Vous êtes sur la page 1sur 32

Janvier 2020

entrepreneur
corner
La revue de Comoé Capital
www.entrepreneurcorner.org

DOSSIER

Le secteur des
céréales en
Côte d’Ivoire
ENTRETIEN

Tiamogo Clarisse Kouakou Cynthia Adediran Aïssy Steven Bedi


Présidente de la SOCOTPACI DG de KEY OPS TECH CI DG de PANELYS CASH
P.9 P.12 P.24

TRIMESTRIEL

P1
SOMMAIRE
P.2
Sommaire

P.3
Editorial

P.4
Comoé Actus
ENTREPRENEUR CORNER

Est une publication de Comoé


Capital, Cocody II-Plateaux P.6
Vallons Sideci, villa 519 – Abidjan Tribune
– Côte d’Ivoire

Téléphone : +225 22 46 46 67
Courriel : info@comoecapital.com
Site web : www.comoecapital.com
P.7
Parcours d’une PME
Directeur de publication :
Issa Sidibé

Rédacteur en chef :
P.10
Yannick Djanhoun Au Féminin

Contributeurs :
Daniel Granh Djama
Issa Sidibé P.12
Perrine Vincent-Genod Grand Angle
Richard Seshie

Infographie :
Roméo Kouamé P.24
Le Lexique de
Conception et réalisation :
Blue Bag Africa l’Entrepreneuriat

Crédit photo :
Nadi Jessica
P.26
Dépôt légal en cours La Boîte à outils
Vous pouvez également retrouver
tous les articles du magazine sur le
site internet :
www.entrepreneurcorner.org
P.27
Startup Corner

P.29
News des Actionnaires

P2
Editorial
Par Jennifer Curcio Ceres
Présidente Directrice Générale, Agence pour la
Valorisation de l’Agriculture
Membre du Conseil Economique, Social,
Environnemental, et Culturel de la Côte d’Ivoire

Pour une agriculture dignifiante en Côte


d’Ivoire

N
ous savons que l’agriculture est la combinaison d’une série de choses nécessaires, aussi importantes
les unes que les autres : la terre, des femmes et des hommes, une infrastructure pour le contrôle de la
production, de la qualité, du transport, et de la livraison des produits, une demande ou un marché, un
prix d’achat équitable et une redistribution des revenus rapide et efficiente. En somme, l’agriculture demande
qu’on ait des terres fertiles. Ce qui est un don de Dieu lui-même.

L’agriculture a besoin d’hommes et de femmes, pour que le travail de la terre soit fait : la semence, l’entretien du
champ, la récolte, l’élevage, etc.
En Côte d’Ivoire, nous avons été bénis d’avoir des terres fertiles sur l’ensemble du territoire et dans les quatre
coins du pays, nous avons la richesse d’avoir de Braves Paysans et de Braves Paysannes qui se donnent avec
abnégation au travail de la terre chaque jour et depuis des décennies.

Le secteur agricole a constitué le principal moteur de la croissance ivoirienne après l’indépendance avec le
développement des cultures de rente impulsé par l’État. L’agriculture (y compris la foresterie, la chasse, la pêche
et la production animale) demeure aujourd’hui le socle de l’économie ivoirienne. Elle contribue à près du quart
du PIB et près de la moitié des exportations du pays. Elle occupe 46% de la population active du pays et est une
source de revenus pour les deux tiers de la population.

Premier producteur mondial de cacao et deuxième de noix de cajou, la Côte d’Ivoire dispose de potentialités
agricoles naturelles (terres fertiles, ressources hydrologiques importantes, climat favorable) et une diversité
de conditions agro-écologiques. Son positionnement aux tous premiers rangs africains pour d’autres grandes
productions agricoles (caoutchouc, huile de palme, banane, ananas, coton, café, noix de coco, cola) favorise la
diversification de sa base productive, confortée par un tissu de grandes entreprises et de PME/PMI.

Les terres cultivables représentent deux-tiers de la superficie totale du pays même si seulement 35% des terres
cultivables sont mises en cultures.

Le potentiel est donc sous-exploité et le faible niveau de vie des agriculteurs montrent qu’il faut repenser
l’agriculture ivoirienne….

Donc je pense, et une bonne partie de mon action sociale les quinze dernières années a été axée sur cet aspect,
que nous devons continuer d’apporter un meilleur encadrement aux Braves Paysans et aux Braves Paysannes de
notre pays, pour assurer une meilleure production et une meilleure compétitivité.

Nous devons apporter des solutions effectives au sempiternel problème du transport et de la livraison des
produits agricoles à travers le pays, des zones rurales jusqu’aux marchés. Nous devons parallèlement assurer
l’achat de ces produits à des prix équitables et une redistribution des revenus de manière rapide, afin que nos
Braves Paysans et Braves Paysannes puissent vivre décemment de leur travail.

Pour moi, l’agriculteur doit être au centre de toute politique agricole.

P3
Entrepreneur Corner
Comoé Actus

Le partage est une des valeurs


que nous prônons chez Comoé Capital.
Nous avons été honorés de partager ce moment fabuleux avec les enfants du groupe scolaire le Paradis
des Phoenix de Yopougon KOWEIT à l’occasion d’un arbre de noël tenu le jeudi 19 décembre 2019.
Nous remercions l’Association Petites Mains, l’Equipe Investisseurs & Partenaires, Le Club Africain des
Entrepreneurs qui ont tous par leurs contributions permis à ce moment riche en émotions de voir le jour.

Revivez en images les temps forts de ce moment inédit.

P4
Ciss St Moïse
C r é at e u r d e m o d e

COCODY RIVIERA
(en face de l’ENA) (au sein du centre Commercial
Fixe : +225 22 41 73 08 PLAYCE RIVIERA)
Cel : +225 48 17 17 48 Cél : +225 85 99 99 89

TREICHVILLE YOPOUGON
(au rez de chaussée de ses ateliers de (au sein du centre commercial
confection) COSMOS-YOPOUGON)
Fixe : +225 21 24 67 72 Cél : +225 71 53 33 33
Cel : + 225 02 59 70 68 Fixe : +225 23 48 90 98

P5
Tribune
Chloé Roncajolo,
Responsable de
programmes chez
Empow’Her Côte d’Ivoire

Le pouvoir d’autonomisation au coeur


de l’entrepreneuriat féminin en Côte d’Ivoire
Dans le paysage ivoirien, les commerces ambulants d’attiéké ou
de jus frais tenus par des femmes font partie du quotidien, à un
tel point qu’il est facile d’oublier l’importance de ces activités
qui permettent à ces femmes de générer quelques revenus pour
subvenir aux besoins de leurs familles, dans un pays où 75% des
femmes entreprennent par nécessité de survie.

Le développement d’un pays, en l’occurrence la Côte d’Ivoire,


apparaît donc comme indissociable d’une réflexion sur les
inégalités de genre qui en découlent. Ce n’est qu’en garantissant
l’autonomisation des femmes que nous parviendrons à assurer
la justice et l’inclusion, et à développer des économies durables
qui bénéficient à toutes et à tous. Aujourd’hui, l’entrepreneuriat
féminin apparaît de plus en plus comme un levier puissant
d’autonomisation, faut-il encore qu’il soit démocratisé à l’échelle
de toutes les femmes.

Quel lien entre l’entrepreneuriat et l’autonomisation ?

Le concept d’autonomisation conduit indéniablement à la


notion de pouvoir. Le pouvoir de diriger sa vie, d’être en
capacité de s’exprimer librement, d’avoir l’accès et le contrôle sur ses ressources, d’avoir confiance en soi et d’être
conscient de sa force intérieure pour exercer ses propres choix. En somme, ce que permet l’entrepreneuriat grâce
à la création d’une source de revenus stables pour l’entrepreneure, la possibilité de se projeter, d’agir, de penser de
façon indépendante, et de participer à la vie économique et sociale de sa communauté.

Créer son entreprise en Côte d’Ivoire : aubaine ou nécessité ?

Les femmes sont davantage que les hommes à se lancer dans l’entrepreneuriat en Afrique1, mais elles sont aussi
confrontées à bien plus d’obstacles pour créer et diriger leurs entreprises. Sans garantie d’accès à des réseaux,
des financements, des formations, et des cadres législatifs favorisant le respect de leurs droits fondamentaux,
l’entrepreneuriat peut aussi devenir un secteur source de grande précarité.

Avec trois fois moins d’opportunités professionnelles dans le secteur formel que les hommes, les femmes sont
obligées de se battre pour créer leur propre emploi, sans pour autant être comptabilisées dans l’Économie du
pays. Bien qu’il soit insuffisant de cantonner l’autonomisation des femmes à un mieux-être économique, c’est
néanmoins un premier pas vers d’autres formes d’indépendance comme la participation à la prise de décision sur
l’utilisation des revenus, ou encore leur visibilité au sein de la communauté.

Comment assurer une autonomisation durable ?

Aujourd’hui, l’entrepreneuriat est limité et réservé à une certaine classe sociale et majoritairement aux hommes.
Pour aider les femmes à s’inscrire dans une démarche d’autonomisation durable, l’écosystème entrepreneurial
doit être plus inclusif. Pour cela, il est nécessaire d’agir auprès des institutions et autres parties prenantes du
secteur de l’entrepreneuriat afin de faire évoluer les modes de représentation et d’impliquer femmes et hommes
dans sa transformation.

D’autre part, il faut soutenir les femmes à franchir les barrières qui les empêchent d’atteindre leur plein potentiel,
en les outillant à travers des programmes d’accompagnement à l’entrepreneuriat et au leadership et en développant
des opportunités de rencontre favorisant l’émergence de communautés d’entraide. De la vendeuse d’attiéké à la
startuppeuse, Empow’Her propose des parcours de formation et d’incubation adaptés aux différents besoins et
ambitions des femmes car il n’existe pas un type d’entrepreneuriat féminin, mais des leaders.

1
Selon le rapport du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) paru en 2015, “27 % de femmes créent leur entreprise sur le continent Africain, le taux le plus important à l'échelle mondiale.”

P6
Entrepreneur Corner
Parcours d’une PME
Tiamogo Clarisse
Kouakou
Présidente de la
SOCOTPACI

Tiamogo Clarisse Kouakou et la SOCOTPACI


révolutionnent le ‘‘tchongon’’
Madame Tiamogo Clarisse Ouattara épouse Kouakou l’a si bien dit dans l’interview, le souchet, appelé tchongon’’ sous nos
tropiques, n’était considéré que comme un fruit à déguster pour passer du temps. Les femmes de la SOCOTPACI ont révolutionné
la consommation de ce produit agricole. Interview !

Bonjour madame, pouvez-vous nous présenter projet innovant, et a surtout été enthousiasmée
votre entreprise ? par notre engagement de réussir.
Avec l’aide de l’IECD, nous avons démarré la
La SOCOTPACI, c’est la coopérative des transformation du souchet en jus. Mais très
transformatrices de produits agricoles du terroir. vite, nous avons été confrontées aux problèmes
Elle ne regroupe que des femmes qui travaillent relatifs à sa transformation. Nous avons réfléchi
ardemment sur le terrain et avec qui nous et sommes toutes tombées d’accord sur le fait
sommes en partenariat. Nous aidons ces femmes qu’il fallait plutôt privilégier sa transformation
qui produisent très bien dans le secteur agricole en farine. C’est plus facile de conserver la farine
à écouler efficacement leur marchandise. Aussi, que de conserver du jus.
nous les accompagnons dans la transformation La transformation du souchet a commencé à
de leurs produits agricoles et cela est une faire son petit bout de chemin, jusqu’à ce que
véritable valeur ajoutée à leurs activités. Ces j’aie la bonne idée de créer le GPS, entendez
femmes deviennent financièrement autonomes Gingimbre-Petit cola-Souchet. Ces trois
et elles sortent leurs différentes familles de la produits combinent des vertus énergétiques
précarité. et aphrodisiaques. J’ai décidé d’en faire une
composition et lors d’une dégustation, on a
Qu’est-ce que la SOCOTPACI offre de nouveau trouvé que c’était bon. J’ai fait de petits paquets
aux Ivoiriens ? que j’ai donnés aux personnes qui sont venues
goûter mon produit. Les retours ont tellement
La SOCOTPACI a pour produit phare le été favorables que j’ai eu beaucoup de courage à
souchet, communément appelé «tchongon». aller plus loin dans sa préparation.
On ne considère le souchet que comme un Aujourd’hui, le GPS apporte du bonheur dans
amusebouche. Quant à nous, nous avons les familles. Il stimule l’énergie, est revitalisant et
décidé de le transformer en jus, en farine, etc. aide à améliorer la libido. C’est pourquoi, j’aime
Ce produit, il faut le savoir, peut faire l’objet de à dire que c’est le produit de la réconciliation.
plusieurs transformations. Pour répondre à votre question, voici le plus
Nous avons commencé par sa transformation que nous avons apporté à la Côte d’Ivoire.
en jus, mais pour pouvoir maîtriser sa
transformation et avoir les moyens de notre Depuis combien de temps la SOCOTPACI existe-
politique, nous avons sollicité l’aide de l’IECD, t-elle ? Et est-ce que vous pouvez partager avec
une structure européenne qui s’occupe des nous quelques chiffres en termes d’impact ?
micro-entreprises.
Cette structure, heureusement, a trouvé notre Nous sommes nées exactement le 07 février

P7
2018. Notre seconde bougie n’a donc pas encore été la quantité de la commande. Aujourd’hui, tout se passe
soufflée. bien.
En termes de chiffres, je peux vous dire simplement que
la SOCOTPACI vit des cotisations de ses actionnaires et Vous avez remporté des prix récemment, est-ce que
des revenus engendrés. vous pouvez nous en dire plus ?

Combien de personnes font partie de la coopérative ? Nous avons participé aux journées de la transformation
avec la CDT et nous avons remporté le Grand Prix du
Nous sommes douze (12) membres-fondateurs et il y a meilleur emballage, celui du meilleur transformateur
aussi des membres associés. et enfin celui de la meilleure innovation avec notre
produit le GPS.
J’imagine que le capital a été intensif pour vous.
Ma dernière question est de savoir si vous avez un
Chacune a déposé un million (1 000 000) de Francs
CFA pour commencer. Nous devions payer la caution conseil pour des personnes qui veulent entreprendre ?
pour le local et les premières machines, il nous fallait
donc avoir un minimum d’argent pour cela. Mon conseil, c’est qu’ils aient vraiment le rêve de créer
Toutefois, malgré ce capital, nous sommes obligées de quelque chose, donc d’entreprendre. Quand vous avez
sous-traiter avec l’entreprise, parce que techniquement, ce rêve et cette volonté, il faut savoir que ce ne sera pas
nous ne sommes pas en mesure de déshydrater certains du tout facile.
produits pour la transformation. Il faudra aussi chercher ses propres fonds pour démarrer
et ne pas forcément attendre un soutien extérieur. Ne
Quelle a été votre pire journée ? dites jamais : « Je voulais faire cette chose, mais je n’ai
pas eu les moyens. » Commencez avec le peu que vous
Je me souviens de cette journée lors de nos débuts, avez et Dieu enverra des personnes pour vous aider. La
pendant laquelle nous avions reçu une grosse preuve la SOCOTPACI, toute modestie mise à part, n’a
commande de jus. Nous nous sommes évertuées à rien à envier à de grandes coopératives qui sont nées
produire les jus dans la qualité requise et dans le délai avant nous.
exigé, mais le client n’est jamais passé le récupérer. Nous avons commencé tout doucement avec nos fonds
N’ayant malheureusement pas de propriété à la propres, ce n’était évidemment pas facile, les cotisations
conservation au-delà d’une semaine, on les a perdus. entraient difficilement, mais la force de notre rêve, de
Cela a été une perte énorme pour nous, mais nous ne notre engagement, nous permet aujourd’hui d’être
nous sommes pas découragées. On savait que s’il y a connues des Ivoiriens et des investisseurs.
déjà eu une commande, il y en aurait une deuxième, Après la volonté, il faut aussi cultiver de la rigueur
une troisième, etc. dans le travail. Sans cette rigueur, les choses deviennent
La seconde pire journée que nous avons eue à vivre beaucoup plus difficiles. Nous sommes les fondatrices,
fut celle dans laquelle une commande, une grosse mais aussi les employées, et cela nous conduit à
commande nous avait été faite. Malheureusement, travailler dur nous-mêmes, à mettre la main à la pâte.
nous n’avions pas les moyens techniques de la satisfaire. Enfin, il faut être déterminé. Lorsqu’on se donne un
Nous n’avons livré que partiellement et on a vu objectif entrepreneurial, il faut y aller jusqu’au bout.
beaucoup d’argent passé sous nos mains impuissantes.

«Ce n’est pas facile, mais au


Comment avez-vous réagi après cette dernière
situation, pour ne plus avoir à la revivre ? bout de l’effort se trouve la
C’est justement après cette situation que nous avons récompense.»
cherché des partenaires et que nous avons découvert
la structure étatique, qui avait la capacité de nous aider
dans la transformation de nos produits, quelle que soit

P8
Entrepreneur Corner
P9
Au Féminin
Cynthia Adediran AÏSSY
DG KeyOpsTech Afrique de
l’Ouest et DG Fruitizz CI

Cynthia Adediran AÏSSY, l’intelligence au service de


l’ambition
Alors qu’elle pouvait se contenter d’une vie paisible en Europe Cynthia Adediran AÏSSY, décide de tout laisser tomber et
de rentrer en Afrique pour contribuer au développement de son continent. Jeune femme ambitieuse et intelligente, elle
manage magistralement Fruitizz et Key Ops Tech, deux entreprises présentes en Côte d’Ivoire qui bougent.

Qui est Cynthia Adediran AÏSSY ? des choses à cette époque. J’y ai passé deux bonnes années,
pendant lesquelles j’ai vécu de très beaux moments.
Je suis une jeune femme née au Sénégal et qui y a fait À un moment donné, j’avais envie d’autres choses ce qui
toute son enfance. Je suis allée en Europe plus tard pour m’a conduite à quitter l’entreprise en février 2017. C’est
effectuer mes études supérieures. J’ai été en tout temps après mon départ de Jumia Travel que je découvre Fruitizz
boostée par mon père qui me répétait sans cesse que je au Bénin, lors d’un voyage avec mon époux. L’entreprise
devais travailler dur pour être autonome et que mon avait été fondée là-bas et j’ai proposé à la fondatrice
boulot était mon premier époux. de gérer Fruitizz exclusivement en Côte d’Ivoire. La
Je suis une jeune femme qui croit fortement qu’elle collaboration était top avec cette dernière et en mai 2017,
est capable d’innover et de créer pour rendre les autres j’ai lancé l’entreprise en Côte d’Ivoire avec mon époux.
heureux. L’entreprise tournait super bien, j’avais mis tout en place
Après mes études de communication marketing, j’ai lorsqu’en octobre de la même année, un chasseur de têtes
travaillé quatre ans environ en entreprise à Paris et j’ai me propose de diriger Key Ops Tech en Côte d’Ivoire. Au
ensuite eu l’envie de revenir dans un pays africain pour départ, je ne voulais pas avoir une double casquette. Alors,
me mettre au service de mon continent. Mais je ne voulais je pars discuter avec celui qui aujourd’hui est mon PDG,
surtout pas revenir au Sénégal. Mes amis autour de moi et je lui dis que je porte une grossesse et que je gère mon
me disaient que c’était osé d’aller dans un pays que je propre business. Il insiste malgré tout pour m’embaucher.
ne connaissais pas, mais j’étais déterminée. C’est ainsi J’accepte de relever le challenge. La communication et le
que j’ai obtenu une superbe opportunité au Ghana où tourisme je maîtrisais déjà, et voici que je devais procéder
j’ai travaillé durant une année à Publicis, une agence de au lancement d’une entreprise qui évolue dans un secteur
publicité. que je ne maîtrisais pas du tout. En plus de cela, il y a le
Je suis par la suite venue en Côte d’Ivoire pour des bébé qui arrivait, ce n’était pas du tout facile. Mais j’y suis
raisons personnelles. Nous étions en Janvier 2015, mon arrivée et je me sens bien aujourd’hui.
fiancé était en Côte d’Ivoire parce qu’il y avait lancé son
entreprise. J’y avais déjà de la famille, j’adorais la Côte Qu’est-ce que c’est que Key Ops Tech ?
d’Ivoire et ça été une joie pour moi d’y entrer et d’y vivre.
Key Ops Tech est une entreprise qui propose des solutions
À Abidjan, j’ai été recrutée en qualité de Country Manager digitales destinées aux transporteurs. Plus spécifiquement,
par Jumia Travel, une sorte de Booking.com qui proposait il s’agit d’aider les compagnies de transport qui rallient
des solutions de voyages, de séjours en Afrique et plus les villes de l’intérieur du pays à faire l’enregistrement et
spécifiquement en Côte d’Ivoire. Ça tombait bien puisque le suivi de tous leurs plis et colis. Notre ambition, c’est
j’adore les voyages et puis cela coïncidait avec ma vision de connecter les villes entre elles. Key Ops Tech travaille

P 10
avec tous types de transporteurs et nous souhaitons que 7ème tranche Angré. Et pour tous ceux ou toutes celles
ces derniers puissent bénéficier de ce système que nous qui sont loin de notre bar, pas de soucis à se faire, nous
avons mis en place, leur permettant de s’interconnecter livrons presque partout en Côte d’Ivoire. Nous faisons des
les uns aux autres. livraisons individuelles, même si vous ne voulez qu’un
Plus concrètement, une compagnie de transport qui ne verre de jus de fruit, nous vous l’enverrons là où vous vous
va pas à Korhogo, pourra réceptionner un colis qui y va et trouvez. Nos clients réguliers sont des entreprises et nous
pourra l’acheminer en toute sécurité à destination, grâce pouvons être présents à tous types d’événements avec un
à notre système qui aura déjà connecté cette compagnie à stand et des serveurs. Nous travaillons avec de grandes
une autre qui elle a pour destination la ville de Korhogo. entreprises comme Orange Côte d’Ivoire et d’autres
Pour la procédure d’enregistrement du colis, rien ne multinationales de cette dimension.
change. Celui-ci sera dûment enregistré à la gare où il est
déposé et le client recevra un bordereau d’enregistrement. Quels sont les différents challenges auxquels vous avez
Ensuite, il s’agira pour la compagnie d’intégrer toutes été confrontée dans votre évolution ?
les informations du colis dans notre système via un
smartphone et nous en back-office, on s’assurera de la Avec Key Ops Tech, le plus gros challenge a été de
réception du colis dans une autre compagnie et de son convaincre nos utilisateurs, qui sont pour la plupart des
acheminement vers sa destination. personnes qui ne sont pas allées à l’école, d’utiliser et
Il faut aussi savoir qu’après une signature de convention de savoir utiliser notre solution. Mais aujourd’hui, ce
de partenariat avec une compagnie de transport, Key Ops challenge nous a permis d’améliorer notre plateforme
Tech se charge de la formation des agents de son partenaire. et de la rendre plus accessible pour cette catégorie de
Elle est totalement gratuite et permet à ces derniers de personnes. La sensibilisation nous a pris énormément de
maîtriser la plateforme qui marche avec Internet. La temps et d’énergies, mais il fallait le faire. Aujourd’hui,
compagnie ne paye Key Ops Tech qu’à partir du moment nous sommes très présents sur le terrain pour accompagner
où elle crée une expédition de colis sur notre plateforme nos partenaires, afin de les aider à maîtriser au mieux
web. Les échanges se font via notre plateforme entre la notre plateforme.
compagnie et les chauffeurs qui sont sur le terrain et cela
nous permet d’avoir toute la traçabilité des transactions Avec Fruitizz, je me souviens qu’au départ, certaines
effectuées. À chaque fois qu’il y a une création de colis, personnes me disaient que la bouteille de Coca-Cola coûte
un SMS est envoyé à l’expéditeur et au destinataire. En 500 Fcfa, le litre du bissap ou du jus de gingembre coûte 1
plus de cela, un lien URL est généré et envoyé à ces deux 000, comment pourras-tu vendre tes jus avec de tels prix?
personnes pour leur permettre de suivre le colis. J’ai répondu qu’à Abidjan, ce n’est pas encore vraiment
répandu de déguster des jus de fruits sains sans sucre, sans
Cela ne revient-il pas plus cher pour l’expéditeur ? eau et sans conservateur, mais ça va venir. Je fais beaucoup
de dégustations, parce que le challenge, c’est que les gens
Non pas du tout. Avec Key Ops Tech, c’est du B2B. La pensent qu’un jus de fruit sans sucre n’est pas bon. Mais
grille tarifaire de toutes les compagnies de transports après dégustation, ils apprécient et en redemandent. J’ai
avec lesquelles nous traitons n’a pas changé. Ceci dit, confié la communication web de Fruitizz à une agence
nous sommes fiers d’affirmer que notre solution permet qui fait un bon boulot et je veille à ce que de plus en
aux transporteurs d’augmenter leur chiffre d’affaires plus de personnes découvrent ces délices que nous leur
et d’améliorer qualitativement leur notoriété et leur proposons.
crédibilité.
On termine avec les ambitions que vous avez avec Key
Quand est-ce que Key Ops Tech a été lancée en Côte Ops Tech et Fruitizz.
d’Ivoire et quels sont, à ce jour, les principaux chiffres
d’évolution de votre entreprise ? Pour Key Ops Tech, c’est de connecter toutes les villes
d’Afrique de l’Ouest entre elles. Pour Fruitizz, c’est
Key Ops Tech a été créé en fin d’année 2017 et c’est en d’ouvrir plusieurs points de vente à Abidjan, surtout
février 2018 que nous avons officiellement lancé nos dans les communes du Plateau et de Marcory. Il y a aussi
activités. En février 2020, ça fera deux ans que nous que j’ambitionne de cultiver mes propres fruits. Acheter
existons. Outre la Côte d’Ivoire, nous avons des filiales en gros, c’est bon, mais c’est mieux d’avoir sa propre
au Mali, au Sénégal, au Burkina Faso et bientôt nous plantation de fruits.
ouvrirons celle du Ghana. Pour les chiffres, il est bon à
savoir que nous avons aujourd’hui 300 000 colis créés sur
notre plateforme.

On va parler maintenant de Fruitizz.

Fruitizz est une entreprise qui, je ne dirai pas propose


des jus de fruits, mais qui sensibilise les Ivoiriens et ceux
qui résident en Côte d’Ivoire à prendre soin d’eux, en
dégustant des jus de fruits sains, sans sucre, mais qui sont
sucrés et bons en termes de goût. Nous avons différents
types de format, notamment un verre de 40 cl, une
bouteille de 50 cl, une bouteille d’un litre et nos prix
démarrent à partir de 1 000 Fcfa et vont jusqu’à 4 500 Fcfa
en fonction du format et du jus de fruit.
Nous proposons également des cures de désintox et des
cures minceur pour des clients à la recherche de bien-être.
Nous avons un bar à jus de fruits situé à Abidjan Cocody

P 11
Grand Angle

Le secteur
des céréales
en Côte
d’Ivoire
Par Perrine VINCENT-GENOD
et Daniel Granh DJAMA

Retrouvez notre étude complète sur la filière mil


sur le blog www.entrepreneurcorner.org

I. Résumé exécutif
Estimée à environ 3 millions de tonnes en 2015 (source demande des brasseries. A l’échelle régionale, la Côte
: FAO), la consommation nationale de céréales n’est pas d’Ivoire reste toutefois un consommateur modéré de
couverte par la production nationale (1,4 million de céréales avec 133 kg par habitant par an contre 266 kg au
tonnes sur la même année). Mali et 222 kg au Burkina Faso.

Les productions chutent du fait de différentes réalités Nous vous proposons dans les lignes à suivre de faire
(réchauffement climatique, difficultés de production, un petit tour d’horizon du secteur des céréales en Côte
faible rendement, manque d’accompagnement, d’Ivoire avec un focus sur les plus importantes à savoir le
désintéressement au profit de cultures plus rentables riz, le maïs et le mil. Nous y présenterons l’organisation,
etc.) et la demande reste forte, tirée par la croissance les acteurs, les déficits et défis à relever, les possibilités
démographique, le développement de l’élevage et la forte d’investissement.

II. Environnement réglementaire


D’une manière générale, le secteur des céréales en Côte agronomique) qui s’engage dans la recherche agricole
d’Ivoire est régi par le ministère de l’Agriculture. et agronomique, et
• le FIRCA (Fonds Interprofessionnel pour la
Les acteurs institutionnels du secteur céréalier en Côte Recherche et le Conseil Agricoles), qui travaille sur le
d’Ivoire sont : financement des filières.
• le Ministère de l’Agriculture et du Développement
Rural (MINADER), avec la Direction des Productions En plus du code général des investissements, le secteur
Vivrières et de la Sécurité Alimentaire (DPVSA) agricole dispose d’un code propre qui permet des
d’une part, et les directions régionales d’autre part. exonérations fiscales notamment d’impôt sur les bénéfices
• l’ANADER (Agence nationale d’appui au industriels et commerciaux et de patentes aux sociétés
développement rural), qui dispense le conseil agricole coopératives agricoles ou encore la TVA sur le matériel et
aux producteurs, les produits agricoles, les engrais, pesticides, opérations et
• le CNRA (Centre national de recherche aliments pour animaux.

