Vous êtes sur la page 1sur 13

Économie rurale

Sur le principe du développement rural intégré


Raanan Weitx

Citer ce document / Cite this document :

Weitx Raanan. Sur le principe du développement rural intégré. In: Économie rurale. N°61, 1964. pp. 3-14.

doi : 10.3406/ecoru.1964.1851

http://www.persee.fr/doc/ecoru_0013-0559_1964_num_61_1_1851

Document généré le 16/10/2015


SUR LE PRINCIPE

DU DEVELOPPEMENT RURAL INTEGRE

Directeur du Département
de
parl'Université
Raanan d'Equipement
WEITZ
d'Israël agricole

INTRODUCTION

Le monde entier est profondément préoccupé par 3° Le niveau de l'alimentation est bas, et pour
le problème du développement rural. Dans les pays atteindre un niveau de vie plus élevé il faut tout
occidentaux, l'importance de ce problème tient d'abord augmenter la production agricole.,
surtout à son aspect social : on y cherche de nouveaux
moyens de maintenir l'équilibre entre le 4°. A l'état actuel du développement, une
développement urbain et le développement rural (1). Dans industrialisation à grande échelle, de type occidental, ne
les pays en voie de développement, ce problème peut pas être la clef d'un progrès rapide, puisque
est d'une importance plus vitale encore : ces nations ne possèdent ni le capital nécessaire à
développement agricole et développement national y sont investir dans de grandes entreprises industrielles, ni
pratiquement synonymes. Cette situation est due à la main-d'œuvre qualifiée nécessaire à leur
plusieurs facteurs : fonctionnement.
Pour ces diverses raisons, le développement rural
1° L'agriculture se trouve encore à un niveau de est l'un des principaux problèmes auxquels les
subsistance. Sa transformation en une économie nations nouvelles doivent faire face.
orientée vers les marchés peut être réalisée avant
tout par une augmentation de la production Il ne faut pas oublier que les pays en voie de
agricole : celle-ci permettrait d'approvisionner la développement ne peuvent pas se permettre de
population non-agricole en aliments et en matières consacrer de longs délais aux essais et aux
premières, et de fournir aux fermiers les moyens expériences. Récemment libérés de la domination
d'acquérir des produits manufacturés. étrangère, ils sont bien placés pour savoir qu'ils ne
pourront atteindre leur véritable indépendance que par
2° La majorité de la population vit dans les zones le progrès économique. Pressés par. le besoin urgent
rurales et est employée dans l'agriculture. Tout
programme de développement préparé pour le total
de la population doit donc commencer par les les activités de développement sont concentrées dans les zones
régions agricoles (2).

<

urbaines qui s'industrialisent, un abîme grandissant sépare le milieu


traditionnel ' rural de la vie urbaine qui en est totalement

(*) L'auteur adresse ses remerciements à. Madame L. Apple- différente. Les villes s'étendent rapidement alors que les villages
bamm pour l'aide qu'elle lui a apportée dans la préparation de végètent ou dégénèrent. Au fur et à mesure, deux classes sociales
distinctes apparaissent dans un même pays, menaçant la base-même
cet article. sur laquelle repose le développement futur. Plusieurs études de
(1) De nombreuses publications ont longuement traité de cette
'

ce problème sont citées dans le livre de B. Higgins : Economie


situation ; par exemple — Gee W. : The Social Economies of Development, Problems, Principles and Policies (New York,
Agriculture (New York, McMillan, 1942) ; Steinberg F. : The VvV W. Norton, 1959). Cf. aussi FAO Mediterranean
Military and Industrial Evolution o/ Our Time (New York, Development Project (Rome, 1959, pp. 12-14) ; Salcedo, L. : Some Social
Frederick A. Praeger. 1959) ; Grûner Plan (Bonn, Deutsche Development and ' Urbanization Problems in Colombia ; Ndem,
Bundestag, 1962) ; Proceedings of the International Conference E. B. : Rural Development and Urbanization (en Nigeria) et
on « Fundamental Problems of Agrarias Structure and Reform in Mukharji, G. : Urbanization and Regional Planning (en Inde).
Developping Nations » (Berlin-Tagel, Deutsche Stiftung fur Etudes présentées à la Conférence des Nations-Unies sur
Entwickekungslànder, May 1962). l'application de la science et de la technologie au service des pays en
(2) Là où l'importance de ce point n'a pas été reconnue et où voie de développement. Genève, 1963.
_ 4 —

de trouver des solutions rapides à une situation gine européenne pour ces facteurs. A la suite d'une
intolérable, il se peut que ces peuples cherchent période critique d'essais et après avoir été aux
refuge dans des attitudes politiques extrémistes. De prises avec la réalité, l'Agence de Colonisation a été
telles tendances peuvent déjà être observées dans obligée de mieux adapter ses attitudes à l'élément
certains pays qui récemment encore jouissaient d'un humain (4). On peut trouver des exemples
régime démocratique. semblables dans d'autres pays.
L'expérience d'Israël et d'autres pays en voie de La situation décrite ci-dessus a conduit à
développement a montré qu'on n'a encore trouvé rechercher une nouvelle façon d'aborder le
aucune solution de valeur générale capable de développement rural, qui permettrait un progrès, économique
résoudre le problème du développement rural dans rapide sans toutefois miner la cohésion sociale des
ses divers aspects, et ceci en dépit de l'importance communautés rurales.
de ce sujet et des moyens technologiques et Dans les pages qui suivent sont esquissées les
financiers proposés au cours des dernières années. Ceci -, grandes lignes d'une telle approche,
provient probablement des différences particulièrement, en ce qui concerne les nations en voie de
fondamentales qui séparent les attitudes sociales et développement, et un essai y est fait de clarifier le
psychologiques des pays occidentaux de la vie traditionnelle principe du « développement rural intégré » sur
des nations nouvelles. Le rôle que certains facteurs lequel elle est basée. Ce principe sous-entend
impondérables jouent dans le processus du l'intégration, dans la zone rurale, de l'agriculture, de
développement rural est bien connu (3), mais jusqu'à l'industrie et des services nécessaires, tout en tenant
maintenant on n'est arrivé à formuler aucun compte des divers aspects de la vie rurale
système général qui en tienne compte et qui en fasse (économique, social, institutionnel et écologique). Il est
les leviers du développement. L'expérience du caractérisé par trois traits distinctifs :
développement rural acquise en Israël, par exemple, a 1° Un lien étroit entre la planification et
montré que ces facteurs complexes sont l'exécution ;
probablement les plus décisifs de tous. Il est clair
maintenant-que la plupart des échecs survenus dans 2° Une équipe de développement composée de
l'établissement des nouveaux immigrants d'origine afro- divers experts travaillant en coopération constante ;
asiatique ont été causés par le manque de 3° Une région délimitée de façon à convenir au
compréhension de la part des experts israéliens mécanisme du développement, intégré.

