

Amplitude (% of Fundamental)
Tension Vs(V)

80
100

0 60

-100 40

-200 Selected signal: 5 cycles. FFT window (in red): 3 cycles


20

10
-300
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0
0 5 10 15 20
0 Ordre harmonique
Temps (s)
-10
Figure (3-18) : la tension Vs. Figure (3-19) : Spectre harmonique de la tension.
0 0.02 0.04 0.06 0.08 0.1
Time (s)

20 Fundamental (50Hz) = 14.29 , THD= 9.34%


100
Amplitude (% of Fundamental)

10 80
Courant Is(A)

60
0

40

-10
20

-20
0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09 0.1 0
0 5 10 15 20
Temps (s) Ordre harmonique

Figure (3-20) : Le courant Is. Figure (3-21) : Spectre harmonique du courant.

 Interprétation des résultats


On à choisir des tensions d'entrée différentes permet d'obtenir le plus grande nombre
de niveaux pour un nombre minimum de cellule. Avec deux pont on a augmente le nombre de
niveaux à 7 niveaux.

_________________________________________________________________________
58
Chapitre trois Onduleur multiniveaux en pont en H asymétrique

3.7. Comparaison entre déférentes structures de l'onduleur étudiées :


Tableau (3-1) : Facteurs de distorsion de chaque type d'onduleur.
Niveau de l'onduleur 5 niveaux 7 niveaux
THD (%) Tension de Courant de Tension de Courant de
Sortie Sortie Sortie Sortie
44.81 8.64 38.06 9.34

Le THD de la tension est diminue, et le THD de courant et augmenter.


3.8. Conclusion :
Les règles qui permettent d'obtenir un pas uniforme avec des onduleurs à cellules en
série ont été décrites. Ces onduleurs sont alimentés par des sources continues différentes, et
délivrent des tensions de sortie de qualité améliorée sans augmentation du nombre de cellules
ou du nombre d'interrupteurs (sans complexité supplémentaire de la structure d'onduleurs à
pont complets). Ce sont donc des onduleurs multi-niveaux de haute résolution et non de haute
tension.
Ce chapitre a été essentiellement consacré à l'analyse des convertisseurs
multiniveaux dont la structure est basée sur la mise en série d'onduleurs monophasés, d'un
point de vue de la charge.
L'hypothèse de base de cette étude a été de considérer que chaque cellule est
alimentée par une source de tension parfaitement continue. Contrairement aux convertisseurs
dits symétriques caractérisés par des cellules partielles alimentées par des tensions continues
de mêmes valeurs, les convertisseurs asymétriques qui font l'objet de ce travail sont constitués
de cellules partielles alimentées par des tensions continues différentes.

_________________________________________________________________________
59
Conclusion générale

Conclusion générale
Dans le cadre de notre travail, nous avons étudié les différentes stratégies de
commande de ces onduleurs et le dimensionnement d'un onduleur en pont en H à trois et à
cinq niveaux dont il était l'objet essentiel du deuxième chapitre, aussi, une conduite de la
machine où les résultats de simulation nous confirme que plus de nombre de niveaux
augmente et l'objet du troisième chapitre les onduleurs hybrides ont pour but de diminuer la
dépendance de la source par rapport au nombre de niveaux.
Depuis 20 ans à peu près peut être cette modeste étude va présenter une petite
contribution pour atteindre à un regain d'intérêt à la commande des techniques multiniveaux
et particulièrement « les onduleurs multiniveaux ». Ces techniques modernes qui représentent
un domaine important, constituent un secteur de recherche relativement récent, émendent
encore beaucoup de développement et d'optimisation du point de vue de commande.
Ce type d'onduleur présent beaucoup d'avantages, parmi les plus importants, donc on
mentionne :
- Il peut générer des tensions très proche de la sinusoïde avec une fréquence de
commutation égale à celle de la fondamentale ;
- Il réduit les tensions du mode homopolaire ;
- Il est bien adapté aux moteurs de moyennes et de grandes puissances.
Les onduleurs sont très utilisés et surtout dans l'industrie en touchant des domaines
d'application les plus variés, dans le plus connu est sans doute, celui de la variation de la
vitesse des machines ayant un courant alternatif.
Pour la commande en pleine onde nous avons pris α=15°, pour avoir un taux de
distorsion harmonique minimale qui possible. Pour cela on peut dire que l’angle α nous offre
un degré de liberté pour le choix des performances de l'onduleur.
En visualisant les résultats de simulation en utilisant le langage MATLAB pour
l’onduleur à trois et cinq niveaux, ce qui permet d'avoir un signal le plus sinusoïdale et avoir
moins d harmoniques.
L'amélioration des performances d'un système d'entraînement d'une machine
asynchrone passe par le choix d'une bonne stratégie de commande de l'onduleur
d'alimentation. En effet, elle permet de garantir une meilleure qualité du couple, d'éliminer les
harmoniques de tension et de réduire les pertes de commutation aux bornes des interrupteurs.
Ceci a l'avantage d'augmenter leur durée de vie. D'où le choix de cette stratégie dans la

