Vous êtes sur la page 1sur 30

Concours d’excellence: «Questions de

développement durable ».
THEME POSITION DÉFENDUE
• LES OGM DANS L’AGRICUTURE:
SOURCE DE RICHESSE OU DE
PAUVRETE?

Présenté par l’équipe de la FSA RICHESS RICHESS RICHESS


E E E

ANATO Eunock
GNACADJA Franck
MEDENOU Hénoc
PLAN
INTRODUCTION
1-Définitions conceptuelles
1-1-organisme génétiquement modifié
1-2-agriculture
2-arguments en faveur de la richesse créée par les OGM
2-1-les différents types d’OGM et leurs avantages
2.1.1- Les OGM dans le monde végétal
2-1-1.1-Les OGM pesticides
2-1-1-2-Les OGM herbicides
2-1-2- Les OGM dans le règne animal
2-2-OGM et alimentation
2-3-OGM et environnement
2-3-impacts des OGM sur l’économie
 
CONCLUSION
INTRODUCTION
• En 1865, étude de la transmission de certains
caractères sur les petits pois et énoncé des
premières lois de l'hérédité par Grégor Mendel
• 137 ans plus tard, l'homme serait capable
d'intervenir sur les gènes, responsables de ces
caractères.
• 1983:Obtention de la 1ère plante transgénique,
un tabac par 1 groupe de recherche à Gand
(Belgique).
• De formidables potentiels ont été attribués à cette
nouvelle génération de plantes: réduction des
coûts de production, augmentation de la résistance
des plantes aux maladies, augmentation de la
productivité
• Conseil International pour la Science, affirment que
les OGM commercialisés ne sont pas dangereux
pour la santé humaine, et que les risques de
dissémination sont correctement contrôlés
• Ainsi, ne serait-on pas tenter de dire que les
OGM constituent une source de richesse?
DEFINITIONS CONCEPTUELLES
• OGM
• organismes ayant subi une transgénèse c'est-
à-dire un transfert de gène (via diverses
techniques) leur permettant ainsi d'exprimer
des caractères qui étaient jusqu'alors propre à
un autre organisme
• Il s'agit donc d'organismes auxquels on a
modifié le patrimoine génétique
• le maïs Bt, il s'agit d'un maïs auquel on a
rajouté le gène d'une bactérie du sol
Bacilliusthuringiensis, codant pour la
production d'une toxine qui tue le principal
ravageur du maïs: la pyrale.
• TRANSGENESE
• On distingue deux grands types de modifications du patrimoine
génétique:
•   -Dans l'un, les modifications induites sont transmises à la
descendance grâce à la transfection (= insertion d'un ou plusieurs
gènes dans le génome des cellules) des protoplastes pour les
végétaux et de la cellule-oeuf pour les animaux pluricellulaires, il
s'agit de la transgénèse dans son sens propre;
•   -Dans l'autre, appliqué seulement chez les animaux
pluricellulaires, seules certaines cellules ou certains tissus sont
modifiés (surtout pas les cellules germinales!...): les modifications
sont ciblées.
• Les performances des plantes sont améliorées
par l'insertion de gènes différents en fonction de
l'objectif recherché: taille plus grande, résistance
à un herbicide, à la chaleur, introduction d'une
nouvelle couleur (pigment) ou d'une nouvelle
saveur, une production moindre de lipides, etc...
• On peut de même améliorer les animaux: par
exemple, des porcs qui ont moins de graisse et
plus de muscles...
• AGRICULUTURE
• l’ensemble de travaux qui utilisent et transforme le
milieu naturel pour produire des végétaux et des
animaux utiles à l’homme.
• En d’autres termes, l’agriculture est l’art d’obtenir du sol,
en lui maintenant sa fertilité, le maximum de produits
utiles que sont la plante et l’animal.
• Ce terme désigne donc aussi bien les techniques de
production végétales qu’animales et suppose également
la transformation du milieu naturel en milieu cultural.
En quoi les OGM constituent-ils
une source de richesse?
Différents types d’OGM et leurs avantages

• LES OGM DANS LE REGNE VEGETAL


• 3-1-1-1-LES OGM PESTICIDES
Ceux qui résistent aux parasites possèdent un
gène issu d'une bactérie du sol nommée
Bacilliusthuringiensis ou Bt(amène la plante à
produire une protéine néfaste pour les
insectes nuisibles à la plante cultivée.
ceux qui résistent aux virus comme le PLRV ( virus
responsable de la maladie de l'enroulement de la
feuille de pommes de terre ) ou au virus PVY ( maladie
virale destructrice et transmise par le pucerons ) ou au
virus dévastateur de la patate douce et du manioc
Les OGM pesticides améliorent la quantité et la
qualité de la production. Les agriculteurs peuvent
diminuer la quantité d'insecticide qu'ils appliquent aux
cultures et ainsi considérablement diminuer leurs
dépenses et augmenter leur bénéfice.
• 3-1-1-2-LES OGM HERBICIDES
• OGM possèdent un gène de résistance à un
herbicide donné, produit par la même firme
que celle qui produit les semences modifiées
• Le Maïs, le Coton, le Colza et le Soja Roundup
Ready, produits par Monsanto sont résistants
à l'herbicide total Roundup également produit
par Monsanto
• Ces OGM permettent aux agriculteurs de
semer plus tôt, et d'utiliser des variétés à haut
rendement et à maturation tardive, donc
d'effectuer de plus gros bénéfices
• 3-1-3-les OGM représentant un produit amélioré du point
de vu nutritionnel
• OGM un gène ajouté qui code pour la production d'un
élément nutritif supplémentaire ou qui stimule la
production d'une substance nutritive déjà présente dans la
plante mais en trop petite quantité.
• Ces OGM rendent les cultures de base plus nutritives et
assurent un meilleur revenu aux cultivateurs. En assurant
une meilleure sécurité alimentaire des pays en
développement, ces OGM ont le plus grand potentiel
humanitaire.
Type d'OGM Technique Potentiel

Insertion d'un gène de résistance à un  Amélioration de la qualité et de la


parasite ou à un virus dans la plante. productivité.

