Vous êtes sur la page 1sur 10

Sommaire

1- Introduction.
2- Historique.
3 - La modulation OFDM
3.1 - Réalisation de la modulation et démodulation par la IFFT/FFT.

3.2 - Principe de la démodulation OFDM.

4- Chaîne de transmission
4.1- Emetteur OFDM.

4.2-Canal de propagation .

4.3-RecepteurOFDM .

4.4-. Conversion série-parallèle/ parallèle- série.

5-simulation du chaine sous matlab.


5.1-Simulation .

5.2-Les block :

5.2.1-La chaine de transmission du système OFDM.

5.2.2-La chaine de réception du système OFDM.

6- Avantages et inconvénients de l’OFDM.


6.1 - Avantage

6.2 – Inconvénients

7- Conclusion.
1 – Introduction :
Un des problèmes majeurs en télécommunications est d’adapter l’information à transmettre
aucanal de propagation. Pour des canaux sélectifs en fréquence, une technique
estl’utilisation demodulations multi-porteuses dans laquelle un bloc d’information est
modulé par une transformée deFourier. Cette technique connue sous le nom d’OFDM
(Orthogonal Frequency Division Multiplexing)

2 – Historique :
Le début des années 60 a vu la postulation du principe de transmission parallèle
d'information travers un seul canal par Chang. Dans ce même article, il a démontré plusieurs
lemmes et théorèmesconcernant les paramètres de la modulation (forme d'onde, espace
entre les sous-porteuses, etc. …) pourassurer l'orthogonalité. Dès lors, on commençait à
parler de "Orthogonal Frequency DivisionMultiplexing" (OFDM) comme un type de
modulation multi-porteuse avec des propriétés bien précises(l'orthogonalité). Quelques
années plus tard, les performances théoriques d'un système de transmissionutilisant une
modulation OFDM, avec un intérêt particulier pour l'optimisation des
instantsd'échantillonnage en réception, ont été retrouvées par Gibb Juste après, Saltzberg a
analysé la performance de ces systèmes, et a conclu que l'efficacité dessystèmes de
transmissions parallèles doit se concentrer sur la réduction des interférences inter
canauxmieux que de se concentrer sur le perfectionnement d'un seul canal, ce qui a été
prouvée après quelquesannées avec l'apparition des techniques DSP (Digital Signal
Processing) .

3 - La modulation OFDM  :

3.1- Réalisation de la modulation et démodulation par la


IFFT/FFT  :
Ici, on considère que la fonction c(t) est la fonction porte (t) de durée , en supposant que
est afin de simplifier l'expression.
on peut conclure que le signal OFDM correspondant à uncoefficient constant prés , est une
IDFT des symboles iDans ces conditions, il ne semble plus
nécessaire de fabriquer réellement un ensemble OFDM de sous-porteuses accolées, c'est-à-
dire on n'estplus obligé d'utiliser un banc de N modulateurs analogiques pour "construire " le
signal OFDM. Il suffitdonc, d'appliquer sur les symboleila IDFT. En réception, une transformé
de Fourier discrète (DFT)est requise.Dans la pratique, l'algorithme dit "IFFT/FFT" ("Inverse
Fast Fourier Transform/Fast FourierTransform") est employé pour la réalisation d'une
IDFT/DFT car il convient bien évidemment detravailler en temps réel. L'utilisation de la FFT
permet une implémentation suffisamment simple duprocédé OFDM

3.2 - Principe de la démodulation OFDM  :


4- Chaîne de transmission :

4.1- Emetteur OFDM :

