Vous êtes sur la page 1sur 16

1ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D’EXERCICE

Introduction :

La comptabilité générale a pour but de :


- Déterminer la situation active et passive de l’entreprise à travers l’établissement du bilan
- Faire apparaître le résultat de l’exercice à travers la présentation du CPC
toute fois à la fin de chaque exercice, pour que ce résultat soit fidèle à la situation
financière
réelle de l’entreprise, certaines régularisations doivent être effectuées .
ces régularisations constituent les travaux de fins d’exercice appelés aussi travaux
d’inventaire

1- Obligation légales :
La loi n°9-88 relative aux obligations comptables des commerçants stipule en son
article 5 que : ’’ les éléments actif et passif de l’entreprise doivent faire l’objet d’un
inventaire au moins une fois par exercice à la fin de celui-ci ’’
L’entreprise doit aussi établir des états de synthèse annuels à la clôture de chaque
exercice tel que le bilan, le CPC…L’absence de cet inventaire constitue une irrégularité
grave
( infraction )par le droit fiscal

2- Nécessité de gestion :
A la clôture de chaque exercice toute entreprise doit faire un inventaire ( recensement )
de son patrimoine et doit donc arrêter tous ses documents afin d’établir les états de
synthèse. L’inventaire permet donc de constater à la fin de l’exercice que :
 Les valeurs des stocks ont subi un changement : régularisation des stocks
 Les immobilisations ont subi des dépréciations : on parle d’ amortissements
 Les clients peuvent ne pas être tous solvables, il y a lieu donc de prévoir des pertes
probables : on parles de provisions
 Des produits et charges ne correspondent généralement pas à l’exercice encours :
il fallait donc régulariser les comptes de charges et produits
 L’entreprise est obligé de verser à l’Etat des impôts : il fallait donc traiter l’impôt sur
les sociétés (IS)

3- Déroulement des travaux d’inventaire :

Les travaux d’inventaire sont effectués dans l’ordre suivant :

Balance avant inventaire

Inventaire extra-comptable
 Stocks
Régularisations  Amortissements
 Provisions
 Charges et produits

Ecritures de regroupement

 Bilan
Présentation  CPC
Balance après inventaire 
des états de Etat de soldes de gestion
synthèse  Tableau de financement
 Etat des Informations complémentaires

1
Chapitre I : Régularisation des stocks

Mise en situation
L’entreprise TAPILUX est spécialisée dans la fabrication des tables et chaises en bois,
elle procède également à l’achat et à la vente des tapis. On vous remet les informations
suivantes de sa comptabilité au 31/12/2018 :

1. Etat des stocks :


Stocks Montant tiré de la balance avant Montant tiré de la balance après
inventaire (STOCK INITIAL) inventaire (STOCK FINAL)
Matières premières (Bois) 85.000 120.000
Marchandises (Tapis) 51.000 47.750
Produits finis (Tables et chaises) 25.400 35.400

2. montants des achats et des ventes de l’exrecice 2018:


Achats de tapis : 425 000 DH
Achats de bois : 225 000 DH
Ventes de tables et chaises : 482 500 DH.

T.A.F. :
1. Pour quelle valeur les stocks vont figurer au bilan au 31/12/2018?
2. Calculer la différence entre le stock final et le stock initial pour chaque catégorie de stock.

I – Définition des stocks :


C’est l’ensemble des biens et services appartenant à l’entreprise et qui interviennent dans le cycle
d’exploitation de l’entreprise. Les principaux stocks sont :
- Les marchandises (revendues en l’état sans transformation) pour une entreprise commerciale
- Les matières premières consommées ainsi Les produits fini fabriqués à partir de ces matières
pour une
entreprise industrielle
II – Calcul et signification de la variation des stocks :

Variation de stock = Stock final – stock initial

1) – Cas d’une entreprise commerciale :

Stock initial Achats de marchandises

Déstockage
Stock final Achat revendus de marchandises

Achat revendus de marchandises = Achats de marchandises – variation de stocks

Reprendre l’exemple précédent ( cas de marchandises )


Variation de stock = Stock final – stock initial
Variation de stock = 47.750 – 51.000 = -3.250  Déstockage
Le montant des achats revendus de marchandises = 425 000 - (-3250)= 428 250 DH

Signification :
Si SF < SI  Déstockage : une variation négative signifie qu’une partie du stock initial a été
vendu
et donc une augmentation des charges.

