Vous êtes sur la page 1sur 193

République Tunisienne Ministère de Direction Générale des Études

l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Technologiques Institut Supérieur


Scientifique, des Technologies de des Études Technologiques de
l'Information et de la Communication Sfax Département de Génie
Mécanique

N° d’ordre bibliothèque : 16
CFM 3/23/16

Mémoire

Présenté en vue de l’obtention du diplôme de licence appliquée en


Génie Mécanique

Spécialité :
Conception et Fabrication Mécanique

Élaboré par :
Imén GOUIAA
Ayman RABHI

Intitulé

Gestion de la HSE du hall du département génie mécanique

Encadré par

Mme Sourour TRABELSI Encadreur universitaire - ISET


M. Chokri OTHMANI Encadreur industriel

Soutenu, le 20 Juin 2017 devant les membres du jury :

M. Bilel CHOUCHENE Président


M. Salem BEN MOHAMED Rapporteur
Mme Sourour TRABELSI Encadreur
M. Chokri OTHMANI Encadreur

Année universitaire : 2016 - 2017


ISET DE SFAX

Département de Génie Mécanique

MEMOIRE DE STAGE DE FIN D’ETUDES

Projet : Gestion de la HSE du hall du département génie mécanique

Résumé
L’objectif de ce projet est la mise en place d’un système de gestion de
l’hygiène, la sécurité et l’environnement au sein du hall du département génie
mécanique d’ISET de Sfax. La première phase consiste à présenter une étude
bibliographique qui expose les fondements théoriques et la méthodologie
relatifs à ce travail. L'étape suivante présente une étude de l'existant et la
problématique. Ensuite, les risques au travail sont identifiés et évalués dans
le document unique. Le plan des actions visant à réduire ou supprimer ces
risques est établi. Le logiciel Sistema Ambiente a été choisi afin de faciliter
la gestion informatisée des risques associés à la santé et à la sécurité. Ce
travail est achevé par la mise en œuvre de certaines actions au sein du HDGM.

Réalisé par :
Imén GOUIAA Mots clés :
Ayman RABHI
Gestion de la HSE

Sistema Ambiente

Evaluation des risques


Encadrée par :
Mme Sourour TRABELSI …

M. Chokri OTHMANI
ISET DE SFAX
Département de Génie Mécanique
MEMOIRE DE STAGE DE FIN D’ETUDES

Projet :
Gestion de la HSE du hall du département génie mécanique

Table générale

Remerciement

Table des matières


Chapitre 1 : Étude bibliographique ...........................................................................................2
Chapitre 2 : Étude de l’existant .............................................................................................. 15
Chapitre 3 : Document unique ............................................................................................... 28
Chapitre 4 : Mise en place d’un progiciel de la gestion HSE « Sistema Ambiente » ............. 81
Chapitre 5 : Estimation du coût .............................................................................................. 94
Chapitre 6 : Réalisation .......................................................................................................... 98

Annexe 1…………………………………………………………………………………….115
Table générale du rapport généré par Sistema Ambiente …………………………….116
EXTRAIT DU RAPPORT SUR L'ANALYSE ET L'ÉVALUATION DES RISQUES
DANS LES LIEUX DE TRAVAIL……………………………………………………………..…….119

Annexe 2
PLAN D’ACTION POUR LA PREVENTION DES RISQUES DANS LES LIEUX DE
TRAVAIL…………………………………………………………………………………..…………..145

Page | 145
Merci Allah (mon dieu) de nos avoir donné la capacité
d’écrire et de réfléchir, la force d’y croire, la patience d’aller
jusqu’au bout du rêve et le bonheur de lever nous mains
vers le ciel et de dire :

« ya Rahman, ya Kayoum vous félicitez »


Dédicace
À mes très chers parents, Khadija et Jalel,

Tous les mots du monde ne sauraient exprimer l’immense amour que je vous porte,
ni la profonde gratitude que je vous témoigne pour tous les efforts et les sacrifices
que vous n’avez jamais cessé de consentir pour mon instruction et mon bien-être.
C’est à travers vos encouragements que j’ai opté pour cette profession, et c’est à
travers vos critiques que je me suis réalisé. J’espère avoir répondu aux espoirs que
vous avez fondés en moi. Je vous rends hommage par ce modeste travail en guise
de ma reconnaissance éternelle et de mon infini amour. Que dieu tout puissant
vous garde et vous procure santé, bonheur et longue vie pour que vous demeuriez
le flambeau illuminant le chemin de vos enfants.

Je dédie aussi ce travail avec un grand amour à

Mes sœurs, Ikram, Zeineb et Aicha que je les souhaite un avenir radieux plein de
réussite.

Mes chers Grands-parents pour leur bonne prières et le supporte morale.

Mes très chers amis, en témoignage de l’amitié sincère qui nous a liés, des bons
moments passés ensemble, des joies et des angoisses vécues ensembles, je vous fais
partager le fruit de mon labeur tout en souhaitant de tout mon cœur que notre
amitié dure éternellement.

À tous ceux qui m’ont aidé à réussir ce travail.

À tous ceux qui me sont chers.

Imén
Dédicace

À mon Père :

" L’épaule solide, l’œil attentif compréhensif et la personne la plus Digne de mon
estime et de mon respect. Aucune dédicace ne saurait exprimer mes sentiments,
que Dieu Te préserve et te procure santé et longue vie. En témoignage, je t’offre
ce modeste travail pour te remercier Pour tes sacrifices et pour l’affection dont tu
m’as toujours entourée. "

À ma Mère :

" Affable, honorable, aimable : Tu représentes pour moi le symbole de la bonté par
excellence, la source de tendresse et l’exemple du dévouement qui n’a pas cessé de
m’encourager Tout ce que je peux t’offrir ne pourra exprimer l’amour et la
Reconnaissance que je te porte."

Je vous dédie ce travail avec tous mes vœux de bonheur, de santé et de réussite.

À mes amis de toujours En souvenir de notre sincère et profonde amitié et des


moments agréables que nous avons passés ensemble.

Ayman
Remerciement
C’est avec un grand plaisir que nous réservons ces lignes de gratitude et de profondes
reconnaissances à tous ceux qui nous ont aidés à réaliser ce projet et à l’aboutissement de ce
modeste rapport.

Au terme de ce projet, Nous voudrons exprimer toutes nos gratitudes à notre institut supérieur
des études technologiques de Sfax qui nous a donné l’occasion de découvrir le milieu
professionnel. Nous remerciements vont à Monsieur Bassem Jallouli, directeur d’ISET et à
Monsieur Kamel Goumri, directeur de DGM.

Nos sincères remerciements vont à Monsieur Elyes trabelsi, le président d’ATS, pour la
documentation mise à notre disposition et pour ses conseils.

Afin de lui exprimer notre plus grande gratitude et lui décerner le respect qu´il mérite, nous
adressons nos remerciements les plus sincères à Monsieur Chokri Othmeni, pour son
encadrement, son implication et ses conseils.

Nous exprimons une profonde reconnaissance à Monsieur Vittorio Buscaglione, concepteur du


progiciel Sistema Ambiente, pour son temps et la formation qu’il nous a accordée via Skype
nous disons merci du plus profond de nos cœurs.

Nous tenons à remercier sincèrement Madame Sourour Trabelsi pour son encadrement, elle
s’est toujours montrée à l’écoute et très disponible tout au long de la réalisation de ce projet,
ainsi pour l’inspiration, l’aide et le temps qu’elle a bien voulu nous consacrer ce qui a permis à
ce mémoire de voir le jour.

Nous exprimons notre plus grande gratitude à tous l’équipe du HDGM et spécialement
Monsieur Mohammed Maazoun.

Nous tenons à exprimer nos profonds respects à tous nos enseignants de l’ISET de Sfax, à qui
nous devons notre formation.

Pour finir, nos vifs remerciements vont à tous les membres du jury qui ont accepté d’évaluer
notre projet.
Table des matières
Introduction générale ..........................................................................................................1

Chapitre 1 : Étude bibliographique .........................................................................................2

I. Terminologie ...............................................................................................................3

II. Système de gestion HSE ...........................................................................................3

III. La prévention des risques .........................................................................................4

IV. L’évaluation des risques ...........................................................................................5

1. Qu’est-ce que l’évaluation des risques ? ................................................................5

2. L’importance de l’évaluation des risques ..............................................................6

V. La démarche d’évaluation des risques-prévention .....................................................6

1. Identification des risques et des personnes exposées ..............................................6

2. Évaluer les risques et les classer par ordre de priorité ............................................7

3. Déterminer les mesures de prévention ...................................................................8

4. Adopter les mesures de prévention et les mettre en œuvre .....................................8

5. Contrôle - Examen - Réexamen et Enregistrement ................................................8

VI. Les méthodes d'évaluation des risques ......................................................................8

1. Exemples d’approches ..........................................................................................9

2. Exemples des méthodes d’identification des risques ..............................................9

3. Exemples des méthodes d’évaluation des risques ................................................ 10

VII. Conclusion .............................................................................................................14

Chapitre 2 : Étude de l’existant ............................................................................................. 15

I. Association Tunisienne de Soudage ...........................................................................16

II. Institut Supérieur des Études Technologiques de Sfax ............................................ 17

1. ISET ................................................................................................................... 17

2. DGM .................................................................................................................. 18

III. Critique de l’existant .............................................................................................. 21

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman Page |I


1. HDGM ............................................................................................................... 21

2. Atelier CM ..........................................................................................................21

3. Atelier FM ..........................................................................................................22

4. Zone de stockage ................................................................................................ 22

5. Inspection médicale et de sécurité au travail ........................................................ 23

IV. Problématique ........................................................................................................ 25

V. Cahier de charges ................................................................................................... 26

VI. Planning prévisionnel du PFE ................................................................................. 26

Chapitre 3 : Document unique .............................................................................................. 28

I. Introduction ............................................................................................................... 29

II. Identification et caractérisation des dangers ............................................................ 29

1. Description de l'établissement et de son environnement ......................................29

2. Identification des dangers liés aux postes de travail .............................................29

3. Diagnostic du HDGM ......................................................................................... 29

III. Évaluation des risques ............................................................................................ 39

IV. Plan d’action ..........................................................................................................76

V. Conclusion .............................................................................................................80

Chapitre 4 : Mise en place d’un progiciel de la gestion HSE « Sistema Ambiente » .............. 81

I. Progiciel de HSE adopté ............................................................................................ 82

II. Mise en place de la base de données ....................................................................... 83

1. Création de la structure de l’ISET ....................................................................... 83

2. Analyse des risques dans les locaux de HDGM ................................................... 83

3. Analyse des risques dans les phases de HDGM ................................................... 85

4. Analyse des risques dans les machines/équipements de HDGM .......................... 88

5. Autres ................................................................................................................. 91

III. Conclusion .............................................................................................................93

Chapitre 5 : Estimation du coût ............................................................................................. 94

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | II


Chapitre 6 : Réalisation ........................................................................................................ 98

1. Fraisage .............................................................................................................. 99

2. Tournage .......................................................................................................... 103

3. Fournir des extincteurs à proximité des zones de travaux : ................................ 103

4. Fabriquer un support de levier de cisaille manuelle ........................................... 105

5. Entretien des prises électriques ......................................................................... 106

6. Aménagement de l’atelier CM .......................................................................... 107

7. Organisation d’armoire de stockage d’atelier CM.............................................. 111

8. Organiser l’emplacement des postes MIG-MAG ............................................... 112

Conclusion générale ....................................................................................................... 113

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | III


Liste des tableaux
Tableau 1 : Caractéristiques des méthodes d’évaluation des risque ....................................... 10
Tableau 2 : Défintion de problématique ................................................................................ 25
Tableau 3 : Diagramme de Gantt .......................................................................................... 27
Tableau 4 : mesures d'éclairage pour les postes de soudage à chalumeau .............................. 32
Tableau 5 : mesures d'éclairage pour les postes de soudage à l'arc ........................................ 33
Tableau 6 : mesures d'éclairage pour les postes d'atelier CM ................................................. 33
Tableau 7 : interprétation sur l’éclairage artificiel d’atelier CM ............................................ 34
Tableau 8 : tableau des mesures de bruit ............................................................................... 34
Tableau 9: mesures d'éclairage pour les postes de tournage ................................................... 37
Tableau 10 : mesures d'éclairage pour les postes de fraisage ................................................. 37
Tableau 11 : mesures d'éclairage pour les autres postes d'atelier FM ..................................... 37
Tableau 12 : interprétation sur l’éclairage artificiel d’atelier FM ...........................................38
Tableau 13 : Tableaux d'analyse des risques du HDGM ........................................................ 39
Tableau 14 : plan des actions général .................................................................................... 76
Tableau 15 : plan des actions au sein d'atelier CM ................................................................ 76
Tableau 16 : plan des actions au sein d'atelier FM ................................................................. 79
Tableau 17 : estimation du coût totale ................................................................................... 95
Tableau 18 : entretien des volants d’avance manuelle ........................................................... 99
Tableau 19 : changement de la lampe ................................................................................. 100
Tableau 20 : isolation électrique et consignes ..................................................................... 100
Tableau 21 : Installation des carters de protection ............................................................... 101
Tableau 22 : tâches réalisée dans le fraisage ....................................................................... 102
Tableau 23 : Nettoyer les capots de protection .................................................................... 103
Tableau 24 : des supports des extincteurs............................................................................ 104
Tableau 25 : support de levier ............................................................................................. 105
Tableau 26 : entretien des prises électriques........................................................................ 106
Tableau 27 : aménagement d'atelier CM ............................................................................. 107
Tableau 28: Balisage des zones dangereux par ruban de signalisation ................................. 109
Tableau 29 : Marquage des voies de circulation .................................................................. 110
Tableau 30 : Organisation d’armoire de stockage d’atelier CM ........................................... 111
Tableau 31 : Changement des places des deux postes Mig-Mag .......................................... 112

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | IV


Liste des figures
Figure 1 : Étape de démarche d'évaluation des risques-prévention ..........................................6
Figure 2 : les étapes de l’AMDEC ........................................................................................ 11
Figure 3 : matrice de probabilité ........................................................................................... 12
Figure 4: exemple d'grille d'évaluation .................................................................................. 13
Figure 5 : Logo ATS.............................................................................................................16
Figure 6 : plan d'ISET de Sfax .............................................................................................. 17
Figure 7: organigramme de DGM ......................................................................................... 18
Figure 8: atelier construction métallique ............................................................................... 19
Figure 9: organigramme d'atelier construction métallique ..................................................... 19
Figure 10: Atelier fabrication mécanique .............................................................................. 20
Figure 11: organigramme d'atelier construction et fabrication mécanique ............................. 20
Figure 12 : exemples réel d'état du HDGM et ses moyens ..................................................... 21
Figure 13 : exemples des dangers dans l'atelier CM .............................................................. 21
Figure 14 : exemples réel des dangers dans l'atelier FM ........................................................ 22
Figure 15 : photo réel de la zone de stockage ........................................................................ 22
Figure 16 : Prendre des mesures ........................................................................................... 30
Figure 17: luxmètre 0500 testoterm ...................................................................................... 31
Figure 18 : sonomètre DB300/1 ............................................................................................ 31
Figure 19: pince de terre C.A 6416 ....................................................................................... 32
Figure 20 : spectre de meule ................................................................................................. 35
Figure 21 : spectre de scie semi-automatique ........................................................................ 36
Figure 22 : spectre de tronçonneuse ...................................................................................... 36
Figure 23 : piquets de terre ................................................................................................... 39
Figure 24 : logo Sistema Ambientie ...................................................................................... 82
Figure 25 : Sistema Ambiente ............................................................................................... 82
Figure 26 : structure d'ISET SFAX ....................................................................................... 83
Figure 27 : atelier de construction métallique ........................................................................ 83
Figure 28 : estimation de risque lié à l’éclairage ................................................................... 84
Figure 29 : estimation de risque lié à l’installation électrique ................................................ 84
Figure 30 : estimation de risque relatif à l'aménagement de l’atelier CM ............................... 85

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman Page |V


Figure 31 : phase de travail, tournage.................................................................................... 85
Figure 32 : évaluation du risque chimique.............................................................................86
Figure 33 : évaluation du risque lié aux bruits ....................................................................... 86
Figure 34 : exemple d’évaluation du risque lié aux manques d’EPI ....................................... 87
Figure 35: exemple d'analyse de risque chimique, lubrifiant ................................................. 87
Figure 36 : Estimation des risques relatifs à l’ergonomie, soudage au chalumeau .................. 88
Figure 37 : équipement de travail, fraisage ............................................................................ 88
Figure 38 : estimation des risques relatifs au fonctionnement ................................................ 89
Figure 39 : exemple d'analyse d'utilisation de lubrifiant dans la poste fraisage F1 ................. 89
Figure 40 : exemple d'analyse des risques d'outillage ............................................................ 90
Figure 41 : exemple de procédure ......................................................................................... 90
Figure 42 : exemple d'archives .............................................................................................. 91
Figure 43 : exemple de liste des mesures .............................................................................. 92
Figure 44 : exemple de fiche de sécurité ............................................................................... 92
Figure 45 : exemple d'une gestion de l'aménagement ............................................................ 93

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | VI


Liste des abréviations
• HSE : Hygiène, Sécurité Environnement.
• HDGM : Hall du Département Génie Mécanique.
• ISET : Institut Supérieur des Études Technologiques.
• FM : Fabrication Mécanique.
• CM : Construction Métallique.
• EPI : Équipement de Protection Individuelle.
• ISO : Organisation Internationale de Normalisation (International Organisation for
Standardisation).
• CIE : Commission Internationale de l'Éclairage.
• OHSAS : système de management de la santé et de la sécurité au travail (Occupational
Health and Safety Assessment Series.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | VII


Introduction générale
Dans ses activités, l'homme utilise de plus en plus des produits élaborés, des machines évoluées,
des systèmes complexes et de nouveaux modes du travail. En même temps, il doit être mieux
protégé dans son travail et doit mieux préserver son environnement, ce qui oblige les entreprises
à intégrer une politique HSE tournée vers la prévention.
La gestion de l’hygiène au travail, la sécurité et l’environnement devient un facteur de
performance dans les entreprises qui sert à la prévention des risques et l'amélioration des
conditions de travail. Dans ce cadre, l’Institut Supérieur des Études Technologiques de Sfax en
collaboration avec l’Association Tunisienne de Soudage « ATS » souhaite l'application d'une
gestion de la HSE au sein du Hall du département génie mécanique.
L'objectif de ce projet s'agit d'une part à maîtriser les risques d'accidents de travail et de
maladies professionnelles et d'autre part à améliorer les conditions de travail par des solutions
techniques et organisationnelles. Il nous a permis également de procurer de plusieurs nouvelles
connaissances et compétences tels que la manipulation du logiciel Sistema Ambiente.
La réalisation de ce projet s’est déroulée en plusieurs étapes. Nous avons présenté au chapitre
1 une étude bibliographique sur la gestion HSE et son objectif. Cette partie décrit l'importance
de la prévention et l'évaluation des risques professionnelles. Elle cite la démarche générale
d'analyse des risques ainsi que les différentes méthodes d'évaluation des risques.
Le chapitre 2 présente une description de l'établissement et de l'association ainsi qu'une étude
approfondie de l'état du HDGM. En se basant sur ce critique de l'existant, nous avons élaboré
dans le chapitre 3 une évaluation des risques du HDGM. Cette partie traite l'identification des
risques pour chaque poste de travail. Afin de réaliser une évaluation pertinente, nous avons pris
des mesures de l'éclairage et du bruit, à l'aide des instruments spécifiques tels que le luxmètre,
sonomètre et la pince de terre.
Le chapitre 4 utilise l'analyse développée dans le chapitre 3 afin de faire l'intégration de la HSE
du HDGM sur le logiciel Sistema Ambiente. Ce logiciel rend facile l'identification des facteurs
des risques et l'aménagement de la prévention pour obtenir un plan d'action qui sert à
l'élimination des risques de travail.
Dans le chapitre 5, nous avons présenté une étude d'estimation des coûts dans le but de la mise
en place du système HSE. Enfin, le chapitre 6 présente les différentes actions réalisées au sein
des ateliers.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman Page |1


Chapitre 1
Étude bibliographique

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman Page |2


I. Terminologie

Pour que la démarche d'évaluation des risques existants au sein de l'établissement soit réussie,
il est important de ne pas confondre entre la notion de danger et de risque. Cette distinction
permet de bien analyser les situations de travail et par conséquent voir précisément les
différentes mesures d'actions possibles.

Le danger est la propriété ou capacité intrinsèque d'une substance, d'un équipement, d'une
méthode de travail susceptible de causer un dommage pour la santé des travailleurs.

Le risque est le résultat de l'exposition à un danger. Deux composantes caractérisent le risque.


Le premier est la probabilité de la survenance d’un dommage liée à la fréquence d’exposition
et/ou la durée d’exposition au danger et la probabilité d’apparition du phénomène dangereux.
Le deuxième composant est la gravité du dommage (évènement non souhaité). Le risque est
donc la probabilité que quelqu’un soit atteint par un danger.

Le risque est une notion que l'on ne peut pas mesurer avec précision, on essaie donc de l'évaluer
de manière empirique et technique en analysant les conditions d'exposition du travailleur. En
effet : Risque = Danger × Exposition.

Pour réaliser une analyse des risques il faut suivre des étapes spécifiques. Ce chapitre porte sur
l'introduction de la gestion HSE et son objectif et la présentation de la démarche d'évaluation
des risques.

II. Système de gestion HSE

Chaque entreprise, au cours de son développement, doit introduire des méthodes de contrôle
des risques, pour éviter les accidents, ou la pollution de l'environnement.

Un système de gestion est donc un ensemble structuré de mesures prises ou préconisées pour
aboutir à un certain résultat initialement défini, garantir la stabilité de ce résultat de façon à
pouvoir fixer des objectifs de plus en plus contraignants, en d'autres termes mettre en œuvre un
processus d'amélioration continue.

Une démarche de protection de l'environnement a abouti à la norme ISO 14001 qui codifie les
systèmes de gestion de l'environnement dans un esprit d'amélioration continue.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman Page |3


En matière de sécurité, l'effort de structuration s'est appuyé sur la norme ISO 14001, pour la
transposer dans le domaine du contrôle des accidents, avec l'introduction de l'analyse des
risques comme élément central. Ceci a abouti à la spécification OHSAS 18001, qui pour des
raisons diverses n'a pas été prise en compte comme standard ISO, mais a néanmoins été adoptée
assez largement comme la référence en matière de système de gestion pour la sécurité au travail.

Les objectifs de la gestion HSE consiste à :

 Fournir un lieu de travail sain et sans danger pour tous.


 Application des réglementations de l’environnement, l’hygiène et la sécurité
par intégration dans l’ensemble des pratiques de travail.
 Identifier les risques résultant des activités et à les réduire à un niveau aussi bas que
possible.
 L’aire de stockage et équipement, ayant un rapport avec les dangers d’accidents majeurs
au sein de l’établissement, présentent une sécurité et une fiabilité suffisantes.
 Minimiser l’impact des activités, des produits et des services sur l’environnement.
 Minimiser et éliminer les rejets de substances toxiques pour l’homme et
l’environnement.
 Élaboration d'un plan d’urgence interne.

III. La prévention des risques


La prévention des risques professionnels recouvre l'ensemble des dispositions à mettre en
œuvre pour préserver la santé et la sécurité des personnes, améliorer les conditions de travail et
tendre au bien-être au travail.

Une démarche de prévention des risques professionnels se construit en impliquant tous


les acteurs concernés et en tenant compte des spécificités de l’entreprise (taille, moyens
mobilisables, organisation, présence de tiers externes comme du public ou des clients…).

D’après la loi n°91-1414 du 31/12/1991, pour mettre en place une démarche de prévention, il
est nécessaire de s’appuyer sur les neuf grands principes généraux qui régissent l’organisation
de la prévention :

 Éviter les risques, c'est supprimer le danger ou l'exposition au danger.


 Évaluer les risques, c'est apprécier l’exposition au danger et l’importance du risque afin
de prioriser les actions de prévention à mener.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman Page |4


 Combattre les risques à la source, c'est intégrer la prévention le plus en amont possible,
notamment dès la conception des lieux de travail, des équipements ou des modes
opératoires.
 Adapter le travail à l'Homme, en tenant compte des différences interindividuelles, dans
le but de réduire les effets du travail sur la santé.
 Tenir compte de l'évolution de la technique, c'est adapter la prévention aux évolutions
techniques et organisationnelles.
 Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins, c’est éviter l’utilisation de
procédés ou de produits dangereux lorsqu’un même résultat peut être obtenu avec une
méthode présentant des dangers moindres.
 Planifier la prévention en intégrant technique, organisation et conditions de travail,
relations sociales et environnement.
 Donner la priorité aux mesures de protection collective et n'utiliser les équipements de
protection individuelle qu'en complément des protections collectives si elles se révèlent
insuffisantes.
 Donner les instructions appropriées aux salariés, c’est former et informer les salariés
afin qu’ils connaissent les risques et les mesures de prévention.

IV. L’évaluation des risques


1. Qu’est-ce que l’évaluation des risques ?
Comme le nom l’indique, il s’agit d’un processus permettant d’évaluer les risques pour garantir
la sécurité et la santé des salariés sur leur lieu de travail. Cependant, il faut faire la différence
entre les termes “analyse des risques”, où il s’agit simplement de “dépister” les risques, et
“évaluation des risques”, évaluation qui permet de classer les risques selon un degré
d’importance. L’évaluation des risques est un examen systématique de tous les aspects du
travail. Elle sert à établir :
 les mesures de prévention ou de protection à mettre en place pour maîtriser les risques.
 les causes potentielles d’accidents (et/ou de blessures) ou de maladies.
 les possibilités d’élimination de dangers.

