Vous êtes sur la page 1sur 4

mecanique quantique exercices corrigés pdf

www.etusup.org

Solutions

TD 1
EXERCICE 1 Le métal formant la cathode d'une cellule photoélectrique (voir schéma du
cours) est caractérisé par un travail d'extraction We = 2:5 eV. On l'éclaire avec de la lumière
monochromatique de longueur d'onde = 400 nm. On donne c 197.3 eV .nm , charge de
l'électron q 1,6 10 19 C .

1- A partir de la relation E= h , on trouve immédiatement que la constante de Planck est


exprimée en J.s puisque l’énergie s’exprime en Joule (J) et la fréquence en Hertz (Hz
ou s-1).

2- Oui, car l'énergie des photons est supérieure au travail d'extraction


2 c
: h 2 197.3/ 400 3.10 eV

1
3- EC mV 2 h We 3.10 2.5 0.6 eV
2

4- Si on inverse la polarité on repousse les électrons ; ils seront arrêtés si


: qU 0 EC h We qU 0 h We où U0 < 0 est le potentiel d'arrêt.
Quand U = U0, le courant tombe à zéro, c'est à dire que plus aucun électron n'arrive
sur l'anode. Ici on a : qU 0 h We 0.6 eV U0 0.6 V

1
5- On a maintenant : EC mV 2 h We qU 3.10 2.5 10 10.6 eV
2

6- Cela signifie que tous les électrons extraits sont collectés.


dQ dE
7- I ne q et I n ph h où ne ( n ph ) sont les nombres d'électrons émis
dt dt
(photons reçus) par unité de temps. D'après la définition, le rendement R est :
ne I /q Ih
R 0.05
n ph P / h qP

8- Pour augmenter le courant de saturation il faut augmenter le flux de photons : le


nombre d'électrons extrait par unité de temps est proportionnel à ce flux. Diminuer la
longueur d'onde ne ferait qu'augmenter l'énergie cinétique des électrons sans en
augmenter le nombre.

1
EXERCICE 2 : Soit la longueur d'onde associée à une particule de masse m et de vitesse
h
v : P mv h mv h h
mv c mv

Propriétés de la particule:

- Diamètre D =10-6 m= 1 (dimension de l'objet)


- masse m=10-15 kg
- vitesse v=10-3 m/s <<c (Mécanique classique)

h constante de Plank
longueur d'onde de Broglie
mv impulsion de l'objet

6, 626 10 34 J.s 2
AN: 6, 626 10 6 A
10 15.10 3 Kg m

Conclusion: la longueur d'onde associée à la particule est de l'ordre d' A° elle est très très
faible, comparée à la dimension de l'objet D.

C’est le comportement corpusculaire qui est dominant ici comparé au comportement


ondulatoire. il s'agit ici d’un problème de la mécanique classique. La notion ondulatoire n'a
pas de sens dans ce cas. Donc on n’applique pas la mécanique quantique.

EXERCICE 3
1. En utilisant la relation de de Broglie et l’expression de l’énergie cinétique
2
h mp v2 p h
; Ecin qV ; 2.86 10 13
m
p 2 2m p 2m p qV
2. L’énergie cinétique de l’électron est égale à celle du proton puisque l’énergie
cinétique d’une particule chargée acquise suite à l’application d’un champ électrique dépend
uniquement de la charge, qui au signe près est la même pour l’électron et le proton et non de
la masse. Les vitesses acquises seront évidemment différentes.
3. La masse de l’électron étant inférieure à celle du proton, on voit d’après la formule de
la longueur d’onde donnée ci-dessus que la longueur d’onde d’un électron sera supérieure.

EXERCICE 4 , Remarque : la célèbre formule d'Einstein E=mc2 nous informe que


dans certains cas l'énergie se comporte comme si elle avant une masse

La Matière peut être considérée comme une forme condensée de l'énergie.

hc
12 10 3 A E E h 3 102 j s 1

c 3 102 3 102
h 3 102
h h.c

2
310 2 .1210 310 10
AN: 6 ,62510 34.310 8
1,81.1015

EXERCICE 5 , Effet Doppler c’est un effet relatif aux ondes, quelle que soit leur nature. Il
s'agit du fait que la fréquence observée n'est pas la même que la fréquence émise dès que
l'observateur et la source de l'onde sont en mouvement l'un par rapport à l'autre.

Données: soient deux sources une immobiles et l'autre en mouvement

0: fréquence émise par la source immobile


: fréquence émise par la source mobile.
E : énergie interne de la source avant émission
E1 : énergie interne de la source après émission

Cas où la source est sans mouvement .V=0

Conservation de l'énergie:

Energie avant émission = Energie après émission

E = h 0 + E1 E - E1 = h 0

Cas où la source est sans mouvement .V 0

v : vitesse de la source avant émission , v ’: vitesse de la source après émission. Soit


h
= angle ( v , v ’) angle (v, u ph )
C

Conservation de l'énergie:

Energie avant émission = Energie après émission

1 1
Mv2 E Mv '2 E' h avec E – E’ = h 0
2 2

1 1
Mv2 h 0 Mv '2 h (1)
2 2

Conservation de l'impulsion

Impulsion avant émission = Impulsion après émission

3
h
Mv = Mv' + Pph' , avec Pph' u ph
c

Projetant sur ox Mv Mv 'cos Pph' cos

Projetant sur oy 0 Mv 'sin Pph' sin

h
Mv cos Mv 'cos
c h h
M 2 (v '2 v 2 ) 2Mv cos (2)
h c c
sin Mv 'sin
c

2
h 1 h
Portons (2) dans (1), nous aurons: 2h( 0 ) 2v cos
c M c

2 2
h 10 34 84
Hypothèses: 10 1 négligeable
c 10 8

v
0 v cos [ cos 1] 0
c c

0 formule de l ' effet Dopler v


1 cos c

0
a si 0 0 car 1 et 1 0
1
0
b si 0
1
c si 0
2
a déplacement vers les grandes fréquences : la source vient vers l'observateur
b déplacement vers les faibles fréquences : la source s'éloigne de l'observation
c la source défile devant l'observateur.

Applications : L’effet Doppler a de nombreuses applications, en particulier:

La mesure de la vitesse du sang avec des ultra-sons: En comparant la fréquence de


l'onde émise et la fréquence de l'onde réfléchie par les globules rouges on en déduit la
vitesse du sang. Cela fait intervenir un double effet Doppler.
Même principe pour n'importe quel radar d'ailleurs: mesure de la vitesse d'une voiture
par les gendarmes, d'un avion par un radar de poursuite, des billes métalliques
introduites dans une tornade pour mesurer sa vitesse de rotation.