Vous êtes sur la page 1sur 47
INSTITUT DE FORMATION AUX METIERS DE LA SECURITE SOCIALE CENTRE IVOIRIEN DE FORMATION DES CADRES
INSTITUT DE FORMATION AUX METIERS DE LA SECURITE SOCIALE CENTRE IVOIRIEN DE FORMATION DES CADRES

INSTITUT DE FORMATION AUX METIERS DE LA SECURITE SOCIALE

CENTRE IVOIRIEN DE FORMATION DES CADRES DE SECURITE SOCIALE

(CIFOCSS)

CYCLE DES CONTROLEURS EN PREVENTION

4 ème Promotion

RAPPORT DE STAGE

THEME :

REDYNAMISATION DU CHSCT MTN-CI

SCOLARITE 2012/2013

PRESENTE PAR

M. Sidney Jeannol BOUKAKA

Stagiaire Contrôleur en Prévention

MAITRE DE STAGE

Dr Thomas N’GUESSAN Médecin du travail

Ce présent rapport est dédié à :

DEDICACES

Mon défunt père Feu Jean-Claude BOUKAKA qui avait toujours cru en ma réussite Mes grands-parents DIMIDIAMBO Samuel et à son épouse MOUTCHIE Jacqueline pour l’affection qu’ils m’ont toujours accordé.

REMERCIEMENT

Nos remerciements vont à l’endroit des personnes qui de près ou de loin ont contribué à l’élaboration de ce rapport, il s’agit notamment de :

L’ensemble du personnel du CIFOCSS notamment :

M. Vincent GNAKPA

Mme Assetou NIASSE

M. Laurent HODONOU

Tous nos formateurs pour les efforts consentis à notre

formation

Au

Directeur

Général

personnel précisément:

de

MTN-CI

ainsi

qu’à

tout

le

Dr Thomas N’GUESSAN : Manager HSE

Mr. N’Draman N’GUESSAN : Infirmier

Mr. Roland BASSIN Consultant: Organization

Development

Aux membres du CHSCT

Ma famille qui n’a jamais cessé de me soutenir dans les

moments les plus difficiles de ma vie.

Qu’il

me

promotionnaires

grâces.

de remercier tous mes

ainsi que le Seigneur tout puissant pour toutes ses

soit

également

permis

3

SOMMAIRE

Liste des abréviations…………………………………………

5

Introduction……………………………………………

6

Partie I: PRESENTATION GENERALE DE MTN-CI

Chapitre I :

Présentation générale de MTN…………………………

8

Chapitre II :

Organisation de la prévention………………………….20

Partie II : ORGANISATION ET ACTIVITES DU CHSCT

Chapitre I : Organisation du CHSCT………………………………

26

Chapitre II : Activités du CHSCT…………………………………….31

Partie III: SUGGESTIONS…………………………………………37

Conclusion……………………………………………………………41

Références bibliographiques………………………………………

42

Annexes……………………………………………………………

43

4

AVANT PROPOS

Face à la récurrence des accidents du travail et des maladies professionnelles, il est important pour les employeurs de comprendre la nécessité de la mise en place d’une véritable politique de prévention des risques professionnels. Cette politique a pour objectif de contribuer à la protection de la santé et sécurité des salariés. La mise en place d’un service de santé et sécurité au travail doit alors être une priorité pour les employeurs. C’est ainsi que pour parachever leur formation, les étudiants du Centre de Formation Des Cadres de Sécurité Sociale (CIFOCSS), précisément les contrôleurs en prévention, sont emmenés à passer des stages pratiques en entreprises pour mettre en évidence les connaissances acquises durant la formation théorique. C’est dans ce cadre que nous avons effectués un stage de 12 semaines à MTN.CI. Le thème de réflexion doit donc ressortir une problématique, réelle, sur laquelle le stagiaire devra apporter des solutions. Aussi, ce stage s’inscrit dans le cadre de la formation de la quatrième promotion du cycle des contrôleurs en prévention.

5

Liste des abréviations

MTN-CI : Mobile Telephone Network

C.I : Côte d’Ivoire

O.I.T : Organisation Internationale du Travail

AT : Accidents du travail

MP : Maladie professionnelle

ONSS : Organisme National de Sécurité Nationale

CHSCT : Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail

EPI SST : Equipier de Première Intervention Secouriste Sauveteur du Travail

PV : Procès Verbal

CIFOCSS : Centre Ivoirien de Formation des Cadres de Sécurité Sociale

EPI : Equipement de Protection Individuelle

SST : Service de Santé au Travail

TMS : Troubles Musculo-Squelettiques

6

INTRODUCTION

Les AT/MP demeurent encore une préoccupation en Côte d’Ivoire. Ce, malgré quelques progrès enregistrés ces dernières années. A ce jour, plus de 377 millions d’AT surviennent chaque année dans le monde et 1/6 de ces AT se produit en Afrique. La C.I enregistre quant à elle, 5000 AT/an, soit un AT toutes les deux heures. Ces statistiques ont été rendues publiques par le Directeur de cabinet du Ministère d’Etat, Ministère de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle, Aguié Amaffou Germain, lors des premiers états généraux des structures de prévention des O.N.S.S.C’est un coût humain et économique très important pour les entreprises : Temps et production perdus, dégâts causés aux matériels, équipements et produits, augmentation des primes d’assurance, frais de justice, difficultés de remplacement, baisse du moral et de la motivation des salariés, dégradation du climat social… La nécessité d’évaluer les risques ne résulte pas uniquement de ce constat. L’absence d’AT/MP ne signifie pas qu’il n’y a pas de risque : zéro AT/MP n’équivaut pas au risque zéro. En effet, l’évaluation des risques professionnels suppose donc qu’un travail d’anticipation soit réalisé au sein de l’entreprise afin de comprendre et d’analyser tous les dysfonctionnements susceptibles d’affecter la santé et la sécurité des travailleurs et de nuire à la compétitivité de l’entreprise. Ainsi, de bonnes conditions de santé et de sécurité au travail contribuent à l’amélioration de la situation économique des entreprises. Pour y parvenir, les employeurs doivent, entre autres, mettre en place des CHSCT afin de favoriser la mise en œuvre de la prévention des risques dans les entreprises.