I. — LES CONDITIONS DU DEVELOPPEMENT RURAL

Maintenir une société viable dans les zones A. — Une augmentation rapide
rurales signifie essentiellement" combler la différence
entre le niveau de vie urbain et le niveau de vie du revenu individuel
rural, et ainsi réduire l'importance de l'attraction La condition première du développement rural est
exercée par la ville. Pour atteindre ce but, il faut l'augmentation du revenu individuel. Dans les pays
remplir les principales conditions suivantes : un
,

progrès économique suffisant pour augmenter le


revenu individuel (5) ; pour absorber l'excès de (4) Shapiro, O. : Gadish. Sociological Report on a New
main-d'œuvre, des opportunités nouvelles d'emploi Immigrant Village in the Jerusalem Mountains (en hébreu), Jerusalem,
en dehors de l'agriculture mais situées dans les Land Settlement Department of the Jewish Agency, 1961 ;
régions rurales ; et la création d'activités et de Weintraub, D. et Lisak, M. : Agricultural Settlement of North
services sociaux et culturels à un niveau adéquat. African Immigrants in Israel (en hébreu) (Jerusalem, Hebrew
.

University, Department of Sociology) ; Weitz, R. : « Sociologists


and Policy Makers - A Case Study of Agricultural Settlement
(3) Hoselitz, Bert F., éd. : The Progress of Underdeveloped in Israel ». Transactions of the Fifth World Congress of Sociology
Areas (University of Chicago Press, 1952) ; Ribey, Williams J. : (Washington, 1962, pp. 59-75).
Social Problems of Development and Urbanization (au Ghana).
Etude présentée à la Conférence des Nations-Unies sur (5) Horowitz, .D.. :. The Shadow of Yesterday and the
l'application de la science et de la technologie au service des pays en Challenge of Tomorrow (en hébreu), Jerusalem - Tel-Aviv, Schocken
voie de développement, Genève, 1963. Publishing House, 1962.
_ 5 —

développés, ceci signifie qu'il faut l'élever à un bles de subsister de restes de nourriture ramassés
niveau plus ou moins égal au revenu moyen de dans la ferme. Même avec une production d'œufs
l'habitant des villes, c'est-à-dire de l'ouvrier plus basse, ces poulets auraient fourni à la ferme
industriel qualifié. Par contre, dans les pays en voie de un supplément pour la nourriture familiale et des
développement, le développement rural doit servir engrais pour les champs. En apparence peu
de point de départ pour le développement national ; significatif, un tel changement peut être très efficace.
le niveau du revenu y est déterminé, assez
arbitrairement, en fonction des conditions et des en-2°voie
On nede doit
développement
pas oublier que
manquent
la plupartdudescapital
pays
possibilités existantes ; on escompte alors que les revenus nécessaire à de grands investissements ne donnant
urbains augmenteront au même rythme que les aucun profit immédiat. Ces pays doivent plutôt
revenus ruraux. Atteindre ce but implique une chercher des résultats maxima et rapides à partir
utilisation plus efficace des -ressources naturelles et
l'introduction de méthodes, de production nouvelles d'investissements minimes. Pour cette raison, beaucoup
de * projets de développement réalisés selon les
et plus efficaces. Aucune formule générale capable mêmes formules que dans le monde occidental ont
de guider le planificateur n'a encore été suggérée. été une source de déception (7) : leurs résultats
Les trois points suivants sont proposés ici pour, n'étaient pas en proportion des efforts financiers et
,

orienter les activités de développement dans ce humains qui y avaient été investis.
domaine.
1 ° La société rurale, dans les nations développées, L'exemple suivant va illustrer ce. point. Dans < un
pays du Moyen-Orient, l'une des régions
a atteint un stade relativement avancé d'adaptation
aux notions technologiques modernes et peut méridionales devait faire l'objet d'un projet de
développement. Cette région avait été irriguée depuis bien
assimiler rapidement des idées nouvelles. Au contraire, des générations à l'aide d'un système primitif de
les peuples des nations en voie de développement canaux de terre qui amenaient l'eau d'une rivière
ne sont pas encore prêts à s'adapter aux voisine. Le projet de développement comprenait la
changements dus à l'introduction d'innovations construction d'un grand barrage et de deux canaux
technologiques. Souvent des opérations qui semblent être en béton ; cependant ce grand investissement ne
simples ne réussissent pas à fournir les résultats produisit pas les résultats attendus. Les agriculteurs
attendus, du fait qu'elles n'affectent pas de cette région étaient encore ignorants des
directement la vie de l'agriculteur individuel (6)^ Cette quantités et des périodes correctes d'irrigation, des
situation révèle la nécessité de changements plus
simples et de moindre envergure qui puissent être rotations et des méthodes modernes de , culture. En
facilement compris par l'agriculteur. Il est possible conséquence, le rendement du coton, du maïs, des
betteraves à sucre et des légumes resta assez bas (8).
que de petits changements, introduits sur une grande Sans la connaissance de l'utilisation correcte de
échelle, puissent amener une accélération plus l'eau dans les champs, aucun projet de
effective du développement économique qu'une seule développement ne pouvait être avantageux pour la population
grande entreprise. Ceci est d'autant plus vrai que locale et élever son niveau de vie. Par contre, des
le niveau initial du revenu est très bas, et que même
une légère augmentation de revenu est alors résultats positifs auraient pu être obtenus même en
importante pour la famille agricole. Tout changement de laissant intact ? l'ancien système d'irrigation dans les
ce genre devrait être basé sur les techniques stades initiaux du programme de développement, si
tous les efforts, avaient été concentrés à instruire. la
agronomiques existantes et ne pas trop en dévier. population.de l'utilisation correcte de ; l'eau. Par
Ce point peut être illustré par l'exemple suivant.
!

exemple, un changement de l'irrigation de surface


Des experts occidentaux décidèrent d'introduire à une irrigation des plants individuels aurait sans
l'élevage des volailles dans un certain pays
.

doute augmenté lé rendement et, par conséquent, le


asiatique dont l'agriculture est très primitive. Dans leur revenu. Ce n'est. que dans les stades ultérieurs du
désir d'obtenir les meilleurs résultats, ils développement que l'investissement dans un
introduisirent les variétés les meilleures et les plus barrage et dans des canaux de béton était justifié.
productives de poulets élevés dans leur propre pays. Mais 3° Le but final d'élever le revenu individuel est
ces poulets exigeaient de grands soins, des naturellement valable dans tous les pays ; mais les
nourritures concentrées et des poulaillers spéciaux ;
l'élevage de ces poulets devint, par conséquent, une
industrie spécialisée, détachée de la vie rurale et (7) Un exemple en est mentionné par Michel A. A. : « An
n'ayant aucun effet réel sur le niveau de vie overexpanded Irrigation Project in an Underdeveloped Nation ;
général dans la région (6). Il aurait fallu, au contraire, Some problems of Helmand Valley Project in Afghanistan »,
introduire une variété de poulets rustiques, Armais of the. Association of American Geographers, 49, 1959,
p. 200.
(6) Observation personnelle au cours d'une visite en Extrême- (8) Observation personnelle au cours d'une visite au Moyen-
Orient, 1961. Orient, 1959.,
—6 —

moyens de l'atteindre doivent être adaptés aux agricoles. Ceci est particulièrement vrai dans le cas

