Vous êtes sur la page 1sur 6

DEROULEMENT DE LA SEANCE

Premier moment : 5 mn
Après avoir éveillé l'intérêt de l'élève (questions pour rappeler le projet, introduire le thème et les
objectifs de la leçon,), le professeur distribue le texte aux élèves et leur demande de l'observer,
sans le lire : présentation générale, titre, références, chapeau, typographie etc...

A partir de ce premier contact avec le texte, le professeur amène les élèves à formuler des
hypothèses de sens qu'il portera sur le tableau ( les plus plausibles du moins). 
Deuxième moment : 5 mn
Le professeur demande aux élèves de procéder à une lecture silencieuse du texte ( il lit en même
temps que les élèves pour chronométrer cette activité).
Cette étape a pour objectif la vérification des hypothèses de sens formulées précédemment par
les élèves. Après avoir questionné les élèves sur le contenu global du texte, le professeur ne
gardera au tableau que l'hypothèse la plus juste et effacera les autres. 

Si, après la lecture silencieuse, les élèves n'arrivent pas à dégager l'idée principale du texte, le
professeur évitera de procéder à une lecture magistrale. Il orientera les élèves dans la recherche
du sens en leur demandant de relire certains passages pour les aider à mieux appréhender le
texte.
Troisième moment : 30 mn
Le professeur passe ensuite à l'explication du texte. Il s'agit maintenant d'amener les apprenants
à identifier les particularités discursives, textuelles et linguistiques du texte support. Par un jeu de
questions-réponses balayant l'ensemble du document , il poussera les élèves à découvrir
progressivement la structure, le sens et la visée du texte .
En même temps que le travail de recherche avance, le professeur portera au tableau, sous la
forme la plus appropriée (grille d'exploitation par exemple), les éléments clés du texte.

Il ne s'agit surtout pas de procéder à une lecture linéaire du texte ( analyse paragraphe par
paragraphe ). Au contraire, les élèves seront amenés fréquemment à retourner vers le texte pour
relire certains passages particulièrement porteurs de sens, à relire le texte pour relever des mots
constituant un champ lexical, pour y chercher des articulateurs qui mettent en évidence certains
rapports logiques .

Il ne s'agit plus de discourir sur le thème mais d'aider les élèves à mieux voir le texte, donc à
mieux l' interroger pour mieux se l'approprier.

Il convient de faire remarquer qu'on ne parle plus de modèle de texte ni de modèle d'exploitation
qui dépend du type de texte que l'on à analyser ( on n'explique pas de la même manière un texte
à dominante narrative et un texte argumentatif ) .
Quatrième moment : 5 mn
Synthèse
L'analyse du texte doit se terminer par une courte synthèse que les élèves porteront sur leurs
cahiers à la suite de la grille de lecture élaborée durant la séance. Cette synthèse peut revêtir
plusieurs formes:
-- les élèves synthétisent en deux ou trois phrases les idées forces du texte ou ce qui en fait
l'intérêt .

-- le professeur écrit au tableau un court résumé lacunaire et demande aux élèves de le


compléter. Les éléments effacés doivent être en relation avec le type de texte analysé ou avec sa
thématique.

-- une série de phrases (réponse par vrai / faux)


Cinquième moment : 5 mn
Le professeur demande à quelques élèves de lire le texte à voix haute afin que les autres puissent
l'appréhender dans sa globalité ( particulièrement ceux qui éprouvent des difficultés de
décodage). 
Sixième moment : 5mn
Réagir face au texte (moment d’expression orale)

-- se construire une image de l’émetteur

-- prendre position par rapport au contenu

-- découvrir l’enjeu discursif

-- justifier la transparence ou l’opacité du texte etc.


TEST D' EVALUATION
Afin d'évaluer le degré de maîtrise des acquisitions des élèves, il convient maintenant de proposer
aux élèves un second texte de même type qu'ils analyseront chez eux. Ils seront invités à remplir
une grille de lecture qui mette en évidence les particularités textuelles et linguistiques du support.
On pourrait encore demander aux élèves de le résumer afin de mieux les préparer à l'expression
écrite. S'agissant d'une évaluation formative, les travaux des élèves ne seront pas notés. Il s'agit
en effet de voir si les objectifs ont été atteints. Dans le cas contraire, il y a lieu de prévoir un
exercice de remédiation afin d'éliminer les insuffisances constatées .
 Comment aborder autrement la compréhension de l’écrit ?:
 par Invité le Jeu 16 Jan - 16:14

Par : Zohair Abed   IEM.