7

C’est ainsi que depuis plusieurs années, le CIFOCSS forme des contrôleurs en prévention des risques professionnels pour le compte des caisses de sécurité sociale. Cette formation se déroule en deux étapes : une formation théorique suivie d’un stage pratique en entreprise. C’est dans cette optique que nous avons été admis à suivre un stage de 8 semaines dans l’entreprise MTN-CI. L’objectif poursuivi par ce stage est donc de permettre au stagiaire de concilier théorie et pratique. Ce rapport devra donc nous permettre de répondre le plus simplement possible à la question que se pose les membres du CHSCT à savoir : comment redynamiser le CHSCT de MTN CI ? La question étant posée, il est donc nécessaire d’y apporter des éléments de réponse d’où le choix du thème qui s’intitule REDYNAMISATION DU CHSCT DE MTN CI ? Le présent rapport s’articule autour de trois grandes parties à savoir la présentation générale de l’entreprise MTNCI d’abord, ensuite l’organisation et les activités du CHSCT et enfin des suggestions pour l’amélioration de son fonctionnement.

8

PARTIE 1 : PRESENTATION GENERALE DE MTN-CI

Chapitre I: Présentation de MTN-CI et organisation de la prévention

I-Présentation de MTN-CI

I-1 Historique

MTN-CI est une entreprise de télécommunications qui a vu le jour le

1er Juillet 2005, avec le rachat, par le groupe sudafricain M-Cell, devenu par

la suite MTN international, de la licence de téléphonie mobile de Loteny

Telecom (Telecel).

MTN Group, le leader de la téléphonie mobile en Afrique, est présent

dans 21 pays avec à son actif 22 opérations (nom donné aux filiales) dont

MTN-CI. Depuis juillet 2005, en application des dispositions de la convention

de cession, le capital social de MTN est de 2.865.000.000 FCFA reparti de la

façon suivante : 64,67% sont détenus par MTN Group et 35,33% par les autres

actionnaires. MTN-CI est, à ce jour, leader en nombre d’abonnés avec plus de

5 millions d’abonnés.

MTN-CI se veut un opérateur global, fournisseur de solution Fixe,

Mobile et Internet à très haut débit allant jusqu’à 3 mégabits/seconde basé sur

la technologie WIMAX, depuis le rachat des sociétés Afnet Internet Services

et Arobase Télécom SA en 2008.

Son siège social est à Abidjan - Plateau, 12, Avenue Crosson Duplessis,

01 B.P. 3865 ABIDJAN 01, immatriculée au Registre du Commerce et du

Crédit Mobilier sous le numéro CI-ABJ-1996-B-196765.

9

Afin de demeurer à l’écoute de sa clientèle, MTN-CI, fournisseur

important de l’Afrique dans le domaine des télécommunications, dispose :

o

d’un site internet accessible à l’adresse suivante : http://www.mtn.ci;

o

du numéro de téléphone suivant : (+225) 46464 6 00

o

des numéros de fax : (+225) 20322 725

o

d’une boîte postale : 01 B.P 3865 ABIDJAN 01.

I-2- Vision, mission et objectif Une entreprise doit avant tout définir les grandes orientations dans lesquelles s’inscriront ses activités. Cela lui permettra de bien repartir ses ressources et d’identifier de nouveaux domaines dans lesquels investir pour développer son activité. Pour cela, elle devra définir sa mission et identifier ses domaines d’activités stratégiques (DAS). MTN-CI est animée par une idéologie fondée sur une mission :

« Rendre la vie de nos clients encore plus radieuse «. Cette mission est guidée par une vision: « Etre à l’avant-garde de la fourniture d’un audacieux nouveau monde numérique à nos clients». Cette vision traduit bien la volonté de MTN Group, groupe auquel appartient MTN-CI. MTN-CI a décidé d'intervenir en matière sociale par le biais de sa division Corporate Affaires et plus particulièrement par sa Fondation. Cette volonté de faire, traduit un objectif que s’est fixé MTN-CI. Nous avons eu l’occasion de participer à une action de cette fondation à savoir : les « 21 Y’ello care Days (21 jours d’actions citoyennes) » où nous avons offert gratuitement une journée d’initiation à l’outil informatique à la population de Treichville.

10

Pour mener à bien sa mission, MTN-CI emploie à ce jour plus de 750 personnes, dont les efforts quotidiens épousent harmonieusement l’idée maîtresse qui a prévalu à la création de la société, à savoir :

« offrir des solutions innovantes de communication Fixe, Mobile et Internet, simples et accessibles à tous ». Son réseau de distribution indirect se compose de plus de 200 distributeurs et plus de 60 000 point de vente repartis sur l’ensemble du territoire national. Aussi entend-elle couvrir toutes les 16 régions, toutefois elle demeure proche de son objectif car elle est présente dans plus de 150 localités ivoiriennes.

I-3 La culture de l’entreprise MTNCI a une culture inspirée de celle du Groupe axée essentiellement sur le service client (Customer centricity) dénommé Perfect 10. MTNCI s’engage a fait vivre à chaque client de façon particulière une expérience unique de service et de bien-être. La satisfaction client (interne et externe) est au cœur de toutes les activités de MTNCI. C’est cet objectif de satisfaire au mieux le client qui a entrainé chez les MTNers la volonté de pouvoir tout faire et de savoir qu’il y a une solution à toute chose. Dit-on chez MTNCI, « Everything is possible ! ». Sans oublier, l’utilisation de la couleur jaune incarnant la lumière, la brillance, la visibilité c'est-à-dire la volonté manifeste pour MTN-CI de toujours se placer en pole position, en leader dans toutes ses actions. Une salutation spéciale venue d’ailleurs « Y’ello » et qui communique aux employés une joie de vivre et un signe d’appartenance à une famille de plus de 22 000 employés.

11

Une touche anglo-saxonne caractérisée par la disposition en « open space » (espace ouvert) des bureaux a permis de favoriser le rapprochement entre la hiérarchie et les employés. L’utilisation courante du prénom et la

proscription du « Monsieur », terme qui met en évidence la supériorité hiérarchique, en sont l’illustration. Tous les jours, au sein de l’entreprise et à l’extérieur sur le marché, le fil directeur de l’action de MTN-CI est déterminé par cinq valeurs appelées LIRIC à savoir : Leadership, Integrity, Relationship, Innovation et Can Do.

Leadership, ou la volonté d’être toujours le meilleur. MTN-CI

s’engage auprès de ses clients internes et externes pour un futur meilleur en étant à la pointe de la technologie du métier de la télécommunication mobile.

Innovation, parce que chaque seconde qui passe emporte de

l’efficacité dans tout le système. MTN-CI s’engage par un esprit très compétitif auprès de ses employés et ses clients, en créant des produits différents et meilleurs du point de vu de l’innovation où l’inattendu dépasse les espérances.

