Vous êtes sur la page 1sur 8

SARL au Capital de 6000 Euros

Avenue du 8 mai 1945

84860 Caderousse

Caderousse le 30 septembre 2019

OBJET : ID LOGISTICS AMIENS

EVALUATION FINANCIERE POUR MISE A NEUF GLOBALE DE LA PROTECTION


SPRINKLER DU SITE

I. PRESENTATION DU SITE ET DE LA PROTECTION INCENDIE

Ce site est constitué de 4 cellules de stockage coupe-feu, sur l’ensemble du bâtiment. Ci-dessous un
plan de masse du bâtiment :

1
Seules 3 des 4 cellules sont protégées par sprinkler : E1,E2,E3

La cellule M centrale est dédiée à une activité de messagerie, elle n’a jamais été protégée par
sprinkler, cependant le collecteur d’alimentation de E3 traverse cette cellule.

La protection sprinkler est conforme à la règle APSAD R1 de 1994, pour E1, et au référentiel NFPA 13
pour E2 et E3 (suivant le client, cependant il nous a été indiqué que cela n’avait pas fait l’objet d’une
validation autre que celle de l’assureur, voir nos commentaires). Deux sources d’eau de type APSAD
A+B alimentent l’ensemble des réseaux sprinkler des 3 cellules protégées.

La cellule qui concerne la présente étude est la cellule E1, dédiée au stockage de produits chimiques
et liquides inflammables.

Le site est soumis à autorisation au sens des ICPE, il est en outre classé SEVESO Seuil Haut.

II. PROTECTION SPRINKLER

La protection sprinkler avait été réceptionnée initialement sous le référentiel APSAD R1, elle ne
couvrait que la cellule E1.

Elle est alimentée par une Source d’eau de type A + B constituée de :

Source B : motopompe diesel 250 m3/h aspirant dans une réserve aérienne de 330 m3

Source A : électropompe de 60m3/h aspirant dans une réserve aérienne de 30m3

La protection de la cellule E1 est totalement sous glycol (cuve de 7 m3 extérieure), puisque cette
partie de bâtiment n’est pas chauffée. Elle est dimensionnée suivant une densité d’eau de 7,5
mm/min sur 260 m2 en toiture, associée à une protection intermédiaire dans les racks.

Elle est assurée via trois postes de contrôle en DN 100.

HSP (Hauteur sous Plafond mesurée) maximum 12.25m, Allées > 2m40

Stockage en racks doubles

2
4 niveaux de protection intermédiaires, à chaque lisse.

Distance verticale de 2 m environ entre SPK, la hauteur de stockage maximale est estimée à 10 m
environ.

Les produits inflammables sont stockés dans les racks sur une hauteur maximale de 5 mètres.

Ci-dessous quelques photographies de la zone :

Bâtiment origine protection des diverses cellules

E2 2009
M (non SPK) E3
NFPA
2004 NFPA

2009
APSAD

E1
Bureaux non
SPK

La cellule E1 est sur rétention complète, la hauteur de cette rétention est de 400 mm.

3
III. PRECONISATIONS PROTECTION SPRINKLER

III.1. SOLUTION SPRINKLER NFPA CELLULE E1

En première approche, il sera beaucoup plus aisé d’avoir une conformité NFPA sur cette cellule qu’en
APSAD R1, nous étudierons donc cette configuration sous ce référentiel, tout particulièrement le
NFPA 30.
En première approche ; le classement suivant NFPA 30 des carburants pour RENAULT est IB
(carburants essence) et IIIA (carburants diesel) suivant le référentiel NFPA. Ces carburants sont
stockés dans des fûts métalliques de 200 litres exclusivement.

La protection sera dimensionnée pour des liquides de classe IB, sur la base d’un bâtiment de 9,10 m
de hauteur maximale, pour ce type de produits le NFPA 30 ne fournit pas de solutions au-delà de
9,10 m de hauteur de bâtiment, il s’agit donc d’une solution extrapolée et non 100 % NFPA.
Cependant compte tenu de la hauteur de stockage prévue nous pensons que cela reste acceptable.

Le dopage à la mousse des réseaux permettra de réduire considérablement la demande en eau au


niveau de la source d’eau, rappelons que la source d’eau est très limitée sur le site, il faut donc une
solution réduisant au maximum la demande en eau.

Le NFPA 30 impose, sur ce type de produits, sur la base d’un dopage à la mousse, une densité d’eau
toiture de 12,2 mm/min sur 279 m2 avec des têtes K115 spray tarées à 141°C Réponse Standard. Il
faudra donc prévoir un renforcement de la protection toiture sur toute la cellule. Nous prévoyons de

4
mettre en œuvre une protection de type spray dimensionnée à 25 mm/min sur 232 m2, avec têtes
ELO K 242 tarées à 141°C.

