Vous êtes sur la page 1sur 8

COMPTABILITE INTERNATIONALE

2018/2019
Séance 1 : Kick-off / présentation, objectifs et déroulement
Séance 2 : Cadre conceptuel et principes
Séance 3 : Définitions, liste et objet des normes
Séance 4 : IAS 16 Immobilisations corporelles
Séance 5 : IAS 16 Immobilisations corporelles

Séance 6 : IAS 40 Immeuble de placement


Séance 7 : Les immobilisations incorporelles
Séance 8 : IAS 2 Les stocks
IAS 39 : créances

Séance 9 : IAS 36 Les dépréciation d’actifs


Séance 10, 11; 12 : Passifs courants et non courants
IAS 19 : avantages au personnel
IAS 37 : Provisions, passifs éventuels et actifs éventuels.
Séances 13,14,15,16 : Produits et charges :
IFRS 15 : Produits des activités ordinaires tirés des contrats avec les clients.
IAS 21 : Transactions en monnaies étrangères
IAS 12 : Impôts sur les résultats
Séance 17, 18 : Informations financières des investisseurs
Séances 19,20 : Normes sectorielles spécifiques
Séances 21, 22 : Cas de synthèse.

ISGA 2018/2019 2
 Objectif de la comptabilité :

 Moyen de preuve entre commerçants,


 Servir à apprécier les garanties et les gages donnés aux tiers
 Servir de base de calcul de l’impôt
 Servir de source de statistiques et toute sorte d’informations économique
 Répondre aux besoins d’information des dirigeants, des actionnaires et des tiers
 Outils de prise de décision basés sur l’analyse des résultats et du patrimoine.

 Nécessité de la comptabilité internationale :

 La diversité des règes et pratiques comptables


 Nécessité d’harmoniser les standards pour une meilleure comparabilité

3
ISGA-2018/2019 4
ISGA : Normes IFRS

 Application européenne :
l’UE a approuvé en 2002 un règlement sur les normes comptables internationales
aux termes duquel toutes les sociétés de l’Union européenne dont les titres sont
négociés sur un marché réglementé sont tenues d’appliquer les IFRS dans le cadre
de la préparation de leurs états financiers consolidés depuis 2005.

 Application des IFRS aux États-Unis


Reconnaissance des IFRS par la SEC
Depuis novembre 2007, la SEC permet aux émetteurs privés étrangers de
présenter des états financiers préparés conformément aux IFRS publiées par
l’IASB sans avoir à inclure un rapprochement des IFRS et des PCGR des États-
Unis.

Au Maroc :
Banques et établissements de crédit
Recommandation du CNC

5
 Cadre conceptuel de l’information financière
Adoption Approuvé par le Conseil de l’IASC en avril 1989.
Adopté par l’IASB en avril 2001.
Le Cadre conceptuel est en cours de révision. En septembre 2010, l’IASB a publié le
chapitre 1,
« Objectif de l’information financière à usage général », et le chapitre 3, « Les
caractéristiques qualitatives d’une information financière utile ».
 Résumé
• Il définit l’objectif de l’information financière à usage
général. L’objectif est de fournir, au sujet de l’entité comptable, des informations
financières utiles aux investisseurs, aux prêteurs et aux autres créanciers actuels et
potentiels aux fins de leur prise de décisions sur la fourniture de ressources à
l’entité.

6
 Il identifie les caractéristiques qualitatives qui rendent utile l’information financière
publiée.
 Pour être utile, l’information financière doit être pertinente et donner une image fidèle
de ce qu’elle représente. L’utilité de l’information est accrue lorsque celle-ci est
comparable, vérifiable, diffusée rapidement et compréhensible.
 Il établit les éléments fondamentaux des états financiers et les critères sur lesquels
s’appuie la comptabilisation de ces éléments des états financiers. Les éléments
directement liés à la
 situation financière sont les actifs, les passifs et les capitaux propres. Les éléments
directement liés à la performance sont les produits et les charges.
 Il définie les concepts de capital et maintien du capital.

7
 IAS 1 a pour objectif la présentation des états financiers et de prescrire une base de
présentation afin que les états financiers soient comparables.
 Pour cela, IAS 1 énonce les dispositions générales relatives à la résentation et le contenu
minimum des états financiers.

 CAS PRATIQUE :