Relationship ou développement des relations tant au sein de

l’équipe qu’avec les partenaires extérieurs. Pour atteindre ses objectifs MTN- CI a établi une relation de convivialité et de respect mutuel entre tous ses employés. Avec sa culture anglophone, elle a réduit à néant l’opacité précédemment existante entre la haute direction et les autres employés. Cette culture de transparence a créé au sein de l’équipe de MTN-CI le respect des clients internes et externes, c’est-à-dire des hommes et de l’environnement.

Integrity, ou le respect des engagements envers tous les

partenaires. Cette valeur assez importante pour MTN-CI a pour objectif de créer une forte relation de confiance et d’honnêteté entre employés, clients

12

dans toutes les opérations quotidiennes, dans l’optique de donner un sens

important à la couleur JAUNE, couleur caractéristique de MTN International.

Can do, ou le dépassement de soi. MTN-CI s’engage à créer un

futur plus lumineux pour chaque individu, communauté en mettant en œuvre des possibilités de création d’une vie meilleure. C’est la recherche de la satisfaction du client et de l’excellence à tous les niveaux de l’entreprise qui ont conduit le Groupe MTN à privilégier ces valeurs.

I-4 Offres et Services MTN-CI propose à sa clientèle une gamme d’offres en téléphonie mobile et en transmission de données dont les produits de référence se déclinent dans les formules prepaid et postpaid.

I-4-1 Les offres MTN-CI met à la disposition de sa clientèle des offres aussi variés dans les domaines du Mobile, du Fixe et de l’Internet avec bon nombre de produits tels que : la Wi box, la Clé Internet V3000 Wi max, la Pocket Wifi, le MTN Fixe etc.

13

I-4-2 Les services associés

Les principaux services à valeur ajoutée sont :

Roaming prepaid

MTN Mobile Money : le transfert d’argent le plus rapide et fiable du marché.

MTN Récompense

Service d’appel : La mise en attente, E-charging, MTN Bip me, MTN Chat vocal, transfert de crédit, Conférence, Double appel, Renvoi d’appel, Appel d’urgence, Identification de numéro.

Messagerie / Data : Messagerie vocale, SMS/MMS Pro, MTN sauvegarde, Blackberry

Réseaux sociaux : O Facebook, Facebook/SMS, Twitter SMS

Ainsi, la synergie de la vision, de la mission et des valeurs spécifiques à la multinationale MTN a permis à sa filiale de Côte d’Ivoire d’obtenir le prix du meilleur opérateur voix 2012 par l’ATP (African Telecom People). MTN C.I doit aussi et surtout sa performance à sa structure et à son fonctionnement.

14

II-Organisation et fonctionnement de MTN-CI II-1 Organisation (voir organigramme en annexe) La structure organique de MTN CI comprend douze (12) directions qui

sont :

La Direction Générale (DG) - Cheif Executive Officer (CEO)

Le CEO est nommé par le Conseil d’Administration.

Il définit, en collaboration avec le Comité de Direction (CODIR), la stratégie, les orientations, les objectifs et les plans d’actions de l’entreprise, qu’il soumet à l’approbation des administrateurs.

Garant de la pérennité de l’entreprise, il a un rôle de pivot dans

l’organisation, d’anticipation, de supervision et de contrôle de l’activité des

différentes Directions auxquelles il délègue un certain pouvoir d’action et de décision.

Il rend compte du fonctionnement et des résultats de l’entreprise au

Conseil d’Administration. Le Secrétariat Général - Corporate Services Office (CSO)

Les missions de la Direction Corporate Services sont les suivantes:

Conseiller, dans le domaine du droit, les différents services et personnels

de l’entreprise sur des problèmes ou actions ayant des implications juridiques.

Organiser l’application du droit, respecter et faire respecter la législation

et la réglementation, défendre les intérêts de l’entreprise et de rédiger les actes.

Coordonner les questions concernant les règles, au plan national, d’exploitation des fréquences radioélectriques et de fonctionnement des

15

opérateurs télécoms, en lien avec l’autorité de régulation du secteur des télécommunications

Asseoir et développer l’identité et la notoriété de l’entreprise par la

conception et la mise en œuvre d’actions de communication institutionnelle et de programmes de développement communautaire, de santé et d’éducation.

La Direction des Ressources Humaines Human Resources Office (HRO) Les principales missions de la DRH sont:

Définir et mettre en œuvre la politique de gestion de l’emploi, la formation et les carrières

Proposer la politique de rémunérations

Mettre en œuvre la législation du travail en vigueur et gérer la relation

avec les représentants du personnel au sein des instances représentatives

Piloter la communication interne avec pour objectifs de garantir le climat social et rechercher l’adhésion du personnel aux objectifs de l’entreprise

Proposer et mettre en œuvre la politique sécurité de l’entreprise, dans le respect des règlementations en vigueur

Garantir la disponibilité maximale de la flotte de véhicules, maîtriser les coûts d’exploitation et d’entretien afférents et coordonner son utilisation.

La Direction Financière Chief Financial Officer (CFO)

Elle couvre l'ensemble des fonctions financière, comptable, trésorerie, achats

et logistique. Ses principales missions sont :

Etablir les données représentatives de la marche de l’entreprise (bilans, compte de résultats, tableaux de bord …) et formuler des propositions sur les stratégies de financement des politiques et plans de développement de l’entreprise

16

Garantir la réalisation des objectifs qualitatifs, quantitatifs, organisationnels et financiers en matière d'achats de produits et/ou de services.

Définir et mettre en œuvre la politique logistique comprenant tous les aspects d’approvisionnements, de gestion des stocks, de manutention, de transports et d’expédition des produits dans les différents points de vente de l’entreprise.

Direction d’audit Interne - Business Risk Management (BRM)

La Direction BRM recouvre l’ensemble des activités d’audit interne, financier & informatique, de Risk management et de maitrise des risques de fraude. Elle a pour finalité de mettre l'entreprise hors risque par :

l’établissement d’une culture de gestion des risques dans l’entreprise

pour gérer les risques associés à la croissance et l’environnement commercial en rapide évolution

la mise en exergue des risques significatifs pouvant affecter le business model de l'entreprise, et quantifier les impacts de la réalisation de ces risques en termes de cash-flow, résultats

la prévention des risques aléatoires (incendie, rupture

d'approvisionnement

) ;

la mise sous contrôle des risques stratégiques (de façon à minimiser les conséquences financières, les impacts en termes d'image et de parts de

marchés).

