Vous êtes sur la page 1sur 3

Résume : Les fondements théoriques de la fonction Audit

Le contrôle interne est un processus mis en Information et communication : les systèmes


œuvre par le conseil d’administration, les d’information et de communication sont
dirigeants et le personnel d’une organisation, articulés autour de ces activités de contrôle. Ils
destiné à fournir une assurance raisonnable permettent au personnel de recueillir et
quant à la réalisation des objectifs suivants : échanger les informations nécessaires à la
conduite, à la gestion et au contrôle des
-La réalisation et l’optimisation des opérations,
opérations ;
-La fiabilité des informations financières,
Pilotage : l’ensemble du processus doit faire
-La conformité aux lois et aux réglementations en l’objet d’un suivi et des modifications doivent y
vigueur être apportées le cas échéant. Ainsi, le système
peut réagir rapidement en fonction du contexte.
Les objectifs du contrôle interne :

L’objectif général du contrôle interne est de


supprimer les risques qui menacent Les principes d’un bon dispositif de contrôle
l’entreprise. interne :

Le contrôle interne a 4 objectifs : - L’existence de responsabilités


fonctionnelles : l’entreprise est
1.Sécurité des actifs fractionnée en services = Chacun de ces
2.Qualité des informations services spécialisés concourt au bout
commun = coordination et coopération
3.Respect des instructions de la Direction = La structure doit être à la fois simple et
4.Optimisation des ressources flexible

Les composants du contrôle interne : - Un système d’autorisation et


d’exécution : la définition des
Environnement de contrôle : les individus ( leurs
responsabilités fonctionnelles est
qualités individuelles, et surtout leur intégrité,
complétée par la diffusion d’un manuel
leur éthique, leur compétence ) et
des procédures, d’un recueil sur feuillets
l’environnement dans lequel ils opèrent sont
mobiles précisant le cadre de la fonction
l’essence même de toute organisation.
de chacun, ses attributions et
L’évaluation des risques : l’entreprise doit être responsabilités, l’origine et la
consciente des risques et les maîtriser. Elle doit destination des documents qu’il utilise
également instaurer des mécanismes ses relations de dépendance ainsi que
permettant d’identifier, analyser et gérer les les frontières de sa compétence
risques correspondants ; fonctionnelle, et la liste des personnes
autorisées à engager l’entreprise
Activités de contrôle : les normes et procédures
de contrôle doivent être élaborées et appliquées
- De saines pratiques d’exécution des
pour s’assurer que sont exécutées efficacement
tâches : les mesures tactiques
les mesures identifiées par le management
d’application du système supposent la
comme nécessaire à la réduction des risques liés
division et le contrôle réciproque des
à la réalisation des objectifs ;
tâches. Aucune personne ne doit être Sur la base des réponses : on pose la question
autorisée à traiter une transaction du pourquoi ? rechercher les faits, les motifs
commencement à la fin, pour éviter les véritables, et de discerner les causes pour
erreurs et écarter la possibilité de proposer des améliorations.
fraude.
Diagnostic : révéler les forces et les faiblesses,
d’où l’on déduit la thérapeutique à l’aide d’un
dispositif de contrôle interne.
- Un personnel qualifié : Un personnel
efficient suppose le recrutement de gens La Feuille de Révélation et d’Analyse de
dont la compétence correspond au profil Problème : ( FRAP ) (avoirdansla méthofologie)
de l’emploi, puis leur adhésion formelle
au respect des procédures en vigueur. Les outils de l’Audit Interne :
Un programme de formation et de Les outils d’interrogation :
perfectionnement interne facilite
l’adaptation à la fonction Les sondages statistiques : échantillonnage=
représentatif= une généralisation (population)
L’audit interne = Est une activité indépendante
et objective qui donne à une organisation une Les interviews :
assurance sur le degré de maîtrise de ses Les conditions d’une bonne interview s’inspirent
opérations, lui apporte ses conseils pour les du nécessaire esprit de collaboration qui doit
améliorer, et contribue à créer de la valeur s’instaurer entre audité et auditeur, interviewé
ajoutée. et intervieweur.
Les moyens de l’Audit Interne : 1ere Règle : Il faut respecter la voie hiérarchique.
Les questionnaires de prise de connaissance 2ème Règle : Rappeler clairement la mission et
C’est un document qui permet à l’auditeur ses objectifs. L’interlocuteur de l’auditeur doit
d’avoir une vue et une compréhension connaître le pourquoi et le comment de
d’ensemble pour orienter sa mission (Le secteur l’interview.
d’activité de l’entreprise, Sa structure, les 3ème Règle : Les difficultés, les points faibles, les
informations significatives, des entretiens, visite anomalies rencontrées seront évoqués avant
sur place) toute autre chose.
le questionnaire de prise de connaissance= 4ème Règle : les conclusions de l’interview
questionnaire de contrôle interne. résumées avec l’interlocuteur, doivent recueillir
Le questionnaire de Contrôle Interne son adhésion avant d’être communiquées sous
quelque forme que ce soit à sa hiérarchie.
 QUOI ? : question orientée sur le travail.
 QUI ? : question orientée sur l’exécutant. 5ème Règle : Conserver l’approche système, en
 OÙ ? : question orientée sur le lieu vertu de ce principe que l’auditeur ne s’intéresse
d’exécution. pas aux hommes.
 QUAND ? : question orientée sur l’ordre L’interrogation de fichiers informatiques :
d’exécution et le moment d’exécution.
 COMMENT ? : question orientée sur la L’extraction et l analyses des informations sur un
méthode de travail. fichier :
1ère Condition : Disposer d’un fichier fiable
contenant les informations que l’on souhaite
analyser.

Disposer d’outils d’interrogation et de personnel


capable de les utiliser.

Un bon rapport qualité / prix, autrement dit coût


d’interrogation qui reste acceptable par rapport
au bénéfice attendu

Vérifications et rapprochements divers : des


procédés qui sont utilisés par l’auditeur au cours
du travail sur le terrain ( les vérifications
arithmétiques, des ratios, Les
rapprochements..).

Les outils de description :

L’observation physique :

Il s’agit d’une constatation de la réalité


instantanée de l’existence et du fonctionnement
d’un ensemble d’éléments (Le processus, Les
biens, Les transactions, Les valeurs, Les
documents et Les comportements).

L’organigramme fonctionnel : les fonctions , la


hiérarchie, descriptif du poste

L’auditeur examinera les descriptifs de poste


pour s’assurer qu’une même personne
n’assume pas à elle seule toutes les
responsabilités attachées à une fonction ou à une
activité.

Le diagramme de circulation (ou flow-chart ) :

est une représentation graphique d’une suite


d’opérations dans laquelle les différents
documents, centres de travail, de décision, de
responsabilité, sont représentés par des
symboles réunis les uns aux autres suivant
l’organisation administrative de l’entreprise.