Vous êtes sur la page 1sur 44

o

L e m ag a z i n e d e s p r o f e s s i o n n e l s d e l ’ e n s e i g n e m e n t

Trimestriel - Décembre 2017 - janvier-février 2018 | Numéro 36

Quand le théâtre
entre en classe

Quelle éducation financière ?

Des livres en prêt gratuit


directement dans votre école

Votre Carte PROF 2018-2019


en supplément de ce magazine
ÉDITORIAL

Les enfants de Maximilien


Quel beau signal ! Les vingt jeunes (12-18 ans) du jury du premier Prix belge des Droits de

O
L E M AG A Z I N E D E S P R O F E S S I O N N E L S D E L ’ E N S E I G N E M E N T

l’Enfant l’ont attribué à une… école ! Mais pas n’importe laquelle : l’école du Parc Maximilien,
TRIMESTRIEL - DÉCEMBRE 2017 - JANVIER-FÉVRIER 2018 | NUMÉRO 36
née en septembre 2015 sous une tente du camp de migrants du parc bruxellois. Depuis, l’équipe
Quand le théâtre
d’enseignants bénévoles a déménagé deux fois, et l’école de devoirs s’est installée à Jette.
entre en classe
Elle n’est d’ailleurs pas la seule : dans notre numéro de juin, nous donnions la parole à l’initiatrice
Quelle éducation financière ? de La Petite École, une autre école de devoirs née d’une rencontre avec des immigrés syriens qui
Des livres en prêt gratuit
directement dans votre école fréquentent le parc de la Rosée à Anderlecht.
Votre Carte PROF 2018-2019
en supplément de ce magazine
Recevant le Prix remis au Sénat deux jours avant la Journée mondiale des Droits de l’Enfant au
nom de l’école du Parc Maximilien, Nadia Echadi y voit « une reconnaissance pour le travail béné-
Le théâtre en classe
vole mené depuis plus de deux ans par toute l'équipe du projet ». La reconnaissance ! Formidable
permet d’exercer carburant qui fait parfois défaut…
des compétences
transversales, mais
Les membres du jury, dix francophones et dix néerlandophones, sélectionnés à la suite d'un appel
aussi d’apprendre à candidature au sein d'organisations de terrain, n’ont pas choisi le lauréat au hasard : ils ont
autrement des savoirs rencontré une trentaine de candidats, avant de retenir huit finalistes (bit.ly/2zLLmqd). « Au final,
et compétences
disciplinaires.
le choix de primer l'école du Parc Maximilien s'est imposé au vu des besoins concrets et immédiats
© Christian-Michel Joiris auxquels cette initiative répond, et au côté durable de cette initiative qui est clairement vouée à
durer », a expliqué Gino Aytas, 17 ans, membre du jury.
Que des jeunes rappellent par ce Prix l’importance de l’école doit encourager tous ceux qui, mal-
gré les difficultés, s’engagent au quotidien pour une école de qualité… et solidaire.
Bonne lecture, bonnes vacances, et rendez-vous sur www.enseignement.be/prof ou fin mars pour
notre prochain numéro « papier ».• 
Didier CATTEAU
Rédacteur en chef

L’INFO

Des livres en 25, 30 ou 35 exemplaires Une mine d’or


Des livres gratuits, une aubaine !
Ne tournons pas
autour du pot [BiblioProfs]Jeunesse, c’est aussi du conseil. « Si

directement dans votre école


Les écoles maternelles et primaires j’ai des questions, je n’hésite pas, parce que ce
ont jusqu’au 20 février 2018 n’est pas toujours facile de choisir un livre. J’es- Il existe près de 150 réseaux de biblio- Caracol

>4
pour rentrer leur dossier de saie de varier les thèmes, les genres ». Et si le thèques en Wallonie et à Bruxelles, qui Base de données permettant d'effec-
candidature au Fonds BYX, géré Fonds n’existait pas ? « Je ne sais pas si l’achat sont reconnues par la Fédération Wal- tuer des recherches (livres et jeux) et de
par la Fondation Roi Baudouin,
centré sur l’amélioration des
Service d’appui aux bibliothèques reconnues de toute la Fédération des livres par les parents serait un problème, lonie-Bruxelles. Les enseignants y trou- savoir dans quelle bibliothèque locale
mais dans les écoles, on compte beaucoup ! » veront des services mis en place avec
Wallonie-Bruxelles, la bibliothèque centrale du Brabant wallon, située (du Brabant wallon) se trouve le docu-

Où va mon argent
toilettes. Un budget de 166 666 €
Alors, des livres gratuits, c’est une aubaine… l’appui des six bibliothèques centrales ment. www.caracol-bibliotheques.be
a été dégagé en 2017, qui sera à Nivelles, chouchoute les enseignants, qui l’ignorent trop souvent… (une à Bruxelles et une dans chaque
porté à 330 000 € en 2018 et à Professeure de français en 3e secondaire à province wallonne. Pour en savoir plus :
B
500 000 € à partir de 2019. Outre ibliothécaires-médiateurs, Myriam Ro- Le prêt INTER
l’Athénée de Nivelles, Céline Scokaert, ap- www.bibliotheque.be.
un apport financier, les écoles land et Jean-Luc Capelle, entre autres Une ressource figurant dans le portail
précie aussi le côté pratique. « Il n’est plus
sélectionnées pourront compter sur missions, gèrent les 33 056 ouvrages des La Bibliothèque centrale de Nivelles, www.samarcande-bibliotheques.be
le soutien de l’ASBL Question Santé.
question de livre oublié, indisponible à la

>8
fonds Jeunesse de la Bibliothèque centrale bibliothèque ou épuisé en librairie ! Comme outre [BiblioProfs]Jeunesse (lire ci-contre), peut être livrée dans la bibliothèque
netournonspasautourdupot.be
du Brabant wallon (Fédération Wallonie- mon programme prévoit cinq à huit livres par détaille son offre via www.escapages. de son choix dans toute la Fédération
Bruxelles), située à Nivelles. Des fonds an, j’essaie qu’il y en ait deux qui viennent cfwb.be (onglets « Espace ensei- Wallonie-Bruxelles.
La solidarité c’est classe ! rebaptisés [BiblioProfs]Jeunesse. Ce sont eux de [BiblioProfs]Jeunesse. Avant, je travaillais gnants », « Espace professionnel » ou
qui organisent le prêt des quelques 1 262 Fonds professionnel

L’orthographe : tabou ou enjeu démocratique ?


Le 7e concours du Parlement de avec une librairie, sur la base de la sélection « Espace évènements »).
la Fédération Wallonie-Bruxelles séries contenant chacune 25, 30 ou 35 du Prix Farniente. De très bons livres, mais Ouvrages scientifiques ciblant les bi-
invite les classes de 1re et de exemplaires des albums ou romans jeu- récents, donc souvent plus chers que 10 €… Les collections d’appoint bliothécaires et professionnels du livre.
2e secondaire à concevoir un projet nesse destinés aux élèves de 4 à 16 ans. J’essaie de diminuer le cout en faisant des Des malles d’ouvrages sur près de 40
mettant en avant l'esprit solidaire Et donc aux enseignants, qui seront sans échanges entre mes trois classes de 3e… » thèmes à ce jour (le chocolat, le corps Fonds dialectal
au bénéfice des jeunes de leur école : doute surpris par la facilité de ce service
amélioration du bien-être, recherche humain, les polars du monde, le théâtre Pièces de théâtre, poésies, chansons,

>9
trop méconnu. « En découvrant [BiblioProfs]Jeunesse, je me jeunesse, la Guerre 14-18,…), prêtées textes en wallon ; ouvrages de dialec-
de solutions face à des difficultés…
suis rendu compte que la sélection se basait aux bibliothèques du réseau de la tologie, de philologie et consacrés à la
Inscriptions jusqu’au 31 janvier Le catalogue est en ligne (via www.webo-
© PROF/FWB

2018. Un jury désignera les deux aussi sur le Prix Farniente ! Et j’ai même pu Fédération-Wallonie-Bruxelles jusqu’à littérature wallonne. (> Fonds dialectal)
pac.cfwb.be/adlibfj). La toute grosse ma- demander à la bibliothèque d’acquérir des
meilleurs projets par année. trois mois. Les enseignants peuvent
jorité des séries s’adressent aux 4-12 ans,

Oser sauver à l’école


www.pfwb.be/concours2017-2018 romans de Sarah Berti, une auteure de la les emprunter via leur bibliothèque. (> Fonds patrimonial
mais il y a tout de même une cinquantaine région que j’ai pu faire venir en classe. J’ai Espace professionnel) Pour l’essentiel des ouvrages d’art,
de séries conseillées aux 14-16 ans. Et le emprunté deux romans et un policier, pour
Un auteur flamand en classe catalogue s’accroit : en douze mois, 42 mes trois classes ». d’histoire ou de folklore, des annales
Les malles philosophiques de sociétés d’histoire et d’archéologie,
Le Fonds flamand pour les lettres séries ont été acquises.
(www.auteurslezingen.be) permet « Comme il y a une trentaine d’exemplaires par Destinées à l’enseignement primaire, des journaux du 19e siècle, des revues
Myriam Roland : « Les enseignants
aux enseignants (y compris des titre et que j’ai trois classes, je suis obligée de elles contiennent une sélection de actuelles… le tout centré principale-

>10
Livré à l’école ou dans une bibliothèque peuvent emprunter jusqu’à six
écoles francophones) de faire venir séries en même temps, et quatre choisir trois livres différents… Très vite, entre livres, jeux et ouvrages pédagogiques ment sur le Brabant. En consultation
un auteur, illustrateur, traducteur Deux pistes pour profiter gratuitement de jeux pédagogiques… » de référence et des pistes d'exploita-
élèves, on compare la grosseur ou la difficulté sur place. (> Fonds patrimonial)
ou dessinateur flamand dans leur cette manne, après inscription auprès d’une tion, sur cinq thèmes à ce jour : amour
bibliothèque locale ou de la centrale du Bra- Facilité du service, écrivions-nous. C’est que du titre… Ce que j’ai fait, cette année, c’est
classe/école, gratuitement. Le et amitié, bonheur, différences, rela- Des animations
prendre trente exemplaires de trois romans,

Des livres en 25, 30 ou 35 exemplaires directement dans votre école


Fonds contribue au défraiement de bant wallon. Soit on s’adresse directement les commandes sont livrées soit par BPost à tions intergénérationnelles et violence.
l’auteur et paie le montant total de à Jean-Luc Capelle ou Myriam Roland, par l’école, soit par une navette qui à partir de que je propose aux trois classes. Le hasard a Outre sa participation à la Fureur de
bien fait les choses : chaque élève a eu le titre (> Espace enseignants) lire, la Bibliothèque centrale organise
la conférence à l’organisateur. On téléphone, par courriel ou sur place (la [Bi- janvier 2018 les déposera dans les biblio-
peut obtenir des conseils et être blioProfs]Jeunesse est ouverte le mercredi de 9 thèques reconnues, partout en Wallonie et à de son choix… » avec les bibliothèques locales du ré-
guidé dans son choix par le Fonds : Matériel didactique seau une Nuit des bibliothèques (22
à 12 et de 13 à 17h). Soit on passe par sa Bruxelles ! Responsable des acquisitions, M. Jean-Luc
auteurslezingen@vfl.be. Un ensemble de jeux à caractère péda- décembre) prolongée durant les va-
bibliothèque habituelle, qui s’adresse alors à Capelle confirme que le choix des ouvrages gogique, autour du langage et de la

>12
Nivelles. Lise Huyberechts, elle, n’a pas besoin de cances d’hiver par des ateliers « doudou
navette, puisqu’elle enseigne à Nivelles, en se fait sur la base de critiques d’ouvrages de langue, des jeux mathématiques, des it yourself » avec cette année l’auteure
Les pédagogies actives revues professionnelles de littérature de jeu-
« Je vois si les séries sont disponibles : on peut 5e primaire, à l’Institut Sainte-Thérèse. Le jeux d’exploration et de connaissances, Mélanie Rutten en invitée d’honneur. Et
Du 21 au 23 mars, la Commission nesse, d’avis pertinents de collègues bibliothé-
en emprunter jusqu’à six en même temps, et premier intérêt du service est que « chaque pour tous publics. Ces jeux peuvent être chaque année, au printemps, Les nuits
communautaire française (Cocof) caires travaillant en section jeunesse et aussi
quatre jeux pédagogiques en plus, pour huit enfant peut avoir le même livre en même empruntés par les bibliothécaires et/ou d'encre proposent au printemps de ren-

Une cour plus verte et plus conviviale


organise à Bruxelles un colloque
semaines », explique la dynamique gestion- temps. Au départ, c’est cela qui m’intéressait. de propositions d’enseignants. Raison de plus les professionnels de l’éducation et de contrer des auteurs belges. (> Espace
international sur les pédagogies
actives, en collaboration avec l’UCL, naire du Fonds, qui prend également soin de Aujourd’hui, ma vision a un peu changé : c’est pour en profiter…• la remédiation. (> Espace professionnel) évènements)
l’ULB, l’ULiège et l’UMons. Objectif : lire, résumer, décrire les albums et romans, bien aussi d’avoir des livres différents, par Didier CATTEAU
croiser les regards et proposer des pour le catalogue en ligne, mais aussi la exemple de prendre quatre titres en six exem-
pistes de réflexion et d’actions. page Facebook et un blog tous deux intitulés plaires. C’est très souple ! »
www.colloque-pedactives-cocof.com

>13
Jeunelitpas.

Mathématiques rime avec ludique et artistique


10 PROF 36 PROF 36 11

L’hygiène en jeu >14


Taalunie pour booster le néerlandais>15
Quand le théâtre entre en classe >16
>28
Des « essais-métiers » pour s’accrocher à l’école
>30
Avec le jeu, la parole se délie plus facilement
Deuxième Guerre mondiale : sus aux clichés >
DROIT DE REGARD

« Je suis plus proche d’un Belge athée



31
>32
commun entre les auteurs des attentats, ce Mais quelles suggestions donnez-vous
n’est pas – à de rares exceptions près – la aux enseignants qui voient des élèves
pauvreté, mais bien un déficit d’éducation. s’opposer, au nom de convictions

que d’un Indonésien musulman »


religieuses et familiales, à des
Dans les écoles de l’enseignement officiel, théories scientifiques. Comme, par

Ismaël Saidi : « Je suis plus proche d’un Belge athée que d’un Indonésien musulman »
tous les élèves suivent désormais un cours exemple, la théorie de l’évolution
de philosophie et citoyenneté. Une bonne des espèces ?
chose pour le vivre-ensemble, selon vous ? D’une part, on peut montrer que la
Ismaël Saidi, l’auteur de la pièce Djihad, en est convaincu : pour reconnecter les adolescents, Je pense que l’on a géré la crise (NDLR : née culture européenne se nourrit de la
il faut tracer un trait d’union entre la culture européenne et leur culture d’origine. de l’arrêt de la Cour constitutionnelle qui culture musulmane. Par exemple,
oblige la Fédération Wallonie-Bruxelles à oc-

>34
dans La légende des siècles, Victor
troyer une dispense du cours de religion ou Hugo a écrit le poème L’an 9 de
D ans la foulée de son spectacle Djihad,
Ismaël Saidi a rencontré des milliers de
jeunes. Son nouveau spectacle Géhenne a le
Schaerbeek, je suis allé à l’école catholique
pendant dix ans ; nous allions à l’église le
mercredi où nous chantions L’enfant au tam-
de morale sur simple demande des parents
ou des élèves majeurs). Je prône un « cours
de religions et de philosophies » de la 1re à
l’Hégire. Il relate la mort du Prophète
Mahomet avec une beauté à faire
trembler. Autre exemple, l’architec-

Philippe Meirieu : « L’école doit s’assumer comme un espace de décélération »


vent en poupe. Et dans Les aventures du petit bour, dans la version de Nana Mouskouri… la 6e secondaire. Il rassemblerait pendant ture et l’art musulman ont droit de
Ismaël : à l’école du vivre-ensemble, il raconte Cela ne me dérangeait pas et cela a contri- quatre périodes par semaine tous les élèves cité en Espagne comme à l’Alham-
ses souvenirs d’enfance. bué à faire de moi un Belge musulman de de la classe. Dans un cours de religion ou de bra de Cordoue.
©Famille Saidi

culture judéo-chrétienne. Je me sens plus morale laïque, on est entre soi. Devant toute
PROF : Quels sont vos souvenirs d’écolier proche, aujourd’hui, d’un Belge athée que D’autre part, on peut attaquer le re-
la classe, quand on dit quelque chose, on y
d’origine étrangère ? d’un indonésien musulman ! ligieux par le religieux. Le concept
réfléchit à deux fois et c’est enrichissant de

>36
Ismaël Saidi : Dans Les aventures du pe- de la théorie de l’évolution des es-
confronter ses convictions à celles des autres.
tit Ismaël, j’ai écrit de courtes histoires qui Les choses vous paraissent-elles pèces était présent dans la science
parlent aux enfants : Le Père Noël est-il différentes, plus difficiles aujourd’hui Ce cours verrait se succéder les professeurs islamique du Moyen Âge, bien avant Darwin
raciste, me donnera-t-il un cadeau à Noël ? après les attentats à Paris, à Bruxelles ? de morale, de philosophie et des différentes alors que jusqu’au 17e siècle, la pensée biolo-
Ismaël Saidi : « Né à Saint-Josse,

Des transitions sources de tensions


ayant grandi à Schaerbeek, je
Quelle est la religion des lapins morts et se- Franchement, je n’ai pas ressenti une grande religions enseignées à l’école. Cela permet- gique occidentale était dominée par l’essen- suis un Belge musulman de
lon quel rite faut-il les ensevelir ? Je parle de stigmatisation. De la peur – bien compré- trait à tous les élèves de connaitre la religion tialisme selon lequel les espèces possédaient culture judéo-chrétienne ».
la différence, mais aussi des points communs. hensible évidemment –, mais pas de réac- des autres, d’avoir des réponses à leurs ques- des caractéristiques inaltérables. Quant à
De cette enfance, je garde cette image-là… tions extrêmes. Surtout une volonté de com- tions. C’est ce que je souhaite transmettre l’interdiction de dessiner des corps nus, les
prendre. C’était le cas par exemple lorsque dans mon dernier spectacle, Géhenne. Le savants arabes, à l’origine de la médecine
Ce livre est vendu à prix réduit. Pourquoi ? j’ai joué Djihad devant les familles de vic- personnage principal, c’est un Belge radica- actuelle, n’hésitaient pas à le faire.

>37
C’est une volonté de l’éditeur à laquelle j’ad- times de l’attentat au Bataclan. lisé, condamné à la prison à vie pour s’être
hère. Cela rend le livre bien plus accessible Ainsi, on peut reconnecter les jeunes avec
fait exploser dans une école juive. Nourri de
pour les enfants et les enseignants. Il s’agit Je ne crois pas que la stigmatisation l’em- leurs origines. Contourner l’écueil du devoir
haine à l’égard des juifs et des chrétiens, il se
surtout de transmettre quelque chose aux porte. À Saint-Josse, considéré par certains de loyauté par rapport à la famille et à la
transforme en rencontrant un prêtre catho-

Cinéastes en classe : affuter le regard des jeunes


jeunes et qu’ils y prennent du plaisir. Tant comme l’antre du terrorisme, on a mis les communauté. Leur faire comprendre que
lique et une femme juive.
pis si cela ne me rapporte rien. J’ai la chance moyens et les choses changent, des projets loyauté ne signifie pas allégeance et qu’ils
d’avoir fait de ma passion un métier. Mes concrets se mettent en place. Les responsables politiques et religieux n’ont de devoir de loyauté que vis-à-vis
spectacles tournent bien en Belgique et en ont créé un Institut de formation des d’eux-mêmes.
France. Par ailleurs, je suis très fier, en tant Et, de façon plus spécifique, dans les
cadres islamiques. Qu’en pensez-vous ? EN DEUX MOTS
que petit Schaerbeekois d’être lu dans écoles de Belgique, de France, du Ca- Ma génération a fait changer beaucoup de
C’est indispensable ! Tous les imams devraient
enseignants
nada…, j’ai surtout vu des enseigna

>38
plusieurs villes de France, de Navarre et pratiques de nos parents. Les miens, hier, Gradué en relations publiques à
avoir de solides connaissances en sciences
de Belgique. « perdus »», livrés à eux-mêmes, man- n’allaient pas au théâtre…•
l’ULB, puis licencié en sciences
humaines, une formation historique. Parler le
quant de ressources pour répondre sociales à l’UCL, Ismaël Saidi a
français ne suffit pas : ils doivent connaitre travaillé dans la police avant de
La différence vous a-t-elle fait aux questions, aux réactions. Et Propos recueillis par
les codes de notre société occidentale, être devenir réalisateur, scénariste
vivre des difficultés à l’école ? c’est là que le bât blesse : il fau- Patrick DELMÉE

Félix et Léonie grandissent avec deux mamans


capables de situer les préceptes du Prophète dramaturge et comédien. Sa
Cela aurait sans doute été plus drait donner bien davantage de et Catherine MOREAU
dans leur cadre historique et sociétal. pièce Djihad lui a permis d’aller
sexy, mais la réponse est non. Et, moyens à l’enseignement pour
rencontrer des jeunes pour ouvrir
parmi les personnes d’origine étran- recoudre le tissu social. Des moyens Les jeunes trouvent aussi beaucoup de le débat. Le tome 2, Géhenne, tourne
gère, nous sommes légion à ne pas les humains pour décharger les enseignants savoirs sur internet… actuellement en Belgique. Ismaël
avoir vécues. Je le dois beaucoup aux de tâches administratives, pour gérer des Surement ! Tous les élèves doivent recevoir Saidi a aussi écrit Finalement il y
institutrices et aux enseignants du secon- groupes moins nombreux, pour avoir da-

Secondaire ordinaire : moins de sorties « prématurées » >


une éducation aux médias. Ils doivent com- a quoi dans le Coran, avec Rachib
daire ; je pense notamment à un professeur vantage de formation en cours de carrière, prendre que l’on peut manipuler des images, Benzine, Les aventures d’un

40
© Lea Crespi

de latin qui venait me chercher à la maison pour revaloriser leur métier. Des moyens pour tronquer des discours pour faire dire aux Musulman d’ici ou Les aventures
pour m’emmener au théâtre sans que rien permettre aux élèves d’accéder à la culture, à gens des choses complètement différentes. du petit Ismaël : à l’école du
ne l’y oblige. Né à Saint-Josse, j’ai grandi à des voyages qui créent des citoyens ! Le point vivre-ensemble.

32 PROF 36 PROF 36 33
NAM-IP : l’informatique a son musée >

43
Le Lab’expo chimie et sciences de la vie au PASS >

44
2 PROF 36
Science ou science-fiction ?
Le Printemps des Sciences 2018 se tiendra du 19 au 25 mars. Info ou
intox ? Plausible ou farfelu ? Science ou science-fiction ? Fiction ? est
le thème de cette édition de la plus grande manifestation de culture
scientifique en Fédération Wallonie-Bruxelles. Ouverture des inscriptions
pour les écoles le mercredi 31 janvier à 14 h. www.sciences.be

TALIS :
30 %
Les garçons de 6e primaire sont 30 % à déclarer pratiquer au
la parole
aux directeurs
et enseignants
moins une heure d’activité physique par jour, et les filles 15 %. Et En mars 2018, 120 directeurs et
ces pourcentages chutent avec l’âge : 13 % des garçons et 9 % des 2 400 enseignants du 1er degré
filles de 6e secondaire. Des chiffres repris secondaire participeront à l’enquête
dans l’État des lieux de l’enfance et de la internationale TALIS, centrée sur
jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles, différents aspects du métier :
qui se focalise aussi sur la santé mentale satisfaction professionnelle, charge de
des 15-24 ans, la situation des enfants travail, développement professionnel,
migrants, ou la disparité entre genres dans sentiment d’efficacité, stress… Objectif :
les matières scientifiques. disposer de données objectives et les
www.oejaj.cfwb.be/index.php?id=18084 comparer à celles des 46 autres pays
participants.
Explications via www.talis-fwb.be

règlement regola

Un ROI traduit en 5 langues


À Marchienne-au-Pont, l’École primaire annexée à l’Athénée royal Yvonne
Vieslet a traduit son nouveau règlement d’ordre intérieur (ROI) dans
les cinq langues d’usage des quinze nationalités de ses élèves. « Pour
kural faire comprendre aux parents qu’ils occupent une place importante dans
l’accompagnement pédagogique de leurs enfants », explique la directrice
Claire Robin. Le Service Actions Migrants du CPAS de Charleroi a pris
en charge les traductions.Les écoles peuvent aussi faire appel aux Services de
© Fotolia/ra2 studio

Traduction et d’Interprétariat en milieu Social (www.setisbxl.be et www.setisw.be).