Direction Marketing Chief Marketing & Special Products Officer (CMO) La Direction M & SP est chargée:

Au niveau Marketin g de :

17

la conception et le développement des offres produits et services dans le respect des stratégies marketing de MTN-CI

le pilotage de toutes les actions nécessaires à la mise sur le marché des services et produits,

la réalisation des études de marché et des analyses des données client afin de répondre aux demandes du marketing en termes de définition des plans d’actions par segments, de ciblage et de campagne

l’optimisation des canaux de distribution et la promotion des ventes par la prise en charge de la visibilité des offres dans les réseaux et le déploiement des actions de marketing direct

Au niveau Special Products, Elle a la responsabilité des activités de vente, de marketing, de communication et de publicité d’une gamme de produits spéciaux (Mobile Money, Internet). Elle doit assurer la promotion de cette gamme de produits sur le marché, avec un souci de développement des opportunités d’affaires, de rentabilité optimale et de satisfaction du client.

La Direction des Services Entreprise - MTN Business Office (BSO)

Les missions de MTN Business consistent à garantir la satisfaction des clients et à développer le Chiffres d’affaires de MTN par la conception, la vente, le déploiement de solutions de télécommunications et l’accompagnement des clients entreprises.

La Direction Distribution - Business Unit Consumer (BUC)

La Direction Business Unit Consumer a pour finalité de vendre les produits et services de MTN auprès du client final et d’animer les réseaux de vente (intégrés ou partenaires) avec pour objectifs le développement du Chiffre d’affaires et des marges de l’entreprise ainsi que la satisfaction du client.

18

La Direction Commercial - Customer Care Office (CCO)

Garante de la qualité de la relation client, de l’atteinte des objectifs commerciaux du réseau d’agences ainsi que du support et l’administration des

ventes, les missions de la Direction Customer Care sont :

accompagner le client final et les opérationnels des réseaux de distribution en apportant le niveau de support nécessaire en termes d’informations commerciales, de procédures et d’aide à la souscription et en assistant les clients en cas de difficultés de prise en main et d’utilisation des produits et services

Garantir les activités de support, d’assistance, formation aux forces de vente et conseillers clientèle ainsi que les activités d’administration des ventes et méthodes process ;

Piloter la réalisation des objectifs du réseau d’agences intégrées et partenaires en termes de qualité de service, de chiffres d’affaires et de marges.

La Direction Technique Chief Technical Officer (CTO)

La Direction Network assure quatre (4) grandes missions:

La définition et la conception de l’architecture des réseaux de télécommunications, des plates-formes de services et des applications qui leur sont liées, conformément à la stratégie de MTN ;

La réalisation de l’ingénierie détaillée des éléments des réseaux et des plates-formes de services, selon les préconisations générales de l’architecture, ainsi que la planification des ressources réseaux et services ;

La supervision et le support technique des réseaux et services, ainsi que

celles relatives aux diagnostiques des problèmes clients ;

19

La maintenance des éléments de réseaux et des plates-formes de services

La Direction Informatique Information Systems Office (ISO)

Le Directeur des systèmes d'information (DSI) est:

Responsable de l'ensemble des composants matériels (postes de travail, serveurs, équipements de réseau, systèmes de stockage, de sauvegarde et d'impression, etc.) et de logiciels du système d’information, ainsi que du choix et de l'exploitation des services de télécommunications mis en œuvre.

Elle fixe les évolutions des systèmes d'information et de télécommunications internes, selon les besoins fonctionnels et la stratégie de l'entreprise.

Elle supervise la conception, la mise en œuvre et le maintien opérationnel (qualité, sécurité, fiabilité, coûts, délais) des prestations informatiques produites et des systèmes d'information et télécoms.

Elle Supervise et pilote des projets en systèmes d'information.

La Direction CAPEX - Capital Programs Office (CPO)

La Direction Capital Programs a pour mission de planifier, diriger et contrôler les activités relatives à l’ensemble des projets d'immobilisations/d’investissements (CAPEX) de l’entreprise. Ses principales responsabilités sont :

Élaborer et mettre en œuvre les politiques et les procédures de pilotage des projets d’immobilisations tout en veillant à garantir leur efficacité opérationnelle.

20

Superviser la planification des projets d’immobilisations de l'entreprise ainsi que la conception, l’élaboration, et les processus de mise en œuvre de ces projets.

Suivre les évolutions de l’ensemble de ces projets, conformément aux objectifs financiers, d'ordonnancement & de qualité mais aussi dans le respect des exigences environnementales et de sécurité, et le plan stratégique de l'entreprise.

S’assurer du respect des termes des contrats et autres accords signés par les prestataires de services.

II-2 Fonctionnement MTN-CI fonde sa dynamique organisationnelle et sa politique managériale sur quatre orientations principales :

Apporter des solutions rapides, efficaces et efficientes aux besoins de la clientèle ;

Mener une action dynamique en faveur du personnel par la formation et l’amélioration des conditions de travail et du cadre de vie ;

Participer au développement économique et social de la Côte d’Ivoire ;

Assurer des dividendes aux actionnaires.

La mise en œuvre de ces orientations est assurée par des hommes et des femmes rigoureusement sélectionnés et recrutés en fonction de leurs compétences. Une fois intégrés dans l’entreprise, une politique de formation pertinente et continue leur est appliquée, en vue de les adapter sans cesse aux exigences et contraintes des technologies et des clients, en termes de qualité de service et de développement de produits et services.

21

Cette présentation nous permet d’avoir une connaissance globale de l’organisation et des services de bases MTNCI. Cependant, quelles sont les actions mises en place dans le cadre de la prévention des risques professionnels.

22

Chapitre II- Organisation de la prévention

La prévention est l’ensemble des mesures visant à prévenir tout événement fortuit susceptible de restreindre ou de détruire l’intégrité physique, psychologique et morale de toutes personnes mais également de tout équipement dans le cadre d’une activité. Le chef d’entreprise est le premier responsable de la santé et sécurité des travailleurs, il se doit alors de mettre en place un système de santé et sécurité au travail.

A MTN-CI comme dans plusieurs entreprises, la mise en œuvre des

mesures visant à promouvoir la santé et sécurité des travailleurs est confiée à

des structures internes à l’entreprise, à savoir :

Le service médical

Le service de contrôle

Le CHSCT

Les EPI SST

La prise en compte de la santé et sécurité des travailleurs se traduit

alors par les missions et activités de ces services.

I-1 Présentation du service d’accueil : Service médical La loi fait obligation à toute entreprise ou établissement privé d’assurer un service médical ou sanitaire à ses travailleurs (obligation déduit de l’Article 43.1 de la loi 95.15 du 12 janvier 1995 portant code du travail). C’est dans ce cadre que le service médical de MTN-CI fût crée le 15 mars 2000.