'
conditions particulières de chaque pays et même de des î denrées alimentaires périssables qui donnent
chaque région. Les exemples présentés ci-dessus des profits élevés pour chaque unité de travail, mais
montrent que des méthodes de développement qui ne peuvent pas être transportées vers des
efficaces dans une région ne conduisent pas marchés lointains à moins que n'existent des moyens
nécessairement aux mêmes résultats dans une autre. dé transport efficaces. Dans les pays en voie de
Sans aucun doute, l'élévation du niveau de vie développement, où les transports et la
ne peut être obtenue que si ceux qui s'occupent de commercialisation ne sont pas encore organisés, seule
ce problème ont une connaissance approfondie des l'existence d'un marché local agrandi peut encourager
conditions existantes et un contact direct avec les l'agriculteur^ à produire plus qu'il ne lui faut pour
habitants de la région. Tous ceux qui veulent son usage personnel. C'est le premier pas du
proposer un plan de développement de cette nature passage d'une économie de subsistance vers
doivent connaître les conditions locales et — bien l'économie de marché. L'augmentation de valeur du
plus — ils doivent être capables de distinguer produit résultant du développement industriel peut
clairement entre ce qui est souhaitable et ce qui est faire croître directement le- revenu, et en
pratiquement réalisable. conséquence le pouvoir d'achat de l'agriculteur.
3° Les profits apportés par l'industrie ne restent
B. — L'intégration de l'industrie pas concentrés dans les grandes villes, mais se
dispersent sur un • territoire plus ■ étendu, et les

>

'
différences de niveau de vie entre ville et village en
Tout> récemment encore, l'industrialisation des sont réduites d'autant.
pays occidentaux était concentrée surtout dans les L'importance de ces avantages n'est pas toujours
zones urbaines. De vastes entreprises industrielles
se développaient dans lés grandes villes et comprise par les politiciens des pays en voie de
trouvaient la main-d'œuvre nécessaire dans la développement. Les experts en développement
population excédentaire des zones rurales avoisinantes. industriel sont généralement originaires de l'Occident,
L'industrie amena la prospérité, mais à la longue et des villes. Leur attitude provient de leurs
expériences précédentes, et c'est pourquoi ils sont enclins
.

son influence sur la société rurale est négative car


elle conduit à un exode des régions rurales. Pour à calculer la profitabilité d'une entreprise
éviter la destruction complète des communautés industrielle sur la seule base dû processus industriel. Ils
rurales,' les industries doivent être intégrées dans sont ainsi portés à commettre les erreurs de
jugement suivantes. La première a trait à la taille des
l'économie rurale. La nécessité de cette intégration entreprises : d'habitude, plus les entreprises sont
est apparente même dans les pays occidentaux, bien grandes, plus elles sont « économiques » ;
que la population rurale y ait diminué relativement
à la population totale. Cependant ceci est encore cependant, la grandeur des investissements exigés fait
bien plus important pour les pays en voie de que ces entreprises ne conviennent pas à des nations
développement dans lesquels le pourcentage de la en voie de développement. La seconde erreur a
population rurale par rapport à la population totale est trait au problème de la localisation qui, pour les
grandes entreprises,, est naturellement limitée aux
très élevé. Puisque la structure de la vie sociale territoires urbains ; le résultat est qu'une
dans ces pays doit être préservée, du moins
temporairement, l'introduction d'industries dans les importante source potentielle de développement rural est
zones rurales devrait servir de base à une poussée perdue.
de développement économique. Un exemple illustrera ce point (9). Dans un pays
La contribution de l'industrie au développement asiatique, des pressoirs à huile très primitifs étaient
et au bien-être ruraux a bien des aspects, dont les utilisés dans les zones rurales pour extraire l'huile
plus importants sont brièvement décrits ci-dessous. des arachides et du sésame. Devant la faible
efficacité de ces pressoirs, il fut décidé de les
1° L'industrie offre de nouveaux emplois pour abandonner et de construire de grandes usines modernes
l'excès de main-d'œuvre agricole, et la retient dans dans les grandes villes. Il fut décidé en même temps
le village en lui évitant de chercher fortune ailleurs. d'étendre les surfaces cultivées en graines
Elle offre aussi de meilleures chances pour les oléagineuses, et d'augmenter ainsi les quantités
éléments les plus qualifiés de la population. En produites. Le résultat, naturellement, fut exactement le
éliminant les causes principales de l'exode rural, le contraire de ce que l'on attendait. Le coût du
développement industriel contribue à maintenir la transport augmenta énormément : au lieu d'huile qui a
stabilité de la société rurale. Le genre d'industrie une valeur relativement grande par unité de poids,
est sans importance aussi longtemps qu'il est adapté
au cadre général de la vie rurale.
2° Les ouvriers industriels vivant dans les régions (9) Observation personnelle au cours d'une visite en Extrême-
agricoles y constituent un marché pour les produits Orient, 1961.
— 7 —

les graines de valeur réduite devaient maintenant tion de l'usine devait se faire dans la région
être transportées vers les villes lointaines. De plus, agricole même.
aucun usage approprié ne fut trouvé pour les b) Industries complémentaires. — Dans certaines
tourteaux oléagineux. Si l'industrie de l'huile avait été zones, la saison agricole n'est pas assez longue pour
développée, à l'aide de machines modernes, mais assurer la subsistance de la population agricole, et
en entreprises d'envergure relativement limitée, une industrie bien choisie pourrait combler cette
situées, dans les zones rurales, tous les effets désirés lacune en offrant du travail durant la saison creuse.
auraient pu être atteints. Cependant le calcul Cette sorte d'industrie doit s'adapter au rythme du
économique avait été fait uniquement par rapport au travail dans la ferme et c'est pourquoi on peut
processus industriel ; il démontrait, à juste titre, que l'appeler « industrie complémentaire ».
de plus grandes entreprises sont plus économiques., L'introduction de l'industrie permet à l'agriculteur
Mais il ne donnait pas une image complète de la

>


d'abandonner les productions agricoles peu avantageuses
situation : lorsqu'on considère l'effet qui lui servaient uniquement à équilibrer son emploi
économique dans tous ses aspects (industrie, agriculture et du temps annuel ; il' peut alors se consacrer aux
transport), il est évident que l'établissement de cultures les plus avantageuses .tout en équilibrant
petites entreprises convenablement dispersées dans son travail par une activité industrielle.
les zones rurales conduit à des résultats bien
meilleurs. Cet exemple indique clairement qu'un La culture du tabac en Israël peut être un
programme d'industrialisation ne devrait pas être exemple de cet emploi du temps (12). Dans. une région
évalué d'après sa seule profitabilité, mais d'après son montagneuse au nord d'Israël, les conditions de
climat et de terrain ■ favorisent la culture du tabac

