Vous êtes sur la page 1sur 30

TP 1: ANALYSE ET SYNTHESE DES SYSTEMES

ASSEVIS LINAIRES CONTINUS

Réalisé par : Encadré par :

HAMDI Fatima Pr : A. BALLOUK


ZOUHAIR Hamza
ANNEE UNIVERSITAIRE :2018-2019
Les Cellules Photovoltaïques

Chapitre I
L’énergie photovoltaïque et
les cellules solaires

1 TP : Cellules Photovoltaïques Page


Les Cellules Photovoltaïques

I. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT
Une cellule photovoltaïque est assimilable à une diode photosensible, son fonctionnement
est base sur les propriétés des matériaux semi-conducteur.

La cellule photovoltaïque permet la conversion directe de l’énergie lumineuse en énergie


électrique. Son principe de fonctionnement repose sur l’effet photovoltaïque : les photons
qui percutent une cellule PV crée un déplacement d’électron (courant)

En effet, une cellule est constituée de deux couches mince d’un semi-conducteur. Ces deux
couches sont dopées différemment :

 Pour la couche N, apport d’électrons périphériques


 Pour la couche P, déficit d’électrons.

Ces deux couches présentent ainsi une différence de potentiel. L’énergie des photon
lumineux capté par les électrons périphérique (couche N) leur permet de franchir la barrière
de potentiel et d’engendrer un courant électrique continu pour effectuer la collecte de ce
courant, des électrodes sont déposées par sérigraphie sur les deux couches semi-conducteur
l’électrode supérieur est une grille permettant le passage des rayons lumineux. Une couche
antireflet est ensuite déposée sur cette électrode afin d’accroitre la quantité de lumière
absorbée

2 TP : Cellules Photovoltaïques Page


Les Cellules Photovoltaïques

II. Technologies des cellules photovoltaïque


Il existe plusieurs types de cellules solaires. Les plus communs sont :

 1ère génération: cellules cristallines


 Les cellules monocristallines
 Les cellules polycristallines
 2eme génération : cellules à couches minces
 Silicium amorphe
 CIGS
 3eme génération : Les technologies photovoltaïques émergent
 Cellule organique
 Cellule multi-jonction
 Cellule CdTe
 Pérovskite
 Cellule photovoltaïque à concentration

1. Silicium monocristallin
Lors du refroidissement, le silicium fondu se solidifie en ne formant qu'un seul cristal de grande
dimension. On découpe ensuite le cristal en fines tranches qui donneront les cellules. Ces cellules
sont en général d'un bleu uniforme.

Avantages :

 Bon rendement, de 14 % à 16 % (150 Wc/m²)


 Nombre de fabricants élevé.

Inconvénients :

 Coût élevé ;
 Rendement plus faible sous un faible éclairement ou
un éclairement diffus .
 Baisse du rendement quand la température augmente.

2. Silicium monocristallin

3 TP : Cellules Photovoltaïques Page


Les Cellules Photovoltaïques

Pendant le refroidissement du silicium, il se forme plusieurs cristaux. La cellule photovoltaïque est


d'aspect bleuté, mais pas uniforme, on distingue des motifs créés par les différents cristaux.

Avantages:

 Cellule carrée (à coins arrondis dans le cas du Si monocristallin)


permettant un meilleur foisonnement dans un module,
 Bon rendement de conversion, environ 100 Wc/m²,
mais cependant un peu moins bon que pour le monocristallin,
 Rendement de 9 à 11 %
 Moins cher à produire que le monocristallin.

Inconvénient :

 Rendement faible sous un faible éclairement ou soleil diffus

3. Silicium monocristallin
Les cellules au silicium amorphe ont un faible rendement mais réagissent très bien même lors d’un
faible ensoleillement comme l’intérieur d’une maison. Ces cellules sont apparues en 1976. Elles
forment les premières cellules de la deuxième génération avec une épaisseur de 1 µm. Comme le
silicium n’est pas cristallisé, les atomes à l’intérieur sont désordonnés et peuvent donc absorber plus
de lumière.

Avantages
 Plus fines, entre 200 et 350 µm
 Moins coûteuses que la première génération puisqu’elles

4 TP : Cellules Photovoltaïques Page


Les Cellules Photovoltaïques

consomment moins de matériau semi-conducteur


 Moins polluantes à la fabrication
 Fonctionnent avec un éclairement faible
 Moins sensible à l’ombrage et aux élévations de température
 Possibilité de créer des panneaux souples qui sont plus faciles à installer

Inconvénients
 Diminution croissante de la performance de la cellule.
 Rendement faible à cause de la difficulté de déplacement de l’énergie dûe à l'organisation des
atomes.
 Les atomes de silicium ne forment pas toujours des liaisons covalentes, cela perturbe donc
les propriétés électroniques du matériau.
 Nécessité d’ajouter des atomes d'hydrogène pour palier à ce manque de liaisons. Les atomes
d'hydrogène établissent des liaisons avec les électrons restés libres, et réduisent ainsi le
nombre de liaisons pendantes.