Si SF > SI  Stockage : une variation positive signifie qu’ une partie des achats a été stockée
et
donc une diminution des charges.

2
2) - Cas d’une entreprise industrielle :
Une entreprise industrielle achète des matières premières, les transforme et fabrique des produits finis.
Reprenons l’exemple précédent :

a – Pour la matière première :


Variation de stock = Stock final – stock initial
Variation de stock = 120.000 – 85.000 = 35.000  Stockage
Le mon des achats consommés de matières premières= Achats de matières premières-
Achats consommés de matières premières = Achats de matières premières- Variation des stocks

Achats consommés de matières premières= 225000 – 35000 = 190000 dh

Signification : la même que les marchandises

b- pour les produits finis


Variation de stocks (VS) = 35 400 – 25 400 = 10 000
Le stock initial a augmenté de 10 000 DH, ce qui constitue un stockage de la production .

Signification de la variation des stocks

- Une Variation de stock positive (SF >SI) traduit une augmentation du stock de produits,
c'est-à-dire un produit supplémentaire au CPC.
- Une Variation de stock négative (SF<Sl) traduit une diminution du stock de produits,
c'est-à-dire une réduction des produits au CPC.

Stock initial Production de l’exercice

Stockage ( + )
Stock final Ventes de biens produits

Le montant de la production de l'exercice =Ventes de biens produits + Variation des stocks produits

Le montant de la production de l'exercice =482500 + 10000 = 492500 dh

3. Principe de comptabilisation :
La régularisation des comptes de stocks en fin d'exercice s'effectue comme suit :
- Annulation du stock initial, stock début de l’exercice encours
- Constatation du stock final, stock en fin d’exercice encours.

Les principaux comptes de stocks et de variations des stocks :

Comptes de stocks Comptes de variation des stocks


3111 Marchandises 51000
6114 Variation de stocks de marchandises
3121 Matières premières 61241 Variation des stocks de matières 85000
premières
3122 Matières et fournitures 25400
Variation de stocks de matières et fournitures
61242
consommables Consommables 51000
3123 Emballages 61243 Variation de stocks des emballages 85000
3131 Biens en cours 71311 Variation des stocks de biens produits en 25400
cours
3134 Services en cours 7134 Variation des stocks de service en cours
3141Produits intermédiaires 71322 Variation des stocks de produits intermédiaires
47750
3145 Produits résiduels 71327 Variation des stocks de produits résiduels
120000
3151 Produits finis 71321 Variation des stocks de produits finis
35400

3 47450
Reprendre l’exemple de L’entreprise TAPILUX : 120000
01 / 01 / 2018 35400
6114 Variation de stocks de marchandises
61241 Variation des stocks de matières premières
71321 Variation des stocks de produits finis
3111 marchandises
3121 matières premières
3151 produits finis
Annulation du stocks initial
31 / 12 / 2018
3111 marchandises
3121 matières premières
3151 produits finis

6114 Variation de stocks de marchandises


61241 Variation des stocks de matières premières
71321 Variation des stocks de produits finis
Constatation du stock final

Application :
De la comptabilité de l’entreprise MAROUANE, on vous fournit les informations suivantes tirées de la balance
après inventaire au 31/12/2018 :
Intitulé des comptes Solde Solde
débiteur créditeur
Stock de matières premières 223 000
Stock de produits finis 250 000
Achats de matières premières 870 300
Ventes de produits finis 1 750 600
Variation de stocks de matières
70 000
premières
Variation de stocks de produits finis 80 000

T.A.F. :
1. Retrouver les montants des stocks initiaux.
2. Déterminer le montant des achats consommés de matières premières.
3. Déterminer le montant de la production de l’exercice.
4. Passer au journal les écritures de régularisation des stocks

Correction :
1- Calcul des montants des stocks initiaux.