Lorsqu’un risque a pu être identifié, la première chose à faire est de voir si ce risque peut être
éliminé. Si une élimination du risque s’avère impossible, le risque devra être maîtrisé, c’est-à-
dire réduit à un minimum et gardé sous contrôle.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman Page |5


2. L’importance de l’évaluation des risques
Les mesures de prévention mises en place suite à une évaluation des risques peuvent servir à
diminuer les coûts engendrés par les accidents et les maladies professionnelles.

L’évaluation des risques mène donc aussi à une meilleure organisation de l’entreprise, ce qui
signifie un gain de productivité et une augmentation de la qualité.

V. La démarche d’évaluation des risques-prévention


En générale, la démarche d’évaluation des risques-prévention est une démarche structurée qui
peut suivre les étapes suivantes :

1.Identifierles risques
et les personnes
exposées

2. Evaluer les risques


5. Contrôle Examen et les classer par
Réexamen ordre de priorité

4. Adopter les
mesures de 3. Déterminer les
prévention et les mesures de
mettre en œuvre prévention

Figure 1 : Étape de démarche d'évaluation des risques-prévention

1. Identification des risques et des personnes exposées


Cette étape consiste à dépister sur le lieu de travail, chaque unité de travail, les sources possibles
d’accidents et à identifier les personnes qui peuvent y être exposées.

Il faut donc se rendre sur le lieu de travail et repérer les éléments pouvant engendrer un
dommage par déterminer et analyser toutes les tâches réalisées, rechercher d’éventuels
dommages corporels ou matériels antérieurs au poste, demander l’avis des opérateurs sur des
situations dangereuses potentielles ou réelles à leur poste et connaître la nature des produits
utilisés et leur éventuelle toxicité, car aussi longtemps qu’un danger n’est pas repéré, le risque
y afférent ne pourra être ni analysé, ni géré. De plus, pour chacun des dangers, il faut identifier

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman Page |6


les personnes menacées. Il ne suffit pas d’identifier les personnes directement exposées au
danger, mais également celles qui sont indirectement exposées.

Différentes méthodes d’analyses des risques existent en effet. Il s’agit notamment :

 Des contrôles, des vérifications. Approches de type « normatives », elles reposent sur
l’utilisation d’un référentiel. Il s’agit de porter un jugement de conformité. Elles sont
constituées de questionnaires, de « check-lists », de grilles, d’audits.
 De l’analyse des postes. Approches de type ergonomique, elles se fondent sur
l’observation du travail réellement réalisé par les personnels de l’entreprise, la
documentation existante (statistiques des accidents du travail et des maladies
professionnelles, fiches produits, fiches de données sécurité, notices de postes,…) et des
entretiens. Elles peuvent être complétées si nécessaire par des mesures. Ces approches
sont à privilégier dans le cadre de l’évaluation des risques.
 De la modélisation et de calculs probabilistes. Approches de type « sûreté des
systèmes », elles sont appliquées principalement pour des systèmes techniques
complexes.

2. Évaluer les risques et les classer par ordre de priorité


Dans cette deuxième étape, on évalue les risques liés à chaque danger. On vérifie donc à quel
niveau l’opérateur est exposé au danger. Il faut évaluer dans quelle mesure le danger peut
provoquer un accident ou une maladie, le niveau de gravité de cet accident ou de cette maladie
et la fréquence à laquelle les opérateurs y sont exposés.

Pour remédier à la subjectivité d’une analyse individuelle, on peut recourir à différentes


méthodes ou stratégies ou encore faire effectuer l’analyse par un travail en groupe.

Le mode de classement reste à « la main » de l’employeur. Il peut s’appuyer sur l’expérience


et les connaissances des salariés ou des données statistiques.

Ainsi, les deux principaux objectifs de cette étape sont :

 De débattre de priorités d’actions.


 D’aider à planifier les actions.

Les méthodes utilisés à cette étape consistent à la cotation de risque en tenant compte de la
matrice «Fréquence d'exposition/Gravité du dommage», ou bien, la cotation par le calcul de la
criticité «Criticité=Gravité x Occurrence».

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman Page |7


3. Déterminer les mesures de prévention
La troisième étape consiste à déterminer les mesures afin d’éliminer les risques ou, au moins, à
les maîtriser. Il faut pouvoir déterminer si un risque peut être éliminé complètement ou dans le
cas contraire mettre en place des mesures de façon à le contenir et s’assurer qu’il ne compromet
pas la sécurité et la santé de l’opérateur.

Il est important de prendre en compte le résultat de l’évaluation des risques et de classer les
mesures par ordre de priorité, de manière à appliquer en premier lieu les mesures de prévention
qui sont les plus efficaces.

4. Adopter les mesures de prévention et les mettre en œuvre


Cette étape consiste à mettre en œuvre les mesures de prévention déterminées auparavant. On
pourra ainsi distinguer :

 Les mesures applicables de suite et à moindres frais.


 Les mesures provisoires à mettre en place en attendant les mesures applicables à plus
long terme et plus coûteuses.
 Les mesures applicables à terme et représentant des frais plus élevés.

Pour l’application de certaines mesures, une planification et un certain budget sont à prévoir au
préalable.

5. Contrôle - Examen - Réexamen et Enregistrement


Après que les mesures de prévention aient été mises en œuvre, il faut contrôler si elles ont été
exécutées et si les délais d’exécution des mesures ont été respectés.

Il s’agit non seulement de vérifier si les risques ont pu être éliminés ou écartés entièrement ou
s’ils ont pu être diminués de façon à pouvoir les maîtriser mais aussi si aucun nouveau risque
n’a été créé suite à l’application des mesures.

De plus, il est recommandé de réaliser régulièrement une nouvelle évaluation des risques, afin
de déterminer si les risques ont bien pu être éliminés définitivement ou si d’autres risques sont
apparus depuis la dernière évaluation.

VI. Les méthodes d'évaluation des risques


La méthode ou l’approche parfaite en ce qui concerne la gestion des risques n’existe pas : il
faut donc faire un choix entre différentes approches (manières d’aborder le sujet) et différentes

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman Page |8


méthodes (outils) afin de savoir laquelle s’adapte le mieux aux objectifs à atteindre et aux
caractéristiques demander. Mais aussi, on peut combiner différentes méthodes ou les utiliser
l’une après l’autre.

1. Exemples d’approches
 L’approche participative / individuelle : l’analyse des risques peut se faire par une personne
seule ou par un groupe de personnes.
 l’approche généraliste / spécialisée : les méthodes d’analyse peuvent être généralistes, c. à
d. axées sur un ensemble d’éléments ou spécialisées, c. à d. axées sur un élément en
particulier telle qu’une machine par exemple.
 l’approche directrice / autonome : les méthodes d’analyse peuvent être directrices, comme
par exemple des listes de contrôle, ou peuvent laisser une plus grande marge de manœuvre
aux analystes.

2. Exemples des méthodes d’identification des risques


Les méthodes d’identification peuvent être classées selon les centres d’intérêts ci-après :

 La recherche documentaire : les registres d’inscription des incidents, les rapports des
auditeurs internes et externes, les écrits des experts sur le secteur d’activité de l’entreprise,
etc. les check-lists sont autant de sources qui peuvent aider à identifier des risques car elles
décrivent soit des faits passés, soit l’activité courante de l’entreprise, soit des perspectives
d’avenir…
 La visite de l’entreprise appelée aussi visite de risque : elle permet au risque d’être en
contact avec les différentes composantes de l’entreprise et d’en apprécier les risques. Elle
permet aussi de confronter les informations tirées de la recherche documentaire à la réalité
constatée de visu. A l’issu de la visite, des questions peuvent être posées pour avoir des
précisions sur certains points…
 L’entretien et/ou le questionnaire : cette méthode complète la précédente. Elle permet de
recueillir des informations supplémentaires en interrogeant le personnel et les partenaires
de l’entreprise. Le brainstorming est une forme d’entretien qui, en plus de fournir des
informations, permet l’adhésion des parties prenantes à l’identification des risques.
 Les tests : dans cette méthode, le personnel est mis dans une situation de risque qui pourrait
survenir et le risque observe les attitudes et réactions face au risque. Les simulations et les
scenarios de risques permettent de noter les comportements dangereux ou non
recommandables qui sont sources de risques pour le personnel et l’entreprise.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman Page |9


3. Exemples des méthodes d’évaluation des risques
3.1. Caractéristiques des méthodes d’évaluation des risques
Tableau 1 : Caractéristiques des méthodes d’évaluation des risque

Domaine Simplicité
Méthode Objectif principal Intérêts de méthode Limite de la méthode
d’application d’utilisation
Outil adapté pour l’identification
APR (Analyse
Identifier les scénarios d’accident en et la hiérarchisation des risques. Ne convient pas pour une analyse Tout type
Préliminaire Simple
présence de danger Approche globale de la gestion détaillée des risques industrie
des Risques)
des risques

Repose sur des notions de logique


Adaptée à l’analyse détaillée d’un
Identifier les causes combinées à partir (et/ou) difficiles à acquérir, et sur
Arbre des événement complexe. Tout type
de la définition d’un évènement une représentation graphique qui Complexe
défauts Constitue un outil de première d’industrie
redouté au niveau système. ne peut être aisément mise en
intention.
œuvre sans logique

Identifier les dangers spécifiques d’une Est relativement simple et peut


Requiert de la rigueur ainsi
étape lors d’un procédé de fabrication, être utilisée sans le Industrie Moyennement
HACCP qu’une très bonne connaissance
de les évaluer, et d’établir les mesures développement d’un système agroalimentaire simple
des processus traités
préventives pour les maîtriser. organisationnel complexe

Permet d’objectiver par des


Identifier les effets des modes de Ne permet pas d'avoir une vision
valeurs chiffrées les risques Tout type
AMDEC défaillance des composants sur le croisée des pannes possibles et de Simple
potentiels, et de mesurer ensuite d’industrie.
niveau système leurs conséquences
l’amélioration apportée.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 10


Le point commun de toutes ces méthodes est de vouloir organiser la réflexion des spécialistes
de l'installation (maintenance, instrumentation,…) sur les risques particuliers que peuvent
engendrer les substances ou équipements de ladite installation.

Parmi les méthodes définies dans le tableau précédant, on s’intéresse par la méthode
AMDEC, mais on va l’employer avec notre projet.

3.2. AMDEC
L'AMDEC : Analyse des Modes de Défaillances, de leurs Effets et de leur Criticité.

C’est un outil utilisé dans la démarche qualité et dans le cadre de la sûreté de fonctionnement.
Elle fait ressortir les points faibles d’un équipement et permet de poser des actions
correctives justifiées. Le but premier de L’AMDEC est de maîtriser les défaillances, ce qui
permet par la suite de garantir une fiabilité, une maintenabilité, une disponibilité et une
sécurité convenable. L’étude AMDEC-machine vise à réduire le nombre de défaillances
ainsi que le temps de non-disponibilité des machines tout en améliorant la sécurité.

3.3. Méthode employée


a. La méthodologie
La réalisation de cette méthode suppose le déroulement comme suit :

Faire l'inventaire des unités de travail dans l'entreprise


(postes, familles de postes, métiers ou lieux de travail…)

Identifier les situations dangereuses

Analyser les situations dangereuses liées à chaque unité


de travail

Évaluer les risques en utilisant la matrice de probabilité


des risques

Hiérarchiser les risques pour déterminer les priorités du


plan d'actions, la définition et la planification des actions

Figure 2 : les étapes de l’AMDEC

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 11


b. Matrice de probabilité des risques
Il s’agit d’une matrice qui permet de classer les événements dangereux en fonction de la
gravité et de la probabilité des dommages. C’est une méthode simple et utile pour quantifier
et justifier. Elle permet de déterminer les actions prioritaires, mais pas d’analyser les causes
ou de déterminer des mesures de prévention.

Figure 3 : matrice de probabilité

Le résultat de l’évaluation apparaît dans une des trois zones :


 Zone rouge : priorité 1 : risques inacceptables - prendre des mesures immédiatement.
 Zone jaune : priorité 2 : risques inacceptables à long terme - prendre des mesures à
court terme et chercher des mesures durables.
 Zone verte : priorité 3 : risques “acceptables” si bonne utilisation des équipements
de protection individuelle.
Alors on estime pour chaque situation dangereuse :

 La gravité des dommages potentiels :


1 : Faible : Accident ou maladie sans arrêt de travail
2 : Moyenne : Accident ou maladie avec arrêt de travail
3 : Grave : Accident ou maladie avec incapacité permanente partielle
4 : Très grave : Accident ou maladie mortel

 La fréquence d'exposition des salariés aux dangers :


1 : Faible : Exposition de l'ordre d’une fois par an
2 : Moyenne : Exposition de l'ordre d’une fois par mois
3 : Fréquente : Exposition de l'ordre d’une fois par semaine
4 : Très fréquente : Exposition quotidienne ou permanente

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 12


c. Grille d'évaluation

Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date :


Unité de travail :
Nombre d’opérateurs :

Phase de Risques Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention

travail éventuels Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer

Figure 4: exemple d'grille d'évaluation

d. La suppression des risques


La légalisation et la réglementation prévoient :

 Des principes généraux de prévention.


 Des aspects spécifiques à certains risques.

Lors de la mise en place des mesures de sécurité, il faut vérifier que de nouveaux
phénomènes dangereux n’ont pas été créés (déplacement du risque).

On peut hiérarchie des mesures de prévention comme suit :

 Prévention intrinsèques : éviter ou réduire le phénomène dangereux et/ou réduire la


présence des personnes.
 Protection collective : protéger les personnes des phénomènes dangereux.
 Protection individuelle : éviter, ou réduire les dommages liés aux phénomènes
dangereux, par le port d’EPI.
 Consignes : instruction(s) données aux opérateurs.

e. Les actions
La finalité de l'analyse de cette méthode, après la mise en évidence des situations
dangereuses, est de définir des actions de nature à traiter le problème identifié. Les actions
sont de 3 types :

 Actions préventives : on agit pour prévenir la défaillance avant qu'elle ne se produise,


pour l'empêcher de se produire. Ces actions sont planifiées. La période d'application
d'une action résulte de l'évaluation de la fréquence.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 13


 Actions correctives : lorsque le problème n'est pas considéré comme critique, on agit
au moment où il se présente. L'action doit alors être la plus courte possible pour une
remise aux normes rapide.
 Actions amélioratrices : il s'agit en général de modifications de procédé ou de
modifications technologiques du moyen de production destinées à faire disparaître
totalement le problème. Le coût de ce type d'action n'est pas négligeable et on le traite
comme un investissement.

Les actions, pour être efficaces, doivent faire l'objet d'un suivi :

 Plan d'action.
 Désignation d'un responsable de l'action.
 Détermination d'un délai.
 Détermination d'un budget.
 Révision de l'évaluation après mise en place de l'action et retours des résultats.

Remarque
Le décret du 5 novembre 2001 impose aux entreprises de réaliser l'évaluation des risques
professionnels et de la formaliser dans un document unique qui contient : Le cadre de
l’évaluation, la méthode d’analyse des risques choisie ainsi que les outils mis en œuvre, la
méthode de classement choisie, l’inventaire des risques identifiés et évalués et les actions à
mettre en place.

VII. Conclusion
Dans cette partie nous avons présenté les notions de base de la gestion HSE. Nous avons
examiné également la démarche de l'analyse des risques ainsi que les méthodes utilisées.

Dans ce projet, l'approche utilisée consiste aux méthodes spécialisées, c'est à dire, nous
avons analysé chaque poste de travail et précisément chaque taches effectuées.

Pour l'identification des risques, et face au manque de documentation au sein de


l'établissement, nous avons collecté les informations en interrogeant les personnels, par les
observations et aussi par la prise des mesures en utilisant des instruments.

Nous avons employé les méthodes AMDEC pour analyser les risques. L'évaluation des
risques est effectuée en tenant compte de la matrice «Fréquence d'exposition/Gravité du
dommage».

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 14


Chapitre 2
Étude de l’existant

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 15


I. Association Tunisienne de Soudage
Association Tunisienne de Soudage est une jeune association, a été créé par une équipe
d'enseignants universitaires et des industriels. Cette association réunit les universitaires, les
formateurs, les fabricants et les revendeurs de matériel de soudage et consommables de
soudage aussi que le matériel de chaudronnerie, de coupe et du contrôle et l'industrie de
soudage en Tunisie. Le président d’ATS est Mr. Elyes Trabelsi.

En se basant sur le concept de recherche «orientée» vers l'industrie, L’ATS cherche ainsi à
améliorer les relations entre le monde de l'enseignement, de la recherche et celui de
l'entreprise.

De ce fait en vise à mieux développer l'industrie tunisienne pour qu'elle soit beaucoup plus
concurrentielle à l'échelle internationale et aussi promouvoir les métiers liés aux domaines
de soudage et améliorer l'employabilité.

Pour réussir ses objectifs, l’ATS a suivi une démarche coopérative, en essayant de
rassembler tous les intervenants dans ces domaines (industriels et académiques). Ainsi, elle
a pu établir des conventions de coopérations avec des établissements universitaires, de
formation professionnelle et industrielle et développer son réseau de partenaires nationaux
et internationaux.

La générosité, le sérieux et la pertinence des bénévoles de l’ATS a fait de cet organisme,


dans un temps assez court, une parmi les entités reconnus à l'échelle national et international
dans les domaines liés au soudage. Cette réussite est le fruit de plusieurs actions et projets
concrétisés.

L'équipe de l'ATS, en se basant sur les objectifs initiaux, a tracé un projet global qui
se compose de 3 parties :

 La qualification de la main d’œuvre et des cadres.


 L'amélioration des moyens et des outils de production et/ou de commercialisation.
 L'élaboration d'une base de données.

Figure 5 : Logo ATS

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 16


II. Institut Supérieur des Études Technologiques de Sfax
1. ISET
L’Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Sfax est un établissement public doté de
la personnalité civile et de l’autonomie financière. Relevant au ministère de l'Enseignement
Supérieur et de la Recherche Scientifique. Sa création est décrétée par la loi n°92-51 du 18
mai 1992. Les formations dispensées à l’ISET de Sfax sont orientées vers la pratique et
l'exercice des métiers. En effet, l’ensemble des spécialités intègre des visites d’entreprises,
des simulations, des travaux pratiques, etc.

Des partenariats ont été développés avec différentes sociétés de la région de Sfax ainsi que
des institutions universitaires (ENIS, ISGI, IPEIS,…).

Le directeur général de l’institut est Mr. Jallouli Bassem.

G.M

GC

CC

Figure 6 : plan d'ISET de Sfax

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 17


2. DGM
Le département de génie mécanique, a débuté en 1996, représente l'un des piliers de l’ISET
de Sfax. Il a contribué à la formation continue de techniciens supérieurs et licenciés
répondant aux besoins des industriels avec une bonne réputation.

Le département de génie mécanique assure quatre parcours de la licence appliquée :

 Conception et Fabrication Mécanique (CFM).


 Construction Métallique (CM).
 Maintenance Industrielle (MI).
 Energétique (EN).

Notre projet sera effectué au sein du Hall mécanique qui contient deux ateliers principaux :

 Atelier Fabrication Mécanique (tournage, fraisage, perçage, …).


 Atelier Construction Métallique (soudure, coupage, …).

Département
Sc. Eco. Gestion Divers
Département laboratoires
Génie des procédés
Zone de
Département stokage
ISET Sfax
Informatique
Département Hall Atélier CM
Génie Mécanique Mécanique
Département
Génie Civil Atélier FM

Figure 7: organigramme de DGM

Ces deux ateliers contiennent diverses machines pour une formation universitaire complète
de l’étudient de l’ISET de Sfax. En effet, l’ISET a adapté l’implantation de système de
production en discontinue pour le HDGM. Ce système est utilisé lorsqu’on fabrique des
produits à varier et à des quantités faible. Il est réalisé avec un parc machine d’ordre général.
L’implantation alors est réalisée par atelier fonctionnelles qui regroupe les machines en
fonction de la tâche quelle exécutent. Les plans des ateliers et du HDGM sont présentés dans
le dossier technique.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 18


2.1. Atelier CM

Figure 8: atelier construction métallique

Atelier
construction
métallique

Découpag Autre
Soudage Roulage Pliage
e machine

Soudage soudage à soudage Rouleuse Cisaille Touret à


Soudage semi Plieuse
à L'arc chalumeau électrique semi semi mec meuler
automatique automatique
à automatique
résistance
Poste 1 Poste 1 par points Rouleuse Oxycoupeur
MIG- manuelle
MAG 1 Plieuse
manuelle
Poste 1 Découpage
Poste 2 Poste 2 MIG- plasma
MAG 2

Poste 3 Poste 3 Poste 2 Tronçonneuse

Poste 4 Poste 4

Figure 9: organigramme d'atelier construction métallique

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 19


2.2. Atelier FM

Figure 10: Atelier fabrication mécanique

Atelier
fabrication
mécanique

Machine
Tournage Rectification Fraisage Perçage
automatique

Tour CN Tour Rert.plane Fraiseuse


parallèle 1 Tour grand Fraiseuse 1 Perseuse 1
à 2 axe 1 grand

Tour
Centre parallèle 2 Tour à Rect.plane Fraiseuse Persuse
d'usinage Fraiseuse 2
copier 2 universel radiale
CN à 4
axes
Tour
parallèle 3
Tour à Fraiseuse à
Rect.cylin Fraiseuse 3
Centre centrer cycle
d'usinage Tour
CN à 5 parallèle 4
axes
Affuteuse Fraiseuse 4
Tour
parallèle 5
Electroerosion
Touret à
Tour Fraiseuse 5
meuler
paralléle 6

Figure 11: organigramme d'atelier construction et fabrication mécanique

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 20


III. Critique de l’existant
La critique de l’existant constitue une étape utile et importante. Elle a pour but de porter un
jugement objectif afin de déceler les insuffisances éventuelles rencontrées. Pour cela, nous
avons débuté le travail en menant différentes recherches et des observations pour avoir une
connaissance large de l’existant.

1. HDGM
Parmi les résultats d’observation du HDGM, on remarque que les plans d'évacuation n'étant
pas publiés. Ainsi que, on ne peut pas avoir accès aux issues de secours à cause de mauvaise
emplacement des équipements (a). On n’oublie pas que les sirènes d’alerte et les boutons
d’alarme ne fonctionnent pas (b) et il y a un manque des extincteurs (c).

a b c
Figure 12 : exemples réel d'état du HDGM et ses moyens

2. Atelier CM
L'atelier CM est très chaotique. Par exemple : des machines placées dans la voie de
circulation (d), stockage hasardeux des produits chimique facilement inflammable, nocif et
irritant (b), manque d’hygiène dans l’atelier et spécialement dans les postes de soudure (c),
prise de courant et rallonge détériorée (a) …

a b c d
Figure 13 : exemples des dangers dans l'atelier CM

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 21


3. Atelier FM
L’organisation d’atelier est en générale bonne (ilot commande numérique, ilot tournage, ilot
fraisage,…), mais il y a un problème d’encombrement.

Nous avant remarqué que les armoires électrique de certaines machine sont ouvertes (d),
manque d’hygiène et présence de saletés partout (e), présence des déchets à risques
chimiques et des organes des machines défectueux dans l'atelier (f)…

En effet, parmi les grands dangers dans cet atelier est le lubrifiant utilisé. Il est un produit
chimique dangereux, toxique et irritant (c). L’étudiant est exposé à ce liquide par différentes
façons. Par exemple, au niveau d’ilot fraisage, l’arrosage semi-automatique ne fonctionne
pas, il s’effectue manuellement par des bouteilles d’eau (a). Aussi, il y a une fuite dans les
réservoirs des machines où le sol devient humide (b).

a b c

d e f

Figure 14 : exemples réel des dangers dans l'atelier FM

4. Zone de stockage
La zone de stockage est anormalement
chaotique. Il s'agit d'une zone de
stockage des matières premières et elle
contient aussi le stockage des déchets
solides.
Figure 15 : photo réel de la zone de stockage
Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 22
5. Inspection médicale et de sécurité au travail
La direction de l'inspection médicale et de la sécurité au travail est chargée notamment de :

 Veiller à l’application et au développement des dispositions législatives,


réglementaires et conventionnelles relatives à la santé et à la sécurité professionnelle.
 Participer à la planification, l’organisation et l’exécution des programmes de
prévention des risques professionnels et l’amélioration des conditions de travail.
 Organiser et développer le contrôle et l’inspection dans le domaine de la santé et de
la sécurité professionnelle et la coordination entre tous les intervenants.
 Inspecter les conditions de santé et de sécurité professionnelle et contrôler
l’exécution des programmes établis par tous les intervenants dans ce domaine.
 Participer aux commissions techniques d’approbation de l’octroi des autorisations
aux entreprises économiques.
 Accorder l’homologation des services de médecine de travail, les contrôler et
coordonner leur action.
 Participer à l’élaboration et l’animation de sessions de formation, d’information et
de sensibilisation dans le domaine de la santé et de la sécurité professionnelle.

En matière d’organisation de la prévention des risques professionnels, la situation d’ISET


de Sfax se caractérise par :

 Absence de programme de prévention.


 Le programme de formation pour les étudiants en matière d’hygiène, santé, sécurité
et d’environnement au travail n’est pas spécifique aux types des risques existants.
Ainsi que, les cours de sécurité enseignées dans la troisième année.

