Vous êtes sur la page 1sur 11

Dimensionnement du Courroie trapézoïdale

Au cours de l’analyse fonctionnelle nous


avons choisi, comme système de
transmission, le système poulie courroie
trapézoïdale .Lors du dimensionnement
nous avons abouti a déterminé que la
vitesse de rotation de ce système varie
l’ordre de 227tr/min (Dmax=35 mm) à
4300tr/min (Dmin=6mm).Donc notre choix de section de courroie va se baser sur
ces deux vitesse ainsi que la puissance transmise par la courroie pou avoir une
bonne performance.

Dans cette partie on va dimensionner la courroie trapézoïdale en respectant les


critères du cahier des charges indiquées auparavant.

Rapport de transmission : r=3/5

L’entraxe E=170 mm
Le dimensionnement consiste à déterminer :

 La section de la courroie.

 Les diamètres primitifs de la petite et la grande poulie.

 La longueur de la courroie.

 Le nombre de courroies requises.


La Méthode de calcule sera fait selon l’organigramme ci dessous :

Notons que les données d’entrée sont :

D=35mm D=6mm

Vitesse rotation arbre Nm = 728,7 tr/min Nm = 4250,9 tr/min


moteur.
puissance moteur. Pm = 2,18 KW Pm = 0,374 KW

Vitesse rotation arbre Np = 437,22 tr/min Np = 2250,54 tr/min


pignon.
Calcule des courroies
trapézoïdales

Calcule de la puissance
service « Ps »

Choix de la section de la
courroie

Calcule de rapport de vitesse


(r=3/5)

Choix de diamètre de des


poulies

Calcule de la vitesse linéaire


de la courroie

Calcule de la longueur de la
longueur de la courroie

Calcule de le nombre de
courroies requises.

Fin de calcule
1. Calcule de la puissance service « Ps » :
La puissance de service est la puissance théorique transmise par la courroie multiplié par
un coefficient dit coefficient de service qui représente les facteurs extérieurs agissant sur
cette puissance (poussière, chocs, vibrations,…) en fonction de la cadence de travaille de
la machine.

PS= Ks*Pm

Le tableau suivant donne les valeurs de Ks en différent fonctionnement :

Dans notre cas on va choisir les heures de travailles de 6 à 16h/jours c'est-à-dire le


service normale. D’autre part notre unité de perçage travaillera avec des inversions de
sens parfois et aussi des démarrages fréquents, donc nous somme dans le cas de la
transmission avec à-coup et choc élevé.
2,18 KW

Alors Ks=1,4 et on a Pm=

0,3744 KW
Donc :

La Puissance de service varie entre :

Ps=2,996 KW

et

Ps= 0,524 KW

2. Choix de la section de la courroie :


Apres calcule de la puissance service nous allons choisir la section adéquate de la
courroie d’après les abaques suivantes.
Abaque des courroies classiques :

On constate que en effectuant la correspondance Nm et Ps dans les deux cas maximale et


minimale on obtient deux sections différentes, pour la grande vitesse (Bleu) section Z,
pour faible vitesse (rouge) section A. Donc les courroies classiques ne convient pas avec
notre unité.

Abaque des courroies a section étroite :

Contrairement au cas précèdent des courroies classiques. Les courroies étroite convient puisque la marge puissance et
vitesse de rotation sont inclus dans une seule zone qui est la section désirée.
Donc notre courroie est une courroie étroite
de section XPZ. Le choix de
XPZ au lieu de SPZ revient au fait que les diamètres de référence de
cette dernière ne conforme pas au entraxe E que nous avons (voir la
suite).

