Vous êtes sur la page 1sur 11

Mme. BOULILA ZOGHLAM Cycle Préparatoire Biologie Géologie I.S.T.M.

T 2019-2020

Biologie Végétale : Partie III

Chapitre II

LA LA REPRODUCTION

I-Structure anatomique de l’ovule :


Le gynécée (pistil) : c’est l’ensemble des organes reproducteurs femelles dits carpelles.
Un carpelle est un petit organe vert formé par un stigmate, qui capte les grains de pollen,
un style allongé et par un ovaire qui protège les ovules. Ces derniers sont en relation avec
l’ovaire grâce au placenta (voir type de gynécée et types de placentation)

Un ovule renferme (Fig. 16) :

 Un funicule qui le rattache au placenta


 Un hile qui fait le lien entre ovule et funicule
 Un faisceau conducteur qui se termine au niveau de la chalaze (base du nucelle)
 Deux téguments percés par le micropyle
 Le nucelle : tissu parenchymateux contenant le sac embryonnaire (gamétophyte
femelle).

Mme. BOULILA ZOGHLAM Cycle Préparatoire Biologie Géologie I.S.T.M.T 2019-2020

II- La fécondation :
1- Formation et description d’un sac embryonnaire (gamétophyte femelle):

Dans le nucelle, la cellule mère des mégaspores subit une méiose et donne 4
mégaspores (n). Une seule est à l’origine du sac embryonnaire. Suite à une mitose au
niveau de son noyau, le sac binuclé est formé. Chaque noyau subi deux mitoses et
donne un sac coenocytique à quatre noyaux du côté de micropyle et quatre du côté de
chalaze. Au niveau du micropyle, trois noyaux forment trois cellules complètes (un
oosphère et deux synergides). Le quatrième noyau reste libre et migre vers le centre du
sac (noyau polaire). Du côté de la chalaze, trois noyaux donnent trois antipodes et le
quatrième forme le deuxième noyau polaire qui migre au centre. Ainsi le sac
embryonnaire est formé de 7 cellules et 8 noyaux. Il est appelé sac monosporique de
type Polygonum.

2-Formation du grain de pollen (gamétophyte mâle) :


L’androcée peut être formé d’un ou de plusieurs verticilles. A maturité, lors de la
pollinisation les loges s’ouvrent au niveau des fentes de déhiscence et les grains de
pollen sont ainsi disséminés. Les étamines peuvent être libres (dialystémone) ou soudé
(androcée gamostémone). Dans le cas d’une soudure par les filets on parle d’androcée
monadelphe. L’androcée est diadelphe lorsqu’il présente deux faisceaux d’étamines
soudées par leurs filets : (le cas le plus fréquent étant celui d'un groupe d'étamines et
d'une étamine libre solitaire (Fabacées). Si la soudure est faite au niveau des anthères,
l’androcée est synanthéré.

2
Mme. BOULILA ZOGHLAM Cycle Préparatoire Biologie Géologie I.S.T.M.T 2019-2020

Les grains de pollen des Angiospermes sont bicellulaires (70% des espèces) au moment
de leur dissémination :
- une cellule végétative de grande taille contenant des réserves nécessaires pour la
germination du grain de pollen ;
- une cellule spermatogène (reproductrice ou génératrice) de petite taille.

La formation d’un GP commence au niveau de l’ébauche staminale à partir de cellules


sous épidermiques de grande taille appelées archéospores.

1- Chaque archéospores subit une mitose tangentielle pour donner une cellule pariétale
(2n) et une autre sporogène (2n) ;
2- La cellule pariétale, située contre l’épiderme, se divise pour donner la paroi de
l’anthère ;
3- La cellule sporogène (2n), située vers l’intérieur, se divise pour donner les cellules
mères des microspores (2n). Chaque cellule-mère subit une méiose pour donner 4
microspores (n) réunies pendant un certain temps en tétrade par la paroi de la cellule
mère.

