Unité : Zootechnie, Economie rurale UE : ZOOTECHNIE GENERALE Semestre : 5 Crédits : 5

Enseignants coordonnateurs : P. Bossé pour l’enseignement sur le site alforien Isabelle Leroy pour l’enseignement sur le site de Champignelles et pour le stage en exploitation laitière Personnes intervenant dans l’U.E. sur le site alforien : P. Arné, P. Bossé, S. Chastant Maillard, F. Constant B. Deputte, B. Grimard Ballif, I. Leroy, A. Ponter Heures de formation par étudiant : Sur le site alforien - Cours : 30 heures (dont 20h lors de la « semaine de préparation au stage ») - TD : 13 heures (dont 7h lors de la « semaine de préparation au stage ») - Une semaine de stage en atelier bovin laitier Sur le site de Champignelles : TD répartis sur une semaine

OBJECTIFS D’ENSEIGNEMENT L'enseignement dit de "Zootechnie Générale " concerne les animaux domestiques. Sur le plan théorique, il explique les bases de l'élevage (hors amélioration génétique). Sur le plan pratique, il vise à rendre les étudiants opérationnels pour l’acquisition et la mise en forme de données permettant de juger de la santé et de la qualité des animaux, ainsi que de la santé économique et de la technicité des ateliers de production. Un effort particulier est réalisé pour replacer cet enseignement dans le cadre de l'amélioration de la productivité des élevages et de la qualité des produits animaux. Tout ceci prépare l'étudiant à recevoir les enseignements de "Zootechnie Spéciale" dispensés espèce par espèce, les années suivantes. L’élevage des bovins laitiers est le modèle développé dans ce module d’où un stage en exploitation laitière bovine qui constitue le socle de l’enseignement dispensé dans cette U.E. OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE Au terme de l'enseignement de "Zootechnie Générale", l'étudiant devra être capable : - de savoir orthographier correctement et définir tous les termes spécifiques présentés dans le module et inscrits dans la liste distribuée au début du programme de l’U.E. ; Economie et économie rurale - de connaître les différentes composantes de la PAC qui régissent le fonctionnement d’une exploitation agricole ; - de répondre à des questions de culture générale sur l’élevage des bovins. Ces questions portent sur la description des filières des productions de lait et de viande bovine (principaux acteurs et économie), la description des produits animaux concernés (types et critères de qualité), la description des techniques d'élevage, de reproduction et de logement, les caractéristiques descriptives, de production et de répartition des 6 premières races bovines françaises ; - d’expliquer pourquoi et comment les producteurs laitiers adaptent leur production aux exigences des consommateurs et transformateurs ; - de connaître la définition et les grands blocs qui composent le bilan et le compte de résultats, la définition des divers résultats, la définition et l'intérêt de l'amortissement et de la marge brute, la définition et le fonctionnement de la TVA ; - de savoir effectuer une analyse financière du bilan ; Gestion de la reproduction et du prétroupeau