23

C’est précisément dans ce service que nous avons été affectés pendant 8 semaines pour effectuer notre stage. Nous avons travaillé en collaboration avec le CHSCT sous la direction du médecin du travail. En effet, placé sous la tutelle de la Direction des Ressources humaines, le service médical est composé comme suit :

1 médecin du travail permanent

3 médecins généralistes vacataires

1 pédiatre vacataire

1 gynécologue vacataire

2 infirmiers permanents

1 assistant chargé de la couverture sociale et santé

Le service médical de MTNCI est sous la direction du médecin du travail. Ayant pour rôle majeur d’éviter toute altération de la santé des travailleurs, le service médical de l’entreprise MTNCI a une triple mission définie comme suit :

I-1-1Mission Préventive Elle consiste à :

La planification et la réalisation de différentes visites médicales exigées par la règlementation en vigueur (embauches, périodiques, reprises, annuelles)

L’évaluation des risques professionnels à travers les inspections des lieux de travail, la participation aux activités du CHSCT, étude des postes de travail….

L’organisation d’analyses et enquêtes d’accidents

24

L’organisation de campagnes de sensibilisation des travailleurs sur les risques encourus

Etablir des programmes de vaccination des agents et des membres de leur famille

Mettre à jour le registre d’accident de travail et de maladie professionnelle ainsi que le rapport annuel du service médical.

I-1-2 Mission curative Elle consiste à :

L’organisation des consultations journalières des agents et des membres leur famille

L'organisation des premiers soins et des traitements d'urgence (une équipe de secouriste, les pansements, les injections, mise en observation des malades….)

Suivre les malades évacués en clinique

La gestion efficiente de la pharmacie du service médical

I-1-3 Mission de conseil Le médecin du travail est le conseiller du chef d'entreprise ou de son

représentant, des salariés, des représentants du personnel, des services sociaux en ce qui concerne notamment les questions de santé et sécurité au travail ainsi que l’amélioration des conditions de vie et de travail dans l’entreprise. Le service médical dispose également d’une assistante sociale qui joue un rôle important. Son rôle consiste à :

intervenir dans la prise en charge des problèmes sociaux des travailleurs ;

25

effectuer les déclarations d’accidents de travail et de maladie professionnelle à la CNPS

assurer le suivi des dossiers des accidentés à l’extérieur de l’entreprise.

I-2 Le service de contrôle C’est un service de contrôle des accès de toutes les agences MTNCI. Il

fait donc dans la protection des biens et des personnes. Il mène également des activités de prévention à savoir :

L’élaboration des normes et procédures en ce qui concerne les interventions des entreprises extérieurs sur les sites MTNCI;

Il est en charge des questions concernant la prévention du risque incendie. Il est également représenté au sein du comité et procède donc l’analyse des conditions de travail avec les autres membres.

I-3 Le CHSCT L’entreprise MTNCI dispose en son sein d’un CHSCT présidé par le Directeur Général. Les séances de travail sont souvent dirigées par le Directeur des ressources humaines mandaté par le Directeur Général. L’essentiel de notre rapport a été consacré au fonctionnement de ce comité. Nous aborderons ce chapitre dans la deuxième partie de notre rapport.

26

I-4 Moyens de lutte contre l’incendie

Outres les mesures de sécurité incendie déjà mises en place dans l’agence (RIA, extincteurs, plan d’évacuation…), l’entreprise dispose des EPI SST. Cette équipe pluridisciplinaire est composée de 137 membres (agents MTN) formés, qui ont pour mission de sensibiliser les travailleurs sur les questions de sécurité incendie mais aussi pour assurer l’évacuation des personnes en cas d’urgence. Toutefois, qu’en est-il de l’organisation du CHSCT dans l’entreprise MTN.CI?

27

PARTIE 2 : ORGANISATION ET ACTIVITES DU CHSCT MTNCI

Dans beaucoup d’entreprises, les CHSCT ne doivent leur existence qu’au respect d’une exigence légale par le décret n°96-206 du 07 Mars 1996 oubliant ainsi que c’est un instrument de promotion de la santé et de la sécurité au travail. Car, un CHSCT qui fonctionne bien est un atout pour l’entreprise, ce n’est pas toujours facile à réaliser, mais si les bonnes actions sont prises quant à la création du comité, au choix des membres, à la formation de ces derniers et aux règles de fonctionnement de ce comité, il y a de fortes chances que des effets positifs se fassent sentir très rapidement. C’est dans cette optique que le CHSCT de MTNCI fût crée en 2002 avec pour objectif principal la promotion de la santé et sécurité des salariés. Toutefois, il est toujours nécessaire de se poser certaines questions notamment : « comment est organisé le CHSCT de MTNCI? »

28

Chapitre I : Organisation du CHSCT

Après sa création en 2002 (telecel en ce temps), le CHSCT a connu beaucoup de difficultés dans son fonctionnement. Après le rachat de Telecel

par MTN en 2005, le premier bureau du CHSCT a été installé en 2009 (voir PV relance des activités du CHSCT en annexe). Afin de continuer à offrir un environnement de travail sain et agréable, le second bureau a été élu le 11 juillet 2012, sous l’initiative de la Direction Générale. Dés sa mise en place, le comité a tenue plusieurs réunions et a bénéficier d’un séminaire de formation de 3 jours sur les thèmes :

Rôle et moyens d’action du CHSCT

Méthodes d’inspection des postes de travail

Analyse des risques professionnels

Moyens de prévention et plan d’action.

I-Composition du CHSCT I-1 Les membre du CHSCT Le CHSCT comporte le nombre réglementaire de membre et une attention est apportée à ce que les membres représentent les principales agences de l’entreprise ainsi que les différents niveaux hiérarchiques.

29

Ainsi, le CHSCT est composé comme suit :

Noms et Prénoms

Fonction dans l’entreprise

Fonction dans le CHSCT

Wim VANHELLEPUTE

Directeur Général

président

Dr Thomas N’GUESSAN

Manager HSE

consultant

Baader YEBOUA

Senior Manager

consultant

Emmanuel EHOUMAN

Manager sécurité

consultant

Franck OKOUA

Comptable Fournisseur

Secrétaire général

Anastasie MEA

Chef d'équipe Centre d'appel

Représentant du personnel

Patricia COULIBALY

Superviseur Customer Relationship Management

Représentant du personnel

Sylvianna SASTRE

Manager: Qualité et Support

Représentant du personnel

Jocelyn SAKI

superviseur d'entrepôt

Représentant du personnel

Abraham KOUAKOU

Manager: Assurance Qualité & Acceptance

Représentant du personnel

I-2 Désignation des représentants du personnel Les représentants du personnel ont été élus pour un mandat de deux ans. Un appel à candidature est lancé dans toute l’entreprise. L’organisation des élections est assurée par un comité interne qui a la charge de définir toutes les modalités de fonctionnement. Le nombre de membre dépend de l’effectif de l’entreprise. Pour MTN-CI, 7 représentants du personnel ont été désignés.