A. Partie numérique
Source d’information : à cette étape interviennent des capteurs pour transformer l’information
de sa forme physique (onde sonore, lumière, chaleur...) en un signal électrique. Le signal
électrique est ensuite transformé en séquences de bits d’information;
Codage source : cette étape se charge d’enlever la redondance dans les bits d’information et
d’effectuer une compression des données;
Codage canal : ce codage consiste à ajouter une redondance pour protéger les bits
d’information contre des éventuels parasites introduits par le canal;
Modulation binaire/M-aire: des symboles d’information sont générés suivant un alphabet
donné (BPSK, QPSK, M-PSK, QAM-16...etc.), en modifiant l’amplitude et/ou la phase des
symboles en fonction des paquets de bits d’information.
Modulation OFDM: Modulation multiporteuses comprenant une conversion série/parallèle,
une IFFT et une conversion parallèle/série.
Insertion du préfixe cyclique ou du zeropadding : ajoute une redondance ou des zéros à
chaque symbole OFDM permettant d’éviter l’interférence entre symboles OFDM utile et une
égalisation simple du canal.

B. Partie analogique

Conversion numérique/analogique: le signal numérique est converti en un signal électrique


analogique.
Filtrage : le signal électrique bande de base est filtré afin de supprimer les répétitions du
spectre obtenues lors de la conversion numérique/analogique.
Transposition : la transposition en fréquence est effectuée pour porter le signal de la bande de
base autour de la fréquence porteuse. Cette transposition est obtenue grâce à des mélangeurs et
à un ou plusieurs oscillateurs locaux.
Amplificateur de puissance : la puissance du signal est augmentée pour qu’il puisse résister à
l’atténuation du canal.
Antenne d’émission: le signal électrique est transformé en une onde électromagnétique en
espace libre.

4.2-Canal de propagation  :

Canal de propagation: le canal correspond à l’environnement physique dans lequel l’onde du


signal se propage; dans le cas des télécommunications mobiles, ce milieu est l’air. Il introduit
plusieurs sortes de distorsions comme l’effet Doppler ou l’effet multitrajets.

4.3- Recepteur OFDM :

A. Partie analogique :

Antenne de réception : l’onde électromagnétique est transformée en un signal électrique. Mais


l’antenne capte aussi du bruit thermique dont la puissance est proportionnelle à la bande
passante de l’antenne.
Amplificateur faible bruit : le signal qui a subi l’atténuation du canal est amplifié.
Transposition : le spectre du signal qui est centré autour de la fréquence porteuse est ramené
en bande de base. Cette transposition est obtenue grâce à des mélangeurs et à un ou plusieurs
oscillateurs locaux.
Filtrage : le signal électrique bande de base est filtré afin d’éviter le repliement spectral lors de
l’échantillonnage effectué par la conversion analogique/numérique.
Conversion analogique/numérique : le signal électrique analogique est converti en un signal
numérique.

B. Partie numérique

Suppression du préfixe cyclique ou du zero padding.


Démodulation OFDM : l’opération duale de la modulation est réalisée grâce à la FFT
Estimation et gallisation : la dispersion du canal est estimée grâce à des symboles connus du
récepteur. Les symboles reçus affectés par le canal sont ensuite compensés.
Démodulation M-aire/binaire : les symboles reçus sont reconvertis en paquets de bits.
Décodage canal et décodage source : cette étape supprime les redondances ajoutées à
l’émission et corrige certaines erreurs. Les données sont ensuite décompressées en insérant les
redondances enlevées lors du codage source à l’émission.
Informations : les données sont transformées de forme électrique en forme physique.

4.4- Conversion série-parallèle/ parallèle- série  :


Le but du convertisseur série-parallèle est de recevoir les données qui vont transmettre. Le
convertisseur série-parallèle reçoit en série les bits M à transmettre, et ces bits seront divisés
en N sous-blocs de bits de chaque sous-bloc mn appelés symboles.

Le convertisseur série-parallèle au niveau du récepteur a pour fonction de recevoir des


données qui vont être démodulé, avec la même structure telle qu'elle était à l'émetteur.

Le convertisseur parallèle-série est la fonction inverse du convertisseur série -parallèle et il


est placé juste avant l'envoi des données via le canal par le convertisseur numérique
analogique à l'émetteur.

5-simulation du chaine sous matlab  :


5.1-Simulation  :

La chaine de transmission sous Simuli.

