Vous êtes sur la page 1sur 805

1

SOMME THÉOLOGIQUE Ia Par s Dieu, La création

PROLOGUE

19

QUESTION I: CE QU' EST LA LA DOCTRINE SACRÉE. SON OBJ ET

19

ARTICLE 1: Une telle doctrine est­elle nécessair e?

19

ARTICLE 2: La doctr ine sacrée est­elle une science?

20

ARTICLE

3: La doctr ine sacrée est­elle une ou multiple?

21

ARTICLE 4: La doctr ine sacrée est­elle spéculative ou pr atique?

22

ARTICLE

5:

La

doctr ine sacrée est­elle supér ieur e aux autr es sciences?

22

ARTICLE 6: Cette doctr ine est­elle une sagesse?

23

ARTICLE 7: Dieu est­il le sujet de cette science?

25

ARTICLE

8:

Cette doctr ine ar gumente­t­elle?

26

ARTICLE 9: La doctr ine sacrée doit­elle user de métaphor es?

27

ARTICLE

10: Est­ce que la " lettre" de l' Écritur e sainte peut r evêtir plusieur s sens?

28

QUESTION 2: L' EXISTENCE DE DIEU

30

ARTICLE 1: L'existence de Dieu est­elle évidente par elle­même?

30

ARTICLE 2: L'existence de Dieu est­elle démontr able?

31

ARTICLE 3: Dieu existe­t­il?

32

QUESTION 3: LA SIMPLICITÉ DE DIEU

34

ARTICLE

1:

Dieu est­il un cor ps, c'est­à­dir e: y a­t­il en lui composition de par ties quantitatives?

35

ARTICLE 2: Y a­t­il en Dieu composition de matièr e et de for me?

36

ARTICLE 3: Y a­t­il en Dieu composition d' essence ou de natur e, et de sujet?

37

ARTICLE 4: Y a­t­il en Dieu composition de l'essence et de l' existence?

38

ARTICLE

5: Y a­t­il en

Dieu composition

de genr e et de différ ence?

39

ARTICLE 6: Y a­t­il en Dieu composition de sujet et d' accident?

40

ARTICLE 7: Dieu est­il composé de quelque manièr e, ou absolument simple?

41

ARTICLE

8:

Dieu entr e­t­il en composition avec les autr es êtres?

42

QUESTION 4: LA PERFECTION DE DIEU

43

ARTICLE 1: Dieu est­il parfait?

43

ARTICLE

2:

Dieu est­il univer sellement par fait, contenant en lui les per fections de toutes choses?

44

ARTICLE

3:

Peut­on dir e que les créatur es r essemblent à Dieu?

46

QUESTION 5: LA BONTÉ EN GÉNÉRAL

47

ARTICLE 1: Le bon et l'étant sont­ils identiques dans la r éalité?

47

ARTICLE 2: Puisqu' il n' y a entre le bon et l' étant qu' une différence de raison, lequel est pr emier en r aison?

48

ARTICLE 3: Puisque l' êtr e est premier , tout étant est­il bon?

50

ARTICLE 4: Dans quel genre de cause la bonté rentre­t­elle?

50

ARTICLE 5: La bonté consiste­t­elle dans le mode, l'espèce et l' or dr e?

51

ARTICLE 6: La division du bien en honnête, utile et délectable

53

2

ARTICLE 1: Peut­on dir e de Dieu qu' il est bon?

54

ARTICLE 2: Dieu est­il supr êmement bon?

54

ARTICLE 3: Dieu seul est­il bon par essence?

56

ARTICLE 4: Toutes choses sont­elles bonnes de la bonté divine?

57

QUESTION 7: L' INFINITÉ DE DIEU

58

ARTICLE

1:

Dieu est­il infini?

58

ARTICLE 2: Y a­t­il, en dehor s de Dieu, un être qui soit infini en son essence?

59

ARTICLE 3: Quelque chose peut­il être infini en étendue?

60

ARTICLE 4: Peut­il y avoir dans les choses une multitude infinie?

61

QUESTION 8: L' EXISTENCE DE DIEU DANS LES CHOSES

63

ARTICLE 1: Dieu est­il en toutes choses?

63

ARTICLE 2: Dieu est­il partout?

64

ARTICLE 3: Dieu est­il partout par l'essence, la puissance et la pr ésence?

65

ARTICLE

4:

Être par tout est­il pr opr e à Dieu?

67

QUESTION 9: L' IMMUTABILITÉ DE DIEU

68

ARTICLE 1: Dieu est­il absolument immuable?

68

ARTICLE 2: Être immuable est­il pr opr e à Dieu?

70

QUESTION 10: L' ÉTERNITÉ DE DIEU

71

ARTICLE 1: Qu' est­ce que l'éter nité?

72

ARTICLE

2: Dieu est­il éter nel?

73

ARTICLE

3: Est­il pr opr e à Dieu d' êtr e éter nel?

74

ARTICLE

4: L'éter nité diffèr e­t­elle du temps?

75

ARTICLE 5: La différence entre l' aevum et le temps

77

ARTICLE 6: Y a­t­il un seul aevum, comme il y a un seul temps et une seule éter nité?

78

QUESTION 11: L' UNITÉ DE DIEU

80

ARTICLE 1: Est­ce que " un" ajoute quelque chose à " étant" ?

80

ARTICLE 2: Y a­t­il opposition entr e l' un et le multiple?

81

ARTICLE 3: Dieu est­il un?

83

ARTICLE 4: Dieu est­il le plus un de tous les étants?

84

QUESTION 12: COMMENT DIEU EST CONNU PAR NOUS

85

ARTICLE 1: Un intellect créé peut­il voir l' essence divine?

 

85

ARTICLE 2: L'essence de Dieu est­elle vue par l' intellect au moyen d' une espèce créée?

87

ARTICLE 3: L'essence divine peut­elle être vue par les yeux du cor ps?

 

88

ARTICLE 4: Une substance intellectuelle cr éée, par ses seules facultés natur elles, est­elle capable de voir l' essence de Dieu?

89

ARTICLE

5:

L'intellect cr éé, pour voir l' essence divine, a­t­il besoin d' une

lumièr e créée?

91

ARTICLE 6: Par mi ceux qui voient l'essence de Dieu, certains la voient­ils plus par faitement que d'autr es?

 

92

ARTICLE 7: Un intellect créé peut­il compr endr e l' essence divine?

93

ARTICLE 8: L'intellect cr éé qui voit l'essence divine connaît­il en elle toutes choses?

95

3

ARTICLE 10: L'intellect cr éé connaît­il simultanément tout ce qu' il voit en Dieu?

97

ARTICLE 11: Un homme peut­il en cette vie voir l'essence de Dieu?

98

ARTICLE 12: Pouvons­nous, en cette vie, connaître Dieu par la raison natur elle?

99

ARTICLE 13: Au­dessus de la connaissance natur elle, y a­t­il en cette vie une connaissance de Dieu par la

gr âce?

100

QUESTION 13: LES NOMS DIVINS

101

ARTICLE 1: Dieu peut­il êtr e nommé par nous?

102

ARTICLE 2: Cer tains noms attribués à Dieu désignent­ils sa substance?

103

ARTICLE 3: Cer tains noms sont­ils attribués à Dieu au sens pr opr e, ou bien tous lui sont­ils attr ibués par

métaphor e?

105

ARTICLE 4: Les nombr eux noms donnés à Dieu sont­ils synonymes?

106

ARTICLE

5: Y a­t­il des noms attr ibués à Dieu et aux cr éatur es, univoquement ou équivoquement?

107

ARTICLE 6: Si c'est par analogie, ces noms sont­ils dits en pr ior ité de Dieu ou des créatur es?

109

ARTICLE 7: Cer tains noms sont­ils dits de Dieu tempor ellement?

110

ARTICLE 8: Ce nom " Dieu" signifie­t­il la natur e de Dieu, ou son opér ation?

113

ARTICLE

9: Ce nom " Dieu"

est­il communicable?

114

ARTICLE 10: Ce nom " Dieu" est­il employé de façon univoque, ou équivoque, selon qu' il signifie Dieu par

natur e, par par ticipation, ou selon l' opinion?

116

ARTICLE 11: Le nom " Celui qui est" est­il, plus que tous les autr es, le nom pr opr e de Dieu?

117

ARTICLE 12:

Peut­on

for mer au sujet de Dieu des pr opositions affir matives?

118

QUESTION 14: LA SCIENCE DE DIEU

120

ARTICLE 1: Y a­t­il science en Dieu?

120

ARTICLE 2: Dieu se connaît­il lui­même?

121

ARTICLE 3: La connaissance que Dieu a de lui­même est­elle compr éhensive?

123

ARTICLE 4: Le connaîtr e de Dieu est­il sa substance même?

124

ARTICLE

5: Dieu connaît­il les autr es?

125

ARTICLE

6: Dieu a­t­il une connaissance pr opr e des r éalités autr es que lui?

126

ARTICLE 7: La science de Dieu est­elle discur sive?

128

ARTICLE 8: La science de Dieu est­elle cause des choses?

129

ARTICLE 9: Dieu a­t­il la connaissance des choses qui ne sont pas?

130

ARTICLE 10: Dieu a­t­il la connaissance des maux?

