Vous êtes sur la page 1sur 12

Assainissement liquide de la ville de Sidi Allal El Bahraoui

Chapitre 1 :

Description du projet d’assainissement


liquide le la ville de Sidi Allal El Bahraoui

• Introduction

• Données générales

• Consistance du projet

• Etat actuel d’assainissement de la ville

• Conclusion

© Projet de fin d’études 2018 1


Assainissement liquide de la ville de Sidi Allal El Bahraoui

Table des matières


1 DESCRIPTION DU PROJET ................................................................................................................................... 5
1.1 Introduction ......................................................................................................................................... 5
1.2 Données générales du centre ............................................................................................................. 5
1.2.1 Situation géographique ................................................................................................................ 5
1.2.2 Cadre administratif ...................................................................................................................... 6
1.2.3 Milieu physique ............................................................................................................................ 6
1.2.3.1 Climat ....................................................................................................................................... 6
1.2.3.2 Topographie ............................................................................................................................. 6
1.2.3.3 Géologie ................................................................................................................................... 6
1.2.3.4 Hydrogéologie .......................................................................................................................... 7
a- Zones d'alimentation en bordure du bassin ................................................................................ 8
b- Alimentation par l'Ouest : les dunes côtières du Rharb (figure 4)............................................... 8
c- Alimentation par la forêt de la Maamora (figure 5) .................................................................. 10
1.2.3.5 Hydrologie .............................................................................................................................. 10
1.2.4 Principales infrastructures ......................................................................................................... 10
1.2.4.1 Eau :........................................................................................................................................ 10
1.2.4.2 Assainissement :..................................................................................................................... 11
1.2.4.3 Transport terrestre et voirie : ................................................................................................ 11
1.2.4.4 Energie électrique : ................................................................................................................ 11
1.2.4.5 Poste et télécommunication : ................................................................................................ 11
1.2.4.6 Assainissement Solide ............................................................................................................ 11
1.3 Consistance du projet........................................................................................................................ 11

© Projet de fin d’études 2018 2


Assainissement liquide de la ville de Sidi Allal El Bahraoui

Liste des tableaux


Tableau 1: Coordonnées Lambert moyennes de la ville de sidi Allal El Bahraoui ............................................... 6

© Projet de fin d’études 2018 3


Assainissement liquide de la ville de Sidi Allal El Bahraoui

Liste des figures


Figure 1: Carte schématique de la partie nord de la Meseta occidentale. .......................................................... 7
Figure 2: Carte hydrogéologique de la plaine du Gharb ...................................................................................... 8
Figure 3: Coupe NE-SE dans la partie centrale des dunes côtières du Gharb...................................................... 9
Figure 4: coupe géologique NS de la MAAMORA .............................................................................................. 10

© Projet de fin d’études 2018 4


Assainissement liquide de la ville de Sidi Allal El Bahraoui

1 CHAPITRE 1 : DESCRIPTION DU PROJET


1.1 Introduction
La commune de Sidi Allal El Bahraoui et l’Office national d’eau et d’électricité ont élaboré un plan d'action pour
mettre en œuvre l'Initiative Nationale pour le développement humain à l'échelle locale, par la programmation
des actions relatives à l'infrastructure de base qui figure actuellement parmi les priorités des responsables
communales.

La ville de Sidi Allal El Bahraoui est située à 30 km de la ville de Rabat, à 30 km de la ville de Kénitra et à 50
Km de la ville de Khémisset. Elle relève de la région Rabat-Salé Ŕ Zemmour- Zaër et dépend du cercle de Tiflet
et de la province de Khémisset.

Vu son emplacement stratégique par rapport au deux villes économiques Rabat et Kenitra, la ville de S.A.B a
connue depuis les années 90 un accroissement démographique remarquable, ce qui a obligé les communes de
la ville d’adopter un plan d’action au niveau des équipements et d’infrastructures de bases pour accompagner
l’accroissement et l’expansion de la ville.

Ce plan d'action ambitionne à renforcer les réseaux d’alimentation en eau potable, ainsi que l’assainissement
liquide et solide de la ville. Dans ce sens La Direction Assainissement et Environnement de l’Office National de
l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) Branche eau a confié à «AL KHIBRA, Études & Conseils » l’Etude
d'assainissement liquide de la ville de SIDI ALLAL EL BAHRAOUI (APS-APD-DCE-EIE).