_________________________________________________________________________________
60
Conclusion générale

commande d'un onduleur multi niveau asymétrique à pas uniforme alimentant une machine
asynchrone de forte puissance.
Comme perspectives, nous pouvons proposer la continuité des études suivantes :
- Recherche d'autres stratégies de commande qui permettent d'avoir une tension à la
sortie la plus sinusoïdale possible.
- Etude des performances de la conduite d'autres machines alternatives alimentées par
ce d'onduleur.
- Faire une étude approfondie des alimentations des différentes cellules de l'onduleur
multiniveaux.
- Commander l'onduleur par SVM (MLI vectorielle).

_________________________________________________________________________________
61
Annexe
Paramètres de la MAS utilisée :

_________________________________________________________________________________
62
Référence Bibliographique

Référence Bibliographique
[1] Kambiz Arab Tehrani, Conception, Synthèse et Application d'une Nouvelle
Commande Robuste par PID Fractionnaire pour Les Onduleurs Multiniveaux,
Pour obtenir le grade de Docteur de l'INPL, Université de Lorraine-Institut
National Polytechnique de Lorraine (INPL), 2010.
[2] Michel Pinard, Convertisseurs et électronique de puissance Commande,
Description Mise en oeuvre, Imprimerie CHIRAT – 42540. Saint-Just-la-
Pendue, Dépôt légal avril 2007, N° 4300, Imprimé en France.
[3] Boubacar Housseini, Prototypage Rapide A Base De Fpga D'un Algorithme
De Contrôle Avancé Pour Le Moteur A Induction, thèse UNIVERSITÉ DU
QUÉBEC. 2010.
[4] N. P. SCHIBLI, A Three-Phase Multilevel Converter for High-Power
Induction Motors, IEEE Transactions. Power Electronics, Vol.13, pp. 978-986,
September 1998.
[5] H. D. Lee and S.-K. Sul, A Common Mode Voltage Reduction in Boost
Rectifier/ Inverter System by Shifting Active Voltage Vector in a Control
Period, IEEE Trans. On Power Electronics, Vol. 15, No. 6, November 2000.
[6] M. D. MANJREKAR, P. STEIMER, T. A. LIPO, Hybrid Multilevel Power
Conversion System: A Competitive Solution for High Power Applications,
IEEE-IAS Conference, 1999.
[7] A. Nabae, I. Takahashi and H. Akagi, A New Neutral-Point-Clamped PWM
Inverter, IEEE Trans. Ind.Application, Vol. IA-17, pp. 518-523, Sep./Oct.
1981.
[8] E. Acha, V.G. Agelidis, O. Anaya-Lara et T.J.E. Miller, Power Electronic
Control in Electrical Systems", Editions NEWNES, OXFORD, Grande -
Bretagne, 2002.
[9] Xavier del toro garcia, Antoni arias, Marcel g. jayne, phil A. witting,
vicenç m. sala and Jose luis romeral, New DTC Control Scheme for
Induction Motors fed with a Three-level Inverter, Automatika, pp. 73-81,
2005.
Référence Bibliographique

