Vous êtes sur la page 1sur 16

a

LES TECHNIOUES DE PLANIFICATION


PAR LES CHARGES
I

Nous savons désormais qu'il est possible d'établir une double caractérisation de chaque tâche
d'un projet/processus :
o une caractérisation par sa durée (en heure, minute, jour ou autre) ;
o une caractérisation par sa charge (en hommejour par exemple).
Nous avons traité de la planification par les durées qui est une technique qui consiste à partir
des opérations élémentaires d'un projet (ou tâches) et à déterminer pour chacune d'elles des
dates de début et de fin. Dans ce cas, la prise en compte des ressources nécessaires à la
réalisation du projet se réalise dans un second temps, au travers de la mesure de la charge des
différentes tâches, par la prise en compte des durées et des intensités.

Les techniques de planification par les charges permettent, comme les techniques de
planification par les durées, d'établir des calendriers de réalisation des tâches d'un
projet/processus et d'établir les plans de charge des ressources nécessaires à la réalisation de
ces tâches. Elles se distinguent des précédentes en ce qu'elles déterminent ces calendriers et
ces plans de charge en partant non pas des durées des tâches mais de leurs charges et des
ressources disponibles.

les techniques de planification par les charges et par les durées

réseau de tâches
+
calendrier(s) de

calendrier de réalisation
des tâches

la planification par les charges v.s. la planification par les durées

calendrier de réalisation lanification


des tâches par les durées

calendrier de réalisation ification


plans de charge
des tâches par les charges

La différence entre les deux méthodes n'est pas simplement formelle. En pratique, les
techniques de planification par les durées sont, a priori, bien adaptées à un projet unique,
plutôt lorsque les ressources sont disponibles en quantités abondantes et lorsque les durées
des tâches sont relativement certaines.
A contrario, les techniques de planification par les charges semblent plus efficaces lorsque
l'organisation gère simultanément plusieurs projets ou lorsque des projets nouveaux

Université de Reims - Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion - Antoain Gaignette
-1-

FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES, SOCIALES ET DE GESTION DE REIMS

INSTITUT REMOIS DE GESTION

Seconde année de Master Management

Cours de Monsieur GAIGNETTE

année universitai r e 2009 -20 | 0

RECHERCHE OPERATIONNELLE / METHODES D'AIDE A LA DECISION

Support de cours numéro 4

CHAPITRE IV : LES TECHNIOUES DE PLANIFICATION


PAR LES CHARGES

Section I - La planification par les charges : une approche globale..... .........3


I.1 - L'identification des calendriers des ressources. ......................3
I.2 -L'établissement de la < pile des tâches ) ;............. .................4
I.3 - Le chargement des calendriers des ressources et l'établissement
des plans de charges ..................6
I.4 -L'établissement du calendrier de réalisation des tâches....... ....................8

Section II - Deux variantes de la planification par les charges : la planification


arrière et la planifïcation par les marges..... ................9
II.1 - La planification arière.... ...................9
Il.2 -La planification par les marges...... ....................12

Série dtexercices....

Correction des exercices .....15

Université de Reims - Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion - Antonin Gaignefte
a
-J-

apparaissent régulièrement à coté des projets existant, lorsque les ressources sont rationnées et
lorsque les durées des tâches sont incertaines.

planification planification
par les durées par les charges
projet unique plusieurs projets
ressources illimitées contraintes de ressources
durées certaines durées très aléatoires

Bien entendu, si la planification par les charges semble donc adaptée plutôt à un contexte
multi-projet, les techniques mises en æuvres sont utilisables dans le cas d'un projet unique.
C'est cette situation que nous prendrons comme exemple.

Section I - La planifîcation par les charses : une approche slobale


La planification par les charges se déroule en quatre temps :
1. l'identification des calendriers des différentes ressources nécessaires à la réalisation du
projet;
2. l'établissement de la < pile des tâches > ;
3. le chargement des calendriers des ressources et l'établissement des plans de charges de
ces ressources ;
4. l'établissement du calendrier de réalisation des tâches, le plus souvent sous la forme
d'un diagramme de Gantt.

I.1 - L'identification des calendriers des ressources

Comme nous I'avons déjà dit, le terme ( ressources > désigne un moyen nécessaire à la
réalisation doune tâche.
Chaque ressource n'étant disponible qu'en quantité limitée, le nombre d'unités d'æuwe que
la ressource peut consacrer à un projet/processus est foumi sous forme d'un << calendrier de
ressource ) qui indique unité de temps par unité de temps (heure par heure, jour par jour,
semaine par semaine) ce nombre d'unités d'æuvre.

Remarquons que l'établissement des calendriers des ressources est une étape cruciale en
planification pax les charges puisque les disponibilités des différentes ressources sont à
I'origine de I'ensemble des résultats attendus : aussi bien les plans de charge que le calendrier
de réalisation des tâches.
Il importe donc de bien mesurer ces disponibilités ou, plus précisément, les moments
d'indisponibilité de chaque ressource. Or, les raisons susceptibles de rendre indisponible une
ressource sont très nombreuses ; elles relèvent de deux catégories :
o I'indisponibilité liée à une utilisation alternative de la ressource ;
o l'indisponibilité de la ressource.
L'indisponibilité d'une ressource peut être liée à une utilisation alternative de la ressource.
Dans ce cas, la ressource est occupée à la réalisation d'un autre projet. L'indisponibilité tient

Université de Reims - Faculte des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion - Antonin Gaignette
t

-4-

alors à la moindre importance relative accordée au projet considéré si on le compare au projet


auquel est occupée la ressource.

L'indisponibilité de la ressource pour le projet peut également être liée à une indisponibilité
de la ressource elle-même :

o maladie
o formation,
o maintenance,
o activité de coordination
o congés,
o

Il n'est pas souhaitable d'établir les calendriers des ressources en considérant de manières
équivalente toutes ces indisponibilités sous la forme de << trous >> dans le calendrier. En effet,
il peut être utile d'apprécier dans quelle mesure telle ou telle ressource n'est pas disponible a
priori pour le projet considéré, mais est << en activité >> mais occupée à d'aufies tâches.

Par exemple, si on considère un équipement nécessitant2 heures de maintenance/entretien par


jour sur une journée de 8 heures et qui n'est opérationnel en début de semaine qu'après une
demi-joumée de relance, il vient le calendrier suivant.

m. me. m. me. s. d.

De la même manière, une personne qui ne favaille pas le vendredi après-midi, occupée une
demi-journée par jour à des tâches administratives, en réunion tous les jeudis matins et qui
partage le temps restant entre ce projet et un autre, sera représentée par un calendrier comme
suit :

I.2 - L'établissement de la < pile des tâches >> :

Chaque tâche étant caractérisée par une charge, mesurée directement ou déduite d'une durée
et d'une intensité, il s'agit de dresser la liste de ces tâches : ce que I'on nommerala < pile des
tâches >>.
Elaborer la pile des tâches revient en pratique à établir des relations de priorité entre les
tâches : une tâche considérée comme prioritaire sur une autre sera placée avant cette autre
dans la pile: en revanche. cela ne signifie nullement que cette tâche doit se dérouler avant
cette autre.

Université de Reims - Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion - Antonin Gaignette
L-

-5-

Toute la question est donc de déterminer les règles qui permettent d'établir les relations de
priorité entre les tâches. La première règle à respecter lors de l'établissement de la pile des
tâches est le respect des liaisons entre les tâches : tout précédent est toujours placé avant son
ou ses suivants.
Mais cette règle n'est pas suffisante car de nombreuses tâchés n'entretiennent pas,
directement ou non, de telles liaisons. Par exemple, si, partant du réseau suivant, il n'est pas
difficile de placer les tâches A et E dans la pile des tâches (A sera en haut de la pile et E en
bas), rien ne permet d'arbifrer entre A et B et enfe C et D.

L'édiction d'autres règles que les règles d'antériorité logique (les liaisons) est donc toujours
un enjeu important (et donc un problème) en planification par les charges.

