Vous êtes sur la page 1sur 4

RAPPORT DE PROJET

Il a été remarqué et les archives le montrent qu’ici en Côte d’Ivoire,


les organismes chargés du recensement de la population et de
l’habitat ont été confrontés à de nombreuses difficultés aboutissant
parfois à des résultats non attendus et conduisant à la répétition des
activités. C’est dans cette optique que nous avons entreprit de
mettre en place des techniques et des moyens plus ergonomiques
pour permettre un recensement à la fois simple et efficace.
Ainsi nous présenteront dans les lignes qui suivent les moyens à
mettre en place selon nous pour aboutir à de meilleurs résultats.

Nous avons pensé à utiliser la cartographie censitaire. Cette étude


nous permettra d’avoir une vue d’ensemble du territoire à recenser.
En effet, cela se fera par une cartographie censitaire qui débouchera
sur la délimitation de des zones de recensement.
Il s’agit ici, par l’utilisation de technologies avancées de cartographier
tout l’étendue du territoire ivoirien, nous permettant ainsi de repérer
toutes les zones d’habitation ou non pour ensuite établir des cartes
géographiques détaillées. De ce fait nous passons à la deuxième
étape.
Cette répartition des zones de recensement consistera à sectionner
en aire de recensement (AR) tout l’étendue du territoire.
En fait, la Côte d’Ivoire étant assez grande en superficie, il faudra la
subdiviser en plusieurs petits territoires, bien évidemment en
fonction de ses différentes localités, c’est-à-dire villes, communes,
quartiers, etc.
Après la délimitation des différentes zones du territoire, il
s’agira ensuite de mettre en place une plateforme pour le
recensement. Cette plateforme sera destinée aux agents recenseurs ;
c’est-à-dire les agents qui seront chargés du recensement. Les agents
auront à leur disposition certains équipement dont un smartphone
sur lequel ils pourront utiliser la plateforme. Comment fonctionne
cette plateforme ? La plateforme en question fonctionnera comme
un site d’enregistrement. En effet les agents recenseurs auront à leur
disposition des identifiants appelés communément « id », aussi ils
pourront user d’un mot de passe qu’ils auront créés pour pouvoir se
connecter à la plateforme. Les agents recenseurs auront leur id
enregistrés dans une base de donnée. Seuls les agents recenseurs
auront accès à la plateforme de recensement pour pouvoir recenser
la population et les habitations. Ceux-ci pourra éviter à remplir des
formulaires manuscrits qui sont plus exposées à la perte
d’information. Il sécurisera ainsi les données récoltées qui seront
confectionnée dans une base de donnée accessible à tout moment.

Faut pas oublier que nous serons confrontés à de nombreux


problèmes sur le terrain à savoir l’accessibilité des zones, aussi la
coopération de la population, pour cela l’aide du gouvernement sera
la bienvenue pour pouvoir sensibiliser la population sur l’importance
du recensement et aussi sécuriser les zones de recensement pour
pouvoir permettre un recensement dans le calme. Nous aurons aussi
besoin d’équipement, de main d’œuvre, de financement, et de
bénévoles si possible pour que le recensement puisse être effectif sur
le territoire.
Pour finir, retenons que nous avons mis en place un système
technologique et informatique en vue de faciliter le recensement.
Nous souhaitons ainsi qu’à travers cette nouvelle méthode de
recensement, l’Etat puisse améliorer les conditions de vie des
populations et aussi avoir une bonne gestion de territoire.s