Vous êtes sur la page 1sur 1

LE PHELGMON

I- GENERALITES
A- DEFINITION : c’est une infection du tissu cellulaire sous cutanée caractérisée par 02
faits : l’absence de limites nettes et la nécrose des tissus atteints.
B- CAUSES : les germes les plus rencontrés sont les staphylocoques dorés, le streptocoque
et les anaérobies.
C- LA PORTE D’ENTREE : il s’agit d’une piqûre d’une injection médicamenteuse ou
d’une intervention chirurgicale.
D- LES FACTEURS FAVORISANTS : ils sont représentés par le terrain défavorable
(diabète, l’alcoolisme, l’insuffisance rénale, le sida, et un germe très virulent).
II- SIGNES CLINIQUES
Le phlegmon est favorisé par :

Un syndrome infectieux : il est constitué par une fièvre à 39- 40°, des frissons
et un malaise général.
Une tuméfaction  : inflammatoire, rouge, chaude et luisante, avec parfois des
placards et un œdème important.

L’évolution se fait selon 04 modalités :

 L’évolution favorable : le syndrome infectieux disparait ainsi que la


tuméfaction.
 L’évolution suraigüe : la mort peut survenir en 24-48h si l’inoculation est
massive ou hyper septique.
 La mortification  : l’état général s’améliore, le syndrome infectieux diminue
d’intensité et les tissus nécrosés sont éliminés.
 Les complications  : ce sont les arthrites, les pleurésies, les endocardites, les
septicémies.