Vous êtes sur la page 1sur 3

Recepteur optimal

Le récepteur réalisé sur ce principe, serait optimal (pour des signaux d’amplitude connue a
priori), au sens du critère du maximum de vraisemblance. Son schéma fonctionnel est:

 en signal échantillonné :

y(ti) ∑i C(t0)
MAX / t0

s(ti-t0)

 en signal continu :

y(t) ∫T C(t0)
MAX / t0

s(t-t0)

Il faut alors disposer de « N » voies, espacées de t = 1/F, pour toutes les valeurs de « t0 »
correspondant au domaine distance analysé.
Par ailleurs en appliquant le théorème de corrélation (Cf. chapitre 16 § 2.3.1), on posera en se
référant aux spectres des signaux en présence :
t0 T
     
C(t0)  Hs f  exp j2f.t0  df
 y(t)  s(t  t0)  dt 
 Hy f
t0
Cette expression montre que le filtrage par un filtre adapté au signal : F(f) = H*(f) permet
d'obtenir à une transposition temps-retard près l'expression C(t0).
Le signal C(t) issu du filtre adapté au signal sera au cours du temps la représentation de C(t0).
Il passera en temps réel par une valeur maximale représentative de la position de la
cible. D'où un troisième schéma du récepteur optimum :

y(t) C(t)
F(f)  Hsf)
( MAX / t

CRITERE DE DETECTION :

L'estimation optimale, au sens du maximum de vraisemblance revient donc, si on ne connaît pas a priori
l’amplitude et la phase du signal recherché et en présence d’un bruit formé de deux composantes
gaussiennes en quadrature :

• à opérer la corrélation complexe du signal reçu par le signal attendu,

• à prendre le carré du module du signal ainsi obtenu,

• à le normer par l’énergie du signal de référence,

• à rechercher le maximum sur ce signal normé.

D'où les schémas de principe du récepteur optimum dans le cas d’une référence d’énergie quelconque :

 récepteur à corrélation :

z(t) MAX/ 
[ ]2 1/∫[a(t)]2dt
Corrélation

a*(t, )

 récepteur à filtre adapté :

z(t)
h*(f-fD) [ ]2 1/∫[h(f)]2df MAX/ t,fD
En remarquant que si « h(f) » est le spectre de « a(t) » l’énergie de la référence s’écrit :
2 2
e  a(t) dt   h(f) df

L'estimation optimale, au sens du maximum de vraisemblance, revient


donc ici à opérer la corrélation complexe du signal reçu par le signal
attendu et à rechercher le maximum du carré du module du signal ainsi
obtenu.

Recepteur Optimale :

Le problème de la recepteur optimale s'attache a décider si un signal, dont tout ou partie des
caractéristiques sont connues, est présent ou non dans une observation donnee. Il ne prend de sens
que lorsque l'observation en question est bruitee et si l'on dispose d'un minimum d'informations a
priori sur les propriétés statistiques du bruit perturbateur.

Filtre adapté : En télécommunication, un filtre adapté est le filtre linéaire optimal pour
maximiser le rapport signal sur bruit (S/B) pour un signal connu et en présence bruit
stochastique. Ces filtres sont souvent utilisés dans la détection d’un signal inconnu en
corrélation avec un signal déjà connu, dit de « signature ».