Vous êtes sur la page 1sur 47

ÉDITO

Dans un monde changeant, dans un marché globalisé,


dans un environnement concurrentiel où le client exige toujours plus, où
les offres s’annulent et se remplacent… Le digital apporte des solutions
véritables mais impose un rythme, des changements,

rassembler des compétences du monde entier qui ont chacune une valeur
ajoutée certaine en matière de digitalisation,

inviter des professionnels de l’assurance de tout le Maroc et d’Afrique


désireux d’en apprendre davantage sur ce monde digital qui ouvre de
nouvelles perspectives, lance de nouveaux challenges et accélère
remarquablement le business de l’assurance et de la bancassurance
partout dans le monde,

Telle était l’ambition de cette 4ème édition du Rendez-vous de


Casablanca de l’Assurance !

VOIR LE BEST OF EN VIDEO


SPONSORS
RÉINVENTER L’EXPERIENCE CLIENT
À L’ÈRE DU DIGITAL
CLÉS
LES CHIFFRES
900 25 10
PARTICIPANTS PAYS AFRICAINS EXPOSANTS
REPRÉSENTÉS
40 4
6 40 NATIONALITÉS KEYNOTE
PANELS CONFÉRENCIERS PRÉSENTES SPEAKERS
ALLOCUTION D’OUVERTURE
Je souhaite vous présenter notre NOUVEAU meilleur ami
et faire écho ainsi à la thématique principale de cette
4ème édition.
Notre meilleur ami, c’est lui : notre Smartphone.
Cet ami a au fil des années bouleversé nos habitudes de
consommation et surtout notre engagement. Nous ne
sommes plus désormais des consommateurs passifs,
nous avons le choix !

Le secteur de l’assurance a lui aussi compris cette


mutation et se transforme à grande vitesse en utilisant
les nouvelles technologies. C'est cette dynamique qui a
motivé le choix du thème de ce Rendez-vous :
« Réinventer l'expérience client à l'ère du Digital. »
Le Web 2.0, la démocratisation des mobiles, l’avènement
des Big Data sont autant d’évolutions qui vont
bouleverser les fonctions marketing de l’assurance.
Les produits d’assurances restent perçus comme
complexes. Nous devons donc réfléchir à « fluidifier », à
simplifier notre relation-client, à la rendre moins rigide et
plus intelligente. Une relation dans laquelle nos clients
MOHAMED HASSAN vont devenir des acteurs entendus et reconnus.
BENSALAH
Président de la Fédération Nous le savons déjà, le Digital sera déterminant dans la
Marocaine des Sociétés réussite de nos stratégies de développement dans nos
d’Assurances et de Réassurance (FMSAR) sociétés émergentes. Encore faut-il que les Etats nous
accompagnement notamment en matière de
souscription en ligne en rendant applicables les textes qui
nous autorisent à mettre en place tous ces changements.
La révolution digitale nous pousse à entrevoir les possibilités Pour terminer Mesdames, messieurs,
qu'ouvre l'analyse de masses de données pour notre métier. chers amis, je souhaiterai parler de notre
Enrichir notre connaissance des clients, croiser les informations continent… l’Afrique. Dans le cadre des
entre les différents métiers, automobile, habitation, santé, avoir tournées africaines de Sa Majesté le Roi
en quelque sorte une vision 360° de nos assurés, c’est l’une des Mohamed VI, Que Dieu l’assiste, nous
possibilités offertes par le développement du Digital et du Big avons eu l’immense honneur de signer des
Data. Outre l'enjeu du calcul de risque et de la tarification, il faut conventions de coopération et d'entente
voir dans cette avancée technologique, un enjeu majeur de avec plusieurs fédérations de pays frères.
fidélisation et un levier de personnalisation des interactions avec Je peux citer le Rwanda, la Tanzanie, le
nos clients. Ghana et la Zambie, tout comme nous
Nous verrons dans les interventions qui suivront durant ces deux sommes signataires de conventions de
journées que le Digital est souvent source d'opportunité et coopération avec les marchés Tunisiens,
d’accélération du taux de pénétration de l’assurance dans Ivoiriens et que nous allons signer dans les
certains pays notamment africains. C’est le cas au Maroc où minutes qui suivent, une convention avec
plusieurs services à la clientèle sont déjà totalement nos amis du Sénégal. Car comme vous le
dématérialisés. savez, le Sénégal est le pays à l’honneur
Puisqu’on parle du Maroc… un peu d’auto-satisfaction… une fois de cette 4ème édition du Rendez-vous de
n’est pas coutume : Vous le savez, l'année 2016 a été une année Casablanca de l'Assurance.
exceptionnelle pour le marché marocain de l'assurance avec un Le choix du Sénégal était pour nous une
taux de croissance de 15,4 % tiré par l'assurance « vie et évidence tant les liens qui unissent nos
capitalisation » dont les primes ont évolué de 35,4%. deux pays sont très forts et remontent au
L'assurance « vie et capitalisation » représente ainsi à fin 2016 plus profond de l'histoire.
40,70% des primes émises du marché marocain des assurances Vous êtes les bienvenus chez vous, au
contre 28,4% pour l'assurance automobile. C’est une « nouvelle Maroc, chez vos amis et frères les
donne », une évolution qui confirme que notre secteur continue à membres de la communauté des
jouer un rôle de locomotive dans la mobilisation de l'épargne Assureurs marocains.
longue durée, et dans le financement de l'économie. Marhabane Bikoume.
Hassan BOUBRIK
Président
Autorité de Contrôle des Assurances Les opérateurs en Afrique doivent
et de la Prévoyance Sociale (ACAPS) rapidement mettre en place un cadre
réglementaire adéquat afin de faire
face à cette lame de fond qu'est
la Révolution numérique.
L'intervention humaine n'est plus
incontournable pour la bonne
exécution d'un contrat.
Voici l'ère des Smarts contrats.

La révolution numérique
est en train de bouleverser nos vies.
CLIQUEZ ICI
POUR VOIR LA VIDEO
NAO , un invité de marque venu d’une autre planète,
celle de l’innovation technologique ! Une prestation
époustouflante qui a donné le ton d’un événement
qui ne se contente pas d’évoquer les choses mais
leur donne une expression concrète. Du haut de ses
58cm, NAO est un robot humanoïde qui a co-animé
la séance inaugurale et répondu aux questions les
plus précises.

Il faut dire que son intelligence artificielle est


capable d’intégrer toutes les contraintes liées à
l’espace et au temps et répondre, sans aucune
hésitation, aux questions du maître de cérémonie.

Une belle preuve que le sujet du jour est hautement


d’actualité !
Aujourd'hui, à sa 5ème version, environ 9000 NAO
ont déjà été vendus dans le monde entier.

Les participants et invités du Rendez-vous de


Casablanca de l’Assurance se rappelleront
longtemps des répliques vives et drôles de NAO !
CÉRÉMONIE DE SIGNATURE D’UNE CONVENTION
DE COOPÉRATION TECHNIQUE ENTRE LA FÉDÉRATION
MAROCAINE DES SOCIÉTÉS D’ASSURANCES
ET DE RÉASSURANCE ET LA FÉDÉRATION SÉNÉGALAISE
DES SOCIÉTÉS D’ASSURANCES.

Il faut noter qu’en l’espace de quatre éditions, le Rendez-vous de Casablanca de


l’Assurance est devenu un espace-temps incontournable pour les professionnels
de l’assurance sur le continent africain.

L’a uence record de cette édition, avec près de 900 participants du monde entier,
et la montée en puissance des professionnels africains représentés par près de 25
nationalités, donne tout son sens à cette convention et au pays à l’honneur cette
année: le Sénégal.

Les nombreux défis auxquels doit faire face le secteur de l’assurance dans les pays
africains ne doivent pas nous faire oublier l’extraordinaire marge de progression
promise au secteur dans son ensemble au regard de la très faible couverture des
citoyens africains et la bonne performance des économies de nombreux pays
africains.

Mohamed Hassan BENSALAH : Mor ADJ :

Le digital va nous permettre Je me réjouis de l'honneur fait au marché


de rencontrer nos clients là où ils sont. sénégalais de l'assurance de s'adresser
ainsi au RDV de l'Assurance
ici à Casablanca.
Un des temps forts de la cérémonie
inaugurale de la 4ème édition du
Rendez-vous de Casablanca de
l’Assurance restera la signature
d’une Convention de coopération
technique entre la Fédération
Marocaine des Sociétés
d’Assurances et de Réassurance et
la Fédération Sénégalaise des
Sociétés d’Assurances.

Cette séance ayant été précédée


par une importante allocution du
Président de la FMSAR, Mohamed
Hassan BENSALAH qui a rappelé
la belle dynamique africaine en
cours et l’engagement ferme du
Maroc à collaborer avec tous les
pays amis et frères du continent.
Monsieur BENSALAH a également
souligné la volonté du Maroc de
devenir un véritable hub entre
l’Afrique et le monde dans tous les
métiers de l’Assurance.

Le président de la Fédération Séné-


galaise des Sociétés d’Assurances,
Monsieur Mor ADJ, a rappelé les
liens forts qui lient les deux pays et
remercié l’assistance au nom de
toute l’industrie de l’assurance
sénégalaise.
Governor Dirk KEMPTHORNE
Président
Global Federation of Insurance
Associations (GFIA)

Humanity first ! You have the Insurance gives us the ability


industry that can help. to expand our limits.
Can technology help, too? We have a sense of a whole…
Yes it can, but it must first be in the greater good of mankind..
service of humanity.
Technology must enrich the
human experience.
PANEL 1

QUELLE STRATÉGIE DIGITALE POUR LES ASSUREURS ?

Président du Panel :
Philipe POIGET
Délégué Général
Fédération Française de l’Assurance
( FFA)
La numérisation de l’économie mondiale Les expériences réussies du tout digital n’ont cependant pas
est un fait. fait oublier que le contact humain, l’anticipation des
L’entrée dans le monde digital des secteurs attentes et le sens de l’écoute sont au cœur du métier
d’activité en relation avec l’Assurance d’assureur.
est aujourd’hui une réalité incontournable.
Les experts internationaux se sont empressés de rappeler
La qualité et la diversité des intervenants, que la noblesse du métier s’en trouve promue car les
conférenciers et panelistes, a permis de processus longs et fastidieux sont fortement remis en
donner vie à un événement d’une teneur question par des algorithmes qui apportent vitesse et
scientifique et technique de premier ordre. précision aux réponses des compagnies d’assurance et
permettent aux assureurs de se concentrer sur l’essentiel : la
Ainsi, l’assistance a pu prendre la pleine confiance et la dignité humaine.
mesure des nombreuses ramifications de
ce processus de digitalisation que tout
professionnel se doit d’anticiper, préparer, présentées, envisagées et même questionnées. Une seule
mettre en œuvre et gérer au quotidien. certitude : le digital ne s’improvise pas et ne se décrète pas
Ceci change également la perception du en fin de processus.
client de la qualité de service de l’assureur. C’est l’ensemble de la structure d’entreprise et de culture
L’expérience client s’en trouve
Le client étant plus exigeant en matière de du client qui est interpellé par la digitalisation.
révolutionnée.
transparence de l’information, de sa
disponibilité 24h sur 24 et de la réactivité
Aujourd’hui, eu égard aux répercussions
de l’assureur à la moindre de ses
vécues aux Etats-Unis et en Europe, en
demandes et interrogations.
Asie comme en Afrique, le digital change
radicalement la façon de produire la
Si certains professionnels pensent encore
couverture d’assurance, la façon de la
que le digital ne concernera qu’une partie
distribuer et également de la paramétrer
seulement de leur prestation, des experts
pour mieux répondre aux attentes des
se sont relayés durant les deux journées
clients.
du Rendez-vous de Casablanca
de l’Assurance pour expliquer que la
digitalisation exige de tous de reconsidérer
complètement leur métier de base et de
repenser son devenir.
Philippe POIGET : Zouheir BENSAID :

Toutes les innovations constituent Si on avait continué à ignorer le phénomène


des défis pour les assurances. digital, on n'aurait jamais réalisé
l'importance de ces changements.

QUEL IMPACT DE LA RÉVOLUTION DIGITALE SUR L'AGGRAVATION


DU TAUX DE CHÔMAGE ?

QUELLE STRATÉGIE DOIT ADOPTER LES COMPAGNIES DE RÉASSURANCE


POUR ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION DIGITALE DES COMPAGNIES D'ASSURANCE ?
PANEL 2

LE DIGITAL, POUR DÉVELOPPER L’ASSURANCE


DANS LES MARCHÉS ÉMERGENTS

Président du Panel :
Corneille KAREKEZI
Directeur Général
Africa Ré
Comment anticiper les e ets de la digitalisation dans les marchés émergents de l’assurance ?
Comment parler numérisation aux professionnels engagés dans la vulgarisation même du service d’assurance ?
Comment tirer profit des avantages économiques du digital dans les pays où l’accès à internet n’est pas généralisé et les tarifs des services de téléphonie encore élevés ?
Comment développer le business de l’assurance dans des économies dynamiques et permettre au plus grand nombre d’en profiter sans l’appui du digital ?

Les représentants des 25 pays africains présents aux Rendez-vous de Casablanca de l'Assurance ont suivi avec intérêt les débats concernant la digitalisation de l’assurance
dans les pays émergents.

Certes, les défis humains et technologiques sont grands mais les opportunités sont immenses !

Des exemples d’Amérique Latine et d’Asie servant de benchmark à des professionnels d’Afrique et d’ailleurs, des experts résolument engagés en faveur du développement
de notre continent défendant une forme de protectionnisme gagnant, des entrepreneurs dans le secteur des assurances reprenant les expériences réussies des spécialistes
du tout-digital.

Vive le digital et vive l’Afrique !

LA RÉGLEMENTATION EN MATIÈRE D'ASSURANCE N'ENTRAVE PAS


LE PROCESSUS DE DIGITALISATION. QUELLES SONT LES RÉELLES CONTRAINTES
PRATIQUES?
Jad ARISS :
Pour AXA, le digital
est envisagé sous trois
angles : distribution,
service et technique.

Recaredo ARIAS :
Technologies will change
completely the way we do
medecine in the world.

Xavier LARNAUDIE-EIFFEL :
Arrêter de penser produit
pour penser totalement client.

LA TRANSFORMATION DIGITALE EST UNE VISION STRATÉGIQUE


PLUTÔT QU'UN SIMPLE PROJET. QUELLE EST SELON VOUS LA MEILLEURE
APPROCHE ET ORGANISATION POUR ADRESSER CE SUJET ?

DO YOU THINK WE CAN TAKE THE EXPERIENCE IN MEXICO, BRÉSIL AND MIDDLE
EAST AS AN EXAMPLE TO IMPROVE THE DIGITAL SIDE IN MOROCCO?
Corneille KAREKEZI : Xavier LARNAUDIE-EIFFEL :

La digitalisation est une opportunité Il y a de multiples raisons concrètes


de développement mais qui incitent à l'optimisme !
une digitalisation ratée comporte
des risques financiers.
PANEL 3

INTERNET DES OBJETS ET BIG DATA :


MENACE OU OPPORTUNITÉ
POUR LES ASSUREURS ?

Président du Panel :
Fatou ASSAH
Program Manager
Banque Mondiale
Quelle belle opportunité pour les assureurs que de
pouvoir enfin faire un usage autrement plus
performant des millions de données qu’ils reçoivent
annuellement de par la nature même de leurs métiers!

Quelle formidable ouverture pour une plus grande


anticipation des besoins des clients, des risques
encourus, des difficultés à venir et des interdépendances
à saisir entre les dossiers, les clients, les besoins et les
opportunités.
Le monde digital est un monde où les données sont
mieux exploitées et servent de nombreuses possibilités.

Tous ces objets intelligents qui nous entourent, toutes


ces connexions que nous activons dans nos vies
quotidiennes, professionnelles et personnelles, toutes
ces informations que nous partageons à chaque
instant…
l’ensemble de ces données peuvent nous servir à mieux
servir les assurés, à mieux les protéger et à mieux les
guider.

La fidélisation des clients n’en sera que plus forte et la


personnalisation des offres et des services n’en sera
que plus inventive.
Stephen SIMCHAK :
At the core of insurance
business is the data analysis.

Omar SEGHROUCHNI :
Ne plus considérer que les données
mais aussi la loyauté
des algorithmes.

Eelco VAN KEIMPEMA :


Case studies : John Deere,
agricultural industry,
gives farmers live data.
Denis JACQUET :
L'homme est la dernière réserve
de productivité encore possible.

WHAT IS THE SOLUTION TO A GOOD COUPLING REDUCE UNEMPLOYMENT


AND DIGITIZATION?

COMMENT ADRESSER LA DIGITALISATION POUR LES CLIENTS INSTITUTIONNELS


QUI PRÉSENTENT LA GRANDE PARTIE DU CHIFFRE D'AFFAIRE VS LES PARTICULIERS ?

EST CE QUE LE COÛT DE LA RÉGLEMENTATION BANCAIRE NE FAIT


PAS OBSTACLE À UNE BANQUE VRAIMENT AGILE ?
PANEL 4

QUEL IMPACT DU DIGITAL SUR L’INDUSTRIE


ET LA DISTRIBUTION DE L’ASSURANCE

Président du Panel :
Pierre MICHEL
Directeur Réassurance
Covéa
Pratiquement tous les spécialistes le confirment : la digitalisation des services de l’assurance offrent une
réelle opportunité de développement du secteur dans son ensemble. Ce développement commence par
une accélération des demandes et une meilleure couverture du territoire grâce à la multiplication des
voies de distribution des offres.

La disponibilité des « vitrines » web, la facilité du contact, la possibilité de développement d’une


information complète, polyglotte et rapidement mise à jour… tous ces éléments permettent une plus
grande dynamique de distribution de l’assurance.

Mais ces nouvelles opportunités offertes à l’industrie de l’assurance questionnent également, et d’une
manière forte, l’organisation même de nos entreprises. Toute la hiérarchie de nos structures et notre
système de prise de décision en seront profondément affectés.

WHAT IS THE SOLUTION TO A GOOD COUPLING REDUCE UNEMPLOYMENT


AND DIGITIZATION?

EST CE QUE VOUS PENSEZ QU'ON PEUT S'INSPIRER DE LA RÉGLEMENTATION


EUROPÉENNE POUR METTRE EN PLACE UNE RÉGLEMENTATION MAROCAINE ?
Charles F. LOWREY : Jeremy GARAMOND :

Responsability may shift from the driver Le digital questionne aussi le modèle
of the car to the manifacturer of the car. hiérarchique des entreprises !

William VIDONJA : Henri DEBRUYNE :

La numérisation et la distribution Intermédier requiert :


en Europe n'est pas une chose aisée. La compréhension des besoins ;
La réduction de l’asymétrie de l’information ;
L’ajustement des solutions aux besoins.

COMMENT ADRESSER LA DIGITALISATION POUR LES CLIENTS INSTITUTIONNELS


QUI PRÉSENTENT LA GRANDE PARTIE DU CHIFFRE D'AFFAIRE VS LES PARTICULIERS ?

EST-CE QUE LE COÛT DE LA RÉGLEMENTATION BANCAIRE NE FAIT


PAS OBSTACLE À UNE BANQUE VRAIMENT AGILE ?
PANEL 5

SYNERGIES BANQUES ET ASSURANCES


À L’HEURE DU DIGITAL

Président du Panel :
Faiçal MEKOUAR
Président
Fidaroc Grant Thornton
La bancassurance est une réalité palpable aujourd’hui. Le client assuré l’est de plus en plus souvent par le biais de son agence bancaire.
La banque vend aujourd’hui le contrat d’assurance avec succès, seul ou dans un package incluant le crédit automobile ou le financement d’un logement.