3
Mme. BOULILA ZOGHLAM Cycle Préparatoire Biologie Géologie I.S.T.M.T 2019-2020

Certaines Angiospermes (30%), le grain de pollen est tricellulaire, les spz. Sont déjà
produit pendant la dissémination (1cellule végétative et 2 spz).
Les grains de pollen ont deux parois :
 L’exine : couche externe, épaisse et riche en sporophyllénine (imperméable). Elle
recouvre le grain de pollen sauf au niveau des apertures.
 L’intine : couche interne. Elle est mince de nature cellulosique.

III-La pollinisation :
A maturité, les fentes de déhiscence au niveau des anthères s’ouvrent et les grains de
pollen s’échappent et se déposent sur les stigmates: c’est la pollinisation. Celle-ci peut se
réaliser grâce au vent (anémophile), aux insectes (entomophile), aux oiseaux
(ornithophile), à l’eau (hydrophile)…

 La pollinisation peut être directe : plantes autogames : le pollen d’une fleur


pollinise le stigmate de la même fleur ou d’une fleur portée par la même plante :
c’est l’autofécondation.
 La pollinisation indirecte (plantes allogames) : c’est la fécondation croisée. Le
pollen d’une fleur est déposé par le stigmate d’une fleur sur un autre pied. Ce
mode est le plus fréquent dans la nature.

IV- La germination du grain de pollen:


Après la pollinisation, le grain de pollen est capté par les papilles et gonfle par osmose. A
travers les apertures le cytoplasme et l’intine sortent pour former le tube pollinique. Ce
dernier pénètre par le stigmate à travers le style jusqu’à l’ovule par le micropyle. Par la
suite la cellule reproductrice donne les deux spermatozoïdes.

4
Mme. BOULILA ZOGHLAM Cycle Préparatoire Biologie Géologie I.S.T.M.T 2019-2020

V-La double fécondation :


Quand le tube pollinique arrive au sac embryonnaire, une double fécondation est
réalisée dans l’ovule :

 Un spz. Féconde l’oosphère et donne le zygote (embryon)


 Un spz. Fusionne avec es deux noyaux centraux et donne un tissus triploïde ou
zygote accessoire de réserve (albumen)

VI- La graine :
La graine renferme un embryon qui dérive du zygote entouré par l’albumen (tissus
nutritif). La totalité est enveloppée par deux téguments. Parfois, on observe un
périsperme (reste du nucelle).

A- L’embryon :

Le zygote de départ subit une première division et donne deux cellules superposées :

 Une basale en se divisant donne le suspenseur (file de cellule)

 Une terminale qui se divisent et donne l’embryon globulaire qui se transforme en


un embryon cordiforme (Dicotylédones) avec un protoderme, l’ébauche de
2cotylédons, un futur méristème caulinaire, un futur méristème racinaire et un
procambium. Cet embryon se transforme en une plantule formée de gemmule,
tigelle, radicule et 1 ou 2 cotylédons.

5
Mme. BOULILA ZOGHLAM Cycle Préparatoire Biologie Géologie I.S.T.M.T 2019-2020

6
Mme. BOULILA ZOGHLAM Cycle Préparatoire Biologie Géologie I.S.T.M.T 2019-2020

B- L’albumen :

C’est un tissu parenchymateux riche en substances de réserves. Il est consommé par


l’embryon au cours de la formation de la graine: graine exalbuminée (cotylédons
importants) ou pendant la germination (albumen important dans la graine): graine
albuminée.

C- Les téguments :

Ils dérivent des téguments de l’ovule. Ils ont un rôle protecteur.

D- Différents types de graine :

On distingue trois types de graines :

 Graine albuminée (Fig.3) : albumen développé


 Graine exalbuminée : l’albumen est digéré par l’embryon et les cotylédons sont
volumineux.
 Graine à périsperme : au cours de la formation de la graine, l’albumen digère le
nucelle. Mais, dans certains cas cette digestion est incomplète et une portion du
nucelle persiste et forme le périsperme qui est aussi un tissu de réserve.