Chapitre 2: les l’amortissements


Mise en situation :
Une entreprise de textile a acheté il y a 4 ans une machine pour 100.000 DH. Le directeur de
l'entreprise a décidé de la remplacer par une autre plus perfectionnée. Après 4 ans, la valeur de l'ancienne
machine n'est que de 20.000 DH.
T.A.F. :
Pourquoi la valeur de cette machine n’est plus 100.000 DH ? Pour quelles causes ?

La machine a perdu une valeur de 80.000 DH (100.000 – 20.000). Avec l'usage et le progrès technique, elle
s'est dépréciée de 80.000 DH. En comptabilité, la constatation de cette dépréciation est appelée
amortissement.

I – Généralités :
1) – Définition :
L'amortissement est la constatation comptable de la diminution (la dépréciation) irréversible (définitive)
de la valeur d'un élément de l'actif immobilisé. Cette dépréciation résulte de :
 Usage : Au fur et à mesure que les immobilisations sont utilisées elles perdent de la valeur.
 Progrès technique (obsolescence) : l’apparition de nouveaux biens entraîne la dépréciation de
la valeur des biens existants.
 Vétusté (vieillesse) : en vieillissant la majorité des immobilisations perdent leur valeur même
si elles sont peu utilisées (immeubles…).

2) – Immobilisation amortissables :
Toutes les immobilisations sont amortissables sauf :
Le fond commercial (le compte 2230)
Les terrains nus, aménagés et bâtis (les comptes 2311, 2312 et 2313)
Les immobilisations financières (la rubrique 24 / 25).
3)- Intérêt de l'amortissement :
L'amortissement est obligatoire car il permet :
De corriger la valeur des immobilisations et de les faire figurer au bilan pour leur valeur réelle.
D'assurer le renouvellement des immobilisations devenues inutilisables.
De répartir le coût de l'immobilisation dans le temps.

II –Eléments du calcul de l’amortissement :

1- Valeur d'origine (Vo) :


Appelée aussi valeur d'acquisition ou valeur d'entrée. C'est le coût d'achat de l'immobilisation
en hors taxe.
Valeur d'origine (Vo) = Prix d'achat HT + Frais d'achat

2- Durée probable d'utilisation (n) :


C'est la durée de vie probable de l'immobilisation en années. A la fin de cette durée, la valeur de
l’immobilisation est considérée nulle.

3- Taux d'amortissement (t) : en %


C'est le taux appliqué à la Valeur d'origine (Vo) afin de calculer l'annuité de l'amortissement. Ce taux
est déterminé à partir de "n" selon la formule :

t = 100 / n
alors
n = 100 / t

Les taux usuels d’amortissement en fonction de la durée d’utilisation sont les suivants :
Immobilisation Durée Taux d’amortissement
linéaire (en %)
Immeuble d’habitation à usage commercial 25 ans 4
Immeubles industriels construits en dur 20 ans 5
Constructions légères 10 ans 10
Mobilier, installation, aménagement 10 ans 10
Gros matériel informatique 10 ans 10
Micro-ordinateur, périphérique programme 6 ans et 8 mois 15
Matériel roulant 4 à 5 ans 20 à 25
Outillage de faible valeur 3 ans et 4 mois 30

4- Annuité d'amortissement (a) :


C'est le montant de la dépréciation constatée annuellement en fin d'exercice :

m
a = Vo x t x m : nombre de mois d’utilisation au cours de
12 l’exercice
t : exprimé en %

5 – Amortissement cumulé :
C'est le total des amortissements pratiqués sur une immobilisation depuis son entrée.