C’est une synergie de fait. Une synergie que la digitalisation questionne fortement. Des banquiers au parcours très di érent, une banque fortement
digitale et une autre à l’ancrage conventionnel puissant mais à la numérisation bien engagée, des experts en assurance, des débats très factuels et des
expériences partagées forcément enrichissantes. La synergie Banque et Assurance profite déjà de tous les apports du digital, dans l’intérêt des assurés
et pour le bonheur des clients de la banque.

Ce débat a permis également de se projeter dans les cas concrets de marchés émergents où très souvent les e orts de bancarisation des populations et
l’élargissement de la couverture par l’assurance des ménages vont dans le même sens, rencontrent les mêmes freins et peuvent donc profiter de tout
l’apport de la digitalisation dans une synergie gagnante.
Faiçal MEKOUAR : Pierre DE VILLENEUVE :
Le consommateur ne veut plus De l'intelligence artificielle
de services financiers standardisés. émotionnelle, il faut œuvrer
dans ce sens.

Adil DOUIRI : Ali HARRAJ :


C'est grâce à la digitalisation que la création On parle de plus en plus de parcours
d'une banque nouvelle avec des capitaux Phygital: physique et digital à la fois.
limités a été rendue possible.

EST CE QUE LE MARCHÉ AFRICAIN SUIT CETTE TENDANCE DE L'UBÉRISATION?


À QUEL RYTHME? OU EST CE ENCORE UN CONTINENT PROTÉGÉ ?

DONNER TROP D'IMPORTANCE À LA PROTECTION DES DONNÉES NE RISQUE T IL


PAS DE FREINER L'INNOVATION?

PEUT-ON ASSISTER À UN PARTAGE DE DONNÉES DÉMOCRATISÉ


"OPEN DATA" POUR MIEUX SERVIR LES CLIENTS TOUT EN RESPECTANT LA DCP?
PANEL 6

LE DIGITAL, UN LEVIER DE CROISSANCE


POUR L’ASSURANCE EN AFRIQUE
Président du Panel :
Roger BOA JOHNSON
Président
Association des Sociétés d’Assurances
de Côte d’Ivoire ( ASACI)
Roger BOA JOHNSON : Emmanuel BRULE :

La transformation digitale, Il est intéressant


c'est l'utilisation NTI pour s'adapter de voir les orientations
aux nouvelles pratiques afin des investissements des Insurtechs.
d'améliorer l'expérience client.

Adama NDIAYE : Patrick RAFFORT :

Le digital, un levier de croissance Les plus grosses entreprises sont américaines


de l'assurance en Afrique. et japonaises, il n‘y a pas d'européen dans
ce grand monde du digital.

EST-CE QUE VOUS PENSEZ LA CRYPTO MONNAIE PRÉSENTE UNE OPPORTUNITÉ


POUR LE SYSTÈME BANCAIRE, FINANCIER ET D'ASSURANCE AU MAROC
ET DANS LE MONDE?

COMMENT ADRESSER LA DIGITALISATION POUR LES CLIENTS INSTITUTIONNELS


QUI PRÉSENTENT LA GRANDE PARTIE DU CHIFFRE D'AFFAIRE VS LES PARTICULIERS ?

COMMENT RÉUSSIR À FIDÉLISER LES CLIENTS VIA DES CANAUX


DIGITAUX PERTINENTS ET EFFICACES ?
NETWORKING
ESPACE
MOMENTS
INTERVENANTS
FORTS

REVIVRE
L’ÉVÉNEMENT
MOMENTS
FORTS
INTERVENANTS
INTERVENANTS
INTERVENANTS
INTERVENANTS
La cérémonie
d’ouverture

Panel 1 Panel 2 Panel 3


Quelle stratégie Le digital, pour Internet des objets et
digitale pour les développer l’assurance Big Data : Menace ou
assureurs ? dans les marchés opportunité pour les
émergents assureurs ?

Panel 4 Panel 5 Panel 6


Quel Impact du Synergies Banques Le digital, un levier de
digital sur la et Assurances à croissance pour
distribution de l’heure du Digital. l’assurance en Afrique.
l’assurance.