Vous êtes sur la page 1sur 56

MODULE II:Le cadre logique, et cadre de

résultat comme outil de planification et


de gestion axée sur les résultats du
développement

1
la GARD-Le cadre logique et cadre de résultat
Principaux éléments de la présentation

• Le cadre logique
• Le cadre logique axé sur les résultats du
développement
• Le plan de travail et budget annuel

24 janvier 2014 Page 2


Introduction
• Le Gouvernement,les Donateurs et les autres acteurs du
développement doivent adopter une nouvelle approche permanente
de gestion des ressources rares pour faire en sorte que tous les
projets/programmes soient gérés de façon efficace et
efficiente,qu’ils produisent des résultats, qu’ils fassent une utilisation
optimale de l’argent des contribuables et qui correspondent aux
priorités des parties prenantes et aux responsabilités du
Gouvernement.
• Dans le souci de rendre compte en toute responsabilité et de façon
transparente, le cadre logique ou le cadre de gestion axé sur les
résultats du développement est devenu l’outil exigé par excellence
par les différents donateurs bilatéraux et multilatéraux.
Définition de la gestion axée sur les résultats
du développement
• La gestion axée sur les résultats est une stratégie ou méthode de
gestion selon laquelle une organisation veille à ce que ses
procédés, produits et services contribuent à la réalisation de
résultats clairement définis. La gestion axée sur les résultats fournit
un cadre cohérent de planification et de gestion stratégiques en
améliorant l’apprentissage et la responsabilité.

La GARD est une philosophie de gestion qui met l'accent sur trois
fonctions essentielles :

1 la planification stratégique,

2 la gestion stratégique,

3 l'analyse de la performance,
Rappel des éléments du système de la GARD

• Les éléments fondamentaux du système sont :


le Cadre de résultats stratégiques (CRS), qui permet de déterminer les orientations et
résultats stratégiques visés par l'organisation, les effets et produits attendus les plus
importants de l'intervention dans un contexte donné.
le suivi-évaluation des résultats sur la base d'outils de monitoring et d'évaluation des
effets aussi bien au niveau des projets, qu'à celui du programme , et au niveau
décisionnel et d'orientation stratégique.
l'évaluation de la performance : performance par rapport aux résultats ciblés, en terme
d'efficacité dans la gestion des ressources (humaines et financières) ; performance
individuelle en terme de contribution à l'atteinte des résultats .
 La GAR exige une mentalité orientée vers les effets qui va au-delà des cibles
spécifiques d’un projet ou même d’un programme. Elle reconnaît l’importance du
partenariat pour atteindre les objectifs de développement et sert d’instrument de
dialogue et de négociation avec les partenaires .
LE CADRE LOGIQUE ET LE CADRE DE
RESULTAT :LA MATRICE

6
CADRE LOGIQUE: Définition
• Qu’est-ce qu’un cadre logique ?
• Une Matrice qui permet d’identifier et formuler logiquement les éléments clés
d’un projet suite à l’identification des problèmes et besoins.
• Un outil pour faciliter la conception, la présentation et la conduite d’un projet
de développement.
• Le cadre logique est un outil utilisé pour aider à renforcer la conception,
l’exécution et l’évaluation d’un projet.
• Le cadre logique est un tableau composé de quatre rangées et de quatre
colonnes.
CADRE LOGIQUE :Pourquoi
• Pourquoi utiliser un cadre logique ?
• Le cadre logique est utile parce qu’il :
• aide les gens à organiser leur réflexion;
• aide les gens à penser de façon logique;
• aide à identifier les faiblesses dans la conception d’un projet;
• assure que les indicateurs clés sont identifiés dès le début du projet de façon
à faciliter le suivi et l’évaluation;
• assure que les personnes impliquées dans le projet utilisent la même
terminologie;
• aide les gens à résumer un plan de projet en quelques feuilles de papier;
LE CADRE LOGIQUE
ETAPE DU MONTAGE
Les résultats des étapes analytiques décrites dans le module précédent
servent de base à l’ élaboration du Cadre Logique. Le cadre logique pose
une série de questions :
• Où voulons-nous aller ? (Objectif global, Objectifs spécifiques)
• Comment y arriverons-nous ? (Résultats, Activités)
• Comment saurons-nous que nous y sommes arrivés ? (Indicateurs)
• Qu’est-ce qui nous montrera que nous y sommes arrivés ? (Preuves)
• Quels sont les problèmes éventuels que nous pouvons rencontrer en
chemin ? (Hypothèses/Risques).
LE CADRE LOGIQUE