PROF 36 3
L’info
éducation financière

Éduquer à la finance ?
Où va mon argent ?
La Fédération Wallonie-Bruxelles veut développer l’éducation
Le réseau Financité, issu du milieu financière dans les écoles. PROF s’est penché sur l’offre pédagogique
associatif, explique les pratiques
financières du système actuel et développée par le réseau Financité et par la FSMA, l’Autorité des
ses alternatives depuis déjà trente services et marchés financiers, et notamment le workshop Où va
ans. Mais, le secteur des services mon argent ?, développé par le Musée BELvue à sa demande.
financiers évolue très vite. Son
éventail s’élargit de plus en plus.

En 2007, la Commission des D ans un local du Musée BELvue à Bruxelles,


Ayman, Kayiri et dix-sept autres élèves
de 4e économique de l’Athénée Crommelynck
une pensionnée isolée, propriétaire de son
logement, en bonne santé, avec 1 150 € de
revenu ; une femme seule avec enfant, pro-
Communautés européennes
attirait l'attention sur la faiblesse sont séparés en huit groupes. Les uns estiment priétaire de sa maison, malade chronique,
des connaissances financières des la part des postes alimentation, santé, loge- avec un salaire de 1 958 € ; deux chômeurs,
consommateurs (bit.ly/2jLYIft). ment, mobilité, assurances… dans le budget en bonne santé, non fumeurs, avec au total
Quatre ans plus tard, le Gouverne- d’une famille dont ils reçoivent le profil. Les 1 973 € d'allocations.
ment fédéral confiait une mission autres construisent un pro-
d’éducation financière à la FSMA gramme de parti pour gé-
(Autorité des services et marchés rer l’État, puis présentent
financiers, en anglais Financial leurs mesures-phares aux
Services and Markets Authority). premiers, appelés à voter.
Et en 2014, la ministre de l’Édu-
cation de la Fédération Wallo- Un programme
nie-Bruxelles invitait les acteurs gouvernemental
du secteur à se coordonner, et C’est la première étape
demandait à Financité de réaliser du workshop Où va mon

y
un recueil d’outils. argent ? proposé par le

© BELvue/Emmanuel Croo
BELvue, dans le cadre de
Le 4 mai 2016, le Parlement de la ses missions de sensibili-
Fédération Wallonie-Bruxelles sation à la citoyenneté.
votait une résolution relative au « L’objectif ? Travailler sur
développement de l’éducation le budget familial, celui
financière et à la consommation de l’État et l’impact de
responsable l’un sur l’autre. Un exercice de haut vol mené Bien des postes interviennent
(bit.ly/2B0nDzz). en trois heures », explique l’animateur Olivier dans le budget familial.

Depuis, le Gouvernement de la Leleu. Cet enseignant détaché auprès du ser-


Fédération a demandé à un vice éducatif du BELvue a collaboré à la réali- À l’aide d’une tablette et de l’application
Comité de pilotage, comprenant sation de l’outil. Family Tool, elles réalisent leur budget. Pour
notamment des représentants du certaines dépenses (logement, mobilité, loi-
Dans l’atelier du jour, le parti élu veut dimi-
Cabinet de la ministre de l’Édu- sirs), elles font des recherches sur internet ou
nuer les salaires du personnel politique de
cation, de l’Administration, du consultent des annonces de voitures ou de
15 %, instaurer la vignette routière, attirer
réseau Financité et de la FSMA, séjours de vacances. Avec l’application Budget
des multinationales, engager des soldats,
d'inscrire bientôt l’éducation Tool, le parti élu réalise un budget de l’État à
diminuer le prix du carburant, installer des
financière dans les compétences partir de son programme. La dette passe de
éoliennes, augmenter la taxe sur le tabac.
transversales des socles et dans 3 milliards à 500 millions. La mesure d’abais-
les compétences terminales. sement des salaires politiques ramène 100
Des budgets millions. Réaction des partis de l’opposition
Ensuite, les familles se présentent : un couple qui enchainent avec leurs budgets alternatifs :
en bonne santé, mais fumeur, avec deux « C’est une mesure populiste, qui rapporte peu
enfants et un revenu mensuel de 3  878 € ; et qui va affaiblir l’efficacité des cabinets… »

4 PROF 36
Vers des pratiques alternatives
L’offre pédagogique du réseau Financité, issu de l’associatif, vise à
comprendre le système financier, à éviter ses pièges et à construire
des alternatives.

Éric Dewaele (1), responsable pour Financité (www.financite.be) des activités


d’éducation permanente dans les provinces de Liège et de Luxembourg, évoque
ses outils pédagogiques.
Les familles, attentives, encaissent. Les plus PROF : Pourquoi éduquer à la finance ?
touchées sont les moins aisées. Puis, l’anima- Éric Dewaele : Il y a un déficit général de compréhension de son fonction-
teur lance un sondage d’opinion : les résultats nement. Peu de monde se rend compte par exemple qu’un compte courant en
annoncent un autre parti à la tête de l’État. négatif, c’est un vrai emprunt non négocié, de libre accès… avec un intérêt très
M. Leleu engage ensuite un débat sur l’im- cher. Et si certains, comme les professeurs de sciences économiques, sont au fait
pact des mesures envisagées sur l’emploi, la des pratiques et du système, peu leur connaissent des alternatives.
sécurité, le bien-être, la santé…
Vos propositions ?
Un exercice difficile Nous travaillons la compréhension de notre monde pour éviter ses pièges et
apporter des alternatives. Nous développons des outils pédagogiques qui s’en
Le workshop se termine par un court débrie-
nourrissent. Certains pensent le système actuel en loi naturelle. Des mécaniques,
fing. Les étudiants : « Les choix sont diffi-
accessibles à tout le monde, peuvent le contourner : monnaie citoyenne, épargne
ciles pour l’État. Modifier un poste a plein de
de proximité, solidarité, coopératives…
conséquences. Un budget familial implique
beaucoup de dépenses et plein de postes Courant octobre, nous organisons le Festival Financité avec des activités ou-
différents ». « Et encore, ajoute l’animateur, vertes à tous : des animations (débats, conférences, cinéclubs), des séances au-
vous avez oublié les assurances ». « J’ai de la tour de jeux. Nous sommes l’expert belge de Consumer classroom (www.consu-
matière à développements », conclut le pro- merclassroom.eu/fr) qui dispose aussi d’outils. Ce réseau regroupe des experts
fesseur d’économie venu avec les élèves. européens de la consommation responsable dans le secondaire et organise un
concours européen interscolaire. Nous réalisons des études pour conserver un œil
« Où va mon argent ? répond à une demande
critique. www.financite.be liste aussi une série de guides ou recueils d’outils ainsi
de la FSMA, l’Autorité belge des services et
qu’une banque de données des outils en ligne (www.financite.be/fr/nos-outils).
marchés financiers, explique M. Leleu. Cet
outil s’adresse aux élèves du secondaire supé- On y trouve la brochure Vers une éducation à la consommation responsable.
rieur, plus à même d’entrer dans cette thé- Elle reprend quarante-huit outils destinés au secondaire. Parmi eux, D’où vient
matique complexe et proches de gérer leur l’argent ? explique l’historique des monnaies, leurs fonctions et comment on crée
propre budget. Il sera bientôt accompagné une monnaie citoyenne. Le jeu Ethica, destiné au secondaire supérieur, sensibi-
d’un dossier pédagogique, avec des activités lise à la prise de décisions plus avisées et éthiques dans la gestion financière
de préparation, notamment lexicales. Quand personnelle. Le Jeu de la ficelle financière place les participants dans la peau
on parle de la Sécurité sociale, certains jeunes d’un produit financier, d’un acteur de la finance ou d’un impact positif ou négatif
comprennent sécurité intérieure. Il aura aussi créé par le système financier. Il peut être abordé déjà avec des élèves de fin de
des séquences de prolongement ».• primaire… Le professeur doit choisir un outil en fonction de sa classe et de son
espace-temps : son utilisation dure souvent plus de 50 minutes. Il doit aussi le
Patrick Delmée
maitriser, bien s’entrainer avant et, avant tout, s’amuser.

Vos formations pour enseignants en 2017-2018 ?


Elles sont en suspens. Nous attendons l’inscription prochaine des compétences
financières au sein des socles et des compétences terminales.

 eric.dewaele@financite.be – 04 / 277 04 30 – 0477 / 91 25 02


(1)

PROF 36 5
L’info
éducation financière

Pour protéger le
consommateur financier La Semaine
La FSMA (Autorité des services et marchés financiers) développe des
de l’argent
outils pédagogiques d’éducation financière et à la consommation Du 12 au 18 mars 2018 aura
lieu la Semaine de l’argent.
responsable neutres et gratuits. Wikifin.be, le programme
d’éducation financière de la
K arine Huet, médiatrice de la FSMA auprès
des enseignants, évoque ces outils desti-
nés aux enseignants.
Wikifin dispose d’outils pour les
enseignants…
Depuis 2014, Wikifin réalise des outils péda-
FSMA, y propose des jeux et
animations gratuits.
gogiques en collaboration avec le Cabinet de • Gère tes pépètes invite
PROF : Qu’est-ce que la FSMA ? la ministre de l’Éducation, passés en revue les 7-10 ans à organiser
Karine Huet : Cet organisme autonome, par l’Inspection et la Direction générale de le budget d’un voyage
d’intérêt public, vise à protéger le consomma- l’Enseignement obligatoire. scolaire.
teur financier. Depuis 2011, le Gouvernement
fédéral lui a confié une mission d’éduca- Wikifin organise la Semaine de l’argent (lire • Avec le nouveau Just’in
tion financière. Le pouvoir d’achat diminue, ci-contre). Dans ce cadre, il a développé une budget, les 10-12 ans ap-
l’endette- gamme prennent à gérer des reve-
ment des de jeux. nus et à consommer malin.
ménages
augment e, • Les 12-14 ans s’affrontent
la mécon- par le biais d’un Quiz
naissance interactif et européen. La
des produits finale entre lauréats natio-
persiste. naux aura lieu à Bruxelles.

W i k i f i n   (1) • Au Wikifin.be School Chal-


est le portail lenge, les 14-18 ans réa-
d’éducation lisent quatre courtes activi-
financière de la tés portant sur l’éducation
FSMA. Il aborde financière et la consom-
les questions mation responsable ; dont
financières cou- Ils servent de le jeu Argent sur Table qui
rantes, de façon accessible, en les supports à des animations. permet d’apprendre très
vulgarisant et en les démystifiant. Il le fait Ils misent entre autres sur le visuel, sur la ma- concrètement à gérer son
avec des partenaires du milieu associatif et nipulation des billets, un usage qui diminue budget.
des partenaires publics : le réseau Financité, dans la réalité. Ces outils et certaines anima-
la Fondation Roi Baudouin, les Centres de • Dans un des Villages info,
tions peuvent aussi être commandés ou télé- les 16-18 ans peuvent po-
références en médiation de dettes (regroupe- chargés à partir de wikifin.be.• 
ment de services de médiation de dettes de ser des questions auprès
CPAS), l’Office national des pensions, le SPF Pa. D. d’experts à l’aide d’une
Finances, le SPF Économie… application à télécharger
sur leur portable.
 www.wikifin.be
(1)
Avec quelles valeurs ?
Wikifin ne travaille pas avec des partenaires • Infos et inscriptions : www.
commerciaux, à fortiori les banques, pour lasemainedelargent.be ;
conserver un regard neutre sur les questions info@wikifin.be (02 / 220
financières. Il incite à la réflexion mais ne 59 94)
conseille pas une solution financière plutôt
que telle autre.

6 PROF 36
L’argent a une odeur
Financité voit l’éducation financière sous l'angle de la finance
responsable, permettant le développement de l'humain et de la
société dans son ensemble.

B ernard Bayot, directeur de Financité,


évoque les valeurs de son réseau.
La finance a des responsabilités dans le
développement de l’économie, l’avenir de la
planète, mais également l’inclusion finan-
PROF : Qu’est-ce que le réseau Financité ? cière ou la possibilité pour les individus et les
Bernard Bayot : Issu de la société civile, entreprises d'accéder à moindre cout à toute
il regroupe en Belgique fran-
cophone des organisations
sociales (environ 100), des ci-
toyens (1 300) et des groupes
locaux citoyens (50). Son but
est de rendre la finance et la
consommation ainsi que leur
éducation plus responsables
et plus solidaires. Le réseau
fête son 30e anniversaire.

Quelles sont ses valeurs ?


Dans le système actuel,
le banquier a deux idées :
maximiser les profits de ses
actionnaires et sécuriser les

© Fotolia/Voyagerix
prêts. À cela s’ajoute le rap-
port au temps. Avant, les
enfants épargnaient sur un
carnet d’épargne pour avoir
un capital à leur majorité. Au-
jourd’hui, vous achetez pour
profiter tout de suite et vous payez Financité travaille sur les
une gamme de produits et de services finan-
après. techniques financières, mais
ciers utiles et adaptés à leurs besoins (tran- aussi sur leurs conséquences et
Financité travaille sur les techniques mais sactions, paiements, épargne, crédit et assu- enjeux.

aussi sur leurs conséquences et enjeux sur rance) proposés par des prestataires fiables
l’environnement, la vie en société, la protec- et responsables. Selon la FSMA, 40 % de la
tion des plus faibles. Il met l’accent sur le vo- population a une épargne mobilisable en cas
let éthique et responsable. La finance est un de coup dur qui équivaut à peine à un mois
outil qui n’est pas neutre. Elle donne les meil- de revenus. Et le surendettement augmente
leurs résultats comme les pires. Les banques de 8 % en moyenne par an en Wallonie.•
peuvent mutualiser l’épargne et soutenir des
Pa. D.
projets au bénéfice de la collectivité. Mais
Pour en savoir +
l’économie se financiarise. Le système est
obsédé par la rémunération du capital, il y Vous trouverez dans la version en
est plus rentable de financer que de produire ligne de ce magazine des outils et
des biens ou des services. Et il se base sur la des références bibliographiques
croissance illimitée alors que la planète a des liées à ce dossier.
ressources limitées.
www.enseignement.be/prof

PROF 36 7
L’info

L’orthographe :
tabou ou enjeu démocratique ?
Dans leur
conférence-spectacle A rnaud Hoedt et Jérôme Piron, enseignants
à l’Institut Don Bosco, à Woluwe-Saint-
Pierre, ont construit une conférence ludique,
remontant le temps, nous expliquons, par
exemple, que des erreurs de transcription ou
des snobismes (« faire plus latin ou grec »)
La Convivialité, instructive et interactive sur l’orthographe. sont à la base des difficultés de générations
Arnaud Hoedt et d’écoliers. Et que ce n’est qu’au 19e siècle que
PROF : L’origine du projet ?
Jérôme Piron, (p)osent la l’orthographe est devenue une norme incon-
Arnaud Hoedt et Jérôme Piron : Nos cours tournable. Nous passons aussi au crible les ré-
question : faire évoluer de linguistique en philologie romane nous ont ticences face à une réforme. Notre patrimoine
l’orthographe, n’est-ce appris à relativiser l’orthographe qui n’est que linguistique serait en péril ? Pourquoi n’a-t-on
pas défendre la langue le code graphique pour retranscrire la langue. conservé que les marques étymologiques du
Mais ensuite, dans nos classes, nous devions
française ? latin et du grec alors que les langues germa-
être intransigeants de peur de passer pour niques, l’arabe et l’italien représentent 35 %
des incompétents, devenir des « curés de la des emprunts du français ? La beauté du
langue ». Notre spectacle est né de ce constat, français résiderait dans sa complexité ? Ne
de rencontres… Et d’un défi : en famille, confond-on pas complexe et inutilement com-
entre amis, lancez le débat sur la réforme de pliqué ? Nos élèves perdraient le sens de l’ef-
l’orthographe et fort ? Le temps de mémorisation mécanique
vous déchainez les d’exceptions ânonnées pourrait être converti
passions ! en temps de découverte, de pratique et de
réflexion ou d’histoire de la langue.
En 2014, à la de-
mande du conseil- Comment réagit le public ?
ler artistique du Nous entendons peu d’arguments déstabili-
Théâtre National, sants ou virulents. Lorsque le malentendu est
nous avons présen- levé – on peut faire évoluer l’orthographe en
té une conférence- continuant à défendre la langue –, le débat
spectacle (25  mi- est serein.
nutes) au festival
XS, à Bruxelles. Espérez-vous faire évoluer les choses ?
© Véronique Vercheval

Après les premières Oui. Actuellement chargés de mission au


représentations, le sein d’Indications, ASBL de médiation cultu-
directeur du Natio- relle, nous pourrions proposer des modules
nal nous a proposé en classe à partir du spectacle pour des pro-
d’en faire un spec- fesseurs et des élèves à partir de 15-16 ans.
Dans La Convivialité, Arnaud tacle d’une heure. Depuis 2016, La Convivia- Car faire évoluer l’orthographe, c’est un enjeu
Hoedt et Jérôme Piron montrent lité sillonne la Belgique et la France (1) et a été démocratique : veut-on qu’elle soit maitrisée
que la norme orthographique adapté en livre (La Faute de l’orthographe, éd. par tous ou qu’elle reste une compétition
est souvent arbitraire et pleine
d’absurdités. Textuel, 2017) sur des exceptions ? Comme le penseur Ivan
Illich, nous estimons que « lorsqu’un outil
Comment l’avez-vous construit ? n’est plus au service de l’homme mais que c’est
Nous avons d’abord rassemblé de la matière : l’homme qui est à son service, alors cet outil
des travaux de linguistes, des réactions du pu- dépasse ce que l’on peut appeler son seuil de…
blic sur la question, le fascicule Orthographe : convivialité ».•
qui a peur de la réforme ?, publié en 2012 par
la Direction de la langue française (2). Propos recueillis par Catherine MOREAU

Dans le spectacle, nous commençons par des


 www.laconvivialite.com
(1)
pièges orthographiques : le son S qui peut  www.languefrancaise.cfwb.be, onglet publications
(2)

s’écrire de douze manières différentes… En

8 PROF 36
Oser sauver à l’école
EPC : la formation financée
Le Gouvernement de la Fédération
Wallonie-Bruxelles a libéré
350 000 € pour financer d’ici
fin 2017 la formation menant
Sans intervention immédiate, moins de 10 % des victimes d’arrêt au certificat en didactique de la
cardiorespiratoire s’en sortent. Alors, pourquoi ne pas « oser les philosophie et de la citoyenneté,
gestes qui sauvent à l’école » ? composante indispensable du titre
permettant d’enseigner le nouveau

D ans la salle de gym du Centre scolaire Caroline Schmitz (qui donne cours dans les cours. Depuis septembre 2017, huit
hautes écoles et six universités
S2J, à Liège, une trentaine de rhétos deux écoles) et leurs élèves de dernière année,
organisent cette formation.
sont… assis. Mais ils ne resteront pas inactifs en général, TT ou TQ.
longtemps ! « Le but de cette formation (1),
c’est que vous n’ayez plus à réfléchir si vous L’initiative émane de la Ligue francophone Prix Terre d’Avenir
deviez vous trouver face à quelqu’un qui a fait belge de sauvetage (www.lfbs.org) qui, La 8e édition du Prix Terre d’Avenir
un arrêt cardiorespiratoire, que les bons gestes fin 2015, s’est jointe au département des s’adresse au 3e degré secondaire
soient des réflexes », explique Benoît Leroy, Sciences de la Motricité de l’ULg. Pour la ordinaire (technique ou artistique
professeur d’éducation physique. LFBS, les professeurs d’éducation physique, de transition, qualification ou
déjà secouristes ou sauveteurs, sont le professionnel), spécialisé, et à
meilleur relai pour cet apprentissage. l’enseignement en alternance.
Le matériel technique, conçu pour une Il récompense dix projets maximum
classe entière, tient compte de la réalité ayant l’environnement, la Terre ou
l’espace comme sujet.
budgétaire, et cette solution intégrée
Inscriptions avant le 30 avril.
et autonome ne chamboule pas l’orga-
www.terredavenir.be.
nisation de l’école. Une phase test, en
2016‑2017, a été suivie et évaluée dans
le cadre du mémoire de Manon Collin, Formation d’adultes
au sein du Service d'intervention et ges- La plateforme EPALE est destinée à
tion en activités physiques et sportives tous les professionnels du secteur
du professeur Marc Cloes. Conclusions : de l’éducation et de la formation des
une amélioration rapide et significative adultes en Europe. Elle offre entre
autres un centre de ressources, du
de l’assurance, des connaissances et
matériel pédagogique, une section
compétences pratiques en matière de
© PROF/FWB

présentant actualité, initiatives


réanimation cardiopulmonaire et de et tendances récentes. On peut y
défibrillation précoce. rechercher des partenaires afin de
travailler en réseau, d’échanger des
La LFBS et l’ULg ont déjà assuré la for- bonnes pratiques et de créer des
Avec ses collègues Benoît Leroy et Amaury mation d’une trentaine d’enseignants en juin
Bailly, Caroline Schmitz consacre quelques projets communs. Et y annoncer
heures de son cours à initier les élèves aux 2017, lors des stages Cufocep. Le projet s’im- conférences, cours ou séminaires.
bons gestes face à un arrêt cardiorespiratoire. plante cette année 2017‑2018 dans une ving- https ://ec.europa.eu/epale/fr
taine d’écoles, généralement avec du matériel
Ces bons gestes se résument en cinq étapes : que la Ligue prête aux enseignants durant six
à huit semaines. Afin d’assurer une meilleure Français pour migrants
sécuriser la personne et les lieux ; vérifier si la L’Union européenne cofinance un
personne est consciente ; voir, écouter et sen- rétention des apprentissages, deux nouveaux
projet de formation au français
tir si elle respire ; appeler le 112 ; puis prati- mémoires viennent d’être lancés en adaptant
destiné aux primo-arrivants. Le volet
quer le massage cardiaque, la ventilation et la le projet aux élèves de fin de primaire et du francophone vise la mise en œuvre
défibrillation. secondaire inférieur. du parcours d’accueil, développé par
les Bureaux d’accueil des primo-
Durant quatre fois deux heures, les élèves de Pour aller plus loin et généraliser le projet,
arrivants (Bruxelles–Capitale)
6e générale se sont initiés à ces gestes qui la LFBS espère une reconnaissance officielle et par les Centres régionaux
sauvent sur les huit mannequins et deux défi- permettant d’intégrer le cycle au programme d’intégration (Wallonie). Les
brillateurs achetés en commun par l’Institut d’éducation physique.•  établissements de promotion sociale
Marie-Thérèse et par le Centre scolaire S2J. peuvent recevoir des financements
D. C. pour les unités d’enseignement
Outre Benoît Leroy (S2J), le projet implique
Amaury Bailly (enseignant à Marie-Thérèse), organisées dans ce cadre (circulaire
(1)
 www.osersauveralecole.be 6381, www.adm.cfwb.be).

