Vous êtes sur la page 1sur 8

Thème : Production de l’énergie électrique

Introduction :
La production d'énergie électrique est considérable car c'est l'énergie la plus
consommée au monde, L’électricité peut être produite à partir d’énergies
renouvelables : l’éolien, l’hydraulique, le solaire, la biomasse, la géothermie,
mais la majeure partie est produite par la combustion d’énergies fossiles ou par
réaction nucléaire.

Consommation d'énergie primaires dans le monde


Electricité primaire Pétrole 5% Gaz naturel Charbon Energies
14% 5% renouvelables
41% thermiques

36%

Problématique :

Dans ce contexte, les problèmes énergétiques deviennent de plus en plus


importants à l’échelle planétaire et surtout dans notre pays (augmentation de
la consommation, matériaux fossiles en voie d’épuisement). Ils sont à l’origine
de nombreux conflits. Ils représentent aussi les plus gros efforts en matière de
recherche. En prenant comme exemple : La Tunisie, qui ne couvre que la moitié
de ses besoins énergétiques, cherche à diversifier sa production. L’objectif est
que les énergies renouvelables représentent 30% de la production nationale
d’électricité d’ici 2030 –contre seulement 2 à 3% actuellement.

D’où vient notre électricité ?

Quel est donc la situation de l’énergie électrique dans la Tunisie  ?

Serons à nous à court d’énergie ?

L’énergie nucléaire a-t-elle un avenir dans notre pays ?

I. Les modes de production de l’électricité :


Pour devenir de l’électricité, l’énergie doit subir une série de transformations
avant d’être transportée et distribuée dans nos maisons. Cette opération est
réalisable dans les centrales électriques, en raison de l'action du vent, de l'eau,
du gaz chaud ou de la vapeur d'eau, la rotation entraînera le fonctionnement
du générateur, entraînant ainsi l’alternateur.

1. Les centrales hydroélectriques (barrages, centrales au fil de


l’eau, usine marémotrice… :

 Barrage de Beni M'Tir


Capacité installée : 62 MW = 1.2% de production
 Barrage de Bou Heurtma
 Barrage Kasseb La production annuelle de l’électricité hydraulique
varie de 50 à 160 GWh.
 Barrage Mellègue
 Barrage de Sidi Salem

Localisation: Montagnes
Cours d’eau

Avantages : Stockable , rapidement mobilisable (régulateur de la production


d’électricité).

Remarque :

Ces centrales hydrauliques nécessitent de l’eau douce pour fonctionner,


cependant qu’Ilya un manque d’eau.
2. Les centrales thermiques (charbon, pétrole, gaz naturel :
3. Les centrales à cycle combiné (depuis 1995) :

Système de canalisation :

 Eaux de mer.
 Eaux d’alimentation.
 Eaux sanitaires :

Les risques : Lors de l'exploitation de la centrale, les risques majeurs qui


pourraient se produire sont essentiellement :

- l’explosion d'une chaudière.

- le détachement de quelques ailettes de la turbine.


- l’apparition d’une fuite de gaz au niveau du poste de détente générant un
incendie.

- l'éclatement d'un réservoir de Gas-oil et la contamination du sol .

- un tremblement de terre.

a) Cycle combiné à single shaft (mono-arbre) : La turbine à gaz, la


turbine à vapeur et l’alternateur sont sur la même ligne d’arbre d’où la
nomination Cycle Combiné Mono-arbre. Cette combinaison produit de
l’électricité plus efficacement qu’une turbine à gaz ou une turbine à vapeur
seule.
Chaudière
Turbine à vapeur
Turbine à gaz
250 MW 250 Alternateur 150 MW

400 MW
De rendement = 56%

b) Cycle combiné à double arbres : rendement =60%

TG 1 :120 MW Chaudière 1

Turbine à Vapeur 

360 MW

TG 2 :120 MW
Chaudière 2
Exemple : Centrale Electrique à Cycle Combiné Mono-arbre de Sousse

4. Les centrales éoliennes :

Potentiel éolien :

 Centrale de Sidi Daoud de 54 MW de puissance.


 Centrale de Bizerte de 190 MW.

Localisation:
Sites isolés (raccordement difficile ou onéreux au réseau,…)
Sites insulaires (contraintes climatiques ou d’accessibilité)

Avantages: énergie d’appoint.


5. Les ressources en énergie solaire :

 La centrale solaire à Tozeur de 10 MW


 La centrale au village de Hammam Biadha de capacité de 40 000 KWh/an

Localisation :

Sites isolés (montagne, bergerie, balises maritimes…)


Systèmes embarqués (contraintes climatiques ou d’accessibilité)
Espace (satellites)

6. Projet Nawara & TATAOUINE (2006) :

Le projet de développement de Nawara est un projet d'infrastructure


stratégique pour la Tunisie permettant la valorisation des ressources en gaz du
Sud de la Tunisie.

-Unités Centrales de Traitement (UCT) au site Nawara.


-Pipeline Gaz (24’’, 370 km) de Nawara à Gabes.
-Unité de Traitement de Gaz (UTG) à Gabes pour produire des produits GPL et
gaz commercial
 Le champ Nawara va produire 2,7 millions de mᵌ de gaz, soit la moitié de la
production nationale et 17% de la consommation nationale. Il va aussi produire
7 000 barils de condensat par jour.