[10] X. Hu and L. Zhang, A predictive direct torque control scheme for a three-
level VSI fed induction motor drive, Electrical Machines and Drives, 1999.
Ninth International Conference on, pp.334-338, Conf. Publ. No. 468, 1999.
[11] FZ ZERHOUNI M.ZEGRAR, Implémentation d'une stratégie de commande
pour onduleur Multiniveaux, Ministry of Higher Education and Scientific
Research University of BECHAR, Journal of Science Research N 5, p. 59-66,
2010.
[12] M. Marchesoni, M. Mazzucchelli, and S. Tenconi. A non conventional
power converter for plasma stabilization. PESC’88, 1 :122–129, 1988.
[13] Nikolaus Schibli. Symmetrical multilevel converters with two quadrant
DCDC feeding. PhD thesis, EPFL, 2000.
[14] P.W. Hammond. A new approach to enhance power quality for medium
voltage ac drives. IEEE Transactions on Industry Applications, 33(1) : 202–
208, january 1997.
[15] K. Merabet, Commande MLI d'un onduleur triphasé Basé sur la dispersion de
la tension triphasé, Mémoire de la Maitrise en Génie Electrique, Université du
Québec, 2011.
[16] R. Teodorescu, F. Blaabjerg, J.K. Pedersen, E. Cengelci, and P.N. Enjeti.
Multilevel inverter by cascading industrial VSI. IEEE Transactions on Power
Electronics, 49(4) :832–837, august 2002.
[17] P.K. Steimer, H. Grüning, and J. Werninger. State-of-the-art verification of
the hard driven GTO inverter development for a 100 MVA intertie,
PESC'96,(2) :1401–1407, 1994.
[18] R. Teodorescu, F. Blaabjerg, J.K. Pedersen, E. Cengelci, and P.N. Enjeti.
Multilevel inverter by cascading industrial VSI. IEEE Transactions on Power
Electronics, 49(4) : 832–837, august 2002.
[19] S. Mariethoz et A. Rufer, Dimensionnement et Commande des Onduleurs
Multi-niveaux Asymétriques, Conférence Internationale Francophone
d’Automatique, Nantes, pp. 278 – 283, 8-10 Juillet 2002.
[20] M.D.Manjerekar and T.A.Lipo, A hybrid multilevel inverter topology for
drive Applications, IEEE-APEC'98, pp.523-529,1998.
Référence Bibliographique

[21] Rachid Taleb, Abdelkader Meroufel et Patrice Wira, Commande par la


stratégie d'élimination d'harmoniques d'un onduleur multiniveau asymétrique à
structure cascade, Article de volume 49, Néréro 4. Mediamira Science
Publisher. Edition 2008.
[22] Joseph S, Martin V, Sébastien M et Alfred R. Convertisseurs multiniveaux
asymétriques pour des applications de moyenne et forte puissance, Article :
(joseph.song@epfl.ch ) Laboratoire d'Electronique Industrielle (LEI). Ecole
Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). CH-1015 Lausanne EPFL,
Suisse Edition 2000.
[23] Joseph Song Manguelle, "Convertisseurs multiniveaux asymétriques
alimentés par transformateurs multi-secondaires basse-fréquence: réactions au
réseau d 'alimentation", Thèse nº 3033 (2004), École Polytechnique Fédérale
de LAUSANNE, Suisse.
[24] Mamadou Baldé, Etude D'un Compensateur Statique Pour Eoliennes A
Vitesse Fixe A Base De Génératrice Asynchrone A Cage, thèse UNIVERSITÉ
DU QUÉBEC. 2010.
[25] Bouakaz Ouahid, Contribution A L'analyse Des Onduleurs Multiniveaux
Fonctionnement Symétrique Et Asymétrique, mémoire de magistère en
électrotechnique de l’université de Batna, 2005.
[26] Toumi Mohamed, APPLICATION DES ONDULEURS MULTI NIVEAUX
DANS LES SYSTEMES DE CHAUFFAGE PAR INDUCTION. Analyse,
Modélisation et Commande, MAGISTER En ELECTROTECHNIQUE,
Université de Batna, 2012.
[27] Y. Sahali, Etude, Modélisation et Simulation des Onduleurs de Tension Multi-
niveaux. Etat de l’Art, Mémoire de Magister, Université Djillali Liabes, Sidi
Bel-Abbès, 2004.
[28] M. Veenstra. Investigation and Control of a Hybrid Asymmetric Multi-Level
Inverter for Medium-Voltage Applications. PhD thesis, École Polytechnique
Fédérale de Lausanne, Lausanne (CH), 2003.
[29] O.M. Mueller and J.N. Park. Quasi-linear IGBT inverter topologies.
APEC’94 Conference Proceedings, 1 :253–259, February 1994.
Référence Bibliographique

