Vous êtes sur la page 1sur 8

Notion d'élasticités

Introduction

Une élasticité est un outil économique permettant de mesurer si la demande d'un bien ou d'un
service est sensible (varie) aux variations du prix (élasticité-prix) ou du revenu (élasticité-
revenu) ou encore de l'offre (élasticité offre).

Elle peut être positive, négative ou nulle. Une élasticité négative signifie que la demande d'un
bien ou d'un service diminue quand le prix ou le revenu augmente. Une élasticité nulle (égale
à zéro) signifie que la demande ne varie pas. Une élasticité positive signifie que la demande
augmente quand le revenu augmente.

Le concept de l' « élasticité » mesure donc la sensibilité des acheteurs et des vendeurs à une
variation dans les conditions du marché et permet d'analyser l'offre et la demande avec une
plus grande précision.

Exemples de notion d'élasticité:

a. De combien de % la demande de pommes augmente lorsque le prix des pommes


baisse de 1%.
b. De combien de % l'offre de blé baisse lorsque le prix du blé diminue de 1%.
c. De combien de % la demande de Toyota Aventis d'occasion baisse lorsque le prix de
l'essence augmente de 1%.

Il existe 4 types d'élasticités:

a. L'élasticité-prix de la demande.
b. L'élasticité-revenu.
c. L'élasticité-prix croisée de la demande.
d. L'élasticité-prix de l'offre.

1. L'élasticité-prix de la demande

L'élasticité-prix de la demande mesure la variation en % de la quantité demandée d'un bien


ou d'un service suite à une variation de 1% du prix de ce bien ou de ce service.

Comment calculer l'élasticité-prix de la demande?

Variation en % de la quantité demandée


Elasticité - Pr i.x de la d eman d e = -----------'--------
~aria/ion en % du prix

1
~Xl00
e p--
l1P x 100
P

• Pour éviter de faire dépendre l'élasticité de plx, on considère de très faibles variations
de prix (~Px ~ 0)

ax Px
---
dPXj ôï'» x
Px
ax
où -a est la dérivée de la fonction de demande par rapport au prix du bien.
Px
L'élasticité-prix de la demande est un outil qui permet de mesurer comment la demande d'un
bien réagit après une variation de son prix. Elle mesure l'intensité de la relation de cause à
effet entre le prix d'un produit et le volume de sa demande, donc de ses ventes.

NB: L'élasticité-prix de la demande n'a pas d'unité.

Exemple 1 : Si le prix d'une glace passe de 2,00Fcfa à 2,20Fcfa et que le montant des achats
diminue de 10 à 8 glaces alors l'élasticité prix de la demande de glace est calculée par:
1)

2,2

•. _ .••••.••••••.••.•.•••• f .•.,. .•.••.••. ~ .•. A


2 ,

Q
8 <==:J 10

Signification: la variation en % de la quantité demandée est deux fois plus importante que la
variation en % du prix.

Si le prix augmente de 1%, la quantité demandée diminue de 2%


Si le prix diminue de 1%, la quantité demandée augmente de 2%

2
L'élasticité-prix de la demande peut être: Parfaitement élastique si lepl = 00; Elastique si lepl
> 1 ; Unitaire si 1ep 1 = 1 ; Inélastique si 1ep 1 < 1 et Parfaitement inélastique si 1ep 1= o.

Exemple 2 : le prix des chaussures vertes passe de 80 fcfa à 84 fcfa, son volume de vente est
passé de 125 paires vendues en un mois à 115 paires vendues le mois suivant, l'élasticité prix
de la demande est de ((115 paires - 125 paires) -i- 125 paires) -:- ((84fcfa - 80 fcfa) -i-
80 fcfa) = 1,6.

