Vous êtes sur la page 1sur 30

Copies : MM.

DUFAY, GUYARD, HAUGUEL, RIETHMÜLLER, TRELHU

Destinataires : MM. BOUILLOT, DEWONCK, GAUTIER


MM. DUBOURG (IdF Est), MESSERIG (IdF Nord), CASSANT (IdF Sud),
de VIALAR (Sce des Compteurs)
MM. HERMIER (Arras), DAUFFY (Sud-Ouest), DEBRIN (Forages d’eau),
JUTAN (Lyon), DENIMAL (Sud), RICHARD (Est), BUCHONNET (Nevers),
DONZEAU (Poitiers), ETIENNE (Ouest), HORTEFEUX (Normandie),
SICSOUS (S.T.S.)

DG/JCD/05/ Paris, janvier 2005

Objet : Organisation de la prévention des risques, de la sécurité et de la protection de la santé


« La sécurité et la santé sont l’affaire de chacun »
Délégation de pouvoirs et de responsabilités.

Réf. : Note de service n°1590 de juin 1992

P.J. : Note de service n°1696 de janvier 2005

Vous trouverez ci-joint la note de service n°1696 remplaçant la note de service n°1590 citée
en référence et portant rappel et mise à jour de nos principes d’organisation de la prévention des
risques, de la sécurité et de la protection de la santé et du dispositif de délégation structurelle de
pouvoirs et de responsabilités qui leur est attaché pour garantir cet objectif essentiel de l’entreprise.

Ces principes et ce dispositif restent bien sûr fondamentalement les mêmes depuis les
diffusions successives des notes de service n°1420 de juillet 1977, n°1509 d’avril 1985 et n°1590 de
juin 1992. Il importe cependant, quels que soient les progrès heureusement accomplis, qu’ils soient
périodiquement réaffirmés, en les actualisant pour tenir compte des récentes évolutions des lois,
règlements et autres dispositions applicables à notre entreprise, notamment de la nouvelle Convention
collective nationale des cadres des Travaux Publics adoptée par les partenaires sociaux le 1er juin
2004 et applicable à compter du 1er janvier 2005.

Le texte de cette note de service n’est que peu modifié, mais le plan en a été revu car il est
apparu souhaitable d’y intégrer désormais un tableau détaillé afin d’expliciter mieux encore les
missions et les responsabilités qui sont déléguées à chacun selon sa fonction, qui sont indissociables
de ses autres tâches et qui sont directement liées au poste occupé, c’est à dire à la compétence, à
l’autorité et aux moyens dont il dispose dans chaque cas.

Ce système permanent d’organisation de délégations de pouvoirs et de responsabilités de


chacun à son poste a précisément été adopté pour éviter toute indifférence de quiconque dans notre
entreprise. Le grand nombre, la variété et la dispersion géographique des chantiers et activités
l’imposent en effet, tout particulièrement dans le domaine de la prévention et de la protection de la
santé, où chacun à son niveau a le devoir de faire immédiatement tout ce qu’il peut et sait faire pour
assurer sa sécurité comme celle des autres.

SADE RCS Paris 562 077 503 28, rue de La Baume 75008 PARIS Tél. : 01.53.75.99.11 Fax : 01.53.75.99.09
www.sade-cgth.fr
2

La sécurité que nous nous devons et la qualité dans son ensemble que nous devons à nos
clients procèdent de la même démarche et du même état d’esprit. Les deux obligations vont de pair et,
avec la même force, font partie de l’acte de construire. En ces domaines comme dans les autres, les
résultats obtenus par chacun sont des critères d’évaluation du bon accomplissement de sa mission.

L’importance de nos obligations justifie de nouvelles campagnes de sensibilisation de


l’ensemble du personnel de l’entreprise, qu’il appartiendra aux Chefs d’établissements, Directeurs
régionaux et Directeurs de Services de mener en accord avec leurs Directeurs respectifs (Ile de
France, Province et International) et avec l’appui de la Direction du personnel et des ressources
humaines.

Sans attendre ces campagnes, il leur appartient d’assurer en permanence à la présente


note de service sa remise à chaque agent mensuel, chef d’équipe et ouvrier faisant fonction, membre
de Comité d’établissement, délégué du personnel, représentant au CHSCT, ainsi qu’au personnel
d’exécution (sous forme d’extrait) en tenant à jour les registres d’émargement correspondants, et sa
mise à la disposition de tous en veillant à ce qu’elle soit placée en tous endroits utiles (locaux de
chantiers, véhicules, engins, etc.).

Le Président Directeur général,

J.C. DOUVRY

SADE RCS Paris 562 077 503 28, rue de La Baume 75008 PARIS Tél. : 01.53.75.99.11 Fax : 01.53.75.99.09
www.sade-cgth.fr
ORGANISATION DE LA PREVENTION DES RISQUES, DE LA
SECURITE ET DE LA PROTECTION DE LA SANTE
- DELEGATIONS DE POUVOIRS ET DE RESPONSABILITES -

NOTE DE SERVICE N° 1696 de janvier 2005

« LA SECURITE ET LA SANTE SONT L'AFFAIRE DE CHACUN »

SADE RCS Paris 562 077 503 28, rue de La Baume 75008 PARIS Tél. : 01.53.75.99.11 Fax : 01.53.75.99.09
www.sade-cgth.fr
2

INTRODUCTION

Fondement moral et social

Tous les niveaux hiérarchiques de l’entreprise et chacun des membres du personnel, selon sa fonction, ont
pour premier devoir de veiller à assurer la sécurité et à protéger la santé de tous les collaborateurs, ainsi
que celles des autres.

Il faut bannir cette sorte de croyance selon laquelle « l'accident, ça n'arrive qu'aux autres »,
comme l’idée fausse que, s’il survient, « ce n’est vraiment pas de chance ! ». La raison et
l'expérience enseignent au contraire que l'accident a de fortes probabilités de se produire dès lors
que la prévention adéquate n'a pas été mise en œuvre.

L'accident du travail, les risques pris ou encourus n'engagent pas que la victime ou l'auteur de
l'imprudence, mais aussi ses collègues, ses proches, les tiers, l'entreprise et la société en général.

Chacun dans l'entreprise a donc le devoir moral de faire tout ce qu'il peut et sait faire pour
prévenir l'accident à tout instant.

Fondement légal

La Loi sanctionne les manquements à la sécurité et à la protection de la santé et les défauts de


mise en œuvre des principes généraux de prévention définis par l’article L.230-2 du Code du
travail. La Justice poursuit donc pénalement toute personne dans l'entreprise qu'elle considère :

- comme ayant commis une imprudence ou une négligence grave à l'origine d'un accident du
travail,

- ou, même s'il n'y a pas d'accident, comme n'ayant pas respecté ou fait respecter la
réglementation en matière de prévention des risques.

Les sanctions pénales encourues à titre personnel peuvent être lourdes (amendes,
emprisonnement avec ou sans sursis) et sont souvent fortement aggravées en cas de récidive.
D'autre part, dans le cadre de ses obligations légales, l'employeur doit sanctionner les
manquements constatés (négligences, infractions, fautes, etc.)

Chacun se trouve donc dans l'obligation personnelle, expressément visée à l’article L. 230-3
du Code du Travail, d'intégrer la prévention à son travail et de veiller de façon constante à
sa propre sécurité comme à celle des autres.

L’organisation de la sécurité et de la prévention

La présente note de service, qui n'est pas un résumé de la réglementation portant sur la
prévention et les sanctions qui y sont attachées, rappelle l’organisation et les délégations de
pouvoirs et de responsabilités en vigueur dans notre entreprise en matière de sécurité et de
prévention et confirme la façon dont la prévention doit être pensée, élaborée, assurée par
chacun, selon sa fonction :
3

- la sécurité est une partie essentielle et intégrante de toutes les fonctions habituelles de
l'entreprise (sociale, économique, financière, commerciale, technique...),

- la sécurité est l'affaire de chacun, ce qui impose une prise de conscience par chacun de ses
devoirs et des responsabilités qui sont attachées aux pouvoirs qui lui sont délégués,

- c'est de l'organisation et de la structure même de l'Entreprise que découle la mission de


chacun en matière d'hygiène et de sécurité, mission indissociable de ses autres tâches et
directement liée au poste occupé, c'est-à-dire à la compétence, à l'autorité et aux moyens dont
chacun dispose dans chaque cas.

Le tableau récapitulatif, partie intégrante de la présente note de service, rappelle et détaille les
missions et les responsabilités qui sont déléguées à chacun, selon sa fonction.
Les annexes I et II rappellent en outre, respectivement :
- les moyens réunis pour promouvoir la politique de prévention et en assurer l’application,
- la nécessité et l’intérêt, à tous égards, des efforts en matière de prévention.

***
4

LES MISSIONS ET LES RESPONSABILITES DE CHACUN


(Cf. tableau récapitulatif)

Chaque échelon a, dans l'ensemble solidaire de notre Entreprise, sa mission et ses


responsabilités propres en matière de prévention des risques, de sécurité et de protection de la
santé.

Depuis très longtemps dans notre Entreprise, c'est la fonction attribuée à chacun qui détermine les
missions qui lui sont confiées, et les responsabilités qui lui sont de ce fait déléguées, pour toute la
durée de sa fonction, pour la prévention des risques comme pour tous les autres domaines :
technique, commercial, financier.

Les pouvoirs et les responsabilités délégués à chacun en matière de prévention sont donc
intégrés - on pourrait dire imbriqués - à ses autres pouvoirs et responsabilités et procèdent,
comme ceux-ci, de l’organisation générale de l’entreprise, telle qu’elle est rappelée par la note de
service n° 1697 de janvier 2005 « Organisation économique et sociale – Délégation de pouvoirs et
de responsabilités ».