4. Cellules photovoltaïques organiques
Les cellules photovoltaïques organiques sont des cellules photovoltaïques dont au moins la couche
active est constituée de molécules organiques. Tout comme leurs pendants inorganiques, les cellules
solaires organiques utilisent l'effet photovoltaïque pour transformer l’énergie lumineuse en
électricité. L'effet est basé sur les propriétés de matériaux semi-conducteurs. Dans un semi-
conducteur inorganique, où on peut facilement contrôler les champs internes avec le dopage,
l'électron excité peut alors se déplacer jusqu'aux électrodes, générant ainsi un champ électrique
externe. La situation est plus complexe dans un matériau organique à cause de la faible conductivité
électrique, la faible constante diélectrique et la morphologie complexe qui empêchent un dopage
contrôlé, et qui diminuent l'écrantage. Ainsi, dans ces matériaux, une charge est généralement
confinée à une molécule ou au mieux quelques-unes. Les électrons excités restent ainsi liés aux trous,
formant un exciton, et ne peuvent se séparer aux interfaces du dispositifs. L'exciton peut également
se recombiner après un certain temps, de façon radiative (en émettant de la lumière) ou non,
détruisant ainsi les porteurs de charges.

5 TP : Cellules Photovoltaïques Page


Les Cellules Photovoltaïques

5. Cellules photovoltaïques multi jonctions (cellules tandem)


Des cellules ayant une grande efficacité ont été développées pour des applications spatiales.
Les cellules multi-jonctions sont constituées de plusieurs couches minces qui utilisent
l'épitaxie (croissance orientée, l'un par rapport à l'autre, de deux cristaux possédant un
certain nombre d'éléments de symétrie communs dans leurs réseaux cristallins) par jet
moléculaire. Une cellule triple jonction, par exemple, est constituée des semi-conducteurs
GaAs, Ge et GaInP2. Chaque type de semi-conducteur est caractérisé par une longueur
d'onde maximale au-delà de laquelle il est incapable de convertir le photon en énergie
électrique (cf. bande interdite). D'un autre côté, en deçà de cette longueur d'onde, le surplus
d'énergie véhiculé par le photon est perdu. D'où l’intérêt de choisir des matériaux avec des
longueurs aussi proches les unes des autres que possible (en multipliant leur nombre
d'autant) de manière à ce qu'une majorité du spectre solaire soit absorbé, ce qui génère un
maximum d'électricité à partir du flux solaire

6 TP : Cellules Photovoltaïques Page


Les Cellules Photovoltaïques

6. Panneau solaire à concentration

7. L’évolution du rendement du solaire au cours du temps

7 TP : Cellules Photovoltaïques Page


Les Cellules Photovoltaïques

8 TP : Cellules Photovoltaïques Page


Les Cellules Photovoltaïques

Chapitre II
Partie Expérimentale

I. La courbe I-V d’un module PV


l’obscurité

9 TP : Cellules Photovoltaïques Page


Les Cellules Photovoltaïques

La cellule photovoltaïque est l’élément de base de la conversion photovoltaïque. Dans l’obscurité. Elle
se comporte comme une jonction PN (diode). Dans ces conditions. On retrouve pour une cellule la
caractéristique courant-tension d’une jonction PN

 Montage réalisé

 Caractéristique courant-tension l’obscuré avec LabVIEW

 Caractéristique courant-tension l’obscuré avec Excel

TP : Cellules Photovoltaïques Page


10
Les Cellules Photovoltaïques

II. La courbe I-V d’un module PV


sous illumination
Quand la cellule est illuminée. Elle produit un courant d’autant plus élevé que
l’éclairement est intense. Ce courant est proportionnel à l’éclairement. On
retrouve donc la même caractéristique que ci-dessus mais décalée vers le bas
d’un courant Iph correspondant à l’intensité de l’éclairement.

Enfin, notons que pour obtenir la caractéristique de courant-tension on prend


comme référence pour le courent le sens opposé à Id, soit le sens du
photocourant Iph.

On peut aussi obtenir la caractéristique e, puissance P(U), qui pour des


conditions d’éclairement et de température données met en évidence un point
de fonctionnement a puissance maximum.