5.1. La couverture médicale


Dans l’ISET de Sfax, la couverture médicale n’existe pas.

Selon le décret n°1985-2000 du 12 septembre 2000 relatif à l'organisation et au


fonctionnement des services de médecine du travail, les missions du médecin du travail
consiste à :

 Effectuer les examens médicaux d'embauche, périodiques ; de reprise du travail et


spontanés en cas d'urgence.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 23


 Effectuer ou ordonner éventuellement de faire des analyses et des examens
complémentaires pour s'assurer de l'aptitude du travailleur à exercer les tâches qui lui
sont confiées ou de le protéger contre les risques professionnels.
 Consacrer au moins le tiers de son temps dans l'entreprise pour visiter les lieux de
travail en vue d'étudier les différents risques professionnels et contribuer à
l'amélioration des conditions de travail.

5.2. Le chargé de sécurité


La fonction chargée, responsable, de sécurité n’existe pas au sein d’ISET de Sfax.

D’après le décret n°1989-2000 du 12 septembre 2000 relatif aux catégories d’entreprises


tenues de désigner un responsable de sécurité au travail et les conditions devant être remplies
par celui-ci le chargé de sécurité doit :

 Être de profil ingénieur ou technicien supérieur.


 S’occuper de la sécurité au travail à plein temps.
 Être formé en matière de santé et de sécurité au travail.

En conformité au code du travail-article154.5- il doit accomplir les missions suivantes :

 Veiller à l’application des dispositions légales, réglementaires et conventionnelles


relatives à la sécurité au travail.
 Superviser l’exécution des programmes de sécurité au travail.
 Contrôler les lieux de travail pour détecter les sources de danger et les signaler afin
de prévenir la survenance des risques et de s’assurer des moyens de prévention.
 Identifier les causes d’accidents de travail et présenter les dispositions visant à les
prévenir et à garantir la sécurité des travailleurs.
 Initier les travailleurs à l’utilisation des équipements de protection.
 Procéder à la sensibilisation et à la diffusion de l’éducation préventive auprès des
travailleurs.

5.3. Bureau de contrôle réglementaire


Le contrôle réglementaire de l’installation électrique à l’ISET est assuré par le bureau de
contrôle agrée par le ministère de l’industrie en application du décret N°75-503 du 28 Juillet
1975. Ce contrôle a été réalisé en 2001. Comme résultat on trouve :

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 24


 Le contrôle des installations électrique d’après bureau APAVE est fait de date
06/06/2001 et d’après les réglementations, il faut faire des contrôler deux fois par ans.
 Absence des mesures de résistance de terre et des tests des disjoncteurs différentielle.
 Absence de l’attestation de conformité de l’installation électrique.

Le rapport d’observation est présenté dans l’annexe III.

IV. Problématique
Durant la première semaine de notre stage nous avons observé les différentes anomalies dues
à une mauvaise gestion de HSE au sein du HDGM et pour mieux définir les objectifs il faut
tout d’abord bien définir la problématique et pour cela on utilisera l’outil QQOQCP.

Tableau 2 : Défintion de problématique

La problématique : Quels sont les risques, les dangers et les facteurs de risque pour
chaque machine du HDGM ? Ainsi, Quels sont les règles et les méthodes de HSE qui
l’on peut l’appliquer dans notre projet ? Pour atteindre les objectifs de gestion HSE.

QQOQCP Les réponses

qui ? L'ensemble du personnel de HDGM, les professeurs, les étudiants.

quoi ? Gérer la gestion du HSE en vue de maitriser ou éviter les risques.

où ? HDGM de l'ISET de Sfax.

Quand ? Il faut toujours appliquée la gestion de HSE.

En définissant des objectifs cibles et un plan d'action.


En mettant en place des documents et procédures cohérents avec les
objectifs fixés.
comment ?
En utilisant un logiciel de gestion des activités et des risques liés à la
HSE de HDGM pour automatiser le processus.
En appliquant les résultats de travail dans le HDGM.

Répondre aux exigences légales et réglementaires de Tunisie et d'ISO.


Réduire/éviter les risques liés à l'HSE au travail.
Avoir un système d’information organisé et structuré pour faciliter le
Pourquoi ?
suivi pour tous les niveaux.
Sécuriser les personnels, les biens, l’environnement
Minimiser les accidents et les maladies professionnels

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 25


Remarque :
L'outil QQOQCP permet d'avoir sur toutes les dimensions du problème, des informations
élémentaires suffisantes pour identifier ses aspects essentiels. Elle adopte une démarche
d'analyse critique constructive basée sur le questionnement systématique.

V. Cahier de charges
Ce projet de fin d'étude est une collaboration entre l’Institut Supérieur des Études
Technologiques de Sfax et l’Association Tunisienne de Soudage « ATS ». Il vise à
l'application d'une gestion de la HSE au sein du Hall du département génie mécanique de
l'ISET de Sfax. Afin de répondre à l'objectif posé, plusieurs étapes doivent être franchisées.

La première étape consiste à faire un diagnostic du HDGM de ISET Sfax afin d'identifier
tous les risques. Ensuite, une analyse des risques doit être établie. A travers cette analyse, la
gestion de la HSE doit être appliquée sur le logiciel «Sistema Ambiente». Enfin, La dernière
étape est l'application des actions correctives au sein des ateliers.

VI. Planning prévisionnel du PFE


Le diagramme de Gantt est un outil utilisé en ordonnancement et en gestion de projet et
permettant de visualiser dans le temps les diverses tâches composant un projet. Il s'agit d'une
représentation d'un graphe connexe, value et orienté, qui permet de représenter
graphiquement l'avancement du projet. Pour cela, on la choisit comme un outil pour le
planning prévisionnel de notre PFE. Notre planning est celui-ci :

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 26


Tableau 3 : Diagramme de Gantt

Période Avril Mai Juin


Phase S1 S2 S3 S4 S5 S6 S7 S8 S9 S10 S11
Convenir au cahier des charges
Étude théorique
recherches webographie
recherches bibliographie
Étude de l'existant
présenter l’ATS et l’ISET
description de l'établissement
et son environnement
critique de l’existant
Document unique
identifier les risques et les
dangers liés aux chaque poste
de travail, local et milieu
diagnostic d'état du HDGM
évaluer et classer les risques
vérification du travail
plan d'action
Progiciel Sistema Ambiente
formation
inclure les informations dans le
progiciel
vérification
importer les résultats
Estimation du coût
identifier les nécessaires (type,
nombre, …)
devis
Détermination de budget
Réalisation
étude et conception et
réalisation des pièces
réalisation dans l’atelier CM
réalisation dans la zone de
stockage
réalisation dans l’atelier FM
Rédaction du rapport

Le démarrage de projet 06/04/2017


La clôture de projet 20/06/2017

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 27


Chapitre 3
Document unique

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 28


I. Introduction
La maitrise des risques repose sur une bonne connaissance de la réglementation, la
connaissance des risques professionnels et la compétence à analyser les risques et à savoir
les estimer.

Dans ce chapitre, notre objective est d’obtenir une gestion des risques conforme à la
législation afin de réduire le nombre d'accidents et améliorer les conditions de travail dans
le HDGM.

II. Identification et caractérisation des dangers


1. Description de l'établissement et de son environnement
Dans le chapitre précédent, étude de l’existant, on a mentionné les activités de HDGM,
l’organisation des machines et un critique d’état générale.

En effet, les plans d'implantation du HDGM, d’atelier CM et d’atelier CF sont présentés dans
le dossier technique où chacun d’eux est occupé par la description de ses postes de travail.

2. Identification des dangers liés aux postes de travail


Dans cette étape, nous avons repéré les dangers auxquels peuvent être exposés les opérateurs,
dans chaque poste de travail et modes opératoires.

L'identification des risques est réalisée en utilisant :

 Outil de description : on a identifiés les dangers à l'aide de l'observation des situations


réelles de travail.
 Outil d’interrogation : on a interrogé le chef d'atelier, les enseignants et les étudiants
qui travaillent dans l'atelier afin de nous fournir des informations sur les types de
danger.
 Diagnostic par des appareils de mesure.
Cette étape est fusionnée avec l'étape d’évaluation des risques (Voir les tableaux à partir
page 49).

3. Diagnostic du HDGM
Les facteurs d'ambiance tel que : l'éclairage, bruit, confort thermique... sont susceptibles
d'influencer l'activité de travail.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 29


Nous avons effectué un diagnostic sur l’état des ateliers, où on traite l’éclairage, les bruits et
la résistance d'une prise de terre.

Figure 16 : Prendre des mesures

3.1. Les instruments utilisés


Les fiches techniques des instruments sont présentées dans l’annexe III.

a. Éclairage
Un éclairage inadapté constitue une source importante de fatigue et un risque de baisse de
l'acuité visuelle.

Pour bien concevoir l’éclairage, il faut considérer de nombreux facteurs : apport de lumière
du jour, choix des luminaires et des lampes.

Suivant la nature des activités, l’éclairement conseillé peut varier de manière importante.
(Voir annexe II norme ISO 8995).

Le luxmètre est un appareil qui permet de mesurer l'éclairement lumineux reçu par unité de
surface et donné en lux (lx). En effet, il s’agit d’un capteur permettant de mesurer
simplement et rapidement l'éclairement dans le spectre visuel. Un lux correspond à
l'éclairement d'une surface qui reçoit un flux lumineux d'un lumen par mètre carré.

Nous avons utilisé le luxmètre 0500 testoterm.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 30


Figure 17: luxmètre 0500 testoterm

b. Bruit
Le bruit constitue une nuisance majeure dans le milieu professionnel. Il peut provoquer des
surdités, du stress et de la fatigue qui, à la longue, ont des conséquences sur la santé du
l’opérateur et la qualité de son travail.

En effet, l’ouïe est en danger à partir d’un niveau de pression acoustique de Lexd 80 décibels
durant une journée de travail de 8 heures d’après la norme ISO 9612 et à partir de 85 dB (A)
d’après la norme tunisienne. Si le niveau de pression de crête Lpc est (supérieur à 130dB
(C)), toute exposition, même de très courte durée, est dangereuse.

Le sonomètre est l’instrument destiné à mesurer le niveau de pression acoustique, une


grandeur physique liée au volume sonore. Il s'utilise dans les études de pollution sonore et
d'acoustique environnementale pour quantifier le bruit et les nuisances sonores,
principalement les bruits industriels. Il sert à évaluer la répartition des niveaux sonores dans
les locaux.

Nous avons utilisé le sonomètre DB300/1.

Figure 18 : sonomètre DB300/1

c. Résistance de boucle de terre


Nous avons utilisé la pince de terre C.A 6416, qui permet de mesurer rapidement les
résistances de boucle de terre. Il affiche la tension de contact avec l’alarme de tension
dangereuse et assurent une sécurité supplémentaire lors de la prise de mesure.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 31


Un mode de « pré-HOLD » automatique à l’ouverture de la pince ainsi que la compensation
automatique de l’entrefer à la mise sous tension, assurent une exploitation optimisée des
mesures fournies par les pinces. Elles disposent de l’affichage simultané sur le même écran
de :
 L’impédance et du courant de fuite (Ω+A).
 La fourniture de la tension de contact.
 La décomposition de la partie résistive et inductive de l’impédance de terre.

Figure 19: pince de terre C.A 6416

3.2. Diagnostic d’atelier CM


3.2.1. Mesures d’éclairage
a. Les tableaux de mesure
Tableau 4 : mesures d'éclairage pour les postes de soudage à chalumeau

Soudage à Mesures [lux]


chalumeau Naturel Artificiel

Pc1 75 260

Pc2 55 195

Pc3 55 55

Pc4 77 77

Pc5 66 66

Pc6 Poste vide

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 32


Tableau 5 : mesures d'éclairage pour les postes de soudage à l'arc

Mesures-en (lux)
soudage à l’arc
Naturel Artificiel
Pa1 Poste vide
Pa2 134 138
Pa3 180 480
Pa4 244 253
Pa5 56 195

Tableau 6 : mesures d'éclairage pour les postes d'atelier CM

Mesures-en (lux)
Naturel Artificiel
Rouleuse 148 177
Plieuse 156 178
Plieuse manuelle 110 134
Plasma 48 80
Meule 35 90
Perceuse 85 179
Scie semi-auto 112 160
Scie 113 200

b. Interprétation :
D’après le tableau de la norme ISO 8995, le degré de perception nécessaire dans l’atelier
CM doit être obligatoirement dans l’ordre de 200 lux.

Dans cet atelier il existe deux modes d’éclairage : naturel et artificiel. Pour cela, on a pour
chaque poste deux mesures différentes.

D’après ces mesures, on constate que l’éclairage naturel est insuffisant pour tous les postes
car il est très inférieur à 200 lux donc l’opérateur s’oblige de travailler avec l’éclairage
artificiel. Ou bien, on peut proposer d’augmenter les dimensions des fenêtres pour que tous
les postes reçoivent l’éclairage naturel car les postes de soudage à chalumeau, plasma,
meule, perceuse et autres ne sont pas situées près des fenêtres.

Le tableau 7 regroupe les postes ayant un éclairage artificiel insuffisant.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 33


Tableau 7 : interprétation sur l’éclairage artificiel d’atelier CM

Poste Dommage Action correctif

Pc3, Pc4, Pc5


Absence des tubes
Installer des tubes
néon
Plasma, meule

Pc1, Pc2

Pa1, Pa2, Pa3, Pa4, Pa5

Rouleuse, Plieuse Cages des tubes sales Nettoyer les cages des
à cause de la poussière tubes

Plieuse manuelle, Perceuse

Scie semi-auto

3.2.2. Mesures de bruit

Tableau 8 : tableau des mesures de bruit

Numéro Valeur
Désignation Régime État du bruit
de fiche affiché (dB)
Meule 8 89 Fonctionnelle
Non acceptable
9 Voir annexe
Scie semi-
10 73 continue Acceptable
automatique
11 82 Fonctionnelle
Non acceptable
Voir annexe
12
(Régime fonctionnelle)

Tronçonneuse 13 85 Fonctionnelle
Non acceptable
14 Voir annexe

Poste soudage à
15 75 Fonctionnelle Acceptable
l’arc

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 34


a. Meule
 Durée de la mesure : 00:01:06
 Niveau continu équivalent : LAeq : 97,6 dB (A)
 Niveau de pic : Niveau de pression crête : LZpk max : 115,2 dB (C)
 L’analyse fréquentielle donne ce Spectre :

Figure 20 : spectre de meule

Ce spectre est présenté lorsque meule est en marche. La source de bruit vient du frottement
entre la surface de la meule, qui tourne à grande vitesse et la surface de la pièce à traiter. Le
spectre (figure20) traduit le mode de propagation de bruit dans l’environnement de travail.
On trouve que le danger débute de 500HZ et la situation devienne très dangereuse à partir
de 1KHz jusqu’à 8KHz.

Dans ce cas l'opérateur doit porter des bouchons d'oreille.

b. Scie semi-automatique
 Durée de la mesure : 00:00:11
 Niveau continu équivalent : LAeq : 86,6 dB (A)
 Niveau de pic : Niveau de pression crête : LZpk max : 122,8 dB (C)
 L’analyse fréquentielle donne ce Spectre :

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 35


Figure 21 : spectre de scie semi-automatique

Ce spectre est présenté lorsque la machine est entrain de couper la tôle. La source de bruit
vient de l’opération de cisaillement de tôle. On trouve que le danger ce trouve de 63Hz
jusqu’à 250Hz.

Dans ce poste l'opérateur doit porter des bouchons d'oreille.

c. Tronçonneuse
 Durée de la mesure : 00 :00 :28
 Niveau continu équivalent : LAeq : 84,5 dB(A)
 Niveau de pic : Niveau de pression crête : LZpk max : 102,4 dB (C)

Figure 22 : spectre de tronçonneuse

Ce spectre est présenté lorsque la machine est entrain de couper les pièces brutes. On trouve
que le danger est de 250HZ jusqu’à 1KHz et la situation devient très dangereuse dans 250Hz.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 36


Dans ce cas il faut avoir des casques répand à sécuriser l’opérateur dans cette zone de
fréquence contre les maladies quelle peut provoquer.

3.3. Diagnostic d’atelier FM


a. Les tableaux de mesure d’éclairage
Tableau 9: mesures d'éclairage pour les postes de tournage

Mesures-en (lux)
Tournage
Tube néon Projecteur
T1 269 447
T2 240 515
T3 113 495
T4 170 463
T5 79 420
T6 204 365

Tableau 10 : mesures d'éclairage pour les postes de fraisage

Mesures-en (lux)
Fraisage
Tube néon Projecteur
F1 88 190
F2 85 304
F3 165 464
F4 89 286
F5 86 446
Naturelle Artificielle
F6 121 414
F7 327 644

Tableau 11 : mesures d'éclairage pour les autres postes d'atelier FM

Mesures-en (lux)
Naturelle Projecteur
A 70 295
R1 49 185

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 37


b. Interprétation
La nature d’activité dans l’atelier FM c’est le même pour tous les postes de travail, d’après
la norme ISO 8995 le niveau d’éclairage minimal est obligatoirement dans l’intervalle de
[300 lux. .500 lux] Sauf que l’éclairage minimale dans le centre d’usinage obligatoirement
dans l’ordre de 300 lux.

On constate que l’éclairage naturel ou par tube est insuffisant pour tous les postes, car il est
très inférieure à 300 lux donc l’opérateur obligé de travailler à l’éclairage artificiel par
projecteur à l'exception du la poste F7.

Le tableau 12 regroupe les postes ayant un éclairage artificiel insuffisant.

Tableau 12 : interprétation sur l’éclairage artificiel d’atelier FM

Poste Dommage Action correctif

F4 position n’est pas correcte Changer la position des postes


F1, F2, F5 manque de lampe Prévoir des lampes d’éclairage
R1 d’éclairage machine machine

3.4. Diagnostic d’armoire principale du HDGM


La norme électrique NF C 15-100 précise que la prise de terre et la mise à la terre sont
obligatoires aussi bien dans le cadre d'une création, d'une mise en conformité, que d'une mise
en sécurité d'installation électrique. Une prise de terre doit avoir une valeur de résistance la
plus basse possible (conseillé < 50 ᘯ voire < 10 ᘯ lors de la présence d'un parafoudre) se
mesurant avec un contrôleur spécifique. Etant donné que le gel et la sécheresse peuvent
interférer sur sa résistance, il est préférable de l'installer dans un emplacement abrité.

La pince de terre donne des valeurs proches mais variable : 60 / 61 Ω. Ces valeurs sont
inacceptables selon la norme NFC 15 100. Il faut alors améliorer la valeur de la résistance
de terre.

Il faut aussi faire un entretien pour les piquets de terre car on trouve que les piquets de
HDGM sont attaqués par la corrosion (figure 23).

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 38


Corrosion

Figure 23 : piquets de terre

Commentaire sur la circulation d’aire :

Diagnostique d’atelier FM : La température des ateliers dépend essentiellement des sources


de chaleur, du volume de l’atelier et de la circulation de l’air. Mais, avec l’élévation de la
température, le maintien de l’équilibre thermique avec l’atmosphère ne s’effectue que par
évaporation intense du corps.
Cette dernière conduit aux maladies cardio-vasculaires.
Le refroidissement du corps humain dépend de la température, de la vitesse et de l’humidité
de l’aire. Avec l’augmentation de l’humidité, le refroidissement diminue.
Les divers types de substances toxiques peuvent s’accumuler dans les ateliers sous forme
d’oxyde d’azote, de gaz sulfureux, d’oxyde de carbone, etc. Même les poussières sont
nuisibles pour santé malgré qu’elles ne sont pas toxiques.
Alors, les ateliers en général doivent être équipés d’un système de ventilation pour
l’évacuation non seulement de la chaleur mais aussi de gaz, poussières, etc. la ventilation
peut être naturelle ou artificielle.
Autres mesures de prévention peuvent être envisagées telles que :
 Nettoyage et éloignement des locaux insalubres.
 Eviter de manger et de boire sur les lieux de travail.
 Protection individuelle avec masque de respiration.

III. Évaluation des risques


L'identification des risques pour chaque poste et phase de travail en fonction de leur gravité
et fréquence (matrice de probabilité des risques), figure dans les tableaux des pages
suivantes :
Tableau 13 : Tableaux d'analyse des risques du HDGM

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 39


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 01/05/2017
Unité de travail : atelier CM Date d’évaluation : 08/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Situation dangereuse Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Manque de Risque de chute plein
- Délimitation de zone de travail avec la
l’organisation de pied dû au désordre des 4 3 1 Aucun
peinture au sol.
l’atelier CM machines (photos 1)
Possibilité de
Risque de Contusions et - Eloigner des pièces lourdes de lieu de
renversement des tôles 3 3 1 Aucun
écrasements (photo 2) travail
Charge lourde
-Fournir des supports pour les extincteurs.
Manque
-les extincteurs de type CO2 doivent être
d’organisation des Risque liés à Extincteur
accessible et à côté des armoires
extincteurs et absence l’organisation et aux 4 3 1 au cas
électriques.
de ses supports (Photo secours d’incendie
- les extincteurs à poudre doivent être
3)
accessible et à côté des unités de travail
-Absence des issues Complication en cas Issue de -Les issues de secours sont à signalé et a
4 3 1
de secours (photo 4) d’incendie circulation équipé par des serrures anti-paniques.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 40


- les sirènes d’alerte et - Entretien les sirènes d’alerte et leurs
les boutons d’alarme boutons.
sont non fonctionnels
Manque
Complication dans le EPI
d’organisation des EPI 1 3 3 Organisation et identification des EPI
travail armoire
(photos 5)

Photo 2 Photo 4

Photo

Photos 1
Photo 3 Photos 5

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 41


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 01/05/2017
Unité de travail : Soudage à l’arc Date d’évaluation : 08/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
- Risque de blessure par la
1 3 3 Aucun - Fournir des gants de protection
pièce brute
Positionnement
Eclairage
des pièces - Fatigue visuelle dû au - Assurer l’éclairage suffisant
3 3 1 artificiel et
manque d’éclairage pour chaque poste de travail
naturel (lux)
- Risque électrique (Voir
Mise en marche 4 3 1 Aucun - Modifier les prises électriques
photo 6)
EPI : masque
- Risque de projection de
de protection,
gouttelettes métalliques,
tablier à -Prévoir des consignes de
brûlure, éblouissement, 4 3 1
manches sécurité
lésions oculaires (Voir
longues, gants
photo 7)
en cuir
Opérations de
- Fièvre des soudeurs, -Réduire le dégagement des
soudage Aspirateur de
intoxication (Mg, Cu, ZN) 3 3 1 fumés de soudage en réduisant le
fumée
- Pneumonie, Cancer courant utilisé et le Ø de

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 42


(Voir photo 8) l’électrode et ajuster le système
d’aspiration afin d’assurer une
aspiration efficace (Vitesse d’air
dans ouverture 0.5 m/s)
- Fournir des extincteurs à
- Risque Incendie, explosion 4 3 1 Aucun
proximité de la zone de travaux
- Nettoyage de poste après un
- Risque de brûlure temps suffisant pour le
Nettoyage de la
- Risque d'étouffement avec 3 2 2 Aucun refroidissement de soudure
poste
la poussière (Voir photo 9) - Port d’un masque jetable
contre la poussière

Photo 6 : Prise électrique Photo 7 : éblouissement Photo 8 : fumée de soudure Photo 9 : Poussière

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 43


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 01/05/2017
Unité de travail : Soudage au chalumeau Date d’évaluation : 08/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Positionnement - Risque de blessure
1 3 3 Aucun - Fournir des gants de protection
des pièces par la pièce brute
- Fatigue visuelle dû au
Réglage de débit Eclairage artificiel - Assurer un éclairage suffisant
manque d’éclairage 3 3 1
de gaze (lux) pour chaque poste de travail
(voir photo 10)
Risque de fatigue à
- Prévoir un système de réglage de
cause d'une mauvaise 4 3 1 Aucun
la hauteur de la table de travail
posture
Opérations de EPI : lunette de
Risque de brûlure,
soudage à protection, tablier à - Prévoir des consignes de sécurité
éblouissement 3 3 1
chalumeau manches longues, - Porter des Chaussures de sécurité
Lésions oculaires
gants en cuir
4 3 1 Prévoir l'installation d'un clapet anti
Incendie et explosion Manomètre
retour.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 44


- Fournir des extincteurs à
proximité de la zone de travaux
-Nettoyage de poste après un temps
Risque de brûlure suffisant pour le refroidissement de
Nettoyage de la
Risque d'étouffement 3 2 2 Aucun poste soudure.
poste
avec la poussière - port d’un masque jetable contre la
poussière.

