Vous êtes sur la page 1sur 74

INJECTIONS

PARENTERALES
Présenté par Mr Mamadou Faye infirmier d’état principal de
classe exceptionnelle, 5 inscriptions validées à la faculté de
médecine de l’université de Dakar, technicien supérieur de
santé diplômé en enseignement /administration,
surveillant de la chirurgie pédiatrique HALD
ASPECT LEGISLATIF
Dans le cadre de son rôle propre, l’infirmier est habilité à
faire des injections sur prescription médicale qui, sauf
urgence doit être écrite signée et datée ou sur
protocole écrit et signé par l’autorité compétente
PREREQUIS
Connaissances en anatomie et physiologie de l’appareil
locomoteur du système nerveux, du système vasculaire
Connaissances des précautions d’emploi, des voies
d’administration et du mode de reconstitution du
produit
OBJECTIF GENERAL
Acquérir toutes les connaissances nécessaires pour faire
une injection parentérale avec sécurité.
OBJECTIFS SPECIFIQUES
1. Définir une injection IM, IV, S/C, ID
2. Citer les indications de chaque type d’injection
3. Citer le matériel nécessaire de chacune d’elle
4. Enumérer les indications et contre indications
5. Citer les précautions à prendre
6. Décrire la technique de chacune d’elle
7. Citer les incidents et Accidents de chaque type
d’injection
8. Décrire les éléments de la surveillance
PLAN DU COURS
I – Injection intramusculaire
II – Injection intraveineuse
III – Injection sous cutanée
IV – Injection intradermique
GENERALITES
L’injection parentérale est l’introduction à travers la
peau de produits médicamenteux dans l’organisme.
Les avantages sont nombreux :
 Eviter le tube digestif pour
 les produits irritants pour la muqueuse
 Les médicaments au goût amer
 Les médicaments dont les effets peuvent être
Neutralisés par les sucs digestifs
 Les médicaments pouvant entrainer des troubles
digestifs
 Les patients ayant des troubles de la déglutition
 Avoir une action rapide et précise
Les difficultés sont liées à l’exigence d’une asepsie très
rigoureuse.
La limite est liée aux allergies, et aux troubles de la
coagulation.
Les principales complications sont les infections et les
atteintes nerveuses
I - INJECTION INTRAMUSCULAIRE
I – 1 - Définition – Généralités
I – 2 – Indications
I – 3 – contre Indications
I – 4 – Matériel
I – 5 – Préparation de l’injection
I – 6 – Réalisation technique
I – 7 – Incidents -- Accidents
I – 1 – Définition – Généralités
C’est l’introduction du médicament directement dans le
muscle à travers la peau à l’aide d’une seringue munie
d’une aiguille adéquate
I – 2 – Indications
 Voie digestive non utilisable ou non souhaitée
 Voie IV non autorisée(médicaments huileux)
 Action rapide
- Médicaments à effet retard(neuroleptiques,
extencilline)
I – 3 – Contre Indications
 Troubles de l’hémostase
 Aplasie médullaire
 Patient sous traitement anticoagulant
 Immunodéprimés
 Présence de prothèse
I – 4 – Matériel :
I – 4 – 1 : Matériel de propreté et Matériel d’asepsie
I – 4 – 2 : Matériel spécifique
 Seringue de 5 cc ou de 10 cc à usage unique
Dans son emballage
 Aiguille de calibre et de longueur bien définie à biseau
long
 Produit à injecter qui peut se présenter sous plusieurs
formes :
- Ampoule remplie de liquide(aqueux ou huileux)
- Flacon lyophilisé avec son solvant
 Parfois une lime si le flacon ne possède pas de zone de
cassure sous forme de point
 1 deuxième seringue
I – 4 – 3 – Matériel accessoire : Chariot, haricot
tonicardiaques, corticoïdes
I – 5 – Préparation de l’injection
I – 5 – 1 – Préparation du personnel
 Tenue Propre et correcte
 Ongles coupés courts
 Pas de bijoux
 Lavage simple des mains
I – 5 – 2 – Préparation du patient
 Préparation psychologique :
Ne pas oublier de lui préciser l’heure de l’injection
 Préparation physique
 L’installer confortablement
 Découvrir et apprécier la zone d’injection
I – 5 – 3 – Préparation du matériel
 Mettre en place un paravent en cas de salle commune
 Disposer le matériel correctement sur le chariot
 Ouvrir le sachet contenant la seringue et laisser
tomber la seringue dans le plateau stérile
 Se frictionner les mains à la SHA
 Prendre la seringue avec la pince à servir
 La saisir par le col du piston et adapter l’aiguille
puiseuse
 Poser la seringue ainsi préparée sur le plateau au coin,
le piston à hauteur du rebord du plateau permettant
ainsi de le saisir facilement sans survoler le plateau
 Vérifier le médicament : dosage, date de péremption,
aspect
 Vérifier la prescription, la posologie, le nom du
patient, son numéro de lit, la date …..
Si le médicament est sous forme d’ampoule liquide :
 Faire une chiquenaude à l’extrémité supérieure de
l’ampoule pour faire descendre tout le produit
 Aseptiser le col de l’ampoule et la lime
 Limer le col de l’ampoule si nécessaire
 Ouvrir l’ampoule en se protégeant les doigts avec une
compresse sèche et stérile
 Saisir l’ampoule entre l’index et le majeur, la seringue
avec le pouce et l’auriculaire de la même main
le pouce, l’index et le majeur de l’autre main tient le
piston.
 Retourner l’ampoule de telle sorte que la main qui
tient l’ampoule soit au dessus de celle qui tient la
seringue
 Aspirer lentement le produit en tirant sur le piston
 Protéger l’aiguille avec son capuchon et poser la
seringue sur le plateau comme précédemment décrit
S’il s’agit d’un flacon contenant un produit lyophilisé
 Enlever le capuchon de protection
 Aseptiser le bouchon
 Aspirer le solvant dans la seringue comme
précédemment décrit
Injecter le solvant dans le flacon et laisser l’aiguille à
l’intérieur du flacon
 Bien tenir seringue et flacon dans une main et bien
secouer le tout pour permettre la dissolution du
produit de façon homogène
Aspirer tout le produit dans la seringue
comme précédemment décrit
 Purger sans gaspiller le produit
 Enlever et jeter l’aiguille puiseuse dans le contairner et
adapter l’aiguille à injection IM protégée par son
capuchon
Déposer la seringue montée dans le plateau comme
précédemment décrit.
I – 6 – Réalisation technique
I – 6 – 1 – Lieu d’injection
 Région fessière :
Choisir le cadran supéro-externe de la fesse.
Pour le délimiter, tracer une ligne allant du grand
trochanter au sommet du pli inter fessier
Puis une deuxième ligne perpendiculaire à la première et
passant par son milieu
 Région de l’omoplate : dans les fosses sus et sous
épineuses
 Face antéro-externe de la cuisse
I – 6 – 2 – L’injection :
 Mettre des gants d’examen et faire le nettoyage à 3
temps
 Décontaminer, enlever et jeter les gants
 Friction à la SHA
 Porter de gants stériles
 Asepsie de la zone avec plusieurs tampons au besoin
 Tendre la peau entre le pouce et l’index d’une main,
l’autre tient la seringue avec le pouce, l’index et la
majeur
 Piquer d’un coup sec et enfoncer l’aiguille rapidement
jusqu’à la garde
 Aspirer pour vérifier si l’aiguille n’est pas dans un
vaisseau sanguin
S’il ya du sang, retirer l’aiguille et repiquer ailleurs
S’il n’ya pas de sang, injecter lentement le produit
- Après l’injection de tout le produit, poser un tampon
sec et stérile à la base de l’aiguille et retirer l’aiguille
 Appuyer sur l’orifice avec le tampon pendant quelques
secondes
 Masser légèrement pour permettre la dispersion du
produit
 Jeter l’aiguille dans le container et la seringue dans le
haricot
 Décontaminer, enlever et jeter les gants
- Noter le soin, remercier le patient, refaire le lit et le
réinstaller confortablement
 Nettoyer et ranger le matériel
N.B. pendant l’injection, surveiller les réactions du
patient en regardant son faciès
I – 7 – Incidents – Accidents
I – 7 – 1 – Incidents
 Douleur
 Œdème
 Induration
I – 7 – 2 – Accidents
 Abcès septique
 Choc anaphylactique(Réanimation rapide)
 Atteinte du nerf sciatique(Consultation en neurologie)
II – INJECTION INTRAVEINEUSE
II - 1 - Définition – Généralités
II – 2 – Indications
II – 3 – Contre Indications
II – 4 – Matériel
II – 5 – Préparation de l’injection
II – 6 – Réalisation technique
II – 7 – Incidents -- Accidents
II – 1 – Définition – Généralités
C’est l’introduction dans une veine à travers la peau ou
une tubulure de perfusion, d’un produit
médicamenteux.