131

ARTICLE

11:

Dieu connaît­il les singulier s?

132

ARTICLE 12: Dieu connaît­il une infinité de choses?

134

ARTICLE 13: Dieu connaît­il les futur s contingents?

135

ARTICLE 14: Dieu connaît­il nos énonciations?

138

ARTICLE 15: La science de Dieu est­elle soumise au changement?

138

ARTICLE 16: Dieu a­t­il des choses une connaissance spéculative, ou une connaissance pr atique?

140

QUESTION 15: LES IDÉES EN DIEU

141

ARTICLE 1: Y a­t­il des idées en Dieu?

141

ARTICLE 2: Y a­t­il plusieur s idées, ou une seule?

142

4

QUESTION 16: LA VÉRITÉ

145

ARTICLE 1: La vér ité est­elle dans la chose, ou seulement dans l' intelligence?

145

ARTICLE 2: La vér ité est­elle dans l'intelligence seulement quand elle compose et divise?

147

ARTICLE

3: Du

vr ai

compar é

à l'étant

147

ARTICLE

4: Du vr ai compar é au bon

148

ARTICLE 5: Dieu est­il la vérité?

149

ARTICLE 6: Toutes choses sont­elles vr aies d' une seule vér ité, ou de plusieur s?

150

ARTICLE

7: L'éter nité de la

vér ité

151

ARTICLE

8: L'immutabilité de la vér ité

153

QUESTION 17: LA FAUSSETÉ

154

ARTICLE 1: La fausseté est­elle dans les choses?

154

ARTICLE 2: La fausseté est­elle dans le sens?

156

ARTICLE 3: La fausseté est­elle dans l'intelligence?

157

ARTICLE

4: L' opposition entr e le vr ai et le faux

158

QUESTION 19: LA VOLONTÉ DE DIEU

159

ARTICLE 1: Y a­t­il une volonté en Dieu?

159

ARTICLE 2: Dieu veut­il autr e chose que lui­même?

160

ARTICLE 3: Tout ce que Dieu veut, le veut­il nécessair ement?

162

ARTICLE 4: La volonté de Dieu est­elle cause des choses?

163

ARTICLE 5: Peut­on attr ibuer une cause à la volonté divine?

165

ARTICLE 6: La volonté divine s' accomplit­elle toujour s?

166

ARTICLE 7: La volonté de Dieu est­elle sujette au changement?

168

ARTICLE 8: La volonté de Dieu rend­elle for cément nécessaires les choses qu' elle veut?

169

ARTICLE 9: Y a­t­il en Dieu la volonté des choses mauvaises?

170

ARTICLE 10: Dieu a­t­il le libr e ar bitre?

172

ARTICLE 11: Doit­on distinguer en Dieu une volonté de signe?

172

ARTICLE 12: Convient­il de pr oposer cinq signes de la volonté divine?

173

QUESTION 20: L'AMOUR EN DIEU

175

ARTICLE 1: L' amour se tr ouve­t­il en Dieu?

175

ARTICLE 2: Dieu aime­t­il toutes choses?

177

ARTICLE

3: Dieu

aime­t­il l' un plus que l' autr e?

178

ARTICLE

4: Dieu aime­t­il davantage les meilleur s?

179

QUESTION 21: LA J USTICE ET LA MISÉRICORDE EN DIEU

181

ARTICLE 1: Tr ouve­t­on en Dieu la justice?

181

ARTICLE 2: La justice de Dieu peut­elle êtr e dite " Vérité" ?

182

ARTICLE

3: Tr ouve­t­on

en Dieu la misér icor de?

183

ARTICLE

4: Tr ouve­t­on

la justice et la misér icor de dans toutes les oeuvr es de Dieu?

184

QUESTION 22: LA PROVIDENCE DE DIEU

186

ARTICLE 1: La pr ovidence convient­elle à Dieu?

186

ARTICLE 2: Toutes choses sont­elles soumises à la pr ovidence divine?

187

5

ARTICLE 3: La pr ovidence divine s'applique­t­elle immédiatement à toutes choses?

189

ARTICLE 4: La pr ovidence divine impose­t­elle la nécessité aux choses qui lui sont soumises?

191

QUESTION 23: LA PRÉDESTINATION

192

192

ARTICLE 2: Qu' est­ce que la pr édestination, et intr oduit­elle quelque chose de r éel dans le pr édestiné? 193

ARTICLE 1: Convient­il d'attribuer à Dieu la pr édestination?

ARTICLE

3: La répr obation de cer tains hommes vient­elle de Dieu?

194

ARTICLE

4: Peut­on

dir e que les pr édestinés sont élus?

195

ARTICLE

5: Les mér ites sont­ils la cause ou la r aison de la pr édestination, ou de la r épr obation, ainsi que

de l' élection?

 

197

ARTICLE 6: La cer titude de la prédestination: les prédestinés sont­ils infailliblement sauvés?

199

ARTICLE

7: Le nombr e des pr édestinés est­il fixé?

200

ARTICLE

8: La

pr édestination peut­elle être aidée par les pr ières des saints?

202

QUESTION 24: LE LIVRE DE VIE

203

ARTICLE 1: Qu' est­ce que le livr e de vie?

203

ARTICLE

2: De quelle vie est­il le livr e?

204

ARTICLE 3: Quelqu' un peut­il être effacé du livr e de vie?

205

QUESTION 25: LA PUISSANCE DIVINE

207

ARTICLE 1: Y a­t­il en Dieu de la puissance?

207

ARTICLE 2: La puissance de Dieu est­elle infinie?

208

ARTICLE 3: Dieu est­il tout­puissant?

209

ARTICLE 4: Dieu peut­il faire que les choses passées n' aient pas été?

211

ARTICLE 5: Dieu peut­il faire les choses qu' il ne fait pas, ou omettr e celles qu' il fait?

212

ARTICLE

6: Les choses que Dieu fait, pour r ait­il les faire meilleur es?

214

QUESTION 26: LA BÉATITUDE DIVINE

215

ARTICLE 1: La béatitude convient­elle à Dieu?

215

ARTICLE 2: Dit­on de Dieu qu' il est bienheur eux en raison de l'intellection?

216

ARTICLE 3: Dieu est­il essentiellement la béatitude de tout bienheur eux?

217

ARTICLE 4: La béatitude de Dieu inclut­elle toute béatitude?

217

QUESTION 27: LA PROCESSION DES PERSONNES DIVINES

218

ARTICLE 1: Y a­t­il une pr ocession en Dieu?

218

ARTICLE 2: Y a­t­il en Dieu une pr ocession qui puisse s' appeler une génér ation?

220

ARTICLE

3: Outr e la génér ation, peut­il y avoir une autr e pr ocession en Dieu?

221

ARTICLE

4: La pr ocession de l'amour en Dieu peut­elle s' appeler génér ation?

222

ARTICLE 5: N' y a­t­il en Dieu que ces deux pr ocessions?

223

QUESTION 28: LES RELATIONS DIVINES

224

ARTICLE

1: Y a­t­il en Dieu des r elations réelles?

224

ARTICLE 2: Ces r elations sont­elles l'essence divine elle­même?

226

ARTICLE 3: Peut­il y avoir en Dieu plusieur s r elations réellement distinctes les unes des autr es?

227

ARTICLE 4: Quel est le nombr e des relations en Dieu?

228

6

ARTICLE 1: Définition de la per sonne

230

ARTICLE 2: Per sona, hypostasis, subsistentia et essentia sont­ils synonymes?

232

ARTICLE

3: Convient­il d'employer le ter me " per sonne" pour par ler de Dieu?

233

ARTICLE 4: Que signifie, en Dieu, le nom de Per sonne?

235

QUESTION 30: LA PLURALITÉ DES PERSONNES EN DIEU

237

ARTICLE

1: Y a­t­il plusieur s per sonnes en Dieu?

237

ARTICLE 2: Combien y a­t­il de per sonnes en Dieu?

238

ARTICLE

3: Que signifient en Dieu nos ter mes numér iques?

240

ARTICLE 4: Comment le nom de " per sonne" est­il commun en Dieu?

241

QUESTION 31: TERMES EVOQUANT UNITÉ OU PLURALITÉ EN DIEU

243

ARTICLE 1: Y a­t­il une tr inité en Dieu?

243

ARTICLE 2: Peut­on dir e que le Fils est autr e que le Père?

244

ARTICLE 3: Le ter me exclusif " seul" peut­il s' adjoindr e à un ter me essentiel?

246

ARTICLE

4: Un ter me exclusif peut­il s' adjoindr e à un nom per sonnel?

247

QUESTION 32: LA CONNAISSANCE DES PERSONNES DIVINES

248

ARTICLE

1: La Trinité des Per sonnes divines peut­elle êtr e connue par la r aison natur elle?

248

ARTICLE

2: Faut­il attr ibuer des " notions" aux Per sonnes divines?

251

ARTICLE

3: Le nombr e des notions

253

ARTICLE 4: Sur les notions, les opinions sont­elles libres?

254

QUESTION 33: LA PERSONNE DU PÈRE

255

ARTICLE 1: Convient­il au Père d' êtr e qualifié de " Principe" ?

255

ARTICLE 2: Le nom de " Père" est­il le nom pr opr e de cette Per sonne?