La protection des racks pourrait être conservée dans cette configuration puisque le NFPA demande
un réseau de protection à chacune des lisses, avec des têtes espacées de 3 m maximum, ce qui est le
cas ici. Cependant le design de la protection des racks devra être revu, à 3 têtes par niveau de
protection, sur 3 niveaux, soit 9 sprinklers débitants en tout à 115 l/min par tête.

III.2. PROTECTION SPRINKLER CELLULES E2 ET E3

Nous prévoyons le démantèlement de la protection toiture, qui est notoirement sous dimensionnée,
par une protection de type ESFR, flexible, qui permettra à l’avenir de protéger la plupart des
marchandises courantes, sans mise en place de réseaux intermédiaires.

III.3. PROTECTION CELLULE M


Cette cellule n’abrite pas de stockage, nous prévoirons donc un dimensionnement sur la base de
sprinklers spray, dimensionnée sur la base de 12,2 mm/min sur 302 m2, avec un réseau sous air,
compte tenu que la zone n’est pas chauffée aujourd’hui.

III.4. RESEAU ENTERRE


Nous prevoyons la mise en place d’un réseau enterré pour alimenter la cellule E3, en effet il n’est pas
envisageable de faire passer le collecteur via la cellule M, qui n’est pas chauffée. En alternative nous
prévoirons le calorifuge et traçage électrique du collecteur, à l’intérieur du bâtiment.

III.5. SOURCE D’EAU


Il sera nécessaire de mettre en œuvre une nouvelle source d’eau, à la place de la source existante,
pour alimenter les nouvelles protections. Elle sera constituée d’une motopompe de 2500 GPM,
aspirant dans une cuve aérienne de 900 M3.

IV. PROTECTION DES AUTRES CELLULES

Nous avons rapidement analysé la protection des autres cellules.

5
E2 et E3 sont d’après les éléments vus sur site protégés suivant référentiel NFPA, cependant la
densité d’eau présente est de 12,2 mm/min sur 186 m2.

Aucun réseau intermédiaire n’est présent.

Compte tenu du classement des produits en NFPA (classes II, III ou IV), la protection existante n’est
pas conforme au code NFPA, puisque généralement au-delà de 6 m de stockage, les codes NFPA
demandent la mise en place des réseaux intermédiaires.

Il est plus probable que le stockage a été modifié depuis 2009, date de réalisation de ces
installations.

Pour obtenir une protection conforme, compte tenu des hauteurs de stockage constatées (9 à 10 m
en racks doubles), il conviendrait d’avoir des réseaux intermédiaires dans les racks OU une protection
ESFR seule en toiture, c’est cette solution qui est estimée ci après.

Par ailleurs nous avons mesuré des distances têtes/ toiture de 340 mm, alors que le NFPA n’autorise
généralement que 305 mm sur ce type de toiture et ce depuis de nombreuses années.

Enfin le collecteur traversant la cellule centrale constitue aussi une non-conformité, dans la mesure
où en cas d’incendie dans cette cellule, la protection de la cellule E3 pourrait être rendue totalement
inefficace en cas d’effondrement de la structure porteuse. Les têtes assurant l’auto protection du
collecteur seraient totalement inefficaces en cas de chute de la structure métallique à cause de la
chaleur.

Ce dessous quelques photographies de ces zones :

Zone centrale messagerie avec collecteur cellule E3

6
Cellules E2 et E3

V. ESTIMATIF FINANCIER

Le tableau suivant synthétise les travaux nécessaires pour retrouver une protection conforme suivant
NFPA pour l’ensemble du site :

Travaux Coût estimé en EUR HT Commentaires


Mise en place d’une réserve d’eau 900 60 000 Comprend une étude de sol, radier,
M3 réserve équipée
Motopompe 2500 GPM 50 000 Nouvelle motopompe et tuyauteries
associées dans local existant
Mise en œuvre d’un système mousse 50 000 Comprend une USD 6 m3, et les
(protection toiture et zone racks) diverses connexions aux postes de
postes 1 à 3 dans cellule E1 contrôle, les tests associés,
remplacement poste racks et
collecteur associé dans zone
inflammables
Mise en œuvre nouvelle protection 85 000 Protection spray
toiture cellule E1
Mise en œuvre nouvelle protection 145 000 Protection ESFR
toiture cellules E2 et E3 type ESFR
Mise en œuvre nouvelle protection 50 000 Protection spray
toiture cellule M
Réseau enterré pour alimenter cellule 35 000 Traçage et calorifuge intérieur estimé
E3 à environ 30 000 EUR
Nouveaux postes de contrôle 30 000

7
E1,E2,E3,M
Démantèlement installation existante 30 000
Etudes et organisation chantier 15 000

Au total la remise en conformité de la protection est estimée à environ 550 000 EUR HT, elle
comprend l’ensemble de la conformité, y compris la protection toiture, et la mise en place d’une
nouvelle source d’eau type NFPA sur le site.