PROF 36 9
L’info

Des livres en 25, 30 ou 35 exemplaires


Ne tournons pas
autour du pot

directement dans votre école


Les écoles maternelles et primaires
ont jusqu’au 20 février 2018
pour rentrer leur dossier de
candidature au Fonds BYX, géré
par la Fondation Roi Baudouin,
centré sur l’amélioration des Service d’appui aux bibliothèques reconnues de toute la Fédération
toilettes. Un budget de 166 666 € Wallonie-Bruxelles, la bibliothèque centrale du Brabant wallon, située
a été dégagé en 2017, qui sera
porté à 330 000 € en 2018 et à à Nivelles, chouchoute les enseignants, qui l’ignorent trop souvent…
500 000 € à partir de 2019. Outre
un apport financier, les écoles
sélectionnées pourront compter sur B ibliothécaires-médiateurs, Myriam Ro-
land et Jean-Luc Capelle, entre autres
missions, gèrent les 33 056 ouvrages des
le soutien de l’ASBL Question Santé.
netournonspasautourdupot.be et fonds Jeunesse de la Bibliothèque centrale
circulaire 6453. du Brabant wallon (Fédération Wallonie-
Bruxelles), située à Nivelles. Des fonds
rebaptisés [BiblioProfs]Jeunesse. Ce sont
La solidarité c’est classe ! eux qui organisent le prêt des quelques
Le 7e concours du Parlement de
1 262  séries contenant chacune 25, 30
la Fédération Wallonie-Bruxelles
invite les classes de 1re et de
ou 35 exemplaires des albums ou romans
2e secondaire à concevoir un projet jeunesse destinés aux élèves de 4 à 16 ans.
mettant en avant l'esprit solidaire Et donc aux enseignants, qui seront sans
au bénéfice des jeunes de leur école : doute surpris par la facilité de ce service
amélioration du bien-être, recherche trop méconnu.
de solutions face à des difficultés…
Inscriptions jusqu’au 31 janvier Le catalogue est en ligne (via www.webo-
2018. Un jury désignera les deux pac.cfwb.be/adlibfj). La toute grosse ma-
meilleurs projets par année. jorité des séries s’adressent aux 4-12 ans,
www.pfwb.be/concours2017‑2018 mais il y a tout de même une cinquantaine
de séries conseillées aux 14-16 ans. Et le
catalogue s’accroit : en douze mois, 42 sé-
Un auteur flamand en classe
ries ont été acquises.
Le Fonds flamand pour les lettres
(www.auteurslezingen.be) permet Myriam Roland : « Les enseignants
aux enseignants (y compris des Livré à l’école ou dans une bibliothèque peuvent emprunter jusqu’à six
séries en même temps, et quatre
écoles francophones) de faire venir Deux pistes pour profiter gratuitement de jeux pédagogiques… »
un auteur, illustrateur, traducteur cette manne, après inscription auprès d’une
ou dessinateur flamand dans leur Facilité du service, écrivions-nous. C’est que
bibliothèque locale ou de la centrale du Bra-
classe/école, gratuitement. Le
bant wallon. Soit on s’adresse directement les commandes sont livrées soit par BPost à
Fonds contribue au défraiement de
l’auteur et paie le montant total de à Jean-Luc Capelle ou Myriam Roland, par l’école, soit par une navette qui à partir de
la conférence à l’organisateur. On téléphone, par courriel ou sur place (la [Bi- janvier 2018 les déposera dans les biblio-
peut obtenir des conseils et être blioProfs]Jeunesse est ouverte le mercredi de 9 thèques reconnues, partout en Wallonie et à
guidé dans son choix par le Fonds : à 12 et de 13 à 17h). Soit on passe par sa Bruxelles !
auteurslezingen@vfl.be. bibliothèque habituelle, qui s’adresse alors à
Nivelles. Lise Huyberechts, elle, n’a pas besoin de
navette, puisqu’elle enseigne à Nivelles, en
Les pédagogies actives « Je vois si les séries sont disponibles : on peut 5e primaire, à l’Institut Sainte-Thérèse. Le
Du 21 au 23 mars, la Commission en emprunter jusqu’à six en même temps, et premier intérêt du service est que « chaque
communautaire française (Cocof) quatre jeux pédagogiques en plus, pour huit enfant peut avoir le même livre en même
organise à Bruxelles un colloque temps. Au départ, c’est cela qui m’intéressait.
semaines », explique la dynamique gestion-
international sur les pédagogies
naire du Fonds, qui prend également soin de Aujourd’hui, ma vision a un peu changé : c’est
actives, en collaboration avec l’UCL,
l’ULB, l’ULiège et l’UMons. Objectif : lire, résumer, décrire les albums et romans, bien aussi d’avoir des livres différents, par
croiser les regards et proposer des pour le catalogue en ligne, mais aussi la exemple de prendre quatre titres en six exem-
pistes de réflexion et d’actions. page Facebook et un blog tous deux intitulés plaires. C’est très souple ! »
www.colloque-pedactives-cocof.com Jeunelitpas.

10 PROF 36
Une mine d’or
Des livres gratuits, une aubaine !
[BiblioProfs]Jeunesse, c’est aussi du conseil. « Si
j’ai des questions, je n’hésite pas, parce que ce
n’est pas toujours facile de choisir un livre. J’es- Il existe près de 150 réseaux de biblio- Caracol
saie de varier les thèmes, les genres ». Et si le thèques en Wallonie et à Bruxelles, qui Base de données permettant d'effec-
Fonds n’existait pas ? « Je ne sais pas si l’achat sont reconnues par la Fédération Wal- tuer des recherches (livres et jeux) et de
des livres par les parents serait un problème, lonie-Bruxelles. Les enseignants y trou- savoir dans quelle bibliothèque locale
mais dans les écoles, on compte beaucoup ! » veront des services mis en place avec (du Brabant wallon) se trouve le docu-
Alors, des livres gratuits, c’est une aubaine… l’appui des six bibliothèques centrales ment. www.caracol-bibliotheques.be
(une à Bruxelles et une dans chaque
Professeure de français en 3e secondaire à province wallonne. Pour en savoir plus : Le prêt INTER
l’Athénée de Nivelles, Céline Scokaert, ap- www.bibliotheque.be.
précie aussi le côté pratique. « Il n’est plus Une ressource figurant dans le portail
question de livre oublié, indisponible à la La Bibliothèque centrale de Nivelles, www.samarcande-bibliotheques.be
bibliothèque ou épuisé en librairie ! Comme outre [BiblioProfs]Jeunesse (lire ci-contre), peut être livrée dans la bibliothèque
mon programme prévoit cinq à huit livres par détaille son offre via www.escapages. de son choix dans toute la Fédération
an, j’essaie qu’il y en ait deux qui viennent cfwb.be (onglets « Espace ensei- Wallonie-Bruxelles.
de [BiblioProfs]Jeunesse. Avant, je travaillais gnants », « Espace professionnel » ou
avec une librairie, sur la base de la sélection « Espace évènements »). Fonds professionnel
du Prix Farniente. De très bons livres, mais Ouvrages scientifiques ciblant les bi-
récents, donc souvent plus chers que 10 €… Les collections d’appoint bliothécaires et professionnels du livre.
J’essaie de diminuer le cout en faisant des Des malles d’ouvrages sur près de 40
échanges entre mes trois classes de 3e… » thèmes à ce jour (le chocolat, le corps Fonds dialectal
humain, les polars du monde, le théâtre Pièces de théâtre, poésies, chansons,
« En découvrant [BiblioProfs]Jeunesse, je me jeunesse, la Guerre 14-18,…), prêtées textes en wallon ; ouvrages de dialec-
suis rendu compte que la sélection se basait aux bibliothèques du réseau de la Fédé- tologie, de philologie et consacrés à la
© PROF/FWB

aussi sur le Prix Farniente ! Et j’ai même pu ration-Wallonie-Bruxelles jusqu’à trois littérature wallonne. (> Fonds dialectal)
demander à la bibliothèque d’acquérir des mois. Les enseignants peuvent les em-
romans de Sarah Berti, une auteure de la prunter via leur bibliothèque. (> Espace Fonds patrimonial
région que j’ai pu faire venir en classe. J’ai professionnel)
emprunté deux romans et un policier, pour Pour l’essentiel des ouvrages d’art,
mes trois classes ». d’histoire ou de folklore, des annales
Les malles philosophiques de sociétés d’histoire et d’archéologie,
« Comme il y a une trentaine d’exemplaires par Destinées à l’enseignement primaire, des journaux du 19e siècle, des revues
titre et que j’ai trois classes, je suis obligée de elles contiennent une sélection de actuelles… le tout centré principale-
choisir trois livres différents… Très vite, entre livres, jeux et ouvrages pédagogiques ment sur le Brabant. En consultation
élèves, on compare la grosseur ou la difficulté de référence et des pistes d'exploita- sur place. (> Fonds patrimonial)
du titre… Ce que j’ai fait, cette année, c’est tion, sur cinq thèmes à ce jour : amour
prendre trente exemplaires de trois romans, et amitié, bonheur, différences, rela- Des animations
que je propose aux trois classes. Le hasard a tions intergénérationnelles et violence. Outre sa participation à la Fureur de
bien fait les choses : chaque élève a eu le titre (> Espace enseignants) lire, la Bibliothèque centrale organise
de son choix… » avec les bibliothèques locales du ré-
Matériel didactique seau une Nuit des bibliothèques (22
Responsable des acquisitions, M. Jean-Luc Un ensemble de jeux à caractère péda- décembre) prolongée durant les va-
Capelle confirme que le choix des ouvrages gogique, autour du langage et de la cances d’hiver par des ateliers « doudou
se fait sur la base de critiques d’ouvrages de langue, des jeux mathématiques, des it yourself » avec cette année l’auteure
revues professionnelles de littérature de jeu- jeux d’exploration et de connaissances, Mélanie Rutten en invitée d’honneur. Et
nesse, d’avis pertinents de collègues bibliothé- pour tous publics. Ces jeux peuvent être chaque année, au printemps, Les nuits
caires travaillant en section jeunesse et aussi empruntés par les bibliothécaires et/ou d'encre proposent au printemps de ren-
de propositions d’enseignants. Raison de plus les professionnels de l’éducation et de contrer des auteurs belges. (> Espace
pour en profiter…•  la remédiation. (> Espace professionnel) évènements)
Didier CATTEAU

PROF 36 11
L’info

Une cour plus verte


et plus conviviale
À l’École communale Le Grand Vivier, à Chièvres, le projet Ose le
vert d’aménagement de la cour de récréation fait écho à d’autres
changements.
Ose le vert !
GoodPlanet Belgium et

L oïc se lance : « On a coupé des planches


pour faire des hôtels à insectes ». Margot
enchaine : « On y a mis des briques avec des
pratique certains apprentissages mathéma-
tiques et de faire réaliser des textes libres aux
enfants ».
Natagora coordonnent et
animent la campagne Ose
le vert, recrée ta cour lancée
trous pour les abeilles, des pommes de pin dans le cadre du réseau
pour les coccinelles… Mais parfois, il y a aussi L’école souhaite également faire aménager au
Wallonie Nature du Service
des araignées, qui ne sont pas des insectes ». bénéfice des élèves une zone boisée et pen-
Public de Wallonie pour
tue jouxtant la cour de récréation. « Avec, si
créer plus de nature, de bio-
Pour l’équipe de l’École communale Le Grand possible un tunnel de saules, un sentier sensitif
diversité et de convivialité
Vivier, à Chièvres, participer au projet Ose le et un toboggan », précise la directrice Sabrina
dans les espaces extérieurs
Vert (lire notre encadré) poursuit un mouve- Dupriez. • 
des écoles.
ment initié il y a quelques années.
Catherine MOREAU
À la suite de l’appel à pro-
Pour éviter des comportements violents
jets de 2016, 141 écoles
d’élèves dans la cour de
maternelles et
récréation, l’équipe, en par-
primaires de
tenariat avec un service
Wallonie ont reçu
d’aide en milieu ouvert, a
une bourse et un
construit un projet d’amé-
accompagnement
nagement : des zones pour
pédagogique
jouer au ballon, un espace
jusqu’en décembre
pour la lecture… Avec l’aide
2017 (www.
des parents, tables et bancs
oselevert.be). Un
ont été construits avec des
deuxième appel
palettes de bois dans une
à projet clôturé
zone réservée au pique-
ce 1er décembre per-
nique et aux activités plus
© PROF/FWB

mettra à 140 écoles


sédentaires. Parallèlement,
de recevoir un
l’école (qui a adhéré au
accompagnement
Groupe belge d’éducation
de février 2018 à
nouvelle) accorde davan-
mai 2019.
tage d’autonomie aux en-
fants, privilégie la coopération… Et à la suite de l’appel à
projets de Bruxelles Environ-
Dans le cadre d’Ose le Vert, des groseil-
nement, 10 écoles bruxel-
liers ont été plantés dans des bacs déli-
loises bénéficient d’une
mitant des zones d’activités dans la cour,
bourse et d'un accompa-
et des hôtels à insectes ont été construits et
gnement jusqu’en décembre
installés sur les clôtures. « Un animateur de
2018.
Natagora est venu dans les classes primaires,
explique Arnaud Risselin, instituteur de 3e et
Hôtel à insectes, tables et bancs
4e primaire. Il a proposé des activités ludiques agrémentent la cour.
pour connaitre les insectes et leur habitat, les
plantes et arbustes mellifères… La construction
des hôtels à insectes a permis de mettre en

12 PROF 36
Mathématiques rime Atelier Erasmus+ à l’école

avec ludique et artistique


AEF-Europe peut organiser à la
demande un atelier Erasmus+/
eTwinning afin de présenter aux
enseignants et à la direction
de votre école les possibilités
Mêler créativité, jeu et travail collectif aux mathématiques pour les européennes qui s’offrent
au personnel scolaire et aux
rendre plus vivantes : c’est l’objectif du Möbius Festival, à l’École apprenants. Ces ateliers peuvent
Notre-Dame de Bon-Secours. être organisés pendant une journée
pédagogique, sur un temps de midi,

L ’éponge de Menger, vous connaissez ? Dix-


neuf paires d’yeux ébahis observent sur un
écran un cube partiellement évidé se complexi-
chiffres ont une histoire : d’où vient le zéro,
le nombre pi ? Comment écrit-on les chiffres
romains, indiens ? En costume du savant mé-
à la fin d’une journée de cours.
Contact : communication@aef-
europe.be. www.erasmusplus-fr.be.
fiant progressivement. Et Philippe Baraduc, diéval du 13e siècle, M. Baraduc les fera cal-
l’animateur de cet atelier mathématiques, de culer comme au Moyen Âge avec la méthode
Formations PointCulture
mettre au défi cette classe de 3-4e primaire de Per gelosia et celle de l’abaque de Gerbert
Le Service éducatif de PointCulture
l’École Notre-Dame de Bon-Secours : « Vous ré- d’Aurillac. propose des formations pour
aliserez ensemble cette les enseignants, reconnues par
éponge en assemblant l’IFC. Les thèmes sont diversifiés
quatre-cents cubes et l’approche transversale
de quatre centimètres (musique, cinéma et documentaire
d’arête ». principalement), avec une
contextualisation historique et
Cette réalisation et sociologique. www.pointculture.
bien d’autres seront be/education/formation (samuel.
présentées le 24 juin nicolai@pointculture.be, 02 /
2018 au Möbius Fes- 7371 933).
tival, soutenu par la
Fondation Roi Bau-
Prix Paola 2017‑2018
© PROF/FWB

douin : des rencontres Les enseignants du maternel et/ou


et spectacles autour du primaire ordinaire et spécialisé
des arts et des mathé- ont jusqu’au 31 janvier pour se
matiques. « Nous vou- porter candidats au Prix Paola
lons amener les enfants Les élèves travaillent les pour l’enseignement 2017‑2018.
compétences mathématiques en
à jouer, manipuler, construire des objets ou des construisant, en manipulant.
Thème de l’année ? Créativité et
concepts afin de les rendre plus réceptifs en innovation. Le Prix récompense
classe pour aborder les outils de maitrise des trois lauréats par communauté.
mathématiques », explique M. Baraduc. De Ensuite, d’autres animateurs entreront en www.prixpaola.be
formation supérieure scientifique, il a ensei- scène : un artiste plasticien montrera l’impor-
gné les maths et la physique et a co-fondé la tance du point de vue à travers le travail qu’il CEB, CE1D, CESS : les dates
Compagnie Al Kymia, qui met les sciences en a réalisé sur le cube ; un conte mathématico- La circulaire 6383 (www.adm.cfwb.
scène. « Dans cette école rurale en encadre- musical interactif débouchera sur un travail be) donne les dates des épreuves
ment différencié, les élèves ont difficilement d’acteurs, d’expression, de mouvement… externes certificatives 2017‑2018 :
accès à des animations scientifiques, au Prin-
« Ces activités permettent de travailler les com-
• CEB : vendredi 15, lundi 18, mardi
temps des Sciences par exemple ». 19 et jeudi 21 juin pour le CEB ;
pétences mathématiques de manière ludique. • CE1D : vendredi 15 (français),
Lors des ateliers bimensuels, les élèves ont réa- Les élèves appréhendent plus facilement les lundi 18 (maths), mardi 19
lisé un ruban de Möbius, ruban à une seule notions de grandeurs, de figures, de solides. (langues modernes épreuve écrite,
face obtenu en collant les extrémités d’une Essais et erreurs les font progresser et ils déve- la partie orale entre le 15 et le
bande de papier après les avoir retournées ; loppent logique et dextérité, explique l’institu- 22), et mercredi 20 juin sciences) ;
ils assembleront hexagones et pentagones trice, Patricia Guelton. Et les ateliers favorisent • CESS : 15 (français) et 18 juin
(histoire, en transition
pour réaliser un ballon de foot en papier. Au l’entraide et la confiance en soi… »• 
uniquement).
deuxième trimestre, ils apprendront que les
Catherine MOREAU

PROF 36 13
L’info

L’hygiène en jeu
Titres et fonctions :
le décret réaménagé
Le Parlement de la Fédération
Wallonie-Bruxelles a adopté le 18
octobre un décret (bit.ly/2jLIIKD) Le jeu Quand le gant de toilette reste sec peut aider les enseignants
apportant une série d’aménagements
au décret de 2014 relatif à la réforme dans l’éducation à l’hygiène corporelle, vestimentaire, alimentaire,
des titres et fonctions. L’objectif environnementale et domestique.
était double : améliorer l’application

P
Primoweb d’une part, et d’autre part our bien dormir, faut-il passer une nuit le matin…) ou à dessiner. Un guide de l’ani-
obtenir un meilleur équilibre entre sans s’éveiller ? Cite trois moyens de limi- mateur permet de répondre aux questions et
le principe de priorisation des titres ter la consommation d’eau à la maison. Des- d’approfondir le sujet. L’outil est évidemment
et la préoccupation d’éviter un trop
sine trois aliments bons pour la santé. Ou trois modulable : photos et questions peuvent être
grand fractionnement des charges. La
circulaire 6409 (www.adm.cfwb.be)
sortes de chaussures à utiliser selon le besoin. choisies en fonction de l’âge, du niveau des
actualise les informations relatives à Voilà le genre de questions ou activités que élèves ou des sujets abordés.•
cette importante réforme. propose Quand le gant de toilette reste sec.
Catherine MOREAU
Ce jeu a été élaboré par Claire Wilkin et
L'enseignement supérieur Anne-Sophie Hercot dans le cadre de leurs
à l’horizon 2030 études d’infirmières. Il a été revu il y a une
Le conseil d’administration dizaine d’années par un groupe de travail en
de l’Académie de recherche et psychiatrie au sein du Comité interinstitu-
d’enseignement supérieur (ARES) tionnel d’éducation pour la santé du patient,
avait mandaté un collège d'experts qui réunit huit institutions et services psy-
extérieurs destiné à imaginer
chiatriques. La version 2017 s’est adaptée à
l’enseignement supérieur en
Fédération Wallonie-Bruxelles à
de nouveaux contextes : l’utilisation parfois
l’horizon 2030. Ce collège a remis son abusive des téléphones portables ou de l’or-
rapport fin octobre et propose « 18 dinateur, les tatouages, l’abus d’alcool, les
mesures pour faire face aux défis de tags dans des passages obscurs…
demain ». bit.ly/2i6FzAu
L’objectif de cet outil est de permettre aux
professionnels du secteur de la santé,
Suivi pédagogique mais aussi de l’éducation et du
en promotion sociale social, d’aborder de manière
Depuis septembre 2017, les ludique et concrète les dif-
établissements de promotion sociale férentes dimensions de
doivent instaurer un projet adapté à
l’hygiène : corporelle,
l’accompagnement des apprenants et
vestimentaire, alimen-
une pédagogie spécifique à un public
en reprise d’études. Cela doit aider taire, environnementale,
à la réussite, mais aussi réduire domestique.
les inégalités entre apprenants. La
circulaire 6382 précise notamment
Le jeu comporte deux élé-
les moyens supplémentaires affectés ments que l’on peut utiliser sépa- Le jeu Quand le gant de toilette reste sec

à cette nouvelle mission. rément ou de manière complémentaire. L’un est disponible (49 e) au Centre
d’éducation du Patient (Créagora, 42,
www.adm.cfwb.be est un photo-langage (soixante-six photos route de Fernelmont, à Champion).
pour susciter débats et échanges) et l’autre, Contact : centre@educationdupatient.be
un jeu de l’oie. Dés et pions mènent les ou 082 / 61 46 11. Il peut être obtenu
Mômes en santé équipes à des questions de connaissances, à
en prêt dans les Centres locaux de
promotion de la santé et dans certaines
La 2e édition de la brochure Mômes des actions à mimer (Je mange la bouche fer- ludothèques.
en santé éditée par l’Office de la
mée et sans faire de bruit, J’aère ma chambre
Naissance et de l’Enfance (ONE) se
veut un outil de référence précis
et cohérent pour soutenir l’action
de tous ceux qui, sur le terrain,
accueillent des enfants et ados de
3 à 18 ans, y compris en milieux
scolaires. www.momesensante.be

14 PROF 36
Taalunie pour booster
le néerlandais Pacte :
une charte
Formations, conférences, future plateforme numérique...
La Nederlandse Taalunie soutient les professeurs qui enseignent le
des référentiels
Les travaux du Pacte pour un
néerlandais ou d'autres cours dans cette langue.
Enseignement d’excellence
impliquent de modifier
O rganisation intergouvernementale créée
en 1980 par la Flandre et les Pays-Bas
(auxquels s’est joint le Surinam), la Neder-
Autonomie de chaque région en matière d’en-
seignement oblige, la Nederlande Taalunie
s’adaptera aux demandes particulières. Par
les référentiels (socles de
compétences et compétences
terminales) puisqu’ils devraient
landse Taalunie (l’Union de la langue néer- exemple, en Fédération Wallonie-Bruxelles,
intégrer de nouvelles dimensions,
landaise) soutient ceux qui parlent et uti- il s’agit de mieux arrimer l’apprentissage du
comme par exemple le parcours
lisent le néerlandais, notamment dans les néerlandais au cadre européen commun de
d'éducation culturelle et
régions et pays voisins. référence pour les langues (CECR). Celui-ci
artistique.
décrit les compétences requises à
Le groupe de travail chargé d'élaborer six niveaux et permet d'attes- Sur proposition du Gouvernement
l'épreuve externe certificative ter le niveau de maitrise d'une (bit.ly/2mRSBHB), le Parlement
de néerlandais du certifi- langue étrangère. Il y a deux de la Fédération Wallonie-
cat d’études du 1er degré ans, les inspecteurs de lan- Bruxelles a approuvé fin
du secondaire a profité de gues modernes ont suivi une novembre une proposition de
son expertise pour valider formation au CECR orga- décret (bit.ly/2zsyhT4) qui devrait
l’emploi des mots et corriger nisée par l’Institut de la se muer en décret balisant ce
les épreuves. Formation en cours de travail de refonte des référentiels.
carrière. De quoi donner Différents groupes de travail
La Nederlandse Taalunie pro-
des balises pour l’élaboration composés d'experts de
pose des conférences et des for-
des nouveaux référentiels. D'autres l'Administration et des réseaux
mations en cours de carrière aux
formations pourraient être proposées aux d'enseignement seront chargés
enseignants de tous les niveaux.
enseignants de classes en immersion pour tout au long de l'année 2018 de
Elle soutient financièrement des projets
mieux arrimer apprentissages et évaluations rédiger ces nouveaux référentiels.
scolaires centrés sur le développement du
au CECR. Et chaque groupe de travail sera
néerlandais et, pour en promouvoir l’appren-
suivi par un « comité de lecture »
tissage, elle peut organiser un concours,
Future plateforme numérique composé de huit enseignants
financer une campagne, un évènement…
de terrain et de deux autres
Le site www.taaluniversum.org et la plate-
personnes chargées d’apprécier
Un protocole d’accord forme www.klascement.net proposent déjà
la compatibilité des référentiels
des ressources. Mais sur la plateforme numé-
Ces collaborations en augurent d’autres. La en cours de production « avec les
rique Onderwijs Nederlands in het buitenland,
Fédération Wallonie-Bruxelles va signer le attentes sociétales ».
en chantier, enseignants et étudiants pour-
protocole d’accord conclu au printemps 2017 Pour guider le travail de ces
ront trouver des méthodes innovantes d’ap-
pour les cinq ans à venir avec l’Académie de différents groupes et assurer
prentissage, des cours et tests de progression,
Lille, le ministère de la Culture de Basse-Saxe, la cohérence de l’ensemble du
du matériel pédagogique, des films… Elle
le ministère de l’Éducation et de la Formation curriculum scolaire, une charte
pourrait aussi permettre l’échange et la mise
continue de Rhénanie du Nord, et la Commu- des référentiels transversale à
en commun d’expertise et de connaissances
nauté germanophone. Ce protocole concerne
spécifiques pour les enseignants.• tous les domaines d'enseignement
la progression pédagogique du néerlandais, et disciplines a été élaborée.
son intégration dans des filières qualifiantes Catherine MOREAU Un cahier de charges précis a
(hôtellerie, tourisme…), le développement des également été rédigé pour chacun
compétences des enseignants et la coopéra- des groupes de travail.
tion entre enseignants au-delà des frontières.