30

I-3 Aptitudes et qualifications Peu connu dans l’entreprise, Les membres du CHSCT n’ont pas tous le même niveau d’aptitudes en santé et sécurité au travail. Cependant, quelques uns ont de bonnes aptitudes pour les problèmes liés à l’hygiène, à la sécurité et aux conditions de travail.

II-Fonctionnement II-1 Secrétaire Le secrétaire du CHSCT a été élu parmi les représentants du personnel au cours d’une réunion. Il est chargé d’établir conjointement avec le président, l’ordre du jour des réunions et de le transmettre aux membres du CHSCT. Il rédige également les procès-verbaux. Par ailleurs, la transmission des documents à l’inspecteur du travail ou encore au service prévention de la CNPS ne se fait pas de façon régulière.

II-2 Tenue des réunions Le président réuni le CHSCT au moins tous les trimestres. Comme le prévoit la loi, le CHSCT est également réuni à la suite de tout accident ayant entraîné ou ayant pu entraîner des conséquences graves ou encore à la demande motivée de 2 de ses membres représentants du personnel. Les durées de réunions sont généralement adaptées aux thèmes à traiter. Les réunions ont lieu dans l’établissement dans un local approprié et, sauf cas exceptionnels justifiés par l’urgence, pendant les heures de travail.

31

II-3 Ordre du jour des réunions et convocations Avant la tenue de chaque réunion, une convocation, avec un ordre du jour, est envoyée aux membres au moins 15 jours avant. Les documents à étudier lors des différentes réunions sont communiqués en temps utile. L’ordre du jour est établi par le président et le secrétaire, transmis aux membres du CHSCT. Toutefois, le médecin du travail intervient aussi dans l’élaboration de l’ordre du jour surtout lorsque c’est une réunion anticipée.

II-4 Temps consacré aux missions Les membres du CHSCT ne disposent pas de temps pour réaliser leur mission. En effet, dans le cadre de leur fonction, les agents de MTN-CI signent chaque année un contrat d’objectifs sur lequel ils seront évalués. Par ailleurs, les activités du CHSCT ne figurent pas dans le contrat d’où la difficulté pour les membres de mener certaines activités relatives au fonctionnement du CHSCT. Toutefois, en ayant une approche consensuelle, ils déterminent le temps qui leur est nécessaire pour mener certaines activités de prévention.

II-5 Les procès verbaux et prise de décision Quelques PV sont rédigés à la suite des réunions. La transmission des PV à l’inspecteur du travail ainsi qu’au service prévention de la CNPS n’est pas systématique. Les décisions du CHSCT relatives à ses modalités de fonctionnement ou à l’organisation de ses travaux sont adoptées à la majorité des membres présents lors des réunions.

32

II-6 Formation et recours aux experts

Les membres du CHSCT ont reçu la formation initiale en matière de

prévention des risques professionnels. Par ailleurs, le président n’a pas été

formé spécifiquement à son rôle.

Afin d’améliorer son fonctionnement, le CHSCT sollicite quelques fois

les préventeurs institutionnels mais aussi des conseillers extérieurs pour

certaines nécessités.

III- Missions du CHSCT

III-1 Inspection

Le CHSCT visite périodiquement les lieux de travail. Toute visite fait

l’objet d’une préparation, d’un rapport écrit et communiqué aux personnes

concernées par la visite et est suivie de décisions afin d’améliorer les

conditions de travail de MTNers.

III-2 Enquêtes et analyse d’accident

Le CHSCT enquête sur les évènements graves ou qui auraient

pu avoir des conséquences graves. Il enquête également sur les

incidents. Son analyse approfondie permet la mise en œuvre d’actions

de prévention efficaces.

III-3 Formation et information des nouveaux embauchés Les nouveaux embauchés et ceux qui changent de poste de travail ne

bénéficient d’aucune formation relative aux risques liés à leur activité.

33

III-4 Promotion de la prévention Le CHSCT mène quelques actions de promotion visant à sensibiliser les salariés.

III-5 Moyens Le CHSCT ne dispose d’aucune salle (réunion et archives), d’aucun matériel, d’aucune documentation. Aucun budget n’est prévu pour permettre au CHSCT de mener à bien leurs missions.

IV- Communication interne Les membres représentants du personnel au CHSCT disposent de quelques informations relatives aux accidents et aux missions du CHSCT. Par ailleurs, il n’y a pas de diffusion d’information du CHSCT vers les salariés notamment l’absence constatée dans les locaux des panneaux d’affichages. Le CHSCT n’a pas connaissance du programme annuel de prévention et ne participe pas au choix des EPI. Il est informé des accidents ou incidents graves et participe aux enquêtes qui sont diligentées.

34

Chapitre II : Activités du CHSCT

Les missions du CHSCT sont définies par la loi : Art2 du décret 96-206 du 7 mars 1996. Les membres du CHSCT sont donc dans l’obligation de mener des actions qui visent à améliorer les conditions de travail des salariés en leur assurant un cadre de travail sain et salubre. C’est dans cette optique que le CHSCT MTNCI a défini un programme d’action pour l’année 2013.

I- Description des activités du CHSCT Après le séminaire de formation reçue, avec le concours de la CNPS, le CHSCT a mis œuvre les acquis de la formation à travers des visites d’inspections des postes de travail de tous les sites d’Abidjan en collaboration avec le SST et le département de prévention de la CNPS. Ces visites d’inspections consistaient à faire une évaluation objective des risques professionnels auxquels peuvent être exposés les salariés ainsi qu’à l’analyse de leurs conditions de travail. A l’issue de ce diagnostic, un plan d’action 2013 a été élaboré pour l’élimination des différents risques identifiés. Le président du comité et ses membres ont d’ores et déjà identifiés les chantiers indispensables à réaliser en cette année pour l’amélioration des conditions de travail des "MTNers". Ces chantiers se résument donc autour de 4 thèmes à savoir :

Thème 1 : Risques électriques et chutes liées/ environnement et hygiène sur les lieux du travail. Thème 2 : Economie d’énergie (Eau et électricité) Thème 3 : Travail sur écran et prévention des TMS

35

Thème 4 : Téléphones portables et risques au volant.