E- Maturation de la graine :

Au cours de la maturation de la graine, on assiste à :

 Une accumulation de réserves dans les cotylédons ou dans l’albumen.


 Une déshydratation du cytoplasme
 Une entrée à une vie ralentie de l’embryon jusqu’à sa germination.

F- Germination de la graine :

Quand les conditions favorables se présentent, la graine s’imbibe, les téguments éclatent
et l’embryon sort de sa dormance et germe en une plantule :

 La radicule sort de la graine et s’enracine dans le sol ;


 La tigelle se redresse et donne l’hypocotyle en soulevant les cotylédons au-dessus
du sol et ils auront un rôle photosynthétique (germination épigée).

7
Mme. BOULILA ZOGHLAM Cycle Préparatoire Biologie Géologie I.S.T.M.T 2019-2020

Cependant, dans le cas de la germination hypogée, les cotylédons restent enfoncés


dans le sol et ils auront un rôle de stockage de réserves (pas d’hypocotyle).

 La gemmule se développe et forme la tige et les premières folioles.

G- Le fruit :

Généralement, après la double fécondation, l’ovaire évolue en un fruit ou péricarpe


(péricarpe = épicarpe + mésocarpe + endocarpe). Le fruit protège les graines (ovules).

8
Mme. BOULILA ZOGHLAM Cycle Préparatoire Biologie Géologie I.S.T.M.T 2019-2020

La classification des fruits peut être basée sur l’origine de la formation du fruit :

1- Fruit simple : c’est la transformation dans une seule fleur d’un ou de plusieurs
ovaires soudés. Les fruits simples peuvent être classés suivant leurs consistances :

A- fruit sec : le péricarpe se durcit. Il peut être déhiscent (s’ouvre à maturité) ou


indéhiscent.

A1- Les fruits secs déhiscents (suivant le nombre de carpelles) :

* le follicule : il dérive d’un carpelle et à une fente de déhiscence.


*la gousse (chez les Légumineuses) : dérive d’un carpelle et s’ouvre par 2 fentes.

* la capsule dérive de plusieurs carpelles soudés. Il s’ouvre soit au milieu des loges
(capsule loculicide), soit au niveau des soudures des carpelles (capsule septicide). La
capsule peut être poricide (ouverture par des pores) ou pyxide (ouverture par des
couvercles).

* la silique des Brassicacées (crucifères) « Dialypétales, ex : choux, radis.. »: c’est une


capsule à graines qui s’ouvre par quatre fentes de déhiscence situées par paires et
laissant entre elles une cloison dit replum.

9
Mme. BOULILA ZOGHLAM Cycle Préparatoire Biologie Géologie I.S.T.M.T 2019-2020

A2- Les fruits secs indéhiscents :

*l’akène : contenant une seule graine libre sous le péricarpe (noisette)


*le caryopse : chez les Poacées (Graminées), le péricarpe est soudé aux téguments de la
graine.

 Les fruits charnus :

*la baie : un péricarpe charnu (raisin, orange, tomate, datte…)

*la drupe : un péricarpe formé par un épicarpe (la peau) et un mésocarpe charnu, alors
que l’endocarpe est dur (le noyau). La graine est enfermée dans le noyau. (Amande,
pêche, olive, abricot…)

2- Fruit multiple : le résultat de la transformation de plusieurs ovaires libres dans une


fleur (framboise, mûre…) ou de plusieurs ovaires dans une inflorescence : infrutescence
(figue, ananas)

10
Mme. BOULILA ZOGHLAM Cycle Préparatoire Biologie Géologie I.S.T.M.T 2019-2020

3- Fruit complexes/ faux fruit/ pseudo-fruit : le résultat de la modification de l’ovaire


et d’autres parties de la fleur (fraise, pomme, poire…)

11