,
influence générale sur les zones rurales..,
qui a une saison creuse entre octobre et février.
Du point de vue du développement rural, les Comme la majeure partie de cette saison peut être
entreprises industrielles peuvent être divisées en consacrée au triage et à la fermentation des feuilles
trois catégories (10) : industries de transformation/ de tabac, une entreprise industrielle fut installée
industries complémentaires et industries auxiliaires. dans ce but dans la région. Avec quelques cultures
a) Industries de transformation. — Une industrie supplémentaires, la culture du tabac et les activités
de transformation située dans la région productrice industrielles complémentaires forment un. système
élimine les stades intermédiaires entre la ferme et économique équilibré et avantageux.
l'usine. Les coûts du transport en sont Une autre sorte d'industrie complémentaire
considérablement réduits, et la part de l'agriculteur, dans consiste en la fabrication de pièces détachées qui
l'augmentation des bénéfices, est accrue. peuvent être assemblées dans une usine centrale. -C'est
L'établissement de ces industries nécessite un examen ainsi que les pièces de certains instruments
économique approfondi : celui-ci déterminera d'optique et d'instruments électriques sont fabriquées dans
:

l'envergure souhaitable et la localisation correcte de chaque des villages du Japon (13) pour être assemblées
entreprise, en tenant compte de l'éloignement des ensuite dans une entreprise régionale.
champs dans lesquels les ; matières premières sont
cultivées. L'avantage des - industries complémentaires est
.

qu'elles permettent à l'agriculteur et à sa famille


La détermination des dimensions et de la situa- d'intégrer, librement leur travail au travail agricole
tion d'une sucrerie peut servir d'exemple (11)/ Les durant les saisons creuses, et qu'elles n'exigent pas
examens et les études économiques préparés en 1954 un emploi du temps rigide.
par un comité spécial nommé par le Ministère des
Finances d'Israël/ ainsi, que les études faites par c) Industries auxiliaires. — Ce sont des industries
l'auteur entre 1955 et 1957, ont montré que lés coûts qui peuvent être établies dans les zones rurales sans
de transport de la betterave à sucre du champ à pour cela être liées aux conditions locales.
l'usine constituent une partie considérable des L'établissement d'industries de ce genre dans les zones
devises étrangères dépensées dans la production du rurales a pour but d'absorber l'excès de main-
sucre. En conséquence, il a été recommandé d'œuvre. Une grande variété d'entreprises peuvent
d'établir les sucreries à une distance maximum de 30 à être classées dans cette catégorie : la taille de
40 kilomètres des champs et de considérer ce diamants, la production de bijoux, la céramique, etc.
facteur comme une condition déterminante de la taille Deux entreprises de ce genre ont récemment été
optimum de l'usine ■; en conséquence, la établies dans des. zones rurales en Israël : l'une
produit des objets de fantaisie (cendriers, bougeoirs,

(10) Weitz R. : Agriculture and Rural Development in Israel:


Projection and Planning (Rehovot, National and University (12) Weitz R. : Agriculture and Settlement in Israel (en hébreu)
Institute of Agriculture, Bulletin n° 68, 1963). Tel-Aviv, Am Oved, 1959, pp. 273-280.
(11) Weitz R. : « Problems of Industrial Farming » (en hébreu). (13) Observation personnelle au cours d'une visite en Extrême-
Economie Quarterly, 7, 1955, pp. 326-334. Orient, 1961.
'
— 8—

etc.) et l'autre produit des récipients pour des» d'experts et de personnel qualifié venant de
produits alimentaires concentrés. l'extérieur, pour fonder et diriger les diverses entreprises.
Le trait distinctif de ces entreprises, par rapport Il est essentiel qu'ils résident dans la région, mais
aux usines ordinairement situées dans les centres en général ils y sont peu disposés pour cette même
raison qui pousse les habitants de la région à la

,
urbains industriels, est que leurs possibilités
d'emploi sont adaptées à la main-d'œuvre existante dans quitter. Ce n'est qu'en fournissant des services
la zone rurale. suffisants et un milieu social approprié qu'on pourra
les persuader de s'établir dans les zones rurales.
Ces trois catégories d'industries peuvent et
doivent être intégrées dans le plan de développement A1 première vue,, ceci semble impossible.
rural, et . utilisées comme ' une base importante et Cependant l'expérience faite dans la région de Lachish,
quelquefois essentielle de sa réalisation. en Israël, prouve le contraire. Dans cette région, un
mode de colonisation nommé la « Structure rurale
:

complexe » (14) a été créé. Cinq à six villages y


C. — L'établissement de services sont groupés, à une distance variant de 500 mètres
à 3 kilomètres, autour d'un centre rural qui
efficaces pourvoit à leurs besoins économiques et sociaux.
Chaque village maintient certains services
Du fait - de leur taillé relativement ' petite, les fondamentaux — un jardin d'enfants, une synagogue, une
communautés - rurales ■ sont - rarement capables de station de secours et une petite épicerie ■ — alors que
maintenir des services convenables, à un niveau le centre rural fournit des services exigeant un
équivalent à celui des zones urbaines. L'existence niveau plus élevé d'investissement et d'entretien,
de services meilleurs et plus variés attire la tels qu'une station de tracteurs, une station de
population des villages vers les villes, et ainsi le triage, une école, un dispensaire, un grand magasin et
processus de l'exode rural se trouve accéléré. d'autres services culturels. Ceux qui font
En, particulier, les personnes qui ont un niveau fonctionner ces services vivent dans le centre. Etant donné
d'éducation supérieur à la moyenne, s'adaptent que le centre rural, dessert une population cinq à
difficilement au mode de vie des communautés rurales. six fois plus. grande que celle, d'une seule
Elles forment pourtant l'élément le plus créateur et communauté, il peut . entretenir des services plus étendus,
le plus stimulant de la société rurale, et par leur de meilleure qualité et à un coût plus réduit ; il
départ,' la communauté perd l'un de ses atouts les peut ainsi satisfaire les exigences du personnel
plus importants : des êtres capables de contribuer professionnel. De plus, le centre rural forme une
activement à son développement. De plus, tout communauté séparée de - professionnels qui peuvent y
créer, l'atmosphère culturelle qui leur est propre.

,
programme de développement exige la participation

IL — LA NECESSITE D'UNE PLANIFICATION INTEGREE

DU DEVELOPPEMENT RURAL

Le développement rural, qui doit répondre à tous miques — agriculture, industrie et services — dans
les problèmes décrits ci-dessus, ne se matérialisera tous leurs aspects. Une évaluation du seul lien
jamais s'il est abandonné au libre jeu des forces économique est insuffisante ; il est essentiel d'adopter
économiques, . politiques et sociales.: La situation un point de vue plus général qui comprendra tous
actuelle dans les zones en voie de développement les aspects de la vie rurale — économique, social,
rend nécessaire une ' planification, un financement institutionnel, politique et écologique. C'est cette
.

et une réalisation soigneusement préparés par une attitude qui forme la base même d'une
autorité de - développement capable de coordonner planification intégrée.
tous les facteurs en un seul plan d'opération. Pour On fait aujourd'hui beaucoup d'essais pour
cela il faut avoir une compréhension approfondie trouver des méthodes de planification soi-disant
des liens réciproques entre les trois activités écono- intégrées, basées sur des principes économétriques (15).