P 12
III. Les déterminants de l’activité

Le développement du secteur céréalier (et agricole en les denrées agricoles etc.). Ces mesures sont de nature à
général) est soumis à l’évolution de plusieurs facteurs. favoriser des investissements dans le domaine agricole. Des
écoles agricoles ont été créées et depuis l’indépendance, le
Les techniques et pratiques culturales pays a créé des structures publiques facilitant la mise en
Ce déterminant pourrait être sous divisé en deux points œuvre de la vision qui était de faire de la Côte d’Ivoire
précis. une puissance agricole. Toutefois, des efforts peuvent
être encore fournis dans le cadre du développement
1- L’accès aux semences : Le CNRA, grâce à ses recherches, d’espaces aménagés pour la production céréalière souvent
met à disposition des producteurs des semences à haut consommatrice d’eau (maïs et riz notamment).
rendement. Cependant, force est de constater que les
cultivateurs utilisent encore en grande majorité des La croissance démographique et l’urbanisation
semences issues de récoltes antérieures et qui ont déjà Suivant les statistiques historiques, la source
fait leurs preuves (faible rendement, aucune résistance populationpyramid.net estime qu’en 2030 la population
à certaines maladies, contaminées par l’aflatoxine). Ces ivoirienne sera de 32.1 millions d’habitants. La croissance
semences disponibles, le sont bien souvent à des prix démographique est un élément clé de cette course à
subventionnés ou encore à titre gratuit. l’autosuffisance en matière de céréales et un gage de
débouchés pour toute la chaîne des filières céréalières.
2- La mécanisation : les cultures réalisées à ce jour sont Toutefois, dans le même temps, le pays connaît une
en majorité réalisées par des agriculteurs au moyen de urbanisation croissante réduisant de fait les surfaces
petits matériels et outillages. La mécanisation permettrait agricoles et la main d’œuvre nécessaire à leur exploitation.
d’augmenter les rendements.
La géographie et le climat
3- Le recours aux engrais et produits phytosanitaires: La Côte d’Ivoire bénéficie d’un environnement climatique
En moyenne sur la période 2002-2016, la Côte d’Ivoire intéressant à l’abri des cyclones et températures extrêmes
a utilisé 29,8Kg d’engrais à l’hectare (source Banque que l’on rencontre dans certaines parties du globe. Il faut
Mondiale), loin derrière d’autres pays africains comme aussi noter que le pays est irrigué par plusieurs fleuves et
l’Egypte (595Kg), le Maroc (59,6 Kg), la Tunisie (53,5Kg), le bénéficie de saisons pluvieuses régulières. Toutefois, le
Kenya (34,3Kg). Toutefois loin devant le Ghana (16,9Kg), phénomène El Nino a montré qu’aucun pays n’est à l’abri
le Burkina Faso (12,3 Kg), le Sénégal (9,4 Kg). Cet état de des conséquences d’un phénomène climatique dans des
fait a une incidence directe sur les rendements à l’hectare. régions éloignées. Aussi, le réchauffement climatique et
les incapacités à prévoir avec exactitude les changements
4- Les surfaces exploitées : les superficies exploitées par climatiques sont des facteurs influant sur les cultures
les producteurs ivoiriens restent relativement faibles céréalières. L’Egypte qui a longtemps plastronné au rang
(inférieures à 2ha) ce qui ne permet pas forcément de des pays Africains dans la course des pays à l’autosuffisance
couvrir leurs coûts fixes lorsqu’ils passent à une agriculture en matière de riz a pour la première fois de son histoire
mécanisée. Au-delà des moyens limités à leur disposition, importé du riz. Le réchauffement climatique en est la
les faibles superficies expliquent en partie le caractère « cause. Dans ce cas particulier, il a eu raison des solutions
artisanal » de l’agriculture ivoirienne. hydriques mises en place au fur et à mesure du temps.

L’environnement juridique et les politiques Les surfaces disponibles et l’environnement


publiques juridique encadrant l’accès au foncier
En plus du code des investissements qui favorise des Deux-tiers de la superficie du pays est cultivable et
investissements en zone rurale, la Côte d’Ivoire exonère seulement le tiers de cette superficie cultivable est
plusieurs produits liés à l’agro-industrie (exonération de cultivée. Le potentiel d’exploitation reste donc important.
TVA sur le matériel agricole, les produits phytosanitaires, Toutefois, le foncier reste l’un des problèmes majeurs en

P 13
Côte d’Ivoire et le cadre juridique du foncier rural (et moyens limités ne leur permettent pas d’investir dans
donc agricole) et son application restent flous et donc peu des infrastructures de stockage, de conservation et de
favorables à des investissements. transport. A ce facteur, il convient de rajouter l’état
déplorable des infrastructures de transport et le caractère
Les débouchés aux produits cultivés informel des acteurs de la logistique. Tous ces facteurs
PPar manque parfois de débouchés, la culture des entraînent à la fois des pertes post-récoltes mais aussi une
céréales a été au fil des années reléguée au second plan augmentation des prix pour le consommateur final (et
au profit des cultures de rente. En effet, les cultures de donc une perte de compétitivité face aux importations).
rente bénéficient d’un soutien public fort permettant
un meilleur encadrement des filières et une fixation des Des menaces vivantes
prix, générant un revenu certain pour les producteurs Un problème majeur est apparu suite aux discussions
; ce qui n’est pas le cas pour les céréales, qui sont donc avec les agriculteurs. Depuis la reprise de la production
cultivées en interligne desdites cultures. Contrairement du coton au Nord de la Côte d’Ivoire, un insecte nuisible
aux autres domaines de l’agriculture, il existe des capacités à certaines céréales (maïs et mil) est apparu. Il s’agit de
importantes de transformation de céréales telles que le la chenille légionnaire d’automne. Selon la FAO, cette
maïs, le blé ou le riz. chenille originaire d’Amérique latine est apparue en
Afrique de l’Ouest en 2016, et s’attaque principalement
La logistique et le niveau des infrastructures aux céréales, mais aussi au coton. Son apparition est
La Côte d’Ivoire perd le tiers de sa production de mangues corrélée à l’augmentation de la culture du coton au
du fait de la faiblesse du dispositif de conservation et de nord de la Côte d’Ivoire. En effet, la superficie emblavée
transformation. Nous constatons des pertes tout aussi en coton a plus que doublé entre 2009 et 2014. Ce type
importantes pour les produits maraîchers même si d’évènement peut se produire à des fréquences plus ou
elles sont difficilement quantifiables. La relative faible moins élevées comme par exemple l’épisode des criquets
taille des surfaces exploitées par les agriculteurs et leurs en Afrique de l’est.

IV. Secteur du Riz

Le riz a toujours occupé une place importante dans la Riziculture (ONDR) a été créé par décret N° 2012-767
politique agricole de la Côte d’Ivoire depuis 1960. Après du 1er Août 2012. Dans le cadre de la stratégie nationale
les indépendances, les structures Etatiques que sont de développement de la filière Riz et de la recherche de
la SATMACI et la SODERIZ, ont conduit la politique l’autosuffisance, l’Etat a octroyé à un certain nombre
rizicole. d’acteurs des usines de 5 tonnes/heure, des terres arables
aménagées et du matériel roulant. Parallèlement à cet
La conjoncture économique des années 80 a conduit appui, les acteurs devront reverser à l’Etat une redevance
l’Etat à se désengager des secteurs de production, avec et encadrer des petits producteurs.
la dissolution de la SODERIZ dans le secteur riz. Vu
l’importance de plus en plus grandissante du riz pour la a. Analyse de l’offre dans le secteur du riz
sécurité alimentaire, l’Etat va mettre en place des structures
spécialisées d’appui au secteur avec la SOPRORIZ en 1995 La production nationale de paddy ne couvre pas la
qui deviendra par la suite en 1996 le Projet et Programme demande et donc la Côte d’Ivoire importe quasiment
National Riz (PNR) 2003. la moitié de ses besoins en riz. L’offre de riz est donc
composée à la fois de la production locale mais aussi des
Pour renforcer les capacités du PNR afin de le rendre importations.
plus dynamique sur l’ensemble de la chaine des valeurs
du riz, l’Office National de Développement de la

P 14
Source : USDA

Les statistiques nationales concernant la demande de riz


en Côte d’Ivoire semblent peu crédibles. En effet, tenant
compte à la fois de la production et des importations, les
chiffres officiels ramenés à la population laissent penser
un soudain engouement de la population à manger plus
de riz. La consommation par habitant est passé de 78Kg/
habitant en 2010 à 108Kg en 2017. Soit une évolution de
38% quand la population elle a crû de 20% sur la même
période.

Source : ONDR

La production locale de riz reste faible et destinée • La riziculture pluviale est la plus répandue avec de
essentiellement à l’autoconsommation petites exploitations (0,2 à 1 tonne par hectare) et utilise
très peu d’intrants agricoles. La moyenne des rendements
Le riz en Côte d’Ivoire est principalement cultivé de trois en 2015 était de 1,5 tonne/hectare selon l’ONDR. Elle
(3) manières. occupe 85% des superficies et 80% de la production.

Le riz est cultivé dans toutes les régions de la Côte


d’Ivoire et est produit d’abord pour l’autoconsommation.
Plusieurs variétés sont produites localement. Le prix bord
champ du paddy n’est pas encadré et varie en fonction des
années avec un prix moyen autour de 150 FCFA le kilo.

Les principaux transformateurs locaux de riz sont


Agriculture & Management Company (AMC), SOCOMCI
et GAN LOGIS. Ces entreprises ont bénéficié chacune
d’une unité de 5 tonnes / heure dans le cadre d’un
programme étatique visant à doper la production locale.
L’objectif étant de créer une dizaine d’unités du même
type, dans le cadre de partenariat public-privé.

• La riziculture irriguée (bas-fonds) se pratique sur des Les résultats de ce projet en phase expérimentale se feront
exploitations moyennes de 1 à 2 hectares. Il s’agit d’un connaître à l’horizon 2025.
système qui permet une maîtrise totale ou partielle de
l’eau, améliorant de fait les rendements à l’hectare. Elle Pour l’heure, l’état des acteurs de la transformation en
occupe 13% des superficies pour 15% de la production. Côte d’Ivoire est le suivant :
Les rendements sont de 3 à 10 tonnes à l’hectare (avec une • Industrielles (capacité>5t/h) : 3 (plusieurs autres en
moyenne de 5,5 tonnes/ha en 2015 selon l’ONDR). cours de mise en place – graphe ci-contre)
• Mini unités (capacité> 1t/h et 3t/h) : 98 (plusieurs
• La riziculture inondée (de plaine) est pratiquée sur de autres en cours de mise en place – graphe ci-contre)
grandes plaines inondables par les fleuves en crue. Elle est • Micro unités (capacité<1t/h) : 380
mécanisée mais moins intensive. Le rendement à l’hectare • Unités artisanales (capacité<0,5t/h) : 1 672
est autour de 3 tonnes. Elle occupe 2% des superficies (au
nord-ouest essentiellement) pour 5% de la production.

P 15
Entrepreneur Corner
… quand les importations s’adressent essentiellement L’évolution des importations sur les dix (10) dernières
à la population urbaine années montre que les principaux pays sources sont la
Thaïlande, l’Inde, le Vietnam, le Pakistan, Myanmar, la
17 entreprises sont autorisées à importer le riz dont les plus Chine.
importantes restent SDTM (46%) suivie d’OLAM (6,5%).

b. Analyse de la demande de riz Gonflement : le taux de gonflement du riz à la préparation


est aussi important notamment pour la restauration et les
La consommation nationale de riz est estimée en 2017 ménages à revenus modestes.
à 108kg/ habitant (source ONDR). Comoé Capital a
réalisé une enquête de terrain auprès de la clientèle Compte tenu de la croissance démographique (+2,6 %/an),
d’une centaine de points de vente et il ressort que trois la demande ne devrait que progresser.
(3) critères clés pour la décision d’achat en riz du client
priment : Brassivoire (filiale de Heineken) utilise de la brisure de
riz pour produire la bière Ivoire. Toutefois, une part
Goût : Le point principal qui ressort des enquêtes de importante de ses besoins est importée du fait de la
terrain est que les marques Rizière et Uncle Sam sont présence d’aflatoxine dans le riz produit localement.
appréciés principalement pour leur goût ; Brassivoire et SOCOMCI ont noué un partenariat en
Texture : la texture du riz (impuretés, grains homogènes vue de produire des brisures de riz sans aflatoxine en
etc.) est le second point ; encadrant les producteurs de riz.

P 16
V. Secteur du maïs

a. Analyse de l’offre ivoirienne de maïs de la moitié de la production est assurée par la région des
Savanes, suivie de la région du Haut Sassandra (9,27%), la
A l’instar du riz, plusieurs variétés introduites ou tradi- région du Denguélé (8,79%). De nombreux projets d’in-
tionnelles locales de maïs sont cultivées sur tout le ter- troduction de variétés améliorées (QPM, CEE, TZEE, etc.)
ritoire ivoirien. La production nationale, entièrement ont été réalisés dans le pays ces quinze dernières années.
consommée, était d’environ 1 000 000 tonnes (2018). Près

Production ivoirienne de maïs (en milliers de tonnes)

2008/09 2009/10 2010/11 2011/12 2012/13 2013/14 2014/15 2015/16 2016/17 2017/18 2018/19
Production 630 637 642 620 655 661 680 1 026 967 1 025 1 055
Importations 20 18 6 28 4 3 12 38 4 11 10
Exportations - 2 1 29 44 26 11 11 64 29 15

Production Importations Exportations

Source : US Department of Agriculture; World Bank.

Le niveau des importations de maïs en Côte d’Ivoire reste captées. Nous ne notons pas de nécessité d’autorisations
relativement faible à environ 2% de la consommation pour l’importation de maïs.
des ménages si on en croit la base de données du
ministère de l’Agriculture Américain. Au vu des drivers Ces prix sont à mettre en comparaison avec les
de la consommation ci-dessus, le niveau des importations informations du marché national.
nous paraît faible et certaines ne sont probablement pas

Le secteur du maïs en Côte d’Ivoire souffre encore d’une


grande informalité. Les acteurs en amont de la filière sont
des personnes physiques qui pour beaucoup ne sont pas
affiliées à des coopératives structurées.

Les brasseries (incluant PKL qui produit du gritz et des


farines infantiles) et les acteurs de l’aviculture (Foani,
SIPRA) sont les plus importants acheteurs de maïs.
L’autoconsommation reste aussi relativement importante.

P 17
Ces acteurs sont suivis par des transformateurs tels que millions d’Euros en plus de ses activités historiques, l’in-
RAMA CEREAL ou Groupe OBAN qui produisent des dustrie de la bière ivoirienne est passée en l’espace d’une
farines et granulés de céréales. décennie du simple au triple de sa capacité de production.
La taille de marché est estimée à 3 000 000 d’hectolitre
Les acteurs de l’aviculture importent aussi du maïs essen- (source : Challenges).
tiellement d’Amérique Latine pour combler le gap avec
l’offre locale. Foani dispose de quelques centaines d’hec- La Côte d’Ivoire importait la plupart de ses volailles il y a
tares de maïs et SIPRA développe aussi un projet de pro- 15 ans, mais en 2005, le pays a imposé des barrières doua-
duction de maïs en propre. nières (1 000 Francs/kg) qui lui ont permis de développer
sa propre filière. Selon l’Interprofession avicole ivoirienne
b. Analyse de la demande (Ipravi), la consommation de volaille par habitant et par
an est passée de 0,43 kg en 2006 à 1,99 kg en 2015.
Ancrée dans les habitudes alimentaires des Ivoiriens, la
consommation par habitant de maïs en Côte d’Ivoire Des informations que nous avons, le coût de l’alimenta-
pourrait être estimée suivant les données ci-dessus et le tion est l’un des facteurs déterminants de l’activité (70 à
dernier recensement national de la population à 43 kg / 80% du coût de production). Les acteurs de la filière ont
habitant. La croissance démographique, le développe- donc tout intérêt à ce que les formulations alimentaires
ment de la filière avicole et l’industrie de la bière sont en tiennent compte de productions locales. Au vu des raisons
addition les principales consommatrices de maïs. précédemment évoquées et des réformes en cours afin
d’améliorer le niveau de rémunération des populations,
Avec l’arrivée de Brassivoire (Heineken), de ‘Les Brasseries la filière devrait continuer à se développer et drainer dans
Ivoiriennes’ racheté par Solibra pour un montant de 49 son sillage le niveau de demande du maïs.

VI. Secteur du Mil


L’étude détaillée sur la filière mil est disponible sur notre blog (www.entrepreneurcorner.org).

a. Analyse de l’offre dans le secteur du mil des Savanes, le district de Denguélé et le district de Zanzan.

Le mil est une céréale cultivée pour l’alimentation Le mil est cultivé en association avec d’autres cultures,
humaine et animale ainsi que pour la construction comme le maïs. Le maïs est semé au mois de juin, et le mil
(toit des greniers, clôtures), très répandue en Afrique et au mois de juillet.
particulièrement en Afrique de l’Ouest. On le cultive au
Nord de la Côte d’Ivoire, principalement dans le district Le mil est une céréale peu gourmande en eau, engrais et

P 18
fertilisants. Il peut résister à de fortes sécheresses. Il ne
nécessite pas d’entretien régulier contrairement à d’autres
céréales comme le riz et est donc facile à cultiver. De plus,
la récolte se fait généralement en février de chaque année,
qui est une période de soudure pour les producteurs du
nord qui ne font pas d’anacarde.

La productivité observée est inférieure à 300 kg à l’hectare


(pour un rendement théorique entre 1,5 et 3 tonnes selon
la variété). Il est consommé dans la plupart des foyers
ivoiriens, sous forme de granulés pour la bouillie, ou de
farine, pour préparer le tô de mil ou des beignets gnomi.
La farine de mil peut également être transformée en pain.

Selon le MINADER, la production de mil en Côte


d’Ivoire augmente chaque année (voir tableau ci-contre).
Nous doutons de cette affirmation après nos enquêtes de
terrain auprès de producteurs au nord du pays. Les retours
fréquents de ces producteurs concernaient notamment la
menace de la chenille légionnaire d’automne qui détruisait
quasiment toute la production. En partenariat avec
RAMA CEREAL et avec l’appui de GIZ, nous avons lancé
un projet de réintroduction du mil à Ferkéssedougou.

Dans la quasi-totalité des marchés où est vendu le mil,


nous avons trouvé du mil en provenance des pays voisins
(Niger, Mali, Burkina Faso).

De plus, les discussions avec les différents producteurs


nous ont fait comprendre que les niveaux de productions
baissaient d’année en année. Le niveau de la demande est
donc difficile à évaluer avec exactitude.

Des acteurs privés sont présents dans le secteur de la


production de semences de mil, mais peu en Côte d’Ivoire. Semivoire, mais aucun ne produit de mil. Il existe aussi
Dans la sous-région, on trouve des entreprises comme des coopératives de semenciers, mais rares sont celles
NAFASO au Burkina Faso, qui produit des semences de qui produisent des semences de mil. GRACI (filiale de
céréales dont le mil, ou FASO KABA au Mali. En Côte NAFASO) distribue les semences importées du Burkina
d’Ivoire, on trouve plusieurs grands semenciers comme Faso.

VII. Autres céréales


a. Le blé

Les importations de blé en Côte d’Ivoire ont progressé Boostées par la croissance démographique et n’étant pas
de 21% en 2015 et 2018. Sur la période le montant des producteur de blé, les importations de blé suivant les
importations est selon les douanes Ivoiriennes de 375.361 informations recueillies auprès des douanes se présentent
milliards de FCFA. Par déduction, cela représente une comme suit :
consommation moyenne par habitant de 24.1Kg. Les
principaux pays producteurs sont la Chine, l’Inde, la En Côte d’Ivoire, le blé est principalement utilisé pour
Russie et les Etats Unis. l’alimentation humaine (notamment pour la fabrication
du pain).
P 19
Face à la dépendance que le pays a face à cette céréale et
dans la perspective de :

- limiter la répercussion sur le portefeuille du


consommateur
- valoriser les cultures locales,

les producteurs de pain avec le soutien technique du


Programme de Productivité Agricole en Afrique de
l’Ouest (PPAAO/WAAPP) financé par la Banque Mondiale
entendent produire du pain composé à 85% de blé et 15%
de maïs ou de manioc.

Le prix du blé sur le marché international évolue de la


manière suivante :

Les principaux acteurs du blé en Côte d’Ivoire sont :

• Les Grands Moulins d’Abidjan (GMA)


www.groupemimran.com : GMA a été créé par le Groupe
Mimran, fondé par Jacques Mimran, propriétaire des
Grands moulins de Dakar depuis 1947.
Le Groupe Mimran composé de trois entités agro-
alimentaires africaines : les Grands Moulins de Dakar
(GMD), la Compagnie Sucrière Sénégalaise (CSS) et GMA
a vendu les Grands moulins de Dakar et d’Abidjan au
groupe Seabord en décembre 2017.

• Les Moulins de Côte d’Ivoire (LMCI)


www.lesmoulins.ci : Filiale du leader ouest africain de la
filière avicole (SIPRA) : Créé en 2006, LMCI a démarré son Source : indexmundi
exploitation en 2008 mettant ainsi fin au monopole qui
existait alors depuis plus de 40 ans.

• Moulin Moderne de Côte d’Ivoire (MMCI)


www.carredor.ci : Appartenant au groupe Carré d’Or,
MMCI a démarré ses activités en 2009 et produit à la fois
de la farine mais aussi les « pâtes maman ».

b. Le sorgho

Le sorgho « Sorghum bicolor » est une céréale annuelle, Le sorgho peut se consommer en grain à l’instar du riz,
d’origine tropicale, de la famille des Graminées. Il est ou être réduit en farine. Les tiges de sorgho bicolore se
cultivé dans les zones semi-arides d’Afrique et d’Asie. Il mâchent tout comme la canne à sucre. Il se consomme
constitue une source d’alimentation pour des millions de également comme boisson : Dolo et tchapalo, boissons
personnes. En Côte d’Ivoire, le sorgho est essentiellement traditionnelles sahéliennes préparées à base de sorgho,
cultivé dans les régions du nord. cuit dans l’eau et fermenté avec de la levure.

P 20
La production de Sorgho en Côte d’Ivoire a
progressé de 35% entre 2010 et 2018 allant de
48 000 tonnes à 66 000 tonnes.
Suivant les données recueillies auprès
de l’USDA (Ministère de l’Agriculture
Américain), le niveau des importations et des
exportations sur ladite période serait nul.
La production est de ce fait destinée à la
consommation locale et son évolution

Source : USDA

Le sorgho s’échange au Kilogramme dans la fourchette 150-180 FCFA suivant les périodes (source Commodafrica).

VIII. Fournisseurs
En ce qui concerne les intrants (engrais, produits En ce qui concerne les machines et services, plusieurs
phytosanitaires), les principaux acteurs sont entre acteurs (importateurs) proposent des machines agricoles
autres LDC (www.ldc.com) après son rachat de STEPC, et tracteurs. Il s’agit entre autres de Manutention Africaine
Hydrochem Africa (www.yara.ci), la filiale ivoirienne de (www.manutafci.com ), Service Machinery Trucks (https://
RMG (www. rmgconcept.com), Callivoire (www.callivoire. smt-group.com/companies/companies/smt-cote-divoire/) ou
com) membre du groupe ARYSTA, Syngenta (www. encore Kanu Equipments (www.kanuequipment.com)
arystalifescience.fr) etc.

IX. Investir dans le secteur Céréalier en Côte d’Ivoire

De nombreuses pistes d’investissement existent dans le à un coût relativement abordable aux paysans permettrait
secteur des céréales en Côte d’Ivoire. Nous essayerons de dynamiser la filière.
dans les lignes qui suivent d’en recenser quelques-unes
et de présenter les potentiels risques à évaluer avant un • Production ou distribution d’engrais et autres produits
investissement. phytosanitaires : Les engrais, intrants de protection des
plantes ou systèmes de régénération des sols ont un impact
Investir dans l’amélioration des rendements immédiat sur les rendements. Investir dans la formulation
d’engrais ou produits phytosanitaires ou faire du négoce de
La Côte d’Ivoire a des rendements à l’hectare relativement ces produits peut rencontrer une demande des paysans en
faibles comparativement à des pays similaires. Cette vue de l’amélioration des rendements.
faible productivité est même constatée dans des cultures
dans lesquelles la Côte d’Ivoire est l’un des principaux • Mécanisation : La mécanisation a un impact direct sur
producteurs. Améliorer les rendements nécessite de les rendements (35% dans le cas du riz pour un labour
travailler sur toute la chaîne, à savoir : mécanisé selon Callivoire). Investir dans la mécanisation
dans le cadre d’une entreprise détenue en propre ou la
• Production ou distribution de semences de qualité: mise à disposition de machines agricoles (vente, leasing,
Au-delà des acteurs publics (CNRA), il existe très peu location) peut générer des gains de productivité importants
de semenciers dans le domaine des céréales. Proposer et pour des producteurs.
garantir une disponibilité des semences à haute rentabilité