 Caractéristique courant-tension illumination avec LabVIEW

11 TP : Cellules Photovoltaïques Page


Les Cellules Photovoltaïques

 Caractéristique courant-tension l’obscuré avec Excel

 Puissance maximale- tension au point de puissance maximale -courant au point de


puissance maximale

 Pmax=6.18 mW
 Imax=15.07 mA
 Vmax= 0.41 V

III. L’effets de l’éclairement

TP : Cellules Photovoltaïques Page


12
Les Cellules Photovoltaïques

Le courant débité par une cellule dépend fortement du niveau d’éclairement. On constate
expérimentalement que le courant de court-circuit est directement proportionnel à
l’éclairement. Quant à la tension, celle-ci est peu sensible aux variations du niveau
d’éclairement.

 Caractéristique courant-tension a 1000W /m


2
(Isc= 16.36 mA, Voc=0.50)

 Caractéristique courant-tension a 2000 W /m


2
(Isc= 34.80 mA, Voc=0.52)

TP : Cellules Photovoltaïques Page


13
Les Cellules Photovoltaïques

 Caractéristique courant-tension a 3000 W /m


2
(Isc= 50.93 mA, Voc=0.53)

Le photocouant est pratiquement proportionnel à l’éclairement, l’illustration


permet de visualiser l’influence de la valeur de l’éclairement sur le courant
et la puissance.

TP : Cellules Photovoltaïques Page


14
Les Cellules Photovoltaïques

L’eff ets de l’éclairement


0.06

0.05

0.04
1000W/m2
coura nt

0.03 3000W/m2
2000 W/m2
0.02

0.01

0
0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6
tens i on

TP : Cellules Photovoltaïques Page


15
Les Cellules Photovoltaïques

 Conclusion
Pour augmenter l’éclairages des cellules, il est conseillé de les orienter pour que
les rayons solaires les frappent perpendiculairement. Pour ce faire. On peut
utiliser des panneaux possédant une orientation fixe mais des panneaux a
inclinaison variable sont encore efficaces.

TP : Cellules Photovoltaïques Page


16
Les Cellules Photovoltaïques

IV. L’effet de température


Le deuxième paramètre qui influence le profil de la caractéristique courant-tension d’une
cellule photovoltaïque est la température de la cellule. Une cellule photovoltaïque convertit
une énergie radiative (rayonnement) en énergie électrique avec un rendement compris entre
5 % et 20 % selon la technologie. Le reste du rayonnement est convertit en grande partie
sous forme de chaleur, la fraction résiduelle étant réfléchie. Ainsi, une cellule photovoltaïque
mal ventilée voit sa température monter très rapidement

 Avant l’échauffement

TP : Cellules Photovoltaïques Page


17
Les Cellules Photovoltaïques

Isc= 20.32 mA Voc =0.51V


*

 Après l’échauffement

TP : Cellules Photovoltaïques Page


18
Les Cellules Photovoltaïques

Isc= 20.16mA Voc =0.51V

 Caractéristiques courant-tension d'une cellule


photovoltaïque, en fonction de sa température

TP : Cellules Photovoltaïques Page


19
Les Cellules Photovoltaïques

 Conclusion
On observe que la température de la cellule photovoltaïque induit un effet notable sur
la tension de celle-ci. Par contre, l’effet de la température sur le courant de la cellule
photovoltaïque est négligeable.

Il apparaît que plus la température de la cellule augmente, plus la tension à vide de


celle-ci diminue. La puissance de la cellule étant égale au produit du courant et de la
tension, la même règle s’applique sur la puissance : plus la température de la cellule
augmente, plus la puissance de celle-ci diminue.

En moyenne, la tension à vide d’une cellule photovoltaïque diminue de 2 mV lorsque


la température de la cellule augmente d’un degré Celsius (peut varier d’un fabricant à
l’autre), soit une baisse de tension de 0.3 % / °C.

Quant au courant, il augmente en moyenne de 2 mA lorsque la température


augmente d’un degré Celsius, soit une augmentation de courant de l’ordre de 0.04
%/°C ce qui reste négligeable.

TP : Cellules Photovoltaïques Page


20
Les Cellules Photovoltaïques

V. L’effet de l’angle d’incidence


Comme un module PV est incliné a travers différents angles, les performances
de sortie varient par conséquent. La figure ci-dessous montre comment
l’incidence affecte le rendement de conversion du module PV. La loi de
Lambert sur l’illumination stipule que l’éclairement d’une surface est
proportionnel au cosinus de l’angle entre les rayons lumineux incidents et la
normale de surface

 La puissance produite en fonction de l’angle.