5.2-Les block  :
5.2.1-La chaine de transmission du système OFDM :
Random Integer Generator :

Le premier bloc du système OFDM est le générateur de bits aléatoires, ce bloc génère des nombres
aléatoires d’entiers en série dans l'intervalle [0, M-1].

Integer to bit converter:

Convertit le nombre entier à des bits numériques. Fait correspondre à chaque valeur entière ou la
valeur de point fixe dans le vecteur d'entrée à un groupe de bits du vecteur de sortie. Le bloc trace
chaque valeur de nombre entier à un groupe de M bits, en utilisant la sélection pour l’ordre des bits
de sortie pour déterminer le bit le plus significatif .la longueur du vecteur de sortie résultant est M
fois la longueur du vecteur d’entrée .Dans notre cas on va choisir 2 bits car l’entrée est composée de
4 états possibles.

Modulation QPSK :
Le bloc Modulateur effectue la modulation numérique QPSK pour moduler le signal de données, La
sortie est une représentation en bande de base du signal modulé. La source qu’on a utilisé est
composée de 4 états possibles donc la modulation qu’on doit utiliser doit être elle aussi à 4 états en
modifiant l’ordre de la constellation : GRAY au lieu de BINARY.

bloc Multiport Séléctor :

Ce bloc distribue des sous-ensembles arbitraires de lignes d'entrée ou de colonnes à plusieurs ports
de sortie. Le bloc Multiport sélecteur extrait plusieurs sous-ensembles de lignes ou les colonnes de M
par N de la matrice d'entrée u, Pour découper les 192 symboles reçus à son entrée par 8, en rangeant
chaque ensemble dans une sortie.

IFFT :

IFFT est des méthodes qui transforment les données de domaine fréquentiel Au domaine temporel,
et fournit un moyen simple pour moduler des données sur N sous-porteuses orthogonales. La sortie
IFFT est essentiellement le résumé de tous les sinusoïdes orthogonales N entrée à elle, Ainsi IFFT est
le bloc le plus important dans la chaine de modulation OFDM, la taille de l’IFFT choisi est 256.

AddingCyclicPrefix:

Le préfixe cyclique utilisé dans Orthogonal Frequency Division Multiplexing fournit un élément
essentiel du signal global agissant comme une bande de garde entre chaque symbole OFDM.

Canal de gaussien (AWGN Channel):

Le bloc Channel AWGN ajoute bruit blanc gaussien à un signal d'entrée réel ou complexe. Lorsque le
signal d'entrée est réel, ce bloc ajoute du bruit gaussien réel et produit un véritable signal de sortie.
Lorsque le signal d'entrée est complexe, ce bloc ajoute bruit gaussien complexe et génère un signal
de sortie complexe. Ce bloc accepte un scalaire à valeur, vecteur, ou signal d'entrée de la matrice
avec un type de données simple ou double.

5.2.2-La chaine de réception du système OFDM :


RemoveCyclicPrefix :

Ce bloc est ajouté pour enlever le préfixe qui a été introduit dans l'émission OFDM. Comme on peut
le voir à partir de la boîte de dialogue ci-dessus, les échantillons de préfixe cyclique sont retirés de 62
à 317. Tous les paramètres de la boîte de dialogue sont similaires à celles de la boîte 'Ajouter préfixe
cyclique.

FFT :

A la sortie du préfixe cyclique la taille du vecteur est 256, qui seront directement traiter par le bloc
FFT. Au niveau du récepteur, un bloc FFT est utilisé pour traiter le signal reçu et l'amener dans le
domaine fréquentiel. Idéalement, la sortie de la FFT sera symboles d'origine qui ont été envoyés à
l’IFFT à l'émetteur..

Frame Conversion :

Bloc pour passe l'entrée vers la sortie et regrouper les données en trame.qui peut être soit basée sur
l'image ou à base d'échantillons.

Remove zéro-padding :

Pour éliminer les zéros de bourrage qui a été introduit dans la transmission OFDM.