Photo 10 : Flamme

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 45


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 01/05/2017
Unité de travail : Soudage MIG-MAG Date d’évaluation : 08/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer

Positionnement des - Risque de blessure


1 3 3 Aucun - Fournir des gants de protection
pièces par la pièce brute
Réglage de débit de - Fatigue visuelle dû - Assurer l’éclairage suffisant pour
3 3 1 Aucun
gaz au manque d’éclairage chaque poste de travail
EPI : masque de
Risque de brûlure, protection, tablier
- Prévoir des consignes de sécurité
éblouissement 3 3 1 à manches
Opération de - Porter des chaussures de sécurité
Lésions oculaires longues, gants en
soudage cuir

Risque de chute
2 3 2 Aucun - Bien fixer les bouteilles de gaz
d’objet (voir photo 11)

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 46


-Éloigner suffisamment les bouteilles
du lieu de travail
Incendie et explosion Manomètre -Prévoir l'installation d'un clapet anti
4 3 1
(voir photo 11) retour.
- Fournir des moyens d’extinction à
proximité des zones de travaux
Risque de blessure
-Réaliser des aménagements de poste
(contacte avec autre 1 2 3 Aucun
Mig Mag dans l'atelier
machine)
-Nettoyage de poste après un temps
Risque de brûlure suffisant pour le refroidissement de
Nettoyage de la poste Risque d'étouffement 3 2 2 Aucun soudure.
avec la poussière - Port d’un masque jetable contre la
poussière

Photo 11 :

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 47


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 02/05/2017
Unité de travail : Touret à meuler Date d’évaluation : 09/05/2017
Nombre d’opérateurs :
Phase de Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention
Risques éventuels
travail Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Risque de brûlure, éblouissement
- Lunette
Lésions oculaires (projection de 2 3 2 - Fournir des gants de protection
- Blouse
l’étincelle) (photo 12)
- Fournir des extincteurs à proximité de
Incendie et explosion dû à la la zone de travaux
Opération de 4 3 1 Aucun
projection d’étincelles (photo 12) - Eloigner les produits chimiques et
meulage
inflammables de la zone de travail.
Risque d’abrasion ou
4 3 1 - Installer des capots de protection
d’enroulement

Le risque de lésions auditives -Port des moyens individuels de


3 3 1 Aucun
chez l’opérateur protection

Photo 12 :

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 48


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 02/05/2017
Unité de travail : cisaille guillotine Date d’évaluation : 09/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
+ Arrêt d’urgence assuré par deux
boutons poussoirs
+ Protection intégré par une cellule
Risque de
mono faisceau pour contrôle d’accès à Prévoir des consignes
cisaillement, 3 1 3
la zone dangereuse. (photo 13) de sécurité
Opérations de coupure
+ Protection des membres supérieurs
sciage
par un protecteur fixe ayant une
ouverture de 20mm. (photo 14)
- Port des moyens
Risque de lésions
3 1 3 Aucun individuels de
auditives
protection
- Activer le bouton
Risque de
Nettoyage de la d'arrêt d'urgence avant
cisaillement, 3 2 2
machine Aucun le nettoyage de la
coupure
machine

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 49


Risque chocs - Fournir des gants de
provoqués par la protection
manipulation à
main nue

Photo 13 : Protection intégré par une cellule mono faisceau Photo 14 : Protection par un protecteur fixe

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 50


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 02/05/2017
Unité de travail : Plieuse semi-automatique Date d’évaluation : 09/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Phase de Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Risques éventuels
travail Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
+ Protection par éloignement en
Opération de Risque cisaillement, - Prévoir des consignes
3 1 3 utilisant la commande à deux
pliage coupure de sécurité
boutons synchronisés (photo 15)
Risque de - Activer le bouton
+ Arrêt d’urgence assuré par deux
cisaillement, 3 1 2 d'arrêt d'urgence avant le
Nettoyage de boutons poussoirs
coupure nettoyage de la machine
la machine
- Fournir des gants de
Risque de blessure 1 1 3 Aucun
protection

Photo 15 :

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 51


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 02/05/2017
Unité de travail : Oxycoupeur Date d’évaluation : 09/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer

Positionnement - Risque de blessure par


1 2 3 Aucun - Port des gants.
des pièces la pièce brute

Risque de lésions
3 2 2 Aucun - Port des moyens individuels de protection
auditives

- Installer des moyens de lutte contre


Opération de Incendie et explosion 4 2 2 Aucun l’incendie à proximité de la machine
découpage (extincteur, bac à sable...).
- Limiter la zone du travail et choisir un
Risque de choc (photo
1 3 3 Aucun emplacement de la machine n’obstruant pas à
16)
l’accès des personnes.
Nettoyage de la - Nettoyage de poste après un temps suffisant
- Risque Brûlure 2 2 2 Aucun
poste pour refroidissement de poste

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 52


- Risque d'étouffement
avec la poussière (photo 3 2 2 Aucun - Port un masque jetable contre la poussière
16)

Photo 15 : la machine placée dans la voie de Photo 16 : Risque d'étouffement avec la

circulation poussière

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 53


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 03/05/2017
Unité de travail : Tronçonneuse Date d’évaluation : 10/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Fixation de la Risque de blessure par la
1 3 3 Aucun - Fournir des gants de protection
pièce pièce brute
Risque de cisaillement 3 2 2 Aucun - installer un bouton d’arrêt d’urgence
-Port des moyens individuels de
Risque de lésions auditives 3 2 2 Aucun
protection
Risque d’intoxication
Opération de
(contact directe avec le 3 2 2 Aucun - Fournir des gants de protection
découpage
lubrifiant)
Risque de blessure
Réaliser des aménagements de la
(contact avec autre 1 1 3 Aucun
tronçonneuse dans l'atelier
machine)
Nettoyage de la Risque de blessure par le
3 2 2 Aucun - Fournir des gants de protection
machine copeau

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 54


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 03/05/2017
Unité de travail : Rouleuse semi-automatique Date d’évaluation : 10/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Protection par éloignement avec
Prévoir des consignes de
Risque une barrière (photo 17)
Opération de roulage 3 1 3 sécurité
d’enroulement Arrêt d’urgence assuré par deux
boutons
Risque de Activer le bouton d'arrêt
Arrêt d’urgence assuré par deux
cisaillement, 3 1 2 d'urgence avant le
Nettoyage de la boutons poussoirs
coupure nettoyage de la machine
machine
Fournir des gants de
Risque de blessure 1 1 3 Aucun
protection

Photo 17 : Protection par éloignement avec une barrière

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 55


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 03/05/2017
Unité de travail : Perceuse Date d’évaluation : 10/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Fixation de la - Risque de blessure par la pièce
1 1 3 Aucun - Fournir des gants de protection
pièce brute

Opérations Risque de projection de pièce


3 1 3 Aucun -Prévoir un capot de protection
perçage l’hors de perçage

Nettoyage de la
Risque de blessure par le copeau 3 1 3 Aucun - Fournir des gants de protection
machine

Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date : 03/05/2017


Unité de travail : Découpage plasma
Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Positionnement de la - Risque de blessure par la
1 1 3 Aucun - Fournir des gants de protection
pièce pièce brute
Opération découpage Risque de brulure 3 1 3 Aucun - Fournir des gants de protection

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 56


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 03/05/2017
Unité de travail : Soudage par pointe Date d’évaluation : 10/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Fixation de la pièce - Risque de blessure par la 1 3 3 Aucun - Fournir des gants de
pièce brute protection
Opérations soudage Risque de brulure 3 2 2 Aucun - Fournir des gants de
protection

Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 03/05/2017


Unité de travail : Rouleuse manuelle Date d’évaluation : 10/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Positionnement - Risque de blessure par la pièce 1 1 3 Aucun - Fournir des gants de protection
de la pièce brute
Risque d’enroulement 1 1 3 Aucun - Fournir des gants de protection
Opération roulage Risque de blessure (contacte 1 1 3 Aucun Prévoir un espace suffisant (plan
avec autre machine) d’aménagement)

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 57


Tableaux d'analyse des risques d’atelier CM Date d’identification : 04/05/2017
Unité de travail : Plieuse manuelle Date d’évaluation : 11/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Positionnement Risque de blessure par la brute de
1 1 3 Aucun Fournir des gants de protection
de la pièce pièce
Risque écrasement 1 1 3 Aucun Fournir des gants de protection
Opération pliage Risque de blessure (contact avec Prévoir un espace suffisant
autre machine) (Photo 18) 1 1 3 Aucun
(plan d’aménagement)

Photo 18

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 58


Tableaux d'analyse des risques d’atelier FM Date : 04/05/2017
Unité de travail : Fraisage
Nombre d’opérateurs :

Phase de Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Risques éventuels
travail Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Réglage des
Risque électrisation (photo - veiller à ce que tous les fils
paramètres de 4 3 1 Aucun
19) électriques soient protégés
coupe
- Fatigue visuelle dû au
Eclairage -Veiller à ce que toutes les lampes des
manque d’éclairage (photo 3 3 1
artificielle (lux) machines soient fonctionnelles.
20)
Fixation de la
- Risque de fatigue Outils de serrage
pièce - Prévoir un entretien des dispositifs
consécutive au serrage de la 2 3 2 spécial pour
de serrage
pièce chaque dispositif
Risque de blessure par la
1 3 3 Aucun - Fournir des gants de protection
brute
Fixation de Risque de blessure par les Bouton d’urgence
2 3 2 - Fournir des gants de protection
l'outil de coupe arêtes vives d’outil. activé
Opérations de - Installer des carters de protection.
- Risque de blessure ou de Bouton d’urgence
surfaçage, 4 3 1 - Fournir des gants de protection.
coupure par l'outil tranchant. activé
rainurage ... en - Prévoir des consignes de sécurité.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 59


utilisant un - Assurer que les carters de protection
Risque de projection de pièce,
lubrifiant. soient fermés.
coupeaux, bris d'outils, clés Des lunettes de
4 3 1 - Prévoir des consignes de sécurité
de fixation de l’outil. (photo protection
(ex : pendant l’usinage, ne pas se
21)
mettre face à la pièce).
- Entretien les machines (Prévoir des
Risque de chute de plain-pied
3 3 1 Aucun pompes d’arrosage).
(photo 22)
- Porter des chaussures antidérapantes.
Risques d’électrisation liée au
-Prévoir une isolation électrique entre
contact direct avec un sol 4 3 1 Aucun
l’opérateur et le sol humide
humide (photo 22)
Risque d’intoxication par
- Eviter le contact direct avec le
contact cutané ou par 3 3 1 Aucun
produit d’arrosage
inhalation (photo 23)
Risque de fatigue musculaire
- Entretien des volants d’avance
lié à l’absence des leviers 1 3 3 Aucun
manuelle.
(photo 24)
Risque de blessure par les
Nettoyage de copeaux ou par les arêtes
1 3 3 Aspirateur - Fournir des gants de protection
la machine vives de la table de la
machine (photo 25)

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 60


photo 21 : outil fraise cassé
dans un accident de travail
Photo 19 : Fils électrique n’est photo 20 : lampe d’éclairage
photo 22 : Sol glissante
pas isoler machine n’existe pas

photo 25 : Arêtes vif

photo 23 : contacte directe avec lubrifiant toxique et irritant


photo 24 : volant casser

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 61


Tableaux d'analyse des risques d’atelier FM Date d’identification : 04/05/2017
Unité de travail : Tournage Date d’évaluation : 11/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Fixation de la
Risque de blessure par la brute 1 3 3 Aucun - Fournir des gants de protection
pièce
Fixation de Risque de blessure par l’arête vif
1 3 3 Aucun - Fournir des gants de protection
l'outil de coupe d’outil.
Risque de projection de pièce, -capot de
-vérifier l’état des capots de
coupeaux, clés de fixation de 3 3 1 protection
protection
l’outil. (photo 26) -lunette
Opérations de
dressage,
Risque enroulement avec la Capot de
chariotage ...en 4 3 1 - Prévoir des consignes de sécurité.
partie rotative (photo 27) protection
utilisant un
lubrifiant.
- Risque d’intoxication par - éviter le contact direct avec le
3 3 1 Aucun
contact cutané ou par inhalation produit d’arrosage

Nettoyage de la - Risque de blessure par les


1 3 3 Aspirateur - Fournir des gants de protection
machine copeaux

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 62


Photo 26 : Capot de protection casser Photo 27 : rotation de mandrin

Tableaux d'analyse des risques d’atelier FM Date d’identification : 05/05/2017


Unité de travail : Perceuse Date d’évaluation : 12/05/2017
Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Fixation de la pièce Risque de blessure par la brute 1 1 3 Aucun - Fournir des gants de protection

Risque d’enroulement 3 1 3 Aucun


Opérations perçage Risque de projection de pièce Aucun Prévoir un capot de protection
3 1 3
l’hors de perçage
Nettoyage de la Risque de blessure par le copeau Aucun - Fournir des gants de
3 1 3
machine protection

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 63


Tableaux d'analyse des risques d’atelier FM Date d’identification : 05/05/2017
Unité de travail : Rectification Date d’évaluation : 12/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Phase de Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Risques éventuels
travail Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Réglage des Risques d’électrisation liée au
-Prévoir une isolation électrique
paramètres contact direct avec un sol humide 4 3 1 Aucun
entre l’opérateur et le sol humide
de coupe (photo 28)
Assurer l’éclairage pour chaque
- Fatigue visuel (photo 29) 3 3 1 Eclairage
poste de travail
Fixation de
Table
la pièce - Risque de blessure par la brute 1 3 3 - Fournir des gants de protection
magnétique
- Risque d’abrasion ou - Installer des capots de
Aucun
d’enroulement (contact avec la 4 3 1 protection
meule) (photo 30) - Installer des boutons d’urgence
Opérations - Installer une barrière indique
-Risque de chocs avec élément Aucun
de 2 3 2 l’espace de mobilité de la
mobile
rectification machine
- Risque de projections de pièce Aucun - Installer des capots de
4 3 1
lors de rectification protection

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 64


- Entretien les machines contre
Risque de chute de plain-pied Aucun
2 3 2 les fuites de lubrifiant
(photo 31)
- Fournir des gants de protection
- Risque d’intoxication (contacte - Blouse - Installer un couvercle pour le
3 3 1
directe avec la lubrifiant) (31 et 32) réservoir de lubrifiant
Risque de fatigue musculaire - Entretien des volants d’avance
1 3 3 Aucun
(photo 33) manuelle
Nettoyage - Fournir des gants de protection
- Risque de blessure par les micro- Aspirateur
de la 1 3 3 - Entretien l’aspirateur de
copeaux des copeaux
machine l’affuteuse

Photo 30 : Absence de capot de protection


Photo 28 : sol glissante Photo 29 : Meule

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 65


Photo 31 : contacte directe avec lubrifiant Photo 32 : réservoir de lubrifiant ouvert Photo 33 : volant cassée

Tableaux d'analyse des risques d’atelier FM Date d’identification : 06/05/2017


Unité de travail : Touret à meuler Date d’évaluation : 12/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Phase de Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Risques éventuels
travail Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Opération de Risque Brûlure, éblouissement - Lunette - Fournir des gants de protection
meulage Lésions oculaires (projection de 2 3 2 - Blouse
l’étincelle) (photo 12)

Incendie et explosion du a projection Aucun - Fournir des moyens d’extinction


4 3 1
d’étincelle à proximité des zones de travaux

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 66


Risque d’abrasion ou d’enroulement - Installer des capots de protection
4 3 1
(contact avec la meule)
Le risque de lésions auditives chez -Port des moyens individuels de
3 3 1 Aucun
l’opérateur protection

Tableaux d'analyse des risques d’atelier FM Date d’identification : 06/05/2017


Unité de travail : CNC Date d’évaluation : 13/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Phase de travail Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer

Mise en marche Risque électrique - Fermer les armoires électriques


4 3 1 Deux boutons d’urgence
de la machine (photo 34) - Entretien du capteur de sécurité

- Deux boutons d’urgence


- Risque de
- Maîtriser la - Changer les portes de protection
projections de
Fonctionner le programmation cassée
pièce lors 4 3 1
programme - Utiliser la vitesse - Rassembler la porte de
d’usinage (photo
d'approche pour amener protection
35)
l'outil sur pièce

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 67


Risque équiper la machine par un système
Opération
d'étouffement 2 3 2 aucun d’aspiration des fumées aux
d’électroérosion
(photo 36) sources.

- Risque de
Nettoyage de la
blessure par les 1 1 3 Aspirateur des copeaux - Fournir des gants de protection
machine
copeaux

Photos 34 : Armoire électrique ouvert Photo 35 : capot cassé photo 36 : fumée

Tour CNC et centre d’usinage électroérosion

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 68


Tableaux d'analyse des risques zone de stockage Date d’identification : 06/05/2017
Unité de travail : Zone de stockage matière primaire Date d’évaluation : 13/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Situation dangereuse Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer
Support pour
Risque de chute Contusions et
l’arrangement
d’objet : possibilité écrasements, -Arrangement des tôles selon leurs
2 2 2 des poutres et
de renversement des traumatismes internes. épaisseurs avec identification visible,
des tubes
tôles, charge lourde (Photos 37)

- Bien fixer les bouteilles lors de


Non-respect des Risque de blessures
l’entreposage, du transport et de l’utilisation
règles de stockage (projection des Barrière contre
élimine ces risques
des bouteilles de gaz bouteilles haut 4 2 2 les chocs
- Une distance d’au moins 6 mètres doit
(absence de pression) extérieurs
séparer les bouteilles de gaz des matières
fixation). (photos 38)
inflammables ou combustibles.
Risque de blessure 1 1 3
Manutention des Risque de fatigue
Transpalette - Fournir des gants de protection
pièces brutes consécutive à la 1 1 3
manutention de charge

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 69


Photos 37 : zone de stockages des brutes

Photos 38 : boutilles de gaz

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 70


Tableaux d'analyse des risques d’environnement Date d’identification : 0/05/2017
Unité de travail : Zone de stockage de produit chimique et hygiéniste Date d’évaluation : 13/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Situation dangereuse Risques éventuels
Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer

-Elaborer un fichier de gestion des


produits chimiques comportant les
- L’absence d’étiquettes
informations suivantes :
pour les produits - Risque Toxicité et
chimiques (Photos 39) irritation par contact  La désignation chimique du
Extincteur en produit
- manque d’un local cutané, ou par 4 3 1  Le numéro de la fiche
cas d’incendie
spécial pour le stockage inhalation
-Assurer l’étiquetage de tous les
des produits chimique - Incendie
produits, issus d’un fractionnement
(photos 39)
- Assurer un lieu pour le stockage
des produits inflammable

- Manque d’hygiène,
- Nettoyage systématique d’atelier et
poussière, fuite d’eau, Risque lié au
1 3 3 Poubelle amélioration du processus de
déchets non organisées manque d’hygiène
nettoyage
(Photos 40)

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 71


Photos 39 : Stockage hasardeux des produits chimiques nocif, toxique et irritant

Photos 40 : manque d’hygiène

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 72


Tableaux d'analyse des risques d’environnement Date d’identification : 08/05/2017
Unité de travail : déchets Date d’évaluation : 13/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Situation Evaluation des Risques Niveaux Mesures de prévention


Risques éventuels
dangereuse Gravité Fréquence priorité Existantes A proposer

-risque lié aux circulations et


2 3 2 aucun Etablir et dessiner le plan de circulation
aux déplacements dans la zone de stockage
Déchets
solide non
risque lié au manque de
organisé 1 3 3 aucun Etablir et dessiner le plan de circulation
l'hygiène dans la zone de stockage
(photos 41)

risque lié à l'organisation 1 3 3 aucun Prévoir le conditionnement des déchets


solide en récipients métalliques
Déchets
-Placer des extincteurs.
liquide : Risque d’incendie 4 3 1 aucun
- Avoir des bacs de collecte organisée.
produit
irritant,
Prévoir des flacons pour la collecte des
nocifs et déchets liquide
Risque chimique 4 3 1 aucun Etablir un contrat avec un prestataire
toxique
pour la collecte, le transport et
(photos 42) l’élimination des déchets

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 73


Photos 41

Photos 42

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 74


Tableaux d'analyse des risques du HDGM Date d’identification : 08/05/2017
Unité de travail : armoire électrique Date d’évaluation : 13/05/2017

Nombre d’opérateurs :

Risque Evaluation des Risques Niveau de Mesures de prévention


Situation dangereuse
éventuels Gravite Fréquence priorité Existant à proposer
Contrôle - Améliorer la valeur de la résistance
-Résistance de terre non
Électrocution règlementaire de terre
acceptable.
Électrisation 4 3 1 périodique par un - Isolation de l’armoire par une
-manque de protection.
bureau de plaque en plexiglass
(photo 43)
contrôle (APVE) - respecter les consignes de sécurité.

Photo 43 : armoire électrique principale

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 75


IV. Plan d’action
Tableau 14 : plan des actions général

Local Priorité Risque à faire

Risque Toxicité et

Atelier FM, 1 irritation par contact Elaborer un fichier de gestion


Atelier CM cutané, ou par inhalation des produits chimiques
1 Incendie

Sirènes d’alerte et issu de


secours doivent être
Atelier FM, Complication en cas
1 accessibles
Atelier CM d’incendie
L’extincteur doit être stocké
dans des places visibles
Atelier FM, Complication en cas
1 Entretien les sirènes d’alerte
Atelier CM d’incendie
Contusions et
Zone de stockage - Eloigner des pièces lourdes
2 écrasements,
de brute de lieu de travail
traumatismes internes.
Contusions et
Arrangement des tôles selon
Zone de stockage écrasements,
2 leurs épaisseurs avec
de brute traumatismes internes.
identification visible

Atelier FM,
3 Manque d’hygiène Nettoyage d’atelier
Atelier CM

Tableau 15 : plan des actions au sein d'atelier CM

Machine Priorité Risque à faire


Poste soudure à l’arc Modifier les prises
1 Risque électrique
Poste soudure au chalumeau électriques
Poste soudure à l’arc Brûlure, Prévoir des consignes
Poste soudure au chalumeau 1 éblouissement, lésions de sécurité
Cisaille à guillotine oculaires

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 76


Risque cisaillement,
Plieuse semi-automatique 1
coupure

Rouleuse semi-automatique 1 Risque enroulement

Risque de chute Bien fixer les


Poste soudure MIG-MAG 1
d’objet bouteilles de gaz
Éloigner les produits
Incendie et explosion
chimiques
Tourelle à meuler 1 du a projection
inflammable a zone de
d’étincelle
travaille
Tourelle à meuler
Plieuse semi-automatique Risque de blessure par
Cisaille à guillotine la brute du a la Fourni des gants
Tronçonneuse manutention des tôles anti coupures
1
Rouleuse manuelle ou des poutres à arête
Perceuse vives
Plieuse manuelle

Poste soudure à l’arc Risque de blessure par


1
Poste soudure au chalumeau la brute de pièce

Poste soudure MIG-MAG - Fourni des gants de


Brûlure,
Oxycoupeur protection thermique
1 éblouissement, lésions
Poste soudure par pointe
oculaires
Découpage plasma

Réduire le
dégagement des fumés
de soudage en
-intoxication (Mg, Cu, réduisant le courant
Poste soudure à l’arc ZN) utilisé et le Ø de
1
Poste soudure au chalumeau - Pneumonie, Cancer l’électrode et ajuster
le système
d’aspiration afin
d’assurer une
aspiration efficace

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 77


(Vitesse d’air dans
ouverture 0.5 m/s)
Poste soudure à l’arc
- Fournir des
Poste soudure au chalumeau - Risque Incendie,
extincteurs à
poste soudure MIG-MAG 1 explosion
proximité de la zone
Tourelle à meuler
de travaux
Oxycoupeur
-Éloigner
suffisamment les
bouteilles du lieu de
Poste soudure à l’arc Incendie et explosion
1 travail
Poste soudure au chalumeau
-Prévoir l'installation
d'un clapet anti retour.

Assurer l’éclairage
1 Fatigue visuel dû au
Atelier CM suffisant pour chaque
manque d’éclairage
poste de travail
Risque d’abrasion ou
- Installer des capots
d’enroulement
Tourelle à meuler 1 de protection
(contact avec la
meule)
Poste soudure MIG-MAG
Réaliser
Tourelle à meuler Risque de blessure
des aménagements des
Tronçonneuse 3 (contacte avec autre
postes
Rouleuse manuelle machine)
Plieuse manuelle
Limiter la zone du
travail et choisir un
emplacement de la
Oxycoupeur 3 Risque de choc
machine n’obstruant
pas à l’accès des
personnes

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 78


- Prévoir un système
Fatigue musculaire dû de réglage de la
Poste soudure au chalumeau 3
à la hauteur de la table hauteur de la table de
travail
Poste soudure à l’arc
Poste soudure au chalumeau Risque d'étouffement Port un masque
Poste de soudure à MIG- 3 avec la poussière jetable contre la
MAG (nettoyage) poussière
Oxycoupeur
Le risque de lésions Port des moyens
Tourelle à meuler
3 auditives chez individuels de
Cisaille à guillotine
l’opérateur protection

Tableau 16 : plan des actions au sein d'atelier FM

Machine Priorité Risque à faire


Veiller à ce que tous
Fraiseuse 1 Risque électrisation les fils électriques
soient protégés
- Risque de blessure ou de
coupure par l'outil tranchant Prévoir des consignes
Fraiseuse, - Risque de projection de pièce, de sécurité.
1
Tour, perceuse coupeaux, bris d'outils, Installer des carters de
- Risque enroulement avec la protection.
partie rotative
Assurer l’éclairage
Rectifieuse, Fatigue visuelle dû au manque
1 pour chaque poste de
Fraiseuse d’éclairage
travail
Risque de projection de pièce, Vérifier l’état des
Tour 1
coupeaux capots de protection
Installer un couvercle
Risque d’intoxication (contacte
Rectifieuse 1 pour le réservoir de
directe avec la lubrifiant)
lubrifiant

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 79


- Fermer les armoires
électriques
CNC 1 Risque électrique
- Entretien le capteur
de sécurité

Risque d’abrasion ou
-Prévoir un boutant
Rectifieuse d’enroulement (contact avec la
1 d’urgence
meule)

Risque de projections de pièce - Installer des carters


1
lors de rectification de protection.
- Entretien les
Rectifieuse, Risque de chute de plain-pied
1 machines (Prévoir des
Fraiseuse (glissement)
pompes d’arrosage).
Tour, Risque d’intoxication par Eviter le contact direct
Rectifieuse, 1 contact cutané ou par avec le produit
Fraiseuse inhalation d’arrosage
-Prévoir une isolation
Risques d’électrisation liée au
Rectifieuse, électrique entre
1 contact direct avec un sol
Fraiseuse l’opérateur et le sol
humide
humide
Prévoir un entretien
Risque de fatigue consécutive
Fraiseuse 2 des dispositifs de
au serrage de la pièce
serrage
Rectifieuse, - Risque de fatigue musculaire - Entretien des volants
3
Fraiseuse lié à l’absence des leviers d’avance manuelle.
- Fournir des gants de
CNC 3 Risque de blessure par la brute
protection

V. Conclusion
Dans ce chapitre nous avons suivi la démarche d’évaluation des risques depuis,
l’identification, le diagnostic jusqu’à l’estimation et l’évaluation des risques. Cela nous
permettrons d’obtenir le plan d’action.
Dans la partie suivante, nous allons détailler la mise en place de la HSE au sein de HDGM
en utilisant le progiciel Sistama Ambentie.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 80


Chapitre 4
Mise en place d’un progiciel
de la gestion HSE
« Sistema Ambiente »

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 81


I. Progiciel de HSE adopté
Sistema Ambiente est un progiciel crée par Digitalis S.R.L depuis 1994. Il accompagne les
entreprises pour une gestion complète de la santé et sécurité plus ou moins amples, selon la
nécessité et les objectifs de l’entreprise. C’est un système informatisé qui sert à gérer la
sécurité du travail (analyse des risques, gestion de la prévention), aménagement (procédures
de sécurité, sanitaires, formation et auto-formation, qualité, documentation Iso, entretien,
hygiène alimentaire, contrôle environnemental), et la qualité de l'environnement dans les
usines (gestion des déchets, émissions en atmosphère, rejets liquides, comptabilité des
paramètres environnementales, élaboration du bilan environnemental, calcul du carbone
équivalent). Basé sur les règles européennes et internationales, il représente une pratique
commune des pays.