PROF 36 15
Dossier

Quand le thÉÂtre
© FWB/Jean Poucet

entre en classe
Le théâtre en classe est une rencontre pleine de vie entre des
artistes, des enseignants et des élèves. Elle peut se concrétiser sous
diverses formes. Source de démocratisation culturelle, elle permet
aux participants de jouer, d’apprendre en jouant et de devenir des
spectateurs plus actifs et plus critiques.

• Un dossier réalisé par


Patrick DELMÉE
F ais-moi une scène ! : c’est le thème des
Classes résidentielles d’immersion artis-
tique (CRIA) organisées par ékla (l’ancien
Ces CRIA sont l’un des multiples dispositifs
proposés aux enseignants. Et de nombreux
projets voient le jour, grâce à plusieurs élé-
et Catherine MOREAU
Centre dramatique de Wallonie pour l’En- ments. Ils sont subsidiés par la Fédération
fance et la Jeunesse), en partenariat, notam- Wallonie-Bruxelles via le décret Culture/
ment, avec la cellule Culture-Enseignement École, ou à Bruxelles par la Commission
de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Du communautaire française (Cocof) via le pro-
16 au 20 janvier, cent-vingt-six élèves de gramme La culture a de la classe (1). Ou ils
4e, 5e ou 6e primaire, venus de cinq écoles, répondent au décret-cadre des Arts de la
découvriront des artistes, les coulisses d’un scène, modifié le 13 octobre 2016 : pour ob-
spectacle, les étapes de sa création et parti- tenir une subvention, les compagnies doivent
ciperont à des ateliers créatifs. dorénavant préciser les stratégies et actions

16 PROF 36
en termes d'accompagnement et de soutien œuvres, la place du corps dans l’apprentis-
des artistes, de médiation culturelle, de liens sage, la socialisation… ? Difficile d’établir
culture-école… (2) une hiérarchie entre le lire, le voir, l’écrire, le
jouer, l’interpréter. « Pourquoi pas alors une
À l’assaut de la pensée unique approche globale menée par un enseignant
et un artiste ? »,
Faut-il ouvrir la porte de l’école au théâtre ?
propose Sarah
De façon plus large, les acteurs du Pacte pour
Colasse, direc- Jean Lambert,
un Enseignement d’excellence veulent y don- directeur des
trice d’ékla (lire
ner une plus grande place à la culture, pour Ate lier s de la Colline
son interview en
donner plus de recul et de sens critique aux
élèves. Plus concrètement, tous les élèves, de
page 18). « Certains artistes

© Jean Lambert
la 1re maternelle à la fin du secondaire, sui- mènent des projets
Des bénéfices avec des écoles.
vraient un parcours d’éducation culturelle et Pour les uns, les
artistique (PÉCA) à trois composantes : des Et quel sera le spectacles évoluent
connaissances, des pratiques artistiques, des bénéfice pour les en fonction de
rencontres avec des artistes et des œuvres (3). élèves ? D’abord, l’éc ole. Pour d’autres, il faut initier
n,
les enfants très tôt à la créatiors
évidemment, ap- en tant qu’act eur s ou spe cta teu
Voilà qui ne déplaira pas aux amateurs de ocratie
prendre le théâtre actifs, pour élaborer une démélit iste.
théâtre et aux professionnels du secteur, en classe permet culturelle , un art mo ins
comme Roger Deldime, fondateur du théâtre utr es enfi n cra ign ent d’êt re trop
d’acquérir des D’a et ne
bruxellois La montagne magique. Dans un savoirs culturels, influencés par le destinataire les ».
manifeste, paru en 2004, il invitait à « pro- travaillent pas avec les éco
littéraires, par la
poser les multiples versions du théâtre pour lecture de textes,
offrir aux spectateurs des regards singuliers mais aussi aux
et décalés sur le monde et sur eux-mêmes » (4). codes liés aux pra-
tiques du théâtre. Ensuite, il développe le
Ce dossier est consacré à l’apprentissage du
savoir-faire surtout au niveau de la percep-
théâtre en classe. Nous ne sommes pas allés
tion par nos divers sens et de la maitrise de
vers les ateliers-théâtre animés par les pas-
l’expression verbale, écrite, corporelle…
sionnés en-dehors des cours. Ni vers l’activité
vers l’option de base éducation artistique- Mais le théâtre a également un impact sur
arts d’expression dans le secondaire de tran- le savoir-être : « Le
sition. Ni vers les techniques d’expression théâtre étudié et pra-
corporelle et/ou orale dans le qualifiant ou tiqué dans l’espace Pietro Pizzuti,
vers les humanités artistiques option théâtre scolaire – à condi- comédien
(évoquées notamment dans notre numéro de tion qu’il soit le résul- « Travailler avec des
décembre 2009 (bit.ly/2jfSGA9). tat d’une pédagogie psychologie et capa jeunes nécessite
l’heure de l’attentioncités oratoires. À
Il évoquera d’abord la place du théâtre dans
construite et struc- le téléphone portablefragmentée par
turée – peut propo- , il faut utiliser
les référentiels, puis dans les formations ini- des images, des
ser aux jeunes une formules choc. Mais
tiale et continuée des enseignants (lire en
expérience groupale le rôle du comédien
pages 21 et 22). Ensuite, il montrera que le n’est pas de donner
et artistique vivante
théâtre peut servir de support à l’apprentis- un cours de théâtre !
qui donne à penser, C’est à l’enseignant
sage de savoirs, savoir-faire ou savoir-être
explique le P Mi- r 
de préparer notre
dans plusieurs disciplines et à tous les ni-
veaux : secondaire, primaire et maternel (lire chel Desmarets, travail en apportant
qui enseigne la di- des bases théoriques
en pages 23 à 27).
ted

dactique des arts sur la vie et l’œuvre


© GetHitLigh

du spectacle à d’un auteur ».


Ce dossier tentera donc de dire en quoi le
théâtre aide les enseignants à développer les l’UCL. Soudain le
compétences des élèves. Vaste question qui jeune se réconci-
renvoie vite à une autre. Comment aborder lie avec des textes,
au mieux en classe cette pratique qui touche des recherches et du travail à accomplir parce
à différents champs de l’enseignement qu’il se sent concerné, engagé et vivant dans
comme la langue, la lecture, le rapport aux cette aventure » (5). En d’autres termes, le jeu

PROF 36 17
Dossier

collectif favorise des compétences transver- Une pratique évolutive


sales de socialisation au sein d’un projet Un écueil : les textes théâtraux sont souvent
concret qui a du sens, qui donne du plaisir, écrits par des adultes… pour d’autres adultes.
favorise la confiance en soi, le mieux-être. Les faire jouer par des enfants, ou des ado-
Sarah Colasse y voit aussi un facteur d’accès lescents n’est pas toujours la bonne solution.
à la culture pour tous.
Et puis, selon quelle temporalité toucher au
Cela met en évidence théâtre en classe ? Pour Mme Page, « le texte
le rôle essentiel de est souvent donné trop tôt dans la vie des
Sam Touzani, l’enseignant « accom- joueurs. Il ne peut être interprété par des en-
comédien pagnateur ». À lui fants ou des jeunes n’ayant pas encore appris
d’éveiller le désir, à s’exprimer, ou ne ressentant pas comme
« Pour
ren con trer de choisir la bonne vital le besoin d’exprimer ce que renferme le
les jeunes, il approche, le bon mo-
© Jef Boes

texte » (8). Avant, il est important de s’initier à


faut l’envie ment. En effet, « un la pratique, au jeu dramatique.
de partager, jeu obligatoire n’est
avec ses plus un jeu mais un Selon elle, l’enfant entre dans la dimen-
tripes, son énergie, son
nt peu les exercice », explique sion collective vers 8-10 ans. En crèche, on
authenticité. Ils connaisse x Christiane Page, spé- travaille plus le corps et les mouvements,
codes du thé âtre , ma is c’es t d’eu
ns
que viennent souvent les questio s,
cialiste française du mais les enfants de 3e maternelle sont déjà
les plus pertinentes. Par ailleurà théâtre (6). « Ce qui capables d’écrire au sens large. D’autres pra-
le théâtre permet de se mettres sujets blesse ou tue dans tiques théâtrales fonctionnent, à l’usage des
distance par rapport à certain scu ler le théâtre, ajoute très jeunes. Un exemple : « La marionnette
de société. Je les incite à bou
M. Desmarets, ce donne à l’enfant la possibilité de voir repré-
les idées ».
n’est pas l’ado qui sentés une multitude de signes en dehors
fait le con dans la de la personne qu’il connait, de l’adulte de
salle ou qui lit en référence, explique Françoise Flabat, direc-
diagonale la pièce à lire la veille d’une interro trice du Centre de la Marionnette de la
vérificatrice ; c’est sans doute l’absence de Fédération Wallonie-Bruxelles… Elle permet
désir, ou de plaisir, d’assister, de lire, de jouer, de faire passer des choses plus délicates, des
de réfléchir ensemble » (7). questions parfois difficiles à aborder avec des
enfants » (9).

Art pour tous


Sarah Colasse, directrice d’ékla (ancien CDWEJ), se penche sur commun, c’est l’inviter à trouver sa place dans un groupe et dans
l’approche du théâtre en classe. la société de façon plus générale. Selon le processus de création
de l’artiste et les groupes en présence, l’approche varie : texte
PROF : Comment proposez-vous la pratique du théâtre ? d’auteur, écriture, jeu, improvisation, travail sur le corps, masque,
Sarah Colasse : Dans Art à l’École, également pratiqué par marionnette, objet… L’idée est de privilégier la recherche au
notre homologue bruxellois Pierre de Lune, les jeunes traversent résultat. En fin du parcours, des Rencontres Art à l’École per-
un processus artistique en lien avec un langage particulier (le mettent aux élèves de partager ce chemin dans un lieu et des
théâtre, la danse, l’écriture…). La base de ce travail repose sur le conditions professionnels. Parallèlement à cette pratique, ces
partenariat artiste-enseignant. élèves assistent à des spectacles.
En Wallonie, ces duos se rencontrent lors d’une séance d’ouver- Un prérequis ?
ture, de formations communes (reconnues par l’IFC, l’ONE…) et L’ouverture d’esprit et l’accueil de l’inconnu. 
de réunions. Une matière artistique se dessine à partir d’une
écoute mutuelle et de l’univers de l’artiste. Inviter un enfant,
un adolescent à s’exprimer et prendre sa place dans un projet  www.eklapourtous.be

18 PROF 36
Bref, on peut lire, faire et voir du théâtre à Lansman, La montagne magique, Promotion théâtre,
2004, p. 7.
tout âge, de la maternelle à la haute école.  (5)
 GITS J., LALLIAS J.-Cl., LAMBERT J., DESMARETS M.,
D’autant plus que, comme l’affirme le dra- « Les formateurs de formateurs et l’initiation théâtrale
maturge Jean-Louis Besson, « le théâtre pour des jeunes », dans Questions de théâtre, Théâtre La
montagne magique, n° 14, mai 2008, p. 34.
exister n’a besoin ni de décors, ni de projec-  (6)
 PAGE C., Éduquer par le jeu dramatique, ESF éditeur,
teurs, ni de bandes-son, ni d’effets spéciaux, 1997, p. 19.
ni de nouvelles technologies, ni de salles  (7)
 « Théâtre (et) jeune
équipées, mais simplement d’êtres humains public en Belgique Geneviève Damas,

éditions Gallimard
francophone. Mémoire, comédienne et
qui évoluent dans un espace devant un analyse, enjeux ». écrivain
public » (10). UCL, Centre d’études
théâtrales, Études « C’est avec les
théâtrales n°63 (2015)
« Une pédagogie pour le théâtre, c’est impli- jeunes, moins

© Francesca Mantovani
et 64 (2016). Ouvrage
quer les jeunes spectateurs dans la totalité collectif, p. 130. transigeants
de l’acte théâtral afin de les rendre complices  (8)
 PAGE C., op.cit. que les adultes,
du mystère de la création, a écrit M. Deldime.
 (9)
 « Théâtre (et) jeune que le comédien
public en Belgique peut apprendre
L’objectif est… de mettre les jeunes en appétit, francophone », op. cit, son métier. Aux
d’aiguiser leur regard, de leur faire découvrir p.190. enseignants,
 BESSON J.-L. (Textes je dirais : "Emmenez vos élèves e
 (10)
et apprécier la complexité des mécanismes
mis en œuvre dans les spectacles ». Et d’insis-
réunis par), « Apprendre au théâtre". Voir un personnag
(par) le théâtre », dans
fict if vivre une vie différente sur
e
ter sur une autre dimension : « Un point de
scène, tenter de comprendre cett
Études théâtrales, n°
contradiction entre école et théâtre s’appuie 34, 2005, p.21.
sin gul arit é perme t de comprendre
 (11)
 DELDIME R. Op.cit., .
sur la place accordée au corps dans l’appren- p.13. les autres, ouvre à la tolérance »
tissage. Une pédagogie dramatique peut
proposer un mariage souvent réussi entre le
cognitif, l’affectif et le corporel » (11).• 

 (1)
 www.gallilex.cfwb.be/document/pdf/30655_003.pdf
et www.spfb.brussels/espace-pro/culture-a-classe
 (2)
 www.gallilex.cfwb.be/document/pdf/43045_001.pdf
 (3)
 www.pactedexcellence.be > Le Pacte > Documents
officiels > Avis n° 3 du Groupe central, p. 49.
 (4)
 DELDIME R., Manifeste pour une éducation au théâtre,

Être à l’écoute
Laura Nyssen, responsable de la médiation des publics jeunes au «  Le plus important : être à l’écoute. Par choix, le Rideau mêle
Rideau de Bruxelles : « En janvier, je lis les textes des pièces de la les plus de seize ans au public adulte, en soirée. Je vais voir le
saison à venir pour repérer les thématiques intéressantes (décou- spectacle avec des jeunes, je les rencontre juste après, pour entrer
vrir un auteur, un point de vue, une scénographie…), anticiper des dans leur tête et mieux ajuster la préparation ».
difficultés de compréhension pour les élèves ».
« J’observe que la plupart des enseignants sont demandeurs d’une
« Puis, selon la pièce et/ou la demande de l’enseignant, j’orga- rencontre préalable et n’hésitent pas à y consacrer du temps sco-
nise la venue en classe d’un auteur, d’un comédien, ou d’un met- laire pour impliquer davantage les élèves dans le spectacle. Les
teur en scène pour préparer les élèves au fond et au contenu, faire publics jeunes sont très diversifiés. Le challenge, c’est de réussir
des exercices participatifs. Parfois, c’est un intervenant extérieur : à les intéresser suffisamment pour qu’ils viennent au théâtre en
pour Un grand amour, seul en scène de l’épouse d’un extermina- dehors du temps scolaire ».
teur de masse, l’ASBL Mémoire d’Auschwitz a resitué le contexte
historique ».

PROF 36 19
Dossier

Quelle place
dans les référentiels ?
La lecture de textes
dramatiques mais aussi A insi, les Socles de compétences à 8 et
12 ans le mentionnent, parmi les com-
pétences disciplinaires, en français, dans les
références littéraires et artistiques constitu-
tives du fonds culturel contemporain, comme
le Don Juan de Molière, le dilemme cornélien
le partage d’expériences compétences « lire » – « Lire, c’est construire et le tragique racinien… » Et dans les savoirs
culturelles et la du sens en tant que récepteur d’un message conceptuels, il s'agit de définir les principaux
réalisation de créations écrit (conte, nouvelle, roman, théâtre…) » et types, genres et concepts littéraires, dont le
collectives sont présents « parler, écouter » : « utiliser et identifier les théâtre. Le théâtre s’inscrit aussi dans les ob-
moyens non verbaux, notamment des indices jectifs « faire » et « s’exprimer » du référentiel
dans les référentiels. corporels (occupation de l’espace, gestes, d’éducation artistique.
Morceaux choisis. mimiques…) ». En éducation artistique, le
référentiel recommande notamment, parmi Quant au référentiel des humanités profes-
les compétences transversales, d’apprendre à sionnelles et techniques, il inscrit le texte
exprimer une émotion par différents modes dramatique dans deux unités d'acquis d'ap-
d’expression, de participer à la distribution prentissage (UAA) du cours de français. Dans
des rôles pour des créations collectives… l’UAA5, l’élève est invité à créer en inscrivant
sa marque personnelle dans une œuvre cultu-
Dans les compétences terminales et savoirs relle qui peut être un texte dramatique. Dans
requis en français des humanités générales et l’UAA6, il doit relater et partager des expé-
technologiques, le théâtre est mentionné, au riences culturelles pouvant être un texte et
sein des savoirs disciplinaires sur la littérature une représentation dramatiques.•
et l’art : on cite notamment « des grandes

La parole aux enseignants


né ave c un pro fes sion nel, j’es pèr e dév elopper la rencontre, l’attention à
« Par un projet me trice en P3, à l’École
cult ure et le jeu colle ctif  », explique Émilie Bailly, institu
l’autre par la communale du Val à Vaux-sous-Chèvremont.

manuel
de cours de théâtre pratique, déclare Em
« En philologie romane, je n’ai jamais eu à Saint-Gilles. Or, c’est
nçais à l’Institut Sainte-Marie,
Oldenhove, professeur de fra la
les jeu nes pro fes seu rs, tan t pou r le rôle, le jeu devant la classe, que pour
intéressant pour
partie théâtre de leurs cours ».
ken, école
, dire ctri ce du Cen tre pédagogique Les Pagodes, à Lae
Jeanine Ma rcq
r, une classe a construit
spé cial isé de typ e 1 et 8 l'explique : « L'an dernie
d'enseign em ent
nie Renards, en partenariat avec La montagne
avec le comédien Arthur, de la Compag théâtre
merguez. Ils l'ont joué sur la scène de ce
magique, le spectacle Il va pleuvoir des l, les parents. Dans un contexte ludique
,
les élèv es, le per son nel par amé dica
bruxellois, devant ent,
s ent ren t dan s un cad re ave c des limites, s'approprient un espace. Ils cré
les enf ant
ables. Au retour, ils ont grandi ».
inventent, montrent de quoi ils sont cap

20 PROF 36
Ils jouent, ils se forment au jeu La suite
Amener le théâtre en classe, cela peut s’apprendre, notamment en
prenant la place des élèves dans des jeux… et en observant.
en classe ?
Quels changements en classe,

V endredi 26 octobre, dans une salle lié-


geoise, une vingtaine d’enseignants et
de comédiens s’échauffent, se massant deux
prépare un dialogue qui démarre par « C’est
une famille royale qui… ». Le second élabore
une communication (chanson, poème, procla-
après la formation Faire du
théâtre avec sa classe ? Ensei-
gnante à l’Institut provincial
par deux ou faisant passer un claquement de mation…), dans un endroit proche du théâtre. d’enseignement agrono-
mains entre voisins dans un cercle… Tous parti- Cela pose la question de la scénographie. Le mique, à La Reid, Vinciane
cipent aux deux jours de la formation Faire du suivant part de la scène du Cid de Corneille Stefani transpose une série
théâtre avec sa classe (menée par les Ateliers dans laquelle son père lui demande de le d’outils : « improviser à par-
de la Colline pour l’Institut de la Formation venger en tuant le père de Chimène. Le der- tir d’un fait divers lu dans
en cours de Carrière). Ensuite, pendant dix mi- nier débute son histoire avec une collection un quotidien, ouvrir l’imagi-
nutes, ils écrivent, sans interruption, un texte de vieilles chaussures. Cela pose la question nation par l’écriture automa-
à réutiliser librement ou pas, sur un thème (la de la relation à l’objet et au symbole. tique rythmée en musique, im-
lutte intérieure entre devoir et désir). proviser sans parole sur base
Des codes à apprendre d’une musique… » Ses élèves
La veille, après l’échauffement, cha- préparent quelques saynètes
cun a joué une situation person- pour les portes ouvertes de
nelle conclue par « Je suis fichu ». l’école. « Le fil rouge ? La
Puis, le groupe a travaillé dans un question : quel message sou-
local scolaire sur les codes : diffé- haite-t-on faire passer ? »
renciation des personnes et des
Fabien Halleux, professeur de
personnages ; détermination des
français à l’IPES à Huy, a
espaces-temps de jeu – où tout est
pratiqué certains exercices
fiction –, de préparation, de vision,
d’échauffement et d’impro-
prise en compte du jeu comme une
© PROF/FWB

visation avec plus ou moins


construction – il n’y a pas d’échec
de succès : « Certains sont
– en vue d’une représentation, ba-
à réadapter en fonction du
sée sur la parole, mais aussi sur le
public ».
corps, le non-verbal, les émotions,
La représentation ponctue tout le travail des situations, des actions, des buts… Institutrice maternelle à
d’improvisation et de préparation.
l’École Félix Trousson, à
Au cours des jeux, l’animateur crée des ar-
Ninane, Nathalie Albert
rêts pour relancer des pistes ou demande au
Leitmotiv des divers exercices du jour, ce constate le plaisir des enfants
public de le faire. À la fin de chaque jeu, les
thème se retrouve dans une improvisation à à s’échauffer et à vivre des
spectateurs, puis les acteurs, évaluent. Quel
partir de personnages (une reine, un roi, un « débuts de situation ». Le jeu
titre choisir ? Quel est le résumé ? Le lien
beau-frère, une fille, un intendant, le défunt des chaises – remplacées par
avec le thème ? Qu’est-ce qui fonctionne ?
roi de Thaïlande) et d’un mobilier (une table, des boites – a suscité entraide
Les relances possibles ? Quels sont les points
des chaises). L’animateur Jean Lambert de- et collaboration. Et « dans un
de vue en présence ?
mande un temps mort : il désigne un acteur contexte musical, les enfants
qui confie au public sa pensée secrète, crée Pour garder des traces, l’un suggère d’utiliser laissent s’exprimer leur corps
ainsi une connivence et choisit un point de la vidéo, l’autre d’utiliser les notes de prépa- et leurs émotions. J'envisage
vue. D’autres jeux se succèdent, axés sur un ration, un dernier de prévoir un temps de réé- l'improvisation en demandant
petit nombre de répliques ou sur le déplace- criture pour les équipes. à un enfant, ou deux, de dé-
ment en silence, rythmé par la musique. placer un élément d’un décor,
Clap de fin, l’animateur invite le groupe à ou de vivre une situation à
Le jeu vise la représentation s’applaudir : « Cela soude et montre le travail partir d’un thème choisi ».
bien fait ».•
Tout ce travail permet à quatre groupes de
préparer une représentation. Le premier