(14) The Composite Rural Structure (Jerusalem, Land


Settlement Department of the Jewish Agency, 1960) ; Weitz R. : (15) Un résumé de ces essais se trouve dans Fox, Karl A. :
,

« A New Concept of Agricultural Settlement Planning », « The Study of Interactions Between Agriculture and the Non-
International Farmers' Convention, Israel Government Press, 1959, farming Economy : Local, Regional and National », Journal of
pp. 263-296. Farm Economics, vol. 44, n° 1, fév. 1962, pp. 1-34.
Ces méthodes supposent que la planification doit l'auteur à suggérer un changement de structure,
s'appuyer autant que possible sur une évaluation d'organisation et de technique du procédé de
quantitative qui permettra d'obtenir les résultats les planification rurale, et en réalité un changement total
plus « exacts » (16). A l'aide de calculateurs de ses principes.
électroniques, de plus en plus en usage, des modèles Tout ceci est extrêmement important, et plusieurs
économiques compliqués et détaillés peuvent être exemples tirés de l'expérience israélienne et de
préparés. Lorsque la bonne méthode de calcul aura quelques pays en voie de développement vont être
été trouvée, une planification intégrée à grande décrits ici. Deux de ces exemples sont tirés de la
échelle deviendra possible. Dans l'esprit des vie sociale, un exemple traite du problème de
économistes qui s'occupent de ce problème, l'analyse des l'organisation et le dernier a trait aux problèmes
données peut fournir des formules générales pour
une évaluation globale des problèmes dé la écologiques.
planification à grande échelle. Elle peut aussi conduire
à une évaluation quantitative des liens existant entre A. — Facteurs sociaux
les différents secteurs de l'économie.
Cette méthode de planification laisse supposer Deux villages, A et B, furent établis à la même
que tous les facteurs — quantitatifs ou qualitatifs — période à proximité l'un de l'autre dans le sud
peuvent être estimés à l'avance. Tout un système, d'Israël. Les ressources naturelles étaient identiques,
comprenant, ces facteurs, pourrait donc être et les nouveaux colons venaient de la même partie
construit à condition d'avoir des données suffisantes et d'Afrique du Nord. Les deux villages comprenaient
des règles générales. Cette attitude peut mener à un chacun environ soixante fermes et recevaient les

<
malentendu quant à la nature réelle de la mêmes allocations en terrains, eau et autres moyens
planification intégrée, et par conséquent à de grandes de production. Il y avait toute raison de croire que
déceptions comme en ont déjà éprouvées beaucoup ces deux villages se développeraient de la même
façon — mais il en fut tout autrement.
de planificateurs.
Il existe toujours des facteurs importants — Le village A s'est rapidement développé. En
sociaux, institutionnels et autres — qui ne se prêtent relativement peu de temps, les colons se sont adaptés
pas à l'application des • techniques mathématiques, à la vie rurale qui leur était inconnue auparavant.
et qui ne peuvent pas être adaptés à des équations Ils ont acquis une habileté professionnelle
sans perdre leur, signification réelle. De plus, un considérable ; leurs rendements et donc leurs revenus ont
nombre considérable de ces facteurs ne peut être augmenté d'année en année.
ni prévu, ni estimé d'avance par le planificateur. Le village B, d'autre part, est resté
Naturellement ils ne peuvent alors pas être pris en continuellement en retard. Huit ans ont passé depuis sa
considération dans la technique de la planification. fondation, mais il forme encore une colonie
L'existence même de tels facteurs, et leur influence retardataire, et seuls quelques-uns des colons y sont
sur lé processus de développement, ne se dévoile devenus des producteurs agricoles. Quelques familles
qu'après le début de la réalisation du plan, et quittèrent le village, et la plupart dé ceux qui
quelquefois seulement dans ses derniers stades. Ainsi restèrent trouvèrent leur principal revenu dans divers
iJj* contredisent la notion habituellement acceptée travaux en dehors du village. Des 48 familles
de planification. habitant le village en 1960, seules 18 vivaient
Le fait que le développement rural ne peut être entièrement de leurs fermes alors que' 19 familles ne
réalisé sans planification a déjà été mentionné. Il cultivaient pas du tout leurs terres.
faut maintenant ajouter que certains facteurs de Une étude sociologique (17) de ces deux villages
base de ce processus de développement ne peuvent révéla la raison de cette différence frappante dans

même pas être; planifiés. Ainsi un conflit interne leur développement économique. Dans le village A
et fondamental se trouve à la base des déceptions la majorité des familles ont entre elles des liens de
et des échecs de récents projets de développement parenté ; elles partagent donc des sentiments de
rural dans bien des pays en voie de développement. camaraderie et sont prêtes à s'entraider ; elles
En fait, c'est la nature de ce conflit qui a conduit reconnaissent et acceptent une autorité interne
indiscutée. Les chefs du village collaborèrent avec les
autorités de développement et contribuèrent à
(16) « Le problème essentiel est de décrire l'économie d'une
nation ou d'une région de telle manière que les effets d'un
changement initial dans l'un de ses secteurs puissent être retracés à tous (17) Nevo N. : Shikma, a Moshao in the Western Negeo (en
les autres secteurs, quantitativement aussi bien que qualitativement. hébreu). Negev Regional Office, Land Settlement Department of
La quantification est d'autant plus importante que sans elle nous the Jewish Agency, 1961, 46 pp. ; Weingrod A. : « Change
ne pouvons guère nous élever au-dessus de la déclaration que « tout and Continuity in a Morrocan Immigrants Village » (en hébreu),
affecte tout ». Fox, op. cit., p. 1. Mcgamot, 10, 1960.
— 10 —

l'adaptation ides colons aux méthodes d'agriculture (18) — une solution pour l'emploi du surplus de
modernes et à l'accomplissement d'un progrès main-d'œuvre a été proposée : l'intégration
économique. d'industries dans le centre rural. Le problème du
Le village B, par contre, est formé de différents logement des ouvriers industriels devient un problème
groupes familiaux, et c'est pourquoi il manque d'une à résoudre immédiatement. Du point de vue
autorité centrale. Les chefs des différents groupes économique, la meilleure solution pour les ouvriers
travaillent à rebours l'un de l'autre, de sorte industriels serait de s'installer. dans le centre rural
qu'aucune institution ne peut être établie ou fonctionner de façon à vivre le plus près possible de l'usine.
avec succès. Cette autorité divisée a découragé toute Cependant le problème social n'est pas si simple
initiative, de la part du colon individuel, pour un à résoudre.
développement de la communauté, et celui-ci est Des travaux de recherche (19) effectués sur le
allé chercher son gagne-pain en dehors de la ferme. problème de l'émigration des jeunes des zones
rurales indiquent que. diverses attitudes existent suivant
Il est bien évident que1 l'approvisionnement en les groupes culturels. Les jeunes d'origine
moyens de production n'était pas suffisant dans ce occidentale tendent à émigrer vers les centres ruraux ou
cas pour assurer le succès économique. En outre, le même vers lés villes agricoles, et ainsi ne
facteur social décisif ne devint apparent qu'après le présentent aucun problème pour le développement
début de l'exécution du plan de développement, et industriel. Avec la hausse du niveau général de
n'aurait pas pu être prédit. A la suite de l'étude l'éducation et de l'éducation professionnelle en
sociologique, les familles n'ayant pas de liens de particulier, cette tendance pourrait devenir de plus en
parenté dans le village furent transférées dans une plus désirable. Par contre, les jeunes originaires
autre communauté et remplacées par d'autres d'une société patriarcale sont mal équipés pour vivre
familles y ayant des parents. Ainsi, lié au processus à l'extérieur de leur milieu traditionnel et feraient
de développement se trouvait un facteur qui ne bien mieux de rester dans leurs villages. Ceci
.