Largeur = 9.7mm et épaisseur = 8mm


Longueur extérieure = Longueur primitive + 13mm

3. Rapport de vitesse :
Le rapport de vitesse ne servira a déterminer après les diamètres des poulies du courroie. Le rapport est
définit par : la
La grande vitesse de rotation
R=
La petite vitesse de
rotation.
1
R=
r avec r =3/5=0,6

R=1,67
4. Choix des diamètres des deux poulies :
En se basant sur le rapport R, et le tableau Rapports de transmission disponibles
avec les poulies standard suivant, on détermine les diamètres de la grande et de la petite
poulie :
On remarque qu’ils existent plusieurs diamètres pour le même rapport, on choisit les deux diamètres tels
qu’ils répondent aux critères suivants :

 Plus les deux diamètres augments plus que la vitesse linéaire augmente ce qui donne une
stabilité à la performance au système (maximum 30 m/s).
 Les deux diamètres doivent respecter la distance d’entraxe donnée (E=170mm).
5. Calcule de la vitesse périphérique de la courroie :
On prend donc le couple (dp=60, Dp=100) puisque sa vitesse linéaire est :

dp*Nm
V=
19100

60*728,7
Vmin= = 2,29 m/s
tr/min
19100

60*4250,9
Vmax= = 13,35 m/s
19100
Vérifions que les deux diamètres répondent au deuxième critère (l’entraxe) :

Pour cela on distingue trois cas :

DP Dp+dp
2 + dp
 Si 1≤ ≤ 3 Alors E⩾
dp

Dp
 Si dp >3 Alors E⩾Dp

 A la limite E⩾3 (Dp*dp)

Dans notre cas on se trouve dans la première situation


On a :
(Dp+dp)/2 + dp = 140 mm < E=170 mm donc la condition d’entraxe est vérifiée.
6. Calcule de la longueur de la courroie :

La longueur de la courroie est donnée par la formule suivante :

(Dp-dp) ²
L= 2*E+1,57(Dp+dp) + 4*E

Tout calcule fait on trouve :

L=593,55mm
D’après le tableau ci-dessous, on choisit la longueur de référence la plus proche de L
(coloré en rouge).

Donc notre courroie a pour référence :

XPZ630
7. Calcule de nombre de courroies requises :
Pour le nombre des courroies requises, il est calculé par la relation
suivante :

Ps
Nbr =
(A + B + C) x G x CL

Avec :

 Ps : Puissance de service.
 A : La puissance théorique de base.
 B : La puissance supplémentaire POUR RAPPORT DE VITESSE.
 C : La puissance supplémentaire POUR DUREE DE VIE.
 G : Facteur de correction de l’arc d’enroulement.
 CL : Facteur de correction de longueur.
i. La puissance théorique de base

La puissance de base pour une courroie trapézoïdale de section XPZ, dont la


petite poulie est de diamètres dp=60mm et sa vitesse de rotation est de l’ordre de
4250,5tr/min, est :
A=3,66KW
ii. La puissance supplémentaire pour rapport de vitesse:
Pour la puissance supplémentaire il suffit de faire la correspondance entre le rapport de
vitesse déjà calculé(1,67) et la vitesse de rotation de la petite poulie (4250,5 tr/min).

Donc la puissance supplémentaire pour le rapport de vitesse est :

B=0,48KW

iii. La puissance supplémentaire pour durée de vie :

La table donnant la puissance supplémentaire C est :

La durée de vie de notre courroie varie entre 2-5ans .ce qui est équivalent 18000-
44000 heurs .
Donc le calcule de C se ferra par la formule correspondante a une correction
d’une durée de vie de 25000h :

Donc on trouve : C=-0,45 KW


iv. Facteur de correction de l’arc d’enroulement :

Pour déterminer le coefficient G, on doit calculer le terme « (Dp-dp)/E » :


(100-60)/170=0,23
On utilise après le tableau ci-dessous pour déterminer G ainsi que l’angle
d’enroulement :

Donc : G=0,97 et l’angle d’enroulement est 169°

v. Facteur de correction de longueur :

Le coefficient CL est obtenu


d’après le tableau suivant en se
référant a la longueur de référence du
courroie déjà défini précédemment :

Finalement : CL= 0,83


Apres la détermination de tous les puissances et les coefficients dont on a besoin
on peut calculer le nombre des courroies nécessaires pour transmettre le
mouvement du notre moteur vers le pignon de l’engrenage :

Nbr = 2,996
(3,66+0,48-0,45) x 0,97 x 083

Nbr=1,00
Donc nous somme besoin d’une seule courroie XPZ630 afin de transmettre le mouvement vers la broche.