TP : Cellules Photovoltaïques Page


21
Les Cellules Photovoltaïques

 Le graphique de la puissance produit en fonction de l’angle.

TP : Cellules Photovoltaïques Page


22
Les Cellules Photovoltaïques

 La relation générale entre la puissance et l’angle.

P=P 0 cos (φ) .

 Conclusion
Pour augmenter l’éclairages des cellules, il est conseillé de les orienter
pour que les rayons solaires les frappent perpendiculairement. Pour ce
faire. On peut utiliser des panneaux possédant une orientation fixe mais
des panneaux a inclinaison variable sont encore efficaces.

VI. L’effet de l’ombrage


La mise en série des cellules peut être dangereuse lorsque l’une d’entre elles se retrouve à
l’ombre. Elle va s’échauffer et risque de se détruire. En effet, une cellule "masquée" voit
l'intensité qui la traverse diminuer. De ce fait, elle bloque la circulation de l'intensité
"normale" produite par les autres modules. La tension aux bornes de cette cellule
"masquée" augmente, d’où apparition d’une surchauffe. C'est l'effet d'autopolarisation
inverse. Une telle cellule est appelée "Hot spot".

TP : Cellules Photovoltaïques Page


23
Les Cellules Photovoltaïques

 Caractéristiques courant-tension de deux cellule PV avant ombrage

 Caractéristiques courant-tension de deux cellule PV apres ombrage

 Diode <<by-pass>

TP : Cellules Photovoltaïques Page


24
Les Cellules Photovoltaïques

La mise en série des cellules peut être dangereuse lorsque l’une d’entre elles se
retrouve à l’ombre. Elle va s’échauffer et risque de se détruire. En effet, une cellule
"masquée" voit l'intensité qui la traverse diminuer. De ce fait, elle bloque la
circulation de l'intensité "normale" produite par les autres modules. La tension aux
bornes de cette cellule "masquée" augmente, d’où apparition d’une surchauffe. C'est
l'effet d'autopolarisation inverse. Une telle cellule est appelée "Hot spot".
Pour supprimer ce problème et protéger la cellule « masquée », on place des diodes
« bypass » en anti-parallèles sur 18 ou 24 cellules de façon à court-circuiter les
cellules ombrées.
Un panneau solaire dispose d'une à trois diodes by-pass, en fonction de son nombre de
cellules (en moyenne 36 cellules pour 3 diodes bypass). En cas de masque :

o 1 diode : 100 % du module est en by-pass,


o 2 diodes : 50 % du module est en by-pass,
o 3 diodes : 33 % du module est en by-pass.

TP : Cellules Photovoltaïques Page


25
Les Cellules Photovoltaïques

VII. Association des cellules en série


Les caractéristiques électriques d’une seule cellule sont généralement insuffisantes pour
alimenter les équipements électriques. Il faut associer les cellules en série pour obtenir
une tension plus importante.
Le groupement série permet d‘augmenter la tension de sortie. Pour un groupement de
N cellules montées en série la tension de sortie Us a pour expression générale :
Us = N . Uc avec Uc : tension fournie par une
cellule

 Caractéristique I-V d’une seule cellule photovoltaïque

 Caractéristique I-V de deux cellules photovoltaïques en série

TP : Cellules Photovoltaïques Page


26
Les Cellules Photovoltaïques

VIII. Association des cellules en parallèle


Dans un groupement de cellules connectées en parallèle, les cellules étant
soumises a la même tension, les intensités s’additionnent :la caractéristique
résultante est obtenue par addition de courants a tension donnée

 Caractéristique I-V d’une seule cellule photovoltaïque

TP : Cellules Photovoltaïques Page


27
Les Cellules Photovoltaïques

 Caractéristique I-V de deux cellules photovoltaïques en parallèle

 Diode < anti retour>


TP : Cellules Photovoltaïques Page
28
Les Cellules Photovoltaïques

Afin d’obtenir la tension nécessaire à l’onduleur, les panneaux sont connectés en


série. Ils forment alors une chaîne de modules ou string. Les chaînes sont ensuite
associées en parallèle et forment un champ photovoltaïque (champ PV).

Il faut également installer des diodes ou des fusibles en série sur chaque chaîne de
modules. Ces protections sont utiles pour éviter qu’en cas d’ombre sur une chaîne,
elle se comporte comme un récepteur et que le courant y circule en sens inverse et
l’endommage.

TP : Cellules Photovoltaïques Page


29