pouvait pas être prévu ; ce facteur ne put être pris soulève un problème d'organisation tout à fait
en considération qu'après le début de l'exécution différent. Les ouvriers industriels ne partagent pas les
du plan et une certaine expérience acquise. intérêts de la communauté agricole du moshav et
Quelquefois, la situation n'est pas aussi simple ne peuvent pas devenir membres de la coopérative
sous sa forme actuelle. Par conséquent, le principe
.

ni aussi claire que celle décrite ici, comme le


montre l'exemple suivant. Bien que tiré de l'expérience d'une coopération totale devra être modifié, et il
israélienne, cet exemple rappelle des situations faudra réformer le cadre institutionnel du moshav
fréquemment 'rencontrées dans les pays en voie de pour servir cette nouvelle population non-agricole.
développement qui essaient de réaliser une réforme En tout cas, ce problème exige une étude
agraire. approfondie dés effets économiques et institutionnels des
Le type de colonie prédominant en Israël est le solutions possibles, avant que le plan ne soit mis en
Moshav — un village de petites fermes , à base exécution. Evidemment, une telle étude ne peut
coopérative. A l'exception de quelques être isolée des autres facteurs du programme,
,

professionnels, presque tous les membres du village ont un comme la taille des industries proposées, les conditions
travail agricole, visent un but économique commun nécessaires à leur développement, etc. Cependant,
et participent à l'organisation coopérative, même une étude approfondie ne permettra pas à
responsable de tous les services municipaux et agricoles. l'autorité de développement de préparer à l'avance
Chaque ferme constitue une unité séparée et bien toutes les bonnes solutions pratiques. Beaucoup de
définie qui ne peut être héritée que par un facteurs resteront cachés, et deviendront évidents
membre de, la famille. Ceci pose un sérieux problème seulement lors de la réalisation du plan. Il faut
pour la seconde génération. En vue du nombre reconnaître d'avance que la planification ne doit
limité de. fermes, et du fait que l'agriculture être envisagée que comme guide, et que la
flexibilité doit tenir une place importante dans
constitue la source principale de revenu, beaucoup dé l'organisation et dans les décisions. C'est ainsi que la
jeunes sont obligés de quitter leur village natal. porte restera ouverte à des changements éventuels.
Cette situation est particulièrement sérieuse pour
les colons d'origine orientale pour lesquels les liens
familiaux sont très forts et qui préfèrent (18) Cf. ci-dessus p. 8.
généralement rester au village et dans leur communauté (19) Weingrod A. et Minkovitz M. : Staying down on the
traditionnelle. Farm : A Study of the Younger Generation in New Immigrant
Avec l'introduction récente d'un nouveau mode Villages. Jerusalem, Land Settlement Department of the Jewish
de colonisation — la « Structure rurale complexe » Agency.
.
— 11 —

B. — Facteurs d'organisation une désintégration du village en tant qu'unité


cohérente. Un système intermédiaire se développa : des
Beaucoup de détails d'organisation, décisifs quant « villages » élongués s'étendant sur une superficie
au succès ou à l'échec d'un projet de considérable, avec de grandes distances entre les
développement, sont influencés par d'imprévisibles facteurs maisons. Bien que satisfaisants du point de vue
de cette catégorie. L'exemple . suivant est tiré de économique, ces deux systèmes se sont montrés
l'expérience israélienne et de quelques autres pays nuisibles à la création de communautés. L'expérience
du Moyen-Orient (20). de plusieurs pays a montré qu'il était difficile d'y
introduire des méthodes et des techniques
L'allocation et la répartition du budget de nouvelles, et encore plus difficile de persuader les
développement parmi les membres d'un village ou d'une

,
agriculteurs d'établir les institutions communales et
communauté sont d'une importance primordiale. civiques nécessaires (22). Par contre, des régions
Ceci peut être réglé de deux manières différentes. entières aux Etats-Unis et en Hollande ont été
La façon la plus courante est de confier ce rôle au colonisées d'une façon rapide et satisfaisante selon un
représentant local de l'autorité de développement. plan de colonisation par fermes individuelles.
11 serait chargé de recommander les investissements
annuels, et leur allocation et répartition aux Il est donc bien évident que les considérations

.
différentes fermes individuelles. L'autre façon est de économiques, même si elles sont partiellement
confier ce rôle au conseil du village représentant les justifiées du point de vue social, ne s'étendent pas à
agriculteurs. Ces deux méthodes exigent des tous. les éléments nécessaires à un bon
structures d'organisation de l'autorité de développement développement rural. D'autres. facteurs, tels que la
tout à fait différentes. L'expérience a montré que disposition des fermes, mentionnée ci-dessus, jouent aussi
dans certaines conditions la première méthode est leur rôle ; dans certaines conditions ils peuvent
préférable, alors que dans d'autres la deuxième est avoir une importance décisive, bien que même des
la meilleure. Il faut aussi remarquer qu'un planificateurs expérimentés puissent en être
changement intérieur dans la communauté rend inconscients. Dans ce cas aussi, certains facteurs
deviennent évidents seulement lors de l'exécution. Comme
'

quelquefois judicieux de passer d'une méthode à


l'autre. Il n'est pas possible ici d'entrer plus en détails il est question ici de planification physique, la
sur ce point important et parfois décisif dû meilleure méthode est d'exécuter le plan par étapes
programme de développement, mais il faut noter que successives et d'appliquer à chaque étape
voilà un facteur de plus qui ne peut pas être pris l'expérience acquise dans l'étape précédente. En tout cas,
en considération dans la planification telle que nous l'autorité de planification devrait être prête à
la comprenons aujourd'hui. introduire des - modifications et des changements dans
ses plans.
C. — Facteurs écologiques Ces exemples, choisis au hasard, soutiennent la
thèse que certains facteurs du processus de
La proximité de ses terres est très avantageuse développement ne peuvent être ni évalués d'avance, ni
pour, l'agriculteur, et c'est pourquoi le système de mesurés et certainement pas réduits à des équations
colonisation par fermes familiales se développa : mathématiques. C'est pourquoi aucun modèle
toutes les terres du fermier sont situées près de sa préconçu ne peut servir de base à la préparation d'un
maison, mais les distances d'une ferme à l'autre plan de développement rural -intégré. Le terme
sont très grandes (21). Dans bien des pays, en « planification intégrée » devrait avoir un sens
particulier dans les pays occidentaux, il en résulta nouveau.