256

ARTICLE 3: Le nom

de " Père" , dit de Dieu, signifie­t­il en premièr e intention une pr opr iété per sonnelle?

 

257

ARTICLE 4: Est­il pr opr e au Père d' êtr e inengendré?

259

QUESTION 34: LE VERBE

261

ARTICLE

1: Le mot " Ver be" , est­il en Dieu un nom essentiel, ou per sonnel?

261

ARTICLE

2: " Le Ver be" , est­ce un nom pr opr e du Fils?

263

ARTICLE

3: Le nom de " Ver be" implique­t­il r appor t aux cr éatur es?

264

QUESTION 35: L'IMAGE

266

ARTICLE 1: Le Mot " Image" est­il en Dieu un nom de per sonne?

266

ARTICLE 2: Le nom d' Image est­il pr opr e au Fils?

267

QUESTION 36: LA PERSONNE DU SAINT­ESPRIT

268

ARTICLE

1: L' Espr it­Saint, est­il le nom pr opr e d' une per sonne divine?

268

ARTICLE

2: Le

Saint­Espr it

pr ocède­t­il

du Pèr e et du Fils?

270

ARTICLE 3: Le Saint­Espr it pr ocède­t­il du Pèr e par le Fils?

272

ARTICLE 4: Le Pèr e et le Fils sont­ils un seul principe du Saint­Espr it?

274

QUESTION 37: LE NOM DU SAINT­ESPRIT QUI EST " AMOUR"

ARTICLE 1: " Amour " est­il un nom pr opr e du Saint­Espr it?

276

276

7

QUESTION 38: LE NOM DU SAINT­ESPRIT QUI EST " DON"

280

ARTICLE 1: " Don" peut­il êtr e un nom per sonnel?

280

ARTICLE

2: " Don"

est­il un nom pr opr e du Saint­Espr it?

281

QUESTION 39: LA RELATION DES PERSONNES À L'ESSENCE

282

ARTICLE 1: En Dieu, l' essence est­elle identique à la personne?

283

ARTICLE

2: Doit­on dir e qu' il y a tr ois Per sonnes d' une seule essence?

284

ARTICLE

3: Les noms essentiels s' attr ibuent­ils aux Per sonnes au plur iel ou au singulier ?

285

ARTICLE 4: Les adjectifs, ver bes ou par ticipes notionnels peuvent­ils s' attr ibuer aux noms essentiels pris

au concr et?

287

ARTICLE 5: Les ter mes notionnels peuvent­ils s' attr ibuer aux noms essentiels pris abstraitement?

289

ARTICLE 6: Les noms des Per sonnes peuvent­ils s' attribuer aux noms essentiels concr ets?

291

ARTICLE

7: Faut­il appr opr ier les noms essentiels aux Per sonnes?

292

ARTICLE

8: Quel attr ibut faut­il appr opr ier à chaque Per sonne?

293

QUESTION 40: COMPARAISON DES PERSONNES AVEC LES RELATIONS OU PROPRIÉTÉS

296

ARTICLE 1: La relation est­elle identique à la Per sonne?

296

ARTICLE 2: Est­ce que les relations distinguent et constituent les per sonnes?

298

ARTICLE

3: Si par la pensée on abstr ait des per sonnes leur s r elations, r este­t­il des hypostases distinctes?

 

299

ARTICLE 4: Logiquement, les r elations pr ésupposentelles les actes des per sonnes, ou inver sement?

301

QUESTION 41: COMPARAISON DES PERSONNES AVEC LES ACTES NOTIONNELS

302

ARTICLE

1: Faut­il attr ibuer aux per sonnes les actes notionnels?

302

ARTICLE 2: Les actes notionnels sont­ils nécessaires ou volontair es?

303

ARTICLE 3: La per sonne pr ocède­t­elle de rien, ou de quelque chose?

305

ARTICLE 4: Faut­il poser en Dieu une puissance r elative aux actes notionnels?

307

ARTICLE 5: En quoi consiste cette puissance?

308

ARTICLE 6: Les actes notionnels peuvent­ils se ter miner à plusieur s per sonnes?

310

QUESTION 42: ÉGALITÉ ET SIMILITUDE ENTRE LES PERSONNES DIVINES

311

ARTICLE

1: Y a­t­il lieu de parler d' égalité entr e les Personnes divines?

311

ARTICLE 2: La per sonne qui pr ocède est­elle égale en éter nité à celle dont elle pr ocède?

313

ARTICLE

3: Y a­t­il un or dr e entre les Per sonnes divines?

315

ARTICLE

4: Les Per sonnes divines sont­elles égales en gr andeur ?

316

ARTICLE 5: Les Per sonnes diuines sont­elles l' une dans l' autr e?

317

ARTICLE 6: Les Per sonnes divines sont­elles égales en puissance?

318

QUESTION 43: LA MISSION DES PERSONNES DIVINES

319

ARTICLE 1: Convient­il à une Per sonne divine d'être envoyée?

319

ARTICLE

2: La mission est­elle éter nelle ou seulement tempor elle?

320

ARTICLE 3: Comment une Per sonne divine est­elle envoyée?

321

ARTICLE 4: Convient­il à toute Per sonne divine d' êtr e envoyée?

322

ARTICLE 5: Y a­t­il mission invisible du Fils aussi bien que du Saint­Espr it?

323

ARTICLE 6: A qui est accor dée la mission invisible?

324

8

ARTICLE 8: Une Per sonne peut­elle s' envoyer elle­même visiblement ou invisiblement?

QUESTION 44: LA CAUSE PREMIÈRE DES ÊTRES

328

329

ARTICLE 1: Dieu est­il la cause efficiente de tous les êtres?

329

ARTICLE

2: La matièr e première est­elle créée par Dieu?

330

ARTICLE 3: Dieu est­il la cause exemplaire des choses?

331

ARTICLE 4: Dieu est­il la cause finale de toute chose?

333

QUESTION 45: LA MANIÈRE DONT LES CHOSES ÉMANENT DU PREMIER PRINCIPE

334

ARTICLE 1: Qu' est­ce que la cr éation?

 

334

ARTICLE 2: Dieu peut­il cr éer quelque chose?

335

ARTICLE

3: La cr éation est­elle

quelque chose dans la cr éatur e?

336

ARTICLE

4: A quels êtres appar tient­il d'êtr e cr éés?

338

ARTICLE

5: Appar tient­il à Dieu seul de cr éer ?

339

ARTICLE

6: Créer est­il commun à toute la Tr inité, ou pr opr e à l' une des Per sonnes divines?

341

ARTICLE 7: Y a­t­il un vestige de la Trinité dans les êtres créés?

342

ARTICLE 8: L' oeuvr e de la cr éation se mêle­t­elle aux oeuvr es de la natur e et de la volonté?

343

QUESTION 46: LE COMMENCEMENT DE LA DURÉE DES CRÉATURES

345

ARTICLE

1: Les cr éatur es ont­elles toujour s existé?

345

ARTICLE 2: Est­ce un article de foi que le monde ait commencé?

348

ARTICLE 3: En quel sens dit­on: " Au commencement Dieu a créé le ciel et la terr e" ?

351

QUESTION 47: CONSIDÉRATION GÉNÉRALE SUR LA DIFF ÉRENCE ENTRE LES ÊTRES

352

ARTICLE 1: La multitude des choses et leur distinction

352

ARTICLE 2: L'inégalité des choses

354

ARTICLE 3: L' unité du monde

355

QUESTION 48: LE MAL

356

ARTICLE 1: Le mal est­il une natur e?

356

ARTICLE 2: Le mal se tr ouve­t­il dans les choses?

358

ARTICLE 3: Le bien est­il le sujet du mal?

359

ARTICLE 4: Le mal détr uit­il totalement le bien?

360

ARTICLE 5: La division du mal par la peine et la faute

362

ARTICLE 6: La r aison de mal se r éalise­t­elle davantage dans la peine, ou dans la faute?

363

QUESTION 49: LA CAUSE DU MAL

364

ARTICLE

1: Le bien peut­il être cause du mal?

364

ARTICLE

2: Le souver ain bien, qui est

Dieu, est­il cause du mal?

366

ARTICLE

3: Y a­t­il un souver ain mal, qui soit la cause pr emièr e de tous les maux?

367

QUESTION 50: LA NATURE DES ANGES

369

ARTICLE

1: Existe­t­il une créatur e totalement spirituelle et absolument incor por elle?

369

ARTICLE

2: L' ange est­il composé de matière et de for me?

370

ARTICLE 3: Quel est le nombr e des anges?

372

ARTICLE

4: La distinction des anges entre eux

374

ARTICLE

5: L'immor talité

ou incor r uptibilité des anges

375

9

QUESTION 51: LES RAPPORTS DES ANGES AVEC LES RÉALITÉS CORPORELLES

376

ARTICLE 1: Les anges ont­ils des cor ps qui leur soient unis natur ellement?

376

ARTICLE 2: Les anges assument­ils des cor ps?

377

ARTICLE 3: Les anges exercent­ils les fonctions de la vie dans les cor ps qu' ils assument?

378

QUESTION 52: LES RAPPORTS DES ANGES AVEC LE LIEU

380

ARTICLE 1: L' ange est­il dans un lieu?