P 21
Entrepreneur Corner
Investir dans l’amélioration de la qualité de nombreuses aides pour faciliter la mise en place de
ce type d’investissement (absence de droit de douane sur
Comme évoqué plus haut, des acteurs comme Brassivoire l’importation des machines, exonération d’impôts sur les
importe la majeure partie de sa brisure de riz du fait bénéfices suivant la zone d’implantation, facilité d’accès
de la contamination à l’aflatoxine de la production aux terrains industriels et à moindre coût).
locale. Aucune céréale n’est épargnée par ce type de
contamination, ce qui pose un problème de santé Investir dans la valorisation des déchets
publique. Investir dans la formation ou l’encadrement
des producteurs peut permettre d’améliorer à la fois la La forte production agricole ivoirienne entraîne un niveau
productivité mais aussi la qualité dans la production. important de déchets. Ces déchets peuvent permettre de
De plus, certaines certifications (bio, HACCP, commerce produire du compost (améliorant les rendements des
équitable) peuvent permettre aux producteurs d’améliorer parcelles) ou de l’énergie. La start-up ivoirienne LONO est
la qualité (et la valeur) de leur production. Un cabinet de un acteur positionné sur ce segment et travaille à la fois
conseil, spécialisé dans l’accompagnement des producteurs avec des collectivités et des entreprises agroindustrielles
sur les bonnes pratiques culturales, permet d’améliorer les dans la valorisation des déchets.
revenus des producteurs et la qualité pour leur clientèle.
L’encadrement des producteurs peut être aussi étendu à la Investir dans l’éducation et la formation
contractualisation.
Le secteur agricole dans sa généralité manque de main
Investir dans la logistique sur la chaîne de valeur d’œuvre qualifiée sur des métiers pointus. Pendant
agricole longtemps, les techniciens et ingénieurs agricoles n’étaient
formés que par le public. Aujourd’hui, plusieurs écoles
Du fait du pouvoir d’achat limité des producteurs et de agricoles ont vu le jour (INPRAT, 2IAE etc.) et permettent
la difficulté d’accès à certaines parcelles, les productions de former de nouvelles générations de techniciens et
céréalières sont souvent contaminées ou perdues et cela ingénieurs. AMC, leader national de la production de
est dû au fait que les récoltes sont séchées sur les parcelles, riz a mis sur pied une école spécialisée dans le domaine
souvent à même le sol et exposées aux intempéries, (EMRiz - Ecole des Métiers du Riz). Plusieurs entreprises
jusqu’à la vente. Investir dans des moyens de transport ou agroindustrielles (par exemple SIFCA) se retrouvent à
espaces de stockage peut permettre d’améliorer à la fois la former en interne des ressources pour ses activités.
productivité et la qualité des récoltes. Mettre à disposition
des producteurs, des moyens logistiques basiques (bâches Investir dans le négoce
de séchage, matériel de pesage etc.) a un impact direct sur
la productivité. Le négoce aussi bien sur le plan national (vente aux
transformateurs ou grossistes) ou international présente
Investir dans l’agriculture intelligente des avantages intéressants. En effet, il permet de ne pas
prendre le risque agricole et aussi de réaliser des arbitrages
A l’instar des autres pays du monde, l’agriculture du fait de l’asymétrie de l’information (fortes variations
intelligente peut permettre d’améliorer la productivité, de prix selon la région en Côte d’Ivoire).
la disponibilité et la qualité des productions agricoles.
Certaines start-ups comme Weflyagri proposent le pilotage Investir dans le financement de l’agriculture ou des
à distance de plantations à partir de drones. La production agriculteurs
sous serres ou les systèmes d’irrigation permettent de
produire à contre-saison et améliorer de fait les revenus Les agriculteurs disposent de moments spécifiques durant
des producteurs. lesquels ils ont des entrées d’argent (une ou deux fois par
an à la récolte). Dans le même temps, ils doivent faire
Investir dans le foncier ou l’aménagement face à des charges tout le long de l’année que ce soit dans
le cadre de leur activité agricole mais aussi sur le plan
Dans la plupart des cultures, la qualité de la préparation personnel (rentrée scolaire, soins etc.). Une entreprise qui
du terrain est un facteur clé de succès de la culture. Offrir propose des micro-prêts aux producteurs ou de l’avance
des services de préparation de terres prend donc un en semences ou intrants peut être un soulagement pour
sens important pour tout cultivateur qui en comprend ces derniers. Aussi, des produits d’épargne ou d’assurance
les enjeux. La palette de services à offrir peut partir du peuvent être proposés notamment durant les périodes de
désherbage aux semis. L’environnement juridique autour récolte.
du foncier en Côte d’Ivoire étant flou, acquérir des terrains
avec toute la documentation nécessaire, rassurerait des Des solutions de leasing de matériels agricoles peuvent
acteurs nationaux et internationaux qui souhaitent aussi permettre aux entreprises agricoles de bénéficier des
développer des productions sans courir le risque juridique. bienfaits de la mécanisation sans débourser une somme
importante au départ.
Investir dans la transformation ou la conservation
Toutefois, investir dans l’agriculture nécessite de por-
La Côte d’Ivoire perd le tiers de sa production de mangues ter une attention particulière aux points ci-après :
(absence de système de conservation) et transforme environ
entre 5 et 10% des productions agricoles. La matière Investir dans l’agriculture primaire nécessite à la fois de
première est exportée sans création de valeur locale, au sécuriser le foncier mais aussi de disposer d’expertises
détriment des producteurs. Investir dans la transformation (humaines et équipements) permettant de résister
permet donc de capter de la marge et créer de la valeur aux chocs internes et externes (climat, attaques etc.).
localement. Le code des investissements ivoirien ou le Certaines activités comme la production de semence sont
code spécifique au secteur agricole permettent d’obtenir réglementées (agrément du ministère de l’agriculture).
P 22
est maintenant réglementée en Côte d’Ivoire. Il faudra
Le faible pouvoir d’achat des producteurs, la faible vérifier suivant les solutions envisagées que les appareils et
superficie exploitée ou leurs pratiques agricoles (utilisation l’utilisation qui en est faite respectent les lois en vigueur.
des récoltes précédentes comme semences) peuvent Investir dans la transformation nécessite de s’assurer de
présenter des risques de marché pour les différents acteurs la disponibilité de la matière première. En effet, dans le
de la chaîne de valeur agricole (semenciers, vente d’intrants cadre des spéculations annuelles, les capacités de stockage
ou prestations mécanisées). (et de conservation) de la matière première doivent être
évaluées étant entendu que certaines fois les contrats
Dans le cadre de l’utilisation des machines agricoles, d’achat de production ne sont pas forcément respectés par
les ressources humaines limitées peuvent poser des les producteurs (vente au plus offrant du fait de la faible
problèmes en termes d’utilisation ou de maintenance de taille de leur parcelle et donc la faiblesse des revenus). Le
ces équipements. De plus, les machines étant importées, la stockage important et le paiement cash aux producteurs
disponibilité des pièces de rechange peut être un obstacle entraînent une hausse du besoin en fonds de roulement et
au développement d’une telle activité. des moyens de son financement. Aussi, certains facteurs de
production (électricité par exemple) peuvent entraîner une
Un autre obstacle non négligeable à prendre en compte hausse du coût de production. Enfin, l’absence de barrières
lorsqu’on investit dans l’agriculture est le profil des douanières (concurrence régionale ou internationale), la
agriculteurs ivoiriens, à savoir qu’ils sont à majorité volatilité des prix des matières premières ou la concurrence
illettrés, sont de petits producteurs (moins de 2ha en de l’informel peuvent affecter la compétitivité d’une
moyenne) et vivent dans un niveau de pauvreté important. activité de transformation.
Du coup, les services ou produits à commercialiser doivent
tenir compte de cet état de fait et cela amène souvent à Analyser la qualité d’une formation nécessite d’analyser à
recourir à une troisième partie (ONG, fondations, grandes la fois les conditions d’accès, le profil des enseignants, la part
entreprises) qui vont supporter les coûts liés aux produits de pratique dans la formation, les retours des entreprises
ou services proposés. sur les diplômés, les résultats aux examens nationaux (BTS,
BEP etc.) et les conditions de formation.
Le recours à la technologie requiert souvent de la
connexion internet alors que les parcelles sont souvent Au-delà de la variation des prix et du non-respect des
en zone peu couverte (un fonctionnement offline ou des contrats par les agriculteurs, le négoce implique aussi
technologies USSD sont donc à privilégier). Ces outils de disposer de fonds importants mais aussi de capacités
technologiques aident à la prise de décision. Il faut donc logistiques. En effet, les productions individuelles étant
s’assurer qu’ils fonctionnent correctement avant d’en faire faibles et souvent des zones inaccessibles, le négociant doit
une offre commerciale et inclure leur mise en place par un disposer de moyens de transport, de matériel de pesage
spécialiste agricole afin de limiter les risques de mauvais et d’espaces de stockage intermédiaires avant le transport
diagnostic. Aussi, de par leur nature d’aide, ils doivent être dans la zone de commercialisation (ou au port).
disponibles en temps et en heure. L’utilisation des drones

P 23
Le lexique de l’entrepreneuriat

Accompagnement Technique
Par Oumar Sylla, Chargé de projets Agence Française de Développement

Dans l’univers des fonds d’investissements en publique dans de nombreux pays africains.
particulier ceux axés sur le développement des petites En Afrique, la faiblesse d’accès au financement
et moyennes entreprises (PME) du continent Africain, pour les PME ralentit leur croissance. De même, ce
il est courant d’entendre le terme « Assistance ou manque de ressources a pour conséquence de :
Accompagnement technique ».
• limiter leur capacité à prendre des risques quant
Pour certains de ces fonds, l’accompagnement aux opportunités (marché, équipements,…) ;
technique est même un argument mis en avant pour • limiter le recours à des expertises pointues.
convaincre le/les dirigeants de PME.
Dans cette veine, des agences de développement
Que signifie ce terme ? Quelle est sa logique ? Comment telles que le Groupe AFD, des institutions
fonctionne ce mécanisme d’accompagnement financières et les bailleurs de fonds accompagnent
technique ? Pourquoi est-il parfois décisif dans au travers le plus souvent d’acteurs locaux (Banques,
l’atteinte des objectifs de développement de la PME ? fonds d’investissements, bureaux délocalisés…)
les ambitions de résilience et de soutien au
Monsieur Sylla, pourriez-vous nous aider à développement qu’elles ont pour les PME.
clairement définir ce terme ?
En raison du potentiel des PME à favoriser la L’assistance technique pourrait donc se définir
croissance économique, réduire la pauvreté, donner comme une aide mise à la disposition des PME par
des perspectives d’avenir meilleures ; la promotion des agences de développement en vue d’accompagner
du développement et de l’accompagnement des PME le développement des PME .
sont ainsi devenus un objectif majeur de politique

P 24
Entrepreneur Corner
Schéma synthétique du fonctionnement des Assistances techniques.

Quel est son mode de fonctionnement ? En quoi est ce que l’existence de ces aides est une
bonne nouvelle pour les PME ?
Chaque agence concentre ses efforts sur certaines Ces aides sont une bonne nouvelle pour les PME parce
dimensions en fonction de son expertise propre et du qu’elles leur permettent d’avoir accès à des conseils
type d’instruments disponibles. avisés, à de la connaissance sur certains aspects de
leurs marchés et/ou activités et à des expertises. Elles
Les bailleurs soutiennent les institutions financières favorisent des prises de décisions qui sont vitales à la
et fonds d’investissements pour l’élargissement de structuration et la croissance des PME.
leur gamme de services. A ce titre, l’Agence Française
de Développement et Proparco, sa filiale dédiée au Comment une PME pourrait-elle profiter de ces
secteur privé, ont octroyé par exemple une subvention aides ?
à Comoé Capital afin de prendre plus de risques avec Comme stipulé plus haut, assez souvent ces agences
certaines PME en rendant possible des phases de de développement passent par des acteurs locaux,
tests de préinvestissement (phases pilotes, prototypes, notamment les fonds d’investissement, premiers
études de marché, préparation à l’investissement) et interlocuteurs des PME du fait de leur proximité avec
le financement de mission réalisées par des experts le terrain, pour s’assurer d’un déploiement effectif et
pointus sur certaines problématiques (gestion des d’un suivi de ces aides.
risques environnementaux et sociaux, gouvernance, Les dirigeants de PME pourraient s’informer auprès
opérationnelles, système d’information, de ces acteurs locaux (fonds d’investissement,
commercialisation et marketing etc.), le renforcement banques) pour voir dans quelles mesures leurs projets
de capacités, la formation du personnel, et soutenir la pourraient bénéficier de cet accompagnement.
mise en œuvre d’initiatives innovantes.

PP 25
25
Boîte à outils

www.jexport.ci

Basée en Côte d’Ivoire, Jexport simplifie la Rendez-vous sur www.jexport.ci pour créer
logistique d’import-export en permettant gratuitement un compte client. Une fois
l’expédition de colis entre Abidjan et le reste du effectuée, l’entreprise offre aux utilisateurs la
monde, aux meilleurs prix. possibilité de choisir l’offre de transport qui leur
convient le mieux. Ils reçoivent ensuite la liste
Leur plateforme digitale comporte trois de documents à fournir ainsi que le devis et la
principaux avantages pour les utilisateurs : liste des documents administratifs nécessaires.
Les règles de conditionnement de leur colis,
• L’obtention rapide de devis et demandes spécifiques au mode de transport choisi leur
d’expédition en ligne ; pour cela l’utilisateur sont également communiquées. Une fois la
remplit un formulaire spécifiant l’itinéraire, facture reçue et le paiement effectué, Jexport
le poids du colis ainsi que ses contacts (email se charge de l’envoi du colis. Un service client
et numéro de téléphone) ; est disponible pour assistance durant toute la
• La gestion rapide des documents procédure.
d’accompagnement des marchandises Les conditions générales d’utilisations sont
grâce à un outil de gestion documentaire disponibles sur https://www.jexport.ci/cgu,
permettant de scanner et sauvegarder les fournissant aux utilisateurs et potentiels clients
documents ; les détails des règles qui régissent la plateforme.
• Le suivi des colis en temps réel grâce à un
système de traçabilité, jusqu’à livraison.