Durant notre projet, nous avons eu le privilège de contacter Monsieur Vittorio


BUSCAGLIONE, concepteur du progiciel Sistema Ambiente, qui nous a donné une licence
dans le but d’informatisée la gestion HSE dans l’institut supérieure des études technologique
de Sfax.

Figure 24 : logo Sistema Ambientie

Figure 25 : Sistema Ambiente

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 82


II. Mise en place de la base de données
La saisie des données est totalement guidée .Pour chaque aspect il y a des options à choisir.
Si le relevé a été effectué sur papier, la transcription des données est très simple.

1. Création de la structure de l’ISET


Pour effectuer une analyse correcte des risques du travail, il est nécessaire d'examiner chaque
local du HDGM, chaque phase de travail et chaque équipement. La figure 26 présente la
création de la structure de hall de département génie mécanique.

Figure 26 : structure d'ISET SFAX

2. Analyse des risques dans les locaux de HDGM


Au niveau d'analyse des risques, le local se définit comme : un endroit confiné, dans lequel
les risques environnementaux peuvent se répandre ou une zone ouverte avec une fonction
spécifique. Dans cette étape on peut examiner différent risques relatifs à la circulation
intérieure, à l’aménagement, à l’incendie, à l'éclairage, à l’environnement de travail, à
l'installation électrique… (Figure 27).

Les risques
examinés dans le
local

Figure 27 : atelier de construction métallique

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 83


Les figures 28 et 29 présentent l’étape d’estimation du risque relatif à l’éclairage et
l’installation électrique d'atelier CM.

Figure 28 : estimation de risque lié à l’éclairage

Figure 29 : estimation de risque lié à l’installation électrique

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 84


Chaque local possède une fiche de prévention, dans laquelle on certifie la formation des
travailleurs, la charge et le classement du risque. La figure 30 présente des préventions et
une estimation de risque relatif à l'aménagement de l’atelier CM.

Figure 30 : estimation de risque relatif à l'aménagement de l’atelier CM

3. Analyse des risques dans les phases de HDGM


Dans cette étape on peut examiner différent risques relatifs à l’effort physique, substance
chimique, bruit,…. (Figure 31).

Les risques
examinés
dans les
phases de
travail

Figure 31 : phase de travail, tournage

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 85


Les figures 32, 33 et 34 présentent l’étape d’estimation du risque relatif aux substances
chimiques et aux bruits.

Figure 32 : évaluation du risque chimique

Figure 33 : évaluation du risque lié aux bruits

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 86


Figure 34 : exemple d’évaluation du risque lié aux manques d’EPI

Si l'activité utilise des matériaux dangereux, ceux-ci peuvent être enregistrés, avec les
caractéristiques du risque qu'ils engendrent. Ainsi, il est possible d'analyser le risque
chimique auquel les travailleurs sont exposés. Voir figure 35.

Figure 35: exemple d'analyse de risque chimique, lubrifiant

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 87


La figure 36 présente une estimation des risques relatifs à l’ergonomie.

Figure 36 : Estimation des risques relatifs à l’ergonomie, soudage au chalumeau

4. Analyse des risques dans les machines/équipements de


HDGM
Dans cette étape on peut examiner différent risques relatifs à l’agent chimique, l’urgence,….
(Figure 37).

Figure 37 : équipement de travail, fraisage

La figure 38 présente une estimation des risques relatifs au fonctionnement

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 88


Figure 38 : estimation des risques relatifs au fonctionnement

Tous les agents chimiques et leurs composants doivent être enregistrés avec leurs
caractéristiques. Il est alors possible d'analyser sur chaque phase de travail et sur chaque
outillage l'existence de risque chimique. (Figure 39).

Figure 39 : exemple d'analyse d'utilisation de lubrifiant dans la poste fraisage F1

Les caractéristiques des outils doivent être analysées en condition réelle. Grâce à cette
analyse les risques suivants vont être listés : les risques directs d'accidents, les
caractéristiques des commandes, le comportement en situation d'urgence, les procédures
d'entretien, la formation et les procédures opérationnelles. (Figure 40).

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 89


Figure 40 : exemple d'analyse des risques d'outillage

Tous les instruments utilisés lors du processus de travail sont analysés (outillages,
installations, équipements). L'analyse se fait dans la situation réelle d'utilisation. L'outillage
peut souffrir d'insuffisance de protections, de défauts de fonctionnement, et d'obsolescence.

La gestion de la sécurité de l'outillage prévoit l'activation constante de procédures de


vérification, de mesure, d'entretien et de réparation. Ces procédures peuvent être planifiées
et peuvent produire un historique.
Les risques sont évalués en fonction des actions accomplies afin de les éliminer.

Chaque unité d'entreprise (le local, les phases de travail, les outillages) peut mettre en place
des procédures de vérification, de contrôle et d'intervention, de les aménager. Les procédures
concernent : la sécurité, la qualité, la prévention du feu, l'émergence, l'hygiène alimentaire,
la gestion sanitaire et la certification Iso. (Figure 41).

Figure 41 : exemple de procédure

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 90


5. Autres
Au dossier propre de l'entreprise sont reliées les archives :

 d'analyse des risques


 du personnel
 de vérification et des mesures relatives à la sécurité, à la maintenance et à la
qualité.
 de gestion sanitaire
 de vérification et de contrôle des modèles environnementaux.

Et dans le dossier administratif du site, il est possible d'obtenir l'élaboration des données qui
permettent la vérification de la sécurité, de la santé des travailleurs et de la qualité ambiante
des procédés et des matériaux.

Pour chaque unité d'entreprise il est possible de se référer et d'utiliser des archives propres à
celle-ci. À l'intérieure de ces archives il est possible de visionner les fiches, en créer de
nouvelles et d’enregistrer des données. (Figure 42)

Figure 42 : exemple d'archives

Les mesures instrumentales effectuées dans les unités d'entreprises sont enregistrées dans un
dossier. Elles sont utilisées pour l'évaluation des risques et permettent de comprendre s'il y
a relation entre les données sanitaire relevées par le médecin et la présence de risques
chimiques, de bruit ou de climat. Par les mesures instrumentales, on produit le registre des

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 91


données dans un dossier avec une fonction qui permet l'élaboration statistique, selon la
nécessité d'évaluation. (Figure 43)

Figure 43 : exemple de liste des mesures

Figure 44 : exemple de fiche de sécurité

Chaque siège de l'entreprise peut gérer toutes les activités utiles à la prévention grâce à un
index unique qui lui met à disposition toutes les fonctions utiles.

La gestion de l'aménagement est facilitée grâce à la possibilité de créer des fiches mensuelles
(pour les brefs entractes) et par la visualisation de plannings journalier, hebdomadaire et
mensuel.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 92


Figure 45 : exemple d'une gestion de l'aménagement

Après avoir introduire tous les données, une analyse des risques exhaustive peut être fourni
en fichier Word ou PDF.

III. Conclusion
Grace à l'utilisation de ce progiciel, nous avons arrivé à informatisé la gestion de la HSE au
HDGM, ainsi que l'analyse des risques est fournie automatiquement.

Par manque de temps et d’informations nécessaires, il reste beaucoup de travail à faire avec
ce progiciel.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 93


Chapitre 5
Estimation du coût

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 94


Après avoir cerné le plan des actions à faire au sein du HDGM, nous avons passé dans ce
chapitre à une estimation du coût. Cette estimation est représentée par le tableau 17.

Les devis des articles demandé sont présentés dans l’annexe III.

Tableau 17 : estimation du coût totale

Coût unitaire Coût total


Désignation Quantité Image
(TND) (TND)
0.369
Charnière
35 12.915
L100-50

Vis FBS, M4-


42 0.015 0.63
11,

Écrou H, M4 42 0.022 0.924

Vis Z, M4-35, 18 0.027 0.486

Cheville Ø6-
18 0.023 0.414
L35
Vis H ,4.8,
M6-70, écrou 4 0.091 0.364
H
Vis CHC,8.8,
3 0.528 1.584
M10-100

Tube néon
10 2.692 26.920
36 w ; L 1.5m

Starter néon 10 0.578 5.780

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 95


Pris industriel
3P+T32A 3 43.509

14.503

Fiche male
3 10.691 10
3P+T+N 32A

Tableau 30/20 1 10.404 10.404

Lampe
d’éclairage
3 6 18
(fraiseuse)
12V

Prise de 2P+T
10/10A 5 3.358 16.79
SOMEF

Interrupteur
1 2 2
220 v

10 Tôle
460x375
x6 20 200
Polycarbonate
10 Tôle
480x375
22 220
x6

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 96


Tôle
1200x55 Rectifieuse : 50
50
0x6

Tôle130
55 CNC : 55
0x460x6

A2 X 55 7 385
Plexiglass
A3 X 30 7 210

Adhésif de
Marquage au
sol bleu 2 12.353 24.706
50mmx50M

Coût total (TND) 1045

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 97


Chapitre 6
Réalisation

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 98


1. Fraisage
1.1. Entretien des volants d’avance manuelle
 La conception du levier (SolidWorks) (voir dossier technique).
 Préparation des gammes d'usinage (voir annexe).
 Fabrication des pièces en utilisant le tour conventionnel et la perceuse.

Tableau 18 : entretien des volants d’avance manuelle

Réalisation
Avant Après
de tâche

100%

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 99


1.2. Assurer l’éclairage localisé pour chaque poste de travail
Tableau 19 : changement de la lampe

Réalisation de tâche Avant Après

100%

1.3. Prévoir une isolation électrique entre l’opérateur et le sol humide (par estrade) et Prévoir des consignes de sécurité prés de
poste de travail
Tableau 20 : isolation électrique et consignes
Réalisation de tâche Avant Après

80%

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 100


1.4. Installer des carters de protection
 On change les chevilles cassées par autre neuves.
 Désassembler le carter cassé et lancer une commande pour acheter le polycarbonate.

Tableau 21 : Installation des carters de protection

Réalisation
Avant Après
de tâche

% 100

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 101


1.5. Conclusion :
Tableau 22 : tâches réalisée dans le fraisage

Machine Priorité Risque à faire


- Risque de blessure ou de coupure par l'outil tranchant
-Prévoir des consignes de sécurité.
1 - Risque de projection de pièce, coupeaux, bris d'outils,
-Installer des carters de protection.
- Risque enroulement avec la partie rotative
Fraiseuse 1 -Fatigue visuelle dû au manque d’éclairage -Assurer l’éclairage pour chaque poste de travail
-Risques d’électrisation liée au contact direct avec un sol -Prévoir une isolation électrique entre l’opérateur et le
1
humide sol humide
3 - Risque de fatigue musculaire lié à l’absence des leviers - Entretien des volants d’avance manuelle.

Avant Après

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 102


2. Tournage
Vérifier l’état des capots de protection.

Tableau 23 : Nettoyer les capots de protection

Réalisation
Avant Après
de tâche

100%

3. Fournir des extincteurs à proximité des zones de travaux :


Pour cette tâche nous avons fabriqué des supports des extincteurs, en exploitant le déchet métallique d’ISET de Sfax :

 La conception des supports des extincteurs (SolidWorks) (voir dossier technique).

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 103


 On a fait un calcul de déformation pour vérifier la résistance des supports. La vérification de calcul était par Logiciel Solid Works (voir
annexe).
 Fabrication des supports en utilisant la cisaille guillotine pour le découpage des tôles et la plieuse manuelle et la perceuse.

Tableau 24 : des supports des extincteurs

Réalisation
Avant Après
de tâche

100%

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 104


4. Fabriquer un support de levier de cisaille manuelle
Pour cette tâche nous avons fabriqué un support de levier, en exploitant le déchet métallique d’ISET de Sfax :

 La conception du supporte de levier (SolidWorks) (voir dossier technique).


 On a fait un calcule de déformation pour vérifier la résistance des supports. La vérification de calcul était par Logiciel Solid Works (voir
annexe).
 Fabrication des pièces en utilisant la cisaille guillotine pour le découpage des tôles et la plieuse manuelle et la perceuse.

Tableau 25 : support de levier

réalisation
Avant Après
de tâche

100%

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 105


5. Entretien des prises électriques
Tableau 26 : entretien des prises électriques

Réalisation
Avant Après
de tâche

50%

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 106


6. Aménagement de l’atelier CM
Tableau 27 : aménagement d'atelier CM

Réalisation
Avant Après
de tâche

80%

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 107


Nous avons corriger le probléme d’éclairage de cet atelier par remblacement des tubes ou cas nécessaire et par de nettoyage des
commentaire
cages

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 108


Tableau 28: Balisage des zones dangereux par ruban de signalisation

Réalisation
Avant Après
de tâche

100%

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 109


Tableau 29 : Marquage des voies de circulation

Réalisation
Avant Après
de tâche

100%

Commentaire emplacement des bandes en tenant compte les distances de sécurité.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 110


7. Organisation d’armoire de stockage d’atelier CM

Tableau 30 : Organisation d’armoire de stockage d’atelier CM

Réalisation
Avant Après
de tâche

100 %

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 111


8. Organiser l’emplacement des postes MIG-MAG
En exploitant les postes vides de soudure aux chalumeaux et en réduisant les risques liés à l’aménagement, à l’encombrement,… on a déplacé
les deux postes Mig-Mig dans ces postes.

Tableau 31 : Changement des places des deux postes Mig-Mag

Réalisation
Avant Après
de tâche

100 %

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 112


Conclusion générale
Dans ce projet, nous avons proposé une démarche de la mise en place de gestion de la HSE.
Cette démarche s'adresse au hall du département de génie mécanique et en particulier aux
ateliers de construction métallique et de fabrication mécanique. L'objectif principal est de
gérer et prévenir tout incident pouvant porter dommage à la santé et la sécurité des
travailleurs au sein de ses ateliers.

Le point de départ de notre projet était la présentation de l'ISET et l'établissement d'une étude
critique de l'état actuel du HDGM. Ensuite, nous avons identifié les dangers à l'aide de
l'observation des situations réelles de travail, l'interrogation et le diagnostic par des appareils
de mesure. Cette étape nous a permis de lister et hiérarchiser les risques pouvant nuire à la
sécurité des travailleurs afin de préconiser des actions visant à les réduire ou à les supprimer.

Par la suite, nous avons établi un plan d'actions. En effet, les problèmes de sécurité sont très
nombreux par rapport aux ressources et aux capacités disponibles, pour cela nous avons
effectué un choix parmi les problèmes prioritaires soulevés lors du diagnostic.
Le document unique sortant de cette démarche apporte au HDGM un système de gestion
manuel. L'utilisation du progiciel Sistema Ambiente vient apporter une valeur ajoutée en
facilitant la gestion informatisée des risques associés à la santé et à la sécurité.
Nous avons achevé ce projet par la mise en œuvre de certaines mesures de prévention.
Malheureusement nous n'avons pas eu le temps pour réaliser toutes les actions, mais le travail
sera achevé dans les prochains mois.
Pour les perspectives d'avenir, une utilisation pratique de Sistema Ambiente dans tous les
départements de l'ISET serait un plus pour permettre aux responsables de gérer les activités
des ateliers avec aisance et rapidité.

Également, la mise en œuvre d'une gestion de la HSE est une démarche de développement
durable qui doit prendre en compte la santé et la sécurité des travailleurs.

Pour une amélioration continue et un respect plus soucieux de l'hygiène, de la sécurité et de


l'environnement, nous suggérons une forte implication de la direction de l'ISET dans cette
démarche qui n'est possible que grâce à la sensibilisation des personnels à travers les
formations et les journées de sensibilisation.

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 113


Bibliographie
 Support du cours de sécurité de Madame Fatma Lehyani.

Webographie
 http://www.inrs.fr/
 http://gpp.oiq.qc.ca/gestion_des_risques.htm
 http://www.hseconsult.com/French/French_conceptual.html
 http://www.jurisitetunisie.com/tunisie/codes/ct/Ct1215.htm
 http://www.institut-numerique.org/section-i-lidentification-des-risques-
52aad2530b86a?PHPSESSID=297b331d440509af64b8b5520cae50ee
 http://affiches-sante-securite-travail.com/nos-affiches/pictogrammes-obligatoire/
 http://www.idesashop.com/autres/signaletique.html
 http://www.schema-electrique.net/prise-de-terre-installation-electrique-norme-NF-
C-15-100.html
 http://www.sistemaambiente.net/The_future_we_want/TitoliFR.html
 http://bounie.polytech-lille.net/rie/methodes_risques_vp.pdf
 https://fr.scribd.com/document/333874962/brochure-pas-a-pas-pdf
 http://publikz.com/wpcontent/uploads/2015/10/ISO_CIE_8995_1_2002_E__Chara
cter_PDF_document-1.pdf

Gouiaa Imén et Rabhi Ayman P a g e | 114


ISET DE SFAX
Département de Génie Mécanique
MEMOIRE DE STAGE DE FIN D’ETUDES

Projet :
Gestion de la HSE du hall du département génie mécanique

Annexe 1

EXTRAIT DU RAPPORT SUR L'ANALYSE ET


L'ÉVALUATION DES RISQUES DANS LES LIEUX DE
TRAVAIL

Hall génie mécanique


Le rapport d’analyse des risques et des phases de travail généré par Sistema
Ambiente comprend 122 pages, pour faciliter la compréhension un extrait de ce rapport
est présenté dans cette zone annexe.
Cet extrait contient le rapport de l’analyse des risques des locaux « ateliers
Construction Métallique », « atelier Fabrication Mécanique » et « Stockage matière
première » et de la phase de travail « Découpage, équipement : tronçonneuse »,
« Soudage à l’arc, équipement : poste de soudage : P1 », « Fraisage, équipement :
Fraiseuse : F1 » et « organisation de matiére primaire ».

Page | 115
EXTRAIT DU RAPPORT SUR L'ANALYSE ET
L'ÉVALUATION DES RISQUES DANS LES LIEUX DE
TRAVAIL

FICHE DE ÉTABLISSEMENT Hall génie mécanique Errore. Il segnalibro non è definito.


ANALYSE DES RISQUES: local Atelier construction métallique 119
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: DÉCOUPAGE Errore. Il segnalibro non
è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - CISAILLE À
GUILLOTINE Errore. Il segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - DP Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement -
OXYCOUPEUR Errore. Il segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement -
TANÇONNEUSE 120
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: DÉFORMATION PLASTIQUE Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PLIEUSE
MANUELLE Errore. Il segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PLIEUSE SEMI-
AUTOMATIQUE Errore. Il segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - ROULEUSE
MANUELLE Errore. Il segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - ROULEUSE
SEMI-AUTOMATIQUE Errore. Il segnalibro non è definito.
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: PERÇAGE Errore. Il segnalibro non è
definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - P Errore. Il
segnalibro non è definito.
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: SOUDAGE À CHALUMEAUX Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PC1 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PC2 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PC3 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PC4 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: SOUDAGE À L'ARC 115

Page | 116
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PA1 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PA2 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PA3 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PA4 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PA5 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: SOUDAGE MIG/MAG Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - MIG1 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - MIG2 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: SOUDAGE PAR POINTE Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PP1 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - PP2 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: TOURET À MEULER Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - MC Errore. Il
segnalibro non è definito.
ANALYSE DES RISQUES: local Atelier fabrication mécanique 126
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: FRAISAGE 130
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - F1 134
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - F2 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - F3 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - F4 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - F5 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - F6 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - F7 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: PERÇAGE Errore. Il segnalibro non è
definito.

Page | 117
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - P1 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: RECTIFICATION Errore. Il segnalibro
non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: - A Errore. Il segnalibro non
è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - MF Errore. Il
segnalibro non è definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - RP Errore. Il
segnalibro non è definito.
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: TOURNAGE Errore. Il segnalibro non è
definito.
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - T1 Errore. Il
segnalibro non è definito.
ANALYSE DES RISQUES: local Stockage matière première 137
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: MANUTENTION DE LA
MATIÈRE Errore. Il segnalibro non è definito.
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: ORGANISATION DE MATIÈRE
PRIMAIRE 137

Page | 118
ANALYSE DES RISQUES: local Atelier construction métallique

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DU LOCAL: ATELIER CONSTRUCTION


MÉTALLIQUE
placé dans: ISET SFAX
Hall génie mécanique

Les caractéristiques générales de ce local, dont on va analyser par la suite les activités
de travail se déroulant à l'intérieur, sont:

* L'année de construction est: 2000


* ce local est partiellement confiné par des murs.
* Le haut est totalement couvert.
* ce local se trouve au niveau rez-de-chaussée.
Les moyens de transport opérant dans ce local sont: transpalettes.
À l'intérieur de ce local on stocke des résidus en récipients ouverts; voir les notes.
Les matériels employés sont examinés dans les phases de traitement ; ils peuvent être
ainsi identifiés: gazeux, solides.
À l'intérieur de ce local on stocke des matériels, avec les caractéristiques suivantes:
corrosifs, inflammables.
Dans le local il n'y a pas de personnes handicapées.

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À SORTIES ET URGENCE

Les sorties de secours sont: 1.


L'ouverture des sorties de secours est toujours vers l'extérieur.
Les portes de secours sont équipées avec une poignée anti panique.
Le plan d'évacuation en cas d'émergence est à l'étude, et il sera joint à ce document
une fois rédigé.
À présent les sorties de secours sont visiblement signalées par signaux lumineux.
Il n'y a aucun obstacle pour l'accès aux issues de secours.
Dans ce local Des extincteurs portables sont installés.

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER

Les extincteur doit être stocker dans des places visibles


Des extincteurs à poudre, à eau pulvérisée et à CO2 répartis judicieusement et en
nombre voulu
Entretien les sirènes d’alerte
Sirènes d’alerte et issu de secours doivent être accessibles
Le plan d'évacuation en cas d'émergence est à l'étude, et il sera joint à ce document
une fois rédigé.
Nous devons rendre l'accès plus accessible à l'escalier qu'aujourd'hui difficilement
accessibles.

Page | 119
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose: élimination du risque
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À ÉCLAIRAGE

Dans ce local la lumière utilisée à l'intérieur est en partie lumière naturelle et on utilise
artificiel.
Il existe un vitrage qui laisse entrer la lumière sans créer d'éblouissement.
Si nécessaire vous pouvez ouvrir le vitrage.
Les voies de circulation sont éclairées directement.
Chaque postes de travail n'ont pas d'éclairage direct ; la nécessité d'éclairage direct
sera vérifiée pendant l'examen des risques des phases du processus.
A chaque poste de travail, on ne peut pas régler l'intensité de la lumière selon ses
besoins.
Les sources de lumière sont directement visibles des postes de travail.
On a relevé que la luminosité est faible; le service technique va examiner à nouveau
l'installation et les caractéristiques des sources.
Des lumières d'alerte sont installées.
Les fenêtres sont nettoyées jamais.
Les toilettes et les lieux de repos sont éclairés.

Éléments de description et d'information relatives aux risques


Des mesures d'éclairage ont été réalisés et enregistré dans la liste des mesure.

