Vous êtes sur la page 1sur 5

Disciplines

d’intervention
LA LINGUISTIQUE APPLIQUE, LA DIDACTOLOGIE DES LANGUES
ET DIDACTOLOGIE DES LANGUES-CULTURES.

FLORES MENDIOLA NEYRA LUCERO


DIDACTIQUE DES LANGUES | 11/09/2018
LES TROIS DISCIPLINES D’INTERVENTION

Avant de commencer à expliquer les trois disciplines d’intervention il faut savoir


quel est la distinction entre didactique et didactisation parce qu’ils apparaissent
auparavant comme des termes généraux.

La didactique est d’origine grec <<didaskien>> ça veut dire enseigner, qui est
propre à enseigner. En sciences de l’éducation le terme didactique des disciplines
pour faire référence aux pratiques et réflexions des disciplines ou des langues
vivantes.

La didactique des langues il ne se centre pas sur l’appropriation des


connaissances faites, spécifiques, par les autres disciplines. Elle soutien que le
mode d’appropriation d’une langue est naturel, ça veut que le mode n’est pas
l’appropriation mais l’acquisition.

La didactique des langes naît de la pédagogie, aujourd’hui pédagogie n’est pas un


terme que la définit. La pédagogie est liée aux travaux pour les enfants.

La didactisation est l’application, l’opération qui transforme une langue pour faire
un objet d’étude ou d’enseignement.

Les trois disciplines d’intervention

Ils sont nés depuis la Seconde Guerre mondiale comme réaction contre les
disciplines dominantes à l’époque qui étaient tous pédagogiques. Par rapport aux
disciplines d’intervention en France ils sont lies par les travaux des professionnels
du FLE

LINGUISTIQUE APPLIQUE

La linguistique applique elle né à la Seconde Guerre mondiale aux Etats-Unis à


cause de l’usage des certains langues étrangères par les troupes de
débarquement. Dans cette discipline le premier acteur est l’objet (Cette discipline
laisse de cote au sujet). Dont le principal objectif de la discipline est d’emmener les
connaissances a la pratique ou à l’applications des théories. La linguistique
applique à comme des deux théories ou disciplines de référence : le structuralisme
et la psychologie behavioriste.

La linguistique applique à comme précurseur la méthodologie directe d’origine


américaine, avec une modification, puis arrive en France avec le nom
Méthodologie Audio-Orale.

Cette discipline est applicationiste, elle a des solutions universelles et elle a des
sources spécifiques.

LA DIDACTOLOGIE DES LANGUES

Son origine date des années 70 en France, contrairement à la première, elle a des
sources variées. Elle se base en l’application de multiples sciences de l’éducation  :
psychologie, la linguistique etc. qui servent aussi comme bases théoriques et
disciplines de référence. La didactologie des langues donne la priorité au sujet,
dans sa réflexion et lui étudie comme un seule avec ses propres caractéristiques
et la particularité de chaque apprenant. L’application de la discipline est sur la
base en l’approche communicative, puisque exige une participation pour la part de
l’apprenant. Au niveau methadidactique le Dictionnaire de didactique des
langues est paru en 1976 pour organiser cette discipline.

DIDACTOLOGIE DES LANGUES-CULTURES

Dans les années 80. En Europe et en France, surgit la didactologie des langues-
cultures.

Nous n’avons pas étudier la langue sans la culture parce que la culture courant est
le principal élément de la communication est pour ça que la didactologie de
langues exige un soutien que c’est la culture pour mieux le comprendre. Pas
seulement emmener l’objet d’étude à faire une place dans un contexte culturel
mais de l’intégrer dans une façon disciplinaire.
La didactologie prend des tous les théories faites d’autres disciplines pour créer
leurs propres et sans avoir des limites. Dans cette discipline la langue et la culture
(objet) sont également importants même le sujet. Elle veut passer des théories
élabores à la pratique immédiate, ça veut dire à l’application par le sujet. Le sujet
dans la DLC est chercheur ça permet de préserver sa créativité, et de créer la
responsabilité de continuer en générant leurs propres discours et les utiles pour
accéder au moyen ou il se trouve.

De sorte que la didactologie de langues-cultures donne cette de responsabilité au


sujet. Il prendra son rôle autonome, et c’est l’autonomie la caractéristique
principale de cette discipline. ´

La discipline s’intéresse à donner des solutions faciles pour chaque contexte aux
problèmes qui ressemblent difficiles à comprendre, avec leur expression plus
simple. La didactologie des langues ne cherche pas des solutions scientifiques ou
déjà conceptualises mais des solutions qui s’appliquent au n’importe quel contexte.
C’est-à-dire pas réponses spécifiques à sujets précis.

C’est une discipline qui se base sur l’autonomie. Elle répond aux demandes avec
solutions spécifiques. Elle n’a pas de théories de base, elle crée leurs propres
a13théories et elles sont toujours en progrès. Dans la DLC l’enseignant devient
chercheur.

Tous les disciplines d’intervention bien qu’elles soient différentes et ont des
approches distinctes et aussi elles ont une importance sur le sujet par rapport à
l’objet. Toutes ont un point en commun : le triangle didactique, présente les trois
éléments primordiaux pour l’étude de chaque discipline avant mentionné. Le
triangle didactique est un système qui permet d’expliquer la complexité de l’acte
d’enseigner par un moyen graphique qui est représenté dans un triangle ou se
trouve ; le savoir, l’apprenant et l’enseignant. Aux côtés le triangle donne le nom
de processus, a ce qui intervient dans les opérations d’enseignement. Tous les
processus sont liés au chaque pôle (l’enseignent, le savoir et l’apprenant pour
expliquer la façon dans laquelle elles ont de relation.

Le savoir est la transposition didactique dans ce cas le savoir est la langue.


L’élevé. Le professeur ou l’enseignent a des théories de l’apprentissage.
Les processus qui faits le lien entre la langue ou savoir et l’élève ou apprenant
s’appelle <<processus apprendre>> que sont les conceptions pour la part de
l’enseignant par rapport à la formation des maitres. La langue et la culture
constituent le processus d’apprentissage.

Le lien entre le savoir et l’enseignant s’appelle : processus d’enseigner. Il s’agit


d’une évolution des concepts et de les conduire aux actes, dans un acte en
particulière que c’est l’enseignement.

Le processus entre l’apprenant et l’enseignant s’appelle <<former>> ou l’apprenant


est un cas standard de formation professionnel qui est dirigé par une institution.

Le triangle didactique est créé pour étudier les conditions d’enseignement ou


l’apprenant se déroule dans un milieu non naturel.

Pour mieux comprendre de quoi s’agit le milieu NON NATUREL : Le milieu non
naturel est le contexte ou tu n’acquiers pas la langue au contraire tu l’apprends.
Comme c’est le cas dans les écoles des langues étrangères ou l’élève apprennent
une autre langue que n’est pas la sienne. Un exemple a la faculté des langues où
on apprend le français au Mexique.