P 26
Startup Corner

Steven BEDI
Directeur Général PANELYS CASH

Pouvez-vous nous présenter votre start-up et


quelle est l’innovation majeure de votre activité
entrepreneuriale ?

Je dirige SEAD Group SA, une société qui œuvre


dans le domaine des finances, plus précisément dans
celui de la monétique et qui porte le projet Panelys
Cash. Pour tout savoir, Panelys Cash est le premier
système de transfert d’argent par simple SMS. Notre
service permet d’allier le mobile money avec une
carte Visa par exemple.

Comment vous est venue l’idée de créer Panelys


Cash ?

Tout part du constat que de nombreuses personnes,


ici en Côte d’Ivoire, n’ont pas encore accès à des Pouvez-vous partager avec nous quelques chiffres
services bancaires de base. Le taux d’inclusion de l’impact de votre innovation ?
bancaire est relativement bas. Il est de 19%. Ce n’est
pas normal surtout lorsqu’on sait tout le dynamisme Sans aucune communication véritable sur le produit,
de l’économie ivoirienne. Nous nous sommes alors nous avons vu passer plus de 360 millions de FCFA
posé la question de savoir pourquoi est-ce que les sur notre plateforme et plus de 115 millions de FCFA
populations n’avaient pas l’habitude de s’offrir des de rechargement par SMS. Cela dénote clairement
services bancaires. Le fruit de notre enquête révèle le d’une volonté manifeste d’échanger de la monnaie
fait que ces services bancaires ne répondent pas aux par le canal de notre produit. Nous avons aussi
besoins et aux attentes de ces populations. Elles disent permis à plus de 1 600 personnes d’avoir une carte
se sentir bien loin de ces institutions monétaires. bancaire et pour la plupart, celle-ci a été directement
Cette situation a rapproché les consommateurs du livrée chez elles à la maison. Actuellement, nous
Mobile Money, plus souple et plus rapide. nous préparons à passer à l’échelle UEMOA.
Le Mobile Money culmine à plus de 20 milliards de
FCFA de transactions par jour en Côte d’Ivoire et on Quels sont les challenges que vous rencontrez
s’est dit pourquoi ne pas faire profiter les banques quotidiennement ?
classiques de l’hégémonie du Mobile Money.
Désormais avec Panelys Cash, le consommateur Notre challenge aujourd’hui se situe au niveau de
peut non seulement procéder à des transactions l’éducation financière des populations. Par exemple,
interopérateurs, mais peut également recharger sa un certain nombre de personnes approchées se disent
carte bancaire Visa via son compte Mobile Money, peu convaincues de ce qu’aujourd’hui une carte
tout en gardant la flexibilité de celle-ci. bancaire ne puisse coûter que 10 000 FCFA et être
valable pour trois ans. Nous nous évertuons à leur

P 27
expliquer que c’est bien le cas et qu’elles n’ont rien Où pouvons-nous retrouver vos produits et
à payer d’autre. Autres challenges, la régulation de services ?
notre secteur par la Banque Centrale. Il faut le dire,
les choses ne se passent pas forcément comme on Panelys Cash s’obtient par différents canaux. Par
l’aurait souhaité et nous espérons que les différentes téléphone au 88 47 47 01 et vous êtes livrés peu
réformes entreprises par cette institution aboutiront. importe où vous vous trouvez en Côte d’Ivoire. Vous
pouvez aussi faire votre achat via notre site internet
Quelles sont vos ambitions ? Comment vous www.panelyscash.com ou passer votre commande
projetez-vous dans cinq ans ? chez l’ensemble de nos sous-distributeurs que nous
appelons ici les dealers Panelys. Ces derniers se
Dans trois ans, nous comptons effectuer la traçabilité trouvent partout à Abidjan.
entière des transactions sur notre plateforme et
de pouvoir s’en servir comme outil d’analyse pour Dernière question, comment avez-vous trouvé le
offrir des microcrédits aux Ivoiriens. Nous avons des financement pour lancer Panelys ?
commerçants qui font des transactions de dix millions
de FCFA chaque mois par mobile money. Ces derniers, Panelys a fait l’objet d’un gros financement. Nous
malgré les sommes d’argent qu’ils font circuler, ne savions lorsque nous montions ce projet qu’il nous
peuvent bénéficier de microcrédits d’institutions serait difficile de trouver du financement au niveau
financières classiques. Pour ce faire, ils doivent local, car le secteur de la monétique que nous
justifier leur solvabilité devant ces institutions, alors abordions est encore peu connu sous nos tropiques.
qu’avec le mobile money, l’on constate qu’ils sont Alors, nous avons décidé de retrousser nos manches
tout à fait solvables. Nous trouvons que nous devons et de trouver par nos propres efforts le financement.
faciliter la vie à ces commerçants en justifiant leur Nous avons lancé Mayou, une marque d’épices
solvabilité par leurs transactions par mobile money. 100% ivoiriennes. Avec l’appui de notre société
Cela leur permettra d’avoir des prêts dans de brefs de coopérative agricole comportant plus de 750
délais, de développer leurs activités et de booster agriculteurs, nos produits, exportés en Europe et en
l’économie. Asie nous ont permis de financer Panelys.

P 28
Nos Actionnaires

Le groupe Investisseurs & Partenaires démarre I&P Accélération Technologies, un programme d’accélération dédié
aux startups digitales africaines prometteuses.

Le programme est l’une des six initiatives financées par l’Agence Française de Développement (AFD), qui mobilise,
dans le cadre de Digital Africa, 15 millions d’euros pour faire émerger et financer les startups numériques en Afrique.

I&P Accélération Technologies : enjeux, objectifs et mise en œuvre


Le programme I&P Accélération Technologies entend contribuer à l’émergence des premières startups digitales
africaines dans les pays où les solutions de financement sont encore rares. Le programme permettra
d’accompagner une dizaine d’entrepreneurs, leur donnant accès à un financement et des compétences adaptées.

• Mise en oeuvre

I&P Accélération Technologies apportera aux entreprises sélectionnées des capitaux pour des montants compris
entre 20 000 et 300 000 euros. Ce financement, qui sera souvent le premier financement « professionnel» pour ces
entreprises, leur permettra de passer le cap de la preuve de concept et poursuivre leur croissance.
Les startups financées bénéficieront par ailleurs d’un renforcement de compétences par un appui en assistance
technique externe (prestataires externes, consultants, experts…). Cet appui en compétences concernera aussi bien des
problématiques spécifiquement technologiques (développement de plateforme par exemple) que des problématiques
typiques auxquelles sont confrontées les jeunes entreprises (renforcement comptable, marketing, formation des équipes,
etc.)

• Contexte : pourquoi s’intéresser au digital ?

Investisseurs & Partenaires finance et accompagne les petites et moyennes entreprises africaines depuis 2002 et a constaté
très nettement que les entrepreneurs africains ont pris le tournant du digital depuis quelques années. Ces startups sont
le lieu d’innovations techniques et d’usage propres aux situations africaines et ont un grand potentiel d’impact.
Elles nécessitent cependant des outils de financement et d’accompagnement spécifiques, rendus possibles par des
programmes comme I&P Accélération Technologies :
• Elles présentent un niveau de risque largement supérieur à leurs homologues des secteurs « conventionnels»,
leurs modèles économiques étant souvent innovants.
• Elles visent un passage à l’échelle rapide et importante (grand nombre d’utilisateurs du service).
• De fait, elles sont confrontées très tôt dans leur cycle de développement à des besoins de capitaux plus
importants que ceux des sociétés classiques

http://www.ietp.com/fr/content/ip-lance-le-programme-ip-acceleration-technologies
PP 29
29
Entrepreneur Corner
Banque : NSIA lance « MON ESPACE PRO »

La nouvelle plateforme, MON ESPACE PRO de NSIA BANQUE CI, offre aux entreprises plus de fiabilité et de confort
dans la gestion digitale de leurs comptes.

MON ESPACE PRO, c’est désormais :

• Plus de services : suivi des effets de commerce, des listes des relevés MT940, édition des relevés et bordereau de remise
de chèque, virement de masse, commande des moyens de paiement…
• Plus de fiabilité : Exhaustivité des données issues du système d’information bancaire
• Plus de sécurité : Authentification renforcée, mot de passe personnalisable
• Une déclinaison de cette plateforme dénommée MON ESPACE PERSO est disponible pour la clientèle de Particuliers.

https://news.abidjan.net/h/666097.html

Challenge Mastercard : Société


Générale Côte d’Ivoire et
Mastercard récompensent les
entreprises nominées
Les entreprises lauréates du challenge Mastercard ont
été récompensées par la SGCI (Société générale Côte
d’Ivoire) et Mastercard, au cours d’une cérémonie, ce
jeudi 5 décembre 2019, au siège de la SGCI au Plateau-
Abidjan.

En effet, la SGCI en partenariat avec Mastercard, a initié


un challenge pour l’utilisation des cartes Mastercard sur
deux mois (du 1er septembre au 30 octobre).

L’objectif a été de susciter l’usage des cartes Mastercard


dans les différentes enseignes partenaires, commerces
et grandes surfaces. Il a été question d’abord, de
récompenser systématiquement les porteurs de la carte
Mastercard après chaque achat, par des instinctives (cadeaux, bons d’achats).

Ensuite, l’organisation de la cérémonie de ce jour, présidée par Selama Ouiguini, Responsable banque transactionnelle,
entreprises et marchés financiers de la SGCI et de Jocelyne Tintorri, directrice adjointe clientèle entreprise de la SGCI.

P 30
ingénierie entrepreneuriale basée à Abidjan et
dédiée à l’Afrique.

Levée de Subventions
pour Startups

Accompagnement
d’Initiatives Entrepreneuriales

Evènementiel

www.bluebagafrica.com
PP 31
27
P 32