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER


Assurer l’éclairage pour chaque poste de travail.
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose: élimination du risque
Exécuter d'ici le: 20/06/2017
ANALYSE DES RISQUES LIÉS À LOCAUX DE REPOS ET LOCAUX
HYGIÉNIQUES

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER


nettoyage des lavabos
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS LÉGERS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose: amélioration de l'hygiène
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement -


TANÇONNEUSE
entreprise: ISET SFAX
Établissement Hall génie mécanique
local: Atelier construction métallique

Page | 120
Phase de travail: Découpage
Les matières à travailler: barre .
Comme produit on obtient: pièce métallique.
RISQUES SPÉCIFIQUES
L'instrumentation est appliquée en forme fixe.
Ces outils sont utilisés: tranchants.
En particulier:
La mise au point des outils n'est pas considérée comme dangereuse.
L'aiguisage des outils ne présente pas de dangers.
Dispositifs spéciaux de Protection Individuelle n'ont pas été assignés.
Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par la
machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et des
gants.
Il relève une insuffisance des espaces pour les mouvements pour travailler avec cet
équipement et il veillera à un réagencement d'organisation afin de garantir une
possibilité plus facile et plus sûre de mouvement et d'activité.
La stabilité est considérée adéquate.
L'organisation actuelle du travail implique que les employés soient en contact avec des
matières dangereuses.; On s'occupera de modifier la situation en empêchant que ça
continu d'arriver.
Dans les annotations, certaines parties de la transmission du mouvement peut prendre
des vêtements ou des parties du corps sont décrites, les situations de risque seront
évités dès que possible avec des modifications appropriées et des protections.
Il existe le risque d'écoulement ou de projection de fragments; on veillera en temps
utile à éviter ça avec des protections proportionnées et des modifications.
Au cours de l'activité avec cet équipement il y a un risque de bruit excessif.
VIBRATIONS On a pas considéré nécessaire de vérifier les valeurs d'émission de
vibrations qui se transmettent à l'opérateur.
NOTES: des mesures de bruit ont été réaliser et enregistré dans la liste des mesures.

RISQUE CHIMIQUE
Sont utilisées en tout 1 substances: Fluide de lubrification .
PHRASES DE RISQUE: R 25, R 36, R 37, R 38, R 60, R 61.
Durée exposition: d'habitude: 26-50% heures de travail par employé
Quantité substances utilisées:> 0,1 = 1 Kg. ou litres chaque semaine/employé
État Physique: liquide: Point / Intervalle d'ébullition <50°C
Type d'installation: en circuit fermé avec des interventions manuelles périodiques et
limitées
type de procédé: avec l'apport d'énergie mécanique; possibilité de contact/absorption
à travers la peau
------------------------
NOTES:
Axée sur l'analyse des risques inhérents de l'agent chimique à l'usage sur équipement
-Tançonneuse , les effets, si l'utilisation se déroule dans des conditions de risque et
avec une exposition importante,on peut les évaluer comme:
* effets réversibles pour n° 1 ag. chim.
* effets potentiellement irréversibles pour n° 1 ag. chim.
* effets potentiellement mortels pour n° 1 ag. chim.
Les principaux effets négatifs pour la santé peuvent être:
* irritants a causa di n° 1 ag. chim.

Page | 121
* toxiques a causa di n° 1 ag. chim.
Le risque de dommages pour la santé peut-être entraîner principalement:
* d'inhalation a causa di n° 1 ag. chim.
* d'ingestion a causa di n° 1 ag. chim.
* de contact avec la peau a causa di n° 1 ag. chim.
En particulier, peut entraîner un risque de
* dangers pour la grossesse et d'éventuelles dommages au foetus N° 1 ag. chim.
* dommages au patrimoine génétique N° 1 ag. chim.
* dommages aux yeux N° 1 ag. chim..
Aucun composants spéciaux ne sont mis en évidence dans l'utilisation des agents
chimiques.
------------------------

SYSTÈMES DE COMMANDE
Les commandes à la main ou à pédale de cet équipement ne sont pas suffisamment
protégés contre le redémarrage intempestif; les causes sont indiquées dans les
annotations et elles seront éliminées avec une urgence absolue.
La vérification des commandes de cet équipement il a mis en évidence qu'ils ne
correspondent pas aux normes ; on s'occupera donc de modifier les anomalies.
La fiabilité des systèmes de commande n'est pas vérifiée périodiquement et l'entretien
est insuffisant.
Les commandes uniques cet équipement sont clairement énoncées et visibles .

ÉNERGIE ET SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

Pour le fonctionnement on utilise l'alimentation extérieure de: électricité >= 1 Kw

DISPOSITIFS D'URGENCE

NOTES: manque de disposition d'urgence.

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER:


Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par la
machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et des
gants.
Il relève une insuffisance des espaces pour les mouvements pour travailler avec
cet équipement et il veillera à un réagencement d'organisation afin de garantir une
possibilité plus facile et plus sûre de mouvement et d'activité.
Dans les annotations, certaines parties de la transmission du mouvement peut
prendre des vêtements ou des parties du corps sont décrites, les situations de risque
seront évités dès que possible avec des modifications appropriées et des protections.
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

Page | 122
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: SOUDAGE À
L'ARC

ACTIVITÉ DÉROULÉE DANS LA: phase de travail: SOUDAGE À L'ARC


appartenant à: ISET SFAX
Établissement Hall génie mécanique
local: Atelier construction métallique
Son déroulement peut synthétiquement être décrit ainsi:
Positionnement des pièces.
Mise en marche de la poste de soudure
Réglage du débit
Faire les soudures
Nettoyage de la poste.
DANS LA PHASE DE TRAVAIL OBJET DE L'ÉVALUATION ON EFFECTUE LES
FONCTIONS SUIVANTES:
ATTRIBUTION: Soudeur électrique
MACHINES / ÉQUIPEMENT À L'USAGE:
- Pa1 , - Pa2 , - Pa3 , - Pa4 , - Pa5

PLAN D'ACTION POUR CETTE PHASE DE TRAVAIL


Prévoir des consignes de sécurité
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose:
> information des employés
> réduction du risque au minimum

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À AGENTS CHIMIQUES


Sont utilisées en tout 0 substances.

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À ÉMISSIONS


Sur le lieu de travail on sent des odeurs surtout de type Toxique.
Il n'y a pas de matériels évaporables découverts.
Dans le traitement on ne produit pas de poudres.
Il existe des systèmes d'aspiration ou d'absorption de gaz, de poussières ou de
vapeurs prés de la source et on ne l'entretient pas.
Dans ce local il n'y a pas d'autres activités produisant des poudres.
Il y a des activités dans le traitement qui produisent des gaz ou des vapeurs.
Le système de ventilation ne prévoit pas le remplacement continu de l'air local.
Il est inapproprié d'effectuer n'importe quelle phase du traitement dans le système
fermé.
Nous avons jusqu'ici considéré qu'il est nécessaire de faire des mesures de pollution
de l'environnement pour cette phase de travail.
On a évalué s'il est opportun d'effectuer un contrôle des émissions du milieu aussi par
des mesures convenables des concentrations.

Page | 123
Éléments de description et d'information relatives aux risques
Il est obligatoire de mettre des écrans de soudage ou bien des lunettes de protection.
INTERVENTIONS DÉJÀ RÉALISÉES:
Des mesures de bruit ont été réaliser et sont enregistrés dans les fiches de mesure.
CONCLUSIONS DE L'ÉVALUATION:
Il y a risques possibles, mais il n'y a pas preuves qu'ils causent des maladies ou
blessures.
ANALYSE DES RISQUES LIÉS À BRUIT ET VIBRATIONS
Sur la base de l'analyse effectuée, il ne faut pas d'interventions particulières pour la
réduction des niveaux de bruit existants .
On a pas considéré nécessaire de vérifier les valeurs d'émission de vibrations qui se
transmettent à l'opérateur.

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À DÉPLACEMENT DES CHARGES


Il n'y a aucune situation de travail où il faut soulever et/ou déplacer des poids
supérieurs à 20 kilos pour les femmes.
Il n'y a aucune situation de travail où il faut soulever et/ou déplacer des poids
supérieurs à 25 kilos pour les hommes.
Les poids doivent être soulevés du sol.
Pour soulever des poids il faut se pencher en avant ou sur le côté.
Il faut en outre accomplir des rotations du corps.
Il faut soulever les poids au dessus du niveau des épaules.
Il n'arrive jamais qu'on effectue des opérations de déplacement pendant plus d'une
heure.
Il n'arrive pas en règle générale que les déplacements soient effectués avec une
position corporelle déséquilibrée.
Les poids à déplacer peuvent avoir des formes ou des température inconfortables.
Il n'est jamais arrivé que les employés aient, dans les conditions régulières de travail,
subi de déchirures musculaires.
Il ne résulte pas que les employés se plaignent du dérangements particuliers en ce qui
concerne le déplacement manuel des poids.
L'examen effectué a relevé la nécessité d'une amélioration des moyens techniques
pour réduire le déplacement manuel des poids par les employés.
CONCLUSIONS DE L'ÉVALUATION:
Il y a pas preuves qu'ils existent ou moins risques.
PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER
éviter le contact direct avec la table de soudure.
L'examen effectué a relevé la nécessité d'une amélioration des moyens techniques
pour réduire le déplacement manuel des poids par les employés.
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS LÉGERS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose:
>élimination du risque
>amélioration de l'hygiène
Exécuter d'ici le: 20/06/2017
ANALYSE DES RISQUES LIÉS À RADIATIONS
Il n'y a pas d'appareils émettant des radiations d'aucune sorte et par suite ceci n'est
pas un problème pour l'évaluation des risques de cette phase du travail.

Page | 124
ANALYSE DES RISQUES LIÉS À CHAMPS ÉLECTRIQUES ET
ÉLECTROMAGNÉTIQUES
risque bas pour la sécurité et insignifiant pour la santé des travailleurs.
STRESS AU TRAVAIL
Dans cette phase de travail on n'a a pas relevés d'éléments qu'on peut considérer
comme facteurs de stress au travail

ANALYSE DE LA VALIDITÉ DES DISPOSITIFS DE PROTECTION INDIVIDUELLE


Par la phase de travail Soudage à l'arc les Dispositifs de Protection Individuelle
assignés fournis, les risques qui doivent protéger et leur efficacité, a-t-il des contre-
indications à l'utilisation et le temps d'utilisation par jour:
- Écrans faciaux comme protection de lumière de l'arc électrique, dont l'efficacité est
évaluée bonne; on l'emploi pour 3 heures par jour; les difficultés d'utilisation sont:
aucune.
- Gant en cuir comme protection de chaleur, dont l'efficacité est évaluée insuffisante;
on l'emploi pour 3 heures par jour; les difficultés d'utilisation sont: difficulté de travail.

La validité des Dispositifs de Protection Individuelle sera tenue sous contrôle et les
responsables veilleront à examiner leur adaptation aux employés concernés.

CONCLUSIONS DE L'ÉVALUATION:
Il y a risques possibles comme la risque de brûlure, la risque d'étouffement et la risque
toxique, ils sont à considérer graves et ils demandent interventions.

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER:


Prévoir des masques de protection contre les fumés
adopter des gants anti-thermiques
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose:
>élimination du risque
>amélioration de l'hygiène
Exécuter d'ici le : 20/06/2017

Page | 125
ANALYSE DES RISQUES: local Atelier fabrication mécanique
CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES: local: ATELIER FABRICATION
MÉCANIQUE
placé dans: 52 ISET SFAX
Établissement Hall génie mécanique
Dans le local il n'y a pas de personnes handicapées.
PROCÉDURES
Pour la gestion d'entreprise correcte, à ce local les systèmes suivants sont appliqués
à des procédures:
ENTRETIEN: MAM01 maintenances d'ateliers mécanique, Responsable: ayman
PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose: réduction du risque au minimum
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À ÉCLAIRAGE


Dans ce local la lumière utilisée à l'intérieur est en partie lumière naturelle et on utilise
artificiel.
Il existe un vitrage qui laisse entrer la lumière sans créer d'éblouissement.
Les voies de circulation sont éclairées directement.
Chaque poste de travail bénéficie d'un éclairage direct.
Les sources de lumière sont directement visibles des postes de travail.
On a relevé que la luminosité est faible; le service technique va examiner à nouveau
l'installation et les caractéristiques des sources.
Des lumières d'alerte sont installées.
Les fenêtres sont nettoyées jamais.

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER


Assurer l’éclairage pour chaque poste de travail
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose: élimination du risque
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À LOCAUX DE REPOS ET LOCAUX


HYGIÉNIQUES
Dans ce local il y a des lavabos à disposition des employés.

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À INSTALLATION ÉLECTRIQUE


L'installation électrique de ce local répond aux normes en vigueur, on joint la
déclaration de l'installation de mise à la terre.
On joint les schémas de l'installation électrique, qui sont tenus à disposition pour toute
nécessité d'entretien et de sécurité.
Des mesures et des procédures pour la mise hors tension de l'installation ont été
prévues ; elle font l'objet d'une documentation à part .
La révision des câbles se déroule sans programmation précise ; à l'avenir elle sera
prévue avec une périodicité appropriée, sur l'évaluation des personnes compétentes.
De par les vérifications effectuées il ne résulte pas que les câbles puissent être en
contact avec du matériel usé ou inflammable.

Page | 126
Dans ce local l'examen effectué a mis en évidence que les câbles électriques sont en
bon état.
Les panneaux électriques sont régulièrement fermés à clé ; la clé est à disposition des
personnes autorisées ainsi que pour les urgences.
Le matériel électrique portable est équipé régulièrement de double isolation.
Les électriciens ont un certificat d'aptitude professionnelle reconnu.
Les électriciens doivent être équipés d'un équipement spécial pour la vérification de la
tension, afin d'éviter les risques accidentels.
On n'a pas constaté d'accidents d'origine électrique dans les trois dernières années.

Éléments de description et d'information relatives aux risques


risque d'électrisation liée au contact direct avec un sol humide dans l'îlot de fraisage
et de rectification

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER


veiller à ce que tous les fils électriques soient protégés127
Prévoir une isolation électrique entre l’opérateur et le sol humide127
avoir des soulier de sécurité
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose: élimination du risque
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

DISPOSITIONS SPÉCIALES EN CAS DE DANGER D'INCENDIE


lieu de travail: Atelier fabrication mécanique de l'installation Hall génie mécanique
Toujours appliquer sur tous les matériels ou produits inflammables l'étiquette avec:
<SYMBOLE FLAMME - ATTENTION INFLAMMABLE!>
Faire un bon entretien préventif des appareils et des installations électriques ; utiliser
toujours le personnel qualifié .
Afin d'éviter qu'en cas de situation d'urgence, on est des difficultés de dégagement ou
de secours, organiser le stockage du matériel et des équipements afin d'avoir
totalement libres accès aux passages.
Local équipé d'un nombre suffisant d'extincteurs, remplacer éventuellement ceux au
Halon, en les plaçant dans des lieux accessibles et en ordonner la régénération
périodique. Où nécessairement, installer les bouches d'incendies.
En effectuer le contrôle et l'entretien périodique, en notant les interventions sur les
registres.
Responsabilisé un employé pour coordonner les mesures de Prévention du feu, en
garantissant la disponibilité.
FORMATION POUR LES ACTIONS IMMÉDIATES EN CAS D'INCENDIE:
Au moins une fois par an essayer avec les employés, réuni en groupe, le
fonctionnement de l'extincteur : comment on le détache du mur, comment on le saisie,
comment on l'actionne et comment on le dirige.
Définir avec clarté les actions les plus immédiates qu'on doit accomplir en cas
d'incendie grave, les écrire sur un panneau bien visible et lisible et effectuer des essais
à des fins de formation.
Il est particulièrement important de fournir toutes les indications relatives aux matériels
et aux manières d'extinction du feu.

Page | 127
Les poignées pour l'interruption rapide du courant électrique doivent être bien
indiquées et accessibles.
Dans le cas où ils existent des canalisations ou des bouches de gaz, indiquer de
manière visible la valve pour l'interruption centrale du flux.
Les ouvertures (fenêtres, portes ou lucarnes), qui peuvent permettre le dégagement
de la fumée, on doit pouvoir les atteindre avec facilité et il faut expliquer les effets de
l'accumulation de fumée en cas d'incendie.
Une bousculade précipitée et désordonnée peuvent créer des risques
supplémentaires, surtout si les personnes impliquées sont nombreuses; VÉRIFIER
donc les points les plus important de rassemblement et les parcours de fuite, en
choisissant le plus court ; pendant les exercices s'attarder sur les comportements
individuels.

UN RESPONSABLE AVEC DES INSTRUCTIONS ADÉQUATES DOIT TOUJOURS


ÊTRE PRÉSENT ET APTE À DONNER EN TEMPS UTILE L'ORDRE
D'ÉVACUATION.

PROCÉDURE GÉNÉRALE EN CAS D'INCENDIE:


La procédure a été illustrée et remise à chaque responsable.

La procédure prévoit la rédaction d'une carte pour chaque local avec l'indication des
points dangereux et vulnérables.
Les moyens d'intervention doivent être déterminés sur la carte disponible et en
fonction.
Les manières doivent être indiquées pour donner l'alarme en forme rapide et simple.
L'organisation de la première intervention doit:
Permettre l'action utile de toutes les personnes présentes;
le groupe d'intervention des personnes responsables.

Pour la deuxième intervention, l'action des Pompiers a été prévue.


Les sentiers balisés et les itinéraires d'évacuation doivent être organisées et planifiées
afin de ne pas créer de flux désordonné, avec une collecte appropriée, et les sorties à
être utilisée.
Pour le secours aux blessés, ont été désignés les gens formés pour ça.
RENSEIGNEMENTS POUR L'URGENCE:
Afficher de manière visible par tout le personnel:
une carte du local avec l'indication des moyens d'intervention;
Un panneau avec:
les instructions pour donner l'alarme;
les actions d'intervention immédiate;
quand et comment évacuer le local.
INSTRUCTIONS AU PERSONNEL TECHNIQUE:
À tout le personnel technique, il faut donner les instructions relatives au bloc et à la
mise en sécurité éventuels des équipements auxquels ils sont responsable.

LIEU DE TRAVAIL ATELIER FABRICATION MÉCANIQUE


CLASSEMENT DU RISQUE D'INCENDIE
Après avoir examiné les conditions de risque d'incendie et les mesures de prévention
adoptées, le classement pour ce local a été évalué comme RISQUE BAS.

Page | 128
Notes complémentaires: L’absence d’étiquettes pour les produits chimique
- Stockage hasardeux des produits chimiques
PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER
Afin d'éviter qu'en cas de situation d'urgence, on est des difficultés de dégagement
ou de secours, organiser le stockage du matériel et des équipements afin d'avoir
totalement libres accès aux passages.
Local équipé d'un nombre suffisant d'extincteurs, remplacer éventuellement ceux
au Halon, en les plaçant dans des lieux accessibles et en ordonner la régénération
périodique. Où nécessairement, installer les bouches d'incendies.
En effectuer le contrôle et l'entretien périodique, en notant les interventions sur les
registres.

Page | 129
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail: FRAISAGE

ACTIVITÉ DÉROULÉE DANS LA: phase de travail: FRAISAGE


appartenant à: ISET SFAX
Établissement Hall génie mécanique
local: Atelier fabrication mécanique
Son déroulement peut synthétiquement être décrit ainsi:
Réglage des paramètres de coupe
Fixation de la pièce
Fixation de l'outil de coupe
Opération de surfaçage, rainurage, ..en utilisant un lubrifiant
Nettoyage de la machine
PROCÉDURES
Pour la gestion d'entreprise correcte, à cette phase de travail les systèmes suivants
sont appliqués à des procédures:
SÉCURITÉ: SFR01 fraisage
Éléments de description et d'information relatives aux risques
Risque de chute de plain-pied ( sol humide)
DANS LA PHASE DE TRAVAIL OBJET DE L'ÉVALUATION ON EFFECTUE LES
FONCTIONS SUIVANTES:
ATTRIBUTION: Mécanicien
Réaliser des pièces mécaniques
MACHINES / ÉQUIPEMENT À L'USAGE:
- F1 , - F2 , - F3 , - F5 , - F4 , - F7 , - F6
PLAN D'ACTION POUR CETTE PHASE DE TRAVAIL

Entretien les machines (Prévoir des pompes d’arrosage).


Porter des chaussures antidérapantes.

Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose: élimination du risque
ANALYSE DES RISQUES LIÉS À AGENTS CHIMIQUES

Sont utilisées en tout 1 substances: Fluide de lubrification .


PHRASES DE RISQUE: R 25, R 36, R 37, R 38, R 60, R 61.
Il existe des risques de contact des agents chimiques avec la peau des employés.
Il y a des risques d'émissions provoquées par les agents chimiques dans l'air.
Il n'y a pas de contrôles instrumentaux sur les possibles émissions.
Il n'y a pas eut de contrôles sanitaires pour les employés chargés de cette tâche.

L'ESTIMATION DU RISQUE
Le modèle est compatible avec les documents de la Communauté européenne.
L'estimation ne présente pas de risque, l'obligation de prendre des mesures et des
contrôles objectifs sur la toxicologiques et sur la santé.

UNE GRAVITÉ: catégorie 3 gravité moyenne: effets irréversibles (Index 3)

Page | 130
B DURÉE: toujours: 51-100% heures de travail par employé (Index 4)
C1 QUANTITÉ:> 1 = 10 Kg. ou litres chaque semaine/employé (Index 2)
C2 ÉTAT PHYSIQUE: liquide: Point / Intervalle d'ébullition 50-150°C (Index 0,5)
C3 TYPE D'INSTALLATION: manuel dans des conditions d'exploitation non approprié
(Index 1)
C4 TYPE DE PROCÉDÉ: avec l'apport d'énergie mécanique (Index ,5)
C5 DISPOSITIFS DE PROTECTION TECHNIQUE: structurellement adapté sans
plans d'entretien programmé (Index -0,5)
C6 possibilité de contact/absorption à travers la peau (Index 1)
C (C1+C2+C3+C4+C5+C6) NIVEAU D'EXPOSITION: beaucoup haut: conditions
opérationnelles pas de protection (Index 4,5)
D (UNE x B x C) APPLICATION DE MESURES DE PROTECTION ET DE
PRÉVENTION: il est essentiel à court terme
risque haut pour la sécurité, pas insignifiant pour la santé des travailleurs (Index 54)
------------------------
NOTES:
Axée sur l'analyse des risques des substances chimiques en usage dans ce phase de
travail, les effets, si l'utilisation se déroule dans des conditions de risque et avec une
exposition importante,on peut les évaluer comme:
* effets réversibles pour n° 1 ag. chim.
* effets potentiellement irréversibles pour n° 1 ag. chim.
* effets potentiellement mortels pour n° 1 ag. chim.
Les principaux effets négatifs pour la santé peuvent être:
* irritants a causa di n° 1 ag. chim.
* toxiques a causa di n° 1 ag. chim.
Le risque de dommages pour la santé peut-être entraîner principalement:
* d'inhalation a causa di n° 1 ag. chim.
* d'ingestion a causa di n° 1 ag. chim.
* de contact avec la peau a causa di n° 1 ag. chim.
En particulier, peut entraîner un risque de
* dangers pour la grossesse et d'éventuelles dommages au foetus N° 1 ag. chim.
* dommages au patrimoine génétique N° 1 ag. chim.
* dommages aux yeux N° 1 ag. chim..
Aucun composants spéciaux ne sont mis en évidence dans l'utilisation des agents
chimiques.
------------------------
CONCLUSIONS DE L'ÉVALUATION:
Les risques sont à considérer graves et on décide la suspension temporaire du travail
dans l'attente de modifier les conditions de sécurité.

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER:


éviter le contact direct avec le produit d'arrosage.
installer des aspirateurs.
Effectuer un étude sur les possibles solutions de réduction d'exposition des travailleurs
par exemple installer des carters de protection.
Élaborer un fichier de gestion des produits chimiques comportant les informations
suivantes :
• La désignation chimique du produit
• Le numéro de la fiche
Assurer l’étiquetage de tous les produits, issus d’un fractionnement

Page | 131
Assurer un lieu pour le stockage des produits inflammable
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose: élimination du risque
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À ÉMISSIONS


Sur le lieu de travail on sent un peu odeurs de type irritant.
Il n'existe pas de systèmes d'extraction et de collecte de poussière, de gaz ou de
vapeurs.
On a évalué s'il est opportun d'effectuer un contrôle des émissions du milieu aussi par
des mesures convenables des concentrations.

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À BRUIT ET VIBRATIONS


Sur la base de l'analyse effectuée, il ne faut pas d'interventions particulières pour la
réduction des niveaux de bruit existants .
On a pas considéré nécessaire de vérifier les valeurs d'émission de vibrations qui se
transmettent à l'opérateur.

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À DÉPLACEMENT DES CHARGES


Il n'y a aucune situation de travail où il faut soulever et/ou déplacer des poids
supérieurs à 20 kilos pour les femmes.
Il n'y a aucune situation de travail où il faut soulever et/ou déplacer des poids
supérieurs à 25 kilos pour les hommes.
Les poids doivent être soulevés du sol.
Pour soulever des poids il faut se pencher en avant ou sur le côté.
Il faut en outre accomplir des rotations du corps.
Il ne faut pas soulever les poids au dessus du niveau des épaules.
Il n'arrive jamais qu'on effectue des opérations de déplacement pendant plus d'une
heure.
Il n'arrive pas en règle générale que les déplacements soient effectués avec une
position corporelle déséquilibrée.
Les poids à déplacer peuvent avoir des formes ou des température inconfortables.
Il n'est jamais arrivé que les employés aient, dans les conditions régulières de travail,
subi de déchirures musculaires.
L'examen effectué suggère une étude des condition de travail physique, en
recherchant les moyens techniques pour une réduction de l'effort.