64

l’intérêt de cette notion dans l’élevage des animaux de rente . d’en nommer les principales variations normales et anormales .de reproduire le schéma d’une courbe de lactation classique. .d’exposer la notion de plage de neutralité thermique..de dessiner un schéma complet d’une machine à traire avec lactoduc en indiquant l’emplacement des divers composants de ce type de machine (cas d’une traite en salle de traite) . . Gestion de la production laitière .d’estimer la quantité de fourrage (ration) consommée par une vache laitière dans les différents systèmes de rationnement . . Ces éléments sont indispensables pour apprécier le bien-être des bovins placés dans des conditions contraignantes. communication.de définir. 65 .de décrire les signes cliniques associés à l’oestrus chez la vache . .de savoir utiliser la comptabilité agricole pour améliorer le fonctionnement économique d’une exploitation . de stockage et de mise en place de la semence . décrire et justifier sur le plan technique et sur le plan hygiénique. .de connaître la définition de la ration individuelle (traditionnelle) pour vache laitière . un pulsateur.de connaître la définition de la ration (semi-) complète pour vache laitière .de lister. . . .de définir les paramètres de traite cités en cours. relation mère-jeune. cunicole . expliquer l’origine et les conséquences de la « surtraite ».de lister les objectifs à atteindre par la ventilation dite « naturelle » des locaux d’élevage des animaux de rente . un lactoduc . . caprine. équine. relation humain-bovin.de contrôler la ration effectivement ingérée par les vaches . un gobelet trayeur à double chambre . Gestion du bien être et du logement des animaux (objectifs d’éthologie présentés en début d’enseignement) .de décrire les modalités de récolte.d’exposer les conséquences d’un fonctionnement anormal. de la « traite humide » et de « l’effet impact » . . de donner les chiffres recommandés les concernant et les conséquences du non respect de ces chiffres en terme de santé de la mamelle . . . . une griffe. les facteurs de variation des bornes de cette plage.de décrire le cycle de production d’une vache laitière .de décrire et justifier la conception de certains équipements utilisés en élevage des animaux de rente (à limiter aux exemples présentés en enseignement) .de justifier les recommandations concernant les différentes étapes de la croissance de la génisse de renouvellement . .d'exposer les éléments fondamentaux du comportement des bovins : notamment organisation temporelle des activités. . un gobelet trayeur à double chambre.de citer les avantages et inconvénients de l’utilisation de l’insémination artificielle dans l’espèce bovine . Gestion de l’alimentation des animaux . un pulsateur.d’établir un jugement global du système de rationnement par rapport aux objectifs de production . . les avantages et inconvénients de chacune. une griffe.d’expliquer le mode de fonctionnement et les facteurs de variation d’efficacité de la ventilation dite « naturelle » . .de lister les modalités standardisées et les principaux critères mesurés lors du contrôle laitier officiel de base .de recueillir les données brutes et calculer les principaux indicateurs nécessaires à la réalisation d’un bilan de reproduction dans un élevage bovin laitier et de commenter les chiffres de l’élevage par rapport aux recommandations usuelles . le fonctionnement normal pour un régulateur.de décrire les méthodes de détection des chaleurs chez la vache (observation visuelle et techniques d’aide à la détection) ainsi que les difficultés associées.de connaître l’organisation de la filière insémination dans l’espèce bovine en France et les grandes lignes de sa réglementation . . pour un régulateur.de lister les effet du photopériodisme sur l’activité sexuelle de la poule et des espèces ovine. . .de décrire la structure. de conditionnement. les opérations de préparation de la mamelle pour la traite mécanique .de juger la valeur alimentaire et la qualité des matières premières utilisées dans la ration de vaches laitières .d’estimer les besoins d’une vache laitière (en production et pendant le tarissement) et de connaître les facteurs de variation . en terme de qualité du lait et de santé de la mamelle. le rôle. . . . .