PROF 36 21
Dossier

Oser le silence,
occuper l’espace
De futurs enseignants à Et-Mouvoir
Auteur et interprète de Silence
Des initiations aux arts de la scène sont proposées dans le cadre de la
dans les rangs, Pierre Mathuès a formation initiale des institutrices et régents. Focus sur le projet mené
été professeur de français dans dans plusieurs hautes écoles bruxelloises en partenariat avec le Théâtre
le secondaire, puis formateur La montagne magique.
d’enseignants. « Je pense que ce
serait utile d'apprendre quelques
techniques théâtrales de base
aux (futurs) enseignants ! Poser
L e Théâtre La montagne magique propose
aux futurs enseignants Et-Mouvoir, une ini-
tiation aux arts de la scène, avec le soutien
le projet avec chaque enseignant, en met-
tant l’accent sur le langage corporel, verbal,
l’expression scénique…, précise Cali Kroonen,
sa voix son regard, oser le silence, de la Commission communautaire française. directrice de La montagne magique. Nous
changer de ton, changer de Au terme de cette formation, quelques futures invitons les jeunes à penser avec leur corps,
rythme, occuper l'espace… Ceci dit, institutrices maternelles étudiantes de l'Insti- à développer leur imaginaire ensemble, à se
on compare parfois le comédien tut supérieur de pédagogie Galilée (ISPG) réjouir de l’inconnu. Notre objectif principal :
à l’enseignant. Celui-ci joue un donnent leurs impressions : « J'ai découvert leur donner le gout de vivre et développer des
rôle ; il est enthousiaste pour un une partie de moi que je ne connaissais pas, expériences artistiques et esthétiques avec
texte qu’il connait par cœur et doit plusieurs manières d'exprimer les émotions ; leurs futurs élèves ».
embarquer et captiver son public j'ai appris à vaincre ma timidité, à rire de moi-
avec énergie. Mais un comédien a même, à me mettre en danger, à gérer mon « Mes étudiants partent d’exercices d’improvi-
devant lui des personnes qui ont stress, à entrer en contact avec les autres ». sation qui leur donnent la possibilité d’explo-
réservé, ont payé leur billet, sont là rer le corps, la voix, la respiration, l’expression
pour un seul spectacle. Tandis que Cette formation a pour objectif de mettre en des émotions », explique Geneviève de le
le public du prof est obligé d’être mouvement corps et pensée. Le programme Court, professeure de français à l’ISPG.
là, change toutes les heures et doit prévoit d'assister à deux spectacles au mini-
mum (l'un dans le cadre scolaire, l’autre en Au terme de cette semaine, les étudiants pré-
suivre sept à huit spectacles par
soirée) choisis par l’enseignant pour ses étu- sentent de courtes formes ou un spectacle,
jour. Je ne connais pas beaucoup
diants en fonction de la tranche d’âge de selon chaque enseignant, devant un public
de comédiens qui donnent une
leurs futurs élèves. Une rencontre avec les composé de leurs pairs, des proches, voire
vingtaine de représentations par
artistes après le spectacle permet de décou- des étudiants des années précédentes ou fu-
semaine ! »
vrir les codes scéniques. tures, sur la scène de La montagne magique.
Mme de  le Court insiste : « Ce n’est pas
un aboutissement, une fin en soi mais
bien sûr le fruit du tâtonnement, de l’ex-
périmentation de ces jeunes ».
© Maxence Martens

« J’utilise ces ateliers pour améliorer la


cohésion du groupe, précise Robert Le-
villez qui y fait participer les futurs ins-
tituteurs primaires de la Haute École
Francisco Ferrer, dans le cadre de son
cours de psychopédagogie. Mais aussi
pour les faire sortir de leur train-train.
Je considère cette formation comme
très importante pour le développement
personnel de chaque étudiant dans le
domaine de la prise de parole et du
corps ».

Et Mme de le Court d’ajouter : « J’ai observé


Ensuite, durant vingt heures, sous la houlette
que des étudiantes peu enthousiastes, voire
d’un artiste professionnel, ces étudiants de
Les futures enseignantes ont terrorisées au départ, ont fini par se prendre
expérimenté et présenté des 2e année pratiquent, jouent et créent, parti-
au jeu et même par consacrer leur travail de
formes théâtrales. cipant, par groupes de vingt, à des ateliers
fin d’études au théâtre ».•
d’expression théâtrale. « Nous réinventons

22 PROF 36
© Elen Sylla
Le PASS à l’acte
Durant plusieurs
mois, quatre classes L e Pass à l’Acte est un parcours de décou-
verte de créations scéniques contempo-
raines, qui prennent des formes artistiques
élèves à l’élaboration et l’interprétation
d’une petite forme scénique. Ce résultat sera
présenté le 19 avril devant les autres classes
bruxelloises vont se diverses et plus particulièrement le théâtre et participantes.
frotter au théâtre la danse. Il est soutenu par la Commission
Début novembre, la metteure en scène Guil-
contemporain dans communautaire francophone. Ithaq (Pro-
motion théâtre) y joue un rôle de conseiller lemette Laurent et Patricia Balletti, média-
un parcours de trice culturelle au Théâtre Les Tanneurs,
pédagogique.
représentations, rencontraient les 14 élèves de la 6e Assis-
d’animations et Un parcours de spectateur
tant Infographiste de l’Institut Sainte-Marie
à Saint-Gilles, pour présenter PASS à l’acte.
d’ateliers gérés par des Les quatre classes inscrites à sa 8e édition L’occasion aussi d’évoquer des questions à se
professionnels du théâtre. verront trois spectacles contemporains : poser avant et pendant le spectacle : quel en
J’accuse, du Rideau de Bruxelles (à l’Atelier est Le support ? le genre ? le jeu de lumières ?
210) ; Génération Z au Théâtre des Tanneurs ; la séparation scène/salle ? la scénographie ?
From Molenbeek with love au KVS. Et aussi le jeu des sons et des silences ? le jeu des
une répétition commentée au Théâtre Océan acteurs ? la sollicitation des sens ?… Selon
Nord. Elles rencontreront les médiatrices Mme Laurent, « Cette préparation aiguise le
culturelles des théâtres et les artistes avant regard. Elle permet d’être plus actif, plus at-
chaque sortie. tentif, plus ouvert mais aussi plus critique et
ainsi de prendre plus de plaisir ».
Sur le fond, le théâtre contemporain inter-
roge notre société, même si son texte n’est Pour leur professeur de français, Emmanuel
pas récent et si l’auteur n’est plus en vie. Sur Oldenhove, ce projet répond aux deux unités
la forme, il innove par rapport aux spectacles d’acquis d’apprentissage littéraires du pro-
qui ont un décor réaliste, des costumes, une gramme du Ségec « s’inscrire dans l’œuvre
situation de jeu clairement énoncée, des per- culturelle » (même s’il n’impose pas une
sonnages bien définis… Ainsi, les élèves pour- œuvre dramatique) et « relater et partager
ront découvrir les codes dramatiques… et leur des expériences culturelles ». « De plus, des
déconstruction. professionnels m’aident à travailler un do-
maine pour lequel je suis peu formé : pratique
Un parcours pratique du jeu et de l’écriture dramatique, prépara-
Chaque classe prend part à un atelier pra- tion des représentations, accès aux coulisses.
tique mené par un artiste professionnel qui Enfin, j’apprécie la dimension d’échange entre
donne des pistes pour décrypter les clés élèves et entre collègues du projet ».•
d’une de ces créations et qui confronte les

PROF 36 23
Dossier

La fiction pour nourrir


le débat en classe
Le théâtre-action est
un moyen que les D ’abord réticent, Cyril, en 3e technique
de qualification, brave le regard de cin-
quante autres élèves, à l’Institut Notre-Dame,
« Cette pièce, qui bouscule l’idée que beau-
coup d’élèves se font du théâtre, est un bon
outil pour aborder le thème de la violence, au
enseignants peuvent
à Tournai. Il endosse le rôle de Matthieu, programme de mon cours de religion catho-
utiliser pour alimenter auquel Amélie, amoureuse et possessive, lique en 3e et 4e secondaire, explique Marine
un débat, au cours de réclame le code d’accès de son portable. Himpe. Je prolonge la discussion en classe
français, de philosophie « C’est ma vie privée, lui lance-t-il. Je ne vais pour faire comprendre que la violence dans
et citoyenneté, aux pas fouiller dans tes affaires ! La confiance, les relations amoureuses peut prendre des
c’est ce qu’il y a de plus important entre nous, formes multiples et que chacun peut être vic-
cours philosophiques… non ? » time ou persécuteur sans en être conscient ».

Avec un minimum de moyens – un coffre Responsable des relations avec les écoles à
de vêtements –, deux comédiens de la Com- la Maison de la Culture de Tournai, Marie
pagnie Maritime jouent, dans Liker, cinq Lepers propose le spectacle aux classes de 3e,
histoires de couples où un personnage est 4e, voire de 5e et 6e secondaire, notamment
oppressé par l’autre. Puis, un meneur de jeu dans les sections éducateurs et aide-fami-
donne la parole aux élèves : qu’est-ce qui leur liales. « Entrer dans la fiction, se prendre au
a semblé choquant ? injuste ? Il fait émerger jeu, cela peut être plus facile que s’exprimer
leurs propositions et leurs idées pour amélio- en direct devant la classe. Après ce spectacle,
rer la situation et invite des « spect’acteurs » les enseignants peuvent convier en classe un
volontaires à remplacer un comédien sur le service de planning familial ». •
plateau, pour expérimenter leur stratégie de
changement.

La plupart des théâtres


professionnels mettent en place
des activités ou programmes
destinés spécifiquement aux
publics scolaires, et parmi eux
certains sont d’ailleurs partenaires
de Carte PROF. Durant tout ce mois
de novembre 2017, le Théâtre
de Liège, plutôt que de recevoir
les élèves chez lui, a carrément
planté ses tréteaux dans trois
écoles liégeoises et aux Chiroux,
pour y jouer une trentaine de
fois Nadia, de l’auteur hollandais
Daniel Van Klaveren. La pièce
aborde les questions soulevées
par la montée de l’extrémisme et
de la radicalisation. Séduite par
© Dominique Houcmant – Goldo

le discours égalitaire d’un jeune


lieutenant de Daech, Nadia bascule,
sous les yeux de sa meilleure
amie, Anna… Et les enseignants
d’autres écoles étaient invités à
assister au spectacle, qui pourrait
être reprogrammé ailleurs…
http://theatredeliege.be/nadia/

24 PROF 36
Le théâtre fait partie
du Projet d’établissement
Chaque année, les
classes de l’École ouverte C haque matin, Nicolas Maron utilise des
marionnettes pour communiquer avec
les élèves de maternelle : à l’École ouverte
pompiers et la découverte de la caserne de
Braine-l’Alleud… Ensuite, elle construit une
trame via des scènes d’improvisation, dont
à Ohain organisent d’Ohain, on n’hésite pas à utiliser des acces- on conserve des traces de dialogues et de
un spectacle, avec des soires de théâtre. Et pour cause, ils font partie mouvements.
retombées pédagogiques. du Projet d’école depuis 1986 et le passage
de l’établissement à la pédagogie Decroly. Semaine 4  : les élèves ajoutent aux textes
une cinquantaine de mots de vocabulaire liés
au thème. Puis ils réfléchissent aux décors et
à la mise en scène. Les accessoires, le mobi-
lier deviennent des repères de mouvement
et la musique une structuration temporelle.
Enfin, on répète en classe, puis sur la vraie
scène. On monte le décor. Et on joue… « Le
projet n’occupe pas toutes les journées. Mais
il a un impact sur les disciplines : calcul de
surface de la scène, réalisation d’une ma-
quette à l’échelle, recherche de vocabulaire en
néerlandais,… »

Des ressources
Pour les enseignants, il demande de l’éner-
gie et du temps. M. Maron : « En réunion
© PROF/FWB

d’équipe, on choisit de jouer devant les pa-


rents ou non. Et chacun dit ses craintes ou
ses atouts. Ceux des uns atténuent celles des
La marionnette favorise autres, pendant d’autres moments formels ou
la communication avec les « Le Faire comme si, utilisé par les élèves, dans informels. De plus, les parents aident. Ils sont
plus petits. la cour, a été repris par ses créateurs comme très preneurs du Projet d’école. Deux comé-
un principe pédagogique, explique ce direc- diennes accompagnent certaines classes. Un
teur. Le jeu théâtral améliore tant l’expression cameraman réalise une captation du spec-
que les compétences sociales : dialogue, col- tacle… L’année prochaine, nous projetons de
laboration, respect, solidarité. Il a aussi un collaborer avec le Théâtre de l’Ancre, à Charle-
impact sur les stéréotypes. Par exemple, les roi, et de consacrer une journée pédagogique
filles d’aujourd’hui préfèrent manier l’épée du à une formation au jeu dramatique ».
chevalier plutôt que de se peigner les cheveux
dans une tour ». Le projet s’adapte à l’âge des enfants. « Les
élèves de l’Accueil à la P2 se centrent sur un
personnage, pièce d’un puzzle à assembler
Six semaines de « jeu »
ensuite. Les moyens partent d’abord du jeu
Durant six semaines avant Pâques, toutes collectif. Les ainés peuvent même débuter par
les classes, de l’Accueil à la P6, préparent un message à faire passer ». Tous les enfants
un spectacle joué devant les parents dans le s’investissent dans les différentes fonctions
théâtre de l’École Saint-John à Waterloo. de ce projet, qui a une vraie finalité. « Et si
Semaine 1 : chaque classe choisit un thème l’un d’entre eux a la phobie de la scène, on
et organise une excursion sur le terrain. l’accompagne, d’année en année ».•
Bruxelles et le quartier des Marolles ou les

PROF 36 25
Dossier

Le théâtre
pour délier les langues
À l’École communale
de Bois-de-Lessines, T rois élèves bombent le torse, tirent la
tête vers l’arrière, arborent un sourire.
« Trots ! » (fier), fuse une voix dans la classe.
de mots, de création de personnages,
d’écriture de petits textes, des personnages
prennent forme, le vocabulaire s’étoffe et
An Dekeyser travaille D’autres enfants baissent le regard… « Verle- l’histoire se dessine. Ensuite, sur la base d’un
avec une comédienne gen » (timide) devinent d’autres. thème choisi, la comédienne réunit toutes
bilingue, Véronique les pièces apportées par chaque élève pour
Decroës, pour améliorer Un binôme bilingue assembler le puzzle qui sera le spectacle. La
dernière étape est consacrée à la construc-
les compétences de ses An Dekeyser donne les cours de néerlandais,
tion, l’apprentissage de textes, les répétitions
d’éveil scientifique, historique et géogra-
élèves en néerlandais. phique et d’éducation artistique en 5e pri- et le coaching du spectacle qui, cette année,
s’inspirera de La conférence des oi-
seaux, un recueil de poèmes médié-
vaux en langue persane publié par
Farid Al-Din Attar en 1177.

C’est chouette, le néerlandais !


À chaque étape, l’enseignante est
bien présente, corrigeant la pronon-
ciation, l’intonation des mots, encou-
rageant les élèves. « Les effets sont
très positifs, explique Mme Dekeyser.
À travers le plaisir de jouer, les élèves
osent parler une autre langue devant
un public. Ils comprennent la néces-
© PROF/FWB

sité de poser la voix, d’articuler, de


parler correctement et fort pour se
faire comprendre. En 5e, les élèves ont
appris à rédiger eux-mêmes, à parti-
ciper à un travail de groupe et ils ont
maire à l’École en immersion de Bois-de-Les- encore en eux beaucoup de fantaisie ».
Des mimes, notamment, pour
apprendre de nouveaux mots sines. De novembre à mai, sa classe bénéficie
en néerlandais. d’une dizaine d’ateliers théâtraux menés en « La réussite, c’est de les voir heureux et fiers
néerlandais par la comédienne Véronique sur scène, enchaine la comédienne. Chacun a
Decroës. « Je suis persuadée que l’on peut été mis en valeur et s’est imprimé dans la tête :
apprendre une langue par le théâtre, langage C’est chouette le néerlandais. J’ai le sentiment
qui fait participer le corps, l’esprit et ajoute le d’avoir semé des graines ».
plaisir du jeu », explique cette artiste franco-
Les élèves de 6e qui ont vécu l’aventure l’an
phone bilingue.
dernier, sur le thème des arbres, ne démen-
Le défi de la classe : raconter une histoire à tiront pas. « C’est plus amusant que faire des
la création de laquelle chacun participe et exercices, assise en classe », note Camille. Et
qui débouchera, en mai, sur un spectacle pré- Maxence ajoute : « Ça donne plus envie d’ap-
senté aux parents et aux autres classes. Cela prendre. On a écrit une histoire nous-mêmes.
commence par un « laboratoire » où chaque On a appris beaucoup de nouveaux mots pas
élève va trouver sa place dans une dyna- faciles à prononcer, comme treurwilg (saule
mique de groupe. Au fil d’exercices d’expres- pleureur) et geneverbes boom (genévrier) ». •
sion, d’occupation de l’espace, de recherche

26 PROF 36
Cultiver l’expression, Pour emmener
les émotions et l’imagination ses élèves
au théâtre ?
Durant dix semaines, les élèves des classes de l’École maternelle Le catalogue Spectacles à
l’école, du Service général
autonome Saint-Charles, à Nodebais, participent à des ateliers théâtre. des Arts de la scène, précise
pour chaque spectacle
L éon, Nina, Elliot, Nele, Louis et cinq autres
enfants sont assis en cercle. « On va jouer,
mais il y a des règles : écouter, regarder, par-
S’ajoutent deux sorties par an, pour tous les
élèves, au Théâtre des 4 Mains, à Beauve-
chain, précédées par une visite en classe de
à quelle tranche d’âge il
s’adresse, si un dossier
pédagogique et/ou une
ler fort pour se faire entendre… », prévient la l’animatrice.
animation en classe sont
comédienne Ségolène van der Straeten. Et
Qu’apportent ces exercices avec le corps, la disponibles, s'il nécessite
d’échauffements en exercices, voilà quatre
voix, l’imagination, les émotions aux enfants une salle équipée ou peut
« super héros » (de 3e année), quatre « trom-
de maternelle ? « D’abord, ils apprennent être organisé dans l’école.
pettes » (de 2e) et deux « poissons » (de 1re)
à (s’)écouter, à se regarder, à se respecter, à bit.ly/2jOSNGt (> vous êtes
qui se déplacent en exprimant joie, peur,
prendre leur place devant les autres en sui- organisateur).
colère… Les voilà qui parcourent un espace
semé de clous fictifs, peuplé de serpents ima- vant les consignes. Et surtout à y trouver du Pour obtenir des subsides de
ginaires, qui se muent en chevaux, en poules, plaisir », détaille Mme Plouvier. la Fédération Wallonie-
en souris… Bruxelles, du Service culturel
Et on apprend provincial ou de la Région
On joue en groupes… Ces ateliers permettent aussi de développer de Bruxelles–Capitale, on
le langage et l’expression. « Les enfants com- peut s’adresser à un pro-
« Durant trois ans, dans le cadre du décret
prennent peu à peu que les émotions expri- grammateur professionnel :
Culture-École, en partenariat avec ékla, nous
mées modifient le sens d’un message, qu’ils ékla, Pierre de Lune, l’ASBL
avons pu accueillir une artiste en classe,
peuvent travailler la voix (son intensité, les ReForm ou un centre culturel
explique Françoise Plouvier, institutrice de
intonations) et les attitudes corporelles pour reconnu. Ces programma-
3e maternelle et directrice de l’École mater-
se faire bien entendre, pour que le message teurs proposent une large
nelle autonome Saint-Charles. Elle proposait
passe bien. Les exercices corporels de stimula- gamme de spectacles jeunes
aux enfants de 3e maternelle des jeux, des
tion, de mise en route, de détente qui sont pro- publics et assurent souvent
exercices pour apprendre à se déplacer dans
posés lors des ateliers, les institutrices peuvent le lien entre écoles et pou-
l’espace, à prendre la parole. Et cela débou-
les reprendre en classe, pour aider les enfants voirs publics.
chait sur la présentation du travail réalisé lors
d’un festival, devant d’autres classes mater- à aborder les apprentissages scolaires ». On peut aussi, pour le secon-
nelles, primaires et secondaires. Cela nous a daire, accéder aux spectacles
Et Mme Plouvier d’ajouter : « Faire du théâtre,
donné l’envie de poursuivre ces animations pour tout public adulte dans
c’est aussi retourner vers la simplicité. On joue
pour toutes les classes en faisant appel à des le catalogue. Pour toute
avec trois fois rien : une peluche, un ballon,
parents artistes épaulés par les enseignants ». demande de subsides, il
une plume et on s’envole dans l’imaginaire
en inventant une petite saynète tout seul, par faut suivre une procédure
L’enseignante-directrice le précise : l’équipe particulière.
a choisi de mêler les classes au sein des deux ou tous ensemble ».•
groupes. « Pour susciter l’entraide entre les
enfants, éviter le regard des groupes habi-
tuels de pairs et créer une dynamique diffé-
rente ». Au fil des semaines, l’animatrice peut Pour en savoir +
faire travailler les enfants par groupes d’âge
en rendant les règles plus complexes. Et, en Vous trouverez dans la version en
février, les jeunes artistes peuvent ajouter un ligne de ce magazine des outils et
« bout de spectacle » au Pestacoulos qui réu- des références bibliographiques
nit des prestations artistiques et musicales liées à ce dossier.
des parents. www.enseignement.be/prof

PROF 36 27
foCUS

Des essais-métiers pou


Depuis deux ans,
en partenariat D epuis peu, Anas, inscrit en 3e profes-
sionnelle électricité à l’Institut des Arts
et Métiers, y gagne le « Salon rouge » pour
Ce projet a été initié dans le cadre plus
large d’Accrojump, lancé avec le soutien
du Fonds social européen pour diminuer le
avec l’Institut des suivre les cours de l’option coiffure du céfa, taux d’abandon scolaire précoce (lire notre
Arts et Métiers et dans le cadre d’un « essai-métier ». encadré).
l’Institut Diderot, le
Marion Chaudré, coordinatrice du projet :
Centre d’éducation « En novembre 2015, j’ai commencé par
et de formation en prendre le temps de rencontrer les acteurs des
alternance de la Ville trois écoles partenaires : équipe de direction,
enseignants des cours généraux et pratiques,
de Bruxelles propose à
chefs d'ateliers, agents de CPMS, éducateurs,
des élèves en panne de médiateurs, accompagnateurs chargés de
motivation de s’essayer l'insertion socioprofessionnelle des jeunes du
à une nouvelle option. CÉFA… Pour écouter leur ressenti, leur enga-
gement dans leurs projets… J’ai assisté aux
conseils de classe pour repérer les jeunes en
difficulté ».

