Vous êtes sur la page 1sur 2

Université Abdelmalek Essaâdi Année : 2018/2019

Faculté des sciences de Tétouan Filières : SMC/SMP


Dépt. de mathématiques (LA&A) Semestre 2

TD d’Algèbre II (Série 1)
Espaces vectoriels & Applications linéaires

Exercice 1. Parmi les ensembles suivants, lesquels sont, ou ne sont pas, des sous-espaces vectoriels ?
(1) Pn [X] l’ensemble de polynômes à coefficients dans R de degré n, muni des opérations ordinaires.
(2) A = {(x, 2x) ∈ R2 | x ∈ R}, muni des opérations ordinaires.
(3) B = {(x, y) ∈ R2 | x ≥ 0 et y ≥ 0}, muni des opérations ordinaires.
(4) C = {(x, y, z, t) ∈ R4 | x + y + z + t = 1}, muni des opérations ordinaires.

Exercice 2. Soit C1 (R) l’ensemble de toutes les applications de classe C1 de R dans R. On considère le sous-
ensemble F = { f ∈ C1 (R) | f 0 (x) + 2 f (x + 1) + f 0 (0) = 0 , ∀x ∈ R}.
Montrer que F est un R-espace vectoriel.

Exercice 3. Considérons C2 [X] l’ensemble de tous les polynômes à coefficients dans C de degrés ≤ 2. On
considère les polynômes Pk = (X + 1)k+1 − X k+1 pour tout k = 0, 1, 2.
(1) Montrer que la famille {P0 , P1 , P2 } est libre.
(2) Est ce que la famille {P0 , P1 , P2 } est une base de C2 [X] ?

Exercice 4. Soit E = {(x, y, z) ∈ R3 | x + y − 3z = 0 et 2x + 3y − z = 0}.


(1) Vérifier que E est un sous-espace vectoriel de R3 ,
(2) Chercher un sous-ensemble G de E tel que E = vect(G) et en déduire dim E.

Exercice 5. Soient E = {(x, y, z, t) ∈ R4 | x + z = 0 et y + t = 0} et F = vect(v1 , v2 , v3 , v4 ), où v1 = (1, 2, 0, −2),


v2 = (1, 1, 0, 1), v3 = (1, 0, 1, −1) et v4 = (0, −1, 0, 3).
(1) Donner une famille génératrice de E et calculer dim E,
(2) Trouver une relation entre v1 , v2 et v4 .
(3) Calculer dim F
(4) Déterminer E ∩ F et en déduire F + G.

Exercice 6. Soit le sous-ensemble X = {(2, 2, 1, 3), (7, 5, 5, 5), (3, 2, 2, 1), (2, 1, 2, 1)} de R4 .
(1) Déterminer une base de Vect(X).
(2) Compléter cette base en une base de R4 .

Exercice 7. Soit f : Rn+1 [X] → Rn [X] une application définie par f (P) = (n + 1)P − XP0 .
(1) Justifier que f est bien définie et que c’est une application linéaire.
(2) Déterminer ker f .

1
(3) Montrer que f est surjective.

Exercice 8. Dans le R-espace vectoriel R3 , considérons la famille

B = {(1, 1, 1), (1, 2, 3), (1, 1, 2)}.

(1) Montrer que B est une base de R3 .


(2) Soit f : R3 → R3 une application linéaire définie par :

f (1, 1, 1) = (1, 1, 1), f (1, 2, 3) = (−1, −2, −3), f (1, 1, 2) = (2, 2, 4).

Déterminer f (x, y, z) pour tout (x, y, z) ∈ R3 .

Exercice 9. Soient E un K-e.v. de dimension 3, de base B1 = {u1 , u2 , u3 } et F un K-e.v. de dimension 2, de


base B2 = {v1 , v2 }. Considérons l’application f : E → F définie par :

f (λ1 u1 + λ2 u2 + λ3 u3 ) = (λ1 + µ)v1 + (λ2 + λ3 )v2 .

(1) Déterminer les valeurs de µ pour lesquelles f est linéaire.


(2) Pour ces valeurs de µ, déterminer une base du Ker f .

Exercice 10. Soit l’application linéaire f : R3 → R3 définie par :

f (x, y, z) = (x + y, 0, y − z).

(1) Déterminer Im f et Ker f , et donner une base pour chacun.


(2) Montrer que A = {(x, y, z) ∈ R3 | x = y} est un s.e.v. de R3 .
(3) Déterminer une base de f −1 (A).

Exercice 11. Considérons dans le R-espace vectoriel R3 , les trois vecteurs :

u = (−1, 1, 1), v = (1, −1, 1), w = (1, 1, −1).

(1) Montrer que B = {u, v, w} est une base de R3 .


(2) Soit l’application linéaire f : R3 → R4 définie par :

f (u) = (2, 0, 1, 1), f (v) = (0, 1, 2, −1), f (w) = (1, −1, 0, 0).

(a) Déterminer f (A) pour tout A = (x, y, z) ∈ R3 .


(b) Est ce que f est injective ? Quel est le rang de f ?