OGM pesticides Ex : gène Bt, gène de résistance au virus  Réduction de la quantité


dévastateur de la patate douce, gène de d'insecticide appliquée aux cultures.
résistance au virus PLRV, au virus PVY
 Augmentation des bénéfices pour
les agriculteurs, pour les semenciers

 Assurer aux cultivateur du Tiers-


Monde une meilleure sécurité
Ajout dans du riz d'un gène codant pour alimentaire
OGM représentant un produit
la production de beta-carotène (élément
amélioré au point de vue nutritif.  Rendre plus nutritives les cultures
principal de la vitamine A)
de base des pays en développement

 Assurer un meilleur revenu aux


cultivateurs
 Permet d'arroser les champs
d'herbicide plus tôt

 Meilleur contrôle des mauvaises


herbes avec un seul produit
Possèdent un gène de résistance à un
OGM herbicides herbicide spécifique produit par la  Moins de dépenses pour les
même firme que les semences modifiées agriculteurs.

 Meilleur rendement. Bénéfices plus


conséquents.

 Technique adaptée aux technique


de conservation des sols.
• LES OGM DANS LE REGNE ANIMAL
• Il existe :
• Des vaches sécrétant dans leur lait une protéine antibactérienne,
la lysostaphine, qui est capable de tuer la principale bactérie
impliquée dans les infections mammaires (Staphylococcus aureus).
Des vaches dépourvues du gène PrP ont été obtenues. Elles sont
potentiellement résistantes à la maladie de la vache folle.
• Des porcs sécrétant dans leur salive une enzyme bactérienne, la
phytase, rejettent jusqu’à 75 % de moins de phosphate polluant
dans l’environnement.
• Le projet le plus avancé est celui qui consiste à accélérer la
croissance des poissons et en particulier des saumons grâce au
transfert d’un gène d’hormone de croissance. Le développement
de ces animaux est effectivement au moins deux fois plus rapide.
• Résistance du bétail aux maladies : la
vaccination génétique

Une application potentielle dans ce domaine est


la synthèse d’anticorps spécifiques destinés à
prévenir des maladies d’origine virale . On donne
le nom de « vaccination génétique » à cette
catégorie de transgénèse. Avec cette approche, il
n’est plus nécessaire de vacciner l’animal GM car
on lui a transmis, de manière définitive, une
résistance à des maladies données .
• 3.3- OGM et ALIMENTATION
• Les études montrent que les aliments issus de
variétés OGM résistantes aux insectes sont
moins contaminés par des substances
toxiques que les variétés non-OGM
apparentées
• L’utilisation d’herbicides n’a pas d’impact sur
la contamination des aliments, que les
cultures soient OGM ou non
• Le cas le plus avancé reste celui du riz doré. Il
a été génétiquement modifié pour produire
du béta-carotène, précurseur de la vitamine A.
Une carence en vitamine A peut provoquer de
graves problèmes de vision, pouvant aller
jusqu’à la cécité.
OGM ET ENVIRONNEMENT
• les PGM, sont capables de synthétiser elles-
mêmes un insecticide plus besoin de
pulvériser les champs, et donc le sol, avec des
insecticides une baisse de la pollution
dans les régions agricoles.
•   Il faut savoir que les PGM sont plus efficaces
dans la lutte contre les insectes ravageurs que
les insecticides chimiques car celui synthétisé
par la plante est présent en permanence.
• La production de plantes tolérantes aux
herbicides permet l’utilisation de matières
actives au profil favorable (faible durée de vie,
biodégradabilité rapide, respectant
l’environnement...).
IMPACTS ECONOMIQUES
• QUELQUES EXEMPLES DE GAINS POUR
L'EXPLOITATION AGRICOLE DE L'UTILISATION
DES PLANTES  TRANSGENIQUES
• D'après l'ISAAA (International service for the
acquisition of agri-biotech
applications)., les résultats suivants auraient
été obtenus
• Accroissement de 5 à 7 % du rendement du tabac
chinois résistant aux virus, économie de 2 à 3
applications d'insecticide
• 70 % du coton" Bt" américain n'a requis aucune
application d'insecticide en 1996 l'accroissement
moyen du rendement s'élevant à 7 %, soit un
bénéfice de 33 dollars à l’âcre (60 millions de dollars
gagnés au total).
• Le maïs Bt planté en 1996 et 1997 a vu son
rendement s'accroître de 9 % en moyenne.
• Les gains totaux liés à l'utilisation d'un colza tolérant à un
herbicide au Canada ont été évalués à 6 millions de
dollars.
• La pomme de terre résistante aux insectes cultivée aux
Etats-Unis a permis d'accroître le rendement de 14 $ par
âcre et de diminuer le coût des insecticides de 5$ par âcre,
soit un bénéfice de 19$ par âcre (170.000 $ par an).
• Les gains totaux pour l'agriculture américaine sont estimés
à 80 millions de dollars pour le maïs, la pomme de terre et
le coton en 1996, et 190 millions de dollars en 1997 pour
le seul maïs Bt.
Conclusion
• Il apparait au regard des allégations formulées
que les OGM loin d’être un frein au
développement se sont érigés en véritable
moteurs de biens de domaines de la vie
économique notamment l’agriculture