Select Rows :

Ce bloc a été utilisé ici pour éliminer la séquence pilote à partir de la matrice de données.

QPSK Démodulateur Baseband :

Le bloc de Baseband démodulateur QPSK(ou QAM) transforme un signal qui a été modulé L'entrée
est une représentation en bande de base du signal modulé doit être un signal complexe. Ce bloc
accepte un signal d'entrée de vecteur scalaire ou colonne Même paramètres que le bloc de
modulation QPSK. Pour les blocs restants, ils ont le même rôle et paramètres que ceux utilisés au
niveau de la modulation.

Error Rate Calculation:

Le bloc de calcul du taux d'erreur compare des données d'entrée de l'émetteur avec les données
d'entrée d'un récepteur. Il calcule le taux d'erreur comme une statistique en cours d'exécution, en
divisant le nombre total de couples inégaux des éléments de données par le nombre total d'éléments
de données d'entrée d'une seule source. Utilisez ce bloc pour calculer soit le symbole ou Le taux
d'erreur de bits, car il ne tient pas compte de l'ampleur de la différence entre les éléments de
données d'entrée. Si les entrées sont des bits, alors le bloc calcule le taux d'erreur binaire. Si les
entrées sont les symboles, puis il calcule le taux d'erreur de symbole.

Terminator :

Le bloc de terminaison est utilisé pour fermer des blocs dont les ports de sortie ne sont pas
connectés à d'autres blocs.

6 - Avantages et inconvénients de l’OFDM :

6.1 – Avantages  :
Le procédé de modulation OFDM a été principalement pensé pour résister aux trajets
multiples avecévanouissement, en minimisant l'interférence entre symboles (ISI) et en
garantissant des débits binairessuffisamment élevés :
Faible ISI : Le fait d'ajouter un intervalle de garde Tg, augmente la robustesse du signal
OFDM aux trajets multiples. Cela permet d'avoir en réception une ISI acceptable, c'est-
à-dire les symboles OFDM arrivant au récepteur n'interfèrent pas aux instants
d'échantillonnage.
Encombrement spectral optimal : L'orthogonalité entre les N sous porteuses permet de
faire chevaucher leurs bandes fréquentielles respectivement, et donc, d'optimiser
l'occupation spectrale du signal modulé.
Canal invariant localement : La bande passante de chaque sous-porteuse est petite devant
la totalité de la bande passante du signal OFDM. On peut alors, considérer que la réponse
fréquentielle du canal de transmission est plate au niveau de chaque sous-porteuse.
L'évanouissement fréquentiel due au canal est donc de type "flat fading" c'est-à-dire
évanouissement plat.
Egalisation fréquentielle simple.

6.2 – Inconvénients  :

La synchronisation émetteur /récepteur : Le décalage fréquentiel due à l'effet Doppler,


ainsi que les offsets en fréquence entre les oscillateurs locaux RF, génèrent une translation
fréquentielle qui perturbe l'orthogonalité des N sous-porteuses, en introduisant une
interférence entre les symboles (ISI). Pour y remédier on doit prévoir un système
d'estimation et de correction de ces offsets.
Fluctuation d’enveloppe : Le signal OFDM présente une forte fluctuation d'enveloppe et
donc un PAPR (Peak-to-Average Power Ratio) élevé , exigeant une grande linéarité
de la chaîne de transmission, en particulier au niveau de l'amplificateur de puissance, qui
va présenter alors, un rendement médiocre, donc incompatible avec une consommation
optimisée pour une application mobile.

7 – Conclusion  :
Les modulations multiporteuses OFDM ont été conçues sur le principe suivant:

enémission,le signal fréquentiel est transmis sur un certain nombre N d'exponentielles


complexes à desfréquences différentes appelées sous porteusesson utilisation dans les
systèmes de communication mobile.

*Elle revient en force dans les dernière temps car elle est utilisée dans les dernière
technologie comme la 5G.