Cumul d’amort. = a1 + a2 +a3 +………

6- Valeur Nette Comptable ou d'amortissement (VNC ou VNA) :


C'est la différence à une date entre la valeur d'origine (Vo) et les amortissements cumulés pratiqués
jusqu'à cette date :

VNA = Valeur d’entrée – Cumul d’amortissement jusqu’à la date n


Exemple :
Reprenons l’exemple de l’entreprise de textile et supposons que la machine a été acquise le 01/01/2014. Sa
durée d’utilisation est de 5 ans.
Déterminer le montant de l‘annuité constante, le taux d’amortissement et sa VNA au 31/12/2006.
Réponses :
Vo = 100.000 DH
Taux d’amortissement = 100/n = 100/5 = 20%.
Annuité d’amortissement = 100.000 x 20% = 20.000 DH
Cumul d’amortissement (au 31/12/2006) = 20.000 + 20.000 + 20.000 + 20.000 = 80.000 DH
VNA (au 31/12/2006) = Vo – Cumul d’amortissement = 100.000 – 80.000 DH.

III – Procédés d’amortissement :

On distingue 2 principales méthodes (modes ou procédés) d'amortissement :


L'amortissement constant ou linéaire;
L'amortissement dégressif ou décroissant.

1) – Amortissement linéaire (ou constant) :

Ici le montant de l’annuité d’amortissement est la même pour chaque exercice. Pour une immobilisation, les
résultats des calculs des amortissements sont présentés dans un tableau appelé plan d’amortissement
(ou tableau d’amortissement).

6
Exemple :
Reprenez l’exemple précédent et présentez le tableau d’amortissement de la machine
Immobilisation : Machine de textile Durée : 5 ans
Date d’acquisition : 01/01/2012 Mode d’amortissement : linéaire
Valeur d’entrée : 100.000 DH Taux : 20%
Exercices Valeur d’entrée Annuité Amortissements VNA en fin
d’amortissement cumulés d’exercice
2003 100.000 20.000 20.000 80.000
2004 100.000 20.000 40.000 60.000
2005 100.000 20.000 60.000 40.000
2006 100.000 20.000 80.000 20.000
2007 100.000 20.000 100.000 0
100.000

A la fin de la durée de vie probable, la valeur de l’immobilisation est nulle. Le cumul d’amortissement à la fin de
la durée de vie est égal à la valeur d’entrée.

Remarque :
Lorsque l’immobilisation est acquise au cours de l’année, la 1èer et la dernière annuité sont calculées selon la
règle du « prorata temporis ».
1ère annuité = Vo x t/100 x n/12
L’amortissement est pratiqué à partir du 1 er jour du mois d’acquisition (ou de mise en service) de l’immobilisation
amortissable. Le mois d'acquisition est compté entier.

Application :

Le 10/10/2014, l’entreprise « GAMMA » a acquis un matériel de bureau pour 120.000 DH TTC (TVA 20%), les
frais de transport se sont élevés à 8.000 DH HT, l’installation à 2.000 DH HT.
Le taux d’amortissement est de 10%.
T.A.F. :
1. Déterminer la valeur d’entrée de ce matériel.
2. Dresser le plan d’amortissement.

Solution :
1. Vo = (120.000/1,2) + 8.000 + 2.000 = 110.000 DH

2. Plan d’amortissement :

Exercices Valeur d’entrée Annuité Amortissements VNA en fin


d’amortissement cumulés d’exercice
2006 (3 mois) 110.000 2.750 2.750 107.250
2007 110.000 11.000 13.750 96.250
2008 110.000 11.000 24.750 85.250
2009 110.000 11.000 35.750 74.250
2010 110.000 11.000 46.750 63.250
2011 110.000 11.000 57.750 52.250
2012 110.000 11.000 68.750 41.250
2013 110.000 11.000 79.750 30.250
2014 110.000 11.000 90.750 19.250
2015 110.000 11.000 101.750 8.250
2016 (9 mois) 110.000 8.250 110.000 0

7
2– Amortissement dégressif (ou décroisant) :
Ici le montant de l’amortissement est plus important dans les premières années que dans les dernières. Sont
exclus de l’amortissement dégressif les constructions, les voitures personnelles et les immobilisations en non
valeurs. Le principe consiste à appliquer un taux dégressif à la valeur d'origine pour la 1ère année et à la VNA
pour les autres années.
Le taux d'amortissement dégressif est calculé sur la base du taux constant multiplié par un coefficient en
fonction de la durée probable d'utilisation :

Durée d’amortissement ( n ) Coefficient


3 ou 4 ans 1,5
5 ou 5 ans 2
+ de 6 ans 3

Exemple :
Le 20/01/2007, l’entreprise METAL a acquis une machine industrielle pour 35.000 DH HT. Sa durée
d’utilisation est de 5 ans. Amortissement selon le mode dégressif.
T.A.F. :
1. Calculer le taux d’amortissement dégressif.
2. Etablir le plan d’amortissement.