L’étude est structurée selon quatre missions suivantes

 Mission I : Avant-projet sommaire.


• Sous Mission I-1 : Investigations, analyse critique et actualisation des données de base et
mise à jour des plans du réseau existant
• Sous Mission I-2 : Examen, Identification et définition des différentes variantes
d’assainissement (collecte, épuration et réutilisation des rejets)

 Mission II : Avant-projet détaillé des travaux de la 1ère tranche (APD).


 Mission III : Dossier de consultation des entreprises (DCE) de la 1ère ranche.
 Mission IV : Etude d’impact sur l’environnement.

Ce présent rapport est relatif à l’étude des missions II et IV.

1.2 Données générales du centre


1.2.1 Situation géographique

La ville de Sidi Allal El Bahraoui est située à 30 km de la ville Rabat, à 30 km de la ville de Kénitra et à 50 Km
de la ville de Khémisset. Elle relève de la région Rabat-Salé – Zemmour- Zaër et dépend du cercle de Tiflet et
de la province de Khémisset.

La ville s’étend sur une superficie urbaine de 1323 ha. Elle est limitée.

• Au nord, au sud et à l’ouest par la commune d’Ait Ali Oulhassan ;


• A l’est par Ait Malk.

© Projet de fin d’études 2018 5


Assainissement liquide de la ville de Sidi Allal El Bahraoui

La ville est traversée par l’autoroute A2 reliant Rabat à Fès, la route nationale N° 6 reliant Casa à Oujda et la
route principale N° 29 allant vers Kénitra.

Les coordonnées Lambert moyennes de la ville de Sidi Allal El Bahraoui sont :

X (m) Y (m) Z (m) / NGM

395 500 379 000 180

Tableau 1: Coordonnées Lambert moyennes de la ville de sidi Allal El Bahraoui

1.2.2 Cadre administratif

La ville de Sidi Allal El Bahraoui est le chef-lieu de la Commune Urbaine, la Municipalité, le Pachalik et le Caïdat
portant tous le même nom. Elle dépend du cercle de Tiflet faisant partie de la province de Khémisset. Toutes
ces entités relèvent de la région Rabat-Salé – Zemmour- Zaër.

1.2.3 Milieu physique

1.2.3.1 Climat
Le climat de la ville de Sidi Allal El Bahraoui est un climat moyen en comparaissant avec les autres régions de
la province à cause de la densité de la végétation forestière sur son territoire. La pluviométrie moyenne annuelle
dépasse les 500mm.

La période estivale est chaude avec des maximums mensuels qui dépassent 30°C de Mars à Aout. L’hiver est
frais, la température peut atteindre 6°C.

La direction des vents dominants est vers l’ouest en hiver et l’est en été.

1.2.3.2 Topographie
Le terrain naturel de l'aire de l'étude est Situé dans une région dominée par la forêt de Maamoura. Le site
présente une morphologie assez uniforme peu accidenté.

L’altitude à l’intérieur du plan d’aménagement varie entre les côtes 195 et 150 m NGM, soit un dénivellement
de 45 m.

La pente générale du terrain de la ville est orientée d’Est à Ouest et présente une valeur moyenne de l’ordre de
1,3%.
(Carte topo annexes)

1.2.3.3 Géologie

La ville de Sidi Allal El Bahraoui est située dans la zone des Sehoul qui forme la partie la plus septentrionale de
la Meseta. On la suit à l'affleurement, entre Rabat et Tiflet, sur quelques kilomètres de large, dans les vallées
des oueds Bou-Regreg et Tiflet. C’est une bande longue d'une quarantaine de kilomètres.

© Projet de fin d’études 2018 6


Assainissement liquide de la ville de Sidi Allal El Bahraoui

Figure 1: Carte schématique de la partie nord de la Meseta occidentale.


La zone des Sehoul est constituée par la série cambrienne des Sehoul. Au sud, elle est en contact tectonique
avec l'anticlinal de Rabat-Tiflet ; au nord, elle est recouverte par les dépôts récents du Gharb. On ne connaît
pas ses prolongements à l'ouest, dans l'Atlantique, ni à l'est vers Taza. Malgré son extension réduite, cette zone
est importante, car elle se distingue du reste de la Meseta par sa déformation pré-hercynienne.