un second rapport sur tous les autres points de votre élevage sera à rendre en S6. « Zootechnie ». Bromatologie (1h). en toute sécurité.un premier rapport portant sur le bilan de reproduction de votre élevage sera à rendre fin S5. Leroy Bases du logement des animaux domestiques (2ème partie) (a) 0. Sa note sera inclue dans l’U. P.E. Leroy Une partie est réalisée en ferme au cours du stage en exploitation laitière.5h. I. apporter le polycopié "Notions de comptabilité" et une calculette) .Semaine « Préparation au stage » du 10 au 14 septembre : séances Reproduction (2h). Arné Carrière de la vache laitière : de la naissance à la réforme. P. A. I. Conseils pour le stage (2h) . Bossé Les marchés agricoles aux niveaux mondial et européen (2ème partie) 2h. le mardi am (OBLIGATOIRE. les opérations de contention et d'appréciation enseignées au Centre d'Application de Champignelles . Bossé Ethnologie des bovins laitiers 1. P. 2h. I. sur des animaux. Leroy Economie et microéconomie rurales (1ère partie) 2h. S. F. Bossé Fonctionnement d'une exploitation laitière. 2h. P. PROGRAMME PARTIE THEORIQUE Cette partie est réalisée à Alfort sous forme de cours et de travaux dirigés Cours magistraux destinés à toute la promotion : Semaines Préparation au stage Jours Semaine du 10 au 14 septembre 0 Me 19/09 Ven 21/09 1 8 10 Me 26/09 Je 15/11 Je 29/11 Sujets/Enseignants Les marchés agricoles aux niveaux mondial et européen (1ère partie). 2h. P. Sa note constitue celle de l’U. Arné Détection des chaleurs. Chastant Insémination artificielle.de réaliser.E. Bossé Ethologie et bien-être des bovins 1h. NOTA : le stage est évalué au travers de deux rapports . Leroy (F) Elevage bovin en France. 2h. le mercredi am PARTIE PRATIQUE Une partie est réalisée au centre d'Application de Champignelles sous forme de séances pratiques et de visites d'élevages : un programme vous sera distribué par I. « Stage en exploitation laitière » 66 . Bossé Contrôle de connaissances sur les cours magistraux (b) (a) lire avant le cours et apporter en cours le polycopié " l'environnement dans les locaux d'élevage".Courant semestre 5. P. Apporter en cours le polycopié " logement en élevage bovin laitier " (b) voir le programme et les coefficients ci-après (F) Un film sur les bovins laitiers sera projeté juste avant le cours Travaux dirigés réalisés en groupes . Alimentation (2h). P. Ponter Machine à traire et traite mécanique de la vache laitière. . 2h. I. dans les « Semaines pratiques ». 2h. Constant Bases du rationnement alimentaire. 3h. séance "Zootechnie – Micro économie agricole" suivie d’un contrôle de connaissances (4h).5h. séance "Ethologie & bien être des bovins" (2h).Gestes pratiques . B Deputte Economie et microéconomie rurales (2ème partie) 2h. Leroy Bases du logement des animaux domestiques (1ère partie) (a) 1h. 4h.

E.coefficient 3 En fin de séance de TD.E. contrôle écrit.. de type Q.P. coefficient 4 67 .P.coefficient 1.5 IMPORTANT : Conformément à ce qui a été discuté et accepté au C. à l’exception des cours « Micro-économie rurale » – contrôle sans note ni document .M.) Le jeudi 29 novembre 2007. des points de pénalité seront enlevés à cette note de contrôle en cas de retard injustifié pour rendre ce rapport. contrôle écrit sur la micro-économie rurale (cours « Micro-économie rurale » et TD sur ce sujet) – contrôle sans note ni document . des points de pénalité seront soustraits à cette note de contrôle en cas d'absences injustifiées aux séances de TD. Le barème sera de un point de moins par jour de retard après la date de restitution du rapport La moyenne de ces notes constitue la note de contrôle continu de semestre.5 IMPORTANT : Conformément à ce qui a été discuté et accepté au C. Oral de fin de semestre en fin d'année pour les étudiants ayant une note de contrôle continu située entre 07 et 12 sur 20.C. L'oral consiste en une question de synthèse tirée au sort parmi celles d'une liste distribuée à l'avance.coefficient 1.CONTROLES DE CONNAISSANCES La Zootechnie Générale et la première semaine de stage constituent une seule et unique Unité d’Enseignement (U. Le barème sera le suivant : retrait de 2 points pour une absence retrait de 5 points pour deux absences note de 0 pour trois absences et plus En fin de trimestre. – contrôle avec notes et documents .E... y compris ceux réalisés en semaine de préparation en stage. portant sur l'ensemble des cours. rendu d’un rapport sur le bilan de reproduction de l’atelier bovin laitier du lieu de stage.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful