Vous êtes sur la page 1sur 29

MON GUIDE SÉCURITÉ

DOCUMENT LIÉ AU PASSEPORT SÉCURITÉ

Rue de Clabecq 101 - 1460 Ittre


POLITIQUE SANTE & SECURITE
Mes 10 bonnes résolutions
La Direction de NLMK Clabecq s’engage à donner les moyens
nécessaires au bien-être de tous ses partenaires, personnel de NLMK,
prestataires de services et personnel “extérieur” sur le site.

Le bien-être et la santé des personnes contribuant aux activités de


NLMK Clabecq sont un facteur de pérennité et de succès pour 1. Je prends soin de ma sécurité et de celle
l’entreprise. de mes collègues.
2. Je collabore avec la Direction pour améliorer
Une prévention active en matière de risques industriels et les conditions de travail dans mon entreprise.
sanitaires ainsi que l’amélioration continue des conditions de
travail sont parmi les valeurs essentielles de notre entreprise. 3. J’utilise correctement les machines, les outils,
les substances dangereuses et tous les autres
La sécurité doit être la priorité de chacun ! équipements.
4. J’utilise correctement les dispositifs de sécurité
La politique de Santé & Sécurité est traduite en objectifs
mesurables pour chaque secteur. La Direction vérifie les résultats et ne les mets jamais hors service.
obtenus, revoit et actualise systématiquement les objectifs pour 5. Je porte les équipements de protection individuelle
assurer l'amélioration continue. adéquats, en tout temps le casque, les bottines
de sécurité et les vêtements de travail.
La Direction de NLMK Clabecq s'engage à ce que cette politique
soit connue, comprise et mise en œuvre à tous les niveaux de la 6. Je connais et respecte les consignes et les instructions
société. de mon service et celles liées à ma fonction.
7. Je signale immédiatement à mon chef hiérarchique
Pour concrétiser cette démarche, le SIPP est spécialement chargé
de coordonner et de contrôler la bonne application du système de
toute situation dangereuse qui pourrait provoquer
maîtrise de la sécurité. un accident ou un incident.
8. Je signale immédiatement tout accident ou incident.
La Direction Générale
9. Je garde mon lieu de travail, mon matériel et mon
outillage en bon état de propreté et d’entretien.
10. Je montre l’exemple et respecte les consignes
Ce guide doit être considéré comme un résumé compact des règles de base
générales de sécurité.
de sécurité en vigueur sur le site. Il vise à mettre l’accent sur une sélection
de points importants, mais ne peut être exhaustif.

2 3
Accès au site

Il incombe à l’entreprise de remettre à


notre service de surveillance 5 documents
dûment complétés :
• Le document d’ouverture de chantier.
• La demande d’accès pour le personnel
(documents FS1 et FS4).
• Les documents (FS2 à FS3) d’inventaire
du matériel introduit à l’intérieur de
l’enceinte de l’usine NLMK Clabecq.
• Pour les travailleurs étrangers, il faut
impérativement fournir au service
surveillance de NLMK Clabecq le
document LIMOSA – 1 (reprenant le site
de NLMK Clabecq, 101 rue de Clabecq -
1460 Ittre) et être en possession du
E101. Informations sur le site web :
www.limosa.be
L’accès est interdit aux personnes
de moins de 18 ans.
4 5
La circulation

Respectez le code de la route et les panneaux


25 de signalisation internes. La vitesse des
voitures est limitée à 25 km/h.
Le chemin de fer est prioritaire, les locomotives
sont télécommandées. Il est interdit de
stationner ou de déposer quoi que ce soit
à moins d’1,50 m des rails.
Ne vous placez jamais derrière un camion ou
un engin qui manœuvre, leur champ de vue
est limité.
Piétons : empruntez obligatoirement les
passages, les portes et les passerelles réservées
aux piétons. Respectez les balisages des zones
d’intervention.
Attention aux coupures aux mains ou aux
jambes lors du passage dans les allées
de stockage des tôles.
Portez attention à l’état des sols (sols inégaux,
encombrements, …). Déplacez-vous
normalement sans courir. Tenez toujours
la rampe d’escalier.
Anticipez les déplacements des ponts.
Eloignez-vous des charges et des zones de
déplacement des ponts, ne stationnez et
ne circulez jamais sous une charge.

6 7
Que faire en cas d’accident ?

Cas bénin
• Rendez-vous accompagné de votre
responsable au dispensaire médical.

Cas grave
• Restez calme.
• Prévenez immédiatement les secours
au ☎ 444 (par GSM composez
le 02 39 19 100 et demandez le 444),
communiquez votre point d’ambulance
et envoyez y deux signaleurs.
• Eliminez tout danger persistant.
• Ne déplacez la victime que s’il subsiste
un danger particulier (gaz, feu, …).

" Je connais le point d’ambulance


de la zone où je travaille
et l’emplacement du téléphone
le plus proche."

8 9
Que faire en cas d’incendie ?

> Eloignez de la zone dangereuse les blessés


éventuels.
> Prévenez immédiatement les secours
au ☎ 444 (par GSM composez
le 02 39 19 100 et demandez le 444),
communiquez votre point d’ambulance
et envoyez y deux signaleurs.
> Essayez d’éteindre le feu avec les moyens
appropriés à votre disposition.
> Si vous ne pouvez pas maîtriser le feu,
évacuez.

" Je pense à couper


la source d’énergie ! "

10 11
Dès le déclenchement du signal
Que faire en cas d’alerte (sirène à bi tonalité) :
• Les Equipiers de Première
d’évacuation générale ? Intervention appliquent leurs
consignes.
• Les travailleurs restent à leur
poste de travail et sont attentifs.

Dès le déclenchement du signal


d’alarme (sirène continue),
il y a lieu de :
• Garder son calme.
• Cesser immédiatement le travail.
• Mettre les installations en
sécurité selon la procédure.
• Evacuer les lieux à pied en
fermant les portes derrière soi et
se diriger vers la sortie de secours
la plus proche et dégagée des
fumées, en empruntant le chemin
le plus court.
• Ne jamais utiliser les ascenseurs.
• Ne jamais revenir en arrière
quelle qu’en soit la raison.
• Rejoindre à pied le
point de rassemblement
le plus proche
et y attendre les instructions.

Fin de l’alerte / alarme


(sirène discontinue) :
• Les travailleurs reprennent
normalement leur travail.
Alerte = signal modulé : Restez à votre poste de travail et restez vigilant
Alarme = signal continu : Evacuation immédiate ! Rejoignez le point de rassemblement le plus proche
Fin d’alerte ou d’alarme

12 13
Les pictogrammes Les pictogrammes
de sécurité de sécurité
Les signaux d’interdiction Les signaux d’obligation

Accès interdit Flamme nue Interdiction Interdiction Interdit


aux personnes interdite d’entrer (consigne aux piétons Port obligatoire Protection Protection Protection Protection
non autorisées la main annexe) d’un gilet obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire
dans la zone de sauvetage des pieds des mains du corps de la tête

Ne pas Ne pas GSM Une seule Eau non


toucher monter interdit personne potable
sur la machine Protection Protection Protection Protection Utilisation
obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire de
de la tête de la vue des voies de la tête la passerelle
et de l’ouïe respiratoires et des voies
respiratoires

Il est strictement interdit de Il est formellement interdit


fumer dans les bureaux, les d’introduire et de consommer
couloirs, les salles de réunions, des boissons alcoolisées ou
les ateliers, les cabines de des drogues dans l’entreprise.
ponts, de contrôle et de pro- Il est également interdit de
duction, les réfectoires, les se présenter au travail sous
locaux sanitaires et collectifs. l’emprise de ces substances. Port obligatoire Utilisation Port obligatoire
d’un masque contre obligatoire d’un équipement de protection
les poussières des grilles contre les chutes (harnais)
de protection
14 15
Les pictogrammes Les pictogrammes
de sécurité de sécurité
Les signaux d’avertissement Les signaux d’avertissement

16 17
Couleurs des bonbonnes
Couleurs des tuyauteries

Couleurs de base

18 19
Comment lire
Les consignes de sécurité
une consigne de sécurité ?

20 21
Quelles sont les différences
Les modes opératoires entre un mode opératoire
et une consigne de sécurité ?

22 23
Les fiches d’instruction de sécurité L’étiquette et les symboles de danger
des substances dangereuses Les étiquettes orange seront remplacées progressivement
jusqu’en 2015 par les nouvelles étiquettes « CLP »

La fiche d’instruction de sécurité Elle est constituée d’une feuille

Les nouvelles étiquettes


Société DUPONT
Rue du Pont 1
(FIS) est destinée à m’informer recto-verso. 1000 Bruxelles
des risques liés à une substance Le recto énumère des informa-
dangereuse. tions générales sur le produit ou
Elle m’indique les bonnes la famille de produits. METHANOL 
pratiques et les précautions DANGER 
Le verso m’indique Liquide et vapeurs très inflammables.
à prendre lors de l’utilisation - les consignes d’utilisation Toxique par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
de ces produits. - les mesures de lutte contre Provoque des lésions aux organes. 
Mon contremaître me remettra l’incendie
les EPI adaptés selon les recom- - les mesures de protection et EPI Tenir à l’écart de la chaleur / des étincelles / des flammes nues /

Mention d’avertissement

Pictogrammes de danger
des surfaces chaudes. Ne pas fumer.
mandations de la fiche. - les premiers secours en cas de Maintenir le récipient fermé de manière étanche. 

Conseil de prudence
Mention de danger
Je ne transvase jamais une contact accidentel avec le Porter des gants de protection / des vêtements de protection / un équipement
substance dangereuse produit. de protection des yeux / du visage.
En cas d’exposition : appeler immédiatemment un centre antipoison
dans une bouteille banalisée. ou un médecin.
Si nécessaire, j’utilise un flacon CE 200 - 659 - 6





adapté et reproduis l’étiquette. Note : Les informations figurant sur cette étiquette sont données à titre indicatif.

Les nouveaux pictogrammes


SGH06 SGH08 SGH07 SGH05
Toxique Danger pour la santé Nocif Corrosif
ou irritant

SGH02 SGH03 SGH01 SGH09 SGH04


Inflammable Comburant Explosif Danger pour Gaz sous
l’environnement pression

24 25
Les protections
individuelles (EPI)

> Le port du casque, des bottines et


des vêtements de travail est
obligatoire dans les halls.
Lunettes, protections auditives,
harnais, … portez toujours
les équipements de protection
mis à votre disposition.
> Veillez à bien entretenir vos EPI
pour les garder en bon état.

" Pensez à porter vos EPI.


Votre intégrité physique
en dépend ! "

26 27
Les protections collectives
(EPC)

> Veillez à installer les protections


collectives nécessaires en fonction du
type de travail à effectuer (ligne de vie,
garde-corps, écrans de soudage, bâches
ignifugées, …).

> Replacez en fin de journée et en fin de


chantier les protections qui ont été
enlevées pour les besoins des travaux
(garde-corps, barrières, bandes de
signalisation, …).

" Je mets en pratique les instructions


fournies et ne prend pas de risque
par une initiative irréfléchie."

28 29
L’ordre et la propreté

> Maintenez les accès dégagés.


> Gardez les installations, les machines et
les lieux de travail propres et ordonnés.
> Triez et jetez les déchets dans les
containers appropriés au fur et à mesure
de l’activité.
> Lavez-vous les mains avant
de manger ou de boire.

“ Respectez les réfectoires, vestiaires,


et sanitaires POUR VOUS ET POUR
VOS COLLÈGUES. ”

30 31
Les entreprises
Ouverture de chantier extérieures

> Une ouverture de chantier doit être > Les sous-traitants doivent répondre aux
réalisée au préalable pour toute mêmes règles de sécurité que le
intervention effectuées par du personnel de notre entreprise.
personnel d’une entreprise extérieure > Veillez à rappeler tout "oubli" à un
(contractant) sur le site de NLMK
sous-traitant peu scrupuleux.
Clabecq.
> Informez votre hiérarchie si vous
> Le document est établi par le observez un manquement répété.
commanditaire de NLMK en présence
> Communiquez avec le sous-traitant
d’un responsable de la zone où le travail
aura lieu et d’un responsable du comme vous le faites avec vos collègues.
contractant. Une bonne communication peut sauver
des vies.
> Il a pour but d’évaluer les risques
générés par le chantier et les risques
spécifiques de la zone de travail afin " Montrez l’exemple ! Votre attitude et
de prendre les mesures de sécurité et votre comportement serviront souvent
de coordination nécessaires. de norme à celui qui vous observe."

32 33
Couleur bonbonnes
Les travaux en hauteur

> Pour tout travail ou circulation en hauteur, s’il n’y a


pas de garde corps, vous devez porter un harnais
de sécurité avec amortisseur attaché à un bon point
d’ancrage.
> Vérifiez le bon état de votre échelle avant toute
utilisation. Elle doit être contrôlée régulièrement
par une personne compétente.
> Une échelle doit dépasser de 1 mètre le niveau à
atteindre; elle doit être fixée au sommet dès qu’elle
comporte 25 échelons.
> Posez toujours votre échelle ou votre échafaudage
sur un sol stable et fixe.
> Un échafaudage ne peut pas être bricolé, il doit
répondre à des normes et des notes de calcul
et doit être équipé d’un garde-corps composé
réglementaire.
> Un échafaudage doit être contrôlé avant sa mise en
service et au moins une fois par semaine par une
personne compétente.
> Ne montez jamais sur les fourches d’un élévateur à
fourches, ni sur une palette ou dans un bac levé par
un élévateur à fourches.