1.2.3.4 Hydrogéologie

Le substratum général des nappes aquifères est constitué par le toit de l’épaisse série marneuse du Miocène-
Pliocène appelée communément des « marnes bleues ».

Au-dessus, suivant la position dans le bassin quaternaire subsidient, se rencontrent un ou plusieurs niveaux
perméables (grès -galets - sables - cailloutis) qui se prolongent et affleurent sur les bordures où les infiltrations
d'eaux de pluies ou d'eaux superficielles les alimentent. Des niveaux argileux (Amirien et Soltanien) mettent ces
aquifères en charge sous la plaine du Rharb proprement dite.

Enfin, dans les sols de surface de la basse plaine qui occupe le centre du bassin se tient en permanence une
nappe phréatique pauvre mais peu profonde, fort gênante pour la mise en valeur agricole.

© Projet de fin d’études 2018 7


Assainissement liquide de la ville de Sidi Allal El Bahraoui

Figure 2: Carte hydrogéologique de la plaine du Gharb

a- Zones d'alimentation en bordure du bassin

Sur les pourtours du bassin du Gharb affleurent des formations perméables qui contiennent des nappes libres
rechargées par les infiltrations de la pluie. Ces formations plongent vers le centre du bassin (plaine du Rharb)
où elles sont recouvertes par des niveaux argileux épais ; les nappes qu'elles renferment sont alors en charge
et reçoivent leur alimentation depuis les bordures.

b- Alimentation par l'Ouest : les dunes côtières du Rharb (figure 3)

A l'Ouest, deux cordons de dunes anciennes, parallèles au rivage, sont séparés par une zone basse marécageuse
dite des merjas côtières. Le cordon côtier s'étend sans discontinuité depuis Kénitra jusqu'à Moulay-Bou-Selham
sur une distance de 60 Km ; le cordon intérieur, au relief plus aplani, est nettement marqué au N de Sidi-Allal-
Tazi, mais plus estompé au S, en rive droite du Sebou. Ces dunes affleurent sur environ 500 km2. L'espace
inter dunaire des merjas côtières constitue une étroite bande tapissée d'argiles limoneuses peu perméables

© Projet de fin d’études 2018 8


Assainissement liquide de la ville de Sidi Allal El Bahraoui

qui est drainée artificiellement par un canal dont l'exutoire est la Merja Zergua pour la zone Nord, et le Sebou
pour la zone Sud.

D'une façon assez synthétique, car le détail est très complexe, on peut dire qu'un niveau résosableux affleure
en surface sur l'ensemble de ces zones dunaires ; épais de 20 à 30 m dans le cordon littoral, ce niveau est assez
mince sur le cordon intérieur (5 à 10 m). Ce niveau superficiel contient une nappe phréatique d'extension
générale, alimentée par l'infiltration des eaux de pluies. L'eau est peu profonde : 1 à 3 m sur les 4/5 de la
superficie de la nappe. Sous ce premier niveau superficiel se rencontre un niveau argilo-sableux rouge épais de
10 à 20 m dans la zone située au S de Sidi-Allal-Tazi, alors qu'au N ce niveau devient franchement argileux et
s'épaissit encore ; au-dessous existe un niveau gréseux épais au S de Sidi-Allal-Tazi, et des alternances
gréseuses et argileuses au N.

Sous le premier écran argileux ou argilo-sableux, les grès contiennent une nappe captive en charge dont le
niveau piézométrique s'établit cependant au-dessous de celui de la nappe phréatique.

Les cartes iso piézométriques des nappes phréatiques et profondes montrent nettement que ces dunes jouent
un rôle de château d'eau ; l'alimentation des nappes provient uniquement de l'infiltration des précipitations,
assez abondantes dans cette région (600 mm/an). Les eaux de pluie s'infiltrent dans les niveaux gréso-sableux
superficiels et rechargent la nappe phréatique qui, par drainance vers le bas, alimente elle-même la nappe
profonde.

L'infiltration est importante dans ces formations perméables au relief atténué ; le ruissellement est pratiquement
inexistant, excepté lors d'averses violentes ou prolongées.