Réponse :
1. Taux d’amortissement = Taux constant x coefficient
= 20% x 2 = 40%

Taux constant = 100/n = 100/5 = 20%

2. Remarque :
Lorsque l’annuité dégressive devient inférieure à l’annuité constante calculée par la relation : VNA en début
d’exercice / nombre d’année à courir, il faut appliquer cette annuité constante pour le reste de la durée de vie.

Plan d’amortissement :
Immobilisation : Machine Durée d’utilisation : 5 ans
Date d’acquisition : 20/01/2007 Mode d’amortissement : dégressif
Valeur d’entrée : 35.000 DH Taux d’amortissement : 40%
Exercices VNA en début de Annuité Amortissements VNA en fin de
période d’amortissement cumulés période
2007 35.000 14.000 14.000 21.000
2008 21.000 8.400 22.400 12.600
2009 12.600 5.040 27.440 7.560
2010 7.560 3.780 31.220 3.780
2011 7.560 3.780 35.000 0
35.000

Application :

Le 20/08/2007, l’entreprise METAL a acquis un matériel e transport à 144.000 DH HT. Sa durée d’utilisation est
de 5 ans. Amortissement selon le mode dégressif.

T.A.F. :
1. Calculer le taux d’amortissement dégressif.
2. Etablir le plan d’amortissement.

Réponse :
1. Taux d’amortissement = Taux constant x coefficient
= 20% x 2 = 40%

Taux constant = 100/n = 100/5 = 20%

taux d’amortissement dégressif = 20 % x 2 = 40%

Tableau d’amortissement du matériel de transport :

Immobilisation : Matériel de transport Durée d’utilisation : 5 ans


Date d’acquisition : 20/08/2007 Mode d’amortissement : dégressif
Valeur d’entrée : 144.000 DH Taux d’amortissement : 40%
Exercices VNA en début de Annuité Amortissements VNA en fin de
période d’amortissemen cumulés période
t
2007 (5 mois) 144.000 24.000 24.000 120.000
2008 120.000 48.000 72.000 72.000
2009 72.000 28.800 100.800 43.200
2010 43.200 17.280 118.080 25.920
2011 25.920 16.370,53 135.170,53 8.829,47
2012 (7 mois) 25.920 9.549,47 144.000 0
144.000

NB :
Lorsque le taux dégressif devient inférieur au taux constant, on doit revenir à l’application du taux constant qui
égal à 100/nombre d’année restant à courir
Exercices Taux dégressif Taux constant
2007 40% > 100/5 =20%
2008 40% > 100/4,58 = 21,81%
2009 40% > 100/3,58 = 27,90%
2010 40% > 100/2,58 = 38,70%

2011 40% < 100/1,58 =


2012 40% < 63,157896%
100/ 0,58 x7/12=
100%

IV- Comptabilisation des amortissements :


1) Principe :
La constatation annuelle de l'amortissement correspond :
A une charge : perte de valeur (le compte 619)
A une dépréciation d'immobilisation : compte soustractif 28...

6191 DEA des immob. non valeurs


6192 DEA des immob. incorporelles
6193 DEA des immob. Corporelles 28 . . Amortissements

Le compte 619 concerne le CPC, il est parmi les charges.


Le compte 28 est un compte du bilan. Il figure à l'actif dans une colonne spéciale et doit être déduit
de la valeur d'acquisition de l'immobilisation concernée, et le net figure dans une colonne à part.

