Vous êtes sur la page 1sur 14

SCBG

Rapport de
stage ouvrier
Année universitaire 2016-2017

SUPERVISÉ PAR : DIAKITÉ YELIKA


RÉALISÉ PAR : LAMNIOULI DOUNIA

ENCADRÉ PAR : MR. ABDESSLAM HALKHOMSS

STAGE EFFECTUÉ AU SEIN DE LA SOCIÉTÉ CENTRALE DES


BOISSONS GAZEUSES SCBG
REMERCIEMENT :

Je remercie toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation
de ce rapport pendant mon stage, et qui m’ont donné toutes les facilités nécessaires
pour conclure mon travail. Et en premier lieu Mr. ALKHOMSS Abdesslam, mon maître
de stage qui m’a formé et accompagné tout au long de cette expérience
professionnelle avec beaucoup de patience et de pédagogie. Enfin, je remercie
l’ensemble des employés de la SCBG pour les informations et qu’ils ont pu me
prodiguer au cours de ce mois.

Je remercie la direction de la SCBG qui m’a accordée ce stage du Lundi 13 Février


2017 jusqu’au Vendredi 10 Mars 2017.

1
Sommaire :

TABLE DES MATIÈRES :

PARTIE 1  : PRESENTATION DETAILLEE DE L’ENTREPRISE


Chapitre I : Description de l’Entreprise
1. Historique de l’entreprise
2. Présentation du groupe NABC
3. Présentation de la SCBG
Chapitre II : L’environnement de l’Entreprise
1. Clientèle
2. Concurrence

PARTIE 2  : FONCTIONNEMENT DE LA CHAINE DE PRODUCTION ET APPORTS


DU STAGE
Chapitre I : Fonctionnement de la chaine de production et climat social

1. Station traitement des eaux usées


2. Siroperie
3. Le conditionnement
4. La STEP

Conclusion générale 

2
Partie 1 :
Présentation détaillée de l’entreprise

Chapitre 1  :
Description de l’entreprise

3
1. HISTORIQUE DU COCA-COLA :
Le secteur des boissons gazeuses a connu beaucoup de développement
depuis le 19ème siècle grâce à l'apparition de la fameuse boisson Coca-Cola.

En 1913, HAROLD HIRCH, l’avocat de la Compagnie Générale de Coca-Cola


décide de créer une bouteille unique pour cette boisson, et c'est à
ALEXENDER SAMEULSON de dessiner la forme de cette bouteille.

En 1960, l'office Américain des brevets accepte d'enregistrer la bouteille


comme une marque déposée.

En 1982 : Lancement officiel du Diet Coke aux États-Unis avec une soirée de
gala at Radio City Music Hall de New York.

En 1983 : Le Diet Coke se décline en Diet Coke no caffeine.

En 1985 : Coca-Cola lance une nouvelle formule et la baptise New Coke,


mais le public n'accepte pas ce changement. Le Coca-Cola Classic est relancé
avec l'ancienne formule.

En 1988 : le Coca-Cola Light arrive en Europe, identique au Diet Coke.

En 2005 : En juin le Coca-Cola Zero est lancé aux États-Unis, c'est un Coca-
Cola sans sucre mais avec édulcorant et avec un goût proche du Coca-Cola
normal, contrairement au Coca-Light (qui est appelé Diet Coke/Coca-Cola
Light).

4
2. PRÉSENTATION DU GROUPE NABC :
Leader sur le marché des boissons gazeuses et premier embouteilleur de
coca-cola au Maroc, la Nord Africa Bottling Company (NABC) est un holding du
groupe Equatorial Coca-Cola Bottling Company (ECCBC), crée suite au
regroupement de cinq embouteilleurs marocains : Société Centrale des
Boissons Gazeuses <<SCBG>>, Compagnie des Boissons Gazeuses du Nord
<<CBGN>>, de la Société des Boissons Gazeuses du Sud <<CBGS>> et de la
Société des Boissons Gazeuses Mauritanienne <<SOBOMA>>.

La NABC dispose actuellement de cinq sites de production regroupant plusieurs


lignes d’embouteillage en PET, Verre et boîtes-basées au Maroc : deux situés à
Casablanca, un à Fès et un à Marrakech ainsi qu’un site en Mauritanie situé à
Nouakchott. Ces unités desservent sur le sol Marocain à travers plusieurs
centres de distribution.
SC B
G
SO B
OMA N
G
B
C
OM
B
C I B G
C S

NABC

5
3. PRÉSENTATION DE LA SCBG :

La SCBG est une filiale du Nord Africa Bottling Company (NABC) sa Création
en 2000 son Activités est Embouteillage, distribution de boissons gazeuses.