Figure 3: Coupe NE-SE dans la partie centrale des dunes côtières du Gharb

© Projet de fin d’études 2018 9


Assainissement liquide de la ville de Sidi Allal El Bahraoui

c- Alimentation par la forêt de la Maamora (figure 4)

Le glacis de la Maamora est compris entre le massif ancien et tabulaire de la Méseta au S, et la plaine subsidence
du Rharb au N. Du S vers le N affleurent les terrains primaires (schistes et quartzites) recouverts
progressivement par les assises marneuses du Miocène qui supportent elles-mêmes des formations du Plio-
Villafranchien et du Quaternaire (grès - cailloutis - sables - argiles). Ces dernières formations contiennent une
nappe phréatique qui s'écoule, en raison de la disposition de la Maamora, vers le Rharb ou vers l'Océan.

Les terrains aquifères sont essentiellement de nature gréso-sableuse et d'âge Plio-Villafranchien.

Figure 4: coupe géologique NS de la MAAMORA

1.2.3.5 Hydrologie

La ville de Sidi Allal El Bahraoui est traversée par des petits oueds tels que l’oued Hjilat au Sud et oued
Smento au Nord.

La ville est située dans la limite entre les grands bassins hydrologiques du Maroc Sebbou et Bourgrag.

1.2.4 Principales infrastructures

1.2.4.1 Eau :

La gestion du service de l'eau potable (Production et Distribution) dans la Ville de Sidi Allal El Bahraoui est
assurée par l'ONEE-Branche Eau depuis Octobre 1993.

Les besoins de pointe dans la ville de Sidi Allal El Bahraoui sont de 18 l/s en 2008. Il est prévu que ces besoins
atteignent 22 l/s en pointe de l'an 2015.

La capacité de production dans ce Ville est de 25 l/s à partir du l’adduction de Dar Saka. Elle permet de satisfaire
les besoins de la ville au-delà de 2015.

© Projet de fin d’études 2018 1


0
Assainissement liquide de la ville de Sidi Allal El Bahraoui

L’alimentation en eau potable vient d’être renforcée par la mise en service de l’adduction de Rabat – Salé sur
une longueur totale de 30 Km. Pour limiter les fuites du réseau de distribution une vaste compagne de
réhabilitation des branchements et détection des fuites a été réalisée.

1.2.4.2 Assainissement :

La ville de Sidi Allal El Bahraoui est dotée d’un réseau d’assainissement mixte à savoir de type :

• L’unitaire : dans l’ancien centre de la ville dans la mesure où les eaux usées et les eaux pluviales de
ruissellement des voies, places et terrasses sont drainées par une seule conduite.

• Le pseudo-séparatif : dans les zones d’extension en cours d’équipement de la ville.

Le réseau d’assainissement existant dessert environ 82% de la population actuelle.

Le rejet principal des eaux usées se fait dans la rive droite d’Oued Hjillat situé au niveau de la rive droite de
l’autoroute A2 (Direction vers Fès – Zone avoisinant la station de payage de cette autoroute).

Le linéaire total du réseau actuel réalisé ou en cours d’exécution est de 147 km environ, les diamètres de ses
collecteurs varient de 300 à 1200mm.

1.2.4.3 Transport terrestre et voirie :

La Ville est traversée par les routes suivantes :

- Autoroute entre Rabat et Fès ;


- Route Nationale n° 6 (reliant Casablanca et Oujda).
- Route Nationale n° 29 (allant vers Kenitra)
- Routes Communales n°2306.

Le tissu urbain de la ville se caractérise par l’existence des voies relativement larges, accessibles et carrossables.
Elles s’articulent autour de l’axe principal de la Route Nationale N°6 et la Route Communales n°2306.

En général, les voies des lotissements existants sont revêtues, les voies des anciens quartiers et des douars
sont étroites sinueuses et revêtues.

1.2.4.4 Energie électrique :

L’alimentation en énergie électrique de la ville et la distribution sont assurées par l’ONEE (Branche électricité).
Le réseau d’électricité couvre la totalité du territoire de la ville.

1.2.4.5 Poste et télécommunication :

La Ville est reliée au réseau téléphonique national. Il est doté d’un bureau de poste.

1.2.4.6 Assainissement Solide

La collecte et l’évacuation des déchets solides sont assurées par une société privée à qui la municipalité de Sidi
Allal El Bahraoui a délégué ce service moyennant un ramassage journalier. L’évacuation finale s’effectue à la
décharge publique de la ville de Tiflet.

1.3 Consistance du projet

© Projet de fin d’études 2018 1


1
Assainissement liquide de la ville de Sidi Allal El Bahraoui

© Projet de fin d’études 2018 1


2