Éléments de description et d'information relatives aux risques


Risque de fatigue musculaire lié à l’absence des leviers
Risque de fatigue consécutive au serrage de la pièce 132132

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER


Entretien les volants d’avance manuelle
prévoir un entretien des dispositifs de serrage 132132
L'examen effectué suggère une étude des condition de travail physique, en
recherchant les moyens techniques pour une réduction de l'effort.
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS LÉGERS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose: élimination du risque Exécuter d'ici le: 20/06/2017

Page | 132
ANALYSE DES RISQUES LIÉS À RADIATIONS

Il n'y a pas d'appareils émettant des radiations d'aucune sorte et par suite ceci n'est
pas un problème pour l'évaluation des risques de cette phase du travail.

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À CHAMPS ÉLECTRIQUES ET


ÉLECTROMAGNÉTIQUES

risque bas pour la sécurité et insignifiant pour la santé des travailleurs.

STRESS AU TRAVAIL
Dans cette phase de travail on n'a a pas relevés d'éléments qu'on peut considérer
comme facteurs de stress au travail

ANALYSE DE L'EFFICACITÉ DE LA FORMATION ET DE L'INFORMATION:


FORMATION

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER DE FORMATION:


former un procédure de travail correcte pour fraisage
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS LÉGERS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose: formation des employés
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

ANALYSE DE LA VALIDITÉ DES DISPOSITIFS DE PROTECTION INDIVIDUELLE


Par la phase de travail Fraisage les Dispositifs de Protection Individuelle assignés
fournis, les risques qui doivent protéger et leur efficacité, a-t-il des contre-indications à
l'utilisation et le temps d'utilisation par jour:
- Lunettes plastique transparente comme protection de projection de copeau,bris de
l'outil, dont l'efficacité est évaluée insuffisante; on l'emploi pour 3 heures par jour; les
difficultés d'utilisation sont: aucune.

L'usage des Dispositifs de Protection individuelle actuellement assignés ne présente


pas de difficultés particulières d'utilisation.
CONCLUSIONS DE L'ÉVALUATION:
Il y a risques élevés et pas contrôlés d'une manière adéquate.

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER:


fournir des gants de protection
prévoir des capots de protection
avoir des soulier de sécurité
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose: réduction du risque au minimum
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

Page | 133
ÉVALUATION SUR LES RISQUES D'UTILISATION DE: équipement - F1
entreprise: ISET SFAX
Établissement Hall génie mécanique
local: Atelier fabrication mécanique
phase de travail: Fraisage
Les matières à travailler: outils de coupe (fraises, forets, ... ),clés, ...
Comme produit on obtient: pièce mécanique .
FONCTIONNEMENT
La société vise à utiliser: usiner des pièce mécanique.
Son fonctionnement peut être ainsi décrit:
Réglage des paramètres de coupe
Fixation de la pièce
Fixation de l'outil de coupe
Opération de surfaçage, rainurage, ..en utilisant un lubrifiant
Nettoyage de la machine

RISQUES SPÉCIFIQUES
L'instrumentation est appliquée en forme fixe.
Ces outils sont utilisés: tranchants.
En particulier:
La mise au point des outils est dangereuse.
L'aiguisage des outils présente des dangers qui doivent être examinés .
Les Dispositifs de Protection Individuelle assignés sont: Lunette plastique transparent.
Les substances inflammables sont utilisés et peuvent provoquer une inflammation
accidentelle ; les mesures de protection sont spécifiées et appropriées.
Le procédé de travail produit comme déchets coupeaux .
Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par la
machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et des
gants.

L'espace pour travailler avec cet équipement et pour les déplacements ont été vérifiés
proportionnés et sûrs.
La stabilité est considérée adéquate.

L'organisation actuelle du travail implique que les employés soient en contact avec des
matières dangereuses.
Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: Enroulement ,
Projection de pièce ou bris de l'outil de l'usinage et coupeaux; On s'occupera de
modifier la situation en empêchant que ça continu d'arriver.
Dans les annotations, certaines parties de la transmission du mouvement peut prendre
des vêtements ou des parties du corps sont décrites, les situations de risque seront
évités dès que possible avec des modifications appropriées et des protections.

Il existe le risque d'écoulement ou de projection de fragments; on veillera en temps


utile à éviter ça avec des protections proportionnées et des modifications.
Le risque d'éblouissement n'a pas été vérifié.
L'activité avec cet équipement n'expose pas aux risques de bruit excessif.

DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION

Page | 134
NOTES: l'écrans de protection casser .

VIBRATIONS
En outre il y a des sources de vibrations mécaniques continuellement.
Pendant les opérations qui utilisent un instrument émettant des vibrations, les
vibrations sont transmises à main-bras. On a pas considéré nécessaire de vérifier les
valeurs d'émission de vibrations qui se transmettent à l'opérateur.

RISQUE CHIMIQUE
Sont utilisées en tout 1 substances: Fluide de lubrification .
PHRASES DE RISQUE: R 25, R 36, R 37, R 38, R 60, R 61.

L'ESTIMATION DU RISQUE
Le modèle est compatible avec les documents de la Communauté européenne.
L'estimation ne présente pas de risque, l'obligation de prendre des mesures et des
contrôles objectifs sur la toxicologiques et sur la santé.

UNE GRAVITÉ: catégorie 3 gravité moyenne: effets irréversibles (Index 3)


B DURÉE: toujours: 51-100% heures de travail par employé (Index 4)
C1 QUANTITÉ:> 1 = 10 Kg. ou litres chaque semaine/employé (Index 2)
C2 ÉTAT PHYSIQUE: liquide: Point / Intervalle d'ébullition 50-150°C (Index 0,5)
C3 TYPE D'INSTALLATION: manuel (Index 0)
C4 TYPE DE PROCÉDÉ: avec l'apport d'énergie mécanique (Index ,5)
C5 DISPOSITIFS DE PROTECTION TECHNIQUE: pas indiqué (Index 0)
C6 possibilité de contact/absorption à travers la peau (Index 1)
C (C1+C2+C3+C4+C5+C6) NIVEAU D'EXPOSITION: haut: conditions opérationnelles
très peu de protection (Index 4)
D (UNE x B x C) APPLICATION DE MESURES DE PROTECTION ET DE
PRÉVENTION: il est appropriée à court terme / il est nécessaire à moyen terme
risque moyen pour la sécurité, pas insignifiant pour la santé des travailleurs (Index 48)
------------------------
NOTES:
Axée sur l'analyse des risques inhérents de l'agent chimique à l'usage sur équipement
- F1 , les effets, si l'utilisation se déroule dans des conditions de risque et avec une
exposition importante,on peut les évaluer comme:
* effets réversibles pour n° 1 ag. chim.
* effets potentiellement irréversibles pour n° 1 ag. chim.
* effets potentiellement mortels pour n° 1 ag. chim.
Les principaux effets négatifs pour la santé peuvent être:
* irritants a causa di n° 1 ag. chim.
* toxiques a causa di n° 1 ag. chim.
Le risque de dommages pour la santé peut-être entraîner principalement:
* d'inhalation a causa di n° 1 ag. chim.
* d'ingestion a causa di n° 1 ag. chim.
* de contact avec la peau a causa di n° 1 ag. chim.
En particulier, peut entraîner un risque de
* dangers pour la grossesse et d'éventuelles dommages au foetus N° 1 ag. chim.
* dommages au patrimoine génétique N° 1 ag. chim.
* dommages aux yeux N° 1 ag. chim..

Page | 135
Aucun composants spéciaux ne sont mis en évidence dans l'utilisation des agents
chimiques.
------------------------
SYSTÈMES DE COMMANDE

Les commandes à la main ou à pédale de cet équipement ne sont pas suffisamment


protégés contre le redémarrage intempestif; les causes sont indiquées dans les
annotations et elles seront éliminées avec une urgence absolue.
La vérification des commandes de cet équipement il a mis en évidence qu'ils sont à
considérer aux normes.
La fiabilité des systèmes de commande n'est pas vérifiée périodiquement et l'entretien
est insuffisant.
Les commandes uniques cet équipement sont clairement énoncées et visibles .
Toute alimentation de sources d'énergies est automatiquement désactivée lorsque
vous mettez hors service la machine pour l'entretenir.
DISPOSITIFS D'URGENCE

Les dispositifs d'urgence en place sont : interrupteur différentiel


Les dispositifs d'urgence sont visibles, clairement indiqués et placés de manière que
l'opérateur puisse l'arrêter facilement cet équipement.
Car les dispositifs d'urgence l'arrêtent immédiatement cet équipement, des protections
supplémentaires sont fournies afin d'éliminer le risque que les employés puissent être
en contact avec des pièces en mouvement avant la cessation permanente.
L'arrêt d'urgence est prioritaire à tous les autres commandes.
L'arrêt d'urgence arrête le cycle sans qu'on crée d'autres dangers.

CONCLUSIONS DE L'ÉVALUATION:
Les risques sont à considérer moyens et ils demandent interventions

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER:

Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par la


machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et des
gants.
Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: Enroulement ,
Projection de pièce ou bris de l'outil de l'usinage et coupeaux; On s'occupera de
modifier la situation en empêchant que ça continu d'arriver.
Dans les annotations, certaines parties de la transmission du mouvement peut
prendre des vêtements ou des parties du corps sont décrites, les situations de risque
seront évités dès que possible avec des modifications appropriées et des protections.
Prévoir des lampes d’éclairage machine
Prévoir une isolation électrique entre l’opérateur et le sol humide136
Prévoir un entretien des capots de protection
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose:
>élimination du risque
>réduction du risque au minimum
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

Page | 136
ANALYSE DES RISQUES: local Stockage matière première

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES: local: STOCKAGE MATIÈRE


PREMIÈRE
placé dans: 52 ISET SFAX
Établissement Hall génie mécanique

Les caractéristiques générales de ce local, dont on va analyser par la suite les activités
de travail se déroulant à l'intérieur, sont:

L'année de construction est: 2000

* L'activité se déroule dans un espace totalement ouvert.


* Il y a une couverture partielle au dessus de ce local.

* ce local se trouve en position de souterrain. On joint les autorisations requises.


Les moyens de transport opérant dans ce local sont: transpalettes manuel.
À l'intérieur de ce local on stocke des résidus corrosifs; voir les notes.
Les matériels employés sont examinés dans les phases de traitement ; ils peuvent être
ainsi identifiés: solides.
À l'intérieur de ce local on stocke des matériels, avec les caractéristiques suivantes:
corrosifs.
Dans le local il n'y a pas de personnes handicapées.

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À SORTIES ET URGENCE

Dans ce local on n'effectue pas de travaux considérés comme dangereux.


Dans ce local actuellement il n'y a pas d'extincteurs portables, il faut donc y remédier.

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER


Dans ce local actuellement il n'y a pas d'extincteurs portables, il faut donc y
remédier.

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À CHEMINS DE CIRCULATION

Il faut à nouveau contrôler la hauteur des corps suspendus sur les voies de passage
afin de garantir une entière sécurité.
Il faut signaler d'urgence les parcours des moyens de transport avec une signalisation
au sol et en hauteur.
Il n'y aucun trous ou bosses dans les couloirs de passage.
Le risque de chute de matériels dans les zones de passage a été signalé ; cette
condition sera corrigée d'urgence.
Aucune situation d'obstacles sur le parcours des moyens de transport.
Le sol des zones de passage ne se révèle pas être glissant.
Dans ce local sont entreposés des matériels sur des supports.
On a vérifié que les moyens de stockage adoptés sont instables et que les espaces
utilisés sont appropriés et suffisants.
L'évaluation sur la sécurité des zones de passage a mis en évidence la nécessité de
tenir la situation sous contrôle et d'examiner à nouveau le problème périodiquement.

Page | 137
Pendant ces trois dernières années les accidents relatifs aux moyens de transport
dans les zones de passages ont été plus d'un.

Éléments de description et d'information relatives aux risques


Non-respect des règles de stockage des bouteilles de gaz (absence de fixation).

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER


signaler les lignes de passages et organiser mieux le stocke spécialement les
bouteilles de gaz .
Il faut à nouveau contrôler la hauteur des corps suspendus sur les voies de passage
afin de garantir une entière sécurité.
Il faut signaler d'urgence les parcours des moyens de transport avec une
signalisation au sol et en hauteur.
Le risque de chute de matériels dans les zones de passage a été signalé ; cette
condition sera corrigée d'urgence.
On a vérifié que les moyens de stockage adoptés sont instables et que les espaces
utilisés sont appropriés et suffisants.
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS LÉGERS
avec minime probabilité.
L'intervention se propose:
> amélioration de l'hygiène
> élimination du risque
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À ESCALIERS, LES MURS ET LES


PLANCHERS

Il y a déjà eu une fois des épisodes de chute de matériel, pour lesquels on a pris des
mesures.

Éléments de description et d'information relatives aux risques


manque d'aménagement et arrangement de local
mauvaise état des supports de stockage

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER


définir et signaler les espaces de stockage avec un layout définie

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À LOCAUX DE REPOS ET LOCAUX


HYGIÉNIQUES

Éléments de description et d'information relatives aux risques


manque d'hygiène due a la mal gestion de déchet

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER


Assurer un lieu pour stockage le déchet
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec minime probabilité.
L'intervention se propose: amélioration de l'hygiène
Exécuter d'ici le: 20/03/2017

Page | 138
DISPOSITIONS SPÉCIALES EN CAS DE DANGER D'INCENDIE
de lieu de travail: Stockage matière première de l'installation Hall génie mécanique
Appliquer des panneaux visibles avec l'inscription:
<IL EST INTERDIT FUMER - DANGER D'INCENDIE !>

Indiquer les endroits, séparés conforme à la loi, qualifiés pour les fumeurs éventuels.

Améliorer et rendre le service de nettoyage plus fréquent ; au responsable de prendre


des dispositions pour prendre soin de l'entretien des matériels et des équipements.

Toujours appliquer sur tous les matériels ou produits inflammables l'étiquette avec:
<SYMBOLE FLAMME - ATTENTION INFLAMMABLE!>

Empêcher que les parties électriques soient touchées avec des protections spéciales
par du personnel inexpérimenté
;
Mettre en rigoles au mur et au plancher les câbles électriques ,
Appliquer les panneaux spéciaux avec l'inscription:
<ATTENTION ÉLECTRICITÉ! - NE PAS OUVRIR!>

Appliquer à proximité des accès et de manière visibles sur les passages, des
panneaux avec l'inscription:
<POUR LA SÉCURITÉ DE TOUS EN CAS D'URGENCE:
NE PAS OBSTRUER LES VOIES DE PASSAGE NI ABANDONNER DU
MATÉRIEL À TERRE>
Local équipé d'un nombre suffisant d'extincteurs, remplacer éventuellement ceux au
Halon, en les plaçant dans des lieux accessibles et en ordonner la régénération
périodique. Où nécessairement, installer les bouches d'incendies.
En effectuer le contrôle et l'entretien périodique, en notant les interventions sur les
registres.
Responsabilisé un employé pour coordonner les mesures de Prévention du feu, en
garantissant la disponibilité.

FORMATION POUR LES ACTIONS IMMÉDIATES EN CAS D'INCENDIE:

Au moins une fois par an essayer avec les employés, réuni en groupe, le
fonctionnement de l'extincteur : comment on le détache du mur, comment on le saisie,
comment on l'actionne et comment on le dirige.

Définir avec clarté les actions les plus immédiates qu'on doit accomplir en cas
d'incendie grave, les écrire sur un panneau bien visible et lisible et effectuer des essais
à des fins de formation.
Il est particulièrement important de fournir toutes les indications relatives aux matériels
et aux manières d'extinction du feu.

Les poignées pour l'interruption rapide du courant électrique doivent être bien
indiquées et accessibles.

Page | 139
Dans le cas où ils existent des canalisations ou des bouches de gaz, indiquer de
manière visible la valve pour l'interruption centrale du flux.

Les ouvertures (fenêtres, portes ou lucarnes), qui peuvent permettre le dégagement


de la fumée, on doit pouvoir les atteindre avec facilité et il faut expliquer les effets de
l'accumulation de fumée en cas d'incendie.

Une bousculade précipitée et désordonnée peuvent créer des risques


supplémentaires, surtout si les personnes impliquées sont nombreuses; VÉRIFIER
donc les points les plus important de rassemblement et les parcours de fuite, en
choisissant le plus court ; pendant les exercices s'attarder sur les comportements
individuels.

UN RESPONSABLE AVEC DES INSTRUCTIONS ADÉQUATES DOIT TOUJOURS


ÊTRE PRÉSENT ET APTE À DONNER EN TEMPS UTILE L'ORDRE
D'ÉVACUATION.

PROCÉDURE GÉNÉRALE EN CAS D'INCENDIE:

La procédure a été illustrée et remise à chaque responsable.

La procédure prévoit la rédaction d'une carte pour chaque local avec l'indication des
points dangereux et vulnérables.
Les moyens d'intervention doivent être déterminés sur la carte disponible et en
fonction.
Les manières doivent être indiquées pour donner l'alarme en forme rapide et simple.

L'organisation de la première intervention doit:


Permettre l'action utile de toutes les personnes présentes;
le groupe d'intervention des personnes responsables.

Pour la deuxième intervention, l'action des Pompiers a été prévue.

Les sentiers balisés et les itinéraires d'évacuation doivent être organisées et planifiées
afin de ne pas créer de flux désordonné, avec une collecte appropriée, et les sorties à
être utilisée.
Pour le secours aux blessés, ont été désignés les gens formés pour ça.

RENSEIGNEMENTS POUR L'URGENCE:


Afficher de manière visible par tout le personnel:
une carte du local avec l'indication des moyens d'intervention;
Un panneau avec:
les instructions pour donner l'alarme;
les actions d'intervention immédiate;
quand et comment évacuer le local.

INSTRUCTIONS AU PERSONNEL TECHNIQUE:


À tout le personnel technique, il faut donner les instructions relatives au bloc et à la
mise en sécurité éventuels des équipements auxquels ils sont responsable.

Page | 140
52 ISET SFAX - Hall génie mécanique - local: Stockage matière première
FICHE DE CALCUL DE LA CHARGE D'INCENDIE
calculée en MJ
acétylène gaz N° 30 Kg. - pouv.cal. unit. 49 total: 1470 MJ
Le local a une SURFACE de à vérifier! mètres carrés, et il a un pouvoir calorifique
total de 1470 MJ avec une CHARGE D'INCENDIE de 0 Kg/m2

LIEU DE TRAVAIL STOCKAGE MATIÈRE PREMIÈRE


CLASSEMENT DU RISQUE D'INCENDIE
MATÉRIELS PRÉSENTS:
Dans le local, ils sont présent en dépôt et/ou en usage:
- modiques quantités de substances hautement inflammables;
ON N'A PAS RELEVÉE DE PRÉSENCE DE DÉCHETS (inflammables ou
combustibles).

EN L'ABSENCE DE AUTRES ÉLÉMENTS DE RISQUE


- Il n'y a aucune présence de flammes ;
- Il n'y a pas de source de chaleur considérable;
- Il n'y a pas d'affluence de gens;
- Il n'y a personne avec des difficultés motrices;

PROPAGATION DES FLAMMES : on ne croit pas qu'en cas d'étoupille, il existe des
propagations de flammes.

IL FAUT CONSIDÉRER EN OUTRE QUE: Les voies d'exode sont protégées des
flammes et des fumées.

ÉLÉMENTS UTILES À L'ÉVALUATION:


PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER: placer des extincteur portable à
quantité proportionner
Après avoir examiné les conditions de risque d'incendie et les mesures de prévention
adoptées, le classement pour ce local a été évalué comme RISQUE BAS.

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER


placer des extincteur portable à quantité proportionner
Améliorer et rendre le service de nettoyage plus fréquent ; au responsable de
prendre des dispositions pour prendre soin de l'entretien des matériels et des
équipements.
Empêcher que les parties électriques soient touchées avec des protections
spéciales par du personnel inexpérimenté
;
Mettre en rigoles au mur et au plancher les câbles électriques ,
Appliquer les panneaux spéciaux avec l'inscription:
<ATTENTION ÉLECTRICITÉ! - NE PAS OUVRIR!>

Page | 141
Local équipé d'un nombre suffisant d'extincteurs, remplacer éventuellement ceux
au Halon, en les plaçant dans des lieux accessibles et en ordonner la régénération
périodique. Où nécessairement, installer les bouches d'incendies.
En effectuer le contrôle et l'entretien périodique, en notant les interventions sur les
registres.
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
avec minime probabilité.
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

Page | 142
ANALYSE DES RISQUES DE : phase de travail : ORGANISATION DE MATIÈRE
PRIMAIRE

ACTIVITÉ DÉROULÉE DANS LA: phase de travail: ORGANISATION DE MATIÈRE


PRIMAIRE
appartenant à: ISET SFAX
Établissement Hall génie mécanique
local: Stockage matière première
Son déroulement peut synthétiquement être décrit ainsi:
placer les matières primaire selon leurs types
CONCLUSIONS DE L'ÉVALUATION:
risque de chute et de chutes d'objets
risque lié aux circulation et aux déplacement
risque lié au manque de l'hygiène
risque lié à l'organisation
PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER
Arrangement des matière première (tôle,barre,...) selon leurs épaisseur avec
identification visible
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité.
L'intervention se propose:
>amélioration de l'hygiène
>élimination du risque
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À AGENTS CHIMIQUES


Sont utilisées en tout 0 substances.

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À DÉCHETS

CONCLUSIONS DE L'ÉVALUATION:
risque lié au manque d'hygiène
risque lié à l'organisation

PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER:


avoir des bacs de collecte organisée
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS LÉGERS
avec élevée probabilité.
L'intervention se propose:
>amélioration de l'hygiène
>élimination du risque
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

ANALYSE DES RISQUES LIÉS À ÉMISSIONS

Il n'est pas nécessaire, sur la base de l'examen exécuté, de maintenir les mesures
environnementales de la concentration de gaz, de poudre, ou de vapeur.

Page | 143
ANALYSE DES RISQUES LIÉS À BRUIT ET VIBRATIONS

Sur la base de l'analyse effectuée, il ne faut pas d'interventions particulières pour la


réduction des niveaux de bruit existants .
On a pas considéré nécessaire de vérifier les valeurs d'émission de vibrations qui se
transmettent à l'opérateur.
ANALYSE DES RISQUES LIÉS À DÉPLACEMENT DES CHARGES
L'examen effectué n'a pas remarqué de problèmes spécifiques relatifs au déplacement
manuel des poids.
ANALYSE DES RISQUES LIÉS À RADIATIONS
Il n'y a pas d'appareils émettant des radiations d'aucune sorte et par suite ceci n'est
pas un problème pour l'évaluation des risques de cette phase du travail.
ANALYSE DES RISQUES LIÉS À CHAMPS ÉLECTRIQUES ET
ÉLECTROMAGNÉTIQUES
risque bas pour la sécurité et insignifiant pour la santé des travailleurs.
STRESS AU TRAVAIL
Dans cette phase de travail on n'a a pas relevés d'éléments qu'on peut considérer
comme facteurs de stress au travail
ANALYSE DE LA VALIDITÉ DES DISPOSITIFS DE PROTECTION INDIVIDUELLE
Par la phase de travail organisation de matière primaire les Dispositifs de Protection
Individuelle assignés fournis, les risques qui doivent protéger et leur efficacité, a-t-il
des contre-indications à l'utilisation et le temps d'utilisation par jour:
- Gants en cuir comme protection de chute de matériels, dont l'efficacité est évaluée
bonne; les difficultés d'utilisation sont: aucune.
L'usage des Dispositifs de Protection individuelle actuellement assignés ne présente
pas de difficultés particulières d'utilisation.
PROGRAMME DES INTERVENTIONS À RÉALISER:
fournir des souliers de sécurité
Le fait de ne pas réaliser cette intervention peut être la cause d' EFFETS LÉGERS
avec minime probabilité.
L'intervention se propose: élimination du risque
Exécuter d'ici le: 20/06/2017

Page | 144
ISET DE SFAX
Département de Génie Mécanique
MEMOIRE DE STAGE DE FIN D’ETUDES

Projet :
Gestion de la HSE du hall du département génie mécanique

Annexe 2

PLAN D’ACTION POUR LA PREVENTION DES RISQUES DANS


LES LIEUX DE TRAVAIL

Hall génie mécanique

Programme des interventions à réaliser:


• Atelier construction métallique
• Atelier fabrication mécanique
• Découpage
• Déformation plastique
• Fraisage
• Manutention de la matière première
• Organisation de matière primaire
• Perçage
• Rectification
• Soudage à chalumeaux
• Soudage à l'arc
• Soudage MIG/MAG
• Soudage par pointe
• Stockage matière première
• Touret à meuler
• Tournage

Page | 145
52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Déformation plastique cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 Plieuse manuelle - : Il y a pas preuves qu'ils existent ou Il relève une insuffisance des espaces pour les mouvements pour travailler avec très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
moins risques mais l'emplacement du machine est incorrecte. cet équipement et il veillera à un réagencement d'organisation afin de garantir une peut être la cause d' EFFETS LÉGERS avec
possibilité plus facile et plus sûre de mouvement et d'activité. Les parties moyenne probabilité. Exécuter d'ici le:
accessibles peuvent présenter des risques de type: Risque cisaillement , Risque de 20/06/2017 / nouvelle
coupure; On s'occupera de modifier la situation en empêchant que ça continu échéance:............................................. / exécution
d'arriver. déplacer la machine à une autre postion. partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Déformation pla_2 1 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Perçage cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 P-: Risque de projection de pièce lors de perçage Dans les annotations, certaines parties de la transmission du mouvement peut très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
prendre des vêtements ou des parties du corps sont décrites, les situations de risque peut être la cause d' EFFETS MOYENS avec minime
seront évités dès que possible avec des modifications appropriées et des probabilité. Exécuter d'ici le: 20/06/2017
protections. installer un capot de protection / nouvelle échéance:............................................. /
exécution partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Perçage_3 2 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Soudage à chalumeaux cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 Organisation du travail: Prévoir des consignes de sécurité moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le:....................................................... / nouvelle
échéance:....................................................... /
exécution partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 caractéristiques du processus: irritation des yeux prévoir un contrôle systématique sur les conduite de gaz très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
peut être la cause d' EFFETS MOYENS avec minime
probabilité. Exécuter d'ici
le:....................................................... / nouvelle
échéance:....................................................... /
exécution partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Soudage à chalu_4 3 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Soudage à chalumeaux cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
3 Utilisation des agents chimiques: Il y a risques Respecter le codage couleur des tuyaux de gaz (marron acétylène, blanc oxygène) très urgent Le fait de ne pas réaliser cette
(intoxication ,explosion , incendie) élevés et pas contrôlés Utiliser des équipements en parfait état de marche ainsi que les accessoires de intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
d'une manière adéquate. sécurité (clapet anti retour flamme) avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

4 Déplacement des charges: table n'est pas ergonomie L'examen effectué a relevé la nécessité d'une amélioration des moyens techniques très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
pour réduire le déplacement manuel des poids par les employés. Prévoir un peut être la cause d' EFFETS LÉGERS avec
système de réglage de la hauteur de la table de travail moyenne probabilité. Exécuter d'ici le:
20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Soudage à chalu_4 4 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Soudage à chalumeaux cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
5 à l'aide de dispositifs de protection personnelle: risque Fournir des gants de protection Fournir des moyens d’extinction à proximité des très urgent Le fait de ne pas réaliser cette
de brûlure risque explosion incendie zones de travaux intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Soudage à chalu_4 5 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Soudage à l'arc cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 Organisation du travail: Prévoir des consignes de sécurité moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le:....................................................... / nouvelle
échéance:....................................................... /
exécution partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 Déplacement des charges: Il y a pas preuves qu'ils L'examen effectué a relevé la nécessité d'une amélioration des moyens techniques très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
existent ou moins risques. pour réduire le déplacement manuel des poids par les employés. éviter le contact peut être la cause d' EFFETS LÉGERS avec
direct avec la table de soudure. moyenne probabilité. Exécuter d'ici le:
20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Soudage à l'arc_5 6 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Soudage à l'arc cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
3 à l'aide de dispositifs de protection personnelle: Il y a Prévoir des masques de protection contre les fumés adopter des gants anti- moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
risques possibles comme la risque de brûlure, la risque thermiques intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
d'étouffement et la risque toxique, ils sont à considérer graves avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
et ils demandent interventions. le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

4 Pa1 - : Risque de fumée et risque d'éclairage insuffisant. Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
la machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
des gants. Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: brûlant, avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
électrique et thermique; On s'occupera de modifier la situation en empêchant que ça le: 20/06/2017 / nouvelle
continu d'arriver. Améliorer l'éclairage dans la poste de travail. Réduire le échéance:............................................. / exécution
dégagement des fumés de soudage en réduisant le courant utilisé et le Ø de partielle à la date de sur:
l’électrode. ajuster le système d’aspiration afin d’assurer une aspiration efficace ....................................................... / exécution
(Vitesse d’air dans ouverture 0.5 m/s) complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Soudage à l'arc_5 7 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Soudage MIG/MAG cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 à l'aide de dispositifs de protection personnelle: risque Fournir des gants anti thermiques longs très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
de brûlure peut être la cause d' EFFETS LÉGERS avec
moyenne probabilité. Exécuter d'ici le:
20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 Mig1 - : Risque de fumée et risque d'éclairage insuffisant. Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par très urgent Le fait de ne pas réaliser cette
la machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
des gants. Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: brûlant, avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
électrique et thermique; On s'occupera de modifier la situation en empêchant que ça le: 20/06/2017 / nouvelle
continu d'arriver. Améliorer l'éclairage dans la poste de travail. prévoir des échéance:............................................. / exécution
aspirateur de fumée partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Soudage MIGMAG_6 8 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Soudage MIG/MAG cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
3 Mig2 - : Risque de fumée et risque d'éclairage insuffisant. Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
la machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
des gants. Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: brûlant, avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
électrique et thermique; On s'occupera de modifier la situation en empêchant que ça le: 20/06/2017 / nouvelle
continu d'arriver. Améliorer l'éclairage dans la poste de travail. prévoir des échéance:............................................. / exécution
aspirateur de fumée partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Soudage MIGMAG_6 9 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Soudage par pointe cod.fiche
date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 Pp1 - : Risque de blessure ( arête vif de tôle) Il relève une insuffisance des espaces pour les mouvements pour travailler avec très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
cet équipement et il veillera à un réagencement d'organisation afin de garantir une peut être la cause d' EFFETS MOYENS avec minime
possibilité plus facile et plus sûre de mouvement et d'activité. Les parties probabilité. Exécuter d'ici le: 20/06/2017
accessibles peuvent présenter des risques de type: électrique; On s'occupera de / nouvelle échéance:............................................. /
modifier la situation en empêchant que ça continu d'arriver. Fournir des gants exécution partielle à la date de sur:
anticoupure . ....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 Pp2 - : Risque de blessure ( arête vif de tôle) Il relève une insuffisance des espaces pour les mouvements pour travailler avec très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
cet équipement et il veillera à un réagencement d'organisation afin de garantir une peut être la cause d' EFFETS MOYENS avec minime
possibilité plus facile et plus sûre de mouvement et d'activité. Les parties probabilité. Exécuter d'ici le: 20/06/2017
accessibles peuvent présenter des risques de type: électrique; On s'occupera de / nouvelle échéance:............................................. /
modifier la situation en empêchant que ça continu d'arriver. Fournir des gants exécution partielle à la date de sur:
anticoupure . ....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Soudage par poi_7 10 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Touret à meuler cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 Pollution sonore et Vibrations: Risque de lésions Même si le bruit ne comporte aucun risque pour l'ouïe, on sollicite une étude nécessaire Le fait de ne pas réaliser cette
auditives technique sur l'organisation de l'acoustique dans le lieu de travail. port des intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
moyens individuels des protection avec minime probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 à l'aide de dispositifs de protection personnelle: ................................................................


................................................................
................................................................
3 Mc - : Projection de l'étincelle Il relève une insuffisance des espaces pour les mouvements pour travailler avec très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
cet équipement et il veillera à un réagencement d'organisation afin de garantir une peut être la cause d' EFFETS MOYENS avec minime
possibilité plus facile et plus sûre de mouvement et d'activité. Les parties probabilité. Exécuter d'ici le: 20/06/2017
accessibles peuvent présenter des risques de type: Enroulement , Abrasion; On / nouvelle échéance:............................................. /
s'occupera de modifier la situation en empêchant que ça continu d'arriver. Dans exécution partielle à la date de sur:
les annotations, certaines parties de la transmission du mouvement peut prendre des ....................................................... / exécution
vêtements ou des parties du corps sont décrites, les situations de risque seront complète à la date de sur:
évités dès que possible avec des modifications appropriées et des protections. ................................................................ / le
Installer des capots de protection éloigner les produits chimiques inflammable a zone responsable direct signature
de travaille .................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Touret à meuler_8 11 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Atelier construction métallique cod.fiche
date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 Caractéristiques structurelles: moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 sorties: Le plan d'évacuation en cas d'émergence est à l'étude, et il sera joint à ce document très urgent Le fait de ne pas réaliser cette
une fois rédigé. Nous devons rendre l'accès plus accessible à l'escalier intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
qu'aujourd'hui difficilement accessibles. Les extincteur doit être stocker dans des avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
places visibles Des extincteurs à poudre, à eau pulvérisée et à CO2 répartis le: 20/06/2017 / nouvelle
judicieusement et en nombre voulu Entretien les sirènes d’alerte Sirènes d’alerte et échéance:............................................. / exécution
issu de secours doivent être accessibles partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Atelier constru_9 12 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Atelier construction métallique cod.fiche
date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
3 Éclairage: On a relevé que la luminosité est faible; le service technique va examiner à moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
nouveau l'installation et les caractéristiques des sources. Assurer l’éclairage pour intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
chaque poste de travail avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

4 locaux hygiéniques: nettoyage des lavabos très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
peut être la cause d' EFFETS LÉGERS avec
moyenne probabilité. Exécuter d'ici le:
20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Atelier constru_9 13 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: Fraisage cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 Organisation du travail: Entretien les machines (Prévoir des pompes d’arrosage). Porter des chaussures moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
antidérapantes. intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le:....................................................... / nouvelle
échéance:....................................................... /
exécution partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 caractéristiques du processus: ................................................................


................................................................
................................................................
3 Utilisation des agents chimiques: Les risques sont à éviter le contact direct avec le produit d'arrosage. installer des aspirateurs. Effectuer très urgent Le fait de ne pas réaliser cette
considérer graves et on décide la suspension temporaire du un étude sur les possibles solutions de réduction d'exposition des travailleurs par intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
travail dans l'attente de modifier les conditions de sécurité. exemple installer des carters de protection. Élaborer un fichier de gestion des avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
produits chimiques comportant les informations suivantes : • La désignation chimique le: 20/06/2017 / nouvelle
du produit • Le numéro de la fiche Assurer l’étiquetage de tous les produits, issus échéance:............................................. / exécution
d’un fractionnement Assurer un lieu pour le stockage des produits inflammable partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Fraisage_10 14 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: Fraisage cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
4 Déplacement des charges: L'examen effectué suggère une étude des condition de travail physique, en très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
recherchant les moyens techniques pour une réduction de l'effort. Entretien les peut être la cause d' EFFETS LÉGERS avec
volants d’avance manuelle prévoir un entretien des dispositifs de serrage moyenne probabilité. Exécuter d'ici le:
20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

5 formation des employés: former un procédure de travail correcte pour fraisage très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
peut être la cause d' EFFETS LÉGERS avec
moyenne probabilité. Exécuter d'ici le:
20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Fraisage_10 15 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: Fraisage cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
6 à l'aide de dispositifs de protection personnelle: Il y a fournir des gants de protection prévoir des capots de protection avoir des soulier de moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
risques élevés et pas contrôlés d'une manière adéquate. sécurité intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

7 F1 - : Les risques sont à considérer moyens et ils Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
demandent interventions la machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
des gants. Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
Enroulement , Projection de pièce ou bris de l'outil de l'usinage et coupeaux; On le: 20/06/2017 / nouvelle
s'occupera de modifier la situation en empêchant que ça continu d'arriver. Dans échéance:............................................. / exécution
les annotations, certaines parties de la transmission du mouvement peut prendre des partielle à la date de sur:
vêtements ou des parties du corps sont décrites, les situations de risque seront ....................................................... / exécution
évités dès que possible avec des modifications appropriées et des protections. complète à la date de sur:
Prévoir des lampes d’éclairage machine Prévoir une isolation électrique entre ................................................................ / le
l’opérateur et le sol humide Prévoir un entretien des capots de protection responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Fraisage_10 16 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: Fraisage cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
8 F3 - : Les risques sont à considérer moyens et ils Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
demandent interventions la machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
des gants. Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
Enroulement , Projection de pièce ou bris de l'outil de l'usinage ; On s'occupera de le: 20/06/2017 / nouvelle
modifier la situation en empêchant que ça continu d'arriver. Dans les annotations, échéance:............................................. / exécution
certaines parties de la transmission du mouvement peut prendre des vêtements ou partielle à la date de sur:
des parties du corps sont décrites, les situations de risque seront évités dès que ....................................................... / exécution
possible avec des modifications appropriées et des protections. Prévoir des complète à la date de sur:
lampes d’éclairage machine Prévoir une isolation électrique entre l’opérateur et le sol ................................................................ / le
humide Prévoir un entretien des capots de protection responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

9 F4 - : Les risques sont à considérer moyens et ils Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
demandent interventions la machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
des gants. Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
Enroulement , Projection de pièce ou bris de l'outil de l'usinage ; On s'occupera de le: 20/06/2017 / nouvelle
modifier la situation en empêchant que ça continu d'arriver. Dans les annotations, échéance:............................................. / exécution
certaines parties de la transmission du mouvement peut prendre des vêtements ou partielle à la date de sur:
des parties du corps sont décrites, les situations de risque seront évités dès que ....................................................... / exécution
possible avec des modifications appropriées et des protections. Prévoir des complète à la date de sur:
lampes d’éclairage machine Prévoir une isolation électrique entre l’opérateur et le sol ................................................................ / le
humide Prévoir un entretien des capots de protection responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Fraisage_10 17 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: Fraisage cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
10 F7 - : Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
la machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et peut être la cause d' EFFETS MOYENS avec minime
des gants. Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: probabilité. Exécuter d'ici
Enroulement , Projection de pièce ou bris de l'outil de l'usinage ; On s'occupera de le:....................................................... / nouvelle
modifier la situation en empêchant que ça continu d'arriver. Dans les annotations, échéance:....................................................... /
certaines parties de la transmission du mouvement peut prendre des vêtements ou exécution partielle à la date de sur:
des parties du corps sont décrites, les situations de risque seront évités dès que ....................................................... / exécution
possible avec des modifications appropriées et des protections. Prévoir un complète à la date de sur:
entretien des capots de protection ................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Fraisage_10 18 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: rectification cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 Organisation du travail: Prévoir des consignes de sécurité moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le:....................................................... / nouvelle
échéance:....................................................... /
exécution partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 Utilisation des agents chimiques: Les risques sont à éviter le contact direct avec le produit d'arrosage. installer des aspirateurs. Effectuer moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
considérer graves et on décide la suspension temporaire du un étude sur les possibles solutions de reduction d'exposition des travailleurs intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
travail dans l'attente de modifier les conditions de sécurité. avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - rectification _11 19 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: rectification cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
3 Déplacement des charges: L'examen effectué suggère une étude des condition de travail physique, en très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
recherchant les moyens techniques pour une réduction de l'effort. entretien les peut être la cause d' EFFETS LÉGERS avec
volants d'avance manuelle moyenne probabilité. Exécuter d'ici le:
20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

4 à l'aide de dispositifs de protection personnelle: fournir des gants de protection fournir des casques fournir des souliers de sécurité moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
absence total d'EPI intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - rectification _11 20 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: rectification cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
5 A-: Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: enroulement , à effectuer Le fait de ne pas réaliser cette
abrasion; On s'occupera de modifier la situation en empêchant que ça continu intervention peut être la cause d' EFFETS LÉGERS
d'arriver. Dans les annotations, certaines parties de la transmission du avec minime probabilité. Exécuter d'ici
mouvement peut prendre des vêtements ou des parties du corps sont décrites, les le: 20/06/2017 / nouvelle
situations de risque seront évités dès que possible avec des modifications échéance:............................................. / exécution
appropriées et des protections. Entretien l’aspirateur de l’affuteuse partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

6 Mf - : risque d'incendie Il relève une insuffisance des espaces pour les mouvements pour travailler avec très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
cet équipement et il veillera à un réagencement d'organisation afin de garantir une peut être la cause d' EFFETS MOYENS avec minime
possibilité plus facile et plus sûre de mouvement et d'activité. Les parties probabilité. Exécuter d'ici le: 20/06/2017
accessibles peuvent présenter des risques de type: Enroulement , Abrasion; On / nouvelle échéance:............................................. /
s'occupera de modifier la situation en empêchant que ça continu d'arriver. Dans exécution partielle à la date de sur:
les annotations, certaines parties de la transmission du mouvement peut prendre des ....................................................... / exécution
vêtements ou des parties du corps sont décrites, les situations de risque seront complète à la date de sur:
évités dès que possible avec des modifications appropriées et des protections. ................................................................ / le
Installer des capots de protection eloigner les produits chimiques inflammable a zone responsable direct signature
de travaille .................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - rectification _11 21 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: rectification cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
7 Rp - : Il y a risques possibles, mais il n'y a pas preuves Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: électrique, très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
qu'ils causent des maladies ou blessures. enroulement et projection de pièce lors de l'usinage ; On s'occupera de modifier la peut être la cause d' EFFETS LÉGERS avec
situation en empêchant que ça continu d'arriver. Dans les annotations, certaines moyenne probabilité. Exécuter d'ici le:
parties de la transmission du mouvement peut prendre des vêtements ou des parties 20/06/2017 / nouvelle
du corps sont décrites, les situations de risque seront évités dès que possible avec échéance:............................................. / exécution
des modifications appropriées et des protections. Prévoir une isolation électrique partielle à la date de sur:
entre l’opérateur et le sol humide Installer un couvercle pour le réservoir de lubrifiant ....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - rectification _11 22 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: Tournage cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 Organisation du travail: Prévoir des consignes de sécurité moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le:....................................................... / nouvelle
échéance:....................................................... /
exécution partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 à l'aide de dispositifs de protection personnelle: Risque fournir des gants de protection moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
de blessure avec l'arête vif de brute intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Tournage_12 23 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: Tournage cod.fiche


date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
3 T1 - : Il y a risques possibles, mais il n'y a pas preuves Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
qu'ils causent des maladies ou blessures. la machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
des gants. Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
Enroulement , Projection de pièce ou bris de l'outil de l'usinage ; On s'occupera de le: 20/06/2017 / nouvelle
modifier la situation en empêchant que ça continu d'arriver. Dans les annotations, échéance:............................................. / exécution
certaines parties de la transmission du mouvement peut prendre des vêtements ou partielle à la date de sur:
des parties du corps sont décrites, les situations de risque seront évités dès que ....................................................... / exécution
possible avec des modifications appropriées et des protections. Prévoir des complète à la date de sur:
consignes de sécurité vérifier l’état des capots de protection ................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Tournage_12 24 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: Atelier fabrication mécanique cod.fiche
date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 Caractéristiques structurelles: moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 Éclairage: On a relevé que la luminosité est faible; le service technique va examiner à moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
nouveau l'installation et les caractéristiques des sources. Assurer l’éclairage pour intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
chaque poste de travail avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

3 locaux hygiéniques: ................................................................


................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Atelier fabrica_13 25 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier fabrication mécanique activité analysée: Atelier fabrication mécanique cod.fiche
date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
4 Installation Électrique: veiller à ce que tous les fils électriques soient protégés Prévoir une isolation très urgent Le fait de ne pas réaliser cette
électrique entre l’opérateur et le sol humide avoir des soulier de sécurité intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Atelier fabrica_13 26 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Stockage matière première activité analysée: Manutention de la matière première cod.fiche
date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 caractéristiques du processus: risque lié à la Prévoir un système de manutention mécanique de tôles dans les aires de stockage très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
manutention manuelle risque lié à la manutention mécanisée et à l’intérieur des ateliers peut être la cause d' EFFETS LÉGERS avec
risque de chute moyenne probabilité. Exécuter d'ici le:
20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 à l'aide de dispositifs de protection personnelle: Il y a le adopter des gants anticoupure moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
risque de blessure par les arrêtes vives des tôles. intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Manutention de _14 27 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Stockage matière première activité analysée: organisation de matière primaire cod.fiche
date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 caractéristiques du processus: risque de chute et de Arrangement des matière première (tôle,barre,...) selon leurs épaisseur avec moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
chutes d'objets risque lié aux circulation et aux déplacement identification visible intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
risque lié au manque de l'hygiène risque lié à l'organisation avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 Gestion des déchets de travail: risque lié au manque avoir des bacs de collecte organisée nécessaire Le fait de ne pas réaliser cette
d'hygiène risque lié à l'organisation intervention peut être la cause d' EFFETS LÉGERS
avec élevée probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - organisation de_15 28 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Stockage matière première activité analysée: organisation de matière primaire cod.fiche
date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
3 à l'aide de dispositifs de protection personnelle: fournir des souliers de sécurité à effectuer Le fait de ne pas réaliser cette
intervention peut être la cause d' EFFETS LÉGERS
avec minime probabilité. Exécuter d'ici
le: 20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - organisation de_15 29 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Stockage matière première activité analysée: Stockage matière première cod.fiche
date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
1 chemins de circulation: Il faut à nouveau contrôler la hauteur des corps suspendus sur les voies de à effectuer Le fait de ne pas réaliser cette
passage afin de garantir une entière sécurité. Il faut signaler d'urgence les intervention peut être la cause d' EFFETS LÉGERS
parcours des moyens de transport avec une signalisation au sol et en hauteur. Le avec minime probabilité. Exécuter d'ici
risque de chute de matériels dans les zones de passage a été signalé ; cette le: 20/06/2017 / nouvelle
condition sera corrigée d'urgence. On a vérifié que les moyens de stockage échéance:............................................. / exécution
adoptés sont instables et que les espaces utilisés sont appropriés et suffisants. partielle à la date de sur:
signaler les lignes de passages et organiser mieux le stocke spécialement les ....................................................... / exécution
bouteilles de gaz . complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 locaux hygiéniques: Assurer un lieu pour stockage le déchet très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
peut être la cause d' EFFETS MOYENS avec minime
probabilité. Exécuter d'ici le: 20/03/2017
/ nouvelle échéance:............................................. /
exécution partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Stockage matièr_16 30 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Stockage matière première activité analysée: Stockage matière première cod.fiche
date de presse mise à jour N° pages
N° Risques mesures de prévention notes
3 Prévention Du Feu: Améliorer et rendre le service de nettoyage plus fréquent ; au responsable de nécessaire Le fait de ne pas réaliser cette
prendre des dispositions pour prendre soin de l'entretien des matériels et des intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
équipements. Empêcher que les parties électriques soient touchées avec des avec minime probabilité. Exécuter d'ici
protections spéciales par du personnel inexpérimenté ; Mettre en rigoles au mur et le: 20/06/2017 / nouvelle
au plancher les câbles électriques , Appliquer les panneaux spéciaux avec échéance:............................................. / exécution
l'inscription: <ATTENTION ÉLECTRICITÉ! - NE PAS OUVRIR!> Local équipé partielle à la date de sur:
d'un nombre suffisant d'extincteurs, remplacer éventuellement ceux au Halon, en les ....................................................... / exécution
plaçant dans des lieux accessibles et en ordonner la régénération périodique. Où complète à la date de sur:
nécessairement, installer les bouches d'incendies. En effectuer le contrôle et ................................................................ / le
l'entretien périodique, en notant les interventions sur les registres. placer des responsable direct signature
extincteur portable à quantité proportionner .................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

4 Aménagement: -Manque de l’organisation de l’atelier CM - -Fournir des supports pour les extincteurs. -les extincteurs de type CO2 doivent être très urgent Le fait de ne pas réaliser cette
Possibilité de renversement des tôles, charge lourde -Manque accessible et à côté des armoires électriques. - les extincteurs à poudre doivent être intervention peut être la cause d' EFFETS GRAVES
d’organisation des extincteurs et absence de ses supports - accessible et à côté des unités de travail -Les issues de secours sont à signalé e avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
Absence des issues de secours - les sirènes d’alerte et les le: 20/06/2017 / nouvelle
boutons d’alarme sont non foncti échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Stockage matièr_16 31 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Découpage COD.SCHEDA:


DATA 1° STESURA: AGGIORNAMENTO: N° PAGINE:

N° RISCHI MISURE DI PREVENZIONE E PROTEZIONE NOTE

1 à l'aide de dispositifs de protection personnelle: risque fournir des gants de protection très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
de blessure peut être la cause d' EFFETS LÉGERS avec
moyenne probabilité. Exécuter d'ici le:
20/06/2017 / nouvelle
échéance:............................................. / exécution
partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

2 Cisaille à guillotine - : Risque de blessure ( arête vif de Il est nécessaire d'organiser différemment l'élimination des déchets produits par moyenne urgence Le fait de ne pas réaliser cette
brute) Risque de cisaillement, coupure Risque de bruit la machine, offrant à chaque cas de fournir aux travailleurs des outils appropriés et intervention peut être la cause d' EFFETS MOYENS
des gants. Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: Risque avec moyenne probabilité. Exécuter d'ici
de cisaillement , risque de coupure ; On s'occupera de modifier la situation en le: 20/06/2017 / nouvelle
empêchant que ça continu d'arriver. Dans les annotations, certaines parties de la échéance:............................................. / exécution
transmission du mouvement peut prendre des vêtements ou des parties du corps partielle à la date de sur:
sont décrites, les situations de risque seront évités dès que possible avec des ....................................................... / exécution
modifications appropriées et des protections. Fournir des gants de protection. complète à la date de sur:
Prévoir des consignes de sécurité. Installer des écrans insonorisant entre ................................................................ / le
l’équipement bruyant et le travailleur. responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Découpage_1 33 di 36


52 ISET SFAX Hall génie mécanique

L'évaluation des risques et plan d'action

unité: Atelier construction métallique activité analysée: Découpage COD.SCHEDA:


DATA 1° STESURA: AGGIORNAMENTO: N° PAGINE:

N° RISCHI MISURE DI PREVENZIONE E PROTEZIONE NOTE

3 Dp - : Les parties accessibles peuvent présenter des risques de type: brûlant, très utile Le fait de ne pas réaliser cette intervention
thermique; On s'occupera de modifier la situation en empêchant que ça continu peut être la cause d' EFFETS MOYENS avec minime
d'arriver. fournir des gants anti thermique probabilité. Exécuter d'ici le: 20/06/2017
/ nouvelle échéance:............................................. /
exécution partielle à la date de sur:
....................................................... / exécution
complète à la date de sur:
................................................................ / le
responsable direct signature
.................................................................
................................................................
................................................................
................................................................

Sinthese_Plan_Action_HGM_17-06-18 (1).xls - Découpage_1 34 di 36