Quoi qu'il en soit, la pile des tâches prend habituellement la forme suivante (en classant par
ordre alphabétique les tâches qui n'entretiennent pas de liaisons) :

tâche charge ressource intensité


A 6hj R1 rcO%
B shj R2 t00%
C 3hj R1 t00%
D 5hj R2 rc0%
E thj R2 s0%

La planification par les charges permet donc de prendre en compte I'ordre des priorités
accordées à chaque tâche; elle permet aussi de gérer des changements de priorité ou
I'apparition de nouvelles tâches.
Pratiquement, tout changement dans les ordres de priorité des tâches ou toute apparition
d'une ou plusieurs tâches se traduit par une modifTcation de la pile des tâches :
o un changement de priorité dans la réalisation d'une tâche se traduit par la remontée de
cette tâche dans la pile des tâches en cas de priorité accrue et par sa descente en cas de
priorité moindre ;
o toute nouvelle tâche s'insère dans la pile des tâches à un niveau correspondant à la
priorité qui lui est accordée.

Université de Reims - Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion - Antonin Gaignette
t'

-6-

I.3 - Le chargement des calendriers des ressources et l'établissement des plans de chmges

Rappelons que I'affectation d'une ressource à une tâche consiste à consacrer une partie du
calendrier de la ressource à cette tâche. La charge de la tâche pour la ressource considérée est
donc la partie du calendrier de la ressource qui est consacrée à une tâcÉe.

En planification par les charges, cette affectation suppose de disposer des calendriers des
ressources et de la pile des tâches. Pratiquement, toutes les tâches sont successivement
chargées sur les calendriers en respectant leur ordre de priorité dans la pile.

Prenons I'exemple d'un projet dont la pile des tâches est celle présentée ci-dessus et pour
lequel les calendriers des deux ressources Rl et R2 se présentent comme suit :

calendrier de la ressource Rl

l. m. me. i. m. me. v.s.d.L m. me.

calendrier de la ressource R2

m. me. J. m. me. m. me. j.

Le chargement des calendriers se réalise tâche après tâche dans l'ordre de la pile.

Procédons tout d'abord au chargement de la tâche A: la charge de la tâche A, soit 6


hommesjours, est chargée sur le calendrier de la ressource Rl. Le chargement s'effectue en
démarrant au début du calendrier et en occupant toute la ressource disponible (intensité de
100%). La partie du calendrier de la ressource Rl occupée par la tâche A devient indisponible
pour les autres tâches du projet.

tâche charge ressource intensité


A 6hj R1 l00o/o
B shj R2 r00%
C 3hj R1 rcO%
D 5hj R2 t00%
E thj R2 s0%

calendrier de la ressource Rl

1. m. me. j. v. s. d. m. me. J. m. me.

calendrier de la ressource R2

m. me. J. v. s. d. m. me. j. m. me.

Université de Reims - Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion - Antonin Gaignette
l'__

-7-

Procédons de même pour la tâche B. La ressource mobilisée est ici la ressource R2 : le


calendrier de cette ressource est donc chargé à hauteur de 5 hommesjours, soit la charge de la
tâche B.

tâche charge ressource intensité


A 6hj R1 r00%
B shj R2 100yo
C 3hj RI rcO%
D shj R2 t00%
E thj R2 s0%

calendrier de la ressource Rl

L m. me. j. v. s. m. Me. j. m. me.

calendrier de la ressource R2

Il convient de procéder de la même manière pour les autres tâches qui seront chargées sur les
calendriers en respectant l'ordre de la pile.
Chargeons tout d'abord la tâche C sur le calendrier de la ressource Rl puis la tâche D sur le
calendrier de la ressource R2.

tâche charge ressource intensité


A 6hj R1 r00%
B 5hj R2 rc0%
C 3hj RI t00%
D 5hj R2 rcO%
E thj R2 50%

calendrier de la ressource Rl

l. m. me. j. v. s. m. me. J. m. me. J.

calendrier de la ressource R2

l. m. me. j. v. s. d. l. m. me. j. v. s. d. L m. me. j. v.

Nous remarquons que, bien que située avant la tâche D dans la pile des tâches, la tâche C
débute après.

Université de Reims - Faculté des Sciences Fronomiques, Sociales de Gestioo - Aotooio Guigoetæ
"t
-8-

Pour finir, chargeons la tâche E en respectant I'intensité de 5A%o:

tâche charge ressource intensité


A 6hj R1 t00%
B 5hj R2 t00%
C 3hj R1 100%
D shj R2 rc0%
E thj R2 s0%

calendrier de la ressource Rl

l. m. me. j. v. s. d. m. me. J. m. me.

calendrier de la ressource R2

l. m. me. j. v. s. d. l. m. me. j. v. s. d. l. m. me. j. v.

Lorsque toutes les tâches ont été chargées sur les calendriers des ressources, on obtient le plan
de charge pour chacune de ces ressources.

I.4 - L'établissement du calendrier de réalisation des tâches

La dernière étape du travail de planifrcation consiste en l'établissement du calendrier de


réalisation des tâches ; calendrier qui se déduit des plans de charge des différentes ressources.

plan de charge de l4lqssource Rl

m. me. j. m. me.

m. me. I. m. me. J. m. me.

m. me. J. m. me, m. me.

Université de Reims - Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion - Antonin Gaignetûe
t

-9-

Section II - Deux variantes de la nlanification Dar les charses : la


planification arrière e{ la planification par les marges

Ilexiste de nombreuses variantes de la planification par les charges; nous en présentons


deux : la planification arrière et la planification par les marges.

II.1 - La planification arrière

Dans la planification par les charges, chaque tâche est chargée sur le ou les calendriers de la
ou des ressource(s) nécessaire(s) à sa réalisation à partir du moment où elle peut commencer,
puis la charge occupe le calendrier selon les disponibilités de la ressource et l'intensité. La
date de début de la tâche, sa durée et donc sa date de fin sont déterminées par ce chargement.

La technique de la planification arrière consiste à parcourir le temps non plus dans le sens
passé---présent--+avenir mais dans le sens avenir--+présent-+passé. Dès lors, chaque tâche se
trouve chargée dans les calendriers des ressources à partir du moment où elle peut s'achever;
sa date de fin, sa durée et sa date de début sont alors déterminées par ce chargement.
Cette technique de planification prend souvent le nom anglo-saxon de < backward loading > ;
à l'inverse la méthode étudiée précédemment est appelée < planification avant )) ou ( forward
loading >.

Prenons I'exemple correspondant au réseau suivant:

Les calendriers des ressources Rl et R2 se présentent de la manière suivante, chaque case


représentant une semaine de 5 jours ouvrés totalement disponibles :

calendrier de Rl

calendrier de R2

Université de Reims - Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion - Antonin Gaignette
t'

-10-

En planification avant, et en départageant les tâches B et C selon un critère alphabétique, la


pile des tâches est la suivante

tâche charge ressource intensité


A 5hj R1 rc0%
B 10 hj R2 rc0%
C shj R2 s0%
D 5hj R1 rc0%

En planification arrière, la pile des tâches est élaborée en s'assurant que tout suivant est
placée plus haut sur la liste que tous ses précédents.
En départageant les tâches B et C selon un critère alphabétique inverse, la pile des tâches
devient:

tâche charge ressource intensité


D 5hj R1 rc0%
c shj R2 s0%
B 10hj R2 t00%
A shj R1 t00%

La planification avant aboutit aux résultats suivants :

plan de

plan de

Université de Reims - Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion - Antonin Gaignette
-11-

La planification arrière aboutit aux résultats suivants :

plan de c

Le rapprochement entre le calcul avant et le calcul arrière fait apparaître des differences sur
les tâches A et B. Ces différences peuvent être assimilées à des marges paf, analogie avec le
calcul réalisé en planification par les durées.

Le rapprochement des échelles donne I tr: to +30. I1 vient donc :

tâche calcul arrière calcul avant ( marge ))


A tr- 25 to 5 ours
B tr-20 to+5 5 ours
C tr- 15 to+15 0 iour
D tr- 5 t^+25 0 iour

Les << marges > des tâches A et B sont donc de 5 jours pour I'une et I'autre tâches.

