Vous êtes sur la page 1sur 4

Année universitaire 2015-2016

UE 1V001 "Organisations cellulaires du Vivant"

EXAMEN ECRIT 1ère PARTIE


samedi 31 octobre 2015

NB. Ce sujet est à l'usage exclusif des étudiant-e-s régulièrement inscrit-e-s à l'UE 1V001
pour cette année universitaire 2018-2019. Tout autre utilisation, en particulier pour la
constitution de polycopiés d'annales, n'est pas autorisée et pourra le cas échéant faire
l'objet de poursuites, au terme de la législation sur le droit à la propriété intellectuelle.

L’usage de calculatrices et de téléphones portables est formellement interdit.


Durée de l'épreuve : 1 heure 30 Note sur 30
***************
Les trois exercices proposés dans ce sujet sont indépendants.

Exercice I (notation sur 5; durée conseillée : 15 minutes)

Pour chacun des ensembles de 4 termes listés ci-dessous, complétez la feuille-réponse


en entourant l'"intrus" qui ne vous semble pas partager une propriété ou une fonction
biologique commune avec les 3 autres termes. Pour chaque association, décrivez
brièvement le point commun aux 3 termes associés et expliquez le motif d'isolement du
4ème, dans les cases qui conviennent. L'exemple ci-dessous permet de vous guider.
Exemple : protéine - membrane - glucide - lipide

Point commun : Motif d'isolement :


macromolécules biologiques simples complexe macromoléculaire

• peptidoglycane - noyau - mitochondrie - cytosquelette


• crête - ATP synthase - matrice - thylacoïde
• acide gras - glycérol - phosphate - oligosaccharide
• lysosome - mannose-6-phosphate - mitochondrie - hydrolase acide
• NADPH - FADH2 - NAD+ - FAD
NB : toute réponse exacte mais incomplète ("intrus" correct mais point commun ou motif
d'isolement non indiqué) ne rapportera que la moitié des points prévus; si seul l'"intrus" est
indiqué sans justification ou si l'"intrus" est faux, la totalité de la réponse sera considérée
comme fausse.

Exercice II (notation sur 10; durée conseillée : 30 minutes)

Phylogénie des vautours

On s’intéresse au groupe d’oiseaux que sont les vautours. Parmi les oiseaux, l’une des
principales caractéristiques anatomiques des vautours est leur tête dépourvue de plumes.
On attribue un rôle adaptatif à ce caractère, car leur mode d’alimentation, de type
charognard, contraint leur tête à être souvent recouverte de sang, endroit
particulièrement difficile à nettoyer. Ils ont également un long cou et une vue perçante.

UE 1V001 "Organisations cellulaires du Vivant" – Ecrit 1 (31 octobre 2015) page 1/4
Les vautours sont répartis en deux groupes distincts : les représentants du premier
groupe colonisent l’Amérique, tandis que ceux du deuxième colonisent l’Europe.

Urubus à tête rouge


vivant sur le continent américain

Vautour fauve
vivant sur le continent européen

Afin d’étudier la phylogénie des vautours, des chercheurs ont extrait l’ADN de certaines
espèces et ils ont séquencé des fragments de génome de ces échantillons. L’analyse
phylogénétique résultante a permis d’obtenir l’arbre non enraciné suivant :

Cigogne

Crocodile
Urubus à tête rouge
Faucon
Moineau
Vautour fauve

Question 1. Quel organisme présent dans l’arbre doit-on utiliser comme groupe externe
pour enraciner l’arbre ? Justifiez votre réponse.
Question 2. Dessinez l’arbre enraciné obtenu.
(NB : votre dessin devra être complété lors de la question 6).
Question 3. Quel est le groupe-frère des moineaux ? Justifiez votre réponse.
Question 4. Les vautours forment-ils un groupe monophylétique ? Justifiez votre réponse en
définissant ce terme.

Voici une matrice de caractères concernant des caractères morphologiques. Pour


chacun d’entre eux, 1 désigne la présence du caractère considéré et 0, son absence.

Caractère 1 Caractère 2 Caractère 3 Caractère 4 Caractère 5


Plumes Ecailles Tête sans plumes Long cou Vue perçante

Crocodile 0 1 0 0 0

Cigogne 1 1 0 1 0

Urubus 1 1 1 1 1

Moineau 1 1 0 0 0

Vautour fauve 1 1 1 1 1

Faucon 1 1 0 0 1

Les réponses aux questions suivantes doivent être faites en utilisant l’arbre enraciné
obtenu en réponse à la question 2 et la matrice de caractères ci-dessus.
UE 1V001 "Organisations cellulaires du Vivant" – Ecrit 1 (31 octobre 2015) page 2/4
Question 5. Que représentent le caractère 1 “présence de plumes”, ainsi que le caractère
2 “présence d’écailles” pour les oiseaux ? Justifiez votre réponse.
Question 6. Situez aux nœuds de l’arbre enraciné (dessiné en réponse à la question 2) les
états des caractères 3 “tête sans plumes”, 4 “long cou” et 5 “vue perçante”. Chaque
transformation de caractère sera figurée par un trait avec le numéro du caractère sur les
branches concernées.
Question 7. Pour ces trois caractères 3, 4 et 5, discutez leur évolution en vous intéressant à
l’origine de leur similitude chez les vautours. Justifiez votre réponse.