III. — LE PRINCIPE DU DEVELOPPEMENT INTEGRE

trois caractéristiques distinctes : les liens entre la


développement
Comme rural
il aintégré
déjà été
» estmentionné,
défini ici comme
le « ayant planification et l'exécution ; composition de l'équipe
de développement et ses rapports internes et
(20) Weitz R. : « Sociologists and Policy Makers... », op. cit., externes ; la nature de la zone de développement.
p. 68.
(21) Yalan E. : Private and Cooperative Agricultural
Settlement • Physical Planning. Israel, Ministry of Foreign Affairs. (22) El Plan de Badajoz (Madrid, Instituto Nacional de Indus-
Department of International Cooperation, 1961, pp. 2-4 ; La tria. Secretaria Gestora del Plan de Badajoz, 1958),' pp. 59-86 ;
Journées d'Etudes en Italie (Bari, • Associazione Italiana di Inge-
.

Riformia Agraria in Puglia, Luaada e Moiùe, Ban, Arti Grafiche


Laterza. 1957, pp. 37-39. gneria Agraria, 1961),
12 —

A; — Les liens entre là planification nisme de réciprocité :et quelquefois retarde


l'exécution du plan. L'évaluation d'une telle situation
et l'exécution : conduit: à d'importantes conclusions quant à
planification intégrée l'organisation des autorités 's'occupant du développement
rural et agricole, et quant aux liens entre politiciens,
Les exemples cités ci-dessus ont montré planificateurs, experts agricoles et. agents

.
clairement que la planification intégrée n'est pas statique d'exécution. Ces liens doivent être étroits et continus, non
et ne peut consister en un acte unique de seulement au niveau le plus élevé, mais à tous les
détermination du plan de développement pour un niveaux, jusqu'au t bureau , local f journellement en
certain nombre d'années. C'est un processus contact avec i ceux pour lesquels le projet de .
dynamique, étroitement lié à l'exécution. Les observations développement a été préparé. ,
faites . pendant l'exécution procurent lès données
nécessaires à l'évaluation des effets mutuels des B. — L'équipe de développement.
divers facteurs de développement, particulièrement
de ceux qui ne peuvent être estimés à l'avance. Rapports internes et externes
C'est ce mécanisme des réciprocité., (feed-back)
entre la planification et l'exécution, qui est. à la La planification intégrée ne peut être réalisée que
base du concept de « planification intégrée ». Il par, une équipe ayant certains caractères distinc-
constitue l'instrument qui permet d'évaluer les tifs (23). Cette équipe doit être constituée , d'un
différents facteurs et donc de modifier le plan. originel, groupe de professionnels (agronomes, économistes,
tout en - préservant le but . initial; ; quelquefois,^ il sociologues, administrateurs, ingénieurs, architectes,
peut»* même conduire à un changement de ce but- etc.), travaillant en constante collaboration. La
même. personne . placée à la tête de cette équipe devrait
Ainsi la planification ~ intégrée est un processus avoir une formation spéciale en ((.planification
évolutif continuel comprenant plusieurs étapes intégrée ». .En: sa qualité de chef d'équipe, il dirige

,
successives : et coordonne les activités des différents membres
de l'équipe, évalue et compare leurs observations et

1° La détermination et la formulation des


finalement décide des étapes successives du
objectifs du projet de développement, qu'ils soient programme de développement. Bref,. il anime le
économiques, socio-politiques, financiers ou d'une mécanisme de « réciprocité » ; il est ainsi non seulement
nature complexe. un planificateur, mais également politicien et agent
2° L'assemblage des données de base nécessaires d'exécution.
à l'évaluation de tous les facteurs affectant la macro Jusqu'à maintenant les planificateurs de ce genre
et la micro-planification. ont acquis leur. savoir et. leur, position uniquement
3° L'esquisse d'une ligne de conduite devant par leur expérience pratique, car iFn'existe aucune
guider les facteurs mentionnés ci-dessus vers un but institution académique de formation. La demande
.

prédéterminé. en experts de ce genre grandit rapidement dans le


4° La preparation.de l'exécution du plan,, y, monde, et il est essentiel d'introduire dans les
compris le système d'organisation dont se servira universités des cours spéciaux qui puissent leur donner
l'autorité de développement. la formation nécessaire (24).
5° La soumission de l'étape d'exécution net du Par ailleurs,. les membres de l'équipe doivent être
processus de développement à une observation en contact direct et constant les uns avec les autres.
continuelle ; on pourra en tirer des conclusions De cette façon, ils sont toujours au courant des
permettant de vérifier la qualité et la valeur pratique problèmes auxquels se heurtent leurs collègues ; de
du plan. Ceci peut conduire à une modification du plus,- ils maintiennent ainsi un libre échange d'idées,
plan originel, ou à un changement de ses objectifs. de recommandations et de suggestions concernant
les divers aspects du programme de développement.
Bien que ce mécanisme de réciprocité Un tel contact permet aussi aux membres de
.

(feedback) ;. entre planification et exécution soit bien l'équipe de comprendre et d'évaluer les effets réciproques
connu et que son importance paraisse évidente; les des différents facteurs de développement.
autorités de développement en tiennent rarement
compte/ Dans beaucoup de cas, des experts
étrangers à la zone de développement (ou même (23) Cf. aussi Iatridis D. : An Educational Approach for
étrangers au pays) préparent le plan général, alors que Training in Ekistics. Etude présentée à la Conférence des Nations-
l'exécution en est confiée à une organisation locale Unies sur l'application de là science et de la technologie au
qui a peu ou pas de contact avec les planificateurs. service des pays en voie de développement, Genève, 1963.
Le manque de coordination entre les planificateurs
-

au niveau théorique et les agents de développement (24) Plusieurs cours" de ce genre ont récemment • commencé
au niveau pratique détruit la continuité du dans divers pays.
— 13 —

