Vous êtes sur la page 1sur 5

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÉRES :

Consultation Nationale
N°…/2018

S O M MA I R E
Article T.1. Objet……………………………………………………………...…..01

Article T.2. Situations géographiques et descriptions des locaux ………………01

Article T.3. Connaissance des lieux et conditions de travail.................................02

Article T.4. Mise en œuvre des travaux d’étanchéité.............................................02


4.1. Qualités des matériaux utilises et des ouvrages exécutés :
4.2. Préparation du Support de l ’étanchéité :
4.3. Réfection partielle de la forme de pente de l ’étanchéité des toitures
terrasses.
4.4. Étanchéité Monocouche :
4.5. Revêtements appliqués en relevé :
4.6. Protection de l’étanchéité :

Article T.5. Suivi et contrôle des travaux sur chantier..........................................03


5.1. Contrôles préalables :
5.2. Contrôle en cours d'exécution :
5.3. Épreuves d'étanchéité :

Article T.6. Les Références de l’entrepreneur .....................................................04

Article T.7. Moyens humains et matériels.............................................................04

Article T.8. Planning des travaux..........................................................................04

Article T.9. Métré contradictoire............................................................................04

Article T.10. Autres précautions............................................................................04


CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÉRES :

Consultation Nationale
N°…/2018

Article T.1. Objet :


La présente consultation a pour objet la réalisation des travaux de réparation de l’étanchéité
des toitures des bâtiments de la SECADENORD.

Article T.2. Situations géographiques et descriptions des locaux :


ZONE I : Gouvernorat de Bizerte
1- Les complexes de pompage de Séjnane (CP1-CP2-CP3-CP4)
Locaux administratifs.
ZONE II : Gouvernorat de Ben Arous, Manouba et Nabeul
1- Centre de Naassen (Ben Arous)
Villa N°4+Villa N°5+Administration technique
2- Boumhel (Ben Arous)
Local de Gardiennage + Villa N°21 et Villa N°22
3- Station de pompage de Béjaoua (Manouba)
Local des cellules
4- Canal Medjerda Cap-bon :
Vanne de Régulation N°15 (Boumhel)
Vanne de Régulation N°20 (Grombalia)
ZONE III : Gouvernorat d’Ariana

1- Complexe Kâalat al Andalou (Villa N°26)

ZONE IV : Gouvernorat de Béja

1- Station de pompage Sidi Ismail.


Salle des commandes
Article T.3. Connaissance des lieux et conditions de travail.
Par le fait même du dépôt de sa soumission, l’entrepreneur reconnaît s’être assuré :
- De la nature de la situation géographique des travaux ;
- Des conditions physiques propres à l’emplacement des travaux ;
- De la disponibilité de la main d’œuvre ;
- Des conditions générales d’exécution des travaux, en particulier de l’équipement
nécessaire pour ceux-ci :
- De toutes les circonstances susceptibles d’avoir une influence sur les conditions
d’exécution des travaux ou sur leur prix.

Article T.4. Mise en œuvre des travaux d’étanchéité.


4.1. Qualités des matériaux utilises et des ouvrages exécutés :
Le soumissionnaire devra soumettre la fiche technique de tous les produits à utiliser dans les
travaux d’étanchéité pour approbation de la part de la SECADENORD. Ce dernier disposera
d’une semaine pour faire connaître ses observations sur les propositions de l'Entrepreneur.
Les ouvrages exécutés devront être conformément aux normes DTU.43.1 et seront assortis par
une garantie décennale.
4.2. Préparation du Support de l’étanchéité :

Le soumissionnaire est appelé à procéder à la dépose et l’enlèvement des membranes SP4


endommagés et à leur mise à la décharge dans une zone de rebus choisie par l’entrepreneur après
accord de l’administration.
La préparation du support qui comporte les surfaces planes et les relevées doivent être propres
et sèches, aucun corps ou matières étrangères ne peut y exister et ce, avant la mise en place du
revêtement de l’étanchéité SP4.
.
4.3. Etanchéité Monocouche :
Imprégnation par deux couches croisées d’une émulsion bitumineuse dosée à 300gr/m²
(01volume d’eau pour 02 volume d’émulsion) par application à la brosse. Pose d’une
monocouche type SP4 auto protégé composé d’une double armature en voile de verre et
polyester non tissé, enrobé dans un mélange de bitume modifié, posée en adhérence par soudure
à la flamme 10 cm entre les feuilles en biseautant avec la pointe d’une truelle chauffée, y compris
recouvrement, équerres de renfort, coupes, chutes, protection et toutes sujétions.