ETAPE DU MONTAGE (suite)

• Une approche graduelle est suivie, en


commençant par la première colonne (logique
d’intervention). Ensuite, suit le contenu de la
deuxième et de la troisième colonne
(indicateurs et moyens de vérification) la
quatrième colonne (hypothèse/risques)
complète le processus.
CADRE LOGIQUE: LA MATRICE
Logique Indicateurs Sources de Hypothèses
d’intervention objectivement vérification
(Hiérarchie des vérifiables
objectifs)
Objectif général

Objectif
spécifique
Extrant /produit

Intrants Moyens Coûts

Conditions
préalables
LE CADRE LOGIQUE
Définition des termes
La logique d’intervention ou hiérarchie des objectifs présente les grandes lignes des
objectifs du projet : ce qu’il espère accomplir et comment en désignant le
changement souhaité.
Objectif global (Finalité) fait référence à l’ensemble du problème que nous essayons de
traiter. Cela pourrait être une amélioration des revenus, un accès amélioré à l’eau ou
une réduction de l’insécurité alimentaire.
• Exemple : Amélioration de la productivité agricole par les petits agriculteurs.
Objectifs spécifique est le changement spécifique que nous voulons que le projet
réalise pour contribuer à l’atteinte de l’objectif global. On l’appelle parfois « objectif
immédiat du projet ».
• Exemple : Les méthodes de culture améliorées et les variétés de riz adoptées par les
petits agriculteurs.
LE CADRE LOGIQUE
Définition des termes(suite)
Les résultats sont ce que nous voulons voir en conséquence de nos activités afin de
réaliser l’objectif spécifique. Le résultat est une description de la valeur de ce qui est
produit par le projet dans les limites de ce que les parties concernées peuvent
garantir. Ce sont des résultats réels et évidents qui découlent logiquement des
activités du projet.
• Exemple : Des variétés de cultures améliorées acceptables par les utilisateurs
rendues disponibles ,distribuées et vulgarisées.
• Exemple: Les paysans de la région disposent de méthodes plus efficaces pour
cultiver le maïs.
Les activités décrivent les tâches que nous exécuterons.
• Exemple : Recherche participative avec les agriculteurs sur les variétés de cultures.
Les indicateurs répondent à la question : « Comment savons-nous que nous y sommes
• arrivés ? » Ce sont les indices qui mesurent la performance d’un projet par rapport
aux objectifs et ils jouent un rôle important dans le suivi et l’évaluation.
• Exemple : 75% des petits agriculteurs de la zone du projet auront adopté de
nouvelles variétés de riz pour la fin de l’année 2014
Le moyen de vérification fait référence à la source d’information requise pour la
vérification, à la personne qui sera chargée de la recueillir et selon quelle fréquence.
• Exemple :Rapport d’enquête par sondage effectuée par le personnel du projet à la fin
de l’année 2014;
LE CADRE LOGIQUE
Définition des termes (suite et fin)
Les hypothèses/risques font référence aux conditions qui pourraient affecter la
progression, le succès ou la viabilité à long terme du projet. Ce sont des facteurs
extérieurs qui ne peuvent pas être contrôlés. Il serait peut-être possible de réduire la
vulnérabilité du projet aux facteurs qui ne peuvent pas être contrôlés. Ces facteurs
pourraient inclure le changement climatique, les changements de prix et les politiques
gouvernementales.
LOGIQUE D’INTERVENTION
Qu’est ce qu’on veut faire, pourquoi , comment?

La première colonne du cadre logique est appelée : « logique


de l’intervention >>
Elle comprend une hiérarchie qui part des activités jusqu’aux
objectifs globaux

Logique d’intervention
Objectif général
Objectifs spécifiques
Extrant/produit
Intrants
Schéma de la logique d’intervention du
projet/Programme

Pourquoi
Pourquoi
on veut le
onfaire
veut le Ce qu’on veut Comment on
faire faire veut le faire

Contribuer
à la Atteindre Mettre
Obtenir Mobiliser
réalisation des objectifs en
des des
des spécifiques œuvre
résultats moyens
objectifs des
globaux (Biens et activités (humains
services) financiers
materiels)
Schéma de la logique d’intervention du projet/Programme
prenant en compte les parties prenantes

COMMENT ? QUOI ? POURQUOI ?


RESSOURCES RESULTATS

INTRANTS ACTIVITES EXTRANTS EFFETS IMPACTS

Partenaires
Groupes Bénéficiaires Société
d’exécution de projet intermédiaires

AVEC QUI ?(Acteurs/parties prenantes)


Explication
Le Pourquoi exprime le résultat attendu en lien
avec les orientations du pays et la
programmation des donateurs pour le pays.
Le Quoi exprime les résultats de type
développemental que l’on souhaite obtenir par la
réalisation de ce projet.
Le Comment exprime de quelle manière (par
l’entremise de quelles ressources et activités) le
projet parviendra à atteindre ses résultats.
Le Avec qui qui spécifie les acteurs et les
parties prenantes .
Les étapes de la logique

Des et un
… pour Dont doivent
moyens impact
réaliser les produire
sont sur le
des produits des
mobilisés développement
activités... ... effets...
(intrants)
Capacité espérance
Bâtiments d’accueil
Activités : créés, de vie
augmentée, allongée,
Moyens construire, personnel services
former, formé, Niveau
humains, De santé
organiser, procédures d'éducation
matériels, Plus
soigner, mises en Augmenté
financiers performants, Etat de droit
écrire, place, textes personnel
de loi amélioré
recruter, ... Mieux
préparés formé
Intrants Activités Produits Effets Impact
Logique verticale

Logique
d’intervention

Objectif général décrivent ce que le projet vise à contribuer;(Favoriser le


développement)

Objectif spécifique décrit ce que le projet vise à atteindre (situation améliorée;


Changement)

Extrant /produit décrivent ce que le projet doit produire pour atteindre l’objectif
spécifique;

Intrants décrivent ce que le projet doit mettre en œuvre pour produire des
résultats.

Conditions préalables
Logique verticale(lien de causalité)
Identifier la logique d ’intervention et clarifier les liens de causalité.

La chaîne de causalité(Haut en Bas) :

Logique
d’intervention
Objectif général SI on veut contribuer aux objectifs généraux, ALORS on doit
atteindre l’OS.

Objectif spécifique SI on veut atteindre l’OS, ALORS on doit produire les


résultats(bien et service).

Extrant /produit SI on veut produire les résultats, ALORS les activités doivent être
mises en place.

Intrants SI on veut mettre en place les activités, ALORS on doit dégager


les ressources nécessaires.

Conditions préalables
Logique verticale (suite)

La chaîne de causalité (Bas en Haut):


Logique
d’intervention
Objectif général
SI l’OS est atteint, ALORS celui-ci contribuera à atteindre l’OG

Objectif spécifique
SI les résultats sont produits, ALORS l’OS devrait être atteint.

Extrant /produit SI les activités sont effectuées, ALORS les résultats peuvent être
produits.
Intrants SI des ressources adéquates sont disponibles, ALORS les activités
peuvent être mises en place.

Conditions préalables

• Cet enchaînement repose sur une suite de relations


logiques (si...alors) dites "de cause à effet"
La logique horizontale
Indicateurs Sources de vérification Hypothèses/Risques
objectivement
vérifiables
Indicateurs mesurables qui Indiquent l’origine (lieu) et la Facteurs externes susceptibles
montrent si les objectifs ont été forme sous laquelle sont d ’influencer la réussite d ’un
atteints aux trois plus haut disponibles les informations sur projet et sa viabilité à long terme
niveaux du cadre logique la réalisation de l’ objectif ,et qui échappent au contrôle
Les IOV servent de point de global, des objectifs spécifiques direct du gestionnaire de projet
départ à la mise en place d ’un et des résultats - Les sources
système de suivi – évaluation de vérification sont les
Les indicateurs sont donc des documents, rapports(internes et
descriptions opérationnelles : externes), et autres dans
lesquels sont puisées les
- des objectifs globaux
informations nécessaires pour
- de l’objectif spécifique formuler les IOV
-des produits Internes au projet (rapports,…)
Externes au projet (statistiques,
études…)
Identification des hypothèses/risques
Définitions:
• Hypothèses: Conditions nécessaires pour la réalisation d’un résultat à
différents niveaux. Les hypothèses décrivent les conditions qui doivent
exister pour la relation de cause à effet entre les différents niveaux de
résultats. Elles lient la hiérarchie des résultats sur la matrice et les relations
si-alors de cause à effet entre ces résultats.
L’hypothèse est liée à une condition qui est mise en place pour permettre au
programme d’avancer, et la probabilité de cette condition doit être forte, par
exemple celle voulant que, dans un pays donné, le programme ne souffre
pas d’une réduction des dépenses publiques en sa faveur.
Exemples: La volonté politique pour mettre en œuvre les reformes agraires
proposées; l’appui continu et le leadership du gouvernement pour les
efforts visant à éradiquer la faim; la stabilité politique, économique et
sociale dans le pays.
Identification des hypothèses/risques (suite)

Définitions:
• Risques : Un fait, un évènement potentiel au-delà du contrôle du
projet et qui pourrait affecter négativement la réalisation des
résultats voulus.
Les risques désignent la possibilité que des événements extérieurs
négatifs se produisent, et soient de nature à compromettre la
réussite du programme. Ainsi, les parties prenantes pourraient
considérer qu’il existe un risque de réduction des dépenses par les
pouvoirs publics s’il se produisait une détérioration des termes de
l’échange, qui réduirait le revenu du pays comme par exemple les
cours du cacao sur le marché mondial.
Identification des hypothèses/risques (suite )

• Conditions nécessaires pour la réalisation des


résultats à différents niveaux.

• Conditions internes et externes au programme.

• Nous aident à identifier et gérer les risques à


travers des mesures de protection.
Identification des hypothèses/risques
(suite )

•Pour envisager des


stratégies qui peuvent
réduire le niveau des
Pourquoi risques.
faire une •Pour décider sur la
analyse des réallocation des
risques? Ressources
Identification des hypothèses/risques (suite et fin)

Les questions suivantes peuvent être posées :

• Quels sont les facteurs externes qui peuvent influencer


l’actuel démarrage des activités ?
• Quels sont les facteurs externes qui peuvent influencer
la relation entre les activités et leurs résultats ?
• Quels sont les facteurs externes qui peuvent influencer
la relation entre les résultats et l’objectif spécifique ?
• Quels sont les facteurs externes qui peuvent affecter la
contribution de l’objectif spécifique aux objectifs
globaux ?
Tous les facteurs identifiés sont formulés sous la forme
positive
Hypothèses et Analyse des Risques

Hypothèses
Hypothèses
Hypothèses Risque
Risque Elevé
Modéré
Risque bas
ou faible

Activités Extrants Effets Impact

Niveau de gestion/contrôle
diminuant
PAUSE !
LE CADRE LOGIQUE AXE SUR LES
RESULTATS DU DEVELOPPEMENT
BÂTIR LA CHAÎNE DES RESULTATS
Du cadre logique à la matrice des
résultats du développement

• Présentation du cadre logique axée sur les


résultats du développement.
• La chaîne des résultats.
• Quelques définitions.
Format du cadre logique axé sur les résultats
du développement
Résultats Indicateurs Sources de
escomptés objectivement vérification Hypothèses
vérifiables

Objectif Impact
global
Objectifs Effets
spécifiques

Extrants produits

Intrants Activités Moyens Coûts

Conditions
préalables
QU’EST-CE QU’UN RÉSULTAT ?
C’est tout ce qui arrive ou commence à exister à la suite d’une
intervention;
Ce que produit une activité consciente dirigée vers une fin;
Un résultat est un changement descriptible ou
mesurable qui découle d’une relation de cause à
effet.
Deux notions fondamentales à retenir :
• La notion de Changement qui implique une transformation
visible dans le groupe, dans l’organisation ou dans la société ou
Le pays.
La notion de Causalité illustrant le lien de cause à effet entre une action
et les résultats qui en découlent.
Le résultat doit être
• Spécifique (qui précise l’objet du changement, le
groupe cible, la région, etc.)
• Mesurable (que l’on peut mesurer par des
indicateurs)
• Atteignable (que l’on peut atteindre de façon
réaliste dans un temps donné)
• Pertinent (qui répond au besoin identifié)
L’énoncé du résultat
L’énoncé de résultat doit exprimer le changement réel dans le
développement humain, soit :
 une amélioration (des conditions de santé ou de vie)
 une augmentation (des revenus d’un groupe donné)
 un accroissement (du produit national brut)

 un renforcement (des capacités des communautés locales)


 une hausse (du niveau de scolarisation des filles)
 une réduction (du taux de mortalité infantile)
 ou une transformation dans les comportements, attitudes et
pratiques.(Adoption de méthodes de planification familiale par les
femmes et acceptation par les hommes d’une pratique
d’espacement des naissances)
La logique des résultats
Résultats escomptés
Alors
Impacts
Résultats de
développement
Effets SI
Alors

