Vous êtes sur la page 1sur 4

Université de Béjaia Année 2006/2007

Faculté des Sciences et des Sciences de l'Ingéniorat février 2007


Département LMD : 1ère année ST-SM Durée : 02 heures
~ Epreuve de moyenne durée ~
Module: Physique 1 (Mécanique)

Exercice n°1 (05 pts)


Les coordonnées (x,y) d’une particule dans un repère orthonormé xOy sont données en fonction du
temps par : x( t ) = 2 t + 1 et y( t ) = 4 t ( t − 1 ) .
1. Déterminer l’équation de la trajectoire de la particule.
2. Déterminer les composantes du vecteur vitesse et du vecteur accélération.
3. Déterminer les composantes tangentielle et normale de l’accélération et déduire le rayon de
courbure de la trajectoire en fonction du temps.

Exercice n°2 (08 pts)


Un camion de la poste immobile démarre au temps t=0 et accélère uniformément, pour atteindre
une vitesse de 20m/s en 10 s. Un petit paquet de
masse 2Kg (considéré comme une masse
ponctuelle) est situé initialement à 3m de 3m
l’arrière du camion. Le paquet se met à glisser
au temps t=0 et le coefficient de frottement 1m
cinétique µ entre le paquet et le plancher du
camion est de 0.15 (voir la figure ci-contre). On prendra g=10m/s2
1. Sur un diagramme, dessiner et nommer chaque force (dans le système de référence du sol)
agissant sur le paquet qui glisse.
2. Trouver l’accélération horizontale du paquet par rapport au référentiel du sol.
3. Déterminer le temps t1 mis par le paquet pour atteindre le bord arrière du camion.
4. Déterminer au temps t1 la vitesse du paquet par rapport au sol.
5. Déterminer les composantes du vecteur vitesse du paquet au contact du sol.

Exercice n°3 (07 pts)


1. Une boîte de masse m=5Kg se trouve sur un plan incliné faisant un r
v0 x
angle α=30° avec l’horizontale. Le coefficient de frottement cinétique m
entre les surfaces en contact est µC=0.3. A partir du point O, on lance la
boîte vers le haut avec une vitesse initiale v0=2m/s (figure ci-contre). On O
prendra g=10m/s . 2
α
a. Déterminer l’accélération de la boîte.
b. Quelle est la distance parcourue par la boîte avant de s’arrêter.
c. Quelle est la valeur minimale du coefficient de frottement statique µS pour que la boîte, une
fois arrêtée, ne reparte pas en arrière.
m
2. Si on néglige maintenant les frottements et on abandonne la boîte, sans L
vitesse initiale, à partir du sommet du plan incliné. Elle vient comprimer
un ressort de constante de raideur k en bas du plan incliné (figure d
ci-contre). Au moment du choc, le ressort est comprimé d’une longueur d
avant qu’il ne se détende à nouveau. k
a. Calculer la constante k en fonction de m, g, α, L et d.
α
b. Jusqu’à quelle hauteur la boîte remontera-t-elle ?

Bon courage
Université de Béjaia Année 2006/2007
Faculté des Sciences et des Sciences de l'Ingéniorat 13 février 2007
Département LMD : 1ère année ST-SM Durée : 02 heures

Corrigé
~ Epreuve de moyenne durée ~
Module: Physique 1 (Mécanique)

Exercice n°1 (05 pts)

1. Equation de la trajectoire : y( x ) = x 2 − 4 x + 3

2. Composantes du vecteur vitesse et du vecteur accélération :

⎧ x( t ) = 2 t + 1 ⎧v x ( t ) = 2 ⎧a x = 0
⎨ → ⎨ → ⎨
⎩ y( t ) = 4 t ( t − 1 ) ⎩v y ( t ) = 4 ( 2 t − 1 ) ⎩a y = 8

3. Composante tangentielle de l’accélération :


dv 2t − 1
on a : v = v x2 + v y2 = 2 16 t 2 − 16 t + 5 → at = = 16
dt 16 t 2 − 16 t + 5
Composante normale de l’accélération :
8
On a : a = a x2 + a y2 = 8 → a n = a 2 − at2 =
16 t 2 − 16 t + 5

Rayon R de courbure de la trajectoire :

On a : a n =
v2
→ R=
v2
=
(
16 t 2 − 16 t + 5 )3/ 2

R an 2

Exercice n°2 (08 pts)

On est en présence de deux référentiels R et R’ en accélération constante l’un par rapport à


l’autre. R : référentiel lié au sol
R’ : référentiel lié au camion r
1. Représentation des forces agissant sur le paquet : RN
r r
RN : Force de réaction 3m f
r r
c
P : Force de Pesanteur
r 1m P
f c : Force de Frottement

2. Accélération horizontale du paquet par rapport au référentiel du sol :


r r r r r
Dans le référentiel R, on a : ∑F = P+R N + f c = m a paquet / sol
Projection suivant l’axe des x : f c = µ RN = m a paquet / sol
Projection suivant l’axe des y : − m g + R N = 0 , soit R N = m g