C’est un acte délicat qui requiert beaucoup de
concentration et de maitrise
L’action du produit est rapide, les effets secondaires
aussi.
II – 2 – Indications
 Traitement en urgence(ccvx, état de choc, choléra,
brûlé grave)
 Médicaments ne pouvant être injectés en IM
II – 3 – Contre Indications
Médicaments huileux ou visqueux
II – 4 – Matériel
II – 4 – 1 – MDP et MA
II – 4 – 2 – MS :
- Seringue de volume variable à usage unique
 Aiguille IV, à biseau court
 Produit à injecter
 1 Garrot
 1 Coussinet
 1 deuxième seringue
 1 alèze
 Des gants d’examen
 Container à aiguille
II – 4 – 3 – MA :
chariot, haricot
II – 5 – Préparation de l’injection
II – 5 – 1 – Préparation du personnel: cf cours IM
II – 5 – 2 – Préparation du Patient: cf cours IM
II – 5 – 3 – Préparation du matériel: cf cours IM
II – 6 – Réalisation technique
II – 6 – 1 – Patient non porteur de voie veineuse
II – 6 – 1 – 1 - Lieu d’injection
 Veines superficielles très accessibles du pli du
coude(M veineux)
 Veines de l’avant bras
 Veines de la face dorsale de la main
 Veines profondes si elles sont préférées aux veines
superficielles ou si celles-ci sont inaccessibles : région
inguinale, veines jugulaires, veines sous clavières
II – 6 – 1 – 2 – L’injection
 Mettre en place l’alèze
 Attacher le garrot à 5 cm au dessus du point de
ponction
- Choisir la veine à ponctionner puis enlever le garrot
Porter les gants d’examen et effectuer le nettoyage à 3
temps
 Décontaminer, enlever et jeter ces gants
 Remettre le garrot
 Demander au patient de faire le poing et pomper
 Tapoter la veine pour la faire saillir davantage
 Faire une friction à la SHA
 Enfiler les gants stériles
 Aseptiser en allant dans le sens de la circulation
veineuse
 Fixer la veine en appuyant sur celle-ci en amont du
point de ponction avec le pouce
 Prendre la seringue avec les extrémités des 5 doigts de
la main dominante, biseau en haut de façon
tangentielle à la peau
 Piquer à côté de la veine, soulever l’aiguille et la diriger
vers la paroi externe de la veine
Dés que l’aiguille perfore la paroi veineuse,
le sang apparait au niveau du pavillon de l’aiguille ou
dans la chambre de visualisation du cathéter
Enlever le garrot, demander au patient de desserrer le
poing et injecter doucement le produit tout en
surveillant le faciès du patient
Si le volume à injecter est grand, de temps en temps,
aspirer pour voir si l’aiguille est toujours dans la
lumière veineuse
 Terminer l’injection: cf IM
II – 6 – 2 – Patient porteur d’une voie veineuse
II – 6 – 2 – 1 – Voie veineuse en marche
Si c’est une perfusion en marche, vérifier
Le retour veineux.
S’il existe ou s’il n’ya pas de retour veineux mais que la
perfusion marche sans œdème
 Mettre des gants d’examen
 Enlever le bouchon de protection du cathéter
 Faire le nettoyage à 3 temps du cathéter et du
bouchon.
- Enlever et jeter les gants.
Faire une friction à la SHA et enfiler les gants stériles
- Enlever l’aiguille
 Adapter la seringue au cathéter
 Injecter le produit lentement
S’il s’agit d’une garde veine bouchée :
 Nettoyer le cathéter à 3 temps
 Décontaminer, enlever et jeter les gants d’examen
 Faire une friction à la SHA et enfiler les gants stériles
 Saisir la 2° seringue, la remplir de SSI, purger, l’adapter
au cathéter et faire des séances d’aspiration pour
déboucher le cathéter(Ne pas injecter)
 Une fois la voie débouchée, adapter la seringue
contenant le produit et injecter lentement
 A la fin de l’injection refermer le cathéter avec son
bouchon
 Terminer l’injection comme précédemment décrit
II – 7 – Incidents – Accidents
II – 7 – 1 – Incidents
 Œdème
 Hématome
 Malaise avec vertige
II – 7 – 2 – Accidents
- Allergie au produit avec choc anaphylactique
 Embolie
 Infection
III – INJECTION SOUS CUTANÉE
III – 1 - Définition – Généralités
III – 2 - Indication
III – 3 - Matériel
III – 4 – Préparation de l’injection
III - 5 - Réalisation technique
III – 6 - Incidents -- Accidents
III – 1 – Définition – Généralités
C’est l’introduction dans le tissu sous cutané de produit
médicamenteux à l’aide d’une seringue munie d’une
aiguille à injection sous cutanée
C’est un mode d’injection très fréquemment utilisé.
III – 2 – Indications
 Injection de produits anticoagulants
 Injection d’insuline
 Vaccinations
III – 3 – Matériel
III – 3 – 1 – MDP et MA
III – 3 – 2 – MS
 Seringue pré – remplie ou seringue à volume adapté à
la quantité de produit(2ml ou 5ml)
 Aiguille à biseau long
 Produit à injecter (sauf seringue pré – remplie)
 Gants d’examen
III – 3 – 3 – MA :
 Chariot, haricot, Container à aiguille, solution de
décontamination
III – 4 – Préparation de l’injection
III – 4 – 1 – Préparation du personnel cf cours IM
III – 4 – 2 – Préparation du patient cf cours IM
III – 4 – 3 – Préparation du matériel cf cours IM
III – 5 – Réalisation technique
III – 5 – 1 – Lieu d’injection :
Face externe du bras
Face externe cuisse
Région de l’omoplate
L’injection se fera toujours de bas en haut dans le sens de
la circulation veineuse
III – 5 – 2 – L’injection :
Port de gant d’examen, nettoyage et désinfection de la
zone d’injection
Décontaminer, enlever et jeter les gants
Saisir la seringue dans une main en position biseau
tourné vers le haut de façon tangentielle à la peau,
90°(insuline, anticoagulant) ou à 45°(autres produits),
Pincer fortement la peau avec l’autre main pour
former un pli cutané
Piquer et Maintenir le pli s’il s’agit d’insuline ou
d’anticoagulant
Injecter doucement
Terminer l’injection comme précédemment décrit
III – 6 – Incidents – Accidents
III – 6 – 1 – Incidents
Injection du produit en IV
III – 6 – 2 – Accidents
Allergie au produit
Choc anaphylactique
IV - INJECTION INTRADERMIQUE
IV – 1 – Définition – Généralités
IV – 2 – Indications
IV – 3 - Matériel
IV – 4 – Préparation de l’injection
IV – 5 – Réalisation technique
IV – 6 - Incidents -- Accidents
IV – 1 – Définition – Généralités
C’est l’injection de produit médicamenteux dans
l’épaisseur de la peau.
IV – 2 – Indications : tests et vaccins
IV – 3 – Matériel
IV – 3 – 1 – MDP et MA cf cours IM
IV – 3 - 2 - MS
Seringue( petit volume)
Aiguille à biseau court
Produit à injecter
IV – 3 – 3 – MA : Chariot, haricot
IV – 4 – Préparation de l’injection
IV – 4 – 1 – Préparation du matériel cf cours IM
IV – 4 – 2 – Préparation du personnel cf IM
IV – 4 – 3 – Préparation du patient cf cours IM
IV – 5 – Réalisation technique
IV – 5 – 1 – Lieu d’injection
L’injection ID peut être faite n’importe où mais préférer
les faces interne et externe de l’avant bras, les faces
externes du bras et de la cuisse
IV – 5 – 2 – L’injection
Lavage simple des mains, port de gants d’examen
Nettoyage de la zone à injecter
Oter les gants et les jeter
Friction à la SHA et port de gants stériles
Tendre la peau en tenant le membre en pleine paume
Piquer le biseau de l’aiguille en haut de façon
tangentielle à la peau
Dés que le biseau disparait dans l’épaisseur
De l’épiderme, injecter doucement
Le volume injecté doit produire immédiatement un
œdème (phénomène de la peau d’orange)
Terminer l’injection comme précédemment décrit
Je vous remercie de votre attention