La dimension et l'activité de notre entreprise commandent cette répartition des missions, à


chaque niveau et en chaque lieu, au sein de chacun des Etablissements que comporte notre
Entreprise.

Rappel doit être fait, en outre, qu’il appartient à chacun de rendre compte régulièrement à sa
hiérarchie de l’exercice de ses missions, pouvoirs et responsabilités, comme de l’informer si
besoin des problèmes éventuellement rencontrés.

1. Direction

Elle définit la politique de l'Entreprise en matière de prévention des accidents et de protection de la


santé et veille, notamment en liaison avec les institutions représentatives du personnel
compétentes, non seulement à l'application des réglementations mais aussi à la recherche
constante de l’amélioration des méthodes de prévention.

Il lui appartient :

- d'avoir constamment - et de faire partager - la volonté d'un développement continu de la


prévention, au sein de notre Entreprise comme auprès des divers organismes extérieurs avec
lesquels elle est en relation,

- de procéder, dans cet esprit, à la bonne organisation générale des Services (opérationnels et
fonctionnels) sur le plan tant quantitatif que qualitatif en veillant à la compétence et à
l'implication des collaborateurs, et en s'assurant que l'autorité de ceux-ci est bien exercée et
reconnue, et que les moyens nécessaires sont bien mis à leur disposition,

- de dégager les ressources financières nécessaires à la mise en œuvre de la politique


générale de sécurité de l'entreprise : satisfaction des besoins exprimés et sensibilisation de
tous, en vue de l'obtention d'une amélioration réelle,

- de veiller au bon fonctionnement des institutions représentatives du personnel en matière


d’hygiène, sécurité et conditions de travail.
5

Il s'agit donc à la fois d'un rôle d'impulsion et de régulation conduisant les Directions Régionales et
les Services à des actions d’information et de sensibilisation à certains risques généraux (tels
ceux liés aux trajets routiers, aux boissons alcoolisées, aux stupéfiants, etc.), à des décisions de
portée générale tant sur le plan technique (port systématique par tous, sans exception, des
équipements de protection individuelle, distribution de vêtements de protection, adaptation des
dispositifs de sécurité aux matériels, amélioration des équipements sanitaires,...) que sur celui des
comportements (ré-accueil des accidentés à la reprise de leur travail, sanction des
comportements à risque...), et à des instructions (intégration des règles de sécurité lors de la
phase d'étude des travaux, application stricte des normes lors du déroulement des chantiers, mise
à la disposition du personnel des équipements et matériels nécessaires à une bonne exécution
des tâches, formation du personnel à la sécurité, notamment les nouveaux arrivés et les
travailleurs temporaires, etc.)

2. Services fonctionnels

Du fait même de l'intégration de la prévention à l'ensemble des fonctions de l'entreprise, les


Services fonctionnels ont à se préoccuper activement des problèmes de prévention des risques,
de sécurité et de protection de la santé.

2.1 Direction du personnel et des ressources humaines

Dans le cadre de notre politique de gestion des ressources humaines, la Direction du personnel et
des ressources humaines, en appui des Directions de l’Ile de France, de la Province et de
l’International, veille à ce que soit accordée une place importante en tous domaines à la
prévention.

A cet effet, il lui appartient :

- d'adresser toutes instructions ou recommandations afin que, pour l'embauche et l'évolution des
carrières, il soit tenu compte, parmi les critères d'évaluation, des comportements en matière
de prévention des risques,

- d'intégrer aux actions de formation destinées à toutes les catégories de personnels, les
éléments d'information et de sensibilisation nécessaires pour développer un « état d'esprit
sécurité »,

- d'organiser, de façon permanente, les contrôles portant sur l'évolution des résultats en
matière de sécurité en faisant prendre conscience à chacun des améliorations à apporter.
C'est un des rôles de l'Ingénieur Prévention.

2.2 Services centraux du Matériel et des Achats

Les matériels, véhicules et engins, doivent répondre aux besoins de la production. Le Service
central du Matériel doit y veiller en :

- sélectionnant des matériels adaptés aux besoins et conformes aux règles en vigueur en
matière de prévention des risques, de sécurité et de protection de la santé,
6

- faisant connaître aux services opérationnels les règles à respecter pour le maintien du matériel
en bon état et en conformité avec les dispositions en vigueur,

- donnant aux gestionnaires locaux du matériel toutes instructions et conseils nécessaires à


l'exercice de leur mission.

Le Service central d'achats doit faire en sorte qu'une bonne adéquation des matériels, outillages et
équipements de protection (individuelle ou collective) en rende l'utilisation commode, donc
effective, et que les besoins exprimés soient satisfaits.

2.3 Service des Etudes

Bien qu'il n'ait pas de responsabilité directe dans l'organisation et la conduite des chantiers, le
Service des Etudes du siège doit veiller à intégrer la prévention des risques dès le stade de la
conception, lors des études techniques préalables, comme lors de la définition de spécifications
techniques et de l'introduction de technologies nouvelles.

3. Services opérationnels (Directions régionales et Services)

La diversité et la dispersion géographique des activités ont dicté notre organisation qui implique
pour chacun des obligations en matière de prévention des risques, de sécurité et de protection de
la santé.

3.1 Le responsable de la Direction régionale ou du Service

Il convient de rappeler que les Directeurs régionaux ou de Services, placés sous l’autorité de leurs
Directeurs respectifs (Ile de France, Province, International), ont une délégation générale de
pouvoirs et de responsabilités qu’ils tiennent, ainsi que les responsabilités y afférentes, tant de leur
nomination et de la nature même de leur fonction que du pouvoir général permanent dont ils
disposent.

Dans ces conditions, ils ont en matière de prévention des risques, de sécurité et de protection de
la santé une obligation d'ordre général. Ils doivent être, au sein de la Direction régionale ou du
Service dont ils ont à assurer la charge sur un plan global, les chefs de file de la prévention,
puisqu'ils sont naturellement, dans ce domaine comme pour toutes leurs autres responsabilités,
« chefs d'entreprise ».

En cas d'accident ou d'infraction, et indépendamment de la recherche de la responsabilité pour


faute personnelle d'un agent subordonné, la responsabilité du Directeur régional ou de Service
peut donc se trouver engagée.

Cette obligation d’ordre général en matière de prévention et protection de la santé conduit,


notamment, les Directeurs régionaux ou de Services à :

- assurer l’organisation générale de leur Direction Régionale ou Service,

- veiller à l’établissement, à l’affichage et à la mise à jour régulière du Règlement Intérieur ainsi


qu’à son application effective par tous les salariés rattachés à la Direction Régionale ou au
Service,
7

- veiller, en liaison avec les services fonctionnels concernés, au respect par eux-mêmes et leurs
collaborateurs directs ou indirects des dispositions législatives et réglementaires relatives aux
locaux, matériels et installations qui leur sont confiés, comme des consignes de sécurité
générales (telles que l’obligation de porter les équipements de protection individuelle) ou
particulières,

- valider l’évaluation des risques, approuver le document unique et veiller à sa mise à jour
régulière, arrêter les mesures de prévention applicables dans leur Direction Régionale ou leur
Service,

- présider le CHSCT et veiller au fonctionnement régulier des institutions représentatives du


personnel,

- définir la politique de la Direction Régionale ou du Service en matière de recrutement et


d’investissement afin que soient constamment à la disposition de leurs collaborateurs directs et
indirects les moyens humains, matériels et financiers qui leur sont nécessaires pour l’exercice
de leurs fonctions,

- prendre les mesures disciplinaires appropriées,

- organiser, avec l’appui du responsable administratif, l’information et la formation du personnel


à la prévention des risques,

- s’assurer du respect par leurs collaborateurs directs et indirects des observations émanant des
organismes de contrôle.

Toutefois, les missions et responsabilités en matière de prévention ne sont pas limitées aux seuls
niveaux les plus élevés de la hiérarchie : chacun doit donc remplir à l’échelon où il se trouve une
obligation de fait dans le domaine de la sécurité et de la protection de la santé selon la
compétence, l’autorité et les moyens dont il dispose. Ces missions et responsabilités concernent le
personnel d’encadrement des travaux, le personnel d’exécution proprement dit et les gestionnaires
locaux du matériel, de manière d’autant plus forte que c’est surtout sur les chantiers que
l’accident risque de survenir. Elles concernent également, dans une moindre mesure, le personnel
administratif.

*
8

3.2 Personnel de travaux

3.2.1 - Le personnel d’encadrement

D'une façon générale, il est de sa responsabilité d'appliquer et de faire appliquer la réglementation


de sécurité et de protection de la santé, et de veiller à l'amélioration de la prévention des accidents
du personnel placé sous son autorité.

La répartition des pouvoirs et des responsabilités au sein de la ligne hiérarchique procède de


l'organisation générale de l'entreprise :

3.2.1.1. -Chefs de Centres de travaux, Chefs de Divisions

Ils ont la responsabilité de mettre en application, à l’échelon du Centre de travaux ou de la


Division, les consignes de sécurité et de protection de la santé arrêtées par le Directeur Régional
ou de Service et disposent des pouvoirs les plus étendus à cette fin. Notamment :

- ils veillent au respect par eux-mêmes et leurs collaborateurs directs ou indirects de la


réglementation et des dispositions en vigueur dans l’entreprise,

- ils s’assurent de la mise à disposition des équipements de protection collective et individuelle


nécessaires,

- ils planifient l’activité de leur Centre ou Division et assurent l’effectif nécessaire en fonction des
besoins,

- ils surveillent et transmettent à leur hiérarchie les besoins en formation pour leur Centre de
travaux ou leur Division,

- ils évaluent les compétences de leurs collaborateurs directs,

- ils mettent en œuvre les procédures disciplinaires applicables en cas de manquement d’un
salarié aux règles de sécurité ou de protection de la santé, ou transmettent à leur supérieur
hiérarchique s'il y a lieu.