Exercice III (notation sur 15; durée conseillée : 45 minutes)

Le transport du glucose à l'intérieur des cellules musculaires et des adipocytes (cellules


spécialisées dans le stockage des lipides) est réalisé majoritairement par un transporteur
membranaire, la protéine GLUT4 (GLUcose Transporter 4). Ce transport est régulé par
l’insuline, hormone sécrétée par les cellules du pancréas. Comme toutes les hormones,
l’insuline agit sur ses cellules cibles via un récepteur localisé au niveau de la membrane
plasmique, ce qui va induire une réponse de la cellule-cible. Afin d'étudier l'effet de
l'insuline sur le transport du glucose par la protéine GLUT4, une série d'expériences a été
réalisée.

Dans une première expérience, la vitesse initiale d’absorption du glucose par les
cellules est mesurée en fonction de la concentration de glucose dans le milieu
extracellulaire. Les mesures ont été réalisées en présence ou en absence d’insuline (lignes
pleines), ainsi qu'en présence d'insuline et d'un inhibiteur de l'ATP synthase, l’oligomycine
(ligne pointillée). Les résultats obtenus sont présentés sur la figure 1 ci-dessous :

Figure 1. Vitesse initiale d’absorption du glucose par des cellules dans différentes conditions de milieu.

Question 1. Quel est l’effet de l’insuline sur le transport du glucose?

Question 2. Quelle information apporte le résultat obtenu en présence d’oligomycine ?


Question 3. Déduisez de ces résultats le type de transport réalisé par GLUT4 et la nature de
cette protéine.

UE 1V001 "Organisations cellulaires du Vivant" – Ecrit 1 (31 octobre 2015) page 3/4
Afin de comprendre le mécanisme de régulation de l'absorption du glucose par
l'insuline, on réalise une immunofluorescence à l’aide d’anticorps dirigés contre la
protéine GLUT4 sur des adipocytes. Le marquage a été réalisé sur des cellules avant et
après ajout d’insuline dans le milieu (figure 2).

Figure 2. Localisation de la protéine GLUT4 par immunofluorescence sur des adipocytes avant l’ajout d’insuline
(à gauche) et après l’ajout d'insuline (à droite). Observation au niveau du plan médian des cellules passant
par le noyau.

Question 4. Indiquez quel est l'effet de l'insuline sur la localisation de la protéine GLUT4 en
justifiant votre réponse ?

Dans une expérience complémentaire, la quantité de protéine GLUT4 dans des


fractions membranaires purifiées de cellules incubées en absence ou en présence
d’insuline est analysée en utilisant un anticorps couplé à un fluorochrome dirigé contre la
protéine GLUT4 :

Quantité de protéine GLUT4 (unité arbitraire) dans les…


Fractions membranaires cellules en absence d'insuline cellules en présence d’insuline
Membrane plasmique 30 4020
Vésicules 4070 80
Microsomes rugueux 330 320
Enveloppe nucléaire 5 8

Question 5. Quel est le principe du fractionnement cellulaire ? Donnez-en les grandes


étapes.
Question 6. Décrivez les résultats obtenus pour les fractions correspondants à la
membrane plasmique et aux vésicules en absence et en présence d'insuline.
Question 7. Justifiez l'analyse de la fraction membranaire "Enveloppe nucléaire".
Question 8. Comment pouvez-vous expliquer le fait que la quantité de protéine GLUT4
reste constante dans la fraction correspondant aux microsomes rugueux ?
Question 9. En tenant compte de l'ensemble des résultats obtenus dans ces différentes
expériences, indiquez alors le mécanisme précis impliqué dans la localisation de GLUT4,
permettant d’expliquer l’augmentation de la vitesse d’absorption du glucose en
présence d’insuline.
Question 10. Synthétisez, sous la forme d'un schéma légendé, les mécanismes cellulaires
mis en évidence par ces expériences pour la protéine GLUT4.

UE 1V001 "Organisations cellulaires du Vivant" – Ecrit 1 (31 octobre 2015) page 4/4