Raconter son parcours


Mme Chaudré rencontre alors chacun de
ces élèves. Elle se présente et lui explique
pourquoi elle l’interpelle : « Certaines per-
sonnes s’inquiètent. Qu’en penses-tu ? » Si
le jeune semble dire qu’il n’est pas bien
dans sa section, commence la rencontre
plus approfondie : « Où habites-tu ? Avec
qui ? Quelles sont tes ressources internes et
Anas, en 3P électricité, externes ? Tes activités et passe-temps, tes
effectue un « essai-métier » talents, tes difficultés ? Comment as-tu choisi
© PROF/FWB

en coiffure.
ton école, ton option ? ».
© PROF/FWB

Si le jeune voit du sens à s’essayer à une


autre option, la coordinatrice rencontre sa
famille s’il est mineur et négocie avec les en-
seignants les horaires et les groupes-classes
L’objectif de ce projet Accrojump « essai-mé- qui conviennent le mieux à son intégration.
tier », mis en œuvre au CÉFA de la Ville de Puis, tout au long des « essais-métiers » et
Bruxelles, en partenariat avec l’Institut des bien au-delà sont prévus accompagnement
Arts et Métiers et l’Institut Diderot)  : per- et débriefings. Cela suppose de mobiliser, si
mettre à des élèves de 3e et 4e profession- nécessaire, d’autres intervenants internes ou
nelle de repenser leur projet scolaire. Entre externes à l’école en fonction des probléma-
octobre et la mi-mai, ils peuvent effectuer tiques évoquées en entretien. « Car le décro-
des « essais-métiers » d’une durée de 12 à chage est multifactoriel, précise Mme Chaudré.
18h, sur deux à quatre semaines, au sein Il s’agit donc de mettre en place autour et avec
d’un groupe-classe d’une option proposée chaque jeune une sorte d’alliance éducative ».
dans ces écoles. Dans quel but  ? Pouvoir
choisir ensuite une filière pour ce qu’elle Ces élèves ont donc la possibilité d’effec-
peut leur apporter et non par défaut. tuer, dans les trois écoles partenaires, un ou

28 PROF 36
ur s’accrocher à l’école
plusieurs « essais-métiers » dans différentes accompagner les jeunes. « Il faut bien déga-
options : (aide)-électricien, (aide)-mécani- ger un emploi à temps plein, de préférence
cien, aide-ménagère, auxiliaire de magasin, d’éducateur car il s’agit de considérer l'élève
coiffeur, commis de cuisine/de salle, ébé-
niste, menuisier, monteur sanitaire/plom-
dans sa totalité, avec son histoire, sa culture,
explique la coordinatrice. Cela nécessite aus-
La coiffure, ça me plait
bier, peintre en bâtiment, soudeur. Grâce à un si de valoriser, de remercier les enseignants Anas, en 3e professionnelle
partenariat avec l’Institut Gryzon, ils peuvent des cours pratiques qui intègrent un élève en électricité, effectue un « essai
également les effectuer dans la section bou- essai-métier dans son groupe classe. Et de -métier » en coiffure. « L’an
langerie-pâtisserie. Ajoutons que des ateliers libérer du temps pour la concertation ». dernier, j’avais choisi l’option
de connaissance de soi et de connaissance hôtellerie que j’aimais bien, mais
des métiers sont aussi proposés à des élèves Bien sûr, le projet a ses limites. « Certains
j’ai voulu changer d’école pour
de 2e différenciée et/ou 2e complémentaire. jeunes sont déjà trop loin dans le décrochage
raccourcir le trajet, explique-t-il.
et l’absentéisme, qui puisent leurs racines
Je me suis inscrit juste avant
Le bilan ? Depuis novembre 2015, la coordi- dans l’enseignement primaire, voire maternel,
la rentrée à l’Institut des Arts
natrice a rencontré cent-deux jeunes. Trente- explique Mme Chaudré. Certains ont d’autres
et Métiers, là où il restait de la
huit ont effectué un ou plusieurs « essais-mé- « essentiels » que l’école, des difficultés sco-
place. Mais l’électricité, c’est trop
tiers » ; pour les autres qui avaient davantage laires trop importantes, des problèmes fami-
de chipotage, ce n’est pas mon
besoin d’une aide extérieure, la coordinatrice liaux, psychologiques, psychiatriques.
truc ! »
a souvent cédé le relai au CPMS, à un service
d’aide en milieu ouvert. Accrojump « essais-métiers » bénéficiera de
« Alors, j’ai été tout de suite
l’aide du Fonds social européen jusqu’en
intéressé par des essais-métiers.
2019. Et après ? Selon Mme Chaudré, « cela
Des conditions et des limites Je n’ai pas accroché avec la vente,
dépendra de l’investissement des écoles et des
Mettre en œuvre un tel projet suppose mais la coiffure, ça me plait : il y
pouvoirs organisateurs ».• 
des conditions. Du temps pour l’installer a des soins et on parle plus entre
en faisant participer les équipes pédago- Catherine MOREAU nous, dans la classe. Être dans
giques et éducatives puis pour accueillir et une petite équipe, c’est aussi ce
que j’aime dans la formation de
pompier que je suis en dehors de
l’école. Après les trois semaines
Trente projets Accrojump de cet essai-métier, je pourrai
peut-être aller en stage chez un
En juillet 2015, les ministres de l’Éducation et de l’Aide à la jeunesse lançaient, à Bruxelles, coiffeur et continuer dans cette
dans les provinces de Hainaut et de Liège, un appel à projets de lutte contre le décrochage option. Je le sens bien ».
scolaire. Les objectifs : concrétiser la coopération entre les deux secteurs et favoriser Facile d’accueillir ce jeune dans
l’accrochage scolaire des jeunes. Et aussi, en diminuant le taux de décrochage et en la classe en cours d’année ?
maintenant des décrocheurs en formation, contribuer à l’initiative européenne Garantie « Je délègue beaucoup, réagit
pour la Jeunesse. Celle-ci propose aux moins de 25 ans, inscrits ou non au chômage, un Dominique Delchambre,
emploi, un apprentissage, un stage ou une formation dans les quatre mois suivant l’arrêt professeure de coiffure. Cela
de leur scolarité ou la perte de leur emploi. permet aux élèves de montrer
Accrojump, une des actions proposées (www.ccgpe-dgeo.cfwb.be/?id=5051) réunit au leur savoir-faire et cela crée un
minimum trois écoles pour renforcer les équipes éducatives dans la prévention du climat de confiance pour tous.
décrochage scolaire principalement au 2e degré de l’enseignement qualifiant ordinaire et Je comprends que des jeunes
dans certaines formes et phases du secondaire spécialisé. puissent se tromper de parcours
et se chercher. Et j’aime leur
Trente projets, soutenus par le Fonds social européen, ont été sélectionnés : 6 à Bruxelles donner leur chance à condition
(réunissant 21 écoles) et 24 à Liège et dans le Hainaut (associant 118 écoles au total). Ils qu’ils la prennent ».
ont démarré le 1er novembre 2015 et se clôtureront le 30 juin 2018.

PROF 36 29
L’acTEUR

Avec le jeu,
la parole se délie plus facilement
Professeur au
Centre provincial B onaventure Kagné, qui ponctue ses pro-
pos de grands éclats de rire communica-
tifs, a créé un outil pour favoriser à l’école la
comment se représente-t-il le migrant perçu
comme « l’autre » ? Comment aurait-il réagi
dans pareille situation ? C’est donc aussi un
d’enseignement co-construction du mieux vivre-ensemble. outil de découverte de soi-même.
secondaire,
PROF : Quel a été votre parcours ? À qui s’adresse cet outil ?
à Jodoigne,
Bonaventure Kagné : Des études en droit D’abord aux élèves du secondaire, mais ausssi
Bonaventure Kagné public au Cameroun, un master en sciences aux plus jeunes (dès 6 ans) et aux étudiants
a créé le Jeu du politiques et administration publique et un de l’enseignement supérieur. Pour aider les
migrant. diplôme d’études approfondies en relations enseignants à adapter le jeu selon le public,
internationales et politique européenne, à un cahier pédagogique a été construit, avec
l’Université de Liège. J’ai été chercheur et des propositions de séquences d’apprentis-
assistant à la Faculté de droit, puis j’ai tra- sages, non linéaires, à mettre en scène. J’y
vaillé pour le Carrefour interculturel wallon et resitue aussi la crise migratoire actuelle dans
le Centre d’études et de mémoire des migra- le contexte bien plus large de l’immigration
tions subsahariennes (Cémis). Pour utiliser en Belgique depuis 1830.
auprès des jeunes mon expérience de travail
avec les adultes, j’ai passé l’agrégation en Vos collègues d’autres branches peuvent-
Sciences sociales et politiques. Depuis cinq ils l’utiliser ?
ans, j’enseigne la géographie et l’histoire en Le jeu est conçu selon une approche pluridisci-
secondaire supérieur au Cepes, à Jodoigne. plinaire : on peut donc l’utiliser aux cours d’his-
toire, de géographie, de sciences sociales mais
Pourquoi avoir créé le Jeu du migrant  ? (1) aussi de français, de langues, de philosophie
À côtoyer des acteurs publics et privés, j’ai vu et citoyenneté. Car l’objectif du jeu, c’est la co-
la difficulté de communiquer sur les migra- construction du mieux « vivre-ensemble », qui
tions. Il y a tant d’amalgames, de stéréotypes, fait partie des apprentissages scolaires.
de malentendus ! De nombreuses recherches
scientifiques existent pourtant, mais cela Avez-vous observé des changements dans
reste peu accessible. J’ai voulu créer un outil vos classes ?
pédagogique accessible à un large public Eh bien oui ! L’école est proche d’un centre
pour aider à comprendre les enjeux des mi- d’accueil pour demandeurs d’asile et orga-
grations tout en s’amusant, sans gommer la nise un Daspa. Malgré cela, l’histoire migra-
complexité du sujet. toire, plus ou moins bien vécue, ne se raconte
pas toujours. Avec le jeu, la parole peut se
La pédagogie du jeu vous a paru la plus délier plus facilement. Jouer peut modifier
appropriée ? la perception que l’on a de l’autre. Je cite le
© PROF/FWB

Le jeu comme support à l’apprentissage peut cas de ces deux élèves que tout oppose, qui
permettre d’aborder des concepts et des si- découvrent après avoir joué qu’ils ont une
tuations complexes sans prise de tête. Endos- mémoire familiale semblable : leurs grands-
ser le rôle d’un migrant à partir de scénarios parents sont d’origine immigrée, l’un est venu
didactiques décrits sur des cartes, qui sont pour le travail et l’autre a quitté un pays na-
Bonaventure Kagné :
« Jouer peut modifier la autant de fragments de vie, fait mieux com- tal en proie à la guerre.•
perception que l’on a de prendre ce qui jette des milliers de personnes
l’autre ». sur les routes pour une destination souvent Propos recueillis par Catherine MOREAU
inconnue. Cela permet de saisir les situations
difficiles ou dangereuses et les interactions  Disponible au Cémis qui le propose aussi en location,
(1)

complexes entre lieux de départ et d’instal- le jeu existe en version poche et plateau et en trois
langues (français, néerlandais et anglais). www.cemis.
lation. Enfin, jouer tend un miroir à chacun : org/le-jeu-du-migrant

30 PROF 36
Clic & TIC

Deuxième Guerre mondiale :


sus aux clichés Coffre à outils
coffreaoutils.lascientotheque.be
est destiné aux élèves du primaire
Belgium WWII veut devenir le rendez-vous en ligne incontournable et secondaire, à leur famille et aux
pour l’histoire de la Guerre 1940-1945 en Belgique. écoles de devoirs qui cherchent à
mieux comprendre les sciences et

L a plateforme www.belgiumwwii.be (WWII


pour World War Two) vise à donner au
grand public des informations fiables sur les
est prêt à travailler sur la résistance, la
vie quotidienne... « Nous recherchons un
financement. Ce travail d’écriture interne et
les mathématiques. Créé par l’ASBL
La Scientothèque, il se structure
en fonction des programmes de
thèmes de la collaboration et de la justice avec des spécialistes peut devenir une mission la fédération Wallonie-Bruxelles,
en Belgique, lors de la 2e Guerre mondiale : à part entière du service, qui par ailleurs met avec des fiches de synthèse, des
une initiative des Archives de l’État, qui ont à disposition du public ses archives ». exercices, des jeux, des expériences,
des vidéos, des animations...
fusionné avec le CegeSoma (Centre d’études
et de documentation Guerre et Sociétés
contemporaines). #Danslatoile
Cette série animée ludo-éducative
Margot Brulard, historienne attachée à de 20 x 2’15’’, est née d’une envie
ce service : « Nous questionnons les idées commune des cinq pays de la
reçues encore en vigueur aujourd’hui sur cette commission Jeunesse des Médias
époque. Des historiens au fait des dernières Francophones Publics (MFP). On y
recherches en la matière y répondent dans compte OUFtivi, la chaine jeunesse
un langage et un format accessibles ». de la RTBF.
www.rtbf.be/ouftivi/heros/detail_
Par exemple, les clichés de la Flandre
dans-la-toile?id=1291
collaboratrice et de la Wallonie résistante
divisent les Communautés. Belgium WWII
© CegeSoma/Otto Kropf

éclaire ces questions et rappelle notamment Une dictée par jour


que Léon Degrelle, dirigeant du mouvement Le site unedicteeparjour.fr propose
rexiste, était wallon. Les parallélismes sont un choix de dictées en fonction de
difficultés précises et de niveaux
donc légion… « avec des nuances apportées
différents. Le texte est lu. Le lecteur
par les experts. Le concept des Communautés de pause permet des arrêts, des
a fort évolué depuis 1940, par exemple ». retours… Une vidéo permet de
Une des illustrations de Belgium faire défiler le texte et apporte des
Pour le cours d’histoire… WWII : « Les enfants dans les rues de éclaircissements.
Bruxelles pendant l’Occupation ».
Ce site s’accorde aux matières vues
au 3e degré du secondaire. Il permet à
Le numérique à l'école
l’enseignant de bâtir des séquences. Mais Une volonté pédagogique L’informatique et le numérique
aussi à l’élève de chercher des documents Le site dispose d’un moteur de recherche avec dans la classe ? Qui, quoi,
à retravailler au cours. Des centaines de pour filtres des thèmes et des mots-clés. « Son comment ? Ce livre écrit sous la
documents (photos, affiches, capsules design et l’écriture en formats réduits ou en direction de Julie Henry, Aude
audio…) archivés par le CegeSoma l’illustrent, textes fragmentés, le digital, les vidéos, les NGuyen, Etienne Vandeput (Presses
complétés par des animations, des interviews récits de vie attirent les ados. Nous ajouterons universitaires de Namur, 2017)
de spécialistes, des graphiques interactifs, bientôt des parcours pédagogiques et des permet de se faire une idée plus
des liens… « Belgium WWII fonctionne depuis précise de la manière d'aborder le
archives audiovisuelles de la Sonuma (NDLR :
fin septembre. Il évoluera encore avant le numérique à l’école, vu la difficulté à
Société de numérisation des archives de faire comprendre et apprivoiser ces
75e anniversaire de la fin du conflit. Et il est la RTBF, www.sonuma.be), comme des technologies dans leur complexité.
trilingue français, flamand et allemand ». interviews de témoins dans l’émission Jours
de guerre ».•
Ce projet fédéral, financé par Belspo, fait suite
à un appel à projets et à une sélection. C’est Patrick DELMÉE
un test sur deux thématiques. Le CegeSoma

PROF 36 31
DRoit de regard

« Je suis plus proche d’un Belge athée


que d’un Indonésien musulman »
Ismaël Saidi, l’auteur de la pièce Djihad, en est convaincu : pour reconnecter les adolescents,
il faut tracer un trait d’union entre la culture européenne et leur culture d’origine.

D ans la foulée de son spectacle Djihad,


Ismaël Saidi a rencontré des milliers de
jeunes. Son nouveau spectacle Géhenne a le
Schaerbeek, je suis allé à l’école catholique
pendant dix ans ; nous allions à l’église le
mercredi où nous chantions L’enfant au tam-
vent en poupe. Et dans Les aventures du petit bour, dans la version de Nana Mouskouri…
Ismaël : à l’école du vivre-ensemble, il raconte Cela ne me dérangeait pas et cela a contri-
ses souvenirs d’enfance. bué à faire de moi un Belge musulman de
culture judéo-chrétienne. Je me sens plus
PROF : Quels sont vos souvenirs d’écolier proche, aujourd’hui, d’un Belge athée que
d’origine étrangère ? d’un indonésien musulman !
Ismaël Saidi : Dans Les aventures du pe-
tit Ismaël, j’ai écrit de courtes histoires qui Les choses vous paraissent-elles
parlent aux enfants : Le Père Noël est-il différentes, plus difficiles aujourd’hui
raciste, me donnera-t-il un cadeau à Noël ? après les attentats à Paris, à Bruxelles ?
Quelle est la religion des lapins morts et se- Franchement, je n’ai pas ressenti une grande
lon quel rite faut-il les ensevelir ? Je parle de stigmatisation. De la peur – bien compré-
la différence, mais aussi des points communs. hensible évidemment –, mais pas de réac-
De cette enfance, je garde cette image-là… tions extrêmes. Surtout une volonté de com-
prendre. C’était le cas par exemple lorsque
Ce livre est vendu à prix réduit. Pourquoi ? j’ai joué Djihad devant les familles de vic-
C’est une volonté de l’éditeur à laquelle j’ad- times de l’attentat au Bataclan.
hère. Cela rend le livre bien plus accessible
pour les enfants et les enseignants. Il s’agit Je ne crois pas que la stigmatisation l’em-
surtout de transmettre quelque chose aux porte. À Saint-Josse, considéré par certains
jeunes et qu’ils y prennent du plaisir. Tant comme l’antre du terrorisme, on a mis les
pis si cela ne me rapporte rien. J’ai la chance moyens et les choses changent, des projets
d’avoir fait de ma passion un métier. Mes concrets se mettent en place.
spectacles tournent bien en Belgique et en
France. Par ailleurs, je suis très fier, en tant Et, de façon plus spécifique, dans les
que petit Schaerbeekois, d’être lu dans écoles de Belgique, de France, du Ca-
plusieurs villes de France, de Navarre et nada…, j’ai surtout vu des enseignants
de Belgique. « perdus », livrés à eux-mêmes,
manquant de ressources face aux
La différence vous a-t-elle fait questions, aux réactions. Et c’est là
vivre des difficultés à l’école ? que le bât blesse : il faudrait don-
Cela aurait sans doute été plus ner bien davantage de moyens à
sexy, mais la réponse est non. Et, l’enseignement pour recoudre le tis-
parmi les personnes d’origine étran- su social. Des moyens humains pour
gère, nous sommes légion à ne pas les décharger les enseignants de tâches ad-
avoir vécues. Je le dois beaucoup aux ministratives, pour gérer des groupes moins
institutrices et aux enseignants du secon- nombreux, pour avoir davantage de forma-
daire ; je pense notamment à un professeur tion en cours de carrière, pour revaloriser
© Lea Crespi

de latin qui venait me chercher à la maison leur métier. Des moyens pour permettre aux
pour m’emmener au théâtre sans que rien élèves d’accéder à la culture, à des voyages
ne l’y oblige. Né à Saint-Josse, j’ai grandi à qui créent des citoyens ! Le point commun

32 PROF 36
entre les auteurs des attentats, ce n’est pas – Mais quelles suggestions donnez-vous
à de rares exceptions près – la pauvreté, mais aux enseignants qui voient des élèves
bien un déficit d’éducation. s’opposer, au nom de convictions
religieuses et familiales, à des
Dans les écoles de l’enseignement officiel, théories scientifiques. Comme, par
tous les élèves suivent désormais un cours exemple, la théorie de l’évolution
de philosophie et citoyenneté. Une bonne des espèces ?
chose pour le vivre-ensemble, selon vous ? D’une part, on peut montrer que la
Je pense que l’on a géré la crise (NDLR : née culture européenne se nourrit de la
de l’arrêt de la Cour constitutionnelle qui culture musulmane. Par exemple,
oblige la Fédération Wallonie-Bruxelles à oc- dans La légende des siècles, Victor
troyer une dispense du cours de religion ou Hugo a écrit le poème L’an 9 de
de morale sur simple demande des parents l’Hégire. Il relate la mort du Prophète
ou des élèves majeurs). Je prône un « cours Mahomet avec une beauté à faire
de religions et de philosophies » de la 1re à trembler. Autre exemple, l’architec-
la 6e secondaire. Il rassemblerait pendant ture et l’art musulman ont droit de
quatre périodes par semaine tous les élèves cité en Espagne comme à l’Alham-
de la classe. Dans un cours de religion ou de bra de Cordoue.

©Famille Saidi
morale laïque, on est entre soi. Devant toute
la classe, quand on dit quelque chose, on y D’autre part, on peut attaquer le re-
réfléchit à deux fois et c’est enrichissant de ligieux par le religieux. Le concept
confronter ses convictions à celles des autres. de la théorie de l’évolution des es-
pèces était présent dans la science
Ce cours verrait se succéder les professeurs islamique du Moyen Âge, bien avant Darwin
Ismaël Saidi : « Né à Saint-Josse,
de morale, de philosophie et des différentes alors que jusqu’au 17e siècle, la pensée biolo- ayant grandi à Schaerbeek, je
religions enseignées à l’école. Cela permet- gique occidentale était dominée par l’essen- suis un Belge musulman de
trait à tous les élèves de connaitre la religion tialisme selon lequel les espèces possédaient culture judéo-chrétienne ».
des autres, d’avoir des réponses à leurs ques- des caractéristiques inaltérables. Quant à
tions. C’est ce que je souhaite transmettre l’interdiction de dessiner des corps nus, les
dans mon dernier spectacle, Géhenne. Le savants arabes, à l’origine de la médecine
personnage principal, c’est un Belge radica- actuelle, n’hésitaient pas à le faire.
lisé, condamné à la prison à vie pour s’être
fait exploser dans une école juive. Nourri de Ainsi, on peut reconnecter les jeunes avec
haine à l’égard des juifs et des chrétiens, il se leurs origines. Contourner l’écueil du devoir
transforme en rencontrant un prêtre catho- de loyauté par rapport à la famille et à la
lique et une femme juive. communauté. Leur faire comprendre que
loyauté ne signifie pas allégeance et qu’ils
Les responsables politiques et religieux n’ont de devoir de loyauté que vis-à-vis
ont créé un Institut de formation des d’eux-mêmes.
cadres islamiques. Qu’en pensez-vous ? En deux mots
C’est indispensable ! Tous les imams devraient Ma génération a fait changer beaucoup de
pratiques de nos parents. Les miens, hier, Gradué en relations publiques à
avoir de solides connaissances en sciences
l’ULB, puis licencié en sciences
humaines, une formation historique. Parler le n’allaient pas au théâtre…•
sociales à l’UCL, Ismaël Saidi a
français ne suffit pas : ils doivent connaitre travaillé dans la police avant de
les codes de notre société occidentale, être Propos recueillis par
devenir réalisateur, scénariste
capables de situer les préceptes du Prophète Patrick DELMÉE
dramaturge et comédien. Sa
dans leur cadre historique et sociétal. et Catherine MOREAU
pièce Djihad lui a permis d’aller
rencontrer des jeunes pour ouvrir
Les jeunes trouvent aussi beaucoup de le débat. Le tome 2, Géhenne, tourne
savoirs sur internet… actuellement en Belgique. Ismaël
Surement ! Tous les élèves doivent recevoir Saidi a aussi écrit Finalement il y
une éducation aux médias. Ils doivent com- a quoi dans le Coran, avec Rachib
prendre que l’on peut manipuler des images, Benzine, Les aventures d’un
tronquer des discours pour faire dire aux Musulman d’ici ou Les aventures
gens des choses complètement différentes. du petit Ismaël : à l’école du
vivre-ensemble.

PROF 36 33
Libres PRoPOS

« L’école doit s’assumer


comme un espace de décélération »
Philippe Meirieu était en Belgique à l’invitation du Collectif des écoles en développement
durable���. Il invite les enseignants à « perdre du temps pour en gagner » et estime que
« l’évaluation, sous sa forme actuelle, est laxiste ».

N ous avons profité du passage en Belgique de Philippe Mei-


rieu pour évoquer avec lui la différenciation, le choc entre
le temps long de l’apprentissage et l’immédiateté, et la place de
Premier principe : la diversité pédagogique. Que l’enseignant
s’astreigne à ne pas utiliser toujours la même méthode, qu’il varie
ses supports, ses modes de regroupement, ses types de travail.
l’évaluation. Interview complète sur PROF-en-ligne (2). Deuxième idée forte : l’entraide, y compris entre des élèves de
classes et de niveaux différents. Elle a un effet absolument essen-
Hétérogénéité et différenciation tiel, or les systèmes éducatifs occidentaux ont tendance à penser
que quand deux élèves communiquent entre eux, c’est qu’ils com-
Philippe Meirieu : Il faut se dégager d’une vision maximaliste plotent contre le maitre !
et mécaniste de la différenciation pédagogique. Nous avons trop
Souvenons-nous que, dans la période de socialisation secondaire,
longtemps considéré qu’elle consistait à proposer à chaque élève
l’enfant sort du « je » et de la fréquentation de la famille proche.
un plan de travail individuel strictement adapté à ses « besoins »
Il a besoin de découvrir un autre type de relations, avec des amis,
et à son « profil ». Une telle conception est impossible et dange-
dans une activité en dehors du cercle familial. Il s’agit de s’ap-
reuse. Impossible eu égard au travail que cela demanderait. Dan-
puyer au maximum sur l’entraide pour créer cette socialisation
gereuse parce que nous nous acheminerions vers une pédagogie
secondaire à l’intérieur de la classe, et centrée sur le travail. Si
strictement individualisée au détriment du collectif. À trop vouloir
l’école n’offre pas à l’élève des occasions de socialisation secon-
s’adapter à l’élève, on oublie parfois qu’il s’enrichit en s’essayant
daire autour du travail scolaire, il ira trouver ces occasions dans
à des méthodes et connaissances nouvelles qu’il n’aurait pas
des pratiques parfois bénéfiques (sport, chorale…) mais parfois
nécessairement découvertes spontanément.
dangereuses, voire mortifères.
Je pense nécessaire, comme Claparède (NDLR : dans L’école
Le troisième principe, c’est la métacognition : aider les élèves, par
sur mesure, paru en 1921) que, pour une part, l’école soit « sur
une interrogation assez systématique, à comprendre comment ils
mesure ». Mais, pour une autre part, l’enfant doit se mesurer à
apprennent, pour qu’ils deviennent les pilotes de leur différencia-
l’école et à ses exigences. L’école est une institution. L’enfant doit
tion. Progressivement, c’est à l’élève de comprendre comment il
découvrir que, s’il a ses spécificités, des difficultés particulières et
apprend et à se fabriquer des stratégies d’apprentissage.
une personnalité singulière, il est aussi un parmi les autres et doit
s’intégrer dans un collectif. Cela nécessite que l’enseignant interroge l’élève, la classe : qu’est-
ce qu’on a appris, et comment ? Et qu’il soit attentif à la différence
Vouloir un tronc commun, n’est-ce pas contradictoire avec la entre faire et apprendre. Beaucoup de recherches montrent que
gestion de l’hétérogénéité ? les élèves en difficulté croient avoir rempli leur contrat scolaire
Il me semble que c’est un autre sujet. quand ils ont fait leur travail. Alors que ce qui leur est demandé,
La même chose pour tout le monde, c’est quand même un ce n’est pas seulement de faire, mais de comprendre !
peu ça…
En termes d’objectifs, oui, mais pas en termes de méthode. On Temps long versus immédiateté
peut avoir un objectif commun sans avoir la même méthode pour Comment favoriser le temps long alors que les élèves sont
toutes et tous. Il y a une conception de la pédagogie différenciée baignés dans l’immédiateté ?
que je trouve excessive, mécaniste et dangereuse. Mais il ne fau- Cela suppose que l’école s’assume comme un espace de décé-
drait pas en revenir, au nom de ce danger, à une conception de lération, de sursis à l’immédiateté, un espace où l’on apprend à
la classe toujours en collectif frontal avec des élèves censés tous réfléchir, à penser, à se documenter.
comprendre la même chose en même temps et faire les mêmes
Elle ne l’assume pas ?
exercices individuellement au même rythme. Entre une pédago-
Je pense qu’elle l’assume mal, souvent d’ailleurs à l’insu des
gie différenciée strictement individuelle et une pédagogie fron-
maitres. Je vais souvent dans des classes et j’observe que, quand
tale exclusivement collective et homogène, il y a, me semble-t-il,
les enseignants posent des questions, dans l’immense majorité
une voie raisonnable qui peut s’articuler autour de trois principes
des cas, ils donnent la parole au premier élève qui lève le doigt
simples.

34 PROF 36
et, en général, connait la réponse. Puis il passe un système de double contrainte : on leur
à la question suivante. Si on relit ne serait-ce demande simultanément de former des ci-
que de vieux textes comme le Dictionnaire toyens et d’avoir des élèves les plus proches
de pédagogie, de Ferdinand Buisson (NDLR : d’un prototype répondant à 100 % aux tests
paru en 1887 et dont une version allégée PISA. C’est une injonction contradictoire, et
vient d’être republiée par les éditions Robert je suis de ceux qui s’inquiètent d’une hégé-
Laffont dans la collection Bouquins), on y monie absolue de l’évaluation quand celle-ci
trouve ce conseil fondamental : quand vous vient paralyser la démarche d’apprentissage, En deux mots
posez une question, laissez quelques minutes et quand elle intervient en permanence en
la classe en silence pour que tout le monde lieu et place de ce qui devrait être le quotidien Né en 1949 dans le sud de la
puisse y réfléchir ; demandez ensuite aux d’un enseignant, à savoir la régulation des ap- France, Philippe Meirieu milite
élèves de discuter entre eux de la réponse ; et prentissages. On confond l’évaluation et la ré- très tôt dans des mouvements
puis interrogez un élève, mais pas forcément gulation. Et je d’Éducation populaire.
celui dont vous savez qu’il connait la réponse. pense que Après des études
l’évalua- de philosophie
On revient à la notion d’entraide… et lettres, il
tion, sous
Absolument. L’entraide est une nécessité ab- obtient un CAP
sa forme
solue, confirmée par les travaux des neuros- d’instituteur,
actuelle,
cientifiques. Ils évoquent la nécessité d’une et devient
est laxiste. successivement
phase d’inhibition de la réponse spontanée
Même si professeur de
pour construire une réponse différée (3). Il va
on remet français en
falloir qu’on suspende sa réponse immédiate
beaucoup collège et de
pour engager l’élève dans un débat intérieur…
de notes, philosophie en
Oui, mais il y a la pression du programme ! beaucoup terminale.
J’entends cette objection. Mais, là-dessus, de bul- Il devient
Rousseau nous avait déjà donné la clé : l’édu- letins, il ensuite directeur
cation, c’est « perdre du temps pour en ga- est extrê- de l’Institut
gner » ! Un élève qui apprend à comprendre, mement des sciences
qui se méfie de sa réponse immédiate pour rare qu’on et pratiques
réfléchir et mener une petite controverse inté- amène d’éducation et
rieure, est un élève qui va progresser dans la un élève de formation
construction de son intelligence. Et donc avec à refaire de l’Université
lequel progressivement on pourra travailler de un travail Lumière-Lyon2,
plus en plus vite. pour le per- de l’Institut
national de recherche
Alors, évidemment, les collègues – et je les fectionner. Quand un artisan n’a pas fini ou a
pédagogique, puis de l’Institut
comprends bien – se sentent parfois sous saboté sa pièce, il se remet au travail. Quand universitaire de formation
pression, mais je pense qu’ils ont à résister. un élève a bâclé son devoir, on lui met une des maitres de l’Académie de
Résistance par rapport à un mouvement d’in- mauvaise note et il s’en va. Donnez moins de Lyon. Et cela en conservant
dividualisation et de concurrence acharnée, travaux mais exigez plus ! Donnez une pre- des charges d’enseignement
qui doit se manifester par la construction du mière évaluation, assortie de conseils, et en- auprès d’élèves et d’étudiants. Il
collectif et la promotion de l’entraide. Résis- suite exigez qu’il remette en chantier le travail. est aujourd’hui professeur des
tance par rapport à l’immédiateté qui doit se Mais ça nécessite encore une fois de donner universités émérite en sciences
des travaux qui s’étendent sur la durée, et qui de l’éducation.
manifester par le fait de prendre le temps de
réfléchir et de débattre entre soi et à l’intérieur ont du sens…• Parmi d’autres multiples
de soi. Et résistance, par rapport à la concep- Propos recueillis par interventions (à découvrir via
tion très largement répandue que plus on assi- www.meirieu.com), Philippe
Didier CATTEAU
mile vite, plus on a des chances de réussir. Ce Meirieu a accompagné la
n’est pas vrai ! Plus on assimile en profondeur, (1)
 http://cedd.be/
gestation de la revue Appren-
(2)
 www.enseignement.be/prof tissages, destinée à toute
plus on a des chances de réussir… (3)
 Lire à ce sujet notre dossier « Neurosciences et personne intéressée par
éducation » (www.enseignement.be/index. l’éducation et la transmission,
La place de l’évaluation php?page=27203&id=1803) dont le premier numéro vient
Prendre le temps, mais il y a les de paraitre (https://revue-
évaluations, les comptes à rendre… apprentissages.com).
Il est clair qu’on met les enseignants dans

PROF 36 35
LeCTURes

Des transitions sources de tensions


P eu de recherches s’intéressent aux ten-
sions liées aux moments de transitions
dans le préscolaire. C’est l’objet de Transi-
Le préscolaire est l’espace-temps d’un entre-
deux. Il donne lieu à des tensions entre des
systèmes de normes et de valeurs, les unes
tions dans la petite enfance, qui regroupe tournées vers la vie familiale, les autres vers
des recherches menées par une quinzaine l’école. Dans celle-ci, les transitions quoti-
d’experts sous la direction de Sylvie Rayna, diennes entre divers espaces-temps et diffé-
maitre de conférences en sciences de l’éduca- rentes personnes-ressources sont également
tion, et Pascale Garnier, sociologue, auteure sources de tensions. Un des enjeux pour les
des Libres propos « L’école maternelle, d’un professionnel(le)s est de favoriser la continui-
RAYNA S., GARNIER P., Transitions pays à l’autre… » dans Prof n° 31. té des expériences des uns et des autres, et de
dans la petite enfance. Recherches construire des compétences collectives (tant
en Europe et au Québec, 2017, PIE En Belgique francophone, par exemple,
Peter Lang, Bruxelles. entre collègues que du côté des parents).
l’entrée en classe d’accueil impose à deux
ans et demi d’être propre le plus vite pos- Les contributions montrent la pluralité des
sible, de suivre le rythme des nombreuses contextes nationaux et portent également
étapes de la journée, d’être autonome dans sur des espaces institutionnels dont la voca-
un contexte pas familier… de s’adapter à un tion est précisément de faire transition entre
ensemble de pratiques qui ne correspondent famille et école. •
ni aux besoins, ni aux capacités de cet âge.
Pa. D.

Le haut potentiel en questions


D ans Le haut potentiel en questions, Ca-
therine Cuche et Sophie Brasseur, doc-
teures en psychologie et thérapeutes, ont
Dans le chapitre consacré à la scolarité et
aux apprentissages, les auteures abordent
des questions telles que Les élèves HP ont-ils
voulu dépasser les visions stéréotypées et des difficultés scolaires ? Comment peuvent-
réductrices du haut potentiel en apportant ils échouer ? S’appuient-ils sur un type de
des réponses pondérées et fondées scientifi- raisonnement particulier ? Existe-t-il un ensei-
quement aux questions fréquemment posées. gnement adapté ? Comment susciter leur in-
térêt ? Est-ce une bonne solution de leur faire
Le livre est organisé en six chapitres : défini- sauter une classe ?
tion du haut potentiel, origine, identification,
BRASSEUR S., CUCHE C., spécificités, rapport à l’image de soi, scolarité Les questions sont autant de portes d’entrée :
Le haut potentiel en questions, et apprentissages. Les réponses théoriques le lecteur peut chercher une réponse à une
Bruxelles, éd. Mardaga, 2017. aux trente-huit questions sont complétées question précise ou parcourir dans l’ordre
par des exemples concrets, par des précisions proposé cet ouvrage destiné aux personnes à
ou par des outils utiles aux personnes à haut haut potentiel, à leurs parents et aux profes-
potentiel et aux intervenants qui les accom- sionnels de l’éducation.• 
pagnent (psychologues et enseignants).
C. M.

Au-delà de la ségrégation « Faire société » Donner la parole Baromètre


La Fondation Roi Baudouin a Le 110e Cahier du Girsef aux élèves social bruxellois
confié à l'équipe du Pr Dirk Jacobs s’interroge sur le rôle de l’école Les Cahiers pédagogiques ont L’Observatoire de la Santé et
(ULB) le soin d'approfondir alors que nous disposons de publié en juin un dossier sur du Social de Bruxelles-Capitale
l'analyse comparative des moins de certitudes mais de plus la parole de l’élève à l’école : a publié son Baromètre social
résultats PISA 2015. Celle-ci de connaissances. Constatant pour se construire une identité 2017, qui consacre un chapitre à
montre notamment que les écarts que « l’école ne dispose plus personnelle et collective ; pour l’enseignement et à la formation.
de performance entre élèves d’un projet de société partagé penser, argumenter, apprendre, On y lit notamment que « depuis
issus de l’immigration et les susceptible de servir de base au dans les disciplines, la vie de 2011, la proportion de personnes
autres demeurent préoccupants, processus d’intégration sociale », classe et d’établissement ; et de 25-64 ans avec un niveau de
bien qu’ils aient tendance à se les auteurs analysent comment pour l’intervention dans l’espace scolarité faible est plus élevée
réduire en Fédération Wallonie- se réétablissent des repères pour public et la représentation en Région bruxelloise que dans
Bruxelles. bit.ly/2jIZQjJ l’éducation. bit.ly/2mngUwZ démocratique. bit.ly/2idffW7 les deux autres régions, ce qui
n’était pas le cas auparavant ».

36 PROF 36
Les détails via bit.ly/2hgKnH6
À VoTRE SERVICE

Cinéastes en classe : affuter le regard des jeunes


Une des classes de 5� secondaire de Dorian De Hulst a eu la chance de recevoir le réalisateur
Laurent Scheid dans le cadre (nouveau) de Cinéastes en classe. Les élèves ont adoré !

R éalisateur de Tout va bien, que les élèves avaient visionné


avant sa venue en classe, Laurent Scheid a été cuisiné du-
rant deux heures sur son parcours, sur les métiers
La rencontre a permis de fissurer des idées reçues : « On ne tra-
vaille pas dans le cinéma pour gagner de l’argent ! » Laurent
Scheid a surpris en détaillant précisément les
du cinéma, sur ses films, et singulièrement coulisses de la production et du tournage d’un
son court-métrage primé entre autres au film. « Je commence à écrire un long métrage,
Festival du film francophone (FIFF) de Na- a-t-il révélé, mais quand tu commences, tu
mur et au Brussels Short Film Festival. n’es jamais sûr que ça se fera. Et si ça se fait,
il faut compter un minimum de quatre ans ! »
Pour le réalisateur, toucher les jeunes est
fondamental. Pour la thématique de Tout Le personnage principal de son court-mé-
va bien (l’enfermement, la prison), qui trage se retrouve en cellule alors qu’il pen-
après sa carrière en salles, a beaucoup cir- sait que son rendez-vous en prison serait
culé dans les milieux associatifs et vient purement administratif… Pour vingt minutes
encore d’être programmé dans le cadre des de film, les élèves se sont rendu compte de
Journées nationales de la prison. Mais aussi l’immense travail de documentation et de
pour l’éducation des jeunes publics au ciné- préparation, en amont du tournage : ren-
ma et à l’image. contres, repérages, visites en prison,…

« En Belgique francophone, il y a beaucoup Bref, une rencontre riche qui modifiera
de films internationalement reconnus, mais sans doute le regard de quelques jeunes
peu de public, au contraire de la France, où sur le septième art. Comme le fera peut-
le cinéma est le deuxième loisir, et où il y a être l’opération 50/50 : Cinquante ans de
beaucoup de programmes structurels en ma- cinéma belge, Cinquante ans de décou-
tière d’éducation au cinéma ». vertes, qui se déroule jusque mi-juin 2018
(www.50cinquante.be).•
Programmé dans de nombreux festivals, Tout va bien a fait l’ob-
jet de plusieurs séances scolaires lors de la Caravane du Court Didier CATTEAU
organisée en marge du FIFF. Mais c’est la première fois que le
réalisateur était en classe, grâce à Cinéastes en classe (1). Et il a  www.audiovisuel.cfwb.be/index.php?id=15507 (audiovisuel@cfwb.be, 02 /
(1)

413 28 67)
manifestement autant apprécié que les élèves.

Un parcours cinéma en sept chapitres


Le Conseil supérieur de l’éducation aux médias a publié Balises Sept chapitres (selon l’âge) proposent vingt-six expériences ciné-
pour un itinéraire en éducation au cinéma tout au long de la vie, matographiques, selon trois pôles : découvrir une diversité de
téléchargeable via www.csem.be/outils/brochures/csemle. films, dans des conditions de visionnement adaptées aux circons-
tances et à la qualité de l’œuvre ; analyser des films dans toutes
Pour les concepteurs de cette brochure, « comprendre qu’une fic-
leurs dimensions ; et mener des activités préparatoires à la réali-
tion, qu’un documentaire, qu’un dessin animé sont avant tout des
sation d’un film.
constructions combinant l’image animée et le son (le langage),
avec un point de vue spécifique (celui de l’auteur) lié au contexte Pour chaque expérience, le document précise les buts à atteindre,
historique, social, culturel et économique dans lequel il a été des exemples d’activités et les compétences transversales/disci-
conçu, permet de donner un sens au film ». plinaires ou terminales qui y sont développées. Ressources tech-
niques et prolongements créatifs permettent d’aller plus loin.

PROF 36 37
CÔTÉ PSY

Félix et Léonie grandissent


avec deux mamans
Grandir avec des parents
du même sexe influence- É milie Moget, psychologue et sexologue,
consacre sa thèse au vécu des familles
homoparentales dans le cas où un enfant vit
« maternelle » et sa compagne est la « mère
sociale », qui représente un tiers séparateur
(un rôle équivalent à celui d’un père). Mais
t-il le développement avec deux mères et pas de père. ces fonctions parentales ne sont pas figées.
d’un enfant ? Et
PROF : Comment un enfant vit-il ce Vivre avec des parents de même sexe n’em-
comment répondre aux pêche pas un enfant de concevoir l’existence
nouveau modèle familial ? Constate-
questions et réactions t-on des changements dans son du sexe opposé, le sens de la différence des
suscitées en classe? développement ? sexes et l’existence d’autres configurations
Émilie Moget : Bon nombre d’études com- familiales que la sienne. Il prend conscience
paratives y ont été consacrées aux États-Unis de son sexe par le regard des adultes et puise
dès les années ‘70, puis en Europe aussi des références au-delà de la cellule
familiale.
Au niveau du développement psychoso-
cial, on observe que les enfants montrent
souvent davantage d’empathie, de tolé-
rance, mais aussi qu’ils sont davantage
victimes de railleries que ceux de familles
hétéroparentales ou monoparentales.
Et la question de leur origine ?
Quand, comment se la posent-ils ?
Vers 3-4 ans, l’enfant a acquis la no-
tion qu’il existe deux sexes, et avoir
des parents du même sexe se limite
au constat. Généralement, très tôt, ces
stasia Frolof f

femmes racontent à l’enfant son his-


toire, comment les choses se sont pas-
sées pour lui. Cela permet d’anticiper
© Fotolia/Na

les questions et réactions d’autres


enfants – « Tu n’as pas de papa ?
Ce n’est pas possible ! » – qui exa-
cerbent la question des origines.
à partir de Selon la diversité des situations, c’est-à-dire
la fin des années ‘90, selon plusieurs axes : selon que l’enfant soit issu d’une relation
la qualité des relations entre l’enfant et ses hétérosexuelle antérieure, de la procréation
parents, son développement cognitif, son médicalement assistée, de la gestation pour
comportement sexué, son identité de genre, autrui, ou encore ait été adopté, cette ques-
son orientation sexuelle et son développe- tion de l’origine lui demande un travail de
ment psychosocial. compréhension et d’appropriation plus com-
Ces études coupent les ailes à des idées pré- plexe. Et, de la part de l’entourage, un dis-
conçues. Ces enfants se développent de façon cours adapté à chaque âge.
similaire à ceux de couples hétérosexuels. Ce Les mentalités ont évolué ? Cela pose-t-il
qui importe, c’est que chacun des parents ait des problèmes aujourd’hui dans le milieu
une place différente auprès de l’enfant. Sou- scolaire ?
vent, la mère biologique remplit la fonction Des entretiens que j’ai menés pendant dix

38 PROF 36
Pour en savoir +

• HEENEN WOLF S.,


Homoparentalités, éd. Fabert
Yapaka (coll. Temps d’arrêt
n°50), 2011 www.yapaka.be/
thematique/homoparentalite
• GROSS M., L’Homoparentalité,
ans, il ressort que parents et enfants ont ra- Dès lors, ces enfants devront apprendre à re- Le Cavalier Bleu, coll. Idées
rement été confrontés à un rejet du côté de pérer les contextes dans lesquels ils peuvent reçues, 2006.
l’école. afficher leur différence et ceux dans lesquels
il vaut mieux ne pas la divulguer, pour se pro- • PINXTEREN T., Combattre
La plupart du temps, les mères anticipent, l’homophobie, pour une école
téger des effets négatifs de la discrimination.
précisant la situation dès l’inscription, avec ouverte à la diversité, 2006.
Certains évitent tout simplement de parler de
la volonté d’être transparentes et de protéger Ce guide pédagogique, conçu en
leurs parents, comme d’autres adolescents
l’enfant. Et elles choisissent l’école pour son Fédération Wallonie-Bruxelles,
ont tendance à le faire. D’autres usent de propose informations et pistes
esprit d’ouverture à la différence.
stratégies et parlent d’un « père décédé » ou d’activités pédagogiques pour
Les enseignants sont régulièrement confron- appellent « marraine » la mère sociale. développer un milieu scolaire
tés à des situations familiales diverses. Ceci plus respectueux de la diversité
Que conseiller aux enseignants qui
dit, la situation est sans doute mieux accep- sexuelle. www.enseignement.be/
observent questions blessantes, railleries,
tée dans le cas de parents lesbiens vu l’idée index.php?page=23827&do_
injures, discrimination vis-à-vis de ces id=9833&do_check=
ancrée qu’une femme va devenir mère. Le
enfants ?
désir d’enfant chez un homme peut paraitre • La plateforme diversite-famille.
De travailler leur propre représentation,
plus ambigu. be créée par Tels quels et la
d’ouvrir le dialogue en classe pour mettre des
N’empêche, ces enfants ou adolescents mots sur ce qui dérange, et au besoin, de se Ligue des Familles rassemble
peuvent être jugés… faire aider par un CPMS, un centre de plan- des outils pour aider les
éducateurs à prendre en compte
Bien sûr, et ces remarques dévalorisantes ning familial, une association spécialisée.•
la diversité des familles des
pèsent sur l’estime d’eux-mêmes et de leur fa- 0-12 ans.
Propos recueillis par
mille. Il peut être tentant d’attribuer chaque
Catherine MOREAU • Le site canadien www.
signe de souffrance ou de trouble dans leur
parcours au fait que les parents soient du familleslgbt.org propose des
même sexe. Aux professionnels d’éviter les outils et animations sur
liens de causes à effets réducteurs. la diversité des familles,
utilisables à l’école.
• BERTOUILLE A., FAVREAU

Anticiper les choses


M.‑C., Ulysse et Alice, Montréal,
éd. Remue-ménage, 2006.
Un guide d’accompagnement
Instituteur à l’École communale n°8 du Bois de la Cambre, à Ixelles, Joël Carron de cet album pour enfants
accompagne les enfants de la 1re à la 3e maternelle. « Certains enfants, en 2e et en 3e, est téléchargeable sur
ont posé des questions, s’étonnant d’entendre une petite fille parler de ses deux mamans », www.colloquehomophobie.
explique-t-il. org/wp-content/
uploads/2012/12/17Livre-
« Avec des mots très simples, je leur ai expliqué que même si ce n’est pas ce qui se passe le Ulysse-et-Alice-4-pages.pdf
plus souvent, une femme peut aimer une autre femme, un homme un autre homme, tout en • Le GrIS est un projet créé
formant une famille. Dès la rentrée, les mamans de cette fillette étaient venues m’expliquer par Arc-en-ciel Wallonie. Des
leur situation particulière ». groupes de bénévoles homo
et bisexuels vont témoigner
« J’ai été sensible à cette démarche, vivant moi-même au sein d’un couple homosexuel, ce dans les écoles pour répondre
qui n’a jamais posé de problème au sein de l’équipe pédagogique. Mais ces précisions ont aux questions des jeunes
permis d’anticiper les choses, d’éviter des remarques, des moqueries ou de la méchanceté à concernant leurs orientations
l’égard de cette élève. Pour la fête des pères, comme pour la fête des mères, je m’efforce de sexuelles et celles de leurs
trouver des bricolages qui évitent les stéréotypes de genre, et je lui ai demandé discrètement parents : www.griswallonie.
à qui elle souhaitait offrir le cadeau réalisé ». be/4-content-item-title-3

PROF 36 39
Tableau de bord

Secondaire ordinaire :
moins de sorties « prématurées »
Parmi les élèves de 15 à 22 ans inscrits en 3�, 4� ou 5� secondaire
en 2013‑2014, 7 989 sont sortis de l’enseignement obligatoire
l’année suivante. Soit 5 %, contre 7 % huit ans plus tôt.