2 –Application :
Stagiaire de l’entreprise ALPHA, le chef de service comptable vous a remis une partie du dossier d’inventaire
afin d’effectuer certains travaux.
Balance avant inventaire au 31-12-2006
Comptes SD SC
Fond commercial 160 000
Matériel de transport 200 000
Mobilier de bureau 210 000
Amortissement Fond commercial 32 000
Amortissement de matériel de transport 75 000
Amortissement de mobilier de bureau 73 500
Informations complémentaires :
- Le Fond commercial est acquis à la création de l’entreprise et amortissable sur 10 ans.
- Le matériel de transport est acquis le 25-07-2004.
- Le mobilier de bureau est acquis le 16-04-2004.
- L’entreprise utilise le procédé d’amortissement constant.
Travail à faire :
1. Déterminer la date de création de l’entreprise.
2. Déterminer les taux d’amortissement de matériel de transport et de mobilier de bureau.
3. Calculer les dotations aux amortissements de l’exercice 2006
4. Régulariser au journal les dotations aux amortissements de l’exercice 2006
Correction :
1. La date de création de l’entreprise :
T = 100/10 = 10%
Date de création = date d’acquisition de Fond commercial
32000 = 160 000 *10% * n
32000 = 16000 n
n = 32000/16000 = 2 ans avant le 31/12/2006 ; Donc c’est le 1er janvier 2005
2. Les taux d’amortissement :

* Matériel de transport * Mobilier de bureau :


75000 = 200 000 * t *(6/12 + 1) 73500 = 210 000 * t * (9/12 +1)
75000 = 300 000 t 73500 = 367500 t
t = 75000/300000 T = 73500/367500
t = 0.25 t = 25% T = 0.2
t = 20%

3. Calcul des dotations aux amortissements de l’exercice 2003 :


Fond commercial
Matériel de transport
a = 160 000 * 10% * 1
a = 16 000 dh a = 200 000 * 25% * 1
a = 50 000 dh
Mobilier de bureau :

a = 210 000 * 20% * 1


a = 42 000 dh

4. Enregistrement des dotations de l’exercice 2006


31/12/2006
6191 D.E.A des immob. Incorpo. 16 00
6193 D.E.A des immob. corpo. 0
Amorti. Fond comm. 92 16 000
Amorti. Matériel trsp. 000 50 000
Amorti. Mobilier 42 000

10

V – Sortie d’immobilisations :
1– Cession d’une immobilisation amortissable :
La cession de l’immobilisation est un événement exceptionnel pour l’entreprise. 2 comptes
correspondants :
 751 : Produits de cession d’immobilisations : est crédité du montant de la cession.
 651 : VNA des immobilisations cédées : est débité du montant de la VNA au moment de la
cession.
Lors de la cession d’immobilisations, l’entreprise peut dégager soit
- Soit une plus-value PC - VNA = + value
- Soit une moins-value PC – VNA = - value
Résultat de la cession = Produit de cession – VNA de l’immobilisation
cédée
Exemple :
Une machine industrielle, amortissable sur 8 ans, est acquise pour 100000 dh le 13-07-2004.
Ladite machine a été cédée le 28-03-2007 pour 70000 dh contre le chèque bancaire n°1257.

Travail à faire :
1- Passer au journal l’opération de cession de cette machine au 28-03-2007
2- Déterminer le cumul d’ amortissements pratiqués sur cette machine jusqu’à la date de cession
3- Passer au journal les écritures de régularisation nécessaires au 31-12-2007
4- Quelle l’incidence de cette cession sur le CPC
Réponses :

1. Ecriture de cession :
28/03/2007
5141 Banque 70.000
7513 Produits de cession des immob. corp. 70.000

Chèque n° 1257

2. Cumul d’amortissements et VNA


 Taux d’amort : t = 100 / 8 = 12,5%
 Dotations complémentaires ( a 2007 ) = 100000 x 12,5 % x 3/12 = 3125 dh
 Cumul d’amortissements  = (100000 x 12,5% x ( 6/12 + 2 + 3/12) = 34375 DH
 VNA = 100.000 – 34 375 = 65 625 DH

3. Ecriture de régularisation :

6193 DEA des immob corp. 3125


2833 Amort. 3125
Dotations d’amort compl Des
ITMO

2833 Amort des ITMO 34 375


6513 VNA des immob. corp. cédées 65 625

2332 Matériel et outillage 100 000


Sortie de la machine
industrielle

4. Résultat de la cession

Produits de cession – VNA = 70 000 – 65 625 = (+) 4375 DH  Plus-value de cession.