3.2.1.2. - Ingénieurs de travaux - Conducteurs de travaux – Aides-Conducteurs de travaux

Par leur compétence, issue de la connaissance concrète et globale qu'ils ont des problèmes,
comme par leur autorité hiérarchique sur les personnels de travaux dont ils ont la charge, leur
mission revêt une très grande importance.

Ils sont responsables de l’organisation de la sécurité et de la protection de la santé de leurs


équipes de chantiers et ont tous pouvoirs pour l’assurer.

Notamment, iI leur appartient personnellement :

- de veiller à l’information et à la formation du personnel de chantiers aux consignes de sécurité


et à leur application effective,

- de veiller à l’accueil-formation des nouveaux arrivés,


9

- de veiller lors des études techniques préalables à l'exécution des travaux, à intégrer les
mesures de prévention des risques adaptées aux contraintes de chaque chantier, tant par le
choix des moyens, des procédés et des modes opératoires que par l'organisation générale des
chantiers,

- d’établir, le cas échéant, les plans particuliers de sécurité et de protection de la santé


(PPSPS), les plans de prévention et/ou les consignes de sécurité nécessaires,

- de veiller de même, lors de la préparation des travaux, au respect des obligations relatives aux
déclarations d'intention de commencement de travaux (DICT : Cf. le décret du 14 octobre 1991
et l’arrêté du 16 novembre 1994), de la réglementation concernant la profession (notamment le
texte de base que constitue le décret du 8 Janvier 1965 modifié), et de toutes prescriptions
particulières édictées dans les documents contractuels,

- d'établir et de faire respecter toutes consignes particulières éventuellement nécessaires dans


l'exécution des travaux, notamment pour assurer en permanence les conditions efficaces de
protection des personnes : personnel d'exécution, personnel de surveillance et de contrôle,
riverains et passants. Notamment, ils désignent la « personne compétente » prévue aux
articles 177 et 178 du Décret du 8 janvier 1965 modifié (proximité d’ouvrages électriques). Ils
communiquent aux responsables de chantiers les réponses apportées aux DICT par les
exploitants de réseaux et plus généralement tous les éléments du Dossier de chantier.

- de veiller au respect par leurs collaborateurs des réglementations et consignes ci-dessus,


d'une part en s'assurant que les moyens permanents disponibles sont suffisants pour répondre
aux besoins prévus et aux choix effectués, d'autre part, lors de leurs déplacements sur les
chantiers, en contrôlant que les dits moyens ont bien été approvisionnés, sont effectivement
mis en œuvre, et ont bien été complétés le cas échéant dès que cela a pu s'avérer nécessaire
au cours de l'exécution des travaux,

- de prendre eux-mêmes ou de proposer à leur supérieur hiérarchique, toute mesure appropriée


susceptible d'éliminer les causes d'accident possibles (compléments de formation pour
certains collaborateurs, matériels et équipements de protection complémentaire, etc.) ou les
infractions à la réglementation,

- de proposer à leur hiérarchie, lorsqu’ils l’estiment nécessaire, les sanctions appropriées en cas
de manquement d’un salarié aux règles de sécurité ou de protection de la santé.

3.2.1.3. - Responsables de chantier (Chefs de chantier - Contremaîtres de chantier -


Animateurs d'équipes - Chefs d'équipe et Ouvriers faisant fonction)

En leur qualité de responsables de chantier, la mission qu'ils ont à remplir revêt une importance
primordiale puisqu'ils assurent un rôle quotidien de commandement et un contact permanent et
direct avec le personnel d'exécution.

Comme ils constituent l'encadrement appelé à travailler constamment au cœur même du chantier,
il leur incombe personnellement et notamment de :

- donner les consignes de sécurité, générales et propres au chantier,

- veiller à ce que les consignes de sécurité soient connues et appliquées par le personnel de
chantier,
10

- veiller à ce que les personnes, qui sont placées sous leurs ordres ou qui sont présentes sur le
chantier, disposent des moyens de protection individuelle nécessaires, et les emploient,

- contrôler que le personnel de chantier dispose des capacités et éventuellement des


habilitations et autorisations nécessaires à l’exécution des tâches qui lui sont assignées,

- donner toute instruction et formation nécessaires au personnel, tout particulièrement par


l’accueil-formation, aux nouveaux intervenants sur le chantier, et demander à leur hiérarchie
d’organiser les formations complémentaires qu’ils estiment éventuellement nécessaires,

- s'assurer que les instructions données sont bien respectées au moment de l'exécution même
des travaux (notamment en ce qui concerne l'utilisation des matériels et équipements de
sécurité, le blindage des tranchées, la localisation des câbles électriques et autres réseaux, la
manœuvre des engins),

- proposer à leur hiérarchie, lorsqu’ils l’estiment nécessaire, les sanctions appropriées en cas de
manquement d’un salarié aux règles de sécurité ou de protection de la santé.

- s’opposer à tout comportement susceptible de provoquer, que ce soit volontairement, par


négligence ou par souci de facilité, des risques pour les autres collaborateurs ou pour les tiers,

- faire mettre en œuvre, avant chaque opération, les moyens de protection collective prévus
après s'être assurés qu'ils ont bien été approvisionnés sur leurs chantiers et qu’ils sont adaptés
aux spécificités de chaque chantier,

- prendre l'initiative de les compléter si nécessaire, par utilisation des moyens disponibles ou par
commande immédiate, si besoin,

- s’assurer, avant utilisation, de l’état des matériels et engins et s’assurer, s’il y a lieu, que les
vérifications périodiques réglementaires concernant la sécurité des engins, appareils de
levage, etc. ont été réalisées ; à défaut, suspendre leur utilisation jusqu’à la réalisation de ces
vérifications et la remise en état éventuellement nécessaire,

- signaler, en tant que de besoin, le plus rapidement possible, à l'échelon hiérarchique supérieur
les difficultés et risques rencontrés ou redoutés, et si besoin et sans attendre, retirer de son
poste tout collaborateur se refusant au respect des consignes données,

- prendre les mesures conservatoires, telles que arrêt du chantier, retrait immédiat des salariés,
lorsqu’ils jugent que ces mesures sont nécessaires pour assurer la sécurité ou la santé des
travailleurs sur les lieux du travail,

- organiser, le cas échéant, les premiers secours, et informer sans délai leur hiérarchie,

- accompagner, lors de leurs visites, les représentants des organismes de contrôle interne ou
externe, transmettre à leur supérieur hiérarchique direct les observations émanant de ces
organismes de contrôle, prendre les mesures immédiates appropriées pour satisfaire leur
demande, dès lors que celle-ci semble fondée, au besoin après consultation de leur hiérarchie.
11

3.2.2. - Le personnel d’exécution

Quelle que soit l'importance de la mission de l'encadrement en matière de prévention, il incombe


au personnel d'exécution de prendre soin de sa sécurité et de sa santé ainsi que de celles des
autres personnes concernées du fait de ses actes ou de ses omissions au travail.

Partie prenante principale dans le domaine de la sécurité, ce personnel doit concourir en


permanence à l'effort de prévention. Conformément à l’article L. 230-3 du Code du travail, il lui
incombe de prendre soin, à son poste, de sa propre sécurité et de celle de ses collègues. En
outre, chaque salarié dispose d’un devoir d’alerte et d’un droit de retrait en vertu de l’article
L.231-8 du Code du travail.

En plus du respect scrupuleux des consignes écrites et verbales, générales ou particulières, il doit
signaler toute difficulté rencontrée sur le chantier et notamment :

- signaler immédiatement à son supérieur hiérarchique toute situation de travail qui lui semble
anormale ou dont il a un motif raisonnable de penser qu'elle présente un danger grave et
imminent,

- signaler les problèmes d’adéquation du matériel de chantier qu’il constaterait, demander


l’approvisionnement en équipements de protection individuelle ou collective qui feraient
éventuellement défaut,

- utiliser les registres d'observations mis à sa disposition sur chaque chantier et dans chaque
véhicule.

S'il estime être en situation de danger grave et imminent, il doit exercer son droit de retrait en
s’assurant que ce retrait ne crée pas pour autrui une nouvelle situation de risque.

Cas particuliers des conducteurs de véhicules et d'engins :

Il appartient aux utilisateurs de véhicules et d'engins d'observer strictement les modalités d'emploi
définies par les manuels techniques et de mettre en œuvre le matériel dans des conditions
normales, compatibles avec la sécurité, et notamment conformes aux règles de circulation sur les
chantiers.

Ils doivent :

- détenir les autorisations de conduite, permis de conduire ou permis spéciaux requis pour
l’utilisation des véhicules et engins,

- s’assurer de l’état de l’engin et de sa conformité aux règlements concernant ses équipements


et leur fonctionnement (état des pneus, des freins, éclairage, signalisation, absence de fuite
sur les circuits hydrauliques, etc.) et informer leur hiérarchie de la moindre anomalie constatée,

- s’abstenir de toute manœuvre dangereuse,

- respecter scrupuleusement les règles du code de la route,

- veiller à éviter tout dépassement des limites de charge autorisées,


12

- utiliser le contrôlographe dès lors que le véhicule en est équipé,

- détenir, lorsque la réglementation l'impose, les documents de contrôle des temps de conduite,

- informer leur supérieur hiérarchique de tout événement (suspension de permis de conduire,


état de santé, etc.) qui constituerait un obstacle, temporaire ou définitif, à la conduite des
véhicules ou engins concernés.