Extrants
SI
Le Langage
Du langage d’action Au langage de changement
(Cadre logique) (Cadre des résultats)
• Exprime les résultats selon • Décrit les changements
la perspective des parties dans les conditions de vie
prenantes des populations

•Peut souvent être •Définit des critères précis


interprété de différentes de succès
façons
•Se focalise sur les résultats,
• Se focalise sur la en laissant ouvertes les
réalisation d’activités options pour réaliser ces
résultats
Exemple
Renforcer la capacité des fonctionnaires de faire X Utilisons le langages des résultats
en entreprenant Y,… pour mettre l’accent sur la condition
future que l’on veut atteindre.

La capacité des fonctionnaires est renforcée pour faire


X en entreprenant Y,… Tous les fonctionnaires partout?
Peut-on être plus spécifique? Y-a-t-
il des fonctionnaires
La capacité des fonctionnaires dans les 4 régions les plus particulièrement faibles ou sur
lesquels on devrait mettre l’accent?
pauvres est renforcée pour faire X en entreprenant Y, …

On peut enlever les informations


relatives à la stratégie et aux
La capacité des fonctionnaires dans les 4 régions les
activités.
plus pauvres est renforcée pour faire X en
entreprenant Y,…
Essayons de mettre la matière du
changement au premier plan et de
Les fonctionnaires dans les 4 régions les plus passer du langage passif au langage
pauvres font X correctement actif.
La chaîne des résultats
• La chaîne de résultats est une relation
déterminante ou logique entre les
activités, les extrants et les résultats d’une
politique, ou d’un programme, ou d’une
initiative que ceux-ci sont censés produire
La chaîne des résultats (suite et fin)
Au cœur de la chaîne des résultats,la mesure
des effets

OG La raison d'être d'un


programme est de
OS Impact produire un effet ou
un impact
Effets

Résultats
Directs (produits)

Activités

Moyens
Exemple 1
• l’impact est la contribution l’amélioration des conditions de vie des
populations

• les effets sont nombreux : augmentation du statut social et


économique des formateurs et des formés, meilleur état sanitaire
des populations, moins d’absentéisme au travail,meilleures
pratiques des techniques culturales des formés, amélioration des
programmes pédagogiques de santé…

• les résultats(produits) immédiatement observables sont le nombre


de formés et l’état des lieux du système agricole du pays ;

• Les activités consiste à former le personnel agricole qui formera à


son tour des personnes du secteur (agent de vulgarisation,
cultivateurs…) ;
Exemple 2

Impact Indicateurs

Les groupes pauvres ciblés ont 1.1 Les familles agricoles investissent dans
des comportements tels que l'enseignement: les taux de scolarisation des
leur sécurité alimentaire est filles augmentent de x à y d'ici
durablement assurée. l'an 2014.
1.2 Les mères font face aux besoins nutritionnels
des enfants: Nbre de mère; % d’enfant
1.3 Augmentation des investissements
dans les avoirs, acquisition ou
conservation des avoirs: nombre
d'avoirs fonctionnels à la fin du projet:
pourcentage de terres soumis à une
gestion conjointe des forêts, et autre.
DEFINITION DES TERMES

L’impact est l’effet de développement général


du projet , c’est-à-dire que le projet doit
entraîner un bénéfice net en terme de bien être
social pour la collectivité.
L’impact est donc la contribution du projet à la
finalité de développement durable et équitable.
L’effet : se définit par une situation améliorée
que l’on cherche à atteindre, et qui sont
réalisés en partenariat avec d’autres .
DEFINITION DES TERMES(suite)

• L’impact d’une action de développement, c’est la


situation issue de l’ensemble des changements
significatifs et durables, positifs ou
négatifs,(effets) prévus ou imprévus, dans la vie,
l’environnement des personnes et des groupes
et pour lesquels un lien de causalité direct ou
indirect peut être établi avec l’action de
développement.
• l’impact repose sur l’identification de
changements durables.
Illustration
• Changement 1 Changement 2 Changement n