II- Analyse des activités du CHSCT et des données statistiques II-1 Analyse des activités du CHSCT Pour cette année 2013, les activités du CHSCT se résument autour des 4 thèmes sus mentionnés. Pour l’heure, les activités du CHSCT sont portées sur le premier thème à savoir risques électriques et chutes liées/ environnement et hygiène sur les lieux du travail. Ce thème consiste à revoir les installations électriques qui encombrent souvent l’espace pour les jambes sous les bureaux et les zones de circulation mais également apprendre aux MTNers à travailler dans un milieu salubre tout en rangeant comme il se doit leur bureau. En effet, après une évaluation complète des risques professionnels sur les différents sites d’Abidjan, des recommandations ont été faites pour améliorer les conditions de travail des MTNers. Mais jusqu’à ce jour, le suivi de ses recommandations connait beaucoup de difficultés liées à la coordination entre les activités du comité et la fonction des membres au sein de l’entreprise. Ces derniers évoquent souvent un problème d’indisponibilité car souvent occupés par leur travail.

II-2 Statistiques des AT/MP de 2010 à 2012 Rappel :

Calcul de l’indice de fréquence :

IF= (nombre d’AT avec arrêt/nombre de salariés) x 1000 Calcul de l’indice de gravité :

IG= (total taux IPP/nombre d’heures travaillées) x 1 000 000

36

Calcul du Taux de fréquence :

TF= (nombre d’AT avec arrêt/nombre d’heures travaillées) x 1 000 000 Calcul du Taux de gravité :

TG= (nombre de journées perdues/nombre d’heures de travail) x 1000 Après consultation des rapports annuels et du registre d’AT/MP, nous avons reportés les données statistiques des 3 dernières années dans le tableau suivant :

Statistiques AT/MP den 2010 -2012

Année

AT

ATT

MP

AT avec arrêt

EFF

N.J.P.

TF

TG

2012

10

3

00

4

754

71

2.65

0.047

2011

10

3

00

4

540

71

3.70

0.066

2010

18

12

00

8

672

13

5.95

0.009

Source : Rapport annuel

Les accidents de ses 3 dernières années sont causés par des chutes dans les escaliers d’une part et d’autres part ce sont des accidents de trajet. Pour les années 2011 et 2012, MTN-CI a perdu 71 jours de travail pour 1 000 000 heures travaillées. Pour l’année 2010, MTN-CI a perdu 13 jours de travail pour 1 000 000 heures travaillées. Par ailleurs, aucune MP n’a été enregistrée au cours de ses années mais nous notons toutefois des problèmes auditifs pour les agents du call center.

37

III- Evaluation du CHSCT III-1 Déroulement de l’évaluation A l’aide de la grille d’évaluation du fonctionnement du CHSCT mise en œuvre par la CNPS (voir annexe), nous avons procédé à l’évaluation du CHSCT de MTNCI. Cette évaluation avait pour objectif de trouver à quel niveau se situe le dysfonctionnement (les faiblesses) du CHSCT. Pour ce faire, nous avons donc procédé à une observation du fonctionnement du CHSCT mais également à des interviews notamment auprès du médecin du travail ainsi que du secrétaire général du comité en passant par les autres membres.

III-2 Résultats (voir grille d’évaluation en annexe)

III-3 Diagnostic du problème Les résultats obtenus montrent que le problème se situerait au niveau de la communication interne mais aussi de l’absence de moyens. Par ailleurs, nous notons également beaucoup d’insuffisance au niveau du fonctionnement du CHSCT de MTN-CI. Ainsi, pour redynamiser le CHSCT de MTN-CI, nous allons ressortir quelques hypothèses de solutions que nous étudierons avec beaucoup d’attention afin de contribuer à la pérennité du CHSCT en particulier et celui de l’entreprise en général.

38

Hypothèses de recherche :

1- La non implication de l’administration dans la gestion des activités du CHSCT peut être à l’origine des faiblesses ou de son dysfonctionnement L’implication de l’administration dans le fonctionnement du CHSCT est capitale pour la bonne marche de l’entreprise en matière de prévention des risques professionnels, d’autant plus que c’est l’employeur ou son représentant qui en est le président. Si jamais un employeur n’arrive pas à déterminer les pertes liées aux AT/MP dans son entreprise, alors il ne comprendra jamais le bien fondé des mesures de prévention.

2- L’indisponibilité des membres peut être à l’origine des faiblesses ou de son dysfonctionnement :

La charge de travail peut quelques fois empêcher la tenue des activités du CHSCT, et d’autre part, certains conçoivent que mener les activités du CHSCT est synonyme de ne pas pouvoir finir leur tâche journalière surtout dans un système de management par objectifs comme c’est le cas à MTN-CI.

3- L’absence de formation de certains membres du CHSCT peut être à l’origine des faiblesses ou de son dysfonctionnement :

Le manque de formation de certains membres ne permet pas à beaucoup de s’approprier les connaissances nécessaires au bon fonctionnement et au rôle à jouer de chacun au sein dudit comité. Comme tout le monde, le président doit bénéficier d’une formation relative à son rôle.

39

4- La non perception de l’importance du CHSCT au sein de l’entreprise peut être à l’origine des faiblesses ou de son dysfonctionnement :

Il convient avant tout de rappeler que le CHSCT n’est pas un organe syndicaliste ou une plateforme de revendication, c’est plutôt un cadre de réflexion sur tout sujet de sécurité de santé et des conditions des travailleurs, dans le seul but d’aider ou d’épauler l’employeur dans l’implantation d’une politique de prévention au sein de l’entreprise et accroître son rendement. Pour cela, les membres du CHSCT ainsi que leurs activités, doivent être connus de tous les salariés.

5- Le manque de moyens du CHSCT peut être à l’origine des faiblesses

ou de son dysfonctionnement. Le CHSCT est reconnu comme personnalité morale sur le plan civil, limitée au domaine de ses compétences. Le chef d’établissement a donc l’obligation de fournir les moyens nécessaires au fonctionnement du CHSCT.

