Vous êtes sur la page 1sur 2

11

8 La phrase complexe : juxtaposition,


coordination et subordination
J’observe
1 Lisez la phrase suivante et répondez aux questions.
On le connaît peu : il est très discret.
a. Combien de verbes conjugués cette phrase comporte-t-elle ? deux
b. Combien de propositions cette phrase comporte-t-elle ? deux

2 Soulignez la phrase où les propositions sont reliées entre elles par un élément.
1. Ce livre est précieux : il date du XVIIe siècle.
2. Il a acquis une maison qui est ancienne.

J’apprends
1. Rappels généraux
EXO 3 ■■ Une phrase complexe comporte au moins deux propositions : elle contient donc au moins deux
verbes conjugués.
■■ Ces propositions peuvent être liées par :
EXO 4 – juxtaposition : une virgule, un point virgule ou deux points relient les propositions.
Il rit : il est heureux. Votre exemple . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
– coordination : une conjonction ou un adverbe de coordination relient les propositions.
Il dort car il est fatigué. Votre exemple . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
EXO 5 – subordination : un mot subordonnant (conjonction de subordination, pronom relatif ou interroga-
tif, adverbe interrogatif) relie la proposition subordonnée à la proposition principale.
Je dois me dépêcher parce que je suis en retard.
conj. de subordination

2. La valeur des relations entre propositions


EXO 6 ■■ Diverses relations logiques sont exprimées par la juxtaposition, la coordination ou la subordina-
tion : l’addition (et, de plus…), la succession (et, puis…), l’alternative (ou, soit que… soit que…),
la cause (car, parce que…), la conséquence (donc, si bien que…), l’opposition (mais, bien que…),
le but (pour que, afin que…)…
■■ Lorsque les propositions sont juxtaposées, cette relation logique est uniquement assurée par la ponc-
tuation : on dit que cette relation est implicite.
Il a mis son blouson, est sorti, a traversé la rue. ➞ relation implicite de succession
■■ Lorsque les propositions sont coordonnées ou subordonnées, la relation logique est exprimée par
un mot : on dit qu’elle est explicite.
Tantôt il travaille, tantôt il ne fait rien. Il se dépêche ce matin parce qu’il est en retard.
Coordination ➞ alternative ➞ relation explicite subordination ➞ cause ➞ relation explicite

Je m’exerce
3 Soulignez les phrases complexes.
AIDE 1. Il rit, il s’amuse tout le temps. – 2. À chaque repas, il boit de l’eau et du jus d’oranges. – 3. Cette voi-
Comptez le nombre ture est solide et consomme peu. – 4. Cet enfant pleure ou crie tout le temps. – 5. On lui offrira des
de verbes conjugués.
fleurs ou des chocolats. – 6. La table qui est devant toi est immense.
26
© Nathan 2014 – Photocopie non autorisée.
Grammaire

4 Dans chaque phrase, mettez entre crochets les propositions et précisez si elles sont
juxta­posées ou coordonnées.
1.[Nous te félicitons]:[tu as réussi un exploit];[c’est pourquoi nous sommes fiers de toi.]
propositions juxtaposées proposition coordonnée
2.[Dépêche-toi]:[en effet nous allons être en retard][et nous allons manquer le train.]
proposition coordonnée proposition coordonnée
3.[Cette péniche est ancienne]:[elle ne navigue plus][mais elle reste à quai.]
propositions juxtaposées proposition coordonnée

5 Soulignez les propositions principales et délimitez entre crochets les subordonnées.


1. Le comédien porte un costume[qui lui va bien.]– 2. J’espère[que tu m’écoutes.]– 3. On ne sait[quand
il reviendra.]– 4. Je te téléphonerai ce soir[bien que je n’aie pas beaucoup de temps.]– 5. La direction
a accepté d’ouvrir des négociations[pour que le travail reprenne.]

Socle 6 Remplacez la juxtaposition par une conjonction ou un adverbe de coordination.


9. Améliorer
son texte par
1. Déborah a mal dormi : elle a fait un cauchemar qui l’a réveillée.
des outils variés Déborah a mal dormi car elle a fait un cauchemar qui l’a réveillée.
2. Tu portes toujours un chapeau : tu ne passes pas inaperçu.
Tu portes toujours un chapeau : c’est pourquoi tu ne passes pas inaperçu.
3. Il a bien joué : malheureusement, il n’a pas gagné ; son adversaire était le plus fort.
Il a bien joué mais malheureusement, il n’a pas gagné car son adversaire était le plus fort.

7
Dictée préparée

L’hiver, parfois ma mère me laissait veiller au salon jusqu’à neuf heures du soir, et je m’as-
seyais devant le feu avec elle. Un long châle gris lui couvrait les épaules, car elle était
frileuse, et comme je me serrais contre elle, je sentais contre ma joue la caresse un peu
rugueuse de la laine tricotée dont j’agrandissais sournoisement les mailles avec mon doigt.
Julien Green, Jeunes années, Autobiographies.

Soulignez les conjonctions de coordination et entourez la conjonction de subordination.

8
Expression écrite
Racontez un événement qui vous a marqué(e). Vous varierez la structure des phrases
complexes en utilisant la juxtaposition, la coordination et la subordination.

exo
B revet
9 Si l’escalier, qui monte au grenier, a la sèche et craquante légèreté du bois, celui qui
descend à la cave, de pierre froide et humide, fleure la moisissure et la terre grasse. Ici, la
température est égale en toute saison et paraît tiède en hiver, fraîche en été. Car le grenier
est tourné vers le passé, sa fonction est de mémoire et de conservation, tandis que la cave
mûrit la saison prochaine.
Michel Tournier, Le Miroir des idées, © Grasset.

a. Quel est le rapport logique établi par les mots en gras ?


Tandis que exprime une opposition.

b. Comment la cave et le grenier sont-ils présentés ?


La cave et le grenier sont des lieux opposés : le grenier conserve les souvenirs du passé alors que la
cave est tournée vers le futur car elle contient ce qui servira dans la vie quotidienne (provisions…).
27
© Nathan 2014 – Photocopie non autorisée.