Vous êtes sur la page 1sur 10

DdS n˚2 Devoir Surveillé de DdS

25/04/2005 P.A. Boucard, C. Kalck, N. Terrien


Devoir Surveillé de DdS
Durée : 2h - sans document, sans calculatrice

Étude de certaines parties du pont de l’Europe à Orléans


Nom : Prénom : Groupe :

Mise en situation
La figure 1.1 est une photo du pont de l’Europe à Orléans. Ce pont au design remarquable est
l’œuvre de Santiago Calatrava.
Nous nous proposons ici d’étudier, sous certaines hypothèses simplificatrices, quelques uns des
éléments de ce pont.

Fig. 1.1: Photo du pont de l’Europe à Orléans

Il est demandé de répondre directement sur le sujet et de rendre celui-ci à la fin de l’épreuve
sans avoir oublié de compléter l’en tête avec vos nom, prénom et groupe.

Les deux parties du sujet sont totalement indépendantes : il est conseillé de consacrer 1h30
à la première partie et 20 minutes à la seconde.
Dans chaque partie, des résultats intermédiaires sont donnés permettant de sauter certaines
questions si vous éprouvez des difficultés. Sachez en tirer parti !

Bon courage

1/10
DdS n˚2 Devoir Surveillé de DdS
25/04/2005 P.A. Boucard, C. Kalck, N. Terrien

Nous nous plaçons dans le cas d’une phase de prédimensionnement du tablier du pont (le tablier
est la partie du pont sur laquelle circulent les véhicules).

Pour les différentes questions, lorsque c’est possible, une résolution à partir d’un
isolement et d’un B.A.M.E. graphique proprement présenté est accepté.

1.1 Étude en flexion du tablier

4L
y
L 2L L

O x C
z A B

p
Fig. 1.2: Modélisation du tablier pour l’étude en flexion

On s’intéresse à la partie centrale du tablier située entre les deux piliers principaux.
La figure 1.2 représente le modèle choisi pour l’étude de flexion.

Ainsi on suppose que la poutre étudiée est en articulation en O et en appui simple en C.


Le chargement extérieur est celui représentatif de la tension des cordes sur le tablier, que l’on
modélise par une répartition linéique de charge p uniforme et positive comprise entre A et B.
La géométrie de la section de la poutre est conforme à celle du tablier du pont, et ses caracté-
ristiques géométriques sont données sur la figure 1.3.
1˚) Réaliser l’étude statique de la poutre et déterminer les actions mécaniques dans les liaisons
en O et C.
On vérifiera que :

−pL−→
 
 y
T(Ext.−
→poutre(articulation)) = →

0 O

et
−pL−→
 
 y
T(Ext.−
→poutre(appui−simple)) = →

0 C

2/10
DdS n˚2 Devoir Surveillé de DdS
25/04/2005 P.A. Boucard, C. Kalck, N. Terrien

Réponse

−→
2˚) On définit une coupure au point G par l’abscisse x du point G telle que OG = x− →
x Pour
chaque valeur de x vérifiant successivement les valeurs suivantes : x ∈ [0; L], x ∈ [L; 3L] et
x ∈ [3L; 4L], calculer le torseur des efforts intérieurs. On donnera en particulier les valeurs du
moment fléchissant Mf z1 , Mf z2 , Mf z3 et de l’effort tranchant Ty1 , Ty2 , Ty3 associés à chacun
des intervalles précédents.
Réponse pour x ∈ [0; L]

Ty1 = et Mf z1 =

3/10
DdS n˚2 Devoir Surveillé de DdS
25/04/2005 P.A. Boucard, C. Kalck, N. Terrien

Réponse pour x ∈ [L; 3L]

Ty2 = et Mf z2 =

Réponse pour x ∈ [3L; 4L]

Ty3 = et Mf z3 =

4/10
DdS n˚2 Devoir Surveillé de DdS
25/04/2005 P.A. Boucard, C. Kalck, N. Terrien

3˚) Tracer le diagramme de l’effort tranchant et du moment fléchissant pour x ∈ [0; 4L]. On
précisera les valeurs remarquables et on déterminera en particulier la valeur extrême du
moment fléchissant dont on montrera qu’il vaut : Mf z M AX = − 23 pL2
Réponse
Ty Mf z

4˚) La section de la poutre est représentative de la section du tablier du pont et a une forme
dite ”en T”. Une représentation de la section est donnée sur la figure 1.3. En décomposant
la section en deux sections élémentaires montrer que IGz : moment quadratique de la section
par rapport à l’axe −
→z vaut :
eh3 beh2
IGz = +
12 4
Pour l’une des deux sections élémentaires, on pourra utiliser directement un résultat vu en
cours, pour l’autre, l’intégration est obligatoire, et l’on négligera après intégration les termes
de degrés 2 et 3 en e par rapport aux termes de degré 1 en e.
Réponse
b

y
e

G x z
h
h/2
e

Fig. 1.3: Section de la poutre

5/10
DdS n˚2 Devoir Surveillé de DdS
25/04/2005 P.A. Boucard, C. Kalck, N. Terrien

5˚) Déterminer la valeur de la contrainte maximale en fonction de p, L, e, b, h. On rappellera


l’hypothèse usuelle qui conduit à ne calculer qu’une des deux contraintes existantes en flexion
simple.
Réponse

On s’intéresse maintenant au calcul de la flèche maximale de la poutre.