381

ARTICLE 2: L' ange peut­il êtr e dans plusieur s lieux en même temps?

381

ARTICLE 3: Plusieur s anges peuventil être dans un même lieu?

382

QUESTION 53: LE MOUVEMENT LOCAL DES ANGES

383

ARTICLE 1: L' ange peut­il se mouvoir localement?

383

ARTICLE

2: L' ange passe­t­il d' un lieu à un autr e en tr aver sant l' espace inter médiaire?

385

ARTICLE 3: Le mouvement de l' ange est­il successif ou instantané?

386

QUESTION 54: LA PUISSANCE COGNITIVE DES ANGES

388

ARTICLE

1: L' acte

d'intellection de l' ange est­il sa substance?

388

ARTICLE

2: L' acte

d'intellection de l' ange est­il son existence?

389

ARTICLE 3: La substance de l'ange est­elle son intelligence?

390

ARTICLE 4: Les anges ont­ils un intellect agent et un intellect possible?

391

ARTICLE 5: Les anges ont­ils d' autr es puissances cognitives que l'intelligence?

392

QUESTION 55: LE MÉDIUM DE LA CONNAISSANCE ANGÉLIQUE

393

ARTICLE 1: Les anges connaissent­ils toutes choses par leur substance ou par des espèces?

393

ARTICLE 2: Les espèces sont­elles connatur elles aux anges, ou r eçues des choses?

395

ARTICLE 3: Les anges supér ieur s connaissent­ils par des espèces plus univer selles que les anges inférieur s?

396

QUESTION 56: LA CONNAISSANCE DES ANGES CONCERNANT LES ÊTRES IMMATÉRIELS

397

ARTICLE 1: L' ange se connaît­il lui­même?

398

ARTICLE 2: Un ange en connaît­il un autr e?

399

ARTICLE

3: Les anges peuvent­ils connaîtr e Dieu par leur s facultés natur elles?

400

QUESTION 57: LA CONNAISSANCE DES ANGES CONCERNANT LES RÉALITÉS MATÉRIELLES 401

ARTICLE 1: Les anges connaissent­ils les choses matérielles?

401

ARTICLE 2: Les anges connaissent­ils les singulier s?

403

ARTICLE 3: Les anges connaissent­ils l' avenir ?

404

ARTICLE 4: Les anges connaissent­ils les pensées des coeur s?

406

ARTICLE 5: Les anges connaissent­ils tous les mystères de la gr âce?

407

QUESTION 58: LE MODE DE LA CONNAISSANCE ANGÉLIQUE

408

ARTICLE 1: L'intellect de l' ange est­il tantôt en puissance et tantôt en acte?

409

ARTICLE 2: L' ange peut­il connaîtr e plusieur s choses à la fois?

410

ARTICLE 3: L'intellection de l' ange est­elle discur sive?

 

411

ARTICLE 4: La connaissance de l'ange se fait­elle par composition et division?

412

ARTICLE

5: Peut­il y avoir de l' er reur dans l' intellect

de l'ange?

413

ARTICLE 6: La connaissance de l'ange peut­elle êtr e appelée " connaissance du matin" et " connaissance

10

ARTICLE 7: La connaissance du matin et la connaissance du soir sont­elles identiques ou diver ses?

QUESTION 59: LA VOLONTÉ DES ANGES

415

416

ARTICLE 1: Y a­t­il une volonté chez les anges?

416

ARTICLE 2: La volonté de l'ange est­elle identique à sa natur e ou à son intelligence

418

ARTICLE

3: Les anges ont­ils le libr e ar bitr e?

419

ARTICLE 4: L'ir ascible et le concupiscible existent­ils chez les anges?

420

QUESTION 60: L' AMOUR OU DILECTION CHEZ LES ANGES

421

ARTICLE 1: Y a­t­il chez l' ange une dilection natur elle?

 

421

ARTICLE 2: Y a­t­il chez l' ange un amour électif?

422

ARTICLE

3: L' ange s' aime­t­il lui­même d' un amour

natur el ou d' un amour électif?

423

ARTICLE 4: L' ange aime­t­il natur ellement un autr e ange comme lui­même?

424

ARTICLE 5: L' ange, par amour natur el aime­t­il Dieu plus que lui­même?

425

QUESTION 61: LA PRODUCTION DES ANGES SELON LEUR ÊTRE NATUREL

427

ARTICLE 1: L' ange a­t­il une cause de son existence?

427

ARTICLE 2: L' ange existe­t­il de toute éter nité?

428

ARTICLE

3: L' ange a­t­il été créé avant les créatur es cor por elles?

429

ARTICLE 4: Les anges ont­ils été créés dans le ciel empyr ée?

430

QUESTION 62: L' ÉLÉVATION DES ANGES À LA GRÂCE ET À LA GLOIRE

431

ARTICLE 1: Les anges ont­ils été créés bienheur eux?

431

ARTICLE 2: Les anges avaient­ils besoin de la grâce pour se tour ner ver s Dieu?

432

ARTICLE 3: Les anges ont­ils été créés en gr âce?

434

ARTICLE 4: Les anges ont­ils mér ité leur béatitude?

435

ARTICLE 5: Les anges ont­ils obtenu la béatitude aussitôt apr ès le mérite?

436

ARTICLE

6: Les anges ont­ils r eçu la gr âce et la gloir e en pr opor tion de leur capacité natur elle?

437

ARTICLE

7: Apr ès l' entr ée dans la gloire, la connaissance et l' amour natur els demeur ent­ils chez les

anges?

438

ARTICLE 8: Les anges bienheur eux ont­ils pu pécher par la suite?

439

ARTICLE

9: Apr ès l' entr ée dans la gloire, les anges ont­ils pu pr ogr esser?

440

QUESTION 63: LE MAL DES ANGES QUANT À LA FAUTE

442

ARTICLE 1: Le mal de faute peut­il exister chez l' ange?

442

ARTICLE 2: Quelles sor tes de péché peut­il y avoir chez l' ange?

443

ARTICLE 3: A cause de quel désir l' ange a­t­il péché?

444

ARTICLE 4: En admettant que cer tains anges sont devenus mauvais volontair ement, y en a­t­il d' autr es

qui le sont natur ellement?

446

ARTICLE 5: L' ange a­t­il pu devenir mauvais volontair ement dès le pr emier instant de sa création?

447

ARTICLE 6: S' est­il écoulé un cer tain temps entre la cr éation de l' ange et sa chute?

448

ARTICLE 7: Le plus élevé par mi les anges déchus était­il absolument le plus élevé de tous les anges?

450

ARTICLE 8: Le péché du pr emier ange a­t­il causé le péché des autr es?

451

ARTICLE 9: Y a­t­il autant d' anges tombés que d' anges r estés fidèles?

452

QUESTION 64: LE CHÂTIMENT DES DÉMONS

453

11

ARTICLE

2: L' obstination de leur volonté

455

ARTICLE 3: La souffr ance des démons

457

ARTICLE 4: Le lieu du châtiment des démons

458

QUESTION 65: L' OEUVRE DE CRÉATION DE LA CRÉATURE CORPORELLE

460

ARTICLE

1: La

cr éatur e cor por elle vient­elle de Dieu?

460

ARTICLE 2: La cr éatur e cor por elle a­t­elle été faite en vue de la bonté de Dieu?

461

ARTICLE

3: La

cr éatur e cor por elle a­t­elle été l' oeuvr e de Dieu par l'inter médiair e des anges?

463

ARTICLE 4: Les for mes des cor ps viennent­elles des anges ou immédiatement de Dieu?

464

QUESTION 66: LE RAPPORT ENTRE CRÉATION ET DISTINCTION

466

ARTICLE 1: Un état infor me de la matière créée a­t­il précédé dans le temps la distinction de celle­ci? 466

ARTICLE

2: Y a­t­il une seule matièr e pour tous les êtr es cor por els?

468

ARTICLE 3: Le ciel empyr ée fut­il concréé avec la matièr e infor me?

470

ARTICLE 4: Le temps fut­il concréé avec la matière infor me?

472

QUESTION 67: L' OEUVRE DU PREMIER J OUR

474

ARTICLE

1: La

lumièr e peut­elle êtr e attr ibuée dans un sens pr opr e aux r éalités spir ituelles?

474

ARTICLE

2: La

lumièr e cor por elle est­elle un cor ps?

475

ARTICLE 3: La lumièr e est­elle une qualité?

476

ARTICLE

4: Est­il nor mal que la lumièr e ait été créée le pr emier jour ?

477

QUESTION 68: L'OEUVRE DU DEUXIÈME JOUR

479

ARTICLE 1: Le fir mament a­t­il été cr éé le deuxième jour ?

479

ARTICLE 2: Y a­t­il des eaux au­dessus du fir mament?

481

ARTICLE 3: Le fir mament divise­t­il les eaux d' avec les eaux?

483

ARTICLE 4: Y a­t­il un ciel seulement, ou plusieur s?