Exemple 3 : La demande de DVD (bien x) en fonction du revenu et des prix des DVD est
donnée par:

x(R, Px) = R/(2Px)

.:. Elasticité et pente de la courbe de demande

Plus la courbe de demande est plate en un point, plus l'élasticité est forte.

a. Demande parfaitement inélastique 1ep 1= 0

D
5 B
Une i de prix laisse la quantité de rnanclée
inchangée
4
------------ A

l ~~~------~ Q
100 - est

b. Demande inélastique 1 ep 1 <1

p
D

5 Une T de prix de 25% entraîne une .L


de la quantité demandée de 10%.
4
fi

Q
~--------~--------~
90 100
<:==J

c. Demande à élasticité unitaire 1 e pl = 1

3
p

D
Une T de prix de 25% entraîne une ! de la quantité
5 •1
demandée de 25%.
ff 1
Remarque:
4 . L_
1 A
i ,

! [(5 - 4) /4] * 100 = +25% [(75 - 100)/100] *100


! 1 =-25%
'--_--=1'---;-:;:1'::--_+
75 100
Q
<==

d. Demande élastique lepl > 1


p
D

5 ------_ .•
B Une i de prix de 25% entraîne une ! de la
! quantité demandée de 50%.
fi 1
4 _____ .._J..._ .._~ 1 A

! 1
Î 1
50 <:= 100

e. Demande parfaitement élastique lepl = 00

D=O
~ D
4

0=00
L- -. Q

Pour tout prix au-dessus de 4 fcfa, la quantité demandée est nulle.


Pour un prix de 4 fcfa, les consommateurs achèteront n'importe quelle quantité.
Pour tout prix au-dessous de 4 fcfa, la quantité demandée est infinie .

•:. Élasticité-prix de la demande: comment l'interpréter?

a. Élasticité de la demande et biens Giffen

Si l'élasticité-prix de la demande d'un bien est nulle, cela signifie que la variation, à la baisse
comme à la hausse, du prix, n'a aucun effet sur la demande de ce bien. C'est le cas pour les

4
biens de première nécessité. On les appelle les biens Giffen, du nom de l'économiste Robert
Giffen.

Exemple: le sucre, la farine, les pommes de terre, etc.

b. Élasticité de la demande et biens normaux

Pour les biens normaux, l'élasticité-prix de la demande est négative puisqu'il y a une relation
inverse entre le prix et la demande:

• Si le prix augmente, la demande baisse.


• Si le prix baisse, la demande augmente.

Le degré d'élasticité du prix dépend alors de la valeur par rapport à 1 :

• Si l'élasticité est comprise entre - 1 et 0, le bien a un prix peu élastique, la réaction de


la demande est moins que proportionnelle à la variation du prix.
• Si l'élasticité est de - 1, le bien a un prix élastique, la réaction de la demande est
proportionnelle à la variation du prix.
• Si l'élasticité est inférieure à - 1, le bien a un prix très élastique, la demande sur-réagit
par rapport à la variation du prix.

c. Élasticité de la demande et biens Veblen

Pour une certaine catégorie de biens, l'élasticité-prix est positrve. Cela signifie que la
demande augmente quand le prix augmente. Ce phénomène concerne les biens de luxe, aussi
appelés biens Veblen, du nom de l'économiste Thorstein Veblen. C'est par effet de snobisme
que les gens achètent ces produits.

Exemple: les voitures de luxe, les montres de luxe, etc.

2. L'élasticité - revenu

L'élasticité revenu d'un bien mesure la variation relative de la demande pour ce bien à la suite
d'une augmentation relative du revenu.

L'élasticité des revenus permet de quantifier l'impact du revenu sur la consommation d'un
bien, en supposant les prix inchangés .

•:. Calcul de l'élasticité revenu:

Soit la demande d'un bien en fonction du revenu R de ce bien et du prix de ce bien (Px) et du
prix d'un autre bien (Py).

Quand le revenu augmente de Ra à RI, la demande pour le bien x passe de Xaà Xl,

L-__~~ ~
l'
I1Xj
xa
I1Rj
Ra

Pour éviter de faire dépendre l'élasticité de Ri, on considère des variations infinitésimales de
revenu (~R:::::0). On a donc:

ô xR
--
aR X

ax
Avec aR ' la dérivée partielle de la fonction de demande par rapport au revenu.

Exemple 1 : Supposons que le gouvernement décide d'augmenter l'impôt sur le revenu. Ainsi,
le revenu moyen dans une municipalité passe de 2600 euros mensuels à 2500 euros mensuels
nets. On constate que le nombre d'entrées à la piscine municipale passe de 170 à 160 par
mOIS.

L'élasticité revenu liée au bien « piscine» est donc: (160-170) / (2500-2600) X (2600/170) =
1,53 environ.

Exemple 2

La demande de DVD (bien x) en fonction du revenu et des prix des DVD est donnée par:

x(R, Px) = RI(2Px). En appliquant la formule:

ôx R
--
aR X

On obtient:

~x àx R _
c;.R - -
aRx

Ainsi, une augmentation de 1% du revenu augmente de 1% la consommation de DVD .

•:. Typologie des biens à partir de l'élasticité revenu

6
Les biens normaux

• Un bien normal est un bien dont la consommation augmente lorsque le revenu


augmente. L'élasticité revenu d'un bien normal est positive.

Parmi les biens normaux, on peut distinguer les biens de luxe et les biens prioritaires
(ou de première nécessité).

• Un bien prioritaire (ou de première nécessité) est un bien dont la consommation


augmente, en %, moins que le revenu. L'élasticité revenu d'un bien prioritaire est
comprise entre 0 et 1 (0 < er < 1).

Si le revenu de l'individu augmente de 1%, sa consommation va augmenter de moins


de 1%.

• Un bien de luxe est un bien dont la consommation augmente, en %, plus que le


revenu. L'élasticité revenu d'un bien de luxe est supérieure à 1 (er > 1).

Si le revenu de l'individu augmente de 1%, sa consommation va augmenter de plus de


1%. '

Les biens inférieurs

• Un bien inférieur est un bien dont la consommation diminue lorsque le revenu


augmente. L'élasticité revenu d'un bien inférieur est négative (er < 0).

3. L'élasticité prix croisée

L'élasticité prix croisée mesure la variation relative de la consommation d'un bien à la suite
d'une augmentation relative du prix d'un autre bien.

L'élasticité prix croisée permet de quantifier l'impact du prix d'un bien sur la consommation
d'un autre bien.

Calcul:

Si le prix du bien y augmente de pO y à P 'y, la demande pour le bien x passe de Xo à Xl, alors

l'élasticité prix croisée notée ex / p y est donnée par:

b.X/
Xo
ex/ Py b.PYj
pY

7
Exemple: Supposons que la municipalité décide d'augmenter le prix de location des terrains
de tennis municipaux faisant passer la location de 9 euros à 10 euros. On constate que le
nombre d'entrées à la piscine municipale passe de 170 à 160 par mois.

L'élasticité prix croisée est donc: (160-170)/(9-10)*(9/170) = 0,53 environ .

•:. Typologie des biens à partir de l'élasticité prix croisée

Les biens complémentaires

• Un bien x est complément du bien y SI lorsque le pnx du bien y augmente, la


consommation de x diminue.

• L'élasticité prix croisée d'un bien complément est négative (ex/ < 0) pour tout
Py
revenu et tout prix du bien x.

Les biens substituables

• Un bien x est substitut du bien y si lorsque le pnx du bien y augmente, la


consommation de x augmente.
• Le bien x est substitut du bien y lorsqu'un individu considère x comme proche de y
(répondant au même type de besoins) et ainsi va remplacer une partie de sa
consommation de y par du bien x lorsque le prix de y augmente.

• Si x est substitut de y, l'élasticité prix croisée de x est positive (ex/ > 0) pour tout
Py
revenu et tout prix du bien y.

Les biens indépendants

• Un bien x est indépendant du bien y si lorsque le pnx du bien y augmente, la


consommation de x ne change pas.
• Le bien x est indépendant du bien y lorsqu'un individu considère x et y comme
répondant à des besoins très différents et ainsi la quantité consommée de x ne sera pas
influencée par une variation du prix de y.

• Si x est indépendant de y, l'élasticité prix croisée de x est nulle (ex/ = 0) pour tout
Py
revenu et tout prix du bien y.

Exemple: Dans l'exemple précédent, nous avons vu que l'élasticité prix croisée entre la
piscine et les terrains de tennis était de 0,53 environ. Cette élasticité est positive. Nous en
concluons que les deux biens sont substituables.