7 989 P ar sortie « prématurée », les Indicateurs de


l’enseignement entendent les élèves de 15
Quels que soient le sexe, l’âge (15-17 ou 18-
22 ans), ou la section fréquentée (transition
C’est le nombre d’élèves âgés de à 22 ans de 3e, 4e ou 5e secondaire de plein ou qualification), les taux de sortie prématu-
15 à 22 ans et scolarisés en exercice qui, l’année suivante, ne sont plus rée ont diminué de plus de 25 % par rapport
3e, 4e ou 5e secondaire en inscrits dans l’enseignement (1). Ils peuvent à 2006.
2013‑2014 qui ne se sont pas être dans une formation en alternance, à
réinscrits dans l’enseignement l’étranger, en Flandre, dans le supérieur, en Mais il reste de fortes disparités selon les
l’année suivante. promotion sociale… ou en décrochage. sections : sur les 7 989 jeunes concernés en
2014, 1 760 étaient en 3e professionnelle
Entre 2006 et 2014, le pourcentage de ces en 2013‑2014. C’est dans cette année qu’on
sorties prématurées a diminué de 7 à 5 %, observe le plus haut taux de sortie (13,6 %
mais cela représente tout de même 7 989 des élèves de 3P âgés de 15 à 22 ans), et
élèves de 15 à 22 ans qui fréquentent une ensuite en 5P et en 4P. À l’inverse, le taux de
12,5 % 3e, 4e ou 5e secondaire. La diminution est net- sortie des élèves inscrits en transition est de
En 2014, le taux de sortie tement plus sensible à Bruxelles-Capitale (de 1,7 % en 2014, pour 9,2 % en technique de
« prématurée » des élèves de 10,2 à 6,5 %), mais le taux de sortie y reste qualification.
18 à 22 ans qui étaient inscrits plus élevé qu’en Wallonie, où il a reculé de
6,3 à 4,6 %. Disparité aussi quant à l’âge : 1,9 % des
un an plus tôt en 3e, 4e ou élèves âgés de 15 à 17 ans, mais 12,5 %
5  secondaire était de 12,5 %.
e
Déclinés par zone d’enseignement, les taux pour les 18-22 ans. Des variables fortement
Huit ans plus tôt, il s’élevait à de sortie prématurée les plus importants corrélées puisque la section de qualification
18 %. Une diminution de 30 %. s’observent, outre à Bruxelles, dans les zones rassemble davantage d’élèves ayant un retard
historiquement plus industrielles : 5,4 % à scolaire.• 
Charleroi/Sud-Hainaut, 5,2 % pour la zone
Mons-Centre, 5,1 % à Liège. D. C.

re
 www.enseignement.be/indicateursenseignement
(1)

Taux de sortie par zone de domicile, en 2014

Bruxelles-Capitale 6,5
Charleroi-Hainaut sud 5,4
Mons-Centre 5,2
C’est à Bruxelles qu’on observe Liège 5,1
le plus haut taux de sortie
6,5
prématurée, mais c’est là qu’il a le
Hainaut occidental 4,4
5,0de 10,2 % en 2006
plus diminué, Namur 4,2
4,6 à 6,5 % en 2014. Verviers 4,1
Source : Les Indicateurs de l'enseignement 2016 Brabant wallon 4,1
Luxembourg 4,0
Huy-Waremme 3,7
1 2012 2013 2014 0% 1% 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8%

Ensemble
Élèves domiciliés en Région
de Bruxelles-Capitale
Élèves domiciliés en Wallonie
40 PROF 36
ou À laisser Retrouvez les articles
publiés dans tous les
Le Festival du film d’éducation, organisé Le Grand-Hornu élargit sa gratuité pour les numéros du magazine, mais
aussi des compléments
par le Centre d’entrainement aux méthodes écoles. Le « mois des secondaires » aura lieu bibliographiques et
d’éducation active (Cemea), se déroule du 27 mars au 4 mai 2018 dans le cadre d’autres reportages, via
jusqu’au 17 décembre à Bruxelles. Les jour- des expositions consacrée à Adel Abdesse- PROF-en-ligne.
nées des 14 et 15 décembre s’adressent med (MAC’s) et Together ! Nouvelle archi-
particulièrement aux étudiants de hautes tecture communautaire. Et le « mois des PROF, le magazine des professionnels de l’ensei-
écoles pédagogiques. Le festival présente maternelles » se déroulera du 2 mai au 2 juin gnement, est une publication du Ministère de la
Fédération Wallonie-Bruxelles (Administration
une vingtaine de films abordant divers autour des carrés potagers de l’artiste Jef générale de l’Enseignement).
aspects de l’éducation. www.cemea.be/ Geys et de Together ! www.grand-hornu.eu. Adresse Magazine PROF – Local 3G9
Festival-du-Film-d-Education,4067 Contact : sebastien.laurent@grand-hornu.be Boulevard du Jardin Botanique, 20-22 1000 -
BRUXELLES www.enseignement.be/prof prof@
cfwb.be Tél : 02 / 690 81 33 Fax : 02 / 600 09 64
Philéas & Autobule, mode d’emploi : le Pôle Le concours À films ouverts 2018 invite
Rédaction Rédacteur en chef : Didier Catteau
Philo de Laïcité Brabant wallon, qui édite ceux/celles qui ont des choses à dire, racon- Journalistes : Patrick Delmée, Catherine Moreau,
la revue Philéas & Autobule, propose après ter, montrer sur la question de la tolérance, Didier Van Herreweghe (pages Carte PROF) Mise
en pages : Olivier Vandevelle
chaque parution de découvrir les différentes du vivre ensemble, du dialogue interculturel,
Comité d’accompagnement Hafsa Ben
façons d’utiliser la revue avec ses élèves. de la lutte contre les préjugés… à s’exprimer Zouien, Lise Bruges, Philippe Delfosse, Alain
Prochains rendez-vous les 13 décembre, 14 par le biais de courts-métrages. Inscriptions Faure, Éric Frère, Lise-Anne Hanse, Jean-Pierre
Hubin (président), Chantal Kaufmann, Gérard
février, 18 avril et 13 juin, à Wavre (010 / avant le 19 janvier 2018. Les films seront Legrand, Anne-Sophie Lenoir, Jean-Michel Motte.
223 191). Le même Pôle Philo propose des diffusés lors d’une quinzaine de séances de Vie privée Afin d’envoyer le magazine PROF à
animations alliant réflexion et création artis- « Vote du public » en Wallonie et à Bruxelles. ses destinataires, la Fédération Wallonie-
Bruxelles (AGE) traite les données à caractère
tique, et des formations (notamment IFC) à Trois lauréats seront diffusés en télévision. personnel suivantes : nom, adresse et numéro
cette démarche. www.polephilo.be (> Philo www.afilmsouverts.be matricule.
dell’arte). La Communauté française ne conserve ces
L’ASBL PhiloCité, qui regroupe des ensei- données que pendant le temps nécessaire à la
réalisation de l’envoi du magazine. Conformé-
Les Salons du SIEP (Service d’information sur gnants et chercheurs en philosophie issus de ment à la loi du 8 décembre 1992 relative à la
les études et les professions), destinés à toute l’Université de Liège, propose des formations protection de la vie privée à l’égard des traite-
ments de données à caractère personnel, les
personne confrontée à un choix d’orientation traitant de l’animation des débats philoso- destinataires du magazine disposent, moyennant
scolaire ou professionnelle et de formation phiques, dans le cadre de l’IFC ou en son la preuve de leur identité, d’un droit d’accès
et, le cas échéant, d’un droit de rectification à
auront lieu les 2-3 février à Tournai Expo, 23- nom propre. www.philocite.eu/formations l’égard des données à caractère personnel les
24 février à Namur Expo, 9-10 mars à La Lou- concernant.
vière (Louvexpo) et du 15 au 17 mars à Liège School Aventure, projet développé par Infor ISSN 2031-5295 (imprimé)
(Halles des Foires). salons.siep.be Jeunes Brabant wallon, comprend une bande ISSN 2031-5309 (online)
dessinée sur la thématique du décrochage © Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Le Réseau IDée a publié son répertoire scolaire, proposée à toutes les écoles secon- Tous droits réservés pour tous pays. Reproduc-
tion autorisée pour un usage en classe. Pour tout
2017‑2018 des formations en éducation re- daires en Fédération Wallonie-Bruxelles. autre usage, reproduction d’extraits autorisée
lative à l’environnement, téléchargeable via Plus d’une centaine de jeunes ont nourri les avec mention des sources.
www.reseau-idee.be/formations. scénarii de la BD, qui se complète d’infor- Éditeur responsable Jean-Pierre Hubin,
Boulevard du Jardin Botanique, 20-22 1000
Changements pour l’égalité a réalisé sept mations, transmises à travers des récits, des BRUXELLES

capsules vidéo répondant, à son estime, à témoignages, des conseils, des réflexions, Impression Roularta Printing S.A.

la question Que faire avec le Pacte et com- des jeux et un Who’s who complet. Un kit pé- Tirage 126 000 exemplaires, imprimés sur du
papier portant le label FSC garantissant qu’il est
ment l’investir pour réduire les inégalités ? À dagogique est en développement. https:// issu de forêts bien gérées et de bois ou de fibres
découvrir via www.changement-egalite.be/ schoolaventure.wordpress.com recyclés.

spip.php?article3667. Le Médiateur de la Wallonie et de la Fédération


Coopérons ! Après enquête auprès d’un Wallonie-Bruxelles Rue Lucien Namèche 54
5000 NAMUR Tél : 0800 / 19 199 courrier@
Fruits, légumes et/ou produits laitiers. Il y a millier d’enseignants, la revue Symbioses mediateurcf.be
du changement dans les modalités des pro- souligne
e
qu’un des principaux freins à l’édu-
grammes européens d’aide à la distribution cation à l’environnement à l’école est de À nos lecteurs
Vous désirez la version électronique du
de fruits et légumes et/ou de lait et pro- porter seul les projets. Le 115e numéro de magazine ? Envoyez un courriel à prof@
cfwb.be avec le nom et le numéro matricule
duits laitiers, dans les écoles maternelles et la revue est allé à la rencontre d’éducateurs de la personne à retirer de notre liste de
destinataires de la version imprimée.
primaires en Région wallonne. Mais le prin- et de citoyens qui ont fait de la coopération Certains hyperliens sont raccourcis grâce
cipe reste une aide financière. Les détails via un mode de vie et de pédagogie. www.sym- à l’application http://bit.ly/. Ils ont été
vérifiés le 30 novembre.
https://agriculture.wallonie.be/progecole bioses.be

PROF 36 41
à prendre
ou À laisser
Les Droits de l’Homme, tout un programme est une campagne livres, qui a eu lieu en septembre. Circulaire 6356 (www.adm.
lancée à l’occasion du 70e anniversaire (en 2018) de la signa- cfwb.be) ou www.yapaka.be/enfants.
ture de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Les
inscriptions aux appels à projets se terminent ce 31 décembre. Le catalogue ÉCOJ reprend des activités, outils et formations
http://70ansdudh.be/sinscrire proposées aux écoles par 82 organisations de jeunesse. Télé-
chargeable via coj.be/publications/ecoj-2e-edition
L’Europe des valeurs est un jeu éducatif gratuit conçu par le
Conseil de l’Europe pour les 8-12 ans. D’une durée de 60 à 90 La campagne Mov’In the City propose aux classes de 3e-4e-5e
minutes, l’activité a été conçue pour des groupes pouvant aller du secondaire de tester l’intermodalité dans Bruxelles. Trois
jusqu’à 30 joueurs. L’objectif est la participation des élèves, moments-clés : une animation-débat, une formation Vélo-Tra-
l’interaction et le débat. Version en ligne ou téléchargeable au fic et, en avril, un grand jeu inter-écoles. www.coren.be/fr/
format pdf. bit.ly/2ALasTx mov-in-the-city

La plateforme Apprentis citoyens permet d’inviter des jeunes Justice en-jeu est un nouveau programme conçu par le Musée
venant des six mouvements de jeunesse politique reconnus par BELvue, qui permet l’observation active d’un procès au tribunal
la Fédération Wallonie-Bruxelles pour une rencontre-débat avec correctionnel, un jeu de rôle puis une rencontre de magistrats
des élèves de 5e-6e secondaire ou du supérieur. www.apprentis- (juge, procureur) et/ou d'un avocat disponible. Destiné aux
citoyens.be/plateforme élèves de 5e et de 6e primaire, cet atelier décentralisé (11 villes)
est disponible à partir de janvier 2018. Toute l’offre éducative
Si c’est là, c’est ici - Paroles et mémoires citoyennes de crises
du BELvue via www.belvue.be/fr/education
meurtrières contemporaines, est une mallette pédagogique
développée autour des portraits radiophoniques de personnes Les amis de Zippy et Passeport : s'équiper pour la vie sont deux
ayant traversé des crises meurtrières contemporaines (Rwanda, programmes de promotion de la santé et/ou du bien-être émo-
Burundi, RD Congo, Bosnie-Herzégovine et Cambodge). À tra- tionnel qui ont pour but de permettre aux enfants de faire face
vers ces paroles, l’ONG RCN Justice & Démocratie cherche à aux difficultés de la vie et de dépasser les crises qu’ils pour-
décrypter les mécanismes conduisant à la violence extrême. raient rencontrer à l’adolescence et à l’âge adulte. Éduca-Santé
bit.ly/2jwoRiA propose des formations à ces programmes aux enseignants de
Ouvrir mon quotidien et Journalistes en classe sont deux opé- 1re-2e primaire (Zippy) et de 5e-6e primaire (Passeport). Infos et
rations d’éducation aux médias dont les modalités pratiques inscriptions : projets4@educasante.org ou 071 / 301 448.
sont reprises dans la circulaire 6427 ou via www.ouvrirmonquo- La collection PHIL&CIT, créée par l’ASBL Sycomore (www.syco-
tidien.be et www.jec.be.
more.be), propose un kit pédagogique centré sur la consomma-
Amnesty International propose des dossiers pédagogiques et tion responsable. Deux autres suivront : axés sur l’environne-
des animations (l’une sur les préjugés, l’autre sur les droits hu- ment durable et la citoyenneté mondiale.
mains). Le détail via https://jeunes.amnesty.be (> Le coin des
Le Crazy Machine Challenge propose de créer une machine
profs).
capable de réaliser une tâche finale simple, mais d’une ma-
La Fabrique de la Démocratie, exposition interactive (et bilingue nière délibérément complexe à l’aide d’une réaction en chaine.
français-néerlandais) créée en 2012 par le musée BELvue, peut Thème de cette année : la frite. Inscriptions et détails via www.
être visitée de janvier à mai à Bruxelles. Elle est en tournée crazymachinechallenge.com.
le reste de l’année (pour la faire venir dans sa ville, edubel@
belvue.be). www.fabriquedelademocratie.belvue.be Séjour au Canada anglophone : le programme d’échanges avec
le Canada anglophone permet à des élèves de 14 à 17 ans d’y
Médias. Le Conseil supérieur de l’Éducation aux médias propose séjourner d’aout à novembre, en allant dans l’établissement
des Pistes pédagogiques pour mettre l'éducation aux médias au scolaire de leur partenaire canadien, qui vient de février à avril.
service de l'éducation à la philosophie et la citoyenneté. Télé- Infos : circulaire 6433 (www.adm.cfwb.be) et www.osef.com
chargeable via www.csem.be/outils/brochures
Conférences-débats : le mouvement socio-pédagogique CGé
Une vie de chien ? est un livre (distribué gratuitement à tous met à disposition des écoles (notamment) des conférencier(ère)s
les élèves de 4e primaire) permettant à l'enfant d'identifier pour des conférences-débats sur des thèmes liés à l’éducation.
dans son entourage des ressources et d'entendre la diversité www.changement-egalite.be/spip.php?rubrique141
de points de vue sur des thèmes tels que les devoirs, les dis-
putes, les copains, la famille, les écrans… Affiches, autocollants Les singes sont les vedettes du Muséum des Sciences naturelles
et vidéos réalisées dans les écoles complètent la distribution des jusqu’au 26 aout 2018. www.sciencesnaturelles.be

42 PROF 36
Car te
o
NAM-IP :
l’informatique a son musée
Le Park Sënnesraïch
Aujourd’hui, nos portables sont de véritables cou-
teaux suisses auxquels on peut demander de surfer
sur internet, de rédiger un texte, de filmer, de prendre
Partons au Grand-Duché de Luxembourg, non loin de Bas-
une photo qu’on retouche puis qu’on partage… et
togne, pour y découvrir le Park Sënnesräich. Tous les élèves,
même de téléphoner. Ce ne fut pas toujours le cas !
tant de l’ordinaire que du spécialisé, y compris les plus
Le Computer Museum NAM‑IP, jeunes, y découvriront
à Namur, raconte l’incroyable de façon ludique et
odyssée qui a mené l’humanité totalement sécurisée
de la naissance du nombre les cinq sens, dans trois
jusqu’à la tablette numérique. zones distinctes.

© Photographer.lu
L’exposition permanente Aux Le parc extérieur pro-
sources du numérique, des machines qui comptent pose notamment un
permet de découvrir les grandes avancées de l’infor- parcours pied nus, un
matique, qui ont conduit à la culture numérique, labyrinthe, un jardin des
et continuent de la développer. On y parcourt saveurs et des odeurs.
20 000 ans d’histoire et plus de trois-cents machines Dans la zone intérieure, chacun des sens est mis en avant
sont exposées. Le Nam-IP propose des visites guidées, par le biais de différentes activités (parcours dans le noir,
démonstrations et exposition temporaires. Il organise écriture inversée, reconnaitre les odeurs…). Enfin, l’Airtramp,
aussi des ateliers pédagogiques pour les classes et un coussin d’air de 100 m2, est dédié à la psychomotricité.
des stages NAM-Lab durant les congés scolaires.• Le tout est complété par une cafétéria avec vue sur la plaine
de jeux, pour un moment de détente en toute sécurité.•
D. VH.
D. VH.
u www.carteprof.be/firme_view.php?fi_id=6591
u www.carteprof.be/firme_view.php?fi_id=6624

Disney en concert
Après San Francisco, Melbourne, Dublin et Seattle,
Le Music
Show Scotland
toute la magie des grands classiques Disney sera
sur la scène du Palais 12 du
Heysel, à Bruxelles, le mardi
26 décembre. Les meilleurs Le 28 janvier 2018, l’un des plus
extraits de films tels que La grands spectacles de musiques
Petite Sirène, La Belle et la et danses écossaises fera escale
Bête, Aladdin ou encore La à Bruxelles (Forest National).
Reine des Neiges seront pro- Sur scène, plus de deux-cents musiciens, chan-
jetés sur grand écran, tandis teurs et danseurs passeront les portes du « Highland Valley
qu’un orchestre symphonique Castle » reconstitué pour l’occasion et reprendront à l’unisson
de quatre-vingts musiciens et les grands standards de la musique écossaise que sont par
quatre chanteurs reprendront exemple Amazing Grace ou Highland Cathedral. Durant plus
les chansons phares des films. de trois heures le public vivra au rythme des Highlands, de
La prévente se clôt le 22 décembre.•  l’Écosse et de l’Irlande.•

D. VH. D. VH.

u www.carteprof.be/firme_view.php?fi_id=6670 u www.carteprof.be/firme_view.php?fi_id=6667

PROF 36 43
Expéditeur
Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Boulevard du Jardin Botanique, 20-22
1000 BRUXELLES

Bureau de dépôt : GENT X
Trimestriel P901079

Car te
o
Le Lab’expo chimie et sciences de la vie au PASS
La chimie est présente partout autour de nous : dans les vêtements, les pro-
duits cosmétiques, la décoration intérieure, les médicaments et même dans
notre ventre lors de la digestion. Le Lab’expo chimie et sciences de la vie, au
© PASS

PASS, à Frameries, invite à le découvrir de façon ludique.


Au centre de l’exposition, un laboratoire, où l’on vit des expériences inédites. Et autour
de lui, on peut « jouer » avec la chimie. Jouer tout d’abord avec les atomes, les molécules, les liaisons et réactions chimiques
pour se rendre compte (le fameux tableau de Mendeleïev) que la cuisine, les bulles de notre bain-mousse et l’encaustique des
meubles, c’est de la chimie ! Jouer ensuite dans notre propre corps pour découvrir que 100 000 milliards de microbes y ont élu
domicile. Certains de ces micro-organismes sont indispensables à la vie. Ou permettent la création de la bière, du yaourt, des
produits détergents. Mais d’autres sont la cause des maladies… Jouer en regardant vers le futur : de la mousse pour booster
nos chaussures de sport, des emballages plastiques biodégradables, des pièges pour les acariens, de la peinture qui dépollue
nos intérieurs… L’avenir est en marche !
Et si la chimie était l’avenir de vos élèves ? Se laisseront-ils séduire ? Collaboration entre le PASS et l’aile wallonne d’Essenscia,
la fédération belge des industries chimiques et des sciences de la vie, le Lab’expo est un espace fait pour découvrir, essayer,
toucher et s’amuser pour comprendre… et aimer ! Et pour rappel, avec Carte PROF, l’entrée au PASS est gratuite…
u www.carteprof.be/firme_view.php?fi_id=2770

Pompeii, the immortal city


Tempora, à qui l’on doit déjà bon nombre de grandes expositions, invite à un voyage au
temps de la splendeur de Rome, et plus précisément à Pompei, avec Pompeii, the immor-
tal city, à voir à la Bourse de Bruxelles jusqu’au 15 avril.
Il y a quasi 2 000 ans, la ville, tout comme ses voisines Herculanum, Oplontis et Stabies,
était anéantie par l’explosion du Vésuve et recouverte d’une épaisse couche de cendres
qui allait piéger ses habitants mais surtout figer la ville en l’état et la faire disparaitre
pendant seize siècles. Depuis, les campagnes de fouilles successives ont permis de la
redécouvrir et d’avoir une véritable photographie de ce qu’était la vie quotidienne à
l’époque romaine.
L’exposition invite au cœur même de la cité, grâce aux reconstitutions en 3D et à la présence de nombreux objets authen-
tiques dont plusieurs sont exposés pour la première fois.
Avec Carte PROF entrée gratuite lors des « journées profs » (encore les samedis 16 décembre et 6 janvier,
et le mercredi 3 janvier), sur réservation.
u www.carteprof.be/firme_view.php?fi_id=6656