4.4. Revêtements appliqués en relevé :

L’étanchéité des parties courante sera prolongée sur les relevés sur une hauteur minimale de
15 cm. il sera soudé à la flemme une équerre de renfort en monocouche, l’aile en appui sur les
parties courantes aura 10cm l’aile en relevé 20 cm en moyenne. Les revêtements d’étanchéité
en relevé sont distincts de ceux appliqués en partie courante avec raccordement à la base des
relevés par recouvrement avec soudure ou collage, les éléments des relevés par longueurs
maximales de 1m.
4.5. Protection de l’étanchéité :

Protection de l’étanchéité en deux couches croisées de vernis Aluminium pellienlant


glycérophtalique après la pose du revêtement de l’étanchéité sur les terrasses, y compris fourniture,
mise en œuvre et toutes sujétions.

Article T.5. Suivi et contrôle des travaux sur chantier :

5.1. Contrôles préalables :


Les travaux d'étanchéité ne peuvent être commencés qu'après approbation du maître l’ouvrage
de la qualité des produits approvisionnés. Cette approbation ne diminue en rien la responsabilité
de l'entrepreneur. Toute solution de remplacement proposée par l'entrepreneur des produits
d'étanchéité et de leur mise en œuvre répond à la même règle, faute de quoi l’offre du
soumissionnaire sera refusée.

5.2. Contrôle en cours d'exécution :


Lors de l’exécution des travaux, le passage d’une étape à une autre ne peut être fait qu’après
approbation préalable du technicien de suivi de chantier de la SECADENORD.
Le maître d’ouvrage, pourra à tout moment prélever des échantillons mis en œuvre de l'ensemble
des complexes étanches, dont l'obturation immédiate après prélèvement est à la charge de
l'entrepreneur.
L’entreprise fournira la main d’œuvre, les matériels et les équipements, ainsi l’installation des
échelles pour la supervision des travaux.
La fabrication du béton pour la forme de pente ainsi l’enduit de ravoirage devra être amené par
le moyen d’une bétonnière toute en respectant le dosage indiqué dans l’article 4.3.1

5.3. Épreuves d'étanchéité :


Des épreuves d'étanchéité seront exécutées après achèvement des travaux par inondation des
terrasses à 3 cm du niveau des engravures. Cette eau sera laissée en place pendant 48 heures.
Toute fuite ou trace d'humidité constatée dans les plafonds ou les acrotères feront l'objet de
réparations aux frais de l'entrepreneur, notamment la fourniture, l'amenée d'eau et le bouchage
des descentes d'eau pluviales de toutes natures.

Article T.6. Les Références de l’entrepreneur :


Le soumissionnaire doit présenter des références, pour la réalisation d’au moins 2 projets
similaires durant les deux dernières années.
Article T.7. Moyens humains et matériels :
L’entrepreneur devra maintenir sur chantier en nombre suffisant une main d’œuvre capable
d’une réalisation correcte des travaux :
1) Un chef de chantier (Technicien, ayant au moins 3 ans d’ancienneté avec au moins 2 projets
de travaux d’étanchéité similaires).
2) Deux (02) poseurs d’étanchéité spécialisés.
3) Quatre (04) mains d’œuvres.
Il devra se conformer aux lois et règlements en vigueur en Tunisie.

Article T.8. Planning des travaux :


Il est porté à la connaissance des soumissionnaires qu’ils sont tenus de joindre avec leurs offres
financières un planning détaillé de chaque phase de l’exécution des travaux demandés.
Ce planning devra recevoir l’approbation de la SECADENORD.

Article T.9. Métré contradictoire :


A la fin des travaux, un métré contradictoire devra être fait, visé par les responsables de la
SECADENORD et le représentant de l’entreprise adjudicataire.

Article T.10. Autres précautions :


L’entrepreneur doit veiller à ce qu’aucune dégradation de quelque sorte que ce soit aux
voisinage du chantier ne sera réclamée. L’entrepreneur devra vérifier soigneusement toutes les
cotations et s’assurer de leur concordance sur les différents dessins et plan avec les dimensions
réelles. Dans les cas de doutes, il s’en référera immédiatement à la SECADENORD, faute de
quoi il sera responsable de toutes les conséquences qui en découlera.
-Une visite sur les lieux est nécessaire afin de mieux évaluer la consistance des travaux.

Dressé et proposé par :


L’ingénieur principale
Med Hedi Mestiri

Centres d'intérêt liés