Les rapports internes de l'équipe de trouve situé. (26). Mais, toutes ces définitions sont
développement devraient inclure tous les niveaux et toutes les statiques et ne tiennent compte ni de la flexibilité
disciplines. Ceci ne peut être assuré que par un ni des changements du processus de
cadre approprié. Le Département de Colonisation développement. Comme le plan lui-même, la zone de
de l'Agence Juive, qui est l'autorité responsable de développement est sujette à modifications selon les
la majeure partie du développement rural en Israël, résultats obtenus, et doit donc former une unité flexible.
a reconnu, au cours de ses opérations, l'importance Cette flexibilité est garantie par une définition
de ce point (25). En conséquence, toute son fonctionnelle de la zone par rapport à l'envergure des
organisation a été réexaminée, modifiée et adaptée au activités. Chaque facteur a sa propre sphère d'in-
principe de la planification intégrée. Ce flûence. La zone sera donc la région géographique
département est maintenant organisé en bureaux régionaux, dans laquelle le programme de développement
chacun d'eux formant une entité chargée à la fois entier fait sentir son effet. Plus les fonctions sont
de la planification et de l'exécution. Grâce à leur complexes et plus l'envergure du projet est
taille relativement limitée, ces bureaux sont étendue, plus grande sera sa sphère d'influence, et par
capables de s'occuper des problèmes qui se posent dans conséquent aussi la zone de développement.
la zone de leur juridiction, alors que le bureau Cette définition n'indique pas de limites
central prend les décisions d'ordre plus général. géographiques claires, car théoriquement on ne peut
Cette structure institutionnelle permet aussi à définir aucune limite distincte au-delà de laquelle l'effet
l'équipe d'établir des rapports étroits avec la du développement ne se fasse pas sentir,
population locale. Ceci est extrêmement important, car particulièrement si l'on considère des activités très
les attitudes et les réactions des habitants de la complexes et très ramifiées. Les effets secondaires et
région déterminent, dans une grande mesure, le tertiaires de la plupart des activités peuvent affecter
succès du programme de développement. La des zones s'étendant très loin de la zone de
compréhension des attitudes locales peut souvent menei développement proprement dite. C'est justement ce point
à des révisions dû plan originel, de sorte que celui- apparemment faible qui rend notre définition utile
ci s'adapte mieux aux besoins et aux traditions de et pratique. Elle définit les limites pratiques que
la population. Il est souvent impossible de prédire l'agent de développement est intéressé à
les réactions de la population dans certaines déterminer, alors qu'en même temps elle suggère, au-delà
conditions, et c'est seulement par un contact journalier de ces limites, des influences qui ne doivent pas
et une compréhension mutuelle que l'équipe de être ignorées.
développement est capable d'adapter le plan à ses Le problème qui se pose aux autorités de
bénéficiaires. développement est de déterminer l'étendue optima de
la zone. Evidemment une seule communauté est
trop petite pour qu'une activité de développement
C. — La zone de développement intégré y soit efficace, car ses fonctions sont
limitées. D'autre part, les connaissances actuelles ne
Caractère, étendue et fonction sont pas suffisantes pour exécuter un plan rural
intégré pour un état entier, à moins que celui-ci ne soit
La troisième caractéristique du développement petit et homogène, et tout à fait inadapté à une
intégré est liée à la nature de la zone de organisation supranationale.
développement. Jusqu'ici aucune référence n'a été faite à Toutefois, de nouvelles méthodes cherchent à
la zone dans laquelle le développement rural doit évaluer les tendances du développement
prendre place. Une région à développer peut être économique national, pour aboutir ensuite à un plan à
définie de beaucoup de manières différentes. Elle l'échelle nationale (27). Cependant, si ces méthodes
peut être limitée par des frontières géographiques incluent quelques-uns des facteurs économiques et
(comme le bassin d'une rivière, une plaine parmi les facteurs sociaux, ceux qui sont
d'inondation, etc.) ; elle peut consister en une unité mesurables quantitativement, elles ne comprennent pas les
démographique (la zone occupée par une certaine tribu
par exemple), ou en une unité d'administration (un
district, un pays, etc.). Elle peut aussi être basée (26) Cf. Dickinson R.E. ; City, Region and Regionalism.
sur la hiérarchie des centres de population selon London, Routledge and Kegan Paul, 1947 ; Philbrick, Allen K. :
laquelle une région est définie comme la sphère « Principles of Areal Functional Organization in Regional Human
d'influence du plus grand centre urbain qui s'y Geography », Economic Geography, 33 (1957), pp. 299-336.
(27) Cf. Tinbergen J. : On the Theory of Economic Policy
(1952) ; Centralization and Decentralization in Economic Policy
(25) The Land Settlement Department : Functions. Structure (1954) et Economic Policy : Principles and Design (1956) (tous
and Responsibilities (en hébreu). Jerusalem, Jewish Agency, publiés à Amsterdam, North Holland Publishing Co.) ; Fox,
1962. Karl A. : op. cit.
— 14 —

facteurs qualitatifs — sociaux, institutionnels ou Il est bien possible qu'avec le temps on trouve
écologiques ; le soin de les évaluer est encore laissé un moyen d'incorporer plusieurs de ces régions en
aux politiciens qui manquent des instruments de une seule zone de développement, avec des centres
recherche appropriés. Aussi longtemps que la nature urbains à un niveau plus élevé. Il faudrait orienter
et les effets mutuels de ces facteurs ne seront pas dans ce sens ceux qui s'occupent de développement
rural.'
entièrement compris, étudiés et classifies, le Auparavant, tout plan national serait
développement intégré ne pourra pas être réalisé • à nécessairement composé de plans régionaux répondant
l'échelle nationale. aux conditions déjà décrites ici. L'agence nationale
Même les experts qui limitent la planification de planification définirait les limites des différentes
intégrée à son aspect économique ont reconnu qu'à régions et déterminerait les buts du développement
présent, le développement intégré peut être dé chacune d'elles tout en tenant compte de leurs
accompli seulement dans une région de taille relativement conditions spécifiques. Ensuite il faudrait assigner
limitée (26). Cependant ils ont tendance à croire les priorités, de sorte que l'ensemble des projets
qu'il pourra bientôt atteindre le niveau national par régionaux corresponde aux buts du développement
une combinaison des méthodes économiques et de national général.
la technique des calculateurs électroniques. Pour la
planification intégrée, dans son sens le plus large, il
faudra beaucoup plus longtemps pour préparer la
méthodologie, nécessaire aux opérations à grande
(28): Fox Karl A. : op. cit.
échelle, particulièrement en ce qui concerne les
facteurs qualitatifs qui ont été relativement négligés (29) Weitz R. : « A New Concept of Agricultural Settlement
jusqu'ici. Planning », op. cit. ; El Plan de Badaioz, op. cit. ; Mac Fadden,
L'expérience acquise dans beaucoup de pays C. H. : « The Gal-Oya Valley : Ceylon's Little TVA »,
indique qu'une zone de développement rural pourrait Geographical Review, vol. 44. 1954, pp. 271-281 ; Gaitskell. A. :
être formée d'un groupe de communautés rurales Gezira A Story of Development in the Sudan (London, Faber
liées à une seule ville. Cette ville pourrait servir de et Faber, 1959) ; Dozier, C. L. : « Northern Parana, Brazil -
centre industriel et de centre de services, avec ou An Example of (Organized Regional Development »,
sans centres ruraux intermédiaires (29). Lorsqu'on a Geographical Review 46 (1956), pp. 318-333 ; Un Exemple de mise
essayé de développer des régions plus complexes, en valeur régionale en Italie ; La bonification et
comprenant plus d'un centre urbain, le résultat a l'industrialisation de la Sardaigne (Paris, Documentation Française, 1957) ;
été soit que le plan ne fut jamais matérialisé, soit Takes, Ch. A.P. et Venstra, A.J. : « Zuyderzee Reclamation
qu'il fut finalement divisé en plusieurs régions du Scheme », Tiddschrift voor Economisent en Sociale Géographie.
genre décrit ci-dessus. 51 (1960), pp. 162-168.