Attention toutefois: si les maxges calculées en planification par les durée ont une
signification, un nombre de jours durant lesquels la tâche peut flotter, en planifTcation par les
chargesr les marges indiquent simplement une différence entre deux calendrier obtenuso
I'un par le calcul avanf ltautre par le calcul arrière :
o si la marge de la première tâche est positive, alors le calendrier obtenu par le calcul
arrière est plus interessant,
o si la marge de la première tâche est négative, alors le calendrier obtenu par le calcul
avant est plus intéressant,

Remarquons enfin, que des marges peuvent apparaître en planification-charge sans apparaître
en planification-durée (c'est le cas ici), et vice-versa.

Université de Reims - Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion - Antonin Gaignette
-r2- '

!
II.2 - La planification par les marges

La technique de la planification par les marges, ( ressource smoothing >> en anglais, est une
technique de planification par'les charges où la pile des tâches est établie en tenant compte
des marges totales de chaque tâche, marges calculées à l'aide d'un ôalendrier de réalisation
des tâches obtenu par mise en æuvïe d'une planifïcation par les durées ; pratiquement :
o on met en æuwe une planification-durée,
o la marge totale de chaque tâche est calculée,
o les tâches sont classées dans la pile des tâches en fonction de leurs marges; les tâches
critiques étant considérées comme les plus prioritaires,
o on met en æuwe une planification-charge.

Bien entendu, la planification-marges mise en æuvre peut ête une planification avant ou une
planification ariere.

IInivæité rie Reimo EqnrrlrÉ /ao (aialncc Fnnnnainn-" e^;âlâ6 a+ /a-.+i^- A-r^-:- è:--#-
-13-

Exercice numéro I

Soit le réseau suivant déjà traité dans les chapitres précédents :

Les durées sont exprimées en jours ouwés.

Les deux ressources Rl et R2 ont chacune le calendrier suivant, soit 5 hommesjours par
semaine:

+5 +10 +15 +20 +25 +30 +35 +40 +45 +50 +55 +60 +65 +70 +75 1o+90

1) Etablir la pile des tâches en retenant comme critère de classement :


o premièrement, les liens d'antériorité entre les tâches ;
o secondement, I'ordre alphabétique croissant des noms de tâches.

2) Etablir les plans de charge des ressources Rl et R2.

3) Etablfu le calendrier de réalisation des tâches sous la forme d'un diagramme de Gantt.

4) On infoduit l'information suivante : désormais, la ressource Rl doit consacrer 20%o de son


temps de travail quotidien à la réalisation d'un autre projet. Reprendre la procédure
précédente en tenant compte de cette nouvelle information.

Université de Reims - Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion - Antonin Gaignette
-t4-

Exercice numéro 2

On reprend le réseau de depart de l'exercice précédent en y ajoutant une date imposée :


La tiiche F ne peut pas se terminer après ti.20 jours.
{._.
Pratiquer une planification arrière sur ce réseau.

Exercice numéro 3

On reprend le réseau de depart de I'exercice nnnréro l.


Pratiquer une planification par les marges'* arrière >> sur ce réseau.

Uaiversité de Reims - Fasulté:des Sciencor Economiques, $ociales et de Gestion - Antonin Gaignette


-15-

Exercice numéro 1

1) Pile des tâches

tâche charge ressource intensité


A 10hj R1 t00%
B 15 hj R2 100%
C 20hj R1 100%
D 5hj R2 100%
E 5hj R2 s0%
F 7,5hj R1 s0%
G r2,5hj R2 s0%
H 10 hj RI 50%
J 20 hj R2 t00%
I 10 hj R1 100%

2) Plans de charge

Université de Reims - Faculté des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion - Antonin Gaignette
-16-

3) Calendrier de réalisation des tiiches

Université de Reims - Faoulté des Sciences Eco'nomiques, Sociales et de Gestion - Antodn Gaignette