Comment aborder autrement la compréhension de l’écrit ?:
Juste 4 moments distincts
- Etude du paratexte et des éléments périphériques.
- Etude de l’énonciatif
- Etude du procédural
- Récapitulation

Moment 1- Le moment de l’étude du paratexte ne doit pas dépasser les 5 minutes, c’est une première confrontation de l’élève
avec le support proposé .Il s’agit de dégager des hypothèses de sens qui seront vérifiées dans le moment 2 et le moment 3.Il ne
faut pas trop s’étaler avec des explications qui font perdre le temps , il faut apprendre à cibler les objectifs .Dans l’étude du
paratexte je ne fais que voir le titre , la source et s' il y a de l’iconographie ou des documents annexes.

Par la suite je fais une lecture silencieuse , cette lecture doit être accompagnée d’une consigne , cette consigne ciblera les
objectifs d’apprentissage , c’est en quelque sorte une mise dans le bain dès la lecture silencieuse , l’élève en lisant doit être
actif :la consigne doit être sous forme de cherche, trouve , souligne , localise repère ..... etc.Ne demandez pas à vos élevés de lire
sans une consigne ils ne liront pas mais votre consigne les oblige à lire et donc chercher ici aussi 5 minutes suffiront largement

Moment 2 -Le moment de l’étude de l’énonciatif, les élèves doivent répondre à votre questionnaire, il s’agit du fameux
QQQOCQ » qui, à qui, quoi ou, comment, quand »

Dans votre fiche apparaîtra les questions avec les réponses possibles des apprenants.
Ce moment durera au plus 20 minutes.
Sans transition on passe au :
Moment 3-c’est la compréhension proprement dite, c’est l’étude du procédural 
Comment l'auteur a procédé pour dire son texte ?
Comment il le dit avec quels mots lexicaux ou grammaticaux ?et pourquoi il le dit ? (la visée).
Il ’agit de procéder suivant les objectifs d’apprentissage préconisés par les programmes. Votre questionnaire doit porter sur les
mots lexicaux et les mots grammaticaux pour préparer les séances des faits de langue et du lexique .Et c’est ici l’intégration du
lexique et de la syntaxe dans la compréhension de l’écrit.

Ne faits pas de l’étude de texte, juste cibler les objectifs exemple : dans une argumentation l’auteur a procédé par émettre une
thèse et de arguments, il a employé des verbes d’opinion, il a utilisé des articulateurs logiques, voilà ou se situe le procédural, 20
minutes sont largement suffisant si votre support est simple et à la portée de la compréhension de vos élèves.

Enfin la récapitulation
Moment4- c’est la vérification avec un plan de texte ,un résumé ou toute autre tech d'expression. C’est aussi un moment
d’évaluation .

Ne parlez pas trop en classe juste apprenez à se taire et à faire à parler vos élèves .
 La Compréhension de l'écrit, objectifs:
 par HBen le Mar 1 Déc - 18:42

Faire de l’élève un lecteur autonome. Lui donner de


nouvelles habitudes de lecture. On peut identifier trois
moments de la
compréhension de l’écrit :

1er moment: 
- Appréhender globalement le sens du texte; il s’agit d’une
approche externe: l’image du texte, les indices périphériques. 
- Formuler des hypothèses de sens en partant du titre par
exemple. Bien entendu ces hypothèses sont provisoires et
révocables. 
Ce premier moment se veut un moment d’expression orale
libre. 
- Noter au tableau ces hypothèses pour les corroborer ou les
détruire au cours du deuxième moment. N.B :1/ le support doit
être accessible.
((On ne comprend bien un texte que si l'on possède déjà 80 %
des informations
qu'il contient » (revue collège n°8 oct 85).
2/ La mise en page doit être fonctionnelle (pas de texte
sans titre ni origine, respect (l’une bonne typographie). 

2ème moment: 
- Pratiquer la lecture silencieuse, qui se veut globale. L’objectif
étant de : 
trouver, retrouver,
découvrir les éléments porteurs de sens, les indices. 
• Indices: « C’est l’ensemble des éléments à extraire du
texte et la façon dont ils se combinent entre eux pour donner une
image globale
de la signification » (Portine, L’argumentation écrite). 
* Organisation du lexique 
* Système des temps 
* Types de phrases et autres. 
- Retrouver la cohérence textuelle. 
De ce fait, l’élève non seulement lit mieux, mais il apprend
â réécrire le texte tant il est vrai que lecture et écriture sont
intimement
liées. 
- Pour aider l’élève dans sa lecture et surtout pour
l’amener à manifester le degré de compréhension qu’il a lu texte
sans blocage
un type de questionnement s’impose. 
Q-C-M /vrai- faux /Questions â choix multiples 

3ème moment : 
C'est un moment de synthèse. L’objectif de la séance de
compréhension est atteint si à la fin de l’heure la classe est en
mesure de
récapituler l’essentiel du contenu. 
- la synthèse peut prendre différentes formes: 
-Reconstitution du texte. 
-Plan 
-Résumé 
-Texte lacunaire à compléter. 
-La lecture à haute voix intervient pour couronner
l’ensemble de la séquence. On transmet le sens après l’avoir
construit.