6513 VNA des immob corp 7513 PC des immob


corp

65 625 65 625 70 000 70 000

8500 Résultat non courant

65 625 70 000

SC= 4 375
11
2- Echange d’immobilisations :
Exemple :
Le 10/01/2003, l’entreprise AQUA a acquis une voiture pour 300.000 DH. Sa durée d’utilisation prévue
est
de 5 ans. Amortissement linéaire.
Le 31/03/2006, il est échangé contre une voiture neuve valant 340.000 DH (HT), TVA 20%, cette nouvelle
voiture
a une durée probable de 5 ans. Amortissement constant.
Les conditions d’échange sont les suivantes :
- L’ancienne voiture est reprise par le fournisseur de la nouvelle voiture pour une valeur estimée à 150.000
DH.
- L’entreprise paye la différence entre le prix TTC de la nouvelle voiture et la valeur estimée de l’ancienne
par
chèque bancaire.

T.A.F. :
1. Présenter le corps de la facture de l’opération d’échange.
2. Enregistrer au journal cette facture.
3. Enregistrer au journal les régularisations nécessaires au 31/12/2006.

Réponses :

1. Facture :
Doit : AQUA
Facture n° … du 31/03/2006
Prix de la voiture neuve 340.000
TVA 20% 68.000
Prix TTC 408.000
Reprise de l’ancienne voiture -150.000
Net à payer 258.000

2. Enregistrement de la facture :
31/03/2006
2340 Matériel de transport 340.000
34551 Etat TVA réc / immob. 68.000
5141 Banque 258.000
7513 Produits de cession des immob. 150.000
corp.
Echange de la voiture contre une neuve
Facture n°…

3. Ecritures de régularisation :
31/12/2006
6193 DEA des immob corp. 15.000
2834 Amort. Du matériel de
transport 15.000
Dotations d’amort compl
31/12/2006
2834 Amort du matériel de 195.000
6513 transport 105.000
2332 VNA des immob. corp. cédées Matériel de transport 300.000

Sortie de l’ancienne voiture

31/12/2006
6193 DEA des immob corp. 51.000

2834 Amort. Du matériel 51.000


Dotations d’amort. De la voiture de transport
neuve

La cession de l’ancienne voiture a engendré un résultat de cession de :

150.000 – 105.000 = + 45.000 (plus –value de cession).


12

2) Enregistrement au journal :
Reprenons l’exemple de la machine de textile et enregistrons au journal l’annuité d’amortissement au 31/12/2006.

3- Présentation dans les documents de synthèse :


Reprenons l'exemple précédent :
Actif du bilan au 31/12/2006 (extrait)
Poste Brut Amortissement Net

CPC du 01/01/2006 au 31/12/2006 (extrait)

Au bilan figure le total des amortissements pratiqués ainsi que la VNA : valeur des immobilisations à la date de
clôture.

Remarque :
* Les immobilisations incorporelles et corporelles restent au bilan tant qu'elles sont en service même si elles sont
totalement amorties.
* Les immobilisations en non valeurs doivent être soldés quand elles sont totalement amorties : On débite le
compte d’amortissement correspondant (28) et on crédite les immobilisations en non valeurs (21).
* L’entreprise doit présenter les Etats d’Information Complémentaire sous forme de tableaux
(un pour les immobilisations et un pour les amortissements).
Une machine outil acquise le 02/01/2004 pour 80.000 DH a été amortie sur 4 ans (amortissement constant). Le
30/06/2006, elle a été cédée à 28.000 DH contre chèque bancaire.
T.A.F. :
1. Passer l’écriture comptable de la cession.
2. Calculer le montant du cumul des amortissements jusqu’à la date de cession, et déduire la VNA.
3. Passer au journal les écritures de régularisation nécessaire au 31/12/2006.
4. Quel résultat a dégagé l’entreprise sur cette cession ?