Effet x

Effet y

Effet z

Mise en
relation

IMPACT
L’impact = des changements dans la vie des
personnes, des groupes et de leur environnement
• E x e m p l e : Dans une école, l’instituteur met l’accent
sur l’hygiène individuelle : se laver les mains avant de
manger, maintenir propre l’espace de vie, etc. Les
écoliers, persuadés du bien-fondé de ce qu’ils
apprennent à l’école le mettent en pratique et
répercutent ces enseignements à la maison.
Inconsciemment, ils “font la leçon” à leur parents. Cette
intrusion de l’enfant dans l’autorité familiale est
irrecevable. Ils sont punis, parfois sévèrement. Des
conflits naissent entre l’instituteur et les familles.
L’impact de l’action est une dévalorisation de l’école.
L’impact = des changements positifs et négatifs

• E x e m p l e : Un projet concerne l’aménagement d’un


périmètre irrigué en bordure d’une zone lacustre.
Le périmètre fournit désormais une production suffisante
pour assurer un apport alimentaire durable aux
exploitants et un revenu complémentaire par la vente.
Sur ce point, l’impact est un changement significatif et
durable : Accroissement des revenus, sécurité matérielle
et alimentaire assurée. Toutefois, les stratégies mises en
œuvre par les hommes et par les femmes diffèrent.
• Le groupement des femmes s’est surtout consacré à la
production pour l’autoconsommation. Les hommes ont
davantage cherché à produire pour vendre. Avec les
revenus générés, les hommes prennent des coépouses.
• Le changement est apprécié comme positif par les
hommes, mais qu’en disent les femmes ?
Les deux nivaux de résultats

Ressources Activités Produits Effets Impacts

Résultats opérationnels Résultats changement réel


Produit administratif et de dans l’état de
gestion développement humain
Les liens de causalité entre projet/programme et
conditions de vie
Effet sur les conditions de vie
- Sécurité alimentaire assurée
... alors, il aura
IMPACT - Revenu des petits exploitants un impact sur
Les conditions
agricole accru

Meilleur accès aux engrais et


crédit, utilisation et satisfaction
de vie si le
EFFETS
- nombre d’exploitants ayant projet atteint
son objectif.
amélioré leur revenu
- % d’exploitants utilisant les engrais
et remboursant leur crédit
Biens et services produits
- nombre d’ingénieurs agronomes et vulgarisateurs
PRODUITS
formés
-variétés et tonnages produits, disponibilité des
terres
-Centres de santé construits
INTRANT Ressources financières et
physiques
S
- dépenses, encadreurs
Liens de causalité (suite et fin)

Résultats comme… Focus


Cadre temporel
sécurité
matérielle et
Impact alimentaire Humain! 5-10 ans
assurée

Meilleur utilisation de
Institutionnel/
Effet engrais et meilleur
accès au crédit Comportemental 5 ans

Ingénieurs agro et
Institutionnel/
Effet vulgarisateurs aptes
à encadrer Comportemental 5 ans

Personnels Opérationnel/
Extrant formés et qualifications,
capacités,
<3 ans
opérationnels
produits&
services
Formation de 250
Activité personnes chargés <1 an
de l’encadrement
des petits
exploitants
De la chaîne des résultats à la matrice

Résultats escomptés Indicateurs Moyens de Responsables/


vérification Partenaires Budget

Impact: D’ici 2015 sécurité matérielle et alimentaire durablement assurée

Effet 1 :Meilleure utilisation de engrais et meilleur accès au crédit

Produit 2.1: Personnels du Nombre d’ingénieurs, Rapport BM, FAO, A1 A2


MINAGRI et exploitants agricoles d’encadreurs et MINGRI FIDA, PAM,
40 M 65 M
formés et opérationnels d’exploitants formés sur la PNUD
Rapport
cultures de nouvelles ANADER
variétés.

Produit 1.2 .Un système Document élaboré et MINAGRA, ANADER BM, FAO,
d’information sur les différents nombre distribué FIDA,
intrants agricoles et crédit est PAM,PNUD
élaboré et diffusé
Nous en arrivons à la fin de la Phase 2, mais...

Page 54
… votre voyage didactique n’a fait que commencer.

9 - 12 septembre 2007 Page 55


Merci de votre aimable attention