Vous êtes sur la page 1sur 2

FORCE DE LAPLACE 3 M, Sc, T

EXERCICE 1
On considère une tige de cuivre de section constante, de longueur OA=L=20cm et de masse m=50g.
La tige peut tourner librement dans un plan vertical autour d’un axe horizontal passant par son extrémité
supérieure O, sa moitié inférieure (figure-1) se trouve dans une région où règne un champ magnétique

uniforme de vecteur B horizontal, perpendiculaire au plan du mouvement et rentrant (figure-1)
On fait passer dans la tige un courant continu d’intensité I=6A, la tige dévie alors d’un angle β=18° par
rapport à la verticale et reste en équilibre dans cette nouvelle position.
1ère partie
1. a. Faire un schéma clair, en représentant uniquement la tige dans sa nouvelle position d’équilibre et le
sens du courant.
b. Représenter sur le même schéma les différentes forces extérieures exercées sur la tige.

2. a. Étudier l’équilibre de la tige et calculer la valeur de la force de Laplace F.

b. En déduire l’intensité du champ magnétique : || B ||
3. Décrire ce qui se passe si :
a. On inverse les bornes du générateur.
b. On augmente l’intensité du courant.

c. La direction du vecteur champ magnétique B devient verticale.

2ème partie
La tige OA, est maintenant suspendue à l’aide de deux ressorts (R1) et (R2) identiques, isolants, très
légers, à axes verticaux et de même raideur k=15N.m-1. Une partie de la tige baigne dans un champ

magnétique uniforme de largeur ℓ=10cm centrée sur la tige, de vecteur B horizontal perpendiculaire à la

tige et sortant et de valeur ||B ||=0,1T (figure-2). La tige est parcourue de A vers O par un courant
d’intensité I’ ; à l’équilibre elle est horizontale et chaque ressort dont l’axe reste vertical est déformé de
∆ℓ=2 cm.
1. Représenter les différentes forces qui s’exercent sur la tige. Préciser la nature de la déformation.

2. Déterminer la valeur de la force de Laplace F’.
3. En déduire l’intensité I’ du courant qui traverse la tige.

(∆) K
O + -

�⃗
𝐵𝐵

Rh A O
G
Figure-2

B Figure-1

A
1 FATHI KHIARI LYCÉE PILOTE NABEUL GSM : 98 488 782
FORCE DE LAPLACE 3 M, Sc, T

EXERCICE 2
Le dispositif de la figure-1 est constitué de:
- deux rails parallèles en cuivre AD et CE
horizontaux.
- Une tige (T) en cuivre, pouvant glisser sans
frottement sur les rails. Sa partie centrale de
longueur L=10cm baigne dans un champ

magnétique B vertical.
- Un fil (f) inextensible, de masse négligeable,
attaché par l'une de ses extrémités au milieu de la
tige (T) et par l'autre extrémité à un ressort de
masse négligeable et de raideur k=10 N.m-1. L'autre
extrémité du ressort étant fixe.
- Une poulie (P) de masse négligeable pouvant
tourner sans frottement autour de son axe.
- Un rhéostat Rh permettant la variation de
l'intensité I de courant dans le circuit.
1. a- Représenter sur le schéma de la figure-2 (cette figure représente la vue de face du dispositif) les forces qui
s’exercent sur la tige(T) .
b-A quelle force est du l'allongement du ressort ? Préciser le sens et la
Fig 3
direction de cette force.
c- Indiquer, en le justifiant le pôle nord et le pôle sud de l'aimant.
2. A l'aide du rhéostat on fait varier l'intensité I du courant dans le circuit et
on note l'allongement x du ressort lorsque la tige (T) est en équilibre. Les
résultats des mesures ont permis de tracer la courbe: I=f(x) de la figure-3-
a- Déterminer l'équation de la courbe.
b- En appliquant la condition d’équilibre à la tige (T), montrer que
K
I=  .x
L. B

c- En déduire la valeur du champ magnétique B qui règne entre les branches de l'aimant en U.

C
EXERCICE 3 + A

Un cadre carré ACDE, de côté ℓ = 20 cm, est constitué d’un seul tour de B
fil conducteur, rigide, de masse totale m = 16 g. Ce cadre, mobile autour θ
de son côté AC horizontal, est plongé dans un champ magnétique
 D
uniforme vertical B , dirigé vers le haut et d’intensité 0,1 T. Un courant Verticale E
d’intensité constante I = 1,5 A traverse le cadre qui prend alors une
position d’équilibre définie par l’angle θ représenté sur la figure ci-
dessous. Vue en perspective

1) Préciser les caractéristiques (point d’application, direction et valeur) de la force


 A 
de Laplace F exercée sur le côté ED. Représenter cette force sans tenir B
compte d’échelle
2) Déduire le sens du courant dans le cadre θ
3) Représenter les forces électromagnétiques agissant sur les autres côtés (sur la
vue en perspective)
4) En étudiant l’équilibre du cadre et par application du théorème des moments, Verticale E
déterminer la valeur de l’angle θ (on pourra s’aider de la vue de profil)
Vue de profil

2 FATHI KHIARI LYCÉE PILOTE NABEUL GSM : 98 488 782