484

QUESTION 69: L' OEUVRE DU TROISIÈME J OUR

486

ARTICLE 1: Le rassemblement des eaux

486

ARTICLE 2: La pr oduction des plantes

488

QUESTION 70: L' OEUVRE DU QUATRIÈME J OUR

490

ARTICLE

1: La

pr oduction des luminair es

490

ARTICLE

2: La

cause finale de la pr oduction des luminair es

492

ARTICLE 3: Les luminair es du ciel sont­ils animés?

493

QUESTION 71: L' OEUVRE DU CINQUIÈME J OUR

ARTICLE UNIQUE

QUESTION 72: L'OEUVRE DU SIXIÈME JOUR

ARTICLE UNIQUE

QUESTION 73: CE QUI CONCERNE LE SEPTIÈME J OUR

496

496

497

498

499

ARTICLE 1: L' achèvement des oeuvr es

500

ARTICLE 2: Le repos de Dieu

501

ARTICLE 3: La bénédiction et la sanctification du septième jour

502

QUESTION 74: L' ENSEMBLE DES J OURS DE LA CRÉATION

503

12

ARTICLE

2: Ces jour s sont­ils un seul ou plusieur s?

505

ARTICLE 3: Quelques façons de parler dans le récit des six jour s

506

QUESTION 75: L'ESSENCE DE L'ÂME

509

ARTICLE 1: L' âme est­elle une réalité cor por elle?

509

ARTICLE 2: L' âme est­elle une réalité subsistante?

510

ARTICLE 3: Les âmes des bêtes sont­elles subsistantes?

512

ARTICLE

4: L' âme est­elle l' homme même?

513

ARTICLE 5: L' âme est­elle composée de matière et de for me?

513

ARTICLE

6: L' âme humaine est­elle incor r uptible?

515

ARTICLE 7: L' âme est­elle de même natur e que l' ange?

517

QUESTION 76: L' UNION DE L'ÂME AU CORPS

518

ARTICLE 1: Le principe pensant s’unit­il au cor ps comme une for me?

 

518

ARTICLE 2: Y a­t­il autant de principes d'intellection qu' il y a de cor ps?

521

ARTICLE 3: Y a­t­il dans l' homme d' autr es âmes que l' âme intellectuelle?

524

ARTICLE 4: Y a­t­il dans l' homme une autr e for me substantielle que l' âme intellectuelle?

526

ARTICLE 5: À quelle sor te de cor ps convenait­il que l' âme intellective fût unie?

528

ARTICLE 6: L' âme est­elle unie à un tel cor ps par l' intermédiaire de dispositions accidentelles?

530

ARTICLE

7: L' âme est­elle unie

au cor ps par l' inter médiaire d' un

autr e cor ps?

531

ARTICLE 8: L' âme est­elle tout entièr e dans chaque partie du cor ps?

532

QUESTION 77: LES PUISSANCES DE L'ÂME EN GÉNÉRAL

534

ARTICLE 1: L'essence de l' âme est­elle identique à sa puissance?

535

ARTICLE 2: Y a­t­il une ou plusieur s puissances dans l' âme?

537

ARTICLE 3: Comment distingue­t­on ces puissances?

538

ARTICLE

4: Les r appor ts natur els entre les puissances de l' âme

539

ARTICLE 5: L' âme est­elle le sujet de toutes les puissances?

540

ARTICLE 6: Les Puissances émanent­elles de l' essence de l' âme?

541

ARTICLE 7: Une puissance de l' âme sor t­elle d' une autr e?

543

ARTICLE

8: Toutes les puissances demeur ent­elles dans l' âme apr ès la mor t?

544

QUESTION 78: LES PUISSANCES NON SPIRITUELLES DE L' ÂME

545

ARTICLE 1: Les différents genres de puissances dans l' âme

545

ARTICLE

2: Les puissances de l' âme végétatives

547

ARTICLE

3: Les sens exter nes

548

ARTICLE 4: Les sens inter nes

551

QUESTION 79: LES PUISSANCES INTELLECTUELLES

553

ARTICLE 1: L'intelligence est­elle une puissance de l'âme ou son essence?

553

ARTICLE 2: L'intelligence est­elle une puissance passive?

554

ARTICLE 3: Faut­il admettre l'existence d' un intellect agent?

555

ARTICLE 4: L'intellect agent fait­il par tie de l'âme?

557

ARTICLE 5: N’y a­t­il qu' un seul intellect agent pour tous les hommes?

558

13

ARTICLE 7: La mémoir e est­elle une puissance distincte de l' intelligence?

561

ARTICLE 8: La r aison se distingue­t­elle de l' intelligence?

562

ARTICLE

9:

La

r aison

supér ieur e et la r aison inférieur e sont­elles des puissances différ entes?

563

ARTICLE 10: L'intelligence est­elle une autr e puissance que l' intellect?

565

ARTICLE 11: L'intellect spéculatif et l'intellect pr atique sont­ils des puissances différ entes?

566

ARTICLE 12: La syndérèse est­elle une puissance intellectuelle?

567

ARTICLE 13: La conscience est­elle une puissance?

568

QUESTION 80: LES PUISSANCES APPÉTITIVES EN GÉNÉRAL

569

ARTICLE 1: L' appétit est­il une puissance spéciale?

569

ARTICLE 2: L' appétit sensible et l' appétit intellectuel sont­ils des puissances différ entes?

570

QUESTION 81: LA SENSIBILITÉ

571

ARTICLE

1: La sensibilité est­elle uniquement

de l' or dr e appétitif?

571

ARTICLE 2: L' appétit sensible se divise­t­il en puissances distinctes, l' ir ascible et le concupiscible?

572

ARTICLE 3: L'ir ascible et le concupiscible obéissent­ils à la raison?

573

QUESTION 82:

LA VOLONTÉ

575

ARTICLE 1: La volonté désir e­t­elle quelque chose de façon nécessaire?

575

ARTICLE

2: La

volonté désir e­t­elle toutes choses de façon nécessair e?

576

ARTICLE 3: La volonté est­elle une puissance supér ieur e à l' intelligence?

577

ARTICLE 4: La volonté meut­elle l' intelligence?

579

ARTICLE 5: Faut­il distinguer dans l' appétit supér ieur l' irascible et le concupiscible?

580

QUESTION 83: LE LIBRE ARBITRE

581

ARTICLE

1: L' homme est­il doué de libr e ar bitr e?

581

ARTICLE 2: Le libre ar bitr e est­il une puissance de l' âme?

583

ARTICLE 3: Le libre ar bitr e est­il une puissance de l' appétit ou de la connaissance?

584

ARTICLE 4: Le libre ar bitr e est­il la même puissance que la volonté?

585

QUESTION 84: PAR QUEL MOYEN L' ÂME UNIE AU CORPS CONNAÎT­ELLE LES RÉALITÉS CORPORELLES QUI LUI SONT INFÉRIEURES?

586

ARTICLE 1: L' âme connaît­elle les cor ps par l'intelligence?

 

587

ARTICLE

2: L' âme connaît­elle les cor ps par

son essence ou à tr aver s des espèces?

588

ARTICLE

3: Y a­t­il dans l' âme des espèces innées de tout objet

intelligibles?

590

ARTICLE 4: Les espèces intelligibles découlent­elles dans l' âme de cer taines for mes séparées?

591

ARTICLE

5: Notr e âme voit­elle tout

ce qu’elle compr end dans les raisons éter nelles?

593

ARTICLE 6: L' âme acquier t­elle la connaissance intellectuelle à par tir du sens?

595

ARTICLE 7: L'intellect peut­il avoir une connaissance en acte, au moyen des espèces intelligibles qu' il possède, sans recour ir aux images?

597

ARTICLE 8: Le jugement de l' intellect est­il empêché par la par alysie des facultés sensibles?

598

QUESTION 85: COMMENT ET DANS QUEL ORDRE OPÈRE L' INTELLIGENCE?

599

ARTICLE

1: Notr e intellect opèr e­t­il en abstr ayant des images les espèces intelligibles?

599

ARTICLE 2: Les espèces intelligibles abstr aites sont­elles ce que notr e intelligence connaît?

602

ARTICLE

3: Est­il natur el à notr e intellect de connaîtr e d' abor d le plus univer sel?

604

14

ARTICLE 5: Notr e intellect connaît­il par composition et division?

607

ARTICLE 6: L'intellect peut­il se tr omper ?

608

ARTICLE 7: Quelqu' un peut­il connaîtr e une même chose mieux qu' un autr e?

609

ARTICLE

8: Notr e intellect connaît­il l'indivisible avant le divisible?

610

QUESTION 86: CE QUE NOTRE INTELLECT CONNAÎT DANS LES RÉALITÉS MATÉRIELLES

611

ARTICLE

1: Notr e intellect

connaît­il les singulier s?

611

ARTICLE

2: Notr e intellect peut­il connaître des infinis?

612

ARTICLE 3: Notr e intelligence connaît­elle les contingents?

614

ARTICLE 4: Notr e intelligence connaît­elle les futur s?

614

QUESTION 87: COMMENT L' ÂME INTELLECTUELLE SE CONNAÎT ET CONNAÎT CE QUI EST EN ELLE

616

ARTICLE 1: L' âme intellectuelle se connaît­elle par son essence?

616

ARTICLE 2: Comment notr e intelligence connaît­elle les habitue de l' âme qui existent en elle?

618

ARTICLE

3: Comment

l'intellect

connaît­il son acte pr opr e?