6˚) Justifiez le fait qu’on ne s’intéresse qu’à la moitié de la poutre en imposant qu’au milieu de
la poutre, la tangente à la déformée est horizontale (ie, on impose que la dérivée de la flèche
en x = 2L est nulle).
Réponse

Compte tenu des résultats déterminés précédemment on est donc amené à traiter le problème
suivant.
– Pour la première coupure, x ∈ [0; L], le moment fléchissant vaut : Mf z1 = −pLx, la flèche
associée sera notée v1 (x).
– Pour la deuxième coupure, x ∈ [L; 2L] (on ne prend en compte que la moitié de la poutre),
2 2
le moment fléchissant vaut : Mf z2 = p( x2 − 2Lx + L2 ), la flèche associée sera notée v2 (x).
7˚) Déterminer par intégration les deux fonctions v1 (x) et v2 (x) : on notera A1 , B1 les constantes
intervenant dans l’expression de v1 (x) et A2 , B2 celles intervenant dans l’expression de v2 (x).
Réponse

EIGz v1 (x) = EIGz v2 (x) =

6/10
DdS n˚2 Devoir Surveillé de DdS
25/04/2005 P.A. Boucard, C. Kalck, N. Terrien

0
8˚) On rappelle qu’on impose v2 (2L) = 0, quelles sont les autres conditions aux limites qu’il
faut écrire permettant de déterminer A1 , B1 , A2 et B2
Réponse

9˚) Déterminer les constantes A1 , B1 , A2 et B2 et montrer que :

pLx (11L2 − x2 ) p (L4 + 40xL3 + 6x2 L2 − 8x3 L + x4 )


v1 (x) = et v2 (x) =
6EIGz 24EIGz
Réponse

10˚) En quel point la flèche est maximale, et quelle est sa valeur (à exprimer en fonction de
p, L, E et IGz ) ?
Réponse

7/10
DdS n˚2 Devoir Surveillé de DdS
25/04/2005 P.A. Boucard, C. Kalck, N. Terrien

1.2 Étude en flexion/torsion des goujons de fixation des câbles


Pour fixer les câbles sur le tablier, une solution envisagée est d’utiliser des paires de câbles reliés
à des axes creux. Les câbles sont fixés sur les axes par l’intermédiaire des rainures présentées
sur la figure 1.4.
Compte tenu du mode de fixation des câbles, l’axe est supposé être soumis à des sollicitations
de flexion pure et de torsion caractérisées par :
– - un moment de flexion noté Mf
– - un moment de torsion noté Mt
-F
-T

DMM
$MM
$IMM -T
R MM
-F
RAYONR Œ$

ŒD

Œ$I

Fig. 1.4: Caractéristiques du goujon creux

1˚) Donner en justifiant votre réponse, l’expression de la contrainte nominale en torsion τnom
en fonction de Mt et des paramètres géométriques adéquats définis sur la figure 1.4.
Réponse

2˚) Donner en justifiant votre réponse, l’expression de la contrainte nominale en flexion σnom
en fonction de Mf et des paramètres géométriques adéquats définis sur la figure 1.4.
Réponse

Les graphes proposés sur la figure 1.5 sont deux abaques de concentration de contraintes associés
aux sollicitations de flexion (graphe du haut) et de torsion (graphe du bas).

8/10
DdS n˚2 Devoir Surveillé de DdS
25/04/2005 P.A. Boucard, C. Kalck, N. Terrien
Kt
r/t
6

0,10

0,12
5
0,14

0,16
0,18
0,20
0,22
4
0,26
0,30

0,40

0,50
0,60
3 0,80
1,0

2,0
3,0
4,0
6,0
2 10,0

1
0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6
t/a

Kt
r/t
6

0,02

0,03

0,04

4
0,05

0,06
0,07
0,08
0,09
0,10
3 0,12
0,14
0,16
0,18
0,20

0,3
0,4
0,5
0,6
2 0,8
1,0
2,0
4,0
10,0

1
0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6
t/a
r a

Fig. 1.5: Abaques de Kt en flexion (haut) et torsion (bas)

9/10
DdS n˚2 Devoir Surveillé de DdS
25/04/2005 P.A. Boucard, C. Kalck, N. Terrien

3˚) A partir des grandeurs définies sur les figures 1.4 et 1.5, déterminer analytiquement,
puis numériquement (les calculs se font à la main sans aucune difficulté !), les valeurs des
paramètres nécessaires pour la détermination de Kt .
Réponse

4˚) Évaluer numériquement les valeurs de Kt associées à la flexion, puis à la torsion. Peut-on
conclure quand à la sollicitation à prendre en compte pour le dimensionnement (justifiez votre
réponse) ?
Réponse

Fin ;-)

10/10