40

PARTIE 3 : SUGGESTIONS

La prévention des risques professionnels étant l’affaire de tous, il est important pour les employeurs de mettre en place un système de santé et sécurité au travail. Ainsi, l'entreprise qui veut développer une politique santé sécurité efficace et continue se doit d'activer en permanence tous les vecteurs internes pour obtenir un fonctionnement dynamique du CHSCT. Considérer le CHSCT comme un partenaire à part entière dans l'organisation de l'entreprise est un point essentiel pour la réussite de la politique de prévention en santé sécurité. Ses avis, fruits de travaux d'observations et d'analyses, permettent l'anticipation du traitement des problèmes de santé sécurité au travail. De plus, l'effet induit des actions d'un CHSCT dynamique est traduit par une amélioration des problèmes sociaux au sein de l'entreprise ; donc, du point de vue sociétal, un acte de progrès pour encourager la dynamisation des CHSCT. Pour ce faire, tout en respectant les règles de fonctionnement imposées par la législation, le chef d'établissement également président du CHSCT (ou son représentant), doit conjuguer et entretenir d'autres vecteurs informels propres à l'initiative de son management. Ainsi, pour une meilleure redynamisation du comité d’hygiène de sécurité et des conditions de travail de MTNCI, il est donc logique que nous proposions des solutions afin d’améliorer positivement l’impact de cette action. Ces recommandations impliquent la participation de toutes les catégories professionnelles dans le processus d’amélioration de la santé et sécurité au travail par ce que ce n’est pas l’affaire d’un individu, d’un sous-

41

groupe mais d’un groupe tout entier car tout le monde est exposé à un niveau plus ou moindre. De ce fait, nous proposons donc de :

Favoriser la cohérence managériale entre le chef d'établissement et le président du CHSCT. Le président du CHSCT (ou son représentant) est un acteur important. Il est fortement conseillé à l'employeur de s'impliquer complètement dans cette fonction. Parmi les différentes actions à assurer en tant que chef d'établissement et comme président du CHSCT, il en est au moins trois qui sont primordiales pour la dynamisation du CHSCT et de la prévention dans l'entreprise :

Nommer (ou former) un responsable santé sécurité au travail performant au

sein de la structure ; Faire reconnaître les travaux du CHSCT et les missions tant en préventif qu'en curatif au quotidien de l'entreprise. Faire reconnaître et positionner le CHSCT comme acteur d'aide à la décision de la politique de prévention de l'entreprise (consulter le CHSCT avant de prendre toutes décisions).

S'appuyer sur des membres formés et performants : maîtrisez les

différentes missions du CHSCT. Sur le plan opérationnel du déroulement des séances du CHSCT, le président est aidé par le secrétaire du CHSCT. Ce dernier assure des missions spécifiques à savoir la préparation des réunions, définition de l'ordre du jour, établissement des procès-verbaux, suivis des actions acceptées, etc. Une formation obligatoire pour les membres élus est à programmer après chaque

42

renouvellement du CHSCT. Le président doit également être formé à l’exercice de ses fonctions.

Inscrire le CHSCT dans une démarche de concertation permanente

dans l'organisation de l'entreprise : faire de la prévention intégrée.

Intégrer les activités du CHSCT dans le contrat d’objectifs des agents

membres afin qu’ils consacrent du temps pour mener à bien leurs missions.

Instaurez une démarche pour travailler plus ensemble en interne dans

l'organisation car le CHSCT est un lieu de dialogue avec des représentants du personnel.

Positionner les travaux du CHSCT dans la politique globale de

l’entreprise afin que les salariés perçoivent son importance mais également

afficher la liste détaillée des membres du CHSCT (nom et prénom, fonction dans l’entreprise et dans le comité). Pour cela prévoir des panneaux d’affichages spécifiques au CHSCT.

Mettre en place un CHSCT dans les agences de plus de 50 salariés afin

de limiter la charge de travail des membres.

Faciliter le travail des membres entre les séances formelles du CHSCT.

Les réunions ordinaires du CHSCT ayant lieu au moins une fois par trimestre, il est conseillé de permettre aux membres du CHSCT de travailler sur des sujets bien précis d’où l’importance de bien rédiger l’ordre du jour. L’ordre du jour et les procès verbaux doivent être transmis à l’inspecteur du travail ainsi qu’au service prévention de la CNPS afin que ces derniers soient informés des activités du comité.

43

Évaluer l'ensemble des actions mises en place dans l'entreprise et

informer. Une fois les propositions d'actions d'améliorations sont acceptées par les membres du CHSCT, définissez les indicateurs d'évaluation de ces actions (délais, resultats…). Notez les incidents qui sont souvent source d'accidents ultérieurs, le nombre de jours d'arrêt de travail, les types de blessures, etc.

Mettre à la disposition du CHSCT les moyens nécessaires à son

fonctionnement : moyens matériels, ainsi que les moyens nécessaires à la

réalisation des enquêtes et analyses d’accidents.

Prévoir un budget pour le CHSCT afin de faciliter la mise en œuvre des

recommandations proposées lors des visites d’inspections des lieux de travail.

44

CONCLUSION

Les huit semaines de stage effectuées à MTN-CI nous ont permis d’expérimenter les situations de travail de notre future fonction de contrôleur en prévention des risques professionnels. Ainsi, il est judicieux de dire que ce stage nous a permis de perfectionner nos connaissances en matière de prévention des risques professionnels. Le thème « redynamisation du CHSCT de MTN-CI» soumis à notre étude nous a aussi permis d’accroitre nos connaissances dans la gestion d’un CHSCT mais également dans la manière de travailler avec ses membres notamment le médecin du travail et le secrétaire. Le devoir d’un employeur est d’assurer la sécurité et la santé de ses employés en mettent en application les principes de lois. Nous n’avons pas la prétention de dire que nous avons la maitrise totale de tous les aspects relatifs à la gestion d’un CHSCT dans la prévention des risques professionnels, par contre, le constat sur l’implication de toutes les catégories professionnelles (en commençant par le chef d’entreprise) constitue l’un des facteurs de redynamisation du CHSCT de MTN-CI. Ainsi, L’amélioration continue de la santé et sécurité des salariés est un objectif à toujours intégrer dans la gestion des entreprises. Toutefois, pour améliorer le fonctionnement du CHSCT de MTN-CI, nous avons préconisés plusieurs suggestions notamment l’implication de la hiérarchie dans la gestion des activités du CHSCT mais également la formation continue des membres ainsi que la mise à disposition des moyens nécessaires au bon fonctionnement du CHSCT.

45

Bibliographie

www.inrs.fr www.travailler-mieux.gouv.fr www.editions-tissot.fr Code du travail ivoirien Cours de prévention des risques professionnels 2012-2013 Rapport annuel MTN-CI (2008 à 2012) Rapport de stage des anciens étudiants Procès verbaux des réunions du CHSCT

46

Annexes

Organigramme de MTN-CI PV relance des activités du CHSCT 2009 Grille d’évaluation du fonctionnement du CHSCT

47