619

ARTICLE 4: Comment l'intellect connaît­il l' acte de volonté?

620

QUESTION 88: COMMENT L' ÂME HUMAINE CONNAÎT­ELLE LES RÉALITÉS SUPÉRIEURES A ELLE?

621

ARTICLE 1: L' âme humaine peut­elle, dans l' état de la vie pr ésente, connaîtr e par elles­mêmes les substances immatérielles?

ARTICLE 2: Notr e intelligence peut­elle arr iver à connaîtr e les substances spirituelles par la connaissance

621

des réalités matérielles?

624

ARTICLE 3: Dieu est­il notr e pr emier objet de connaissance?

626

QUESTION 89: LA CONNAISSANCE CHEZ L' ÂME SÉPARÉE

626

ARTICLE

1: L' âme sépar ée du cor ps peut­elle faire acte d' intelligence?

627

ARTICLE 2: L' âme sépar ée connaît­elle les substances sépar ées?

629

ARTICLE 3: L’âme séparée connaît­elle toutes les r éalités natur elles?

630

ARTICLE 4: L’âme séparée connaît­elle les singulier s?

630

ARTICLE 5: Les habitus de science acquis en cette vie demeur ent­ils dans l' âme séparée?

631

ARTICLE 6: L' âme sépar ée peut­elle user de l' habitus de science acquis ici­bas?

633

ARTICLE 7: La distance dans l'espace empêche­t­elle la connaissance chez l' âme séparée?

634

ARTICLE

8: Les âmes sépar ées connaissent­elles ce qui se passe ici­bas?

634

QUESTION 90: LA PRODUCTION DE L' ÂME HUMAINE

636

ARTICLE 1: L' âme humaine est­elle une r éalité pr oduite par Dieu, ou bien est­elle de la substance même

de Dieu?

636

ARTICLE 2: Étant admis que l'âme a été pr oduite, a­t­elle été créée?

638

ARTICLE 3: L' âme humaine a­t­elle été faite par l' intermédiaire des anges?

639

ARTICLE 4: L' âme humaine a­t­elle été faite avant le cor ps?

639

QUESTION 91: LA PRODUCTION DU CORPS DU PREMIER HOMME

641

ARTICLE

1: La matièr e à par tir de laquelle fut pr oduit le cor ps du pr emier homme

641

ARTICLE

2: L' auteur de cette pr oduction du cor ps humain

642

ARTICLE

3: La disposition qui fut attr ibuée au cor ps ainsi pr oduit

644

15

QUESTION 92: LA PRODUCTION DE LA FEMME

647

ARTICLE

1: La

pr oduction des choses devait­elle compor ter la pr oduction de la femme?

647

ARTICLE 2: La femme devait­elle êtr e faite à par tir de l'homme?

649

ARTICLE 3: La femme devait­elle êtr e faite de la côte de l' homme?

650

ARTICLE

4: La femme a­t­elle été faite immédiatement par Dieu?

651

QUESTION 93: L' IMAGE DE DIEU CHEZ L' HOMME

652

ARTICLE 1: Y a­t­il une image de Dieu chez l' homme?

652

ARTICLE 2: Y a­t­il une image de Dieu chez les créatur es sans r aison?

653

ARTICLE 3: L'image de Dieu est­elle davantage chez l' ange que chez l' homme?

654

ARTICLE 4: L'image de Dieu est­elle en tout homme?

655

ARTICLE

5: L'image de Dieu existe­t­elle chez l' homme par r appor t à l'essence, ou à toutes les Per sonnes

divines, ou a une seule d'entre elles?

656

ARTICLE 6: L'image de Dieu existe­t­elle chez l' homme selon l'espr it seulement?

658

ARTICLE 7: Est­ce selon les actes que l'image de Dieu se tr ouve dans l' âme?

660

ARTICLE 8: Est­ce par r appor t à cet objet qu' est Dieu que l' image de la divine Tr inité est dans l' âme? 662

663

ARTICLE 9: La différence entre image et ressemblance

QUESTION 94: LA CONDITION DU PREMIER HOMME QUANT À L' INTELLIGENCE

665

ARTICLE 1: Le premier homme a­t­il vu Dieu dans son essence?

665

ARTICLE 2: Le premier homme a­t­il pu voir les substances séparées, c' est­à­dir e les anges?

666

ARTICLE 3: Le premier homme a­t­il eu la science de toutes choses?

668

ARTICLE 4: Le premier homme a­t­il pu se tr omper ou être tr ompé?

669

QUESTION 95: CE QUI SE RATTACHE À LA VOLONTÉ DU PREMIER HOMME: LA GRÂCE ET LA J USTICE,

671

ARTICLE 1: L' homme a­t­il été cr éé en gr âce?

671

ARTICLE

2: L' homme

a­t­il eu des passions dans l'état d' innocence?

672

ARTICLE

3: Dans l' état d' innocence, l' homme avait­il toutes les ver tus?

673

ARTICLE 4: Les actions de l' homme avaient­elles une valeur méritoir e égale à celles de maintenant? 675

QUESTION 96: LE POUVOIR DE DOMINATION QUI APPARTENAIT À L'HOMME DANS L' ÉTAT D' INNOCENCE

676

ARTICLE 1: L' homme dans l'état d' innocence aur ait­il dominé sur les animaux?

676

ARTICLE 2: L' homme en état d' innocence aur ait­il dominé sur toute créatur e?

678

ARTICLE 3: Dans l' état d' innocence tous les hommes aur aient­ils été égaux?

678

ARTICLE

4: Les hommes, dans l' état d' innocence, aur aient­ils dominé sur les hommes?

680

QUESTION 97: CE QUI CONCERNE L' ÉTAT DU PREMIER HOMME QUANT À LA CONSERVATION DE

L'INDIVIDU

681

ARTICLE 1: L' homme,

dans

l' état

d'innocence, était­il immor tel?

681

ARTICLE 2: L' homme,

dans

l' état

d'innocence, était­il impassible?

682

ARTICLE 3: Dans l' état d' innocence, l' homme avait­il besoin de se nour r ir?

683

ARTICLE 4: L' homme aur ait­il obtenu l' immor talité par l'ar bre de vie?

684

QUESTION 98: LA GÉNÉRATION

685

16

ARTICLE 2: La génér ation se ser ait­elle faite, dans l'état d' innocence, par union char nelle?

QUESTION 99: LEUR CONDITION CORPORELLE

686

688

ARTICLE 1: Dans l' état d' innocence les enfants aur aient­ils eu dès la naissance une for ce physique achevée?

688

ARTICLE 2: Tous les enfants ser aient­ils nés du sexe masculin?

690

QUESTION 100: LA CONDITION NATIVE DES ENFANTS QUANT À LA J USTICE

691

ARTICLE 1: Les hommes ser aient­ils nés avec la justice?

691

ARTICLE 2: Les hommes ser aient­ils nés confir més en justice?

692

QUESTION 101: LA CONDITION NATIVE DES ENFANTS QUANT À LA SCIENCE

693

ARTICLE 1: Les enfants ser aient­ils nés avec une science par faite?

693

ARTICLE 2: Les enfants aur aient­ils eu dès leur naissance l' usage par fait de la r aison?

694

QUESTION 102: LE LIEU DE L'HOMME, QUI EST LE PARADIS

695

ARTICLE

1:

Le

paradis

est­il

un

lieu

cor por el?

695

ARTICLE 2: Le paradis est­il un lieu qui convient à l' habitation de l' homme?

696

ARTICLE 3: Pour quelle fin l' homme fut­il placé dans le par adis?

698

ARTICLE

4:

L' homme devait­il êtr e créé dans le par adis?

698

QUESTION 103: LE GOUVERNEMENT DU MONDE EN GÉNÉRAL

699

ARTICLE 1: Le monde est­il gouver né par quelqu' un?

699

ARTICLE 2: Quel est le but de ce gouver nement du monde?

700

ARTICLE 3: Le monde est­il gouver né par un êtr e unique?

701

ARTICLE 4: Les effets de ce gouver nement

702

ARTICLE 5: Toutes choses sont­elles soumises au gouver nement divin?

703

ARTICLE 6: Toutes choses sont­elles gouver nées immédiatement par Dieu?

705

ARTICLE

7:

Peut­il se pr oduir e quelque chose en dehor s de l' or dre du gouver nement divin?

706

ARTICLE 8: Quelque chose peut­il s' opposer à la pr ovidence divine?

707

QUESTION 104: LES EFF ETS SPÉCIAUX DU GOUVERNEMENT DIVIN

707

ARTICLE 1: Les cr éatur es ont­elles besoin d' êtr e conservées dans l’être par Dieu?

707

ARTICLE

2:

Les cr éatur es sont­elles conser vées par Dieu de façon immédiate?

710

ARTICLE 3: Dieu peut­il réduir e quelque chose à néant?

711

ARTICLE 4: Y a­t­il des réalités qui soient réduites à néant?

712

QUESTION 105: LA MUTATION DES CRÉATURES PAR DIEU

713

ARTICLE 1: Dieu peut­il mouvoir immédiatement la matièr e à r ecevoir la for me?

713

ARTICLE 2: Dieu peut­il mouvoir immédiatement un cor ps?

714

ARTICLE

3:

Dieu

peut­il mouvoir

l' intelligence?

716

ARTICLE 4: Dieu peut­il mouvoir la volonté?

717

ARTICLE 5: Dieu agit­il en tout être agissant?

718

ARTICLE

6:

Dieu peut­il faire quelque chose en dehor s de l' or dr e natur el?

719

ARTICLE

7:

Tout

ce que Dieu fait en dehor s de l' or dr e natur el est­il miraculeux?

720

ARTICLE 8: La diver sité des miracles

 

721

17

ARTICLE 1: Un ange meut­il l'intelligence d' un autr e en l'illuminant?

723

ARTICLE 2: Un ange peut­il mouvoir la volonté d' un autr e ange?

724

ARTICLE

3:

Un

ange infér ieur peut­il illuminer un ange supér ieur ?

725

ARTICLE 4: L' ange supér ieur illumine­t­il l' ange inférieur sur tout ce qu' il connaît lui­même?

726

QUESTION 107: LE LANGAGE DES ANGES

728

ARTICLE

1:

Un

ange par le­t­il à un autr e?

728

ARTICLE

2:

Un

ange infér ieur peut­il par ler à un ange supér ieur ?

729

ARTICLE 3: L' ange par le­t­il à Dieu?

730

ARTICLE 4: La distance locale agit­elle sur le langage angélique?

731

ARTICLE 5: La par ole d' un ange à un autr e est­elle connue de tous les autr es?

731

QUESTION 108: HIÉRARCHIES ET ORDRES ANGÉLIQUES

732

ARTICLE

1:

Tous les anges appar tiennent­ils à une seule hiér ar chie?

732

ARTICLE 2: Y a­t­il un or dr e unique dans une même hiér archie?

734

ARTICLE

3:

Dans un seul or dr e y a­t­il plusieur s anges?

735

ARTICLE

4:

La distinction des hiér archies et des or dr es tient­elle à la natur e des anges?

736

ARTICLE

5:

Les noms et les pr opr iétés de chaque or dr e

737

ARTICLE

6:

Les r appor ts des différents or dres entre eux

740

ARTICLE

7:

Les or dr es subsister ont­ils après le jour du jugement?

742

ARTICLE 8: Les hommes sont­ils élevés aux or dr es angéliques?

743

QUESTION 109: L' ORGANISATION DES MAUVAIS ANGES

744

ARTICLE

1: Y a­t­il une hiér ar chie par mi les démons?

745

ARTICLE 2: Y a­t­il par mi les démons, un acte de supér ior ité?

745

ARTICLE 3: Y a­t­il illumination chez les démons?

746

ARTICLE 4: Les bons anges exer cent­ils une supér ior ité sur les mauvais anges?

747

QUESTION 110: LA PRIMAUTÉ DES ANGES SUR LES CRÉATURES CORPORELLES

748

ARTICLE

1:

La

cr éatur e cor por elle est­elle gouver née par les anges?

748

ARTICLE

2:

La

matièr e cor por elle obéit­elle aux anges sans aucune r ésistance?

749

ARTICLE

3:

Les

anges peuvent­ils immédiatement, par leur ver tu, déplacer les cor ps?

751

ARTICLE 4: Les anges, bons ou mauvais, peuvent­ils fair e des mir acles?

752

L'ACTION DES ANGES SUR LES HOMMES

753

QUESTION 111: L' ACTION NATURELLE DES ANGES SUR LES HOMMES

753

ARTICLE 1: L' ange peut­il illuminer l' intelligence de l' homme

753

ARTICLE 2: L' ange peut­il changer la volonté de l' homme?

754

ARTICLE

3:

L' ange peut­il

modifier l'imagination de l' homme?

755

ARTICLE 4: L' ange peut­il agir sur les sens de l' homme?

757

QUESTION 112: LA MISSION DES ANGES

757

ARTICLE 1: Cer tains anges sont­ils envoyés pour un ministère?

757

ARTICLE

2: Tous les anges sont­ils envoyés en ministère?

759

ARTICLE 3: Les anges envoyés en ministère demeur ent­ils aupr ès de Dieu?

760

18

QUESTION 113: LES ANGES GARDIENS

763

ARTICLE 1: Les hommes sont­ils gar dés par des anges?

763

ARTICLE

2: Y a­t­il un ange par ticulier char gé de gar der chaque homme?

764

ARTICLE

3:

La gar de des hommes est­elle réser vée au der nier or dr e des anges?

765

ARTICLE 4: Tout homme doit­il avoir un ange gar dien?

766

ARTICLE 5: A quel moment l' ange gar dien commence­t­il sa mission?

767

ARTICLE

6:

L' ange gar dien gar de­t­il l' homme continuellement?

768

ARTICLE

7:

L' ange souffr e­t­il de voir pér ir son pr otégé?

769

ARTICLE 8: Y a­t­il conflit entre les anges gar diens?

770

QUESTION 114: LES ATTAQUES DES DÉMONS

770

ARTICLE 1: Les hommes sont­ils attaqués par les démons?

770

ARTICLE

2:

Tenter est­il le pr opr e du diable?

771

ARTICLE 3: Tous les péchés des hommes pr oviennent­ils de l' attaque ou de la tentation des démons? _ 805

ARTICLE

4: Les démons peuvent­ils faire de vr ais mir acles pour nous séduir e?

806

ARTICLE 5: Les démons vaincus par les hommes sont­ils empêchés de les attaquer de nouveau?

775

QUESTION 115: L' ACTION DE LA CRÉATURE CORPORELLE

776

ARTICLE

1: Un cor ps peut­il être actif?

776

ARTICLE 2: Y a­t­il dans le cor ps des raisons séminales?

778

ARTICLE 3: Les cor ps célestes sont­ils la cause de ce qui se passe dans les cor ps d'ici­bas?

812

ARTICLE 4: Les cor ps célestes sont­ils la cause des actes humains?

781

ARTICLE 5: Les démons sont­ils soumis à l'action des cor ps célestes?

782

ARTICLE 6: Les cor ps célestes rendent­ils nécessaire ce qui est soumis à leur action?

816

QUESTION 116: LE DESTIN

817

ARTICLE 1: Le destin existe­t­il?

817

ARTICLE 2: Où le destin se tr ouve­t­il?

819

ARTICLE 3: Le destin est­il immuable?

820

ARTICLE 4: Tout est­il soumis au destin?

788

QUESTION 117: CE QUI CONCERNE L'ACTION DE L'HOMME

789

ARTICLE

1:

Un homme peut­il instr uir e un autr e homme, en pr oduisant en lui la science?

789

ARTICLE 2: Les hommes peuvent­ils instr uir e les anges?

824

ARTICLE 3: L' homme peut­il par la puissance de son âme modifier la matière cor por elle?

825

ARTICLE 4: L' âme humaine séparée peut­elle impr imer aux cor ps un mouvement local?

826

QUESTION 118: D' OÙ PROVIENT L' ÂME DE L'HOMME?

794

ARTICLE 1: L' âme sensitive est­elle tr ansmise avec la semence?

794

ARTICLE 2: L' âme intellective est­elle tr ansmise avec la semence?

796

ARTICLE

3:

Toutes les âmes ont­elles été cr éées ensemble?

798

QUESTION 119: LA PROPAGATION CORPORELLE DE L' HOMME

800

ARTICLE 1: Une par t des aliments se tr ansfor me­t­elle en la réalité de la natur e humaine?

ARTICLE

800

2 : La semence, pr incipe de la génération humaine, pr ovient­elle du super flu de nour r itur e? 837

19

Somme Théologique. Ia Par s

PROLOGUE

Le docteur de la vérité catholique doit instruire les commençants et non seulement s'adresser aux théologiens les plus avancés, selon ces mots de l'Apôtre (1Co 3,1­2) : "je vous ai donné à boire

du lait comme à de petits enfants dans le Christ et non de la nourriture solide." Notre but

consiste donc, à exposer dans ce livre ce qui concerne la religion chrétienne de la façon la plus asaptée à la formation des novices.

Nous avons remarqué que les débutants en cette matière perdent beaucoup d'énergie dans l'emploi des écrits des différents auteurs pour trois raisons: 1­ la multiplication des questions inutiles, des articles et des preuves ; 2­ parce que ce qu'il leur convient d'apprendre n'est pas traité selon l'ordre même de la discipline, mais selon l'ordre où a conduit le commentaire des livres, ou le hasard de questions débattues ; 3­ enfin parce que la répétition fréquente des mêmes choses engendre dans l'esprit des auditeurs lassitude et confusion.

Pour éviter ces inconvénients et d'autres semblables, nous essayerons, en nous confiant dans le pouvoir divin, de présenter la doctrine sacrée brièvement et clairement, selon mes exigences et les possibilités de la matière.

QUESTION I: CE QU'EST LA LA DOCTRINE SACRÉE. SON OBJ ET

Afin de délimiter exactement le champ de nos recherches, nous devons d'abord traiter de la doctrine sacrée elle­même, en nous demandant ce qu'elle est, et quel est son domaine.

