Vous êtes sur la page 1sur 2

Physique-chimie - Classe de Terminale Spécialité

Correction - Exercices d’entrainement : Evolution spontanée d’un système chimique

Exercice 3 : Durée de fonctionnement d’une pile cuivre-aluminium

1. Réaliser le schéma rigoureusement légendé de la pile.


A ajouter sur le schéma :

 Sens de circulation de I
 Sens de circulation des e-
 Ions présents dans le
pont salin (si donné dans
l’exercice)
 Bornes de l’ampèremètre
(mA et COM)
 Vocabulaire :
Cathode + et Anode -

2. L’ampèremètre indique que le courant circule de la plaque de cuivre vers la plaque d’aluminium à l’extérieur de la
pile. Préciser, en le justifiant, la polarité de la pile. Compléter votre schéma en indiquant cette polarité.
Le courant circule de la plaque de cuivre vers la plaque d'aluminium, les électrons circulent donc de la plaque
d'aluminium vers la plaque de cuivre. La plaque d'aluminium (borne –) libère des électrons qui sont
consommés à la plaque de cuivre (borne +).

3. L’équation d’oxydoréduction de fonctionnement de la pile est : 3 Cu2+ (aq) + 2Al (s) = 3 Cu (s) + 2 Al3+ (aq). Écrire
les équations des réactions se produisant à chaque électrode.
A la cathode (+), il se produit une réduction, soit consommation d'électrons telle que :
Cu2+ (aq) + 2e– = Cu (s)
A l'anode (–), il se produit une oxydation, soit une libération d'électrons telle que : Al (s) = Al3+ (aq) + 3e–

D’après le principe de Lavoisier, les deux demi-équations s’équilibre entre-elles ; l’échange électronique doit
être le même :
Cu2+ (aq) + 2e– = Cu (s) x3
Al (s) = Al3+ (aq) + 3 e– x2
Il vient l’équation d’oxydoréduction ayant lieu : 3 Cu2+ (aq) + 2Al (s) 3 Cu (s) + 2 Al3+ (aq)

4. La constante d’équilibre associée à l’équation d’oxydoréduction est K = 10200. Déterminer le quotient initial de
réaction du système ainsi constitué. Le sens d’évolution du système étudié est-il cohérent ?
A près avoir appliqué la définition du quotient de réaction [à faire], on obtient :

Avec : [Cu]i = [Al]i = 1 mol.L-1 par approximation

Qr,i = [calcul à poser] = 2,0 (2 c.s) < K = 10200 ; la transformation est donc effectuée dans le sens direct.

La transformation évolue dans le sens de la formation de cuivre solide Cu (s) et d'ions aluminium Al3+ (aq).
Ce qui est cohérent avec le sens du courant obtenu expérimentalement.

 Étude de la pile en fonctionnement


1. Déterminer les quantités de matière initiales en moles des réactifs de l’équation chimique (1). Compléter le
tableau descriptif de l’évolution du système. En déduire la valeur de l’avancement maximal.
ni (Cu2+) = [Cu2+]i × Vsolution = 5,0.10–1 × 50.10–3 = 2,5.10–2 mol
ni (Al) = m(Al)/M(Al) = 1,0/27,0 = 3,7.10-2 mol
Physique-chimie - Classe de Terminale Spécialité

Équation 3 Cu2+(aq) + 2 Al(s) 3 Cu(s) + 2 Al3+(aq)

Avancement
État du système Quantités de matière (mol)
(mol)

ni (Cu2+) = ni (Al) = ni (Cu) = ni (Al3+) =


État initial 0
2,5.10–2 mol 3,7.10-2 mol 14.10–2 mol 2,5.10–2 mol

En cours de
x ni (Cu2+) - 3x ni (Al3+) – 2x ni (Cu) - 3x ni (Al3+) - 2x
transformation

Afin de retrouver le réactif limitant, on a autant d’hypothèses que de réactifs :


Si Cu2+ (aq) est le réactif limitant, alors : ni (Cu2+) - 3xmax = 0 mol.
Soit, xmax = ni (Cu2+)/3 = (2,5.10-2)/3 = 8,3.10-3 mol.

Si Al (s) est le réactif limitant, alors : ni (Al3+) – 2x’max = 0 mol.


Soit, x’max = ni (Al3+)/2 = (3,7.10-2)/2 = 1,9.10-9 mol.

Le réactif limitant est donc Cu2+ (aq) tel que : xmax = 8,3.10-3 mol < x’max = 1,9.10-9 mol.

2. Calculer la quantité maximale d’électricité que peut débiter cette pile.


D’après les deux demi-équations, six électrons sont transférés au circuit extérieur. Ainsi, jusqu’à l’usure de
la pile, il y a 6xmax e- transférés entre les deux électrodes par le circuit extérieur tel que :

Qmax = n(e-).F = 6xmax x F Soit, Qmax = 6 x 8,3.10-3 x 9,6.104 = 4,8.103 C