3.3 Les gestionnaires locaux du matériel

Les Chefs de parcs matériels ou faisant fonction doivent pour leur part :

- participer au choix de matériels conformes à la réglementation lors de leurs commandes

- procéder à la réception des matériels et vérifier leur conformité,

- veiller à l'aptitude des conducteurs de véhicules ou d'engins (permis de conduire, visites


médicales spécifiques, autorisations de conduite, etc.),

- donner les consignes d'emploi nécessaires,

- veiller à la conformité du matériel en service aux règles en vigueur (pour les véhicules par
exemple : transport du personnel, phares, pneus, gabarit, contrôlographe,...) à sa bonne
utilisation et à son entretien régulier,

- faire effectuer par les organismes vérificateurs compétents les visites périodiques
réglementaires,

- donner suite aux observations relevées et notées tant sur les registres de sécurité que sur les
procès-verbaux des organismes vérificateurs.

3.4 Le personnel administratif

Il assure sa propre sécurité et celle des autres. Il applique les consignes données par sa
hiérarchie.

Le tableau récapitulatif ci-après rappelle et détaille les missions et les responsabilités


qui sont déléguées à chacun, selon sa fonction.

***
13

Tableau récapitulatif des missions et responsabilités en matière de prévention

ENCADREMENT
DE TRAVAUX
CADRE
MISSIONS ET (Ingénieur de
DIRECTEUR CHEF DE CENTRE TECHNIQUE OU RESPONSABLE PERSONNEL
RESPONSABILITES travaux, RESPONSABLE PERSONNEL DE RESPONSABLE RESPONSABLE ANIMATEUR
RÉGIONAL OU DE DE TRAVAUX OU COMMERCIAL, MAGASIN ET ADMINISTRATIF
EN MATIERE DE Conducteur de DE CHANTIER CHANTIER MATERIEL ADMINISTRATIF PRÉVENTION
SERVICE DE DIVISION CHARGE ACHATS ET DÉPÔT
PREVENTION travaux, Aide-
D'ETUDE
Conducteur de
travaux)

Personnel Personnel Personnel Personnel Personnel Personnel Personnel Personnel Personnel Personnel Personnel Personnel

Avoir une attitude et Assure sa propre Assure sa propre Assure sa propre Assure sa propre Assure sa propre Assure sa propre Assure sa propre Assure sa propre Assure sa propre Assure sa propre Assure sa propre
un comportement sécurité et celle des sécurité et celle des sécurité et celle des sécurité et celle des sécurité et celle des sécurité et celle des sécurité et celle des sécurité et celle des sécurité et celle des sécurité et celle des sécurité et celle
adéquats autres autres autres autres autres autres autres autres autres autres des autres

Accueille ses
collaborateurs.
S'assure, lors des
Accueille ses Accueille ses S'assure, lors des Accueille ses Accueille ses Accueille ses Accueille ses Accueille ses
Accueillir le personnel visites de chantier,
collaborateurs collaborateurs visites de chantier, collaborateurs collaborateurs collaborateurs collaborateurs collaborateurs
que l'accueil est fait
que l'accueil est
effectué.

Conseille
l'encadrement,
Applique la Applique la s'assure, lors des
Applique les Applique la Applique la Applique la Applique les
Définit la politique de politique de politique de Précise les visites de chantiers,
mesures de politique de politique de politique de mesures de
prévention dans la prévention, définit prévention, précise mesures de du respect des
prévention définies, prévention, définit prévention, définit prévention, définit prévention
Mettre en œuvre la Direction Régionale ou les consignes de les mesures de prévention, les fait dispositions
signale toute les consignes de les consignes de les consignes de définies, signale
prévention le Service, donne les sécurité dans sa prévention mettre en œuvre et définies, fait
situation à risque et sécurité dans son sécurité dans son sécurité dans son toute situation à
moyens et s'assure de Division ou son applicables aux s'assure de leur prendre les
utilise son droit de service et les fait service et les fait service et les fait risque et exerce
leur efficacité Centre de travaux chantiers et veille à respect dispositions
retrait appliquer appliquer appliquer son droit de retrait
et les fait appliquer leur respect urgentes et rend
compte au
Directeur Régional

Précise et Précise et Précise et Précise et Précise et Précise et


Notifier à chacun ses Notifie et commente à
commente à ses commente à ses commente à son commente à ses commente à ses Sensibilise chacun commente à ses
attributions et ses collaborateurs leur
collaborateurs leur collaborateurs leur (ses) équipe(s) le collaborateurs leur collaborateurs leur à son rôle en collaborateurs leur
responsabilités en rôle en matière de
rôle en matière de rôle en matière de rôle de chacun en rôle en matière de rôle en matière de matière de sécurité rôle en matière de
matière de prévention prévention
sécurité sécurité matière de sécurité sécurité sécurité sécurité

Précise les besoins


Arrête le plan de Détecte et exprime Détecte et exprime Fait connaître les Signale ses Détecte et exprime Prépare le plan de Détecte et exprime Signale ses
Assurer la formation en formation
formation les besoins les besoins besoins demandes les besoins formation les besoins demandes
sécurité
14

ENCADREMENT
DE TRAVAUX
CADRE
MISSIONS ET (Ingénieur de
DIRECTEUR CHEF DE CENTRE TECHNIQUE OU RESPONSABLE PERSONNEL
RESPONSABILITES travaux, RESPONSABLE PERSONNEL DE RESPONSABLE RESPONSABLE ANIMATEUR
RÉGIONAL OU DE DE TRAVAUX OU COMMERCIAL, MAGASIN ET ADMINISTRATIF
EN MATIERE DE Conducteur de DE CHANTIER CHANTIER MATERIEL ADMINISTRATIF PRÉVENTION
SERVICE DE DIVISION CHARGE ACHATS ET DÉPÔT
PREVENTION travaux, Aide-
D'ETUDE
Conducteur de
travaux)

Fait établir les


fiches de
convocation aux
Précise les besoins visites médicales et
particuliers tient à jour le
d'aptitude et en registre médical,
Définit la politique de Est informé des Signale ses Assure la liaison Signale ses
S'assure du respect tient compte dans S'assure du respect transmet les S'assure du respect
Veiller à l'aptitude suivi médical dans la restrictions restrictions avec le médecin du restrictions
de la politique de l'affectation des de la politique de restrictions de la politique de
médicale Direction régionale ou le d'aptitude et en d'aptitude et les travail, vérifie la d'aptitude et les
suivi médical postes de travail, suivi médical d'aptitude à la suivi médical
Service tient compte respecte "fiche entreprise" respecte
en informe le hiérarchie,
responsable de centralise les
chantier "fiches entreprise"
et suit les contrats
avec les services
médicaux

Identifie les besoins Identifie les besoins Effectue des Identifie les besoins
Tient compte des N'effectue pas de
et tient compte des N'effectue pas de et tient compte des vérifications et tient compte des
Délivrer les Délivre les habilitations Recueille et autorisations et Établit et suit les tâches pour
autorisations et tâches pour autorisations et d'habilitations et autorisations et
habilitations et et les autorisations de transmet les habilitations dans habilitations et les lesquelles il n'est
habilitations dans lesquelles il n'est ni habilitations dans d'autorisations lors habilitations dans
autorisations conduite besoins l'affectation des autorisations ni autorisé, ni
l'affectation des autorisé, ni habilité l'affectation des des visites de l'affectation des
postes de travail habilité
postes de travail postes de travail chantier postes de travail

Identifie les besoins Suit les permis de


Ne conduit pas
Recueille et de permis. Tient Tient compte des Ne conduit pas conduire. Suit les
Suit les visites sans détenir le
transmet les compte des permis permis dans sans détenir le disques des
Respecte les Respecte les médicales. Respecte les Respecte les permis adapté
Conduite des besoins de permis. dans l'affectation l'affectation des permis adapté chrono-
dispositions du code de dispositions du Respecte les dispositions du dispositions du valide. Respecte
véhicules VL et PL Respecte les des postes. postes. Respecte valide. Respecte tachygraphes.
la route code de la route dispositions du code de la route code de la route les dispositions
dispositions du Respecte les les dispositions du les dispositions du Respecte les
code de la route du code de la
code de la route dispositions du code de la route code de la route dispositions du
route
code de la route code de la route
15

ENCADREMENT
DE TRAVAUX
CADRE
MISSIONS ET (Ingénieur de
DIRECTEUR CHEF DE CENTRE TECHNIQUE OU RESPONSABLE PERSONNEL
RESPONSABILITES travaux, RESPONSABLE PERSONNEL DE RESPONSABLE RESPONSABLE ANIMATEUR
RÉGIONAL OU DE DE TRAVAUX OU COMMERCIAL, MAGASIN ET ADMINISTRATIF
EN MATIERE DE Conducteur de DE CHANTIER CHANTIER MATERIEL ADMINISTRATIF PRÉVENTION
SERVICE DE DIVISION CHARGE ACHATS ET DÉPÔT
PREVENTION travaux, Aide-
D'ETUDE
Conducteur de
travaux)

Relève les faits Relève les faits Relève les faits Relève les faits
marquants pouvant Signale les faits marquants pouvant marquants pouvant marquants pouvant
justifier une marquants en justifier une justifier une justifier une
récompense et les faveur de la récompense et les récompense et les récompense et les
manquements aux prévention comme manquements aux manquements aux manquements aux
Sanctions
Décide ou transmet mesures de les manquements mesures de Tient à jour les mesures de mesures de
incitatives ou Décide
s'il y a lieu prévention dont il aux mesures de prévention dont il dossiers individuels prévention dont il prévention dont il
répressives
évalue la gravité, et prévention pouvant évalue la gravité, et évalue la gravité, et évalue la gravité, et
propose s'il y a lieu justifier une propose s'il y a lieu propose s'il y a lieu propose s'il y a lieu
une sanction sanction, incitative une sanction une sanction une sanction
incitative ou ou répressive incitative ou incitative ou incitative ou
répressive. répressive. répressive. répressive.

Donne les
consignes et
Assure la mise à Définit les Utilise les E.P.I.
s'assure de Utilise les E.P.I. mis Donne les S'assure de
disposition des consignes mis à sa
Équipements de Définit les consignes Prévoit lors de l'utilisation des à sa disposition et consignes et l'adéquation des Assure les
E.P.I. nécessaires d'utilisation et veille disposition et
Protection Individuelle générales d'équipement l'étude les E.P.I. E.P.I. Commande demande les s'assure de E.P.I. et de leur approvisionne-
aux personnels en à l'équipement demande les
(E.P.I.) et d'utilisation nécessaires immédiatement, si compléments si l'utilisation des utilisation sur ments en E.P.I.
fonction de leurs suffisant des compléments si
besoin, les nécessaire E.P.I. chantier
activités personnels nécessaire
compléments
nécessaires

Fait mettre en place


Prévoit lors de
les E.P.C. et veille Utilise les E.P.C.
Assure la mise à l'étude les E.P.C. Utilise les E.P.C. Définit le besoin Définit le besoin
à leur utilisation. S'assure de mis à sa
disposition des nécessaires, les fait mis à sa disposition pour son service, pour son service,
Équipements de Définit les consignes Prévoit lors de Demande, ou adéquation des disposition et
E.P.C. nécessaires approvisionner sur et signale les fait mettre en place fait mettre en place
Protection Collective générales d'équipement l'étude les E.P.C. commande E.P.C. et de leur signale les
aux personnels en chantier et besoins et veille à et veille à
(E.P.C.) et d'utilisation nécessaires immédiatement si utilisation sur besoins
fonction de leurs supervise complémentaires l'utilisation des l'utilisation des
besoin, les chantier complémentaires
activités périodiquement leur éventuels E.P.C. E.P.C.
compléments éventuels
mise en œuvre
nécessaires

Met le chantier en
Prévoit la Prévoit la Prévoit la Prévoit la Prévoit la
Institutions sécurité (court Prépare les
Constitue le CHSCT, le participation des participation des Informe les participation des participation des participation des Informe les
représentatives du terme) suite aux réunions du
réunit régulièrement et membres du membres du membres du membres du membres du membres du membres du
personnel (CHSCT, observations du CHSCT et y
l'informe CHSCT aux CHSCT aux CHSCT CHSCT aux CHSCT aux CHSCT aux CHSCT
etc.) CHSCT, et rend participe
réunions réunions réunions réunions réunions
compte
16

ENCADREMENT
DE TRAVAUX
CADRE
MISSIONS ET (Ingénieur de
DIRECTEUR CHEF DE CENTRE TECHNIQUE OU RESPONSABLE PERSONNEL
RESPONSABILITES travaux, RESPONSABLE PERSONNEL DE RESPONSABLE RESPONSABLE ANIMATEUR
RÉGIONAL OU DE DE TRAVAUX OU COMMERCIAL, MAGASIN ET ADMINISTRATIF
EN MATIERE DE Conducteur de DE CHANTIER CHANTIER MATERIEL ADMINISTRATIF PRÉVENTION
SERVICE DE DIVISION CHARGE ACHATS ET DÉPÔT
PREVENTION travaux, Aide-
D'ETUDE
Conducteur de
travaux)

Organise le Applique
Transport du Définit la politique Décide du
transport et le l'organisation
personnel, générale de déplacement des
déplacement du prévue et signale
déplacements déplacements personnels
personnel les difficultés

Connaît la Connaît la Connaît la Conseille Connaît la


Connaît la Connaît la
réglementation, la réglementation, la Respecte la réglementation, la l'encadrement, réglementation, la Respecte la
réglementation et la réglementation et la
Connaît la respecte et la fait Connaît la respecte et la fait réglementation et respecte et la fait s'assure du respect respecte et la fait réglementation et
Respect de la fait respecter, rend fait respecter, rend
réglementation et la fait respecter, rend réglementation et la respecter, rend rend compte des respecter, rend de la respecter, rend rend compte des
réglementation compte des compte des
respecter compte des respecte compte des difficultés compte des réglementation, et compte des difficultés
problèmes problèmes
problèmes problèmes éventuelles problèmes rend compte des problèmes éventuelles
éventuels éventuels
éventuels éventuels éventuels difficultés éventuels

Matériel Matériel Matériel Matériel Matériel Matériel Matériel Matériel Matériel Matériel Matériel Matériel

Recueille les
besoins, conseille
Définit la politique en
les choix et
matière de matériel
Acquisition de Exprime le besoin réceptionne les Conseille sur
propre, et exprime le
matériel en investissement matériels l'aspect HSCT
besoin en
(conformité, état,
investissement
vérification
périodique)

Réceptionne le
matériel
Définit précisément
Définit la politique en (conformité, état,
Location de matériel Veille au respect de le besoin et Conseille sur
matière de matériel de vérification Conseille le choix
extérieur la politique commande le l'aspect HSCT
location périodique) et rend
matériel de location
compte des
anomalies

S'assure de l'état
S'assure de l"état
Fait respecter les Entretient son du matériel, planifie Lors de ses visites
du matériel et
Entretien du matériel contraintes matériel et signale et organise de chantiers, vérifie
écarte le matériel
d'entretien les anomalies l'entretien du l'état du matériel
défectueux
matériel
17

ENCADREMENT
DE TRAVAUX
CADRE
MISSIONS ET (Ingénieur de
DIRECTEUR CHEF DE CENTRE TECHNIQUE OU RESPONSABLE PERSONNEL
RESPONSABILITES travaux, RESPONSABLE PERSONNEL DE RESPONSABLE RESPONSABLE ANIMATEUR
RÉGIONAL OU DE DE TRAVAUX OU COMMERCIAL, MAGASIN ET ADMINISTRATIF
EN MATIERE DE Conducteur de DE CHANTIER CHANTIER MATERIEL ADMINISTRATIF PRÉVENTION
SERVICE DE DIVISION CHARGE ACHATS ET DÉPÔT
PREVENTION travaux, Aide-
D'ETUDE
Conducteur de
travaux)

Planifie et organise
Planifie et organise Planifie et organise Lors de ses visites
Respecte les S'assure du respect les vérifications
Suit les les vérifications les vérifications de chantiers,
Vérifications Supervise contraintes des des vérifications périodiques
vérifications périodiques périodiques contrôle le respect
périodiques périodiquement et vérifications périodiques réglementaires des
périodiques de son réglementaires du réglementaires des des vérifications
réglementaires intervient s'il y a lieu périodiques réglementaires du E.P.I. concernés et
matériel matériel et exploite locaux et exploite périodiques
réglementaires matériel exploite les
les résultats les résultats réglementaires
résultats

Suit les locations


Rend compte des sur chantier et
Organise
besoins exploite les Fait approvisionner
Supervise l'approvisionnement Rend compte des
Mise à disposition du complémentaires, données recueillies. le matériel
périodiquement et du matériel besoins
matériel et commande les Fait approvisionner nécessaire à son
intervient s'il y a lieu nécessaire sur le complémentaires
compléments le cas le matériel service
chantier
échéant nécessaire à son
service

Lors de ses visites


S'assure de
S'assure de Signale tout de chantiers, Signale tout
Adéquation du Choisit le matériel Conseille le l'adéquation du
l'adéquation du problème s'assure de problème
matériel adéquat matériel adéquat matériel utilisé dans
matériel d'adéquation l'adéquation du d'adéquation
son service
matériel

Vérification du Supervise S'assure de l'état S'assure de l'état S'assure de l'état S'assure de l'état Lors de ses visites S'assure de l'état
matériel avant périodiquement et du matériel avant du matériel avant du matériel avant du matériel avant de chantiers, vérifie du matériel avant
utilisation intervient s'il y a lieu utilisation utilisation utilisation utilisation l'état du matériel utilisation

Connaît et respecte
les règles
Connaît et fait Connaît et fait
Utilisation du matériel d'utilisation du
Supervise respecter les règles Connaît et respecte respecter les règles Connaît et respecte Connaît et respecte Connaît et respecte
(respect matériel, qu'il met
périodiquement et d'utilisation, qu'il les règles d'utilisation, qu'il les règles les règles les règles
réglementaire, à bon en sécurité pour
intervient s'il y a lieu précise si d'utilisation précise si d'utilisation d'utilisation d'utilisation
escient, notice) empêcher son
nécessaire nécessaire
utilisation
intempestive
18

ENCADREMENT
DE TRAVAUX
CADRE
MISSIONS ET (Ingénieur de
DIRECTEUR CHEF DE CENTRE TECHNIQUE OU RESPONSABLE PERSONNEL
RESPONSABILITES travaux, RESPONSABLE PERSONNEL DE RESPONSABLE RESPONSABLE ANIMATEUR
RÉGIONAL OU DE DE TRAVAUX OU COMMERCIAL, MAGASIN ET ADMINISTRATIF
EN MATIERE DE Conducteur de DE CHANTIER CHANTIER MATERIEL ADMINISTRATIF PRÉVENTION
SERVICE DE DIVISION CHARGE ACHATS ET DÉPÔT
PREVENTION travaux, Aide-
D'ETUDE
Conducteur de
travaux)

Mode opératoire Mode opératoire Mode opératoire Mode opératoire Mode opératoire Mode opératoire Mode opératoire Mode opératoire Mode opératoire Mode opératoire Mode opératoire Mode opératoire

Applique le mode Conseille si besoin.


Intègre la
opératoire et Intègre la
Intègre la Intègre la Intègre la Prévention dans les
Choix et définition des Supervise lors des propose toute Prévention dans les Conseille
Prévention dans les Prévention dans les Prévention dans les modes opératoires
modes opératoires revues de direction adaptation modes opératoires si besoin
modes opératoires modes opératoires modes opératoires propres à son
s'avérant propres à son
activité.
nécessaire activité.

Définit le mode
opératoire, identifie Conseille si besoin,
Est associé en tant
les risques et Tient compte du vérifie les PPSPS
PPSPS, Plan de que de besoin à la
Supervise lors des Supervise et prévoit les mesures PGC et des et les PP
prévention, consignes définition des
revues de direction intervient s'il y a lieu de Prévention. obligations du présentant des
de sécurité mesures de
Rédige les PPSPS, marché difficultés
Prévention
les PP, les particulières
consignes

Commente le mode Prend


Transmission du opératoire, précise connaissance du
Supervise lors des Supervise et
dossier d'exécution et les risques et les dossier et exprime
revues de direction intervient s'il y a lieu
des plans mesures de d'éventuels besoins
Prévention complémentaires

Commente à son
équipe le mode Conseille si besoin.
Applique le mode S'assure de
S'assure de opératoire, précise S'assure de Vérifie l'application
opératoire et les l'application des
Supervise lors des Supervise et l'application des les risques et les l'application des des mesures de
Exécution consignes, et rend mesures de
revues de direction intervient s'il y a lieu mesures de mesures de mesures de prévention lors des
compte des prévention propres
prévention Prévention et prévention propres visites de chantier
difficultés à son activité
s'assure de à son activité.
l'application
19

ENCADREMENT
DE TRAVAUX
CADRE
MISSIONS ET (Ingénieur de
DIRECTEUR CHEF DE CENTRE TECHNIQUE OU RESPONSABLE PERSONNEL
RESPONSABILITES travaux, RESPONSABLE PERSONNEL DE RESPONSABLE RESPONSABLE ANIMATEUR
RÉGIONAL OU DE DE TRAVAUX OU COMMERCIAL, MAGASIN ET ADMINISTRATIF
EN MATIERE DE Conducteur de DE CHANTIER CHANTIER MATERIEL ADMINISTRATIF PRÉVENTION
SERVICE DE DIVISION CHARGE ACHATS ET DÉPÔT
PREVENTION travaux, Aide-
D'ETUDE
Conducteur de
travaux)

Milieu / Milieu / Milieu / Milieu / Milieu / Milieu / Milieu / Milieu / Milieu / Milieu / Milieu / Milieu /
environnement environnement environnement environnement environnement environnement environnement environnement environnement environnement environnement environnement

Veille à la
Veille à la conformité HSCT
Organise la conformité
conformité HSCT Respecte les Respecte les Respecte les Respecte les Organise les des locaux et Respecte les Respecte les
Sécurité des HSCT des locaux et Veille au respect de
des locaux et mesures de mesures de mesures de mesures de vérifications et installations fixes mesures de mesures de
installations et locaux installations fixes de la la conformité HSCT
installations fixes du sécurité sécurité sécurité sécurité l'entretien de la direction sécurité sécurité
Direction ou du Service
Centre de travaux régionale ou
service

Définit les besoins Etablit les Etablit les Etablit les


Approuve l'organisation et sélectionne. protocoles de protocoles de Conseille si besoin protocoles de
Livraisons au dépôt, Suit l'application
des protocoles de Etablit les sécurité de sécurité de pour l'élaboration sécurité de
au magasin ou sur des mesures de
sécurité de chargement- protocoles de chargement- chargement- des mesures de chargement-
parc prévention
déchargement sécurité pour le déchargement pour déchargement pour prévention déchargement pour
Centre de travaux son service son service son service

Interventions Conseille si besoin


Etablit le plan de Etablit le plan de Etablit le plan de Etablit le plan de
d'Entreprises Approuve le plan de pour l'élaboration
prévention pour le prévention pour son prévention pour son prévention pour son
Extérieures sur prévention des mesures de
Centre de travaux service service service
installations fixes prévention

Identifie les risques


Identifie les risques
Identifie les risques Identifie les risques des ateliers, Identifie les risques
Valide l'évaluation des et les contraintes Applique les
et les contraintes et les contraintes du machines, (stockage, accès,
risques et le plan des lieux de travail, mesures de Respecte les Respecte les Respecte les
Environnement de du chantier, et chantier, et prévoit véhicules et engins, Prépare le manutention) et
d'actions de prévention, et prévoit les prévention, et rend mesures de mesures de mesures de
travail prévoit les mesures les mesures de et prévoit les document unique prévoit les mesures
et approuve le document mesures de compte des sécurité sécurité sécurité
de prévention prévention mesures de de prévention
unique prévention difficultés
correspondantes correspondantes prévention correspondantes
correspondantes
correspondantes
20

ENCADREMENT
DE TRAVAUX
CADRE
MISSIONS ET (Ingénieur de
DIRECTEUR CHEF DE CENTRE TECHNIQUE OU RESPONSABLE PERSONNEL
RESPONSABILITES travaux, RESPONSABLE PERSONNEL DE RESPONSABLE RESPONSABLE ANIMATEUR
RÉGIONAL OU DE DE TRAVAUX OU COMMERCIAL, MAGASIN ET ADMINISTRATIF
EN MATIERE DE Conducteur de DE CHANTIER CHANTIER MATERIEL ADMINISTRATIF PRÉVENTION
SERVICE DE DIVISION CHARGE ACHATS ET DÉPÔT
PREVENTION travaux, Aide-
D'ETUDE
Conducteur de
travaux)

Envoie les DICT


dans les délais,
Prend
analyse les
connaissance de la
réponses et les
position des Lors de ses visites
DICT, travaux à Supervise lors des communique au Applique les
réseaux, les de chantiers,
proximité de réseaux revues de direction. Supervise et Responsable de consignes, et rend
implante, donne les s'assure du respect
souterrains, aériens Habilite les "personnes intervient si besoin chantier. Désigne la compte des
consignes et des règles de
ou subaquatiques compétentes" "personne difficultés
surveille les travaux sécurité
compétente",
effectués à leur
demande les mises
voisinage
hors tension
éventuelles

Définit les besoins.


Prévoit la mise en Lors de ses visites
place Utilise, et respecte de chantiers,
Installations de Supervise et Précise les besoins Installe, et organise
conformément aux les mesures de s'assure du respect
chantier intervient si besoin lors de l'étude l'entretien
dispositions sécurité des règles de
réglementaires et sécurité
contractuelles

Précise les
Définit précisément
consignes et
les besoins, choisit
contrôle les sous-
les sous-traitants et
Définit les besoins, traitants et les Lors de ses visites
les prestataires,
choisit les sous- Sélectionne et prestataires, et de chantiers,
Sous-traitants et Supervise lors des précise les
traitants et les définit précisément intervient s'il y a s'assure du respect
prestataires revues de direction consignes, contrôle
prestataires, donne les besoins lieu. Commande en des règles de
le respect des
les consignes cas de besoin les sécurité
règles de sécurité
prestations
et intervient s'il y a
complémentaires
lieu..
nécessaires.

Applique les Lors de ses visites


Prend Prend
mesures de de chantiers,
Co-activité Supervise et connaissance du connaissance du
prévention, et rend s'assure du respect
d'entreprises intervient si besoin PGC, et en tient PGC, et en tient
compte des des règles de
compte compte
difficultés sécurité

Prévoit les
Relations avec les Supervise servitudes et veille Entretient les
Supervise lors des
riverains et usagers de régulièrement et à l'information des relations et veille à Veille à la sécurité
revues de direction
la voie publique intervient si besoin riverains et des la sécurité
usagers
21

ENCADREMENT
DE TRAVAUX
CADRE
MISSIONS ET (Ingénieur de
DIRECTEUR CHEF DE CENTRE TECHNIQUE OU RESPONSABLE PERSONNEL
RESPONSABILITES travaux, RESPONSABLE PERSONNEL DE RESPONSABLE RESPONSABLE ANIMATEUR
RÉGIONAL OU DE DE TRAVAUX OU COMMERCIAL, MAGASIN ET ADMINISTRATIF
EN MATIERE DE Conducteur de DE CHANTIER CHANTIER MATERIEL ADMINISTRATIF PRÉVENTION
SERVICE DE DIVISION CHARGE ACHATS ET DÉPÔT
PREVENTION travaux, Aide-
D'ETUDE
Conducteur de
travaux)

Valide les mesures


Interventions Rend compte des
prises et les réponses Contrôle les Prend les mesures
d'organismes visites et
faites par le Centre de mesures prises à la et donne les Conseille sur les
extérieurs (Inspection observations, prend
travaux. S'assure du suite des éléments de mesures à prendre.
du travail, CRAM, les mesures
respect des obligations observations et y réponse aux Entretient le contact
OPPBTP, Services de immédiates
vis à vis des organismes répond. observations
santé au travail) nécessaires
extérieurs

Matériaux / Matériaux / Matériaux / Matériaux / Matériaux / Matériaux / Matériaux / Matériaux / Matériaux / Matériaux /
Matériaux / Produits Matériaux / Produits
Produits Produits Produits Produits Produits Produits Produits Produits Produits Produits

Respecte les choix,


signale toutes
Intègre la Intègre la Intègre la
Choix des matériaux difficultés, prend
Prévention lors de Prévention lors de Prévention lors de
et des produits immédiatement
l'étude l'étude l'étude
toute mesure
nécessaire

Organise, dans le
Organise, dans le Organise, dans le Organise dans le
respect des
respect des respect des respect des
Transport obligations
obligations obligations obligations
réglementaires.
réglementaires réglementaires réglementaires
Conseille.

Organise la Organise la
Réception des Réceptionne les
réception des réception des
matériaux et des fournitures de
fournitures des fournitures des
produits chantier
ateliers magasins

Veille à la mise à Prévoit les Etudie les Veille aux S'assure des
Met à disposition
disposition des conditions de conditions de conditions de Veille au stockage- conditions de Veille au stockage- Respecte les
les infrastructures Respecte les règles Veille au stockage
Stockage, bardage infrastructures stockage et stockage et stockage et bardage à l'atelier stockage et bardage au règles de
permanentes de stockage dans les bureaux
permanentes bardage sur bardage des bardage sur et sur le parc bardage lors des magasin stockage
nécessaires
nécessaires chantier matériaux chantier visites
22

ENCADREMENT
DE TRAVAUX
CADRE
MISSIONS ET (Ingénieur de
DIRECTEUR CHEF DE CENTRE TECHNIQUE OU RESPONSABLE PERSONNEL
RESPONSABILITES travaux, RESPONSABLE PERSONNEL DE RESPONSABLE RESPONSABLE ANIMATEUR
RÉGIONAL OU DE DE TRAVAUX OU COMMERCIAL, MAGASIN ET ADMINISTRATIF
EN MATIERE DE Conducteur de DE CHANTIER CHANTIER MATERIEL ADMINISTRATIF PRÉVENTION
SERVICE DE DIVISION CHARGE ACHATS ET DÉPÔT
PREVENTION travaux, Aide-
D'ETUDE
Conducteur de
travaux)

Définit et veille au Définit et veille au S'assure lors des Définit et veille au


Utilisation des Définit les Respecte les Respecte les Respecte les
respect des respect des visites du respect respect des
matériaux et des conditions conditions conditions conditions
conditions conditions des conditions conditions
produits d'utilisation d'utilisation d'utilisation d'utilisation
d'utilisation d'utilisation d'utilisation d'utilisation

Précise les règles Précise les règles


Conseille pour
relatives aux relatives au
Définit les règles Donne les Applique les Procède aux l’établissement de Approvisionne les Assure le respect
matières transport des
relatives à S’assure du respect Intègre dans l’étude consignes relatives consignes relatives déclarations consignes relatives matières des règles de
dangereuses et matières
Matières l’approvisionnement, au des règles relatives les contraintes de au stockage et à au stockage et à réglementaires aux matières dangereuses, stockage et
s’assure de leur dangereuses,
dangereuses transport, au stockage et aux matières transport, stockage l’utilisation des l’utilisation des (installations dangereuses, détient les FDS, d’utilisation des
respect, s’assure de la
à l’utilisation des dangereuses ou mise en œuvre matières matières classées, contrôle s’assure du respect organise le matières
conformément aux qualification du
matières dangereuses dangereuses dangereuses amiante, etc.) des conditions stockage dangereuses
dispositions des personnel
d’utilisation
FDS conducteur

Intègre les
Intègre les Veille au respect Organise et assure
Définit les règles contraintes relatives Organise la gestion Respecte les règles Organise et assure Organise et assure Respecte les
contraintes relatives Gère les déchets des règles relatives la gestion des
Déchets générales de gestion aux déchets lors de des déchets de relatives aux la gestion des la gestion des règles relatives
aux déchets lors de de chantier aux déchets déchets du
des déchets produits l'étude. Supervise chantier déchets de chantier déchets de l'atelier déchets de bureau aux déchets
l'étude dangereux magasin
périodiquement

Exercice de la Exercice de la Exercice de la Exercice de la Exercice de la Exercice de la Exercice de la Exercice de la Exercice de la Exercice de la Exercice de la Exercice de la
délégation délégation délégation délégation délégation délégation délégation délégation délégation délégation délégation délégation

Rend compte
Rend compte Rend compte Rend compte Rend compte Rend compte Rend compte Rend compte Rend compte Rend compte Rend compte
régulièrement de ses
régulièrement au régulièrement au régulièrement à sa régulièrement à sa régulièrement à sa régulièrement au régulièrement au régulièrement au régulièrement à sa régulièrement à
Comptes-rendus et actions et de leurs
Directeur, qu'il Chef de Centre, hiérarchie, qu'il hiérarchie, qu'il hiérarchie, qu'il Directeur, qu'il Directeur, qu'il Directeur, qu'il hiérarchie, qu'il sa hiérarchie, qu'il
devoir d'information résultats,
informe et consulte qu'il informe et informe et consulte informe et consulte informe et consulte informe et consulte informe et consulte informe et consulte informe et consulte informe et
en cas de problème informe et consulte le
en cas de consulte en cas de en cas de en cas de en cas de en cas de en cas de en cas de en cas de consulte en cas
siège en cas de
problèmes problèmes problèmes problèmes problèmes problèmes problèmes problèmes problèmes de problèmes
problèmes

***
23

ANNEXE I : Les moyens réunis pour promouvoir la politique de


prévention et en assurer l’application

Les pouvoirs et responsabilités délégués à chacun, en fonction de ses compétences, vocations et


missions respectives, ayant été définis aux différents niveaux, il reste à préciser les moyens réunis
et les orientations choisies pour promouvoir la politique de prévention et en assurer l’application.

1. L’Ingénieur Prévention

Relevant de la Direction du Personnel et des Ressources Humaines, l’Ingénieur Prévention joue


un rôle majeur dans le développement et la diffusion de la politique de prévention.

A. Vis à vis de l'ensemble des Services, il est l’élément moteur de la politique de prévention
définie par la Direction, qu’il a pour mission de faire connaître et mettre en œuvre. A cet effet :

- Il centralise la connaissance du droit relatif à la prévention : à ce titre, il a pour mission


d'informer de façon permanente et claire les Directions Régionales et les Services sur la
réglementation et ses évolutions,

- Il propage les idées et les conceptions propres à sensibiliser les esprits et à faire progresser la
prévention (campagnes de sécurité, actions de formation, solutions techniques nouvelles, etc.),

- Il coordonne et anime l'action des animateurs de prévention dont il est le référent, il est
consulté lors de leur désignation par les Directeurs Régionaux ou de Services,

- Il est membre de droit, à titre consultatif, des Comités d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions
de Travail (CHSCT).

B. Il contrôle, lors des visites de chantier qu’il a l’occasion d’effectuer, le respect de la sécurité
au cours de l'exécution des travaux : il prend alors la mesure de la bonne application des
règles et suggère toute disposition tendant à l'amélioration de la sécurité dans le service
concerné.

C. Il conseille les différents Services, en liaison avec l’animateur de Prévention, pour la


préparation de certaines opérations à caractère particulier, le choix de certains matériels ou
procédés, et l'élaboration de Plans de Prévention ou consignes de sécurité importants ou
singuliers.

L'Ingénieur de Prévention est informé immédiatement de tout accident grave et il est chargé
d'instruire les affaires qui s’y rapportent, d'établir les relations souhaitables avec les organismes de
prévention et d'exploiter les statistiques afférentes aux accidents du travail.

2. Les Animateurs de prévention

Relevant des Directions régionales ou des Services opérationnels, les Animateurs de Prévention :

- organisent et animent à l'échelon des Directions régionales et des Services les actions de
sensibilisation et de formation,
24

- conseillent l'encadrement de travaux pour :


! l'intégration de la prévention dans la conception de l'organisation des chantiers,
! le respect de la sécurité au cours de l'exécution des travaux,

- préparent le document unique résultant de l’évaluation des risques professionnels visé à


l’article R. 230-1 du Code du Travail, et ses mises à jour.

- précisent les besoins en matière de formation à la sécurité

- collectent les informations nécessaires à la mesure du résultat en matière de sécurité et


participent aux recherches des causes d'accident,

- entretiennent des contacts réguliers avec le Médecin du travail et les différents organismes de
prévention régionaux,

- conduisent les enquêtes sur les accidents graves avec les membres du CHSCT, en liaison
avec l’Ingénieur Prévention

- préparent les réunions du CHSCT et y participent.

3. Développement de l’état d’esprit de prévention

3.1 Formation

La prévention doit être une attitude constante, collective mais aussi et surtout individuelle,
entretenue à tous les échelons de la hiérarchie.

Pour cela, l'information et la formation les plus larges doivent être données, portant spécialement
sur :

- la sensibilisation à l'importance de la prévention, à la valeur du comportement exemplaire,…


ceci à toutes occasions et sous toutes formes appropriées telles que stages spécifiques,
réunions d'information aux collaborateurs, diffusion de mémentos pratiques, projection de films,
etc.

- la connaissance de la technique,

- la connaissance du geste (séquences «gestes et postures"),

La formation des Secouristes et leur recyclage toujours développés dans notre Entreprise au
cours de ces dernières années doivent être maintenus. Cette formation fournit l'occasion d'une
sensibilisation accrue à la prévention.

Par ailleurs, sur un plan général, l'Ingénieur de Prévention et les Animateurs de Prévention doivent
inciter le personnel d'encadrement des chantiers à assurer dans les meilleures conditions la
formation à la sécurité prévue par la loi et les règlements, tout particulièrement en ce qui
concerne les nouveaux arrivés, les personnels temporaires, les personnels changeant d'affectation
ou reprenant le travail après un arrêt prolongé.
25

3.2 Contribution des organismes spécialisés en matière de prévention

Le concours des organismes spécialisés doit être constamment recherché et entretenu.

Ainsi, l'O.P.P.B.T.P. (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics)


peut, par sa mission, apporter un concours technique efficace.

De même, les contacts suivis avec les C.R.A.M. (Caisses Régionales d'Assurance Maladie)
doivent conduire de part et d'autre à une meilleure connaissance des problèmes qui sont à
résoudre quotidiennement .

Par sa connaissance de l'aptitude du personnel employé aux tâches qui lui sont confiées, le
Médecine du Travail peut être sollicitée pour l'étude des postes de travail.

Enfin, la règle générale est que l'Inspection du Travail doit être le plus possible informée et
consultée: c'est à elle en effet qu'il incombe de veiller à l'application des dispositions légales et
réglementaires.

3.3 Tarification individualisée de chaque direction régionale et Service

Bien que cotisant d’une façon générale au même taux, les Directions régionales et Services de la
SADE ont, en matière de sécurité, des résultats qui peuvent être sensiblement différents.

Ainsi, depuis 1991, il a été décidé de les sensibiliser plus encore aux conséquences économiques
des accidents du travail.

Un système de tarification individualisée a été institué. Il revient à faire supporter par chaque
Direction régionale et Service le coût de ses propres accidents du travail, et se traduit par
l’attribution d’un « bonus » ou d’un « malus », selon que le coût de ses accidents du travail est
inférieur ou supérieur à la moyenne de l’entreprise.

4. Organisation des chantiers

Il faut encore rappeler que c'est essentiellement sur les chantiers que l'accident risque de
survenir. Or, quelles que soient la nature, l'importance et la durée des interventions, la bonne
organisation est une condition première de la qualité de la réalisation comme de la sécurité de
l'exécution.

Cette sécurité dépend de l'attention portée en particulier à l'emplacement des installations, des
stockages et des postes de travail, aux conditions de circulation, de manutention et d'évacuation
des matériaux.

Une prévention bien préparée, puis bien ordonnée sur un chantier ne peut que faciliter l’exécution
du travail.

L'établissement de Plans de Prévention et, le cas échéant, de PPSPS, doit être privilégié, car il
permet une meilleure réflexion préalable sur l'organisation des travaux.
26

5. Equipements de protection individuels et collectifs

L'investissement en matière de prévention est une priorité de l’Entreprise. De fait, chaque Direction
Régionale ou Service dispose, en propre, des différents équipements nécessaires. Ils doivent être
détenus en quantité suffisante, et maintenus en bon état, pour permettre de couvrir les besoins
simultanés de l'ensemble des chantiers, compte tenu des difficultés prévisibles inhérentes à
l'activité du Service.

Par ailleurs, autant que besoin est, des acquisitions supplémentaires peuvent être décidées au
coup par coup, et si nécessaire au niveau du chantier. Ainsi, le personnel d'encadrement des
travaux et les responsables de chantier disposent-t-ils de carnets de bons de commande.

6. Association du personnel à la politique de prévention

Directement concerné, le personnel dans son ensemble, qu’il soit opérationnel ou fonctionnel, doit
être constamment associé à la politique de prévention dans un souci d'efficacité accrue.

6.1 Institutions représentatives du personnel

Bien avant que la loi n'ait rendu obligatoire la constitution de Comités d'Hygiène, de Sécurité et
des Conditions de Travail pour les Etablissements de plus de 50 salariés, un CHSCT a été créé
dans chaque Etablissement quel qu'en soit l'effectif. Dans le rôle qui lui est dévolu, chacun de ces
Comités est ainsi placé au mieux depuis de nombreuses années, pour contribuer efficacement à
notre politique de prévention. Sa participation active doit être recherchée.

De même, les réponses adéquates doivent être apportées aux interventions effectuées par les
délégués du personnel et les membres des Comités d'Etablissement dans le cadre de leurs
attributions.

Le Comité Central d'Entreprise est régulièrement informé de la politique générale de la Société en


matière de sécurité et de son évolution.

6.2 Expression des salariés.

Chaque salarié peut - et doit - faire part de ses remarques quant à l'amélioration de la sécurité, de
l'hygiène et des conditions de travail, et notamment lors de réunions telles que groupes
d'expression, groupes de travail, groupes de recherche des causes d'accident, groupes
d'amélioration de la qualité.

6.3 Registres d'observations

Ces registres sont sur chaque chantier ou lieu de travail, l'occasion d'un échange entre tous les
participants à la sécurité: chaque membre du personnel est invité à y consigner ses remarques
tendant à l'amélioration de la sécurité et une réponse doit y être apportée.

***
27

ANNEXE II : Rappel de la nécessité et de l’intérêt, à tous égards, des


efforts en matière de prévention

1. Fondements généraux

Comme cela a été rappelé dans l’Introduction de la présente note de service, l’entreprise a pour
premier devoir de veiller à la sécurité et à la protection de la santé de tous les collaborateurs qui la
composent, et les efforts en matière de prévention sont, à chaque échelon de la hiérarchie dans
l’Entreprise, à la fois un devoir moral et social et une obligation légale.

D'une façon générale chacun doit être convaincu - quel que soit le niveau auquel il se trouve - de
la valeur de l'exemple qu'il doit donner, et ne pas oublier que son comportement et son résultat en
matière de prévention constituent des critères importants d'évaluation du bon accomplissement
de sa mission.

Ainsi, le souci ou au contraire la négligence manifestés en matière de sécurité doivent-ils connaître


une réponse, soit incitative soit répressive, selon le cas.

L'amélioration constante dans l'Entreprise de la sécurité, de l'hygiène et de la protection de la


santé passe par la mise en œuvre de moyens techniques et humains adaptés, excluant ou, à
défaut, diminuant les risques. La recherche de ces moyens est permanente dans notre Entreprise,
dont les innovations touchent les matériels et leurs équipements, les outillages, ainsi que les
procédés de mise en œuvre des ouvrages et les fournitures entrant dans ces ouvrages. La
prévention des risques s'intègre ainsi comme un élément essentiel de la démarche en matière
d’amélioration de la qualité et de respect de l’environnement.

Il importe de respecter notre engagement très fort dans ces trois domaines. Nos chantiers sont
non seulement évalués par nos clients, mais ils sont souvent proches du public et nous devons à
celui-ci, outre la qualité et la fiabilité des ouvrages que nous réalisons, un comportement
particulièrement soucieux de respecter son cadre de vie par la réduction des nuisances et des
atteintes à l’environnement, par la meilleure remise en état possible des lieux en fin de chantier, et
surtout par la sécurité générale des personnes, des biens et des ouvrages que nous côtoyons.

L'obligation en matière de prévention des risques, de sécurité et de protection de la santé, ainsi


que de respect de l’environnement, implique donc, pour chacun avec la même force, état d’esprit
et engagement personnel pour garantir les résultats que nous recherchons.

2. Fondement économique

D’une part, il faut d’abord souligner qu’un nombre de plus en plus grand de clients, notamment
industriels, interdisent l’accès à leurs consultations, et donc à leurs éventuelles commandes, aux
entreprises dont les résultats en matière de sécurité, dûment certifiés par des organismes agréés,
n’atteignent pas les niveaux qu’ils exigent.

Les efforts importants fournis par l’Entreprise depuis de nombreuses années en matière de
prévention trouvent donc, de ce point de vue, une justification économique immédiate. Ils ont eu
pour effet d’améliorer considérablement le taux de fréquence des accidents du travail à la SADE.
Réduit de moitié en 10 ans, il s’établit en moyenne à 1/3 en dessous de celui de la Profession. Ces
efforts accomplis et les résultats qu’ils procurent sont largement reconnus, tant par les organismes
institutionnels ou professionnels de prévention que par nos clients. Ainsi, la SADE est-elle
28

régulièrement distinguée lors des concours sécurité organisés par le Ministère du travail, les
organisations professionnelles (prix des Fédérations régionales ou nationale des Travaux Publics,
prix Canalisateurs de France, prix Performances de l’OPPBTP), ou les clients (prix « sécurité » et
« chantiers propres »).

D’autre part, une meilleure prévention aboutissant à une diminution du nombre et de la gravité des
accidents présente aussi d’autres intérêts au plan économique :

2.1 - Economie directe : réduction des cotisations au titre des accidents du travail

L’Entreprise, comme toutes celles d’au moins 200 salariés, supporte intégralement le coût des
accidents du travail et maladies professionnelles dont peuvent être victimes ses collaborateurs.

Cette charge se traduit par une cotisation assise sur la masse salariale, dont le taux pour la
société est fixé chaque année en fonction du coût des accidents et maladies professionnelles des
trois années précédentes.
La diminution de ce taux, qui accompagne l’amélioration des résultats de l’Entreprise, se poursuit
depuis de nombreuses années. C’est ainsi que le taux notifié à la SADE est en moyenne inférieur
d’un tiers au taux collectif applicable à l’activité, auquel cotisent les entreprises à faible effectif.

Cette différence représente chaque année pour notre Entreprise une économie de l’ordre de
1 million d’euros : sans l’amélioration de taux observée depuis 1992, les cotisations pour 2003 (2,9
millions d’euros) auraient en effet représenté, compte tenu de l’évolution de la masse salariale, un
montant supérieur à 4,5 millions d’euros. Il est donc bien établi que l’effort et les résultats en
matière de sécurité se traduisent par un allègement important des charges de l’Entreprise, et
contribuent à renforcer sa compétitivité.

Cependant, bien que confortés dans le temps, ces résultats restent fragiles et tout relâchement
serait inévitablement suivi d’une dégradation des résultats, et de l’accroissement des charges
correspondantes. Il est donc toujours indispensable d’entretenir et d’accroître les efforts.

2.2 - Economie indirecte :

L’amélioration des résultats s’accompagne également d’une réduction des coûts indirects
souvent méconnus car difficilement chiffrables, mais cependant très lourds. Ceux-ci recouvrent
notamment la désorganisation du chantier, les dommages éventuels au matériel ou à l’ouvrage,
les frais administratifs et judiciaires, les frais de personnel de remplacement, le temps passé pour
le traitement des dossiers, etc.

***

En résumé, une prévention bien conçue des risques pour les personnes et pour
l’environnement correspond le plus souvent à une organisation générale du chantier bien
préparée, préservant un bon climat social, assurant une productivité et une qualité accrues,
et permettant à l’Entreprise de garantir son objectif premier : satisfaire ses clients en
préservant la sécurité et la santé de ses collaborateurs et des tiers.

***