[30] V.T. Somasekhar, K. Gopakumar, E.G. Shivakumar, and A. Pittet. A


multilevel voltage space phasor generation for an open-end winding induction
motor drive using a dual-inverter scheme with asymmetrical DC-link voltages.
EPE Journal, 12(3) :21–29, August 2002.
[31] X. Kou, K.A. Corzine, and M.W. Wielebski. "Over-distention operation of
cascaded multilevel inverters. IEMDC"2003, 3 :1535–1541, June 2003.
[32] Joseph Song –Manguelle, Martin Veenestra, CONVERTISSEURS
MULTINIVEAUX ASYMÉTRIQUES pour des application de moyenne et
forte puissance, Laboratoire d'électronique industrielle, ÉCOLE
POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE, EPF 2000.
[33] M. D. Manjrekar, P. K. Steimer,T. A. Lipo, Hybrid multilevel power
conversion system: a competitive solution for high-power applications, IEEE
trans. on Ind. Appl. vol.36, No 3, pp.834-841, May-June 2000.
Résumé : Ce mémoire traite les onduleurs multiniveaux asymétrique à cellule en série. Ces
onduleurs sont constitués des cellules onduleurs, connectées en série et dont les tensions
onduleurs et une condition plus restrictive permettant de minimiser les commutations qui sont
établies. Ces 2 conditions facilitent le choix des tensions d'alimentations des cellules. Pour
obtenir des résultats optimaux. Le point essentiel dans ce mémoire est l’application des
différentes techniques de commandes aux onduleurs de type en pont en H. On a appliqué la
commande en pleine onde et la MLI sinusoïdale. L'objectif étant d'une part d'obtenir un
convertisseur qui présente globalement des meilleures performances, en termes de rendement,
et d’autre part d'obtenir une résolution plus élevée avec le même nombre de cellules.

Mots clés : Onduleur Multiniveaux, Onduleur en pont en H, Onduleur Asymétrique.

‫ تحليل احتماالت إلنجاز أو تحقيق طرق توزيع الطاقة‬: ‫المحوالت المتعددة المستويات‬
‫ هذه المحوالت تتألف من خلية‬,‫ هذه المذكرة تعالج المحوالت متعددة المستويات غير المتماثلة في خلية تسلسل‬: ‫ملخص‬
.‫من المحوالت حيث تكون موصولة بسلسلة أين تكون شدة المحوالت مقيدة بحيث تسمح بتقليل المتغيرات المتحصل عليها‬
‫هذان الشرطان يسهالن في اختيار شدة تغذية الخاليا و للتحصل على النتائج المرجوة فالنقطة المهمة في المذكرة هي‬
.‫ المتعرج‬MLI ‫ لقد استخدمنا تحكم عالي الموجة أو التردد مع‬H ‫استخدام مختلف تقنيات التحكم في المحوالت ذات القنطرة‬
‫ و من جهة أخرى‬.‫و يكون الهدف هاهنا التحصل على محول يقدم بشكل واسع أفضل النتائج ذات مردود من جهة‬
.‫التحصل على تصميم عالي الجودة يتماشى مع عدد الخاليا‬
.‫ عاكس غير متماثل‬,H ‫ عاكس بقنطرة‬,‫ عاكس متعدد المستويات‬: ‫الكلمات الدالة‬

Nourishment multilevel inverter : analysis of possibilities achievement and approche of


distribution of full power

Summary : This memory deals with asymmetrical multilevel inverters. The investigated
topologies consist of series connected cells with different input voltages. Some combinations
of different input voltages have been proposed to improve the converter resolution. The
issential point of the memory is the application of different commends techniques for a type
on H of converter One of those commends was applicated whith a full wavey and bent PWM.
The objectif here is to acquire a convertise who give a performance and to acquire too a more
high resolution whith a same nember.

Key words : multilevel inverter, Cascaded H-bridge Inverter, Asymmetrical inverter.