1. Une telle doctrine est­elle nécessaire? 2. Est­elle une science? 3. Est­elle une ou multiple? 4. Est­elle spéculative ou pratique? 5. Quels rapports entretient­elle avec les autres sciences? 6. Est­elle une sagesse? 7. Quel est son sujet? 8. Argumente­t­elle? 9. Doit­elle employer des métaphores ou des expressions symboliques? 10. Les textes de l'Écriture sainte, dans cette doctrine, doivent­ils être expliqués selon plusieurs sens?

ARTICLE 1: Une telle doctrine est­elle nécessaire?

Objections:

1. Il semble qu'il ne soit pas nécessaire d'avoir une autre doctrine que les disciplines philosophiques. Pourquoi faire effort en effet vers ce qui dépasse la raison humaine? "Ne cherche pas plus haut que toi", nous dit l'Ecclésiastique (3, 23). Or, ce qui est à portée de la raison nous est communiqué de manière suffisante dans les disciplines philosophiques. Il paraît donc superflu de recourir à une autre doctrine.

2. Il n'y a de science que de l'être, car on ne peut avoir de connaissance que du vrai, qui lui­même est convertible avec l'être. Or, dans les disciplines philosophiques, on traite de toutes les modalités de l'être, et même de Dieu; d'où vient qu'une branche de ce savoir est appelée théologie, ou science divine, comme le montre Aristote. Il n'est donc pas nécessaire d'ajouter aux disciplines philosophiques une autre doctrine.

Cependant:

S. Paul dit (2 Tm 3, 16 Vg): "Toute Écriture divinement inspirée est utile pour enseigner, réfuter, redresser, former à la justice." Or, une Écriture divinement inspirée n'a rien à voir avec les disciplines philosophiques, qui sont des oeuvres de la raison humaine; c'est donc qu'une autre doctrine, celle­là d'inspiration divine, a bien sa raison d'être.

20

Conclusion:

Il fut nécessaire pour le salut de l'homme qu'il y eût, en dehors des sciences philosophiques que scrute la raison humaine, une doctrine procédant de la révélation divine. Le motif en est d'abord que l'homme est destiné par Dieu à atteindre une fin qui dépasse la compréhension de son esprit, car, dit Isaïe (64, 3), "l'oeil n'a point vu, ô Dieu, en dehors de toi, ce que tu as préparé à ceux qui t'aiment". Or il faut qu'avant de diriger leurs intentions et leurs actions vers une fin, les hommes connaissent cette fin. Il était donc nécessaire, pour le salut de l'homme, que certaines choses dépassant sa raison lui fussent communiquées par révélation divine.

A l'égard même de ce que la raison était capable d'atteindre au sujet de Dieu, il fallait aussi que l'homme fût instruit par révélation divine. En effet, la vérité sur Dieu atteinte par la raison n'eût été le fait que d'un petit nombre, elle eût coûté beaucoup de temps, et se fût mêlée de beaucoup d'erreurs. De la connaissance d'une telle vérité, cependant, dépend tout le salut de l'homme, puisque ce salut est en Dieu. Il était donc nécessaire, si l'on voulait que ce salut fût procuré aux hommes d'une façon plus ordinaire et plus certaine, que ceux­ci fussent instruits par une révélation divine.

Pour toutes ces raisons, il était nécessaire qu'il y eût, en plus des disciplines philosophiques, oeuvres de la raison, une doctrine sacrée, acquise par révélation.

Solutions:

1. Il est bien vrai qu'il ne faut pas chercher à scruter au moyen de la raison ce qui dépasse la

connaissance humaine, mais à la révélation qui nous en est faite par Dieu nous devons accorder notre foi. Aussi, au même endroit, est­il ajouté: "Beaucoup de choses te sont montrées qui dépassent la compréhension humaine." C'est en ces choses que consiste la doctrine sacrée.

2. Une diversité de "raisons", ou de points de vue, dans ce que l'on connaît, détermine une

diversité de sciences. Ainsi est­ce bien une même conclusion que démontrent l'astronome et le physicien, par exemple, que la terre est ronde; mais le premier utilise à cette fin un moyen terme mathématique, c'est­à­dire abstrait de la matière, tandis que le second en emploie un qui s'y trouve impliqué. Rien n'empêche donc que les objets mêmes dont traitent les sciences philosophiques, selon qu'ils sont connaissables par la lumière de la raison naturelle, puissent encore être envisagés dans une autre science, selon qu'ils sont connus par la lumière de la révélation divine. La théologie qui relève de la doctrine sacrée est donc d'un autre genre que celle qui est encore une partie de la philosophie.

ARTICLE 2: La doctrine sacrée est­elle une science?

Objections:

1. Toute science procède de principes évidents par eux­mêmes. Or les principes de la doctrine

sacrée sont les articles de foi, qui ne sont pas de soi évidents, puisqu'ils ne sont pas admis par tous. "La foi n'est pas le partage de tous", dit l'Apôtre (2 Th 3, 2). La doctrine sacrée n'est donc pas une science.

2. Il n'y a pas de science du singulier. Or, la doctrine sacrée s'occupe de cas singuliers, par

exemple des faits et gestes d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, et d'autres choses semblables. Elle

n'est donc pas une science.

21

Cependant:

S. Augustin dit: "A cette science appartient cela seulement par quoi la foi très salutaire est engendrée, nourrie, défendue, corroborée", rôles qui ne peuvent être attribués qu'à la doctrine sacrée. Celle­ci est donc une science.

Conclusion:

A coup sûr la doctrine sacrée est une science. Mais, parmi les sciences, il en est de deux espèces. Certaines s'appuient sur des principes connus par la lumière naturelle de l'intelligence: telles l'arithmétique, la géométrie, etc. D'autres procèdent de principes qui sont connus à la lumière d'une science supérieure: comme la perspective à partir de principes reconnus en géométrie, et la musique à partir de principes connus par l'arithmétique. Et c'est de cette façon que la doctrine sacrée est une science. Elle procède en effet de principes connus à la lumière d'une science de Dieu et des bienheureux. Et comme la musique fait confiance aux principes qui lui sont livrés par l'arithmétique, ainsi la doctrine sacrée accorde foi aux principes révélés par Dieu.

Solutions:

1. Les principes de toute science, ou sont évidents par eux­mêmes, ou se ramènent à la connaissance d'une science supérieure. Et ce dernier cas est celui des principes de la doctrine sacrée, comme on vient de le dire.

2. S'il arrive que des faits singuliers soient rapportés dans la doctrine sacrée, ce n'est pas à titre

d'objet d'étude principal: ils sont introduits soit comme des exemples de vie, qu'invoquent les sciences morales, soit pour établir l'autorité des hommes par qui nous arrive la révélation divine, fondement même de l'Écriture ou de la doctrine sacrée.

ARTICLE 3: La doctrine sacrée est­elle une ou multiple?

Objections:

1. Selon Aristote, une science "une" n'a pour sujet qu'un seul genre. Or, le créateur et la créature,

dont il est question dans la doctrine sacrée, ne sont pas des sujets contenus dans un même genre.

La doctrine sacrée n'est donc pas une science "une".

2. Dans la doctrine sacrée, on traite des anges, des créatures corporelles, des moeurs humaines,

toutes choses qui appartiennent à diverses sciences philosophiques. La doctrine sacrée ne peut donc être, elle non plus, une science "une".

Cependant:

L'Écriture parle de cette doctrine comme d'une science unique; ainsi dit­elle (Sg 10, 10): "La sagesse lui donna (à Jacob) la science des choses saintes."

Conclusion:

La doctrine sacrée est bien une science une. L'unité d'une puissance de l'âme ou d'un habitus se prend, en effet, de son objet; non pas de son objet considéré matériellement, mais envisagé du point de vue de sa raison formelle d'objet; l'homme, l'âne, la pierre, par exemple, se rencontrent dans l'unique raison formelle du coloré, qui est l'objet de la vue. Donc, puisque l'Écriture sainte envisage certains objets en tant que révélés par Dieu, ainsi qu'on vient de le voir tout ce qui est connaissable par révélation divine s'unifie dans la raison formelle de cette science et de ce fait, se trouve compris dans la doctrine sacrée comme dans une science unique.

Solutions:

22

1. La doctrine sacrée ne met pas Dieu et les créatures à égalité lorsqu'elle en traite; c'est de

Dieu principalement qu'elle s'occupe, et lorsqu'elle parle des créatures, elle les envisage selon

qu'elles se rapportent à Dieu, soit comme à leur principe, soit comme à leur fin. L'unité de la science est donc sauve.

2. Rien n'empêche que des puissances de l'âme ou des habitus de rang inférieur soient diversifiés

par rapport à des matières qui se trouvent unifiées en face d'une puissance ou d'un habitus de rang supérieur, car une puissance de l'âme ou un habitus, s'il est d'un ordre plus élevé, considère son objet sous une raison formelle plus universelle. Par exemple le "sens commun" a pour objet le sensible, qui embrasse le visible et l'audible; ainsi, bien qu'il soit une seule puissance, s'étendit à tous les objets des cinq sens. De même, l'unique science sacrée est en mesure d'envisager sous une même raison formelle, c'est­à­dire en tant que divinement révélables, des objets traités dans des sciences philosophiques différentes; ce qui fait que cette science peut être regardée comme

une certaine impression de la science de Dieu elle­même, une et simple à l'égard de tout.