" Une échelle est un moyen d’accès,


pas un poste de travail."

34 35
Couleur bonbonnes
Cheminement et circulation Chantiers et travaux
sur les voies et ponts roulants sur les voies de roulement
et pont roulant

> Utilisation d’équipement de protection


> Utilisation d’équipement de protection individuelle contre les chutes, système
individuelle de maintien au travail d’arrêt des chutes EN361, EN355, EN360
EN358, 2 longes EN358, avec harnais avec un harnais EN361.
EN361. > Etablissement d’un plan de prévention
obligatoire.
> Utilisation en cours de service.
> Plan d’évacuation et de secours
> Agréments et formations à l’utilisation obligatoire.
des équipements de protection > Agréments et formations à l’uilisation des
individuelle obligatoires. équipements de protection individuelle
> Les manœuvres et l’utilisation des obligatoires.
équipements doivent interdire toutes > Consignation obligatoire de certaines
chutes. machines et alimentations électriques.
> Balisage du chantier obligatoire.
> Présence obligatoire de deux personnes
sur le lieu de travail.

L’utilisateur doit vérifier la correspondance de la hauteur libre


de chute et du tirant d’air de son EPI. Celui-ci est préconisé
à 2,5 m maximum. En cas de chute, prévenir immédiatement
le dispensaire et le responsable du service concerné

36 37
Les engins de levage

> N’accédez pas aux chemins de roulement ni


aux ponts sans autorisation du pontier.
> Ne stationnez ni ne passez jamais sous une
charge. Restez bien à l’écart.
> Il faut avoir reçu un brevet de NLMK Clabecq
pour être autorisé à utiliser un engin de
levage, un élévateur à fourches ou une nacelle
élévatrice.
> Utilisez l’engin de levage uniquement pour
le type de travail pour lequel il a été prévu.
> Il est interdit de lever ou de véhiculer des
personnes avec un engin de levage.
> Ne dépassez pas la charge maximum indiquée.
> Vérifiez que l’accessoire de levage porte
le Colson de la couleur en vigueur pour
le trimestre de contrôle.
> N’utilisez pas de matériel dont l’état est
douteux ni du matériel marqué d’un Colson
rouge.
Ne placez jamais vos mains
entre l’élingue et la charge. " Je connais les codes de signalisation des ponts."

38 39
L’électricité

> Seule une personne qualifiée et formée


peut installer, modifier ou entretenir
les installations électriques.
> Les locaux du service électrique,
les armoires et coffrets doivent être fermés.
> Ne travaillez jamais sous tension.
> Ne tirez jamais sur un câble.
Utilisez les fiches avec prudence.
> Ne laissez pas traîner les câbles au sol ;
leur isolation s’abîme.
> L’éclairage portatif sera en 24V
(12 V si la peau est mouillée).
> Le matériel portatif sera pourvu d’une
double isolation; sinon utilisez un disjoncteur
différentiel (30mA) dans le circuit.

" Je suis conscient que l’électricité tue."

40 41
Les soudures

> Prévoyez des moyens d’extinction portables.


> Eloignez tout produit combustible, ne fumez pas.
> Vérifiez où tombent les projections.
> Surveillez un éventuel début de feu même
après la fin des travaux (2h).
> Utilisez des flexibles, chalumeaux et détendeurs
vérifiés et en bon état.
> Rangez toujours les bonbonnes debout et
attachées.
> Evacuez-les, même vides, en fin de chantier.
> La soudure à l’arc implique un risque
d’électrocution à l’électrode. Fixez toujours
la pince de masse au plus près de la pièce à
souder, jamais via une chaîne ni un câble.
> Utilisez les équipements de protection
(écrans anti actiniques, masque, vêtements
de protection en cuir, aspiration de fumées
ou ventilation, écrans pour protéger le
voisinage,…).

Rappel : Permis de feu obligatoire dans certaines


zones de l’entreprise.

42 43
Les manutentions manuelles

> Utilisez les accessoires et les appareils


de levage disponibles.
> Gardez toujours le dos droit et la charge
le plus près possible du corps.
> Pliez les jambes et remontez la charge
en utilisant les muscles des jambes.
> Evitez les torsions du corps.
> Demandez de l’aide si cela est nécessaire.
> Portez les gants adéquats.

" J’exécute les bons mouvements


pour déplacer une charge en toute sécurité."

44 45
L’outillage et le matériel

> Vérifiez le bon état de l’outil avant


usage.
> Déclassez tout outillage défectueux.
> Utilisez chaque outil pour l’usage
auquel il est destiné.
> Veillez au calage des outils sur manche
(marteau, masse, …).
> Utilisez les protections collectives (écran)
et individuelles (lunettes) en cas de
risque de projections.

" Je ne place pas d’outils tranchants


ou pointus dans ma poche."

46 47
La consignation
" Dès qu’un disque
d’interdiction de manœuvre des installations
est placé sur un équipement,
sa manœuvre est interdite " > Mettez au point la méthode de travail, évaluez
les risques existants et les risques liés au chantier.

La consignation comporte obligatoirement 4 phases


Condamnation Vérification
Séparation Dissipation
Signalisation Identification

1. La séparation est la suppression de l’énergie qui


alimente l’installation.
2. La condamnation est le blocage physique de l‘organe
de manœuvre utilisé dans la phase de séparation.
Signaler en posant le disque de consignation.
3. La dissipation est l’élimination de toutes les énergies
> Le disque à placer est au nom du “responsable”
potentielles et résiduelles ou des fluides
(demandeur) des travaux. (purge, vidange, dépression, mise au point bas,…).
> Le disque est personnel, le nom de son propriétaire 4. La vérification est le contrôle de l’absence d’énergie.
doit y être indiqué. Lui seul peut le retirer à la fin Identifier la zone consignée mise en sécurité en la
des travaux accompagné d’une personne habilitée balisant.
pour les installations électriques, gaz, …
> Si plusieurs équipes spécialisées (électriciens, > Lorsque toutes les précautions sont prises,
ajusteurs, firmes extérieures, …) interviennent
le responsable des travaux autorise l’exécution.
simultanément, le responsable de chaque équipe
appose ses propres disques sur l’installation.

48 49
Consignation électrique : Consignation électrique :
procédure procédure

50 51
Le harcèlement moral Table des matières
Politique Santé & Sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
Mes 10 bonnes résolutions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
Accès au site . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
La circulation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Que faire en cas d’accident . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Que faire en cas d’incendie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Que faire en cas d’évacuation générale . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
Les pictogrammes de sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Couleurs des bonbonnes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
Couleurs des tuyauteries . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
> La violence et le harcèlement moral ou sexuel Les consignes de sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Comment lire une consigne de sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
sur les lieux de travail sont interdits. Les modes opératoires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Quelles sont le différences entre un mode opératoire
et une consigne de sécurité ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
> Si vous avez un doute, vous pouvez en parler Les fiches d’instructionde sécurité
des substances dangereuses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
à la Personne de Confiance ou au Conseiller L’étiquette et les symboles de danger . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
en Prévention spécialisé dans les aspects Les protections individuelles (EPI) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Les protections collectives (EPC) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
psychosociaux du travail. L’ordre et la propreté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Ouverture de chantier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Les entreprises extérieures . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33
> Vous pouvez avoir leurs coordonnées au Les travaux en hauteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
dispensaire médical. Cheminement et circulation sur les voies
et ponts roulants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
Chantiers et travaux sur les voies de roulement
et pont roulant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
Les engins de levage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
L’électricité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41
Les soudures . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
Les manutentions manuelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
L’outillage et le matériel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47
La consignation des installations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
Consignation électrique : procédure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50
Le harcèlement moral . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52
Notes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54
52 53
Notes Notes

............................................................ ............................................................

............................................................ ............................................................

............................................................ ............................................................

............................................................ ............................................................

............................................................ ............................................................

............................................................ ............................................................

............................................................ ............................................................

............................................................ ............................................................

............................................................ ............................................................

............................................................ ............................................................

............................................................ ............................................................

............................................................ ............................................................
Edition : Janvier 2012 - Editeur responsable : NLMK Clabecq.
............................................................ Conception & Réalisation :

Les illustrations de ce livret sont la propriété de Fullmark S.A. et sont protégées par copyright.
............................................................ Elles ne peuvent être copiées, photocopiées ou utilisées sans l’accord écrit de Fullmark.

54 55
NLMK-CLABECQ S.A.
Rue de Clabecq, 101
1460 ITTRE
Tél : 02 39 19 100
Fax : 02 39 19 871
SIPP : 02 39 19 850