Donc a paquet / sol = µ g


A.N : a paquet / sol = 1.5 ms −2
3. Temps t1 mis par le paquet pour atteindre le bord arrière du camion :
r r r
On a : a p / R = a p / R' + a R' / R
En écriture algébrique, on a : a p / R = a p / R' + a R' / R

Donc : a p / R' = a p / R − a R' / R


A.N : a p / R' = 1.5 − 2 = −0.5 ms −2
1
Université de Béjaia Année 2006/2007
Faculté des Sciences et des Sciences de l'Ingéniorat 13 février 2007
Département LMD : 1ère année ST-SM Durée : 02 heures

1
Dans R’, on a : x' = a p / R' t 2 + x0 '
2
avec x0 ' = 3 m ⎛ 2 x0 ' ⎞
1/ 2

Le paquet atteint le bord du camion lorsque x' = 0 , soit à t1 = ⎜ ⎟


⎜ − a p / R' ⎟
⎝ ⎠

A.N : t 1 = 3.46 s
4. Vitesse du paquet par rapport au sol au temps t1 :

La vitesse du paquet par rapport au sol s’écrit (Vitesse initiale nulle) :


v( t ) = a p / R t
soit :
v1 = v( t1 ) = a p / R t1
A.N : v1 = 5.19 m / s

5. Composantes du vecteur vitesse du paquet au contact du sol :


L’origine du repère dans R et l’instant initial (t=0) sont adaptés à la nouvelle situation (Paquet
quittant le camion) :
⎧ x( t ) = v1 t

⎨ 1
⎪⎩ y( t ) = − 2 g t + y 0
2

1/ 2
⎛ 2 y0 ⎞
Le paquet atteint le sol (y=0) à l’instant, t = ⎜⎜ ⎟⎟
avec y 0 = 1 m ⎝ g ⎠

Les composantes de la vitesse sont :


⎧v x = v1
⎪ 1/ 2
⎨ ⎛ 2 y0 ⎞
⎪v y = − g t = − g ⎜⎜ ⎟⎟ = − (2 g y0 )
1/ 2

⎩ ⎝ g ⎠

A.N :
⎧v x = v1 = 5.19 m / s

⎩v y = −4.47 m / s

Exercice n°3 (07 pts)

1. a. Accélération de la boîte :
r r v r ent
PFD appliqué à la boîte : P + R + f r = m a vem
u
Mo
⎧Ox : − P sin α − f r = ma ( 1 ) y
Projection sur les axes : ⎨ x
⎩Oy : R − P cos α = 0 (2) r
R
r
P sin α + f r
(1) ⇒ a = − (3) fr rO
m α P
f
d’autre part, on a : µ C = r
R
de (2) : R = P cos α . Donc : f r = µ C P cos α (4)
(4) dans (3) :
a = − g (sin α + µC cos α )
A.N : a = −7.6 m / s 2

2
Université de Béjaia Année 2006/2007
Faculté des Sciences et des Sciences de l'Ingéniorat 13 février 2007
Département LMD : 1ère année ST-SM Durée : 02 heures

b. Distance d parcourue par la boîte avant de s’arrêter :


Comme a = Cons tan te , on a : v 2 − v02 = 2 a d
A l’arrêt, v = 0 . Donc :
− v2
d= 0
2a A.N : d = 0.26 m

c. Valeur minimale de µ S pour que la boîte, une fois arrêtée, ne reparte pas en arrière :
r r v r y
PFD appliqué à la boîte : P + R + f rs = 0 r fr
⎧Ox : P sin α − f rs = 0 ⎧ f = P sin α R rs
Projection sur les axes : ⎨ → ⎨ rs
⎩Oy : R − P cos α = 0 ⎩ R = P cos α x rO
α P
On a :
f P sin α
µ S = rs = = tgα = tg 30° = 0.58
R P cos α

2. a. Détermination de la constante k en fonction de m , g, α , L et d :


r
Une fois abandonnée, la boîte n’est soumise qu’à l’action de son L R
r r d x
poids P et la réaction R . Arrivée au ressort, elle sera soumise en r A
r r r
plus à la force de rappel du ressort F = − k x i . R F r r
r r P
k O i EPG = 0
P et F sont deux forces qui dérivent respectivement de l’énergie αB
potentielle gravitationnelle et de l’énergie potentielle élastique. r
Donc : P
r
Travail de P : WPr = − ∆E PG ( E PG : énergie potentielle gravitationnelle).
r
Travail de F : WFr = −∆E PE ( E PE : énergie potentielle élastique).
r r
R ⊥ au déplacement. Travail de R : WRr = 0 .
→ L’énergie mécanique totale de la boîte est alors conservée :
E M = EC + E P = Cons tan te
Donc, on a : E M ( A ) = E M ( B ) (voir la figure ci-dessus)
EC ( A ) + E PG ( A ) = EC ( B ) + E PG ( B ) + E PE ( B )
1
0 + m g ( L + d ) sin α = 0 + 0 + k d 2
2
1 2 m g ( L + d ) sin α
m g ( L + d ) sin α = kd2 ⇒ k=
2 d2

b. Hauteur à laquelle la boîte remontera :

Comme l’énergie mécanique totale de la boîte est conservée, la boîte remonte jusqu’au point de
départ A.