Vous êtes sur la page 1sur 16

Tolérance Immunitaire

• La tolérance immunitaire est une absence de réponse aux antigènes


induite par l’exposition des lymphocytes à ces antigènes
Lorsque les lymphocytes portant des récepteurs pour un antigène particulier
sont exposés à cet antigène, trois phénomènes peuvent se produire:
-les lymphocytes peuvent être activés, entraînant une réponse immunitaire
(immunogènes)
-les lymphocytes peuvent être inactivés sur le plan fonctionnel ou détruits
(tolérogènes)
- les lymphocytes ignorent la présence de l’antigène (ignorance)
• Un antigène peut être:
• Immunogène
• Tolérogène
La tolérance immunitaire à différents antigènes du soi peut être induite lorsque les
lymphocytes en développement rencontrent ces antigènes dans les organes lymphoïdes
primaires (tolérance centrale), ou lorsque les lymphocytes matures rencontrent les
antigènes du soi dans les tissus périphériques (tolérance périphérique)
Tolérance Centrale des lymphocytes
• Elle se passe dans le thymus
• induite essentiellement dans le thymus par délétion clonale,
pendant la maturation des clones T autoréactifs (c’est-à-dire dont
les récepteurs, les TCR, peuvent reconnaître un épitope du soi).
• Les principaux mécanismes de la tolérance centrale des
lymphocytes T sont la mort cellulaire et la formation de
lymphocytes T régulateurs CD4+ (Treg) . Les lymphocytes qui se
développent dans le thymus sont des cellules présentant des
récepteurs capables de reconnaître de nombreux antigènes, à la
fois propres à l’individu et étrangers. Si un lymphocyte
immature interagit fortement avec un antigène du soi présenté
sous forme d’un peptide lié à une molécule du complexe majeur
d’histocompatibilité (CMH) du soi, ce lymphocyte recevra des
signaux déclenchant l’apoptose et mourra avant d’avoir pu achever
sa maturation.
Tolérance Périphérique des lymphocytes
Anergie
Suppression
Suppression des réponses immunitaires par les lymphocytes T. Les lymphocytes T CD4 qui
reconnaissent des autoantigènes peuvent se différencier en cellules régulatrices dans le thymus ou en
tissus périphériques à la suite d’un processus qui dépend du facteur de transcription, Foxp3, et qui
requiert l’IL-2. (La flèche venant du thymus est plus large que celle qui vient des tissus périphériques
afin d’indiquer que la plupart de ces cellules proviennent probablement du thymus.) Ces cellules
régulatrices inhibent l’activation des lymphocytes T naïfs et leur différenciation en cellules T effectrices
par des mécanismes de contact ou par l’intermédiaire de cytokines qui inhibent les réponses des
cellules T.
Apoptose
• Mort des lymphocytes T induite par
activation. Les lymphocytes T
répondent à l’antigène présenté par
des APC normales en sécrétant de
l’IL-2, en exprimant des protéines
anti-apoptotiques, en proliférant et
en se différenciant. La
reconnaissance d’un autoantigène
par des cellules T en absence de
costimulation ou d’immunité innée
peut entraîner l’expression de
récepteurs dits « de mort » et de
leurs ligands, comme Fas et le ligand
de Fas (FasL), sur les lymphocytes,
l’engagement du récepteur de mort
aboutissant à la mort cellulaire.
Tolérance centrale des lymphocytes B

• Lorsque les lymphocytes B immatures interagissent fortement avec des


antigènes du soi dans la moelle osseuse, soit ils modifient la spécificité de
leur récepteur (receptor editing ou révision des récepteurs), soit ils sont
tués (sélection négative)
Tolérance centrale des lymphocytes B

• Certains lymphocytes B immatures qui reconnaissent des antigènes du soi


dans la moelle osseuse peuvent réactiver leur machinerie de
recombinaison des gènes des immunoglobulines (Ig) et commencer à
exprimer une nouvelle chaîne légère d’Ig
Tolérance périphérique des lymphocytes B

Les lymphocytes B matures qui rencontrent des autoantigènes présents à


fortes concentrations dans les tissus lymphoïdes périphériques
deviennent anergiques et ne sont plus en mesure de répondre à nouveau
à ces autoantigènes

A. Un lymphocyte B mature qui reconnaît un


antigène du soi sans coopération des
lymphocytes T est inactivé
fonctionnellement et devient incapable de
répondre à cet antigène.
B. Les lymphocytes B qui sont partiellement
activés par la reconnaissance d’antigènes du
soi sans l’aide des lymphocytes T peuvent être
exclus des follicules lymphoïdes, et peuvent
être éliminés par apoptose suite à une
privation de stimulus de survie.
https://www.reseau-canope.fr/corpus/video/l-
immunite-adaptative-43.html
https://www.reseau-canope.fr/corpus/video/la-
reaction-inflammatoire-45.html