Réponses :

5. Ecriture de cession :
30/06/2006
5141 Banque 28.000
7513 Produits de cession des immob. corp. 28.000

Cession de la machine outil chèque n°…

2. Total amort. = (80.000 x 25% x 2) + (80.000 x 25% x 6/12) = 50.000 DH


 VNA = 80.000 – 50.000 = 30.000 DH

3. Ecriture de régularisation :
31/12/2006
6193 DEA des immob corp. 10.000
2833 Amort. Des ITMO 10.000

Dotations d’amort compl Cédées le 30/06/2006

31/12/2006
2833 Amort des ITMO 50.000
6513 VNA des immob. corp. 30.000
cédées
2332 Matériel et outillage 80.000
Sortie de la machine

4. Résultat de la cession = Produits de cession – VNA = 28.000–30.000 =-2.000 DH  Moins-value de cession.

2) – Echange d’immobilisations :
Exemple :
Le 10/01/2003, l’entreprise AQUA a acquis une voiture pour 300.000 DH. Sa durée d’utilisation prévue est de 5 ans.
Amortissement linéaire.
Le 31/03/2006, il est échangé contre une voiture neuve valant 340.000 DH (HT), TVA 20%, cette nouvelle voiture a
une durée probable de 5 ans. Amortissement constant.
Les conditions d’échange sont les suivantes :
- L’ancienne voiture est reprise par le fournisseur de la nouvelle voiture pour une valeur estimée à 150.000 DH.
- L’entreprise paye la différence entre le prix TTC de la nouvelle voiture et la valeur estimée de l’ancienne par chèque
bancaire.

T.A.F. :
1. Présenter le corps de la facture de l’opération d’échange.
2. Enregistrer au journal cette facture.
3. Enregistrer au journal les régularisations nécessaires au 31/12/2006.

Réponses :
4. Facture :
Doit : AQUA
Facture n° … du 31/03/2006
Prix de la voiture neuve 340.000
TVA 20% 68.000
Prix TTC 408.000
Reprise de l’ancienne voiture -150.000
Net à payer 258.000

5. Enregistrement de la facture :
31/03/2006
2340 Matériel de transport 340.000
34552 Etat TVA réc / immob. 68.000
5141 Banque 258.000
7513 Produits de cession 150.000
des immob. corp.
Echange de la voiture contre une neuve
Facture n°…

6. Ecriture de régularisation :
31/12/2006
6193 DEA des immob corp. 15.000
2834 Amort. Du matériel 15.000
de transport
Dotations d’amort compl
31/12/2006
2834 Amort du matériel de 195.000
transport
6513 VNA des immob. corp. 105.000
cédées
Matériel de transport 300.000
2332 Sortie de la machine

31/12/2006
6193 DEA des immob 51.000
corp.
2834 Amort. Du matériel 51.000
de transport
Dotations d’amort. De
la voiture neuve

La cession de l’ancienne voiture a engendré un résultat de cession de :


150.000 – 105.000 = + 45.000 (plus –value de cession).

3) – Retrait d’une immobilisation amortissable :


Exemple :
Le 15/05/2006, un camion de transport de marchandises est totalement détruit suite à un accident. Il a été acquis
en janvier 2004 pour 150.000 DH HT, sa durée probable d’utilisation est de 5 ans. Amortissement constant. Suite à
cette destruction, l’entreprise a décidé de retirer ce camion de son bilan.
T.A.F. :
Passer les écritures de régularisation nécessaires relatives à ce retrait.

Réponses :
Amortissement complémentaire du 01/01/2006 au 15/05/2006 :
6193 DEA des immob 12.500
corp.
2834 Amort. Du matériel 12.500
de transport
Amort.
complémentaire de la
voiture retirée

Après cette dotation complémentaire, le cumul des amortissements est :


(150.000 x 20% x 2) + 12.500 = 72.500 DH.

VNA = 150.000 – 72.500 = 77.500 DH

31/12/2006
65913 DEA exceptionnels 77.500
des immob corp.
2834 Amort. Du matériel de 77.500
transport
Amort. excéptionnel
de la voiture retirée d°
2834 Amort du matériel de 150.000
transport
2340 Matériel de transport 150.000

Annulation de la
voiture