La société centre des boissons gazeuses est l’une des plus importantes unités
de fabrication du groupe, elle est située à Tit Mellil à proximité de l’autoroute
Casa-Rabat sur une superficie de 13,5 Hectares, cette usine est entièrement
automatisée et répond aux normes internationales exigées en matière de
qualité. Elle assure la disponibilité des boissons gazeuses grâce à des lignes de
production : 2 lignes pour la gamme des verres et une ligne pour la gamme PET
<< Plastique >>.

6
Chapitre 2  :
L’environnement de l’entreprise

7
 La clientèle de l’entreprise  :
- Les agences de distribution, ce sont les différents centres comme
Bouskoura, Sidi Maarouf, Mohammedia…
- Les GMS : Les grandes surfaces comme Marjane, Carrefour, Aswak
Assalaam, Bim, Atakadao…
- Les CHR : Les cafés, les épiciers, les hôtels et restaurants, les airs de
repos…

 Les concurrents de l’entreprise :

Les principaux concurrents de la SCGB sur le marché mondial sont les sodas
au cola des multinationales Pepsi-Cola et dans une moindre mesure Dr Pepper
et Virgin Cola.
Il existe de nombreux autres concurrents locaux selon les pays ou en produits
libres dans les chaines de supermarchés, hypermarchés et superettes.
.

8
Partie 2 :
Fonctionnement de la chaîne de
production et apports du stage :

Chapitre 1  :
Fonctionnement de la chaine de
production  et climat social  :

9
Station traitement des eaux :

Ce traitement est nécessaire pour :

- Diminuer l’alcalinité.
- Éliminer les impuretés susceptibles d’affecter le goût où l’aspect du produit.
- Éliminer les matières en suspension pouvant être présentes dans l’eau de ville.
L’eau est avant tout stocker avec du Javel en dehors de la station. En
entrant par des pompes il passe par du Coagulant qui se colle aux matières en
suspension et devient grand de taille et donc plus facile à filtrer grâce au sable,
ensuite on fait passer l’eau dans le décarbonateur qui élimine les particules
chimiques <<Alcalins>>, ensuite on mélange l’eau au charbon actif qui élimine
les impuretés et puis par le filtre polisseur pour finir avec des lampes UV qui
permettent d’éliminer les particules micro organique. L’eau est donc prête à
être utilisée dans la production. Cette eau est appelée eau de process qui passe
dans les lignes conductrices à la ligne de production. Et comme dernière étape
c’est les analyses à faire chaque fois grâce à un prélèvement pour vérifier que
l’eau a été bien traitée.

SIROPERIE  :

C’est le mélange de sucre et d’eau traitée auquel on ajoute du charbon


actif. La température est maintenue à 75°C pour permettre au sucre de se

10
dissoudre. Le sirop est ensuite stocké dans des citernes en attendant d’être
utilisé.

Finalement le sirop se répand dans plusieurs citernes et dans chacune on


ajoute le concentré/ou jus de la boisson choisie à produire pour mélanger les
deux et les faire passer dans les lignes de production.

11
Le conditionnement

1. Enlever les caisses comportant les bouteilles de verre vides de la palette.


2. Enlever les bouteilles auprès des caisses.
3. Trier les bouteilles suivant leurs tailles et leurs couleurs (blanc, vert)
4. Enlever les bouchons des bouteilles vides.
5. Rinçage, utilisation de la soude, de l’eau chaude et de l’Eau tiède.
6. Les composants de la boisson sont mélangés entre eux. L’eau de process se mélange
au CO2 afin d’éliminer toutes les bulles d’air qui vont nuire à la qualité du produit
fini.

L’eau se mélange avec le sirop fini et on y injecte du gaz.

7. Injecter le produit dans les bouteilles


8. Mettre les bouchons et fermer les bouteilles
9. Insertion de la date sur les bouchons des bouteilles.
10. Mettre les étiquettes sur les bouteilles.
11. Mettre les bouteilles finis dans les caisses.
12. Mettre les caisses dans une palette.

12
LA STEP1

Sa production. Car après chaque production en résulte des eaux


polluées. Cette station est appelée la STEP (station de traitement des eaux
polluées) elle comprend plusieurs étapes :

Prétraitement :

On trouve en générale les étapes suivantes :

- filtrer les déchets solides è l’aide d’une grille.


- enlever le sable (étiquettes devenus sous forme de sables après avoir
été diluées dans l’eau).
- éliminer l’huile et la graisse de l’eau en utilisant un tuyau.

Le traitement primaire :

Un traitement physique et chimique, où l’eau est mise dans un très grand


bassin, ensuite on mesure son PH qui est souvent soit élevé >7 (acide) ou <7 et
donc on le neutralise en ajoutant soit du NAOH ou HCL pour corriger le PH.

Le traitement secondaire :

Cette étape est répartie en deux phases :

- L’anaérobie

Cette première phase reste insuffisante car l’eau garde une couleur noire et
une odeur désagréable.

- L’aérobie : qui complète la première